fiche technique des chambres et table d`hotes

Commentaires

Transcription

fiche technique des chambres et table d`hotes
FICHE TECHNIQUE DES
CHAMBRES ET TABLE D’HOTES
PREALABLE
Ce document ne constitue pas un cahier des charges mais un recueil des normes minimum principales pour être agréé
chambres d’hôtes « Gîtes de France ». Le classement final prendra en compte les critères techniques, mais aussi l’ambiance,
la décoration…
Les chambres d’hôtes sont classées en 1, 2, 3, 4 ou 5 épis, conformément à la grille de classement nationale du 3 juin 2009,
selon un certain nombre de critères et de points correspondant aux postes suivants :
Ï Environnement / situation
Ï Accueil et services
Ï Conception d’ensemble, ambiance et décoration
Ï Chambres
Ï Sanitaires
Le relais des Gîtes de France de la Drôme autorise la création de 5 chambres d’hôtes au maximum par propriétaire.
Au cours des 2 premières années d’adhésion, le propriétaire s’engagera à ne pas adhérer à un autre réseau
concurrent.
La durée de validité du classement est de 5 années à l’issue desquelles un reclassement doit être effectué.
Depuis 2003, les chambres d'hôtes labellisées "Gîtes de France" se présentent sous la dénomination "Charmance, LA
chambre d'hôtes des Gîtes de France".
Avant ouverture, le propriétaire devra déposer une déclaration d'ouverture auprès de sa mairie.
1.
L’ENVIRONNEMENT, LA SITUATION
Selon le classement, la maison disposera d’une cour aménagée, d’un jardin ou d’un parc (dérogation possible en montagne et
village de caractère).
JUSQU'EN 2 EPIS
§
L’aspect extérieur de la maison doit être correct (toiture façade, menuiseries extérieures)
§
Les hôtes doivent pouvoir se garer à proximité de la maison (dérogation possible en montagne et villages de
caractère). Si tel n’était pas le cas, ce manquement devrait être compensé par un confort supérieur sur d’autres postes
ou chapitres
§
Au minimum, la maison doit disposer d’une cour aménagée attenante avec salon de jardin
§
La proximité de nuisances (usines, voies ferrées, routes à grande circulation, élevages…) est éliminatoire
§
Le cadre, la vue depuis la maison devront être agréables, même s’ils n’offrent rien d’exceptionnel
EN PLUS, EN 3 EPIS
§
§
§
10/09/09
Les chambres devront être aménagées dans des bâtiments, de préférence anciens et rénovés, typiques de la région
d’implantation, ou à défaut, dans des maisons contemporaines remarquables par leur qualité et leur intégration au
paysage local
La façade, les volets et la toiture sont maintenus en parfait état
Un jardin fleuri et arboré sera proposé et accessible sans restriction aux hôtes
-1-
EN PLUS, EN 4 EPIS
§
§
§
§
Les chambres seront aménagées dans une maison de caractère, remarquable par son architecture
Toute maison devra proposer aux hôtes une aire de stationnement dans la propriété en rapport avec la capacité
(dérogation possible en montagne et village de caractère, à compenser par ailleurs) avec détecteur de présence
Les hôtes pourront bénéficier sur place d'équipements de loisirs
Aucune nuisance
EN PLUS, EN 5 EPIS
§
Les chambres seront aménagées dans une maison de standing ou de caractère exceptionnel
§
Le cadre, la vue, le paysage doivent être exceptionnels
§
Sur place, équipement de remise en forme
2.
L’ACCUEIL ET LES SERVICES
La maison sera signalée par le logo « Gîtes de France - Chambres d’hôtes Charmance ». Les prix seront affichés à
l’intérieur des chambres et à l’extérieur de la maison, conformément à la réglementation en vigueur et ils seront
traduits en anglais à partir du 3 épis.
