Dossier de presse

Commentaires

Transcription

Dossier de presse
mediUm
sOft
sOft
Dossier
de presse
Dubai 2005
Sommaire
I) Michelin invente le premier pneu bi-gomme racing homologué
> Pourquoi découper un pneu en zones distinctes
page 3
page 4
II) Michelin invente le pneu sur-mesure…
page 5
III) … Avec les recommandations du service course Michelin
page 6
IV) Des transferts multiples de technologies issues de la compétition
> Des composants 100% issus du MotoGP
> Fabriqué comme en MotoGP
> Bi-gomme et autres avantages
page 7
V) Positionnement du Michelin Power Race
page 10
VI) Programme dimensionnel
page 11
VII) Palmarès Michelin en MotoGP
page 12
Contact presse : +33 (0) 1 45 66 22 22
3
MICHELIN Power Race :
“Moelleux ou extra-moelleux sur les bords ?
Tendre ou résistant au milieu ?
A vous de choisir.”
I) Michelin invente le premier pneu bi-gomme
racing homologué
Une certitude va voler en éclats. Pouvait-on imaginer un pneu moto hypersport
vendu dans le commerce autrement qu’uniformément noir et parfaitement identique
d’une épaule à l’autre ? A l’évidence, non. Et pourtant... Voilà que le tout nouveau
Michelin Power Race vient remettre en cause ces fondamentaux. Puisque désormais,
à partir de ce mois de janvier 2005, Michelin Power Race, un pneumatique racing
homologué pour la route, revendique la caractéristique d’être bi-gomme.
Après l’introduction de la technologie radiale dans un pneu moto de série en 1987,
après celle de la silice en 1999 (toujours sur un pneu de série), l’apparition sur un
pneu du commerce de la propriété bi-gomme constitue une nouvelle révolution.
Cette révolution technologique portera le nom de « 2CT » pour TWO COMPOUND
TECHNOLOGY :
Pour mettre en œuvre ces sauts technologiques, Michelin a développé une stratégie
unique et tout à la fois duale :
- l’ensemble des pneumatiques conçus par Michelin (moto, automobile, poids lourd,
avion, génie civil, vélo) tire profit des avancées de la Recherche fondamentale des
trois centres de technologie du Groupe, qui attribue 4,5 % de son chiffre d’affaires
à la Recherche et au Développement ;
- Michelin développe une politique de partage des compétences et maintient une
synergie forte entre compétition et développement des gammes commerciales.
(Voir le palmarès en Annexe page 12-13).
4
Depuis janvier 2004, Michelin Pilot Power témoigne de cette passerelle entre la
course et la route avec ses composants 100% identiques à ceux employés au plus
haut niveau de la compétition de vitesse. Michelin Power Race, aujourd’hui, établit
de nouveaux liens entre ces deux univers, les plus étroits et les plus forts jamais
opérés :
- Michelin Power Race propose, tout comme en MotoGP, un découpage des zones
de la bande de roulement. La gomme utilisée sur les épaules peut être différente
de celle de la bande centrale. De là découle son appellation, bi-gomme ;
- Michelin Power Race utilise des composés de gommes en tout point similaires
à ceux employés en MotoGP ;
- Michelin Power Race fait appel à une technologie de fabrication identique à
celle usitée en MotoGP.
Pour la première fois en vente libre, un pneu hypersport adoptant des gommes
différentes sur le centre et les épaules du pneu tient compte des différentes
contraintes auxquelles sont soumises les aires de contact d’un pneumatique moto.
> Pourquoi découper un pneumatique en différentes zones ?
Michelin Power Race est le premier pneumatique racing homologué, destiné à un
usage sur route et sur circuit, qui utilise la technologie bi-gomme. Emprunté aux
pneus équipant les machines de MotoGP, ce concept repose sur un découpage du
pneu en différentes zones, revêtues d’un type de gomme adapté aux intensités de
charges spécifiques exercées sur chacune d’elles.
