Lettre CRIF – 1 mai 2010 - Ibilce

Commentaires

Transcription

Lettre CRIF – 1 mai 2010 - Ibilce
Lettre CRIF – 1
mai 2010
CENTRE DE RESSOURCES ET INFORMATION EN FRANÇAIS
www.ibilce.unesp.br/departamentos/lem/crif.php – [email protected]
___________________________________________________________________________________________________
Consulado Geral da França
em São Paulo
IBILCE
___________________________________________________________________________________________________
Le MOT DU CRIF
Tout d’abord, qu’est-ce que le CRIF ? Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas encore, le CRIF, né en 2008,
d’une collaboration entre l'UNESP/IBILCE et le Consulat de France, se trouve au sein du campus, (Pyramide). Dans un
espace accueillant et agréable, de nombreux ouvrages littéraires vous attendent (romans, recueils de poésie, etc), ainsi que
du matériel didactique (dictionnaires, méthodes de FLE), des CD et des DVD. Le CRIF est également un lieu où l’on peut
e
papoter, débattre et deviser avec d’autres étudiants, ainsi qu’avec Karina (monitrice de 2010, étudiante en 4 année de
Traduction) et moi, Lauranne, qui assurons des permanences quotidiennes. Nous sommes à votre disposition en cas de
doute ou de besoin.
Et vous, étudiants de l’UNESP de São José do Rio Preto, savez déjà à quel point une langue a besoin d’être
pratiquée, explorée et…« dégustée » ! Les deux cursus (Lettres en nocturne et Lettres, spécialité Traduction, pendant la
journée) avec 9 professeurs brésiliens, 1 prof-stagiaire française, 140 étudiants, sont en grande partie dévolus à
l’apprentissage du français.
Maintenant vous disposez d’un support vous permettant de partager vos émotions, coups de cœur et « bons
plans »…dans la langue de Molière! Votre bulletin semestriel en français vient de naître et se nomme « Les Lettres CRIF » !
Les Lettres CRIF proposent donc une expérience rédactionnelle supplémentaire, pouvant compléter les cours
d’une façon ludique et divertissante.
Le CRIF est donc fier de pouvoir lancer ses Lettres et vous êtes chaleureusement invités y à participer ! Exprimezvous ! Il suffit d’envoyer votre texte à l’adresse [email protected] Les textes sont par ordre d'envoi.
Et dès à présent : BONNE LECTURE !
Lauranne FERNANDES-GARGI / Prof. stagiaire
TRADUCTION
Un clou chasse l'autre - Um amor cura outro
[attention: clou = prego, mais pas ici!]
Claudia XATARA / Prof.
Le Legendas Ibilceanas est un groupe formé spontanément par des étudiants des cours de Lettres et de Traduction de
l’UNESP – IBILCE, avec le but d’améliorer les connaissances en langues étrangères, par moyen du sous-titrage de vidéos à
contenu académique. Notre premier travail qui a inauguré sa chaîne sur Youtube, la série "Les Langues: un défi", a eu lieu
fin mars. Son auteur, le traducteur et interprète de l’ONU / OMS et psychologue suisse Claude Piron, présente en dix vidéos
un nouveau panorama sur la communication internationale. Sous-titrée en portugais et en français, la série peut être
visionnée sur les liens suivants
- Sous-titres en portugais:
http://www.youtube.com/view_play_list?p=E209C6FCB733961D
- Sous-titres en français: http://www.youtube.com/view_play_list?p=A8090AD0B95CA11A
Ce travail a reçu l’appui du CRIF et la collaboration de la Prof. M. Angélica Deângeli et du Prof. José Luís A. Mora, stagiaire
français. Le prochain projet prévoit le soustitrage en portugais d’une interview de l’anthropologue Claude Lévi-Strauss,
réalisée en 1972. Attendez-le pour bientôt !
Karina RODRIGUES / Trad. IV et Leandro FREITAS / Lettres V
NOUVELLES
Le CATRA (Centre Académique du Traducteur), organisation responsable de tous les sujets liés au cours de Traduction,
comme les Congrès et les Rencontres, invite tous les étudiants à participer à l'Assemblée de cours, qui a lieu la première
semaine de chaque mois à 13h dans la salle 1C. La présence de tous est indispensable.