Accueillir en chambre d’hôtes sous-entend chaleur et convivialité à l’égard des hôtes (sourire, écoute, disponibilité, discrétion,
amitié…) : vos hôtes sont vos invités. Tout propriétaire doit être en mesure de parler de sa région et d’inciter à sa
découverte, de proposer un large panel de documentation touristique (livres, revues, dépliants,…) et de guides « Gîtes de
France ». Ces documents doivent être organisés et remis à jour.
La table d’hôtes (prestation facultative) signifie un repas pris à la table familiale, sur la base d’un menu unique partagé entre le
propriétaire, sa famille et les hôtes (cf. fiche technique en fin de document).
Si un coin cuisine est mis à disposition des hôtes, celui-ci sera commun aux hôtes et obligatoirement situé hors des chambres.
3 – LES PIECES DE JOUR : CONCEPTION D’ENSEMBLE, AMBIANCE ET DECORATION
Chauffage central efficace (minimum de 19° pour l’ensemble de la maison y compris les chambres). Isolation thermique
obligatoire en climat difficile ou en cas d’ouverture toute l’année.
Production d’eau chaude efficace : si ballon, minimum 40l/personne
La table du petit déjeuner sera dressée avec un soin particulier porté à la présentation (nappe ou sets, vaisselle harmonisée,
serviettes de qualité). Le petit déjeuner sera préparé et servi par le propriétaire, le petit déjeuner en libre service (plateaux,
thermos en l’absence des propriétaires,…) ne correspond pas à l’esprit « Gîtes de France ».
EN 1 EPI ET 2 EPIS
§
§
§
§
§
Salle à manger ou espace repas
Aménagement, décoration et présentation de la table de petit déjeuner simples et harmonieux
Vaisselle, couverts de qualité (arcopal exclus) et harmonieux
Le petit déjeuner doit être copieux et généreux quel que soit le classement et composé au minimum de
café/thé/chocolat, beurre, confitures (maison de préférence), le tout à volonté. Sont exclus les conditionnements
individuels de type hôtelier pour le beurre et les confitures
Viennoiseries ou pâtisserie maison + laitages et céréales seront servis au petit-déjeuner en plus en 2 épis
EN PLUS, (ou à la place) EN 3 EPIS
§
§
§
§
10/09/09
Séjour avec coin salon adapté à la capacité
Le mobilier est soit de caractère, régional en rapport avec l’architecture, soit contemporain de très grande qualité. Un
soin particulier sera apporté au choix des couleurs, tissus, en privilégiant une atmosphère conviviale et harmonieuse
Pour le petit déjeuner, prévoir des fruits frais et/ou des jus de fruits de qualité, des gâteaux maison ou viennoiseries en
complément des boissons, diverses variétés de pain, beurre, confitures constituant la base du petit déjeuner. Selon les
régions et la clientèle reçue : laitages, céréales, œufs et charcuterie sur la table pourront être proposés
Bibliothèque comportant des ouvrages diversifiés, jeux de société et téléphone accessible en cas de besoin
-2-
EN PLUS, (ou à la place) EN 4 EPIS
§
§
§
L’ambiance des pièces de jour et la présentation de la table du petit déjeuner seront particulièrement raffinées et
recherchées (finitions irréprochables, peintures, gravures, miroirs, objets décoratifs, tapis, stores, doubles rideaux,
luminaires,…)
La vaisselle utilisée pour les petits déjeuners ou la table d'hôtes doit être de très belle qualité (faïencerie, porcelaine…)
Accès Internet, wifi si éligibilité
EN PLUS, (ou à la place) EN 5 EPIS
§
§
Salon et salle à manger, plus une ou plusieurs autres pièces de détente (bibliothèque, jardin d’hiver, salon de musique,
fumoir,…)
Possibilité d'un paiement par carte bancaire
4 – L’AMENAGEMENT DES CHAMBRES
5 chambres maximum, pour 15 personnes maximum. Au-delà de 15 personnes, une structure est classée ERP (Etablissement
Recevant du Public), et doit répondre aux normes de sécurité et d’incendie correspondantes.
