Pôle Emploi Midi

Commentaires

Transcription

Pôle Emploi Midi
Point et Perspectives sur les Sites Mixtes.
Mené à « un train d'enfer » le déploiement des « sites mixtes » en Midi-Pyrénées est
bien avancé, du moins dans sa période « transitoire ». Il nous a semblé important de
faire un point de la situation mais aussi de rappeler notre état d’esprit.
Pour la C.F.D.T, dans cette « fusion » que nous n'avons pas demandé, le pire réside
dans la période dite de « guichets uniques » où de nombreux agents ont vécu (et
certains le vivent encore) un nomadisme insupportable, baladant leurs petites valises
et leurs clés USB par exemple de Castelginest à Saint-Jean, de Muret à Portet ou
de Croix de Pierre à Bachelier, etc…victimes des problèmes informatiques, des
plannings aberrants et des conditions d'accueil du public pénibles.
Cette période de souffrance doit cesser au plus vite.
Chaque projet immobilier doit être étudié par le CHSCT !
Pour cette raison, nous ne sommes pas opposés à regarder l’avenir en face, c'est-àdire le déploiement des « sites mixtes ». Ceux-ci, c’est en tout cas notre objectif,
doivent apporter une stabilisation des équipes, des conditions de travail décentes et
une véritable mixité des collègues venant du placement et de l'indemnisation ; seul
moyen d’intégrer le métier de l'autre (ses spécificités, ses difficultés) avant d'arriver le
cas échéant et progressivement à l'effectuer !
Dans cette optique, nous avons décidé d'étudier à chaque séance du C.H.S.C.T les
dossiers au cas par cas, sans esprit de système et de nous prononcer selon les
réalités spécifiques à chacun d’eux.
Plusieurs critères ont déterminé nos choix : le travail et les discussions menés en
amont avec les équipes concernées, l'équipement immobilier et mobilier des lieux,
l'organisation du travail mise en place (planification des activités, respect des
horaires de travail respectifs, etc.), le caractère « transitoire » ou « définitif » de
chacun des projets.
Nos votes, totalement revendiqués et assumés, sont par conséquent divers et variés
selon les réalités locales : par exemple, défavorables pour Castres où les conditions
de travail sont effroyables ; abstentions pour Rangueil où la situation transitoire n'est
pas entièrement satisfaisante mais où un nouveau lieu doit venir rapidement
remplacer l'antérieur ; favorables pour L'Isle Jourdain ou Labège où les conditions
nous semblent satisfaisantes.
Concrètement, à ce jour, il existe en Midi-Pyrénées 6 sites mixtes « définitifs »
(Albi,Carmaux,Graulhet,Decazeville,Rodez et Figeac), 38 sites mixtes « transitoires »
et 8 sites conservés ou en cours d'aménagement.
La question des locaux (essentielle) est donc loin d’être épuisée !
Pour un calendrier de déploiement réaliste !
Nos conditions de travail, déjà prégnantes à l'ex ANPE et à l'ex Assédic, se sont
aggravées et les souffrances sont fortes. La préparation insuffisante et la
précipitation dans les lourdes opérations de « fusion » ont multiplié les difficultés pour
les agents et pour l'encadrement de Pôle Emploi, tous déstabilisés et sous pression.
Dans ce contexte, la C.F.D.T réclame du temps et des moyens concrets. Cela passe
par un calendrier réaliste du déploiement des futurs sites mixtes « définitifs » et un
plan d'action sur deux ans pour sortir positivement de ce grand « chantier »
actuel sur le Pôle emploi !
Ce plan sur 2 ans, revendiqué par la CFDT, c’est pour :
-
-
-
des locaux adaptés et des moyens matériels et techniques conséquents,
une "charte immobilière" claire et améliorée ; une revendication prioritaire de
la C.F.D.T réclame expressément dans tous les sites « définitifs » un bureau
dédié par agent : STOP au nomadisme du poste de travail !
une véritable négociation sur les horaires de travail communs respectant
l'équilibre entre service au public et vie personnelle des agents ; sur les
horaires de travail, nous voulons être très clairs. Il existe des accords toujours
en cours de validité qui ne sauraient être remis en question tant que la
négociation avec les organisations syndicales sur des adaptations
nécessaires n'aura pas pu aboutir.
un arrêt de la pression sur des objectifs totalement irréalistes et irréalisables
dans les délais ou dans la quantité (SMP, portefeuilles prématurés pour les
uns ou « explosés » pour les autres, entretien unique, 3995, etc.) ; nous
ajoutons d’ailleurs que les « doubles accueils » doivent être effectifs dans la
période : pour permettre aux demandeurs d'emploi d'avoir réponses à toutes
questions et aux agents d'effectuer leur mission sereinement et efficacement.
L’équipe syndicale CFDT Pôle emploi MP
Nous écrire => [email protected]
Notre site d’information : www.cfdt-emploi.com

Documents pareils