Karina SANTOS / Trad. III, CATRA 2010
Le CIATI (Congrès Ibéro-Américain de Traduction et Interpr[etation) aura lieu au Centre Universitaire Anhanguera de São
Paulo, entre le 17 et 20 mai de cette année. L'université fournira l'autobus et aussi le chauffeur pour vous y amener. Cet
événement, très important pour les étudiants et les professionnels du domaine de la traduction, est une opportunité de
mettre à jour vos connaissances des projets les plus récents, ainsi que des recherches en traduction et interprétation. Il y
aura des conférences, des présentations de travaux et d’autres activités menées par divers professeurs et professionnels
renommés qui viendront de divers pays du monde. Vous ne pouvez pas manquer cette chance!
Ana Laura, Luísa, Mônica et Mariana / Trad. III
Le DAF (Diretório Acadêmico de Filosofia), responsable de tout ce qui concerne la vie universitaire, a le plaisir de tous vous
inviter à participer à l'ouverture de notre premier ciné-club. Formé par un groupe d'étudiants, le ciné-club met en avant des
discussions et des "mini-cours" concernant l'histoire du cinéma, sa production, son développement, etc. Après cette
première partie, il y aura des exhibitions de films pour que les gens puissent comprendre et en savoir un peu plus sur l'art du
cinéma. Le lancement aura lieu le 26 d'avril 2010 dans l’auditorium A. Vous pouvez aussi consulter notre programmation sur
le site www.cineclubdaf.blogspot.com et laisser un petit mot sur les films, ainsi que quelques idées pour le ciné-club!
Profitez-en!
Luciana CAMPOS / Trad. III
La 22e Semaine de Lettres de l’IBILCE/UNESP aura lieu du 13 au 17 septembre 2010 sous le nom de « Semaine XXII :
Rupture et Impact ». Le choix du titre a pour but de promouvoir un dialogue avec la Semaine d’Art Moderne de 1922, celle
qui défendait l’appréciation de l’art, de la culture et de la langue brésilienne. L’objectif principal de la Semaine sera donc de
produire une réflexion plus approfondie de ces mêmes aspects. Pour cela, il y aura des tables-rondes, des conférences, des
mini-cours, des ateliers et des expositions de panneaux présentés par des professionnels, des chercheurs, des professeurs
et des étudiants de l’UNESP ainsi que d’autres institutions d’enseignement supérieur. Au programme de la Semaine
s’ajouteront des moments culturels et de loisirs qui permettront une meilleure intégration entre les différents cours offerts par
l’IBILCE et la communauté extérieure.
Comité d'Organisation
Du 27 octobre au 1 septembre 2010 aura lieu la 30e Semaine du Traducteur de cet Institut, avec le thème « Profession
Traducteur ». L’objectif principal sera de montrer les choix que l'on peut faire dans le marché de travail et les points positifs
et les négatifs dans le métier, ainsi que de valoriser l'importance de la formation académique pour ce marché. Il y aura des
activités diverses présentées par des professionnels de plusieurs secteurs et des étudiants de tout le pays. Il y aura aussi
de moments culturels pour tous. Venez nombreux!
Comité d'Organisation
BALADES
Comme j'habite à Votuporanga, si vous voulez aller au Carnavotu en novembre, je peux vous aider à trouver où rester
pendent cette belle et célèbre fête de trois jours, "Une pièce de la Bahia au sein de Sao Paulo". La programmation de
l'événement n'est pas encore définie, mais je suis sûr qu'il sera bon comme les autres années!!
