Eure - L`Essor

Commentaires

Transcription

Eure - L`Essor
Eure
Routot
3 M d’e pour la nouvelle brigade
page 20
Bande dessinée exclusive
pages 12-13
Edition Normandie
4
www.lessor.org
SEINE-MARITIME
MANCHE
CALVADOS
ORNE
EURE
L’ E S SOR
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
Supplément régional au n° 483 de « L’Essor de la Gendarmerie nationale » Ne peut être vendu séparément
ORNE
page 19
Cercle mixte d’Argentan
Air frais à la normande
SEINE-MARITIME
SOPHIE DESMARES
Plan Orsec-secours sur l’A28
Exercice grandeur nature
pour l’EDSR76
page 18
GENDARMERIE NATIONALE
EURE
Avec le colonel Valot
Gros plan sur le groupement de l’Eure
page 10
SÉMINAIRE À CAEN
Saisie des avoirs criminels :
plus rapide, plus ciblée,
et mieux coordonnée
page 22
« L’Essor de la Gendarmerie »
édition nationale (mensuelle)
Le seul organe du soutien civil aux gendarmes et à la Gendarmerie
Existe depuis 1935 !
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
Le IFOP
premier
journal indépendant de la Gendarmerie
SONDAGE
EXCLUSIF
/ L'ESSOR
477
Les Français
Les Français
préfèrent
Les Français
préfèrent
toujours
les
préfèrent
toujours
les
gendarmes
!
toujours les
gendarmes
!
gendarmes !
SONDAGE EXCLUSIF IFOP / L'ESSOR
479
479
Juin 2015
3,50 €
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
3,50 €
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
SONDAGE EXCLUSIF IFOP / L'ESSOR
Arrêts
de la CEDH
Arrêts
« L’Essor
»
a organisé,
de la CEDH
Arrêts
le 16« décembre,
L’Essor
»
à l’Assemblée
a organisé,
de la CEDH
Vrai bobard,
fausse information
Vrai bobard,
Le directeur
général
de lafausse
Gendarmerie
information
Vrai bobard,
a étéLeladirecteur
victime
général
d’undecyber-bobard,
lafausse
Gendarmerie
information
un débat
sur
le 16«décembre,
L’Essor »
repris
sans
vérification
a été
la directeur
victime général
les conséquences
Le
à l’Assemblée
a organisé,
par d’un
d’autres
cyber-bobard,
des un
arrêts
de
lasites.
Gendarmerie
débat
le Matelly
16 sur
décembre,
repris
sanslavérification
et Adefdromil.
a été
victime
les conséquences
à l’Assemblée
par d’autres
sites.
d’un cyber-bobard,
des arrêts
Matelly
un débat
sur
repris sans vérification
et Adefdromil.
les 80
conséquences
année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
par d’autres sites.
des arrêts Matelly
et Adefdromil.
80 année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
e
e
NOTRE
DOSSIER
DU MOIS
NOTRE
pages 10
à 17
DOSSIER
DU MOIS
NOTRE
pages 10 à 17
DOSSIER
DU MOIS
pages 10 à 17
Les gendarmes experts
en cybercriminalité
Les
gendarmes experts
en cybercriminalité
• Le meurtre de Collobrières
Les
gendarmes
experts
• La Gendarmerie
devant la justice p. 8
a rendu hommage
• Le meurtre de Collobrières
en
cybercriminalité
•
La
Gendarmerie
à ses morts
• Ledevant
GSPR,lalajustice
garde rapprochée
p. 8
rendu hommage
• Le meurtre
de Collobrières
auxaInvalides
p. 4
• La
Gendarmerie
du Président
p. 18
à ses
morts
• Ledevant
GSPR,lalajustice
garde rapprochée
p. 8
rendu hommage
auxaInvalides
p. 4
du Président p. 18
à ses morts
• Le GSPR, la garde rapprochée
aux Invalides p. 4
du Président p. 18
482
L’L’EESSSOR
L’ E SSOR
SOR
3,50 €
www.lessor.org
www.lessor.org
479
3,50 €
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
www.lessor.org
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
L’
EESSSOR
L’
L’ E SSOR
SOR
Juin 2015
Juin 2015
3,50 €
www.lessor.org
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
Mars 2015
www.lessor.org
Janvier
2015
477
3,50 €
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
Mars
2015
www.lessor.org
3,50 €
TOUTE L'ÉQUIPE DE "L'ESSOR" VOUS PRÉSENTE SES MEILLEURS VŒUX POUR LA NOUVELLE ANNÉE
Mars
2015
www.lessor.org
L’
EESSSOR
L’L’
E SSOR
SOR
TOUTE L'ÉQUIPE DE "L'ESSOR" VOUS PRÉSENTE SES MEILLEURS VŒUX POUR LA NOUVELLE ANNÉE
www.lessor.org
Janvier 2015
477
Janvier
2015
www.lessor.org
TOUTE L'ÉQUIPE DE "L'ESSOR" VOUS PRÉSENTE SES MEILLEURS VŒUX POUR LA NOUVELLE ANNÉE
3,50 €
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
482
D E L A G E N DA R M E R I E N AT I O N A L E
Associations
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
professionnelles
482
Associations
militaires
professionnelles
Associations
Bilanmilitaires
d’étape avec
professionnelles
les requérants
et l’UNPRG.
Bilan
d’étape avec p. 8
militaires
les requérants et l’UNPRG.
Bilan d’étape avec
p. 8
Entretien
les requérants et l’UNPRG.
p. 8
politique
Entretien
Philippe
Goujon, députépolitique
maire Entretien
de Paris (XVe), contre
Missions
Philippe
Goujon,
députépolitique
les associations
profese
militaires
Missions
des gendarmes
militaires
Missions
des militaires
gendarmes
Des
activitésetsouvent
peu connues,
marins
nucléaires
la prévôté.
des
gendarmes
comme la protection des sous-
maire militaires.
de Paris (XV p.),20contre
sionnelles
Philippe Goujon, députéles associations profesmaire de Paris (XVe), contre
sionnelles militaires. p. 20
les associations profes-Des activités souvent peu connues,
la protection des sousp. 20
sionnelles militaires. comme
p. 14
Des activités
souvent
peu connues,
p. 14
marins
nucléaires
et la prévôté.
Psychologues
comme la protection des sousde lamarins
Gendarmerie
: la prévôté. p. 14
nucléaires et
Psychologues
un travail
discret,
dePsychologues
la Gendarmerie :
en progression
constante.
un
discret,
p. 18
detravail
la Gendarmerie
:
enunprogression
constante.
travail discret,
80e année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
80e année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
80e année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
80e année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
3,50 €
Le premier journal indépendant de la Gendarmerie
80e année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
p. 18
en progression constante.
80e année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
p. 18
80e année • Organe officiel de L’UNION NATIONALE DU PERSONNEL EN RETRAITE DE LA GENDARMERIE •
Il s’adresse à l’ensemble de la communauté des gendarmes :
actifs, réservistes, retraités et leurs amis…
Abonnez-vous !
o OUI, je souhaite recevoir chaque mois « L’Essor de la Gendarmerie » (édition nationale)
o Je m’abonne pour un an et j’envoie mon chèque de 42 euros
o Je souhaite recevoir gratuitement les trois prochains numéros
EN483
ABONNEMENT À « L’ESSOR DE LA GENDARMERIE »
o Mme o M. Prénom : ................................................. Nom : ...................................................
Adresse : ...................................................................................................................................
Code postal : ............................................................................................................................
Ville : ..........................................................................................................................................
Téléphone fixe : ................... Téléphone portable : ..................... Mail : ...............................
Bulletin à découper ou à reproduire.
« L’Essor de la Gendarmerie », 9, rue Bleue, 75009 Paris - Mail : [email protected] - Site www.lessor.org
www.lessor.org
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
3
MG
L’édition normande de
« L’Essor » est bien installée !
L’EDITORIAL
d’Alain Dumait
Directeur de
« L’Essor de la Gendarmerie »
<[email protected]>
« Mais que fait la Gendarmerie ? »
« Mais que fait la Police ? »... Ces
questions simples, souvent posées
par nos concitoyens, méritent des
réponses précises et documentées.
C’est le premier service que rend, à
nouveau, ce 4e supplément gratuit régional de « L’Essor » pour ce qui est
de la Gendarmerie, en Haute et en
Basse Normandie.
Pour ce faire nos journalistes-reporters parcourent la
région, rendent visite
aux
responsables
des unités (en particulier ce mois-ci au
colonel Valot, commandant le groupement de l’Eure, voir pages 10 et 11)
aussi bien qu’ils dépouillent très attentivement toute la presse locale, y
compris les plus modestes, mais souvent très instructifs, hebdomadaires
départementaux (dont notre région
est spécialement bien dotée).