La technologie bi-gomme est issue d’une observation simple : lorsque la moto est
droite, seule la partie centrale de la bande de roulement entre en contact avec le
sol. Lorsqu’elle prend de l’angle, c’est la partie dite « épaule » du pneu qui est
sollicitée. Michelin Power Race adopte une partie centrale capable de subir des
contraintes très élevées, par exemple lors des accélérations et freinages extrêmes,
tandis que ses épaules revêtent une gomme plus tendre, parce qu’une moto,
lorsqu’elle se trouve sur son angle maxi, subit de faibles charges (vitesse peu élevée
et pas d’accélération). Cette gomme tendre assure ainsi une adhérence optimale lors
des prises d’angle.
5
Michelin a poussé cette logique d’adaptation à son paroxysme. Michelin ne dévoile
pas, en effet, une seule possibilité d’association de gommes, puisque Michelin
Power Race existe en trois versions combinables : Medium, Medium/Soft ou Soft.
Chaque version joue à la fois sur les types de gommes utilisés, plus ou moins tendres,
et sur le découpage des pneus, qui accorde une place plus ou moins importante à
la partie medium et à la partie soft.
II) Michelin invente le pneu sur mesure…
En développant la technologie bi-gomme, Michelin a finalement inventé le pneu
(racing homologué pour la route) sur mesure.
Et voilà comment Michelin Power Race a été conçu pour répondre à un usage sur
des motos sportives de cylindrées et de puissances très différentes.
La gamme Michelin Power Race fait appel à 7 mélanges de gommes, pour
permettre un large spectre d’utilisation, sur route comme sur circuit. Comme les pilotes
de MotoGP, les motards peuvent choisir les caractéristiques de leurs pneumatiques.
Ces mélanges, outre une mise en régime rapide - la gomme sera tendre, donc
accrocheuse, même à basse température -, correspondent à différents types de
contraintes, détaillées à la suite des schémas ci-dessous.
Pour bien comprendre pourquoi 7 mélanges de gommes sont proposés,
il faut au préalable rappeler simplement que sur une moto, pneu avant
et pneu arrière subissent des contraintes bien distinctes. Le pneu avant,
qui subit des contraintes moins importantes que l’arrière, reçoit des
gommes plus tendres, pour assurer le grip et procurer une meilleure
précision de trajectoire ainsi qu’un meilleur feeling. A l’arrière, la gomme
chargée de transmettre au sol le couple moteur est plus ferme, et donc
plus endurante.
6
Coupes de pneus Michelin Power Race
Avant
MEDIUM
80%
MEDIUM
SOFT
10%
10%
SOFT
Echelle
de dureté
de gomme
15%
42.5%
42.5%
Arrière
MEDIUM
70%
MEDIUM
SOFT
15%
15%
SOFT
Les versions Medium et Medium Soft permettent d’obtenir le meilleur compromis
entre mise en régime, stabilité, performance et endurance, tandis que la version Soft
favorise la stabilité :
– le Medium avant favorise le grip et la mise en régime sur l’angle maximum,
mais limite la dimension de la bande de mélange soft placée à l’épaule, pour
conserver une bonne résistance du pneu dans de fortes sollicitations.
– le Medium Soft à l’avant réduit la surface de la bande centrale pour plus de
stabilité à haute vitesse.
– les versions Soft (avant et arrière), qui restent mono-gomme, maximisent le
grip en utilisant sur la totalité du pneu le mélange qui offre le plus d’adhérence.
Ces enveloppes, qui répondent à un usage moins sollicitant et nécessitant une
mise en régime rapide sur l’ensemble du pneu, sont recommandées pour des
tracés sinueux et par basse température.
7
III) Avec les recommandations du service
compétition Michelin
Sept gommes différentes, six pneus au total, trois à l’avant et trois autres à l’arrière,
les possibilités de choix sont riches. Si riches que Michelin a pris pour parti
d’accompagner tous les motards dans leur décision. Pour que chaque motard
bénéficie de l’expertise et de l’expérience en compétition de Michelin, un Tyre Guide
sera mis à la disposition de tous les utilisateurs potentiels.