Geam MATTOS / Trad. I
En juillet arrive à São José de Rio Preto le traditionnel Rodeo Country Bulls. Du 21 au 25 juillet, la ville recevra des
concerts de Victor et Matheus, Luan Santana, Zezé di Camargo et Luciano, Fernando et Sorocaba, Jorge et Mateus,
épreuves de maîtrise de bêtes, boîte et beaucoup plus. Pour des images et des informations des années antérieures, voyez
le site http://www.pauloemilio.com.br/countrybulls/2009
Izabelle SANCHEZ / Trad. I
Abduction à l'Ibilce: Bienvenus à la Pyramide...Un lieu parfait pour être enlevé par les extraterrestres. Suggestion : vous
devez vous placer au centre de la pyramide et lever les bras. Vous allez sentir...
Tayná PEREIRA et Cinthya CHAMBI / Trad. III
PETITES ANNONCES
Ma copine prénom Andréia a un réfrigérateur à vendre, en très bon état. Si ça vous intéresse, cherchez-la (11 8404-2072l)
et elle vous fera un petit prix. Merci!
Milena MOLINARI - ´Trad. I
Si quelqu'un veut vendre un dictionnaire français-portugais/portugais-français et/ou un français/français à bas prix et en
bon état, envoyez-moi une réponse, svp. Je vous assure que je suis un bon payeur!!
Geam MATTOS / Trad. I
MESSAGERIE
Gabito, si tu n'as pas de montre... achètes-en une ! Vite!
Tayná PEREIRA et Cinthya CHAMBI / Trad. III
Andreita, tu nous manques beaucoup!!!
Tayná PEREIRA et Cinthya CHAMBI / Trad. III
Nous tous de français voudrions souhaiter à notre charmante Lauranne un très joyeux anniversaire le 1er juillet, quand elle
malheureusement ne sera plus parmi nous. Et voilà une chanson à la brésilienne: "Chère amie, dans ce jour, bien heureux
de ta fête, je me fais l'interprète de tous sincères voeux!"
Prof et Étudiants de français
CRÉATION
La Revanche - Carina KOBASHIGAVA / Trad. II
Il pleuvait
Il pleurait
sous la pluie
et ça m'a plu.
La douleur des temps passés - Fernando Luís de MORAIS / Trad. IV (production de 2009)
J’avais décidé de ne jamais ouvrir ce bahut en bois rougeâtre qui se trouvait verrouillé, hors de la portée de toutes
les personnes qui faisaient partie de mon entourage. Il renfermait au-dedans une chose d’une valeur inestimable: un album
de photographies, daté de 2009, qui avait appartenu à mon arrière-grand-père. Un jour, néanmoins, j’ai été pris d’un
indescriptible sentiment de mélancolie amalgamé à un sentiment de nostalgie et, à ce moment-là, j’ai décidé de creuser le
passé.
La première photo - qui servait comme ouverture de cet album - montrait mon arrière-grand-père se regardant dans
la glace. Ce regard m’a semblé si énigmatique, que pendant un moment il m’a fait frémir. J’ai eu la sensation qu’en se
mettant devant son image réfléchie mon arrière-grand-père ne se reconnaissait pas. Oh, ces yeux vivaces regardant, en
même temps, si furieusement et si doucement ces mêmes yeux vivaces! Ce regard avait quelque chose de paradoxal.
Mon arrière-grand-père, en se regardant dans cette glace mi-détruite ne cessait de remarquer encore et encore dans
son visage noir de petits plis, qui donneraient place, ultérieurement, à des rides qui sillonneraient profondément sa peau.
Une observation plus précise, ajoutée à toutes les histoires que j’ai entendues concernant mes arrière-grands-parents, me
permet maintenant de percevoir que les sillons profonds qui viendraient, quelques années plus tard, mettre en éclats le
visage de mon arrière-grand-père, n’étaient pas uniquement les résultats d’un processus dégénératif; cela était, aussi – et
principalement –, des marques de la souffrance de notre race noire, toujours opprimée, exclue, reléguée à l’obscurité et
sans voix. Des marques de toute une vie de stigmates et de regrets.
Le visage de mon arrière-grand-père n’était pas beau. Son charme unique, réellement, c’était ses dents blanches qui
ornaient une bouche de lèvres qui – à mon avis – n’avaient connu que le désagrément des mots. Des lèvres
nécessairement indulgentes.
