Rubrique Mieux vivre chez soi

Commentaires

Transcription

Rubrique Mieux vivre chez soi
Rubrique Mieux vivre chez soi
L’esprit libre n°5-mars 2010
Une grand-mère ? Le mot évoque tant de choses : douceurs et gâteries pour les uns,
rigueur pour les autres… Mais, tous les petits-enfants ont envie de témoigner leur
affection à leurs grands-mères. Chaque année, le premier dimanche de mars, nos
aïeules sont fêtées, avec de plus en plus de popularité. Retour sur les origines et les
coutumes de cette fête …
Avec la fête des Mères (créée en 1929), le dernier dimanche de mai, et la fête des Pères
(créée en 1952), le 3e dimanche de juin, la fête des Grands-mères est plus récente et
désormais inscrite dans le calendrier français le 1er dimanche de mars. Cette fête a été créée
en 1987 par la marque de café, le Café Grand Mère, du groupe Kraft Jacobs Suchard.
Accusée d'être une fête purement commerciale, la fête des Grands-mères a longtemps été
boudée par les français. Mais, au fil des ans, cette fête a développé sa popularité, faisant
l'objet d'ateliers dans les écoles, de campagnes promotionnelles et publicitaires et d’articles
dans la presse.
Une fête pour parler "du temps de grand-mère"
Les grands-mères restent le symbole de la famille et de la tradition et elles sont associées à
des valeurs comme la tendresse, l’amour et le respect. Leur rendre hommage est un moyen
de rappeler leur place dans la famille et dans la société. C'est une occasion de créer un
temps d'échange intergénérationnel entre les petits-enfants et leurs grands-parents pour
parler du temps passé, de la tradition familiale.
La fête des grands-mères est ainsi de plus en plus utilisée par les écoles comme temps de
parole donnée aux grands-mères pour raconter aux enfants la vie à l'époque où elles-mêmes
étaient enfants. C'est l'occasion pour les enfants de donner du sens aux notions de passé,
d'histoire et de prendre conscience que tout le confort de la vie moderne n'est pas naturel,
mais le fruit des inventions de l'homme.
Bien entendu, les petits-enfants n'ont pas besoin d'une fête pour penser à leurs grandsmères, mais cette fête est une occasion particulière … de leur dire tout l’amour qu’on leur
porte en leur offrant un cadeau venant du cœur.
En fait, que nous soyons pour ou contre cette fête, il faut y voir une occasion supplémentaire
pour les enfants de témoigner leur attachement à leurs grands-mères. Alors, pourquoi ne
pas créer aussi une fête pour les grands-pères, jusqu’à présent oubliés ?

Documents pareils