Une structure disposant de 1 à 5 chambres est classée en immeuble d’habitation et ne doit pas répondre à d’autres normes
particulières que celles du Code de la Construction et de l’Habitat.
L’isolation phonique doit être irréprochable et les ouvertures munies de systèmes occultants efficaces (volets, double-rideaux,
stores). Chaque personne doit disposer d’une lumière accessible de son lit (applique ou chevet). Toute chambre doit bénéficier
d’un éclairement naturel et disposer d’une vue sur le paysage environnant. Les châssis de toit sont tolérés. L’absence de vue
sur le paysage environnant et d’ouverture accessible est incompatible avec un classement 3 ou 4 épis.
Les chambres peuvent être situées dans des dépendances ; on entend par « dépendance » un ou plusieurs bâtiments (en
particulier communs, longère, corps de ferme, pigeonnier, conciergerie, four à pain,…) où sont situées les chambres, à
proximité immédiate de la maison ; ces dépendances sont de même caractère architectural que la maison et liées par une
terrasse, une allée, etc…
Pour un classement 3 et 4 épis, ne seront prises en compte que les chambres pour lesquelles les efforts de décoration et
d’aménagement réalisés les rendent d’un confort similaire à celles de la maison principale (il est essentiel que les clients ne se
sentent pas relégués). A Ne pourront ainsi obtenir que 2 épis les chambres aménagées dans une dépendance ne constituant
pas une véritable unité architecturale et de vie avec la maison des propriétaires : par exemple lorsque les pièces de jour de la
maison principale ne sont pas du tout accessibles aux hôtes, que les chambres sont décorées de manière standardisée
(architecture de type pavillonnaire sans caractère particulier, mobilier de série ou ambiance peu chaleureuse…).
Petit lexique des chambres :
v
v
v
Chambre : 1, 2 ou 3 personnes
Suite : chambre plus salon (3 personnes maximum)
Chambre familiale : 2 chambres communicantes et partageant le même sanitaire, qu’on ne peut louer qu’à
des hôtes issus du même groupe. Capacité de 5 personnes au maximum
Le propriétaire fera les lits chaque jour et assurera l’entretien quotidien des chambres et des sanitaires. En cas de séjour, les
draps seront changés au minimum une fois par semaine et les taies d’oreillers dès nécessité.
Le linge de toilette sera changé deux fois par semaine en cas de séjour. En 4 épis, tout linge de toilette utilisé est à renouveler.
4.1. Les chambres
EN 1 EPI
§
§
§
§
§
§
§
§
10/09/09
ème
12m² minimum pour 2 personnes (+3m² pour la 3
personne) hors sanitaires
Matelas et sommiers (tapissiers ou lattes) avec protection en bon état. Matelas tapissiers ou mousse épaisse (laine,
crin à exclure), 12 cm minimum d’épaisseur, densité : 27kg/m3 minimum
Traversin ou oreiller par personne (conformes aux normes du décret n°2000-164 du 23/02/2000), et protection en
parfait état d’hygiène et de propreté
Les draps, les taies, couvertures, couvre-lits et housses de couette doivent être de qualité et assorties à la chambre
Une table et lampe de chevet par place de couchage et accessibles du lit
Bonne occultation de la lumière soit par l'extérieur (volets) soit par l'intérieur (double-rideaux)
Penderie et étagères (armoire plastique interdite) avec cintres de qualité et harmonieux
Equipement bébé à la demande (chaise haute et lit au minimum)
-3-
EN PLUS, (ou à la place) EN 2 EPIS
§
Table de bureau avec siège
EN PLUS, (ou à la place) EN 3 EPIS
§
§
§
§
§
ème
Il est conseillé d’aménager des chambres d’au moins 14m² (+3m2 pour la 3
personne) hors sanitaires
Matelas et sommiers haut de gamme, avec protection, les grandes dimensions (90x200 et 160x200) sont
recommandées
Prévoir une tête de lit de qualité et intégrée à la décoration de la chambre
Un traversin et un oreiller par personne (ou 2 oreillers par personne)
