LITTORAL LA LOIRE BALADES

Commentaires

Transcription

LITTORAL LA LOIRE BALADES
de
s
vacances
en Pays de la Loire
Le magazine qui annonce l’été entre Loire et Océan
Mars 2016
LITTORAL
Yeu, Noirmoutier,
deux îles à croquer
La Baule, l’une des plus
belles baies du monde
BALADES
À vélo au long
des rivières
LA LOIRE
Fleuve d’écrivains
et d’artistes
En partenariat avec
01 UNE ENVIE–DE-VACANCES FR.indd 1
22/02/2016 15:01
Photo Gilles Kervella
Sainte-Suzanne (Mayenne)
Photo de couverture : plage du Bois de la Chaize à Noirmoutier. A. Lamoureux
Nature, culture
et architecture
nts
ecture : ces trois éléme
Nature, culture, archit
re
Loi
la
de
s
Pay
les
uel
forment le socle sur leq
irs pour séduire leurs vis
s’appuient depuis toujou
sse
cla
se
ion
rég
la
sard, si
teurs. Ce n’est pas un ha
nal pour le nombre de
tio
na
g
ran
me
xiè
au deu
ses sites protégés.
non plus si elle possède
Ce n’est pas un hasard
et
ntes densités de villes
l’une des plus importa
s
ion
rég
les
tes
tou
ire de
de pays d’art et d’histo
françaises.
si
pas un hasard encore
Ce n’est certainement
servent
se
et
x
dou
x
yeu
les
t
les cinéastes lui fon
à
comme toiles de fond
de ses décors naturels
es.
iqu
ph
gra
leurs œuvres cinémato
s écrivains avaient
nd
gra
s
plu
les
,
Avant eux
eaux tumultueuses
les
trempé leur plume dans
s
quelques-unes des plu
de la Loire, pour écrire
chim
Joa
De
.
ise
nça
fra
ture
belles pages de la littéra
dre
xan
cq en passant par Ale
du Bellay à Julien Gra
uve
pre
la
rté
ils ont appo
Dumas ou Jules Verne,
age de cette région ne
dég
se
i
qu
e
rm
cha
que le
date pas d’hier.
us vous invitons à (re)
C’est ce charme que no
ment dont l’objectif est
plé
sup
découvrir dans ce
Envies de vacances ».
aussi de vous donner «
Cla ude SAU LAI S
2/3
TOUR DES GOLFS LIGÉRIENS
4/13
CÔTE ATLANTIQUE
Vendée Globe 2016, toujours plus loin
La Baule, un demi-cercle parfait
Yeu, Noirmoutier deux îles à croquer
La Vélodyssée
La presqu’île guérandaise à vélo
Des stations à découvrir
Autres idées de découvertes
14/19
VAL DE LOIRE LITTÉRAIRE ET ARTISTIQUE
La Loire, le fleuve des écrivains
Sur les pas de Jules Verne
Montsoreau, le choix de la modernité
Autour de l’art contemporain
20/28
VILLES ET PAYS D’ART ET D’HISTOIRE
A l’assaut du château d’Angers
Cinq idées pour un week-end à Nantes
48 heures au Mans en marchant
Laval se dévoile aussi la nuit
Saumur : bulles, patrimoine et cheval
Le pays des Coëvrons
Le vignoble nantais vaut le détour
Architecture des villes et des campagnes
30/32
CINÉMA
Le Petit Nicolas tourné en Vendée
Anjou et Sarthe comme décors
La famille Bélier adoptée par les Cousin
33/36
À VÉLO AU FIL DE L’EAU
La Vélo Francette a de l’avenir
La Loire à Vélo : la tentation du bivouac
A vélo, sur le canal de Nantes à Brest
V44, l’autre circuit de la Sarthe
37/41
ŒNOTOURISME
Gîte, muscadet et « accueil paysan »
Le bon goût au fil de l’eau
Mariage entre marche et dégustation
Caves et histoires en Sarthe
42/46
EN FAMILLE
Les sites utiles à la préparation de vos séjours :
www.enpaysdelaloire.com
www.loireavelo.
loire-chateaux.org
velo.enpaysdelaloire.com
balades-nautiques.enpaysdelaloire.com
www.lavelofrancette.com
www.lavelodyssee.com
47
LES GRANDS RENDEZ-VOUS DE 2016
48
A TESTER
1
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 1
22/02/2016 14:04
Échos
Photo Michel Plassart
Pays de la Loire, pays du golf
Les Pays de la Loire ne sont pas loin
d’être un paradis pour les joueurs de golf.