Il s’agit d’un guide interactif alliant convivialité et simplicité de choix pneumatique,
qui préconisera les montes appropriées une fois renseignés les critères de 5
rubriques : température (élevée, basse ou moyenne), conditions météo (sec, humide
ou pluie), type de circuit ou de parcours (rapide avec grandes courbes ou sinueux),
utilisation (qualification, course entre 50 et 100 km, course de plus de 100 km ou
route/circuit loisir) et cylindrée (jusqu’à 750 cm3 ou à partir de 751 cm3).
Ci-dessous, un exemple de profil d’utilisateur :
8
Une fois le formulaire complété, le Tyre Guide émet un diagnostique immédiat, qui
indique la préconisation de Michelin. Pour le profil défini ci-dessus, le « service
compétition Michelin » recommande des Michelin Power Race Medium Soft avant
et arrière :
IV) Des transferts multiples de technologies issues
de la compétition
Au-delà de la méthode, au-delà du principe qui consiste à offrir à tout un chacun
des pneus bi-gomme et, en conséquence, des pneumatiques sur mesure à la manière
de ce qui se pratique sur les circuits de MotoGP, Michelin Power Race révèle encore
sa filiation avec la compétition au plus haut niveau de deux autres façons. Par ses
composants et sa technique de fabrication.
9
> Des composants 100% issus du MotoGP
Michelin Power Race reprend la formulation d’un mélange de gommes spécifique
aux pneus de compétition, une formulation baptisée C-RAO (pour Compound-RAcing
Optimization).
Michelin Power Race fait appel à trois composants identiques à ceux utilisés en
MotoGP lors de la saison 2004. Il s’agit d’élastomères 100 % synthétiques exclusifs
à Michelin, regroupés sous l’appellation MRSE (Michelin Racing Synthetic
Elastomers) et de deux adjuvants de formulation 100 % synthétiques dits MMC et
HSTC (Macro Molecular Compound et High Tech Synthetic Compound).
Comme les pneus équipant les machines de MotoGP, Michelin Power Race adopte
(comme précisé ci-dessus) des mélanges de gommes distincts sur les pneus avant et
arrière. Les mélanges du pneu avant ont été pensés pour assurer la précision de
trajectoire tandis qu’à l’arrière, ils ont été élaborés pour faire passer le maximum de
puissance au sol.
> Fabriqué comme en MotoGP
Michelin Power Race est intégralement fabriqué selon le procédé C3M1, comme
les pneus de MotoGP. Alors que le procédé de fabrication classique d’un
pneumatique comporte 7 étapes, C3M se contente d’une seule phase.
Le C3M permet de construire le pneu sur un noyau solide : la forme du pneu « cru »
est celle du pneu fini « cuit ». Ce mode de fabrication autorise une précision optimale
de la pose au niveau des volumes et de la géométrie. Autant de qualités
indispensables pour un pneumatique bi-gomme comme Michelin Power Race.
Les améliorations de performance sur lesquelles ce nouveau procédé permet de
travailler portent essentiellement sur de meilleurs compromis adhérence/usure.
Grâce à l’utilisation de ce procédé pour la fabrication du Michelin Power Race,
Michelin réalise la synergie la plus aboutie entre pneus de MotoGP et pneus
du commerce.
1. Sauf les modèles 110/70 ZR et 150/60 ZR 17, qui équipent des motos de 125 et 250 cm3 qui représentent moins de 4% du volume
global de Michelin Power Race qui sera produit.
10
> Bi-gomme et autres avantages
Fort de toute cette technologie, Michelin Power Race ne se contente pas d’être un
pneu bi-gomme. Michelin Power Race est le pneumatique avant le plus léger du
marché (3,850 kg en moyenne). Cette caractéristique lui permet de limiter l’inertie
de l’effet gyroscopique. De plus le train avant/arrière offre la masse totale la plus
réduite (9,700 kg en moyenne).