Du coup, nous sommes en mesure
de signaler ou de rappeler un grand
nombre d’affaires, de faits divers,
d’événements grands ou petits qui,
au cours du deuxième trimestre 2015,
ont marqué aussi bien les personnels
de la Gendarmerie que leurs interlo-
cuteurs qui sont en mesure de vérifier, concrètement, la pertinence de la
définition donnée un jour par le directeur général Denis Favier : « Les gendarmes sont et doivent être des producteurs de sécurité. » Et ils le sont !
Si 2014 a été marqué par le regroupement, pour chaque région de Gendarmerie, du commandement de celle-ci
et de celui du groupement du département chef-lieu, la fin de l’année en
cours sera marquée
par le regroupement
d’un certain nombre
de régions en application de la modification adoptée par
le gouvernement. Au
1er janvier 2016 les régions de Gendarmerie de Haute et de Basse Normandie vont donc se regrouper. Dans
des conditions qui restent à définir...
Ce supplément gratuit trimestriel et
régional de « L’Essor » est envoyé à
tous les gendarmes en poste dans ces
deux régions. Il est aussi disponible
sur notre site <lessor.org>. Et, en version numérique sur calameo.com (rubrique L’Essor de la Gendarmerie).
N’hésitez pas à diffuser cette publication. Et à nous envoyer vos propres
infos et réflexions. n
A la loupe :
le groupement
de l’Eure
S O M M A I R E
3e TRIMESTRE 2015
3 L’éditorial du directeur de « L’Essor ». 12 BD. Manifestation devant la
sous-préfecture.
4 Ce que font les gendarmes
14 La vie des unités & des associations.
17 L’Arme recrute au centre commer-
en Normandie. Une sélection d’infos
et de faits divers ayant mis telle ou telle
unité de Gendarmerie à contribution.
cial de Barentin (76).
10 Zoom sur le groupement de l’Eure.
18 Exercice grandeur nature sur
Le commandant Valot dresse un portrait
du groupement qu’il dirige.
l’A28. L’EDSR de Seine-Maritime a piloté
un test de plan orsec-secours.
20 3 millions d’euros d’investissement pour la nouvelle brigade de
Routot.
22 Saisie et confiscation des avoirs
criminels.
Site : www.lessor.org
Page Facebook de « L’Essor » :
http://goo.gl/bURXWS
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
4
www.lessor.org
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
En bref
CE QUE FONT LES GENDARMES
Calvados
Sous surveillance
Bonne pioche
Le 30 mai, au péage de
Quetteville (14130), les
gendarmes du peloton
motorisé de Pontl’Evêque ont contrôlé
deux hommes, dans une
Peugeot 206. Ils revenaient de Belgique. Le
chien spécialisé dans la
recherche de stupéfiants
a découvert 200 g de
résine de cannabis sous
le siège du conducteur.
13
C’est le nombre de
lettres de félicitations
adressées à la brigade
de gendarmerie de Vire
(14500). L’une d’elles, en
particulier, salue le travail
d’un militaire « pour ses
qualités professionnelles.
Alors qu’il était en repos,
il a permis l’arrestation
d’une personne recherchée ».
SÉCURITÉ GÉNÉRALE
CALVADOS
l Voyageurs clandestins
Le 28 avril, les gendarmes
du peloton motorisés de
Pont-l’Evêque sont informés qu’un camion hongrois
bâché transportant des clandestins circule sur l’A29 en
direction de la Bretagne.
Il est retrouvé, vide de ses
o c c u p an t s, s u r l ’ aire de
repos de Giberville (14730).
Un grillage découpé met les
militaires sur la trace des
clandestins qui marchent
le long de l’autoroute. Trois
sont interpellés sur un total
de 8 ou 9 qui n’ont pu être
retrouvés. La veille, les gendarmes du peloton motorisé
ont interpellé trois Indiens
en situation irrégulière lors
d’une opération anti-délinquance au péage de Dozulé
(14430).
signe de vie depuis octobre.
On l’avait cru en voyage en
Australie chez sa fille mais
il s’agissait d’un homonyme.
Le voisin, un marginal
âgé de 28 ans, a été arrêté par les gendarmes
pour meurtre et écroué.
Il aurait tué le retraité, ingénieur mécanicien, suite à une
altercation à propos d’un vol
de légumes dans le potager
du citoyen britannique.
aujourdhui-en-france.fr
lepaysdauge.fr
l Mort pour quelques
légumes ?
Le corps d’un ressortissant
britannique, David King,
70 ans, habitant à Pierres
(14410) depuis une quinzaine d’années, a été retrouvé le 11 avril au fonds du
puits chez son voisin. Le
retraité n’avait plus donné
EURE
l L’affaire est dans le sac
Un habitant des Andelys
(27700) s’est présenté à la
gendarmerie de sa commune
pour obtenir des renseignements quand les militaires
ont remarqué sa sacoche
imitant une marque de luxe.
Interrogé, il a admis l’avoir
achetée une vingtaine d’euros
sur un marché aux puces de
Paris. Bilan des courses : une
plainte du maroqui- >>>
SOPHIE DESMARES
Une opération de déminage a été menée
les 26 et 27 mai
à Englesqueville-laPercée (14710) pour
neutraliser des engins
explosifs datant de la Seconde Guerre mondiale.
Les gendarmes ont été
chargés de tenir un
périmètre de sécurité sur
la plage pendant qu’une
vedette de la gendarmerie maritime veillait
en mer.
Un SDF s’accuse d’un meurtre commis à Bernay
Un SDF de 23 ans s’est présenté dans un commissariat de Toulouse
le 29 mars pour s’accuser du meurtre par strangulation, commis avec
un complice quelques jours plus tôt, d’un homme aveugle de 85 ans
demeurant à Bernay (27300). Une somme de 140 e a été dérobée dans
le portefeuille de l’octogénaire. Le meurtrier présumé, originaire de
Saint-Aubin-lès-Elbeuf (76410) et son complice ont été écroués. Les
gendarmes de la section de recherches de Rouen ont été chargés de
l’enquête.
leveilnormand.fr
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
www.lessor.org
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
En bref
>>> nier
qui réclame 700 €
de dommages et intérêts et
une amende de 150 €.
Calvados
limpartial.fr
limpartial.fr
l Le GIGN à la rescousse
Le jeudi 21 mai, les gendarmes de l’Eure, sous le
commandement du colonel
Emmanuel Valot, commandant du groupement de gendarmerie de l’Eure, ont reçu
l’appui du GIGN pour interpeller un forcené armé d’un
fusil de chasse et d’une arme
de poing qui les tenait en
respect depuis une vingtaine
d’heures, retranché dans
son domicile à Conches-enOuche (27190). Le quinquagénaire, salarié d’une PME,
a tiré une dizaine de coups
de feu. Certaines balles ne
seraient pas passées loin des
gendarmes. Le forcené a été
maîtrisé dans son jardin vers
21 heures par les hommes
du GIGN qui ont fait usage
de grenades assourdissantes
et de gaz lacrymogène. Personne n’a été blessé. La veille
au soir, l’homme, avait pré-
Le voleur dormait
chez le gendarme
SdM
l Panique en ville
Ça s’est passé le 1 er avril
à Gisors (27140) mais ce
n’était pas un poisson ! En
fin de matinée, des jeunes
un peu éméchés ont semé
la panique dans les rues. Ils
se baladaient avec des sacs
à dos contenant des armes
utilisées pour la pratique de
l’airsoft mais ressemblant à
s’y méprendre à des vraies.
Ils en ont été quitte pour un
contrôle des gendarmes. Pas
de poursuite judiciaire car le
transport de ces « armes » qui
tirent des billes de plastique
n’est pas interdit.
5
PELOTON ET PELOTON
Les 120 cyclistes du peloton de la course Paris-Camembert (61120) ont
participé à l’épreuve historique le dimanche de Pâques sous la protection du peloton de gendarmerie de l’Orne, de 71 gendarmes ornais, de
55 autres venus de l’Eure et de 24 motards de la Garde républicaine.
Le tirage au sort des dossards avait eu lieu quelques jours plus tôt dans
les locaux du quartier Lescot à Argentan en présence du colonel Urien,
chef du groupement de la Gendarmerie de l’Orne.
Soupçonné d’avoir
commis une vingtaine de
vols en réunion (voitures,
GPS...) dans le Calvados,
l’Orne et la Manche en
décembre dernier, le
suspect a été découvert
par le propriétaire du
gîte rural qu’il louait à
Fourches (14620) près de
Falaise, qui n’était autre
qu’un… gendarme !
lejournaldelorne.fr
Par le toit
venu sa famille par SMS de
son intention de se suicider.