L’aménagement et la décoration de chaque chambre sont personnalisés (différents pour chaque chambre) ; le mobilier
est soit de caractère, régional ou en rapport avec l’architecture, soit contemporain de très grande qualité. Un soin
particulier sera apporté au choix des couleurs, des tissus, privilégiant une atmosphère conviviale et harmonieuse
EN PLUS, (ou à la place) EN 4 EPIS
§
§
§
§
§
§
2 personnes maximum par chambre, superficie minimum de la chambre 16m² hors sanitaires
Matelas et sommiers haut de gamme, avec protection, les grandes dimensions (90x200 et 160x200) sont obligatoires
Linge de lit raffiné et en harmonie
2 fauteuils, bureau ou table basse
Petit mobilier et accessoires (valets, porte-valise, corbeille,…)
L’ambiance des chambres sera particulièrement raffinée et recherchée (finitions irréprochables, peintures, gravures,
miroirs, objets décoratifs, tapis, stores, double rideaux, luminaires,…)
EN PLUS, (ou à la place) EN 5 EPIS
§
§
§
2 personnes maximum par chambre, superficie minimum de la chambre 20m² hors sanitaires
TV écran plat dans chaque chambre
La chambre sera équipée d'un coin salon avec table basse, canapés, fauteuils
4.2. Les sanitaires
Pour une création, compte tenu des critères de confort attendus par la clientèle actuelle, quel que soit le niveau de classement
espéré, il est demandé d’aménager des chambres avec sanitaires complets privatifs. Dans ce cas, il est recommandé de
séparer le wc de la salle d’eau/salle de bains, notamment pour les chambres communicantes. Pour les hébergements de
grande capacité, il est recommandé de panacher douches et baignoires.
La cabine de douche intégrée moulée (plastique ou tôle) est à éviter. Dans le cas où seul un sanibroyeur peut être installé,
prendre impérativement un modèle silencieux.
Une ventilation efficace est obligatoire : arrivée d’air frais en partie basse et orifice d’évacuation d’air vicié en partie haute ou
VMC (recommandée). Une fenêtre n’est pas une ventilation.
Concernant l’électricité, il faut se conformer à la réglementation en vigueur (volume enveloppe, volume protection) et consulter
un organisme de vérification agréé. Le matériel utilisé (convecteurs, éclairage,…) doit être agréé pièce d’eau. Les appareils
d’éclairage suspendus au bout d’un fil sont interdits.
EN 1 EPI
§
§
§
§
§
§
§
§
§
Sanitaires complets et privatifs, situés au même niveau
Cloison de douche fonctionnelles et en parfait état d’hygiène et de propreté
3m² minimum pour la salle d’eau/salle de bains (WC compris si séparés)
Dimensions minimum : douche 80x80cm ou baignoire de 160cm
Rangements et accessoires : porte savons (douche/baignoire/lavabo), miroir, prise pour rasoir, porte serviettes,
tablette ou meuble de rangement
Chauffage possible en toute saison
VMC obligatoire (salle d’eau/salle de bains)
Tapis de bain éponge et savon liquide
Une serviette de toilette, un drap de bain, un gant par personne
EN PLUS, (ou à la place) EN 2 EPIS
§
10/09/09
Sanitaires complets et privatifs, communicants, intégrés à la chambre
-4-
EN PLUS, (ou à la place) EN 3 EPIS
§
§
§
§
4m² minimum pour la salle d’eau/salle de bains (WC compris si séparés)
Dimensions minimum : douche 90x90cm ou baignoire de 160cm
Sèche-cheveux
L'ambiance des sanitaires devra être soignée et harmonieuse
EN PLUS, (ou à la place) EN 4 EPIS
§
§
§
§
§
§
Les wc sont séparés de la salle d'eau/salle de bains
5m² minimum pour la salle d’eau/salle de bains (WC compris)
Dimensions de la douche ou de la baignoire sont supérieures au minimum
Porte-serviettes chauffant
Peignoirs de bain, serviettes de plage si piscine ou plage
L'ambiance des sanitaires devra être rafinée
EN PLUS, (ou à la place) EN 4 EPIS
§
La salle d'eau/ salle de bains devra être équipée d'une douche multi-jets ou baignoire balnéo
5 – LA TABLE D’HOTES
La table d'hôtes implique une obligation d'enregistrement auprès de la Direction des Services Vétérinaires (DSV).