Des histoires que ma mère me racontait, je me rappelle qu’elle disait que mon arrière-grand-père (Fernando était son
prénom) était une personne absolument distincte: une créature sceptique concernant tout et tous. Né le 11 avril 1981, à
16h30, sous le signe du Bélier. Maître et disciple. Un amalgame de bonnes et de mauvaises tentatives. Neurasténique.
Obsédé. Perfectionniste. Amoureux des arts, des langues, de la technologie, de la (post)modernité. Une fusion de
frustrations et de joies. Des plaisirs et d’insatisfactions. Passionné aux extrêmes. Jour et nuit. Tranquillité et agitation. Excès
et modération. Perte et profit. Pragmatisme et bureaucratie. Accélération et décélération. Apogée et déclin. (Im)maturité. En
somme, une créature osée qui vivait une vie au seuil du possible.
Depuis qu’il était petit, il avait dédié sa faible et pénible vie à la lecture. Il lisait des auteurs qui, d’une certaine
manière, semblaient extraire de lui toute sa charge de sentiments et la transfigurer en mots qui remplissaient des pages et
des pages de ses livres préférés. Les livres parlaient de ce que mon arrière-grand-père portait voilé dans son coeur. Il était,
dans ces conditions, d’une certaine manière, la source d’où émanait toutes ces macro-explosions verbales et syntaxiques
configurées dans les Averbucks, dans les Flauberts, dans les Goethes, dans les Kerouacs. Depuis qu’il était petit, on
pouvait se rendre compte qu’il y avait une personnalité si accentuée, si intense, si bouillante chez cet homme que l’on
pouvait compter sur les doigts d’une seule main les personnes auxquelles il offrait son amour exclusif.
Ces jours-là, mon arrière-grand-père était prévisible: bain, petit déjeuner, transport, université, travail et maison. À la
différence(?) des années précédentes. Il sortait de chez lui le matin. Les cheveux coupés. Une valise à la main. Pas
d’argent dans les poches. Uniquement une idée fixe de comment serait sa journée. Bureau. Centre-ville. Bureau. Maison.
École. Maison. Et les jours semblaient interminables...
Je ne juge pas mon arrière-grand-père. Je ne désapprouve pas la vie qu’il vivait: cette vie aussi amère et tragique.
Peut-être, cette personnalité tellement désagréable avait une raison: mon arrière-grand-père avait souffert, depuis qu’il était
enfant, l’absence de son père. Il en avait un qui habitait chez lui. Mais il sentait l’absence d’un père qui habitait chez lui et
qui était capable de lui démontrer un amour inconditionnel - cela ma mère me disait qu’il ne l’avait jamais vraiment eu. Peutêtre la perspective d’incrédulité quant aux autres au détriment d’un sentiment d’autosuffisance l’avait transformé en la
personne que je vois sur la photo au moment présent: un homme qui aurait 28 ans, qui portait en lui un sentiment
d’interminable tristesse, le sentiment de n’avoir jamais été vraiment aimé. Cet homme était mon arrière-grand-père. Cette
vie était la vie qu’il avait.
Agir – Karina SAM / Trad. IV (production de 2009)*
Puis des années de réflexion j’ai décidé de luter
Contre toutes les injustices dont mes parents m’ont parlés
Je trouverai des solutions, oui, et tu peux m’aider
A guérir ce monde malade qu’on peut transformer
Qu’est-ce que tu vois ? Une grande bataille contre la violence
Qu’est-ce que tu crois ? Qu’on pourra vivre avec des différences
Combien de fois est-ce que tu as pensé à cela ?
Combien de fois est-ce qu’il me faudra désirer ça ?