Il a été interné d’office, son
état étant incompatible avec
la garde à vue. L’enquête a
été confiée à la brigade des
recherches d’Evreux.
paris-normandie.fr
ORNE
l Le flair de Frimka
Une jeune fille signalée disparue le week-end du 8 mai à
la gendarmerie de Domfront
(61700) a été retrouvée saine
et sauve. Plusieurs patrouilles
ont été engagées. L’intervention du gendarme Boyer et de
sa chienne Frimka de l’équipe
cynophile du Peloton de surveillance et d’intervention
d’Avranches a été déterminante dans cette fin heureuse.
lepublicateurlibre.fr
l Interpellation
mouvementée
Début mai, le tribunal correc-
tionnel d’Alençon (61000) a
condamné un jeune homme
de 19 ans, Jordan, demeurant à Vimoutiers (61120) à
quatre mois de prison ferme
pour avoir menacé de mort
un gendarme et sa famille.
Les faits à l’origine de
cette condamnation se sont
déroulés le 10 février quand
les gendarmes de Vimoutiers
sont intervenus au domicile
d’un individu qu’ils venaient
interpeller dans une affaire
de séquestration.
Jordan a voulu aider son
ami à prendre la fuite. Il a
notamment fait tomber un
gendarme avant de l’attraper violemment au col et de
déchirer sa veste. Une fois
menotté, a été conduit à la
gendarmerie.
Dans le véhicule, il donna
des coups de pied à tout-va
en menaçant le militaire, le
tout agrémenté de copieuses
insultes.
Des voleurs ont cambriolé le centre commercial
Carrefour de Barentin
(76360) dans la nuit du
24 au 25 avril en s’introduisant par le toit via un
échafaudage. Ils seraient
entrés dans une boutique
de bijoux mais n’auraient
finalement dérobé que de
la monnaie. Le préjudice
n’est pas très important.
L’enquête a été confiée à
la gendarmerie.
Flash à tout va
Le Calvados est équipé
de 26 radars fixes qui ont
flashé 97 000 automobilistes en 2014. Les
plus « productifs » ont
été celui de Canapville
(14800) dans le Pays
d’Auge et celui d’Hérouville-Saint-Clair (14200)
au nord de Caen.
leréveilnormand.fr
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
www.lessor.org
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
En bref
Calvados
En famille
Le gendarme Johann
Tissot a quitté la brigade
de Saint-Pol-de-Léon
(29250) où il était affecté
depuis novembre 2011
pour rejoindre celle de
Courseulles-sur-Mer
(14470). C’est pour se
rapprocher des racines
familiales de son épouse
qu’il avait déposé un
dossier de mutation.
Vœu exaucé le 16 mai.
Eure
Tour de vis
Un homme ivre et sans
chaussures a tenté de
s’introduire dans une habitation de Pont-Audemer
(27500) le 26 mai vers
18 h 30. Prévenus par
un voisin, les gendarmes
de Pont-Audemer ont
interpellé l’intéressé qui
les a menacés avec un
tournevis. L’individu a
été condamné à 5 mois
ferme avec mandat de
dépôt.
Efficace
Le 5 juin, un gendarme
en repos de Gisors
(27140) a aperçu un
homme qui menace de
sauter de son balcon.
Le militaire a pénétré
dans l’immeuble et forcé
la porte de l’appartement
avant de ceinturer le
suicidaire.
SEINE-MARITIME
l Course-poursuite
Le tribunal correctionnel du
Havre a condamné un automobiliste de 23 ans à onze
mois de prison ferme pour
avoir renversé volontairement
un motard de la gendarmerie
le 3 mars à Angerville-la-Martel (76540), près de Fécamp.
Héroïnomane, non titulaire
du permis de conduire, le
conducteur avait pris la fuite
lors d’un contrôle routier
avant d’être identifié grâce à
la plaque minéralogique de
sa voiture.
paris-normandie.fr
l Un corps au pied du Pont
de Normandie
Le 25 mai en milieu de matinée, un témoin a signalé aux
gendarmes du Havre avoir
vu une personne enjamber
le parapet du Pont de Norm a n d i e, c ô t é H o n f l e u r.
A 11 h eures, un corps correspondant au signalement
a été découvert par l’hélicoptère Dragon 76 de la Sécurité
Civile. La victime était originaire de La Rivière-Saint-Sauveur (14600). Une enquête
a été confiée aux gendarmes
pour déterminer les causes
de la mort.
lepaysdauge.fr
l En plein jour
Plusieurs individus armés
ont cambriolé une bijouterie d’Eu (76260) le 28 mai
en fin de matinée avant de
prendre la fuite. Un plan de
recherche a été lancé par les
gendarmes du Tréport qui
ont été chargés de l’enquête.
Il a mobilisé les gendarmes
des compagnies de Dieppe,
Neufchâtel-en-Bray et Abbeville (80100), la brigade des
recherches de Dieppe et la
section de recherches de
Rouen. Une Renault en feu a
été découverte moins d’une
heure après les faits mais on
ignore s’il s’agit de celle utilisée par les braqueurs.
linformateur-leclaireur.fr
l Pressé
Un conducteur de 47 ans
domicilié en Seine-Maritime
(76) a été contrôlé à 200 km/h
sur l’autoroute A 29 par les
gendarmes du peloton motorisé de Pont-l’Evêque(14130)
le 2 juin en fin d’après-midi.
Son permis de conduire lui a
été retiré immédiatement.
paris-normandie.fr
Des voleurs de fret au parfum
La Gendarmerie de Haute-Normandie a mis fin aux agissements
d’une bande bien organisée suspectée d’avoir volé pour 150 000
euros de marchandises. L’enquête, confiée aux gendarmes de
la section de recherches de Rouen
et de la brigade de recherches
du Havre, a débuté en juin 2014
après un vol de parfum pour plus
de 80 000 euros dans un camion
près du Havre. Les soupçons se
portent vers « d es délinquants
d’habitude » demeurant dans
l’agglomération. Le 14 avril, 150
gendarmes sont mobilisés pour
une série de sept interpellations
avant placement en garde à vue.
Deux personnes ont été placées
sous contrôle judiciaire et quatre
sous mandat de dépôt. Cinq autres
personnes ont été entendues en
qualité de témoins. Quinze perquisitions ont permis de saisir des
parfums, cigarettes, sacs de luxe
contrefaits et stupéfiants en petite
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
quantité. Trois véhicules et près
de 45 000 euros sur des comptes
bancaires ont été saisis au titre
des avoirs criminels.
france3-regions.francetvinfo.fr
GENDARMERIE NATIONALE
6
Loisirs à la Carte
Randonnée
en Buggy,
Quad, Jeep
Ouvert
toute
l’année
GOLD BEACH EVASION
2, rue Maurice Schumann
www.goldbeachevasion.com
14960 ASNELLES
Email : [email protected]
Tél. 02 31 22 75 80
8
www.lessor.org
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
En bref
Eure
VOLS - CAMBRIOLAGES
Sous les verrous
Six malfaiteurs suspectés
de 25 vols ou tentatives
de vol dans des agences
bancaires de l’Eure, des
Yvelines et du Val-d’Oise
entre 2013 et 2015 ont
été interpellés en mars et
mai. Cinq d’entre eux ont
été écroués. L’enquête a
été menée par les gendarmes des SR de Rouen
et Versailles épaulés par
leurs collègues des groupements de l’Eure, des
Yvelines et du Val-d’Oise.
Sauvetage
Un désespéré de 33 ans,
venu se reposer chez
ses parents à Châteausur-Epte (27420) le 24
mai a quitté la maison
en faisant état de ses
intentions suicidaires.
Il a été retrouvé en
forêt, inconscient suite à
l’absorption de médicaments, par l’équipe
cynophile du Psig des
Andelys (27700).
Dissuasion
Le 7 mai, une opération
de lutte contre les cambriolages a été menée
par les gendarmes de
Bourg-Achard (27310) et
Bourgtheroulde (27520)
avec l’appui du Psig de
Pont-Audemer (27500)
et d’un hélicoptère de
la section aérienne de
Vélizy-Villacoublay.