Les 17 000 licenciés ligériens peuvent
taper la balle sur 32 parcours différents.
Le département de Loire-Atlantique en
compte 14, le Maine-et-Loire 7, la Vendée
6, la Sarthe 4 et la Mayenne 1. Parmi ces
greens figurent quelques-uns des plus
beaux 18 trous de France. C’est le cas de
la Bretesche à Missillac, du golf international de La Baule ou encore de celui
de Pornic. A côté de ces monuments,
la région propose d’autres parcours
plus bucoliques : Saint-Jean-des-Mauvrets,
près d’Angers, ou Solesmes dans la Sarthe.
Tout cela pour dire qu’il y a des golfs pour
tous les goûts. Surtout depuis l’apparition
du swin golf. Cette discipline se pratique
sur des terrains plus rustiques avec un seul
club à trois faces et une balle en mousse
plus grosse que la balle classique. Deux
parcours de swin ont vu le jour en Maineet-Loire (Angers et Sainte-Christine), un
en Loire-Atlantique (Rougé), et un autre
en Mayenne (Meslay-du-Maine).
www.ligue-golf-paysdelaloire.asso.fr
Des golfs pour tous les goûts
En Loire-Atlantique
Swin golf de Rougé
En plus des 14 golfs que compte la Loire Atlantique, le swin golf de Rougé, près de Chateaubriant, propose une version champêtre du
golf. Compter 10 euros la journée.
www.swinconcept.com
Autre exemple, le golf de Guérande
Dans un environnement boisé, à proximité des
plages du littoral, il offre un parcours 18 trous
comme des zones d’entraînement et d’apprentissage. Initiation gratuite tous les dimanches.
www.golfdeguerande.com
En Anjou
Le swin golf et le disc golf
A ceux qui préfèrent les parcours semés d’embûches aux greens impeccables des 7 golfs recensés dans le Maine-et-Loire, le swin golf est
fait pour eux. En Anjou, deux parcours existent
au Lac de Maine, à Angers, et à Sainte-Christine,
sur le site de La Dube. Autre nouveau venu dans
le petit monde du sport angevin : le disc golf,
condensé entre l’ultimate et le golf. L’avantage
de ce sport créé dans les années 70, c’est qu’on
peut y jouer sur tous les terrains.
En Vendée
Le Golf de la Domangère à Nesmy
Parmi les 6 golfs de Vendée, celui de la Domangère, à 7 km au sud de La Roche-sur-Yon, plante
le décor. Au cœur du bocage vallonné sur les
rives de l’Yon, son tracé réalisé par l’architecte
Michel Gayon entend séduire les sportifs comme
les amateurs de nature par ses contours bucoliques et la diversité des coups à jouer.
www.bluegreen.com
Le Golf de Saint-Jean-de-Monts
Il est classé 7e golf préféré des Français par Golf
Magazine, parmi 700 sites de France. Certes, le
Golf de Saint-Jean-de-Monts doit sa notoriété à
sa position exceptionnelle face à la mer, entre
pinède et rivage. Mais aussi à son intérêt technique : ici le vent souffle sans retenue sur des
dunes tapissées de rough...
www.golfsaintjeandemonts.fr
En Sarthe
Golf de Sablé-Solesmes
Assurément parmi les plus beaux parcours de
France pour la qualité de son tracé, de ses infrastructures et de son emplacement au cœur d’une
nature généreuse associant forêt, bocages et
rivière, le golf de Sablé-Solesmes, l’un des 4 golfs
de la Sarthe, est une destination phare de la région pour les golfeurs. Le Domaine de l’Outinière
propose plusieurs parcours de difficultés variées
grâce à ses 27 trous répartis sur 150 hectares.
www.golfsablesolesmes.com
Golf des 24 heures du Mans
Ici, même le golf doit son existence aux 24
Heures ! Nos amis britanniques, grands passionnés du Mans, construisirent un parcours derrière
la ligne droite des stands. Il fut déplacé et se
trouve aujourd’hui un peu plus loin mais sur un
site non moins célèbre : le long de la ligne droite
des Hunaudières avec une entrée au niveau du
virage de Mulsanne. Le toit-terrasse du club
house est, pendant la course, un lieu prisé. Les
25 et 26 juin 2016 s’y déroulera la 22e édition…
des 24 heures Golf.