Technologie ? C’est secondaire, on a besoin de réfléchir
Sur le mal qu’on ne va plus faire à la nature, et choisir
Ce qui est mieux pour la planète, on a besoin d’agir
Avant qu’il ne soit trop tard et qu’elle finisse par mourir
Les hommes ont détruit la nature avec leurs ambitions
Maintenant, ils utiliseront des nouvelles inventions
Pour un monde meilleur, ils ont changé leur vision
La vie n’est pas compatible avec la dévastation
Un « clic » dans le présent pour nos petits-enfants
Un souvenir pour les inciter à préserver l’environnement
Eradiquer les maladies, la pauvreté, et encore
Promouvoir l‘amour pérenne entre les gens et la flore
J’espère que les personnes ne se disputent plus
Et qu’à cause de leur génome elles ne soient plus exclues
Oui, c’est vrai que nous pouvons sauver notre foyer
Il faut aimer, pardonner et faire le bien de bon gré
Avec nos enfants on verra ailleurs un clair de terre
On sera sur la lune, quand brillera cette lumière
Les avances de la science n’ont pas l’air de s’arrêter
Parce que l’homme ne peut plus renoncer à changer
Comme un capteur de rêves, attraper un nouvel espoir
Pour améliorer notre futur qui maintenant est noir
Se soucier avec l’éducation, c’est notre devoir
Car les enfants d’aujourd’hui demain auront le pouvoir
*: Participantion au concours de Slam 2009, avec les mots transformer, désirer, vision, compatible, clic, pérenne, génome,
ailleurs, clair de terre et capteur.
Le mariage de ma soeur - Eunice MONTEIRO / Trad. III (production de 2009)
Le 4 août 2007, a eu lieu le mariage de ma sœur. Ça s’est passé à la mairie de Lisbonne. Les fiancés avaient choisi
une salle spéciale pour cette occasion, c’était très joli, bleu ciel avec des lumignons au toit qui faisaient penser à des
étoiles…Il y avait les témoins du marié et de la mariée.
Plus tard a commencé la cérémonie religieuse, où il y avait une centaine d’invités. Tout le monde avec son appareil
photo pour faire des photos; des amis de France et une cousine à moi qui vit aux USA sont même venus pour l’occasion !
Après le discours, nous sommes allés à la salle des fêtes, à environ une heure en voiture. C’était un endroit
splendide car il faisait très beau et les alentours étaient parfaits pour faire des photos: plein de fleurs et de la verdure.
Nous avons mangé quelque chose avant d’entrer dans la salle de fêtes. Quand nous sommes entrés, chacun a pris
sa place, chaque table avait une information sur chacune des îles du Cap Vert ─ c’était très bien décoré, une idée géniale
de ma sœur.
Quand elle est arrivée avec son mari, tout le monde a applaudi. Elle était très belle et très émue aussi.
Après le repas, tout le monde a dansé : jeunes et moins jeunes, la musique était joyeuse, tous étaient satisfaits. A la
fin, ma sœur et son mari ont remercié la présence des invités ─ leur mariage a été une occasion agréable pour tous et
inoubliable pour notre famille.
DERNIERS MOTS
Ma recette de chocolat chaud
J’ai une recette très facile de chocolat chaud, idéale pour les journées pluvieuses quand on ne veut que rester au lit
en regardant un bon film... Pour le préparer vous allez avoir besoin de:
-1 boîte de lait concentré sucré; 3 tasses de lait; 2 cuillères à soupe bien remplies de cacao en poudre (j’aime la marque
Garoto); cannelle en bâtonnet
Mettez tous les ingrédients dans le mixeur, à l’exception de la cannelle en bâtonnet.
Après avoir mixé le tout, chauffez le à feu doux : donc ajoutez un ou deux bâtonnets de cannelle et laissez sur le
feu jusqu’à ébullition !
Youppie! Votre chocolat chaud est prêt ! Très facile, n’est-ce pas?
Bruna CLAUDIANO / Trad. II
Beatriz ALBANO / Trad. I
Responsables de cette Lettre:
Claudia XATARA – Prof. du Département de Lettres Modernes – IBILCE/UNESP
Lauranne FERNANDES-GARGI: Prof. de FLE (Français comme Langue Étrangère),
stagiaire du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes
Karina RODRIGUES: Monitrice du CRIF en 2010
Centre de Ressources et Informations en Français
UNESP / Consulat Général de France à SP
R. Cristóvão Colombo, 2265
15054-000 – São José do Rio Preto – SP – Brésil