CALVADOS
l Des personnes âgées
abusées
Un à trois individus ont commis des vols par ruse à l’encontre de personnes âgées
dans le bocage virois en se
faisant passer pour des agents
des eaux. Le chef d’escadron
Fabrice Grandin, commandant la compagnie de Gendarmerie de Vire (14500)
lance un appel à la vigilance
et rappelle quelques règles de
sécurité : ne jamais ouvrir à
un inconnu qui se présente
sans rendez-vous comme un
professionnel, ne pas laisser
son code secret près de sa
carte bancaire...
l Ils braquaient les chauffeurs de poids-lourds
Les gendarmes de l’Eure
ont interpellé quatre jeunes
hommes soupçonnés d’avoir
braqué 17 chauffeurs de
camions en pause sur les parkings le long de la N 12 dans
le sud du département entre
novembre 2014 et mars 2015
pour voler de l’argent, des
cartes de paiement ou appareils numériques. Un a été
incarcéré, les autres placés
sous contrôle judiciaire.
france3-regions.francetvinfo.fr
l Mineurs et voleurs
A Léry (27690), les gendarmes ont interpellé huit
mineurs qui se livraient à des
vols de voitures, cambriolage
et dégradations. Des faits
commis entre juin 2014 et
mars 2015. L’enquête a permis d’attribuer à l’équipe 23
faits dont 16 vols ou tentatives de vol de véhicules et
trois destructions par incendie. Les voitures dérobées
étaient brûlées ou finissaient
dans la Seine.
l Home jacking
Deux hommes du Val-de-Reuil
(27100) ont été condamnés
par le tribunal correctionnel
d’Evreux le 20 mai à douze
mois de prison ferme avec
mandat de dépôt pour le premier et douze mois dont quatre
mois avec sursis et mise à
l’épreuve pour le second suite
à une intrusion dans le domicile commise dans la nuit du 1er
au 2 février sur la commune du
Manoir (27460). Les interpellations ont été menées le 19 mai
par les gendarmes de Pont-del’Arche, ceux du Groupe d’enquête de lutte anti-cambriolages (Gelac) et les militaires
du Psig, sous la direction du
capitaine Bruno Tessal, adjoint
au commandant de la compagnie de Louviers.
paris-normandie.fr
infonormandie.com
lamanchelibre.fr
EURE
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
MANCHE
l 500 000 e de préjudice
155 gendarmes ont été mobilisés le 19 mai pour interpeller
onze personnes dans le Loiret, les Yvelines et l’Eure dans
le cadre d’un trafic d’objets
volés et revente de voitures
volées. Parmi elles, quatre
hommes sont poursuivis pour
association de malfaiteurs et
vol en bande organisée. Les
autres personnes sont soupçonnées de recel. L’enquête
avait débuté en janvier par
un vol avec effraction commis
dans un magasin de cycles
de Montebourg (50310). Le
préjudice total est estimé à
500 000 €.
france3-regions.francetvinfo.fr
SEINE-MARITIME
l Sous les verrous
Une enquête de plusieurs
mois a abouti le 21 avril
quand 141 gendarmes et policiers de Seine-Maritime (76)
ont interpellé 22 personnes
et perquisitionné leur domicile. La bande, qui sévissait
depuis plusieurs mois, pratiquait notamment les cambriolages en Seine-Maritime,
dans l’Eure, l’Orne et le Calvados. Dix personnes ont été
placées en détention provisoire.
france3-regions.francetvinfo.fr
www.lessor.org
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
SÉCURITÉ ROUTIÈRE
Gendarmes
contre voiturette
Une voiturette conduite
par un chauffard a donné du fil à retordre aux
gendarmes le dimanche
24 mai en centre-ville de
Bayeux (14400). L’homme
d’une cinquantaine d’années a voulu semer les
militaires. La poursuite,
qui a duré plus d’une
dizaine de minutes, a
mobilisé trois patrouilles
et cinq véhicules de gendarmerie. Le chauffard
interpellé a été placé en
garde à vue.
l Belles prises
Les gendarmes du Peloton
motorisé de Saint-Martindes-Besaces (14350) ont fait
deux belles prises les 11 et 12
avril sur l’A84 avec un premier conducteur en excès de
vitesse à 218 km/h au lieu
de 130 puis un second à
205 km/h.
lavoix-lebocage.fr
EURE
l Triste records
Depuis le 1er janvier, la préfecture décompte 73 accidents ayant fait 10 morts et 83
blessés dans le département.
D’où les opérations de prévention comme celle menée
par les gendarmes les 18 et 19
avril. 304 infractions graves
ont été relevées entraînant
une cinquantaine de retraits
de permis de conduire. Parmi
SOPHIE DESMARES
CALVADOS
paris-normandie.fr
l Contrôles aériens
Lors d’une opération de
contrôles routiers menée par
les gendarmes de la compagnie de Pont-Audemer
SEINEMARITIME
DROGUE
En bref
Eure
Violence
gratuites
Deux hommes ivres ont
tabassé sans raison une
jeune fille de 17 ans
et son ami de 18 ans,
militaire, tous deux de
Gaillon (27600) dans un
supermarché de Bernay
(27230) le 23 mai vers
18H. Les victimes ont
reçu respectivement
10 et 8 jours d’ITT. Les
agresseurs ont été interpellés par les gendarmes
de la compagnie de
Bernay.
Manche
lamanchelibre.fr
les tristes records, un motard
contrôlé à 219 km/h au lieu
de 90 k m/h sur l’axe Les
Andelys (27700)-Lyons-la-Forêt(27480).
l Train train
26 gendarmes de
Dieppe (76200),
épaulés par 5 agents
de la police ferrov i a i re, o n t p ro c é dé à une opération
anti-délinquance
dans les trains entre
(27500) le 27 avril, les militaires au sol ont reçu l’appui
d’un hélicoptère venu de la
base aérienne de Villacoublay
(78). Des contrôles effectués
dans les jours suivant l’intervention du préfet de région
Pierre-Henri Maccioni qui
avait appelé les usagers à la
prudence et au respect du
code de la route.
normandie-actu.fr
Au f f ay ( 7 6 7 20 ) et
Dieppe le 8 avril.
InfoNormandie.com
l Crise de démence
Lors d’une perquisition au domicile
d’un héroïnomane
au Trait (76580) le 11
mai, les gendarmes
de Duclair (76480),
ont notamment saisi
480 g d’héroïne. Pendant sa garde à vue,
l’homme a fait une
crise de démence et
blessé trois militaires.
Il a été condamné le
13 mai à douze mois
de prison ferme avec
mandat de dépôt.
tendanceouest.com
9
Coup double
Un automobiliste a
été contrôlé par les
gendarmes des Pieux
(50340) le 15 mai.
Ce conducteur, qui leur
avait refusé la priorité
à une intersection, a été
verbalisé une première
fois pour cette infraction
puis une seconde fois
pour un taux d’alcoolémie de 3,18 g/l sang.
157
C’est la vitesse relevée
concernant un motard de
22 ans intercepté par les
gendarmes de la brigade
territoriale autonome
de Beaumont-Hague
(50440) le 9 mai. Vitesse
autorisée : 90 km/h. Son
permis lui a été retiré.
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
10 L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
Haute-Normandie
www.lessor.org
ZOOM
Le groupement
de gendarmerie
de l’Eure
SOPHIE DESMARES
Le colonel Emmanuel Valot commande
le groupement de gendarmerie
de l’Eure. Dans l’entretien qu’il nous a
accordé, il dresse le portrait
du groupement qu’il dirige
depuis le 1er août 2014.
Par Sophie Desmares
«
« Diriger un groupement est
l’un des points forts, au même
titre que le commandement
d’un compagnie, de la carrière
d’un officier de Gendarmerie. C’est en tout point passionnant. Ce département a
l’avantage d’être un département actif pour les gendarmes
sans être non plus totalement
noyé dans les phénomènes de
délinquance. Il s’y passe pas
mal de choses mais ce n’est
pas non plus le raz de marée »
expose le colonel Valot.
Le tiers de l’activité du groupement porte sur les crimes
et délits. Il s’agit pour l’essentiel d’atteintes aux biens,
notamment les cambriolages
de résidences principales.
Colonel Valot : « Etre à la tête d’un groupement, c’est un point haut de la
carrière, un des points forts, comme le commandement d’une compagnie de
gendarmerie. C’est en tout point passionnant. »
Il y a peu de violences crapuleuses type vol de voitures
ou vol à main armée sauf de
façon ponctuelle. Le nombre
de violences non crapuleuses,
violences « gratuites » n’est
pas négligeable tout comme
les violences sexuelles dont
l’immense majorité est intra
familial ou entre personnes
qui se connaissent. « Il ne
faut pas perdre de vue qu’un
fait sur dix est porté à notre
connaissance. Malheureusement, il y a encore beaucoup de
phénomènes cachés même s’il
y a une démarche des magistrats et des forces de l’ordre
pour essayer de faire venir les
victimes et qu’elles disent les
méfaits auxquels elles sont
Portrait d’un groupement
Le tableau des effectifs autorisés du groupement est de 842
gendarmes. Dans les faits, ils sont 810.
Cinq compagnies : Evreux, Louviers, Les Andelys, Bernay et
Pont-Audemer.
Un escadron de sécurité routière avec près de 140 personnels.
Une brigade de prévention de la délinquance juvénile basée
à Bernay.
confrontées », regrette-t-il.
La consommation et le trafic de stupéfiants sont non
négligeables également. « Il
y a des consommateurs et des
petits trafics sur place. L’Eure
est un département de transit.