Afin de se distinguer de l’hôtellerie traditionnelle et pour réaffirmer la convivialité propre au tourisme rural, il est entendu que le
repas se déroule à la table familiale en compagnie des propriétaires.
er
Depuis le 1 janvier 2006, une nouvelle réglementation en matière d'hygiène alimentaire est rentrée en vigueur. Cette
réglementation appelée "le Paquet Hygiène" impose de connaître et de respecter les bonnes pratiques d'hygiène (une formation
est obligatoire), d'utiliser un guide de bonnes pratiques et d'élaborer des procédures d'hygiène adaptées à la table d'hôtes.
Il est rappelé que l’accès des cuisines et salles où se prennent les repas est interdit aux animaux, notamment, aux chiens et
chats, même appartenant aux propriétaires.
5.1. Les produits
{Les conserves
Ainsi que l’indique la charte, les conserves sont à éviter, sauf pour les propriétaires effectuant la
transformation de leur production (par exemple : foie gras, confits,…). Pour les autres conserves familiales (légumes,
fruits,…) sachant qu’elles n’offrent pas autant de garanties que les conserves artisanales réalisées dans un autoclave
agréé, notons qu’il est bon de les consommer dans l’année qui suit leur fabrication.
{Les denrées congelées et surgelées
En référence à la circulaire du 15 juillet 1953, au décret n° 64949 du 9 septembre 1964 et à l’arrêté du 26 juin
1974, il est interdit de servir des denrées alimentaires d’origine animale congelées par les propriétaires eux-mêmes,
sauf s’ils disposent des équipements obligatoires (par exemple : surgélateur agréé).
{Le gibier
Le gibier sauvage ne pourra être servi qu’en période d’ouverture de la chasse. Il est rappelé que les
chasseurs membres d’une ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) n’ont jamais le droit de commercialiser
le gibier qu’ils ont abattu.
{Les boissons
L’hébergement proposant la table d’hôtes doit obligatoirement être raccordé au réseau public d’adduction en
eau potable. Dans les départements où l’alimentation en eau privée est tolérée, une analyse annuelle de potabilité (de
type III) sera effectuée par un laboratoire agréé et transmise au Relais départemental.
10/09/09
-5-
Les boissons alcoolisées autorisées par la petite licence restaurant sont servies exclusivement au moment
des repas. Pour les autres boissons (apéritifs, digestifs,…) servies à l’occasion des repas, l'obtention du permis
d'exploiter est nécessaire (formation à suivre). Tout service de boissons alcoolisées en dehors des repas est interdit.
{Les confitures
Les confitures maison sont à encourager et seront présentées dans des récipients de qualité.
{Vente directe
Pour les propriétaires désirant pratiquer la vente directe de produits, il est rappelé que l’ensemble des produits
devra répondre à la réglementation sanitaire en vigueur et en particulier :
Conserves : toutes les conserves à base de viande doivent obligatoirement être stérilisées avec un autoclave
agréé.
Abattage de petits animaux : moutons, porcs, caprins et veaux doivent être abattus dans un abattoir agréé.
Volailles : poulets, dindes, canards, pintades, lapins, oies,… peuvent être abattus dans un local d’abattage de
type familial conforme à la réglementation départementale.