golfdes24heures.fr
En Mayenne
Le golf de Laval
À une dizaine de minutes de Laval, les différents
parcours s’étendent sur un terrain vallonné de 82
hectares en bord de Mayenne. Aussi bien adapté
aux golfeurs expérimentés qu’aux débutants, le
seul golf classique de la Mayenne propose 27
trous sur deux parcours,
www.laval53-golf.com
2
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 2
22/02/2016 14:04
Pays de la Loire
À découvrir et à visiter
Parc Naturel Régional Normandie Maine
Lassay-Châteaux
St-Léonarddes-Bois
Mayenne
Jublains
La Pellerine
Pays des Coëvrons Sillé-le-Guillaume
Ma
yen
ne
Chailland
Parc Naturel Régional de Brière
LAVAL
NANTES
Cosséle-Vivien
Montmirail
Fresnay-sur-Sarthe
Vivoin
Pays du Perche Sarthois
St-PierreParné sur-Erve
sur-Roc
Ste-Suzanne
Saulges
LE MANS
Sar
the
Oudon
AsnièresSt-Calais
Yvré-l’Evêque
Brûlon sur-Vègre
Loigné-sur-Mayenne
Louplande Spay
Le Croisic
Craon
Solesmes
ChâteauParcéGontier
Sablé-sur-Sarthe
Pouancé
Le Grand-Lucé
sur-Sarthe
BesséSt-Biezsur-Braye
Canal de Nantes
La Chartre
MalicorneSt-Denis-d’Anjou
Châteaubriant
Nyoiseau
en-Belin
Daon
à Br e s t
sur-le-Loir
sur-Sarthe
ChenilléJupilles
Piriac-sur-Mer
PoncéLa Flèche
NoyantChangé
sur-le-Loir
la-Gravoyère
Chateauneuf
Lo ir
Luché-Pringé
sur/Sarthe
La Melleraye-de-Bretagne
Ecuillé
Pays Vallée du Loir
Marcé
Clefs
Feneu
Le Lude
Le Plessis-Macé
Herbignac
Nort-sur-Erdre E r d r e
Baugé
Blain
St-Georges-sur-Loire
Ecouflant
ANGERS
Missilac
Champtocésur-Loire
St-Barthélemy-d’Anjou
Oudon
Trélazé
SucéLOIR
E
Savennières
sur-Erdre
Ancenis MontjeanBlaison-Gohier
Guérande
sur-Loire
La Possonnière
Les Ponts-de-Cé
Le Thoureil
Carquefou
Saint-Mathurin
Brissac-Quincé
Champtoceaux St-Florent- Béhuard
Gennes
le-Vieil
La Baule
Sautron
Chênehutte-Trèves-Cunault
StLa Chapelle Basse-Mer
BatzNazaire
Ste-Christine
Saumur
sur-Mer
Saint-Julien-de
Concelles
Denée
Pornichet
Forges
Boissière-Doré
Turquant
Port-St-Père
Haute-Goulaine
Préfailles
Fontevraud-l’Abbaye
Montsoreau
LouresseChemillé
La Haye-Fouassière
Brézé
Clisson
Rochemenier
Pornic
Le Coudray-Macouard
Pays du Vignoble Nantais
Noirmoutier-en-l’Ile
Gétigné
Cholet
St-PhilbertMontreuil-Bellay
de-Grand-Lieu
Le Puy-Notre-Dame
Tiffauges
ILE DE NOIRMOUTIER
Doué-la-Fontaine
Maulévrier
St-Sulpice-le-Verdon
Aubigné-sur-Layon
Parc Naturel Régional
Les Landes-Génusson
La Barre-de-Monts
Loire-Anjou-Touraine
Les Brouzils
Mallièvre
Commequiers
Le Puy du Fou
Les
Lucs-sur-Boulogne
St-Jean-de-Monts
La Focellière
Mesmin
St-HilaireILE D’YEU
Apremont
de-Retz
Mouchamps
Pouzauges
LA ROCHEPort Joinville
SUR-YON
Coëx
St-Gilles-Croix-de-Vie
Bazoges-en-Pareds
Chantonnay
Brétignolles-sur-Mer
Ste-Pexine
Olonne-sur-Mer
Les Sables d’Olonne
Talmont-St-Hilaire
St-Vincent-sur-Jard
Thiré
Faymoreau
Vouvant
Foussais-Payré
Luçon
L’Hermenault
St-Cyr
en-Talmondais
Fontenay-le-Comte
Avrillé
Nieul-sur-l’Autise
Parc Naturel Régional
du Marais Poitevin
La Faute-sur-Mer
L’Aiguillon-sur-Mer
Maillezais
Périmètre inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO
Petite Cité de caractère
Monument majeur (château, édifice religieux...)