Cela correspond à l’implantation géographique et à l’infrastructure routière. L’Eure
voit passer du stupéfiant qui
n’a pas forcément vocation à
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
rester sur le département. Les
Douanes font des saisies assez
régulières en coordination
avec nous. Le département
est situé à un carrefour » ,
constate t-il.
La problématique
de la sécurité routière
« Elle est consubstantielle au
département qui est traversé
par 4 500 km d’axes >>>
Haute-Normandie
www.lessor.org
>>> avec une circulation
importante », constate le
colonel Valot. On a dénombré 40 morts et 319 blessés
sur les routes en 2014 pour
les zones police et gendarmerie.
« L’évolution va dans le bon
sens. Cela est du à une prise
de conscience des gens, aux
forces de l’ordre et à l’amélioration de la protection passive des véhicules. Statistiquement parlant, je n’ai pas
de point noir dans le département », conclut t-il. n
Mouvement de personnels
L’essentiel des changements a eu lieu en 2013. Il y a peu de
mouvement dans le groupement cette année. Voici les principaux
changements.
• Au groupement : l’actuel numéro 2 du groupement, le lieutenant-colonel Bertrand de Varine rejoint l’état-major région du groupement
d’Orléans. Il est remplacé par le numéro 3 actuel, le lieutenant-colonel
Jean-Fabien Malagarie-Cazenave.
• Compagnie de Louviers : l’actuel commandant de la compagnie de
Louviers, Johnny Charrier rejoindra cet été la Direction générale de
la Gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux. Il sera remplacé par
le capitaine Jouault qui arrive d’outre-mer où il était commandant en
second d’une compagnie.
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
11
Projets immobiliers
A court terme
• A Evreux : les travaux qui durent depuis deux ans sont presque
achevés.
• A Routot : la nouvelle brigade et ses 11 logements, dont les travaux
vont débuter sous peu, doit être livrée à l’automne 2016.
• A Ivry-la-Bataille : l’immobilier existant va faire l’objet d’une restructuration complète avec extension. De nouveaux logements vont
être construits. Le projet devrait être terminé dans deux ans.
A long terme : deux projets lourds sont au stade administratif
• A Louviers : implantation de la Gendarmerie incluant la compagnie,
la brigade, le Psig, la brigade des recherches et 50 unités logement.
Les locaux actuels ont été construits à des dates qui s’échelonnent
de 1880 à 1970. La plupart des gendarmes sont logés hors caserne.
Le projet est piloté par l’intercommunalité qui est maître d’ouvrage.
Les pelleteuses devraient arriver en 2016 pour une caserne livrée en
2018.
• A Gaillon : le projet, sous maîtrise d’ouvrage privée en lien avec
le SGAMI (secrétariat général pour l’administration du ministère de
l’intérieur), est au stade de la recherche d’un terrain pour implanter
une brigade à 35, un peloton à 30 et 55 unités logement.
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
Suite au prochain numéro
14 L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
Manche
Au tribunal
Un jeune homme de
21 ans, titulaire du
permis probatoire, a
été contrôlé par les
gendarmes de la BRI
d’Avranches (50300)
le 30 mai à 164km/h au
lieu de 110 autorisés.
Cet habitant du Calvados
est convoqué devant le
tribunal le 24 septembre.
Mauvaise pioche
Fin avril, un Parisien de
54 ans en vacances dans
la région de Granville
(50400) n’a pas trouvé
mieux que de voler un
vélo… dans la cour d’un
immeuble où logent des
familles de gendarmes.
Le voleur, facilement
retrouvé, est convoqué le
12 juin devant le tribunal
de Coutances.
Orne
Désolant
La commune de Vimoutiers (61120) a déposé
plainte à la gendarmerie
suite aux actes de vandalisme commis dans la
nuit du 20 au 21 mai sur
des cyclistes et vélos en
bois fabriqués par le service des espaces verts
pour décorer la ville qui
sera traversée par le Tour
de France le vendredi
10 juillet.
LA VIE DES UNITÉS
ET DES ASSOCIATIONS
CALVADOS
organes vitaux de l’abdomen.
l Des gendarmes
distingués
A l’occasion du 70e anniversaire de la victoire du 8 mai
1945, une cérémonie s’est
déroulée le 8 mai à Caen.
Lors de cette manifestation, la
Médaille militaire a été remise
au major Pascal Brosseau, au
major Jean-Paul Perreaux,
à l’adjudant-chef Sébastien
Bodin, et à l’adjudant Benoit
Mafilatre.
Les chefs d’escadron Patrick
Flottes et Dominique Magret
ainsi que les capitaines Didier
Balavoine et Yannick Folope,
ont été fait chevaliers dans
l’Ordre national du Mérite.
Page Facebook de la Gendarmerie
du Calvados
Page Facebook de la Gendarmerie
du Calvados
l Des motards protégés
La région de gendarmerie
de Basse-Normandie vient
d’acquérir des gilets Airbag
pour assurer la protection
des mécaniciens moto lors
des essais sur route. Jaune
fluorescent, à haute visibilité, ce gilet se gonfle en
0,13 secondes et protège les
l Inspection annoncée
L’inspection annuelle de la
brigade de Vire/Saint-Sever
(14500) s’est déroulée le
2 avril. Le capitaine Duflot a
dressé le bilan chiffré pour
2014, faisant apparaître une
délinquance générale en
hausse de 10 %. Vols, dégradations de véhicules et cambriolages sont également à la
hausse. Le taux d’affaires élucidées est de 46,2 %, soit « un
taux de réussite qui demeure
respectable » a souligné le
capitaine. Côté sécurité routière, la brigade a enregistré
14 accidents au lieu de 13 en
2014, 2 personnes tuées (une
seule en 2014) et 20 blessés (3
en plus par rapport à 2014).
lavoixlebocage.fr
EURE
l 521 réservistes en
Haute-Normandie
La région compte actuelle-
ment 521 gendarmes réservistes a précisé le général
Coroir lors d’un déplacement
le 21 avril à l’école de police
de Oissel (76350) pour rencontrer des réservistes en
formation. Ils travaillent en
moyenne 20 jours par an pour
la Gendarmerie à raison de
85 € par jour environ. La loi
impose à l’employeur de les
libérer cinq jours par an pour
qu’ils puissent exercer leur
mission : « C’est un sacerdoce. Ils exercent ces fonctions
parce qu’ils y croient. Ils ne
le font pas pour la rémunération » a-t-il déclaré.
paris-normandie.fr
ORNE
l Les gendarmes veillent
Les gendarmes de la compagnie de Mortagne-au-Perche
(61400), renforcés par l’escadron départemental de sécurité routière et les équipes
cynophiles d’Argentan et
Lisieux, ont procédé à une
opération de lutte contre la
d é l i n q u a n c e d a n s >>>
Départ imminent
du général Bourges
Le général de brigade François-Xavier
Bourges, patron des 1 800 gendarmes bas-normands, quittera la Normandie le 1er août pour
seconder le général Ster à la région zone de
défense Aquitaine à Bordeaux.
Le colonel Bruno Bresson, en charge des
enquêtes judiciaires à l’inspection générale,
va le remplacer.
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
SOPHIE DE MAZENOD
En bref
www.lessor.org
www.lessor.org
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
SOPHIE DESMARES
Maritime partira le 1 er août
à Chartres pour commander
l’EDSR de l’Eure-et-Loir. Il
sera remplacé par le capitaine
Mailly qui commande actuellement le peloton d’autoroute
de Gaillon dans l’Eure.
S.D.
Visite présidentielle
Les gendarmes de la brigade des Andelys ont reçu la visite de François
Hollande le 1er avril dernier. Le président de la République était en
déplacement privé dans l’Eure où il était venu assister à l’inhumation de
la mère de Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Elysée, accompagné de Michel Jouyet, maire d’Ecos (27630) et par ailleurs notaire du
président.paris-normandie.fr
>>> la
nuit du 7 au 8 mai.
Trente-deux gendarmes ont
été mobilisés. 54 véhicules et
65 personnes ont été contrôlés, 60 dépistages d’alcool
et stupéfiants effectués, le
contenu de 40 coffres vérifié.
D’autres opérations du même
type seront menées ailleurs
dans le département.
vœu est exaucé puisqu’il a
intégré, le 23 mars, la brigade
de proximité de Bagnolesde-l’Orne (61140). La communauté de brigades de La
Ferté/Bagnoles/Briouze va
de nouveau voir ses effectifs
renforcés avec l’arrivée d’un
autre gendarme avant l’été.
l Pour la bonne cause
En Haute-Normandie, la Gendarmerie nationale et Pôle
Emploi se sont associés pour
la bonne cause : proposer
du travail, en particulier aux
jeunes. Une convention a été
signée par le colonel Goudaillier, commandant de la
gendarmerie de Haute-Normandie et Hervé Baron, de
la direction régionale de
Haute-Normandie de Pôle
emploi.
paris-normandie.fr
lepublicateurlibre.fr
ouest-france.fr
En bref
Orne
Nouveau visage
Le gendarme Dorian
Hennequart, 22 ans,
originaire de SaintOmer (14220) vient de
rejoindre la brigade de
La Ferté-Macé (61600).