Selon des mesures effectuées par triangulation laser, le taux d’entaillement du
Michelin Power Race est d’un peu plus de 6 % à l’avant et à l’arrière, ce qui fait
de lui le pneu racing homologué le plus entaillé. Déficit par rapport à la
concurrence ? Non, ce taux d’entaillement, supérieur à celui de ses concurrents,
permet au Michelin Power Race de s’adapter au circuit comme à un usage routier.
Michelin Power Race se positionne ainsi comme un des pneus racing les plus
polyvalents de sa catégorie.
V) Le positionnement du Michelin Power Race
La gamme Michelin Power Race se situe au sommet du catalogue Michelin des
pneus homologués sur la route. Cette gamme remplace la gamme Pilot Race 2, qui
disparaît du catalogue Michelin.
POWER RACE
PILOT POWER
PILOT ROAD
MACADAM 100X
PILOT ACTIV
City
Touring
Sport/Touring
Sport
Circuit
11
VI) Programme dimensionnel de Michelin Power Race
Power Race Medium
120/70 ZR 17 (58W)
160/60 ZR 17 (69W)
180/55 ZR 17 (73W)
190/50 ZR 17 (73W)
Power Race Medium Soft
120/70 ZR 17 (58W)
160/60 ZR 17 (69W)
180/55 ZR 17 (73W)
190/50 ZR 17 (73W)
Power Race Soft
110/70 ZR 17 (54W)
120/60 ZR 17 (55W)
120/70 ZR 17 (58W)
150/60 ZR 17 (66W)
160/60 ZR 17 (69W)
180/55 ZR 17 (73W)
190/50 ZR 17 (73W)
12
VII) Palmarès de Michelin en Grands Prix
Palmarès 2004 de Michelin en catégorie MotoGP
Valentino Rossi est Champion du Monde sur pneus Michelin.
Michelin a remporté 14 Grands Prix sur 16 possibles.
Michelin a réalisé 44 podiums sur 48 possibles.
Classement pilotes :
1er
Valentino Rossi / Gauloises Fortuna Yamaha Team – Michelin
2ème
Sete Gibernau / Telefonica Movistar Honda MotoGP - Michelin
3ème
Max Biaggi / Team Camel Honda - Michelin
4ème
Alex Barros / Repsol Honda Team - Michelin
5ème
Colin Edwards / Telefonica Movistar Honda MotoGP - Michelin
13
Palmarès historique de Michelin en catégorie reine
(500cc/MotoGP)
Michelin a remporté 24 titres de Champion du Monde
sur 29 possibles depuis 1976
Michelin a remporté 13 titres de Champion du Monde
consécutifs depuis 1992.
Michelin totalise 323 victoires depuis 1976.
Michelin a un taux de réussite de près de 97%
sur les 10 dernières saisons.
1976 Barry Sheene – Suzuki RG500 XR14
1993 Kevin Schwantz – Suzuki RGV500 XR89
1977 Barry Sheene – Suzuki RG500 XR14
1994 Mick Doohan – Honda NSR500
1981 Marco Luchinelli – Suzuki RG500 XR35
1995 Mick Doohan – Honda NSR500
1982 Franco Uncini – Suzuki RG500 XR40
1996 Mick Doohan – Honda NSR500
1983 Freddie Spencer – Honda NS500 B
1997 Mick Doohan – Honda NSR500
1985 Freddie Spencer – Honda NSR500 B
1998 Mick Doohan – Honda NSR500
1986 Eddie Lawson – Yamaha YZR500 0W81
1999 Alex Crivillé – Honda NSR500
1987 Wayne Gardner – Honda NSR500 D
2000 Kenny Roberts Jr – Suzuki RGV500 XR
1988 Eddie Lawson – Yamaha YZR500 0W98
2001 Valentino Rossi – Honda NSR500
1989 Eddie Lawson – Honda NSR500 F
2002 Valentino Rossi – Honda RC211V
1990 Wayne Rainey – Yamaha YZR500 0WC1
2003 Valentino Rossi – Honda RC211V
1992 Wayne Rainey – Yamaha YZR500 0WE0
2004 Valentino Rossi – Yamaha YZR-M1

Documents pareils