Œufs : la vente par un producteur d’œufs, sur le lieu de production, est libre. Pour les non-producteurs,
l’approvisionnement doit se faire auprès d’un centre de conditionnement agréé ou d’un de ses revendeurs.
Produits laitiers : ils sont soumis à une réglementation récente prise en application de la directive européenne
92-46. Les arrêtés du 18 mars 1994 (relatif à l’hygiène des fromages) et du 30 mars 1994 (relatif à l’hygiène du lait)
sont également applicables.
5.2. Le cadre
La propreté doit être irréprochable. On veillera notamment :
Ä à l’hygiène corporelle : cheveux attachés, lavage des mains et brossage des ongles avant chaque
préparation culinaire.
Ä à la tenue vestimentaire : blouse et tablier spécialement attribuées à la confection des repas.
La vaisselle de type Pyrex/Arcopal et les toiles cirées sont à exclure, les serviettes et nappes en papier à éviter.
La cuisine doit être équipée d'un lave-main à commande genoux.
Les murs, sols, rideaux, parois,… doivent être facilement lavables.
De plus, il est fortement recommandé d’avoir les appareils et aménagements suivants :
Ä un évier double-bac
Ä un réfrigérateur ventilé pour tous les produits carnés (500 litres type Liebherr)
Ä des plans de travail en inox ou mélaminés afin de faciliter le nettoyage. L’utilisation du bois est interdite
dans la préparation et dans les chambres froides
Ä des boîtes alimentaires en plastique indéformable
5.3. Normes de sécurité et d’accessibilité
Il est indispensable de veiller à la conformité des locaux en matière de sécurité (gaz, électricité,…).
Les salles à manger d’une superficie supérieure à 50m2 sont soumises à l’arrêté du 22 juin 1990 destiné à
prévenir le risque incendie dans les établissements recevant du public et doivent respecter les normes d’accessibilité aux
personnes handicapées définies par l’arrêté du 31 mai 1994.
5.4. Ouverture et prix
Affichage : l’affichage d’un menu-type est obligatoire, à savoir
Ä l’indication du nombre de plats servis (apéritif, entrée, plat, fromage, dessert, café)
Ä l’indication de la nature et de la contenance des boissons servies
Ä l’affichage comprendra au moins le prix du repas, le prix ½ pension, pension complète, repas enfants, etc…
Ä lorsque le propriétaire pratique des réductions pour les séjours, il est obligatoire d’afficher le montant de la
réduction et à partir de quand elle est appliquée
Facture : un bloc facturier est édité par la Fédération Nationale des Gîtes de France à destination des
propriétaires. La note est établie en double exemplaire, original remis au client et double à conserver pendant
3 ans à compter de la prestation de service ou de la vente (décret 86.1309 du 29 décembre 1986, art. 26).
10/09/09
-6-
A noter néanmoins :
Ä que l’administration fiscale dispose d’un délai de 6 ans pendant lequel elle peut exercer son droit de
communication sur tout livre, registre, document ou pièce quelconque,
Ä que les commerçants sont tenus de conserver leurs documents commerciaux pendant 10 ans.
La note doit préciser la raison sociale (nom et adresse du propriétaire ; nom, forme sociale, siège social, capital social
et n° de RCS pour les sociétés) ; la date ; l’adresse de la table d’hôtes ; le prix de la prestation.
Pour les prestations soumises à la TVA, le montant de la TVA doit être mentionné. Pour les prestations bénéficiant du
régime de la franchise de base, la mention « TVA non applicable – article 293 B du C.G.I. » doit figurer.
GITES DE FRANCE DROME
Plateau de Lautagne
42 avenue des Langories - Bât C
26000 VALENCE
TEL : 04/75/83/16/42
FAX : 04/75/82/90/57
Conseillère Technique : Marilyne GIROUD
TEL : 04/75/83/16/44
email : [email protected]
www.gites-de-france-drome.com
10/09/09
-7-

Documents pareils