Son arrivée porte à 27 les
personnels de la communauté de brigades de La
Ferté/Bagnoles/Briouze
pour un effectif théorique
de 29 militaires.
Sordide
Le corps d’une femme de
94 ans décédée de mort
violente a été découvert à son domicile à
Athis-de-l’Orne (61430)
le 28 mai. Son petit-fils,
a été placé en garde à
vue par les gendarmes
de Domfront (61700),
chargés de l’enquête,
puis mis en examen
pour « meurtre précédé,
accompagné ou suivi
d’un autre crime », en
l’occurrence, un viol.
SEINE-MARITIME
l Du mouvement à l’EDSR76
Le capitaine Patrick Joannes,
numéro 2 de l’Escadron de
sécurité routière de Seine-
SD
l Un Normand
en Normandie
Julien Grandin, 22 ans, originaire de Condé-sur-Noireau
(14110), a choisi de demeurer
dans sa région d’origine. Son
15
Colonel Bruno Goudallier, commdant les gendarmes de Haute
-Normandie.
PONT-AUDEMER
Un jeune officier à la tête de la C.O.B.
C’est un jeune officier de 25 ans, le lieutenant Adrien Ly, qui prendra le commandement de la COB de
Pont-Audemer (27500) le 1er août prochain. Né à Cannes, il a passé toute sa jeunesse dans le Nord. Entré à
l’Ecole navale de Brest en 2011, il y passe trois ans avant d’emprunter la passerelle vers l’Ecole des officiers
de gendarmerie de Melun pour une année. Il est actuellement en stage à la découverte des différentes unités
qui composent son futur secteur. La communauté de brigades de Pont-Audemer dispose d’un effectif des
36 personnels et regroupe les brigades de Pont-Audemer, Beuzeville et Quillebeuf-sur-Seine. Elle est dirigée
depuis 2011 par le lieutenant Régis Turlan-Arto qui part à l’île Saint-Martin dans les Antilles.
S.D.
Des cambrioleurs
rusés
Les gendarmes de l’Orne
lancent un appel à la
vigilance aux commerçants ambulants suite à
deux vols commis aux
domiciles de commerçants pendant les heures
de marchés.
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
16 L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
Basse-Normandie
www.lessor.org
En bref
Orne
Voisin vigilant
Grâce au témoignage
d’un membre du réseau
« Voisins vigilants »,
quatre hommes qui
venaient de cambrioler
une maison à Bardouville
(76480) ont été interpellés par une patrouille de
gendarmes de Duclair
(76480).
Gendarmes
de cœur
Michel Scat, président
de l’association « Gendarmes de cœur » a
remis un chèque de
5 000 e au gendarme
Vincent Vérove de la
brigade du Trait (76580)
pour l’aider à faire face à
la maladie (forme d’autisme) dont souffre son
fils. La cérémonie a eu
lieu dans les locaux de
la région de gendarmerie
de Rouen.
Une cérémonie était organisée
le 25 février 2015 à la brigade
de Nocé (61) pour rendre
hommage au major Colpart,
décédé le 31 août 2005 suite
à des brûlures occasionnées
par un désespéré qui s’était
immolé par le feu dans la
cour de la brigade.
La 58e promotion de l’école de
gendarmerie de Chateaulin,
qui l’a choisi comme parrain,
voulait ainsi honorer le major
Colpart, mort en service.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence des officiers
et sous-officiers de l’école,
des officiers et sous-officiers
du groupement de l’Orne, des
élus et des porte-drapeaux du
secteur de Nocé.
Une délégation UNPRG de
l’Orne était présente avec le
porte-drapeau Patrick Benevolo.
Sophie de Mazenod
UNPRG61
Seine-Maritime
Cérémonie à Nocé
Le porte-drapeau de l’UNPRG,
Patrick Benevolo.
L’assemblée générale de l’UNPRG de l’Orne,
pour la troisième fois, le 26 mars dernier,
au cercle mixte du Quartier Lescot à Argentan
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
UNPRG61
François Coudert,
nouveau procureur de
la République d’Alençon, a été installé dans
ses fonctions lors de
l’audience solennelle
le 1er juin. Il arrive de
Seine-Maritime où il
exerçait depuis trois ans
les fonctions de secrétaire général du parquet
général de Rouen.
UNPRG61
Justice
www.lessor.org
17
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
D
u 16 au 18 avril, la
gendarmerie a mis
les petits plats dans
les grands pour se faire
connaître. Avec le chef d’escadron Franck Piedagnel,
commandant de la compagnie d’Yvetot, à la manœuvre,
elle a investi pour trois jours
la galerie du centre commercial de Barentin. Cette zone
commerciale est en effet la
plus fréquentée de la région
avec 25 000 visiteurs par jour
en moyenne.
Pendant ces trois jours, plusieurs milliers de personnes
ont pu faire du lèche-vitrine
sur les différents stands de
l’Arme. Aux côtés d’une
ancienne Renault Alpine qui
équipait les BRI à la fin des
années 70, était présent un
panel d’unités, destinées à
faire voir toute la diversité
de l’Arme (brigade nautique,
compagnie maritime...).
L’Escadron départemental
de sécurité routière d’abord,
qui avait installé sur son
stand des simulateurs auto
et moto. Puis venait celui
de la Brigade de prévention
de la délinquance juvénile
(BPDJ), autrement dit les
gendarmes dans les collèges.
« Mais pas que... » précise
une gendarmette, avant de
devoir répondre à une mère
de famille qui s’interroge et
voudrait savoir que répondre
à son fils qui commence à
poser des questions sur les
stupéfiants.
SYLVAIN AUFFRET
L’Arme recrute
au centre commercial
de Barentin
Les deux gendarmes mobiles de l’escadron de Mont-Saint-Aignan.
Le Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie
de Paluel et le Psig d’Yvetot
exposaient, eux, une tenue
camouflage de campagne
et leurs différentes armes et
munitions de dotation (Taser,
Flash-Ball...). Un maître chien
de l’équipe cynophile de ce
Psig a procédé à des démonstrations à l’extérieur avec un
chien « stupéfiants ». n
Sylvain Auffret
CALVADOS - PONT-L’EVÊQUE
Le lieutenant Gilles Dufour à la tête de la communauté de brigades
et Yvetot. De 2001 à 2004, il
effectue un séjour en outre
mer à la compagnie du Marin
dans le sud de l’île de la Martinique. De retour en métropole, direction la Bourgogne.
Il prend le commandement
de la communauté de brigades de Saint-Pierre-le-Moûtier. En 2010, dans l’attente
du concours officiers rang, il
demande à rejoindre la brigade Troarn dont il prend
le commandement. Suite à
l’obtention du concours, il
devient lieutenant en août
2011. Il sera promu capitaine
le 1er août prochain. n
S.D.
SOPHIE DESMARES
D
epuis le 1 er avril, le
lieutenant Gilles
Dufour commande
la communauté de brigades
de Pont-L’Evêque (14130) qui
compte vingt-cinq militaires
et regroupe les brigades de
proximité de Pont-l’Evêque,
Blangy-le-Château, Deauville
et Honfleur. Il succède au
capitaine Yann Cadoux, nommé commandant en second
de la compagnie de gendarmerie de Deauville.
Entré à l’école de gendarmerie de Montluçon en 1986,
le lieutenant Dufour a vécu
les premières années de sa
carrière en Haute-Normandie
notamment à Lyons-la-Forêt
Le lieutenant Gilles Dufour sera promu capitaine le 1er août prochain.
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
18 L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
Haute-Normandie
www.lessor.org
En bref
Seine-Maritime
Mystère
GENDARMERIE NATIONALE
Une enquête de gendarmerie a été ouverte pour
déterminer les causes
de la mort suite à la
découverte du corps d’un
retraité le 29 mai dans
une voiture en flammes
à Saint-Martin-deBoscherville (76840).
Prévention
Une cérémonie a été
organisée fin avril à
Gournay-en-Bray (76220)
pour la remise du permis
piéton aux élèves de
CE2 en présence de
l’adjudant-chef Duverger
de la COB de Gournay-la
Feuille.
Gendarme et
Karatéka
Elève gendarme, Kévin
Ballestra, 22 ans, vient
d’intégrer la cob de Tôtes
(76890)-Bellencombre
dirigée par le major
Fauqueux. Il est ceinture
noire de karaté 1er dan.
Renfort
Le peloton motorisé de
Saint-Romain-de-Colbosc
(76430) vient d’accueillir
deux nouveaux personnels : l’adjudant Levaray
qui était en poste à
Evreux (27000) depuis
six ans et le gendarme
Estevenon qui était affecté à Gisors (27140).