Ville et Pays d’Art et d’Histoire
Musée majeur
Base de location de bateaux habitables et de bateaux promenades
Photo Valery Joncheray
Parc et jardin (Label Jardin distingué APJPL)
3
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 3
22/02/2016 14:04
Photo Michel Plassart
4
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 4
22/02/2016 14:04
Littoral
La Côte
Atlantique
se conjugue
au pluriel
En Pays de la Loire, le littoral se présente sous
une mulitude de visages différents. Entre plages
de sable fin, côtes rocheuses et escarpées, criques
isolées, et stations balnéaires, le promeneur et le
baigneur trouvent toujours leur bonheur. Cette
géographie très particulière favorise aussi des
activités très diverses. Ici, la beauté sauvage est
partout.
La Côte de Jade compte parmi les joyaux du littoral.
5
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 5
22/02/2016 14:04
Photo Vincent Curutchet
Côte Atlantique
Tous les quatre ans, c’est la fête aux Sables-d’Olonne avec le départ du Vendée Globe.
Vendée Globe 2016, toujours plus loin
Le compte à rebours est lancé aux Sables-d’Olonne. Le 6 novembre 2016, les skippers du
8e Vendée Globe se lanceront sur les océans. Une aventure qui prend de l’étoffe. Texte Annie Rapin
Une vague record de skippers, une tempête de
moyens médiatiques et une écume de panache.
Le 8e Vendée Globe est d’ores et déjà annoncé
comme une cuvée historique. Si l’onde de choc
sera lancée le 6 novembre prochain avec le top
départ de la course, elle entend bien se prolonger
et prendre une ampleur inédite à terre.
et d’apprécier en direct le travail des teams. Côté
médias, l’organisation met le paquet pour permettre à tous de s’immerger dans la course. Le
village accueillera le public dès le 15 octobre et
proposera de très nombreuses animations sur le
Vendée Globe et l’univers de la course au large.
À l’heure où nous écrivons ces lignes, 27 concurrents inscrits et 4 pré-inscrits sont en lice. Pas
Un village agrandi
loin d’un record dans l’histoire du Vendée Globe
En effet dans le sillage des skippers, le village avec sept nationalités représentées et autant de
de Port Olona sera étoffé avec un espace grand bateaux neufs. Cette édition creuse aussi l’écart
public couvert de 7 240 m², « soit 800 m² de sur la concentration de skippers de haute volée.
plus qu’en 2012 » souligne Yves Auvinet, pré- Parmi eux, Alex Thomson (Hugo Boss), arrivé en
troisième
position
sident du Conseil
au dernier Vendée
départemental et de
Le public pourra s’approcher Globe, Jérémie Beyou
la Saem Vendée, la
(Maître CoQ), Vincent
société d’économie
plus facilement de la zone
Riou (PRB) et Morgan
mixte qui organise
réservée aux équipages
Lagravière (Safran) ou
l’événement, lors
encore Tanguy de Lade la présentation
officielle. L’ensemble du site, doté d’un espace motte (Initiative-cœurs). Les skippers Alessandro
entreprises de 3 400 m² à l’emplacement du chais di Benedetto, Arnaud Boissières et Jean Le Cam
des marins, bénéficiera aussi d’une accessibilité ont aussi fait connaître leur intention d’être au
améliorée. La modification du sens de la visite du départ de ce prochain tour du monde en solitaire.
village et la création d’une boucle permettront au
www.vendeeglobe.org
public de passer à proximité de la zone équipage
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
SKIPPER D’UN JOUR
À PORNIC
A bord d’un J80 et accompagné d’un skipper,
naviguez en toute sécurité dans la Baie de
Bourgneuf, profitez du vent, des vagues et
vivez d’agréables moments de glisse.
Hébergés dans un appartement confortable
sur le vieux port de Pornic, empruntez à pied
la corniche de la Noëveillard pour rejoindre le
port de plaisance, et embarquez...
A partir de 70 € / pers (base 4 pers)
tarif moyenne saison - 3 jours / 2 nuits
Ce prix comprend : 2 nuits en appartement
T3 (50 m²), sortie en mer de 2h30 en voile
habitable avec un moniteur Brevet d’Etat
Voile.
Validité : toute l’année 2016 sauf juillet et août
Réservation : 02 40 82 04 40
6
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 6
22/02/2016 14:05
Côte Atlantique
Photo Franck Dubray
Le littoral
La Baule appartient au club très fermé des plus belles baies du monde comme celles d’Along et de San Francisco.
« La Baule, un demi-cercle parfait »
Depuis 2011, La Baule est inscrite au club des plus belles baies du monde. Damien Dejoie,
directeur de l’office de tourisme, en explique les raisons. Propos recueillis par David Prochasson
Damien Dejoie : « A l’origine, l’idée est née d’un
projet de jumelage entre le Golfe du Morbihan
et une baie du Vietnam. Puis, un club plus large
est né, en 1997, autour d’une réflexion : comment associer développement touristique et
préservation du patrimoine. Aujourd’hui, il est
constitué d’une trentaine de baies dotées d’un
patrimoine culturel et naturel important et de
politiques de préservation. »
En quoi La Baule répond-elle à ces critères ?
« Nous avons un patrimoine culturel avec les
villas. Et nous menons aussi une politique de
préservation. Jusqu’au XIXe siècle, La Baule était
une dune de sable. La station a pu se développer
parce qu’on a planté des pins qui ont stabilisé
ce sable. Aujourd’hui, ce qui nous lie, ce sont
les racines des 75 000 arbres surveillés par les
espaces verts. Les habitants y sont sensibilisés
et toute coupe d’arbre est interdite sans autorisation de la Ville. »
La baie de La Baule côtoie désormais celles
d’Along ou de San Francisco au sein de ce club.
Quels sont ses atouts, en termes touristiques ?
« Sa courbe à 180°. La baie forme un demicercle parfait orienté plein sud et protégé des
vents d’ouest. C’est un lieu idéal par ses aspects
balnéaires et pour la plaisance. Ensuite, la baie
est aussi liée à deux environnements sensibles,
les marais salants de Guérande et la Brière.
Elle n’est pas seule mais dépend de ces écosystèmes : le développement de l’un peut avoir un
impact sur le développement de l’autre. Il faut
veiller à cet équilibre. »
Que peut apporter l’inscription au club ?
« On n’a pas postulé pour afficher un logo
de plus à la station. Intégrer ce club permet
d’échanger sur des solutions techniques autour
de problématiques qui nous lient, comme le réchauffement climatique et l’érosion du littoral.
A La Baule, les coups de vent plein ouest sont
passés sud-ouest et créent des soucis d’ensablement de la baie et d’érosion de la plage. Nous
souhaitons créer un groupe de travail sur ces
questions. Deuxième point : la sur-urbanisation
du front de mer. On doit pouvoir s’appuyer sur
l’expérience d’autres baies, qui ont connu ce
développement touristique, et la partager avec
celles qui ne l’ont pas encore connu. »
Quel impact ce club peut-il avoir sur la fréquentation touristique ?
« Ce club ne génère pas forcément de trafic, il
permet de capter une clientèle d’affaires. Mais
il est un argument supplémentaire dans un faisceau d’éléments qui font choisir la destination.
La Baule est souvent présentée, de manière
subjective, comme la plus belle baie d’Europe.
Cette fois, nous avons avec ce club un élément
objectif ! »
www.labaule.fr
Photo Michel Plassart
Depuis 2011, La Baule fait partie du club des
plus belles baies du monde. De quoi s’agit-il ?
7
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 7
22/02/2016 14:05
Photo Dominique Drouet
Côte Atlantique
Loin du continent, Yeu offre des baignades paradisiaques et de nombreux sentiers pedestres comme à Noirmoutier.
Yeu, Noirmoutier, deux îles à croquer
Le magnétisme de Yeu et Noirmoutier croît avec la température estivale...
Pourtant hors saison, ces deux joyaux gardent toute leur attractivité. Texte Annie Rapin
Douceur du climat, plages de sable blond, forêts d’autres douceurs du terroir.
de pins et marais salants bleutés... Derrière la À 35 mn du continent, l’île d’Yeu offre une
carte postale et au-delà du mythique Passage autre facette entièrement tournée vers la mer.
du Gois, l’île de Noirmoutier renferme 1 001 Une côte sauvage classée « site naturel », des
curiosités à croquer toute l’année. Du haut de falaises escarpées surmontées par un vieux châla tour du château, la vue embrasse la mosaïque teau, des criques aux eaux turquoise... À pied en
de paysages à parcourir. Profitez du printemps toute saison, le GR80 permet de boucler le tour
ou de l’automne, pour enfourcher votre vélo de l’île sur les sentiers côtiers. Un programme
(80 km de pistes) ou randonner sur les 64 km de balades thématiques est à disposition et les
de sentiers de l’île, dans les forêts de pins où activités liées à la mer ne manquent pas : voile,
les aiguilles craquent sous les pas, jusqu’à la pêche, plongée, surf… À la Fabrique, les artidigue oscillant entre
sans de l’île ouvrent
marais et champs
leurs portes à l’année
Beauté et authenticité
de bonnottes (variépour présenter leurs
tés de pommes de
œuvres originales,
se retrouvent sur ces
terre)... En mer, cap
artistiques ou culideux perles de l’Atlantique
sur l’aventure avec
naires. Coup de cœur
des balades côtières
pour la Ferme d’Émiponctuées d’escales découvertes en compagnie lie, spécialisée dans l’élevage d’agneaux à la sad’un ancien skipper, ou sur un vieux gréement veur unique, et dont la laine est tricotée sur l’île.
pour découvrir la navigation à l’ancienne. Les Ses produits se découvrent au marché de Port40 km de plages de l’île permettent tous types Joinville au milieu d’autres saveurs insulaires :
d’initiations (paddle, char à voile, kitesurf, kayak conserves et soupes de poissons, tarte aux prude mer...) et ouvrent l’appétit ! Dès la fin mars, neaux ou betchet, le fameux biscuit des marins...
la pomme de terre primeur trouve une place
www.ile-yeu.fr
de choix sur les étals des marchés, aux côtés
www.ile-noirmoutier.com
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
CAP SUR L’ILE D’YEU
Yeu, au charme incomparable, comblera les amateurs de nature sauvage.
Elle dresse face à l’océan ses falaises
déchiquetées, son « château sentinelle »
et déroule, à l’abri des pinèdes, une
longue suite de plages de sable fin.
A partir de 142 € / pers (base 2 adultes
dans la chambre) - 2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : aller/retour bateau
depuis Fromentine ou St-Gilles-Croix-de
Vie, hébergement en chambre d’hôtes ou
hôtel, petit déjeuner, location de vélo classique pour 2 jours ou visite commentée en
autocar (3h), topo-guide, 1 dîner (boisson
non comprise), frais de dossier. Taxe de
séjour à régler sur place.
Validité : toute l’année 2016
Réservation : 02 51 54 09 88
8
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 8
22/02/2016 14:05
Des stations
à découvrir
Photo © A-Lamoureux
Balade à Saint-GillesCroix-de-Vie
Saint-Jean-de-Monts
ouvre l’appétit (85)
Port de pêche animé toute l’année, SaintGilles-Croix-de-Vie concentre toute la diversité du littoral : avec 22 plages et 300 km de
voies vertes dans les environs, sa renommée
pour la pêche lui est en outre parfaitement
acquise, grâce à la sardine !
Avec l’opération «Cuisine montoise», SaintJean-de-Monts met la cuisine maraîchine à
l’honneur. Onze restaurants se sont engagés
dans l’obtention de ce label qui reconnaît les
plats fait maison à base de produits locaux.
Idéal après avoir suivi l’une des 14 balades à
la découverte de la faune et de la flore locale,
proposées par l’office de tourisme.
www.payssaintgilles-tourisme.fr
www.saint-jean-de-monts.com
Photo Michel Plassart
Préfailles,
le goût du large
Batz-sur-Mer,
Cité de caractère
Petites plages et criques rocheuses caractérisent cette station qui ne manque de rien :
clubs pour enfants, école de voile et animations en tous genres. Préfailles, c’est aussi
un site reconnu pour la pêche à pied, à la
ligne ou au carrelet. Et côté rando, l’ensemble
du littoral est longé par le sentier douanier.
Escale obligatoire à la pointe Saint-Gildas,
classée réserve naturelle régionale l’an dernier, pour découvrir, au sémaphore, l’histoire
des grands naufrages de l’estuaire.
www.tourisme-prefailles.com
Depuis la fin de l’année 2013, Batz-sur-Mer est
la troisième Petite Cité de caractère de LoireAtlantique. Une distinction venue récompenser
le cachet