EXERCICE GRANDEUR NATURE SUR l’A28
Le 11 mai, l’Escadron départemental de sécurité routière de SeineMaritime a piloté un test de plan orsec-secours avec nombreuses
victimes sur l’A28.
L
e scénario, élaboré par
l’EDSR et les services
spécialisés de la préfecture, était le suivant : un
car transportant des étudiants
en histoire a quitté Oissel (en
réalité des élèves policiers)
en début de soirée pour aller
visiter des sites historiques
dans la Somme. Il a emprunté
l’A28 (sens Rouen-Abbeville).
Après un arrêt sur l’aire de
Bosc-Mesnil, le car a repris sa
route jusqu’à ce qu’un véhicule se mette à zigzaguer.
Le matelas accroché sur son
toit est tombé sur la route,
le car a dû dévier pour l’éviter et a fini sa course dans la
pile du pont sur lequel passe
la départementale 36, vers
20 h 30. Bilan : un mort dans
la voiture, un autre dans le
bus, et une dizaine de blessés graves. « O n a fait travailler toutes nos cellules »,
explique le commandant
Bruno Toullalan, qui dirige
l’EDSR et a supervisé l’action
des 250 secouristes (Samu,
Sdis), depuis le poste de
commandement opérationnel
installé sur place. Balisage,
régulation de la circulation
et canalisation de l’arrivée
massive de dizaines de véhicules de secours pour la
première, « c’est un travail
énorme ». Enquête et investigations pour la deuxième.
« Les enquêteurs n’ont pas
l’habitude de travailler avec
des sapeurs-pompiers qui vont
partout, mais avec une scène
d’enquête gelée. » Collecte des
identités, relevé des affaires
personnelles, personnes choquées mais indemnes, pour
la troisième. La quatrième
cellule coordonne l’action
du Poste médical avancé et
gère la répartition des blessés
et des morts. Protection du
dispositif, installation d’un
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
parking, canalisation des
curieux, « et il y en a », pour
la cinquième. Une trentaine
d’effectifs de l’escadron a été
mobilisés, une vingtaine de
la compagnie de Neufchâtel-en-Bray et cinq personnels
du groupement venus avec
un véhicule de transmission.
Sans attendre les conclusions
des observateurs extérieurs,
le commandant Toullalan en
a déjà tiré un premier enseignement : « Les gendarmes
craignaient qu’il y ai un gros
travail d’enquête et pas grand
chose à faire en régulation.
Or c’est l’inverse qui s’est produit. Il y a une arrivée massive
de véhicules de secours, tout le
monde veut se garer au plus
près, ils se garent n’importe
où, après ça bouche les accès,
et quand vous voulez faire
reculer un poids-lourd... »
Sylvain Auffret
www.lessor.org
Basse-Normandie
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
19
Cercle mixte : un espace/temps En bref
Seine-Maritime
dédié aux partages
Bong décoré
ARGENTAN
L
e Cercle mixte de garnison de gendarmerie
d é p a r t e m e n t a l e, a u
Quartier Lescot à Argentan,
lié à l’escadron de gendarmerie mobile EGM 23/3, était
fermé quelques jours fin mai
pour travaux d’amélioration.
Il offre pour l’été un cadre
encore plus chaleureux pour
faire vivre les moments
d’échange et de partage indispensables à une communauté de 165 gendarmes, à leurs
familles, amis, et membres de
la fonction publique.
Les travaux du printemps
é ta ie nt p a r ti cu l i è re m e n t
ciblés, plonge rénovée et
aménagement d’une terrasse
plus vaste, plus accessible et
plus paysagée, car le bâtiment
entièrement refait en 2010
offrait déjà un cadre particulièrement agréable.
Une grande salle de réception,
réunions et repas, modulable,
claire et aérée ouverte pour
une cinquantaine d’événements annuels ; une salle à
manger pouvant servir à la
place 60 couverts en moyenne
par jour, et une salle privée
annexe, toutes deux arborant
fièrement une authentique
culture normande ; un bar
à l’atmosphère de club plus
british, avec insignes et souvenirs des unités de passage.
Le directeur-gérant, Xavier
Desmasures, MDL du corps
de soutien, s’attache à favoriser tout ce qui en fait un lieu à
caractère social, chaleureux,
et ouvert aux interactivités.
Sophie de Mazenod
Au terme d’une carrière
de plus de sept ans,
Bong, un berger allemand
spécialisé dans la recherche des personnes,
a été décoré en mai de
la médaille de bronze
de la Défense nationale
par le colonel Goudailler. Membre du Psig de
Dieppe (76), il va prendre
sa retraite chez son
partenaire, le gendarme
David Lesur.
Deux élèves gendarmes à la COB
Table mise et serviette armoriée pour les jeunes de la Jounée citoyenne.
PHOTOS SOPHIE DE MAZENOD
Etablissement mixte,
c’est-à-dire officiers
et sous-officiers, régi
par un statut juridique
très particulier
(circulaire 18300
de la gendarmerie)
ouvert aux gendarmes, aux familles,
aux fonctionnaires
et personnes invitées
avec un gendarme.
(Repas respectivement 6 et 7 e). Location de salle 100 e.
Dispose de 4 studios
équipés au tarif
de 25 e la nuit.
Julien Martin, 26 ans et
Romain Mottini, 21 ans,
deux élèves gendarmes,
ont rejoint il y a quelques
semaines le COB de
Notre-Dame-de-Gravenchon (76330), pour y
effectuer le stage de validation de sous-officier.
Le premier a été affecté
à la Brigade de Bolbec
(76210), le second à celle
de Notre-Dame-de-Gravenchon.
Match retour
Les gendarmes de
Duclair et de Pavilly ont
interpellé le 20 mai 4
jeunes suspectés d’avoir
commis pour plus de
20 000 e de dégâts sur
le stade d’Anneville-Ambourville (76480) en
octobre 2014.
Pour le cadre et l’accueil, on cultive son jardin Le maréchal des logis Xavier Desmasures, directeur-gérant du Cercle.
toute l’année.
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
Haute-Normandie
20 L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
www.lessor.org
ROUTOT
3 millions d’euros d’investissement
pour la nouvelle brigade
de gendarmerie
A Routot, on aime ses gendarmes et on en prend soin. On en veut pour preuve le projet de
construction de la gendarmerie dont les travaux vont débuter sous peu pour une livraison
prévue en septembre 2016.
L’ESSOR
DE LA GENDARMERIE NATIONALE
www.lessor.org
Directeur de la publication :
Alain Dumait
Responsable de l’édition :
Sophie Desmares
Rédaction/Photographie :
Sylvain Auffret. Yannick Bourdoiseau.
Sophie Desmares. Matthieu Guyot.
S. de Mazenod.
SOPHIE DESMARES
L’
actuelle gendarmerie
qui abrite la communauté de brigades de
Routot date des années 70.
Jugée vieillissante, elle n’est
plus adaptée au service. En
2016, les gendarmes vont
quitter le 31 de la rue du
Docteur Collignon pour de
nouveaux locaux situés route
de Bourneville à proximité
du plateau multisport et du
magasin Carrefour Contact.
Les nouveaux bâtiments de
930 m2 comprendront 11
logements destinés aux gendarmes de la brigade de Routot dont quatre sont actuellement logés hors caserne,
faute de place.
Plein sud
Le projet immobilier de 3 millions d’euros HT est porté
par la commune qui, à elle
seule, investit 2 m€ qui seront
financés par les loyers que
Le capitaine Jean-Jacques Bernard, commandant la COB de Routot depuis 2011 et Bernard Vincent, maire
de Routot.
paiera la Gendarmerie. Le
solde provient de subventions
du Conseil général, de l’Etat
et d’une participation de la
communauté de communes
de Routot. Le prix d’achat
Pour contacter « L’Essor » :
RPA - L’Essor de la Gendarmerie :
Direction - Rédaction - Publicité - Tél. 01 40 36 44 64
ADRESSE POSTALE : L’Essor de la Gendarmerie
9, rue Bleue 75009 PARIS
Directeur artistique :
Stéphane Abbruzzese
Maquette : Nathalie Moreau
Correction :
B. P. de Fabrègues
Dessins : Jala
Secrétariat : Mina Bourcier
Abonnements : A.M. Domingos
de la parcelle de 6 000 m2,
87 200 €, a été financé par la
commune.
>>>
ADRESSES COURRIELS :
Secrétariat : [email protected]
Rédaction : [email protected]
Abonnement : [email protected]
Publicité : [email protected]
Publicité/Annonces classées :
Franck Petibon
Imprimerie : Léonce Deprez
ZI - 62620 Ruitz
Routage : France Routage
C.P.P.A.P. n° 0616 T 80636
Dépôt légal : 3e trimestre 2015
Ce numéro est tiré à 5 000 exemplaires.
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
https://www.facebook.com/
LEssorDeLaGendarmerie
https://twitter.com/
Essor_Gie
https://www.linkedin.com/groups/
LEssor-Gendarmerie
www.lessor.org
>>> « C’était une volonté
de la commune de construire
cette gendarmerie » souligne
Bernard Vincent, maire de
Routot avant de préciser
« Notre souci était de la faire
construire par un organisme
social mais on ne voulait
Haute-Normandie
21
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
pas que ce soit des logements
sociaux. »
Les travaux devraient durer
entre 12 et 14 mois pour une
ouverture prévue au dernier
trimestre de 2016, le maire
espérant qu’elle ait lieu en
septembre.
S.D.
La Gendarmerie de Routot avant 1968.
Le projet prévoit la construction de onze logements, tous orientés plein
sud.
EURE - ROUTOT
Deux nouveaux gendarmes à la communauté de brigades
Un second gendarme a rejoint Routot
le 1er mai dernier. Il s’agit de Benjamin
Anière. Originaire de Strasbourg, âgé de
30 ans, il était jusqu’alors en poste dans
un escadron mobile à Satory.
A noter, toujours à Routot, le départ de
l’adjudant-chef Sébastien Leroy, commandant de la brigade, qui va prendre
le commandement de la communauté
de brigades de Saint-Georges-du-Vièvre
le 1er août prochain. Enfin, le capitaine
Jean-Jacques Bernard, commandant
la communauté de brigades de Routot,
en poste depuis 2011, va rejoindre la
capitale départementale où il est nommé second adjoint au commandant de
compagnie.
S.D.
SOPHIE DESMARES
E
l ève - g e n d a r m e p o u r e n c o re
quelques semaines, Jacky Pereira, 25 ans, arrive de l’Ecole de
Gendarmerie de Châteaulin. Il a intégré
la brigade de Routot le 13 avril. Originaire de Grasse, célibataire et sans
enfants, le jeune homme est très satisfait
de son premier poste en Normandie.
« Je suis heureux d’être là ! C’est une
belle région, proche de tout et comme j’y
avais déjà des amis, je ne suis pas trop
dépaysé. »
Jacky Pereira, 25 ans, a intégré la brigade de
Routot le 13 avril.
Site : www.lessor.org
Page Facebook de « L’Essor » : http://goo.gl/bURXWS
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483
22 L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
Basse-Normandie
www.lessor.org
SÉMINAIRE À CAEN
Saisie et confiscation des avoirs criminels :
pour toucher les malfaiteurs au portefeuille
S
Plus de 150 professionnels réunis dans l’Amphi 360 du Mémorial de Caen.
mal acquis » par différents
types de criminel, trafiquants,
voleurs ou escrocs.
l’efficacité des mesures, c’est
réduire les délais, les lourdeurs, les frontières...
Tout mettre en œuvre pour
optimiser « une peine qui
compte », autrement dit
« créer un préjudice au malfaiteur » ou encore selon
l’expression du procureur
Renaud Gaudeul, « toucher
à la tirelire », c’est préciser
Et si le crime ne payait plus ?
La loi Warsmann, appliquée
depuis 2011, a simplifié des
« procédures complexes, trop
lourdes, explique le procureur
général. La criminalité est tellement rapide, les fonds circulent si vite sur les comptes
bancaires que notre arsenal
juridique n’était pas efficace ».
Désormais, la confiscation est
prononcée au pénal, en même
temps que les éventuelles
peines de prison.
L’Agrasc, agence de gestion et de recouvrement
des avoirs saisis et confisqués, supervise ces saisies,
dans des contextes souvent
très complexes comme des
biens immobiliers ou commerciaux servant à blanchir
l’argent. Le directeur, l’ancien
juge d’instruction Charles
Duchaine, était présent à
Caen pour évoquer les diffi-
SDM
Sous la présidence de M me
Petit-Leclair, procureur général près la Cour d’appel de
Caen, et à la demande du général Bourges, commandant de
la région de Basse-Normandie, 180 professionnels, gendarmes, policiers, magistrats,
avocats ou banquiers, ont
travaillé sur les conditions
et les moyens de saisie de ce
que l’on appelle des « biens
SOPHIE DE MAZENOD
Dans le grand amphithéâtre du Mémorial pour
la Paix à Caen, le 26 mai
der nier, s’est tenu un
très important séminaire
consacré à la saisie des
produits des crimes et des
infractions.
En manteau rouge à la sortie de la table ronde finale, la présidente
du tribunal de grande instance de Caen, Mme Marie-Christine Leprince,
croise une camionnette de la Gendarmerie devant le Mémorial de
Caen.
Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483 ›› Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE
cultés à identifier et à cerner
les avoirs criminels. Et de rappeler qu’en 2014, l’agence a
reversé 7,4 millions d’euros
à la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre
les drogues et les conduites
addictives) et 3,2 millions
d’euros à l’Etat. Elle a aussi
récupéré 99 millions d’euros
de sommes saisies par les tribunaux français ; une sorte
de « prise de guerre contre le
crime » qui est venue enrichir
le budget général de l’Etat.
Mais, comme le souligne
Me Marand-Gombar, avocat,
la recherche de résultat doit
prendre en compte la garantie
de procédure, les droits des
victimes, la réparation des
dommages et les problèmes
des tiers involontairement
liés aux avoirs.
C’est le sens de la conclusion de M me Petit-Leclair :
recherche d’une plus grande
efficacité, mais dans le cadre
des Droits de l’Homme.
Sophie de Mazenod
www.lessor.org
Basse-Normandie
L’ESSOR DE LA GENDARMERIE NATIONALE
23
CASERNE RASÉE À ARGENTAN
Des projets pour un site
SOPHIE DE MAZENOD
A
ujourd’hui, la gendarmerie à Argentan,
c’est l’imposant et
élégant quartier Lescot.
Mais pour les Argentanais
nostalgiques c’était le quartier des Trois-Croix et son carrefour.
Plus rien ne subsiste
aujourd’hui des bâtiments
de l’ancienne gendarmerie,
construite en 1966. Un grand
vide pour les Argentanais qui
auraient la larme à l’œil mais
qui sera vite comblé par les
projets de rénovation prévus
d’ici 2016-2017.
Après avoir procédé aux travaux de préparation de curetage et au désamiantage, la
démolition de l’ancienne gendarmerie a été confiée à l’entreprise Démo TP de SaintHilaire-le-Châtel. La surface
rasée représente environ
2 000 m2 de bâti dont la tour
qui s’élevait à 15 mètres sur
quatre niveaux. Près de 6 800
tonnes de déchets recueillis, triés et broyés afin d’être
réutilisés sur le site pour la
construction des futures voiries. Le chantier va entamer
sa cinquième phase, celle de
la remise en état du terrain
Près de 6 800 tonnes de déchets ont été recueillis, triés et broyés afin d’être réutilisés sur le site.
qui accueillera de nouvelles
structures.
Les terrains dégagés vont
permettre au cimetière de
poursuivre son agrandissement. Le crématorium, dont
le permis de construire a été
déposé en 2012, commencera
à sortir de terre cette année.
Sur les 1,7 ha rachetés par la
Ville à l’Etat, des entreprises
ont prévu de s’installer. Des
demandes ont, en effet, été
faites par Fiteco expertises
comptables et Orne-Habitat.
Quant au reste, le maire
Pierre Pavis pense l’utiliser
« dans le domaine de la santé
et des jeunes. On est en train
de travailler sur la construction d’un foyer de Jeunes
travailleurs. Si on a assez de
place, nous étudions la possibilité d’y installer un Pôle
de santé libéral ambulatoire.
Mais il n’y a encore rien de
définitif car la Ville a d’autres
demandes, en particulier
commerciales, sachant que ce
n’est pas notre choix prioritaire ». La livraison finale du
chantier est prévue en juillet
prochain. n
SdM
L’édition régionale Normandie de « L’Essor de la Gendarmerie » est disponible en version numérique sur notre
site <www.lessor.org>.
Le journal imprimé est envoyé ou acheminé vers toutes les unités de la Gendarmerie des deux régions,
à un nombre d’exemplaires en principe égal aux effectifs. Merci de nous signaler les unités qui n’auraient pas été
servies, et prendre la peine, svp, de nous indiquer le nombre d’exemplaires que vous souhaitez recevoir <[email protected]
lessor.org>
Nos annonceurs reçoivent et peuvent distribuer ce journal.
Sa version papier sera également envoyée gracieusement à tous les abonnés de l’édition nationale qui le souhaitent et qui le demandent.
Régions HAUTE-NORMANDIE/BASSE-NORMANDIE ›› Juillet-Août-Septembre 2015. Supplément au n° 483

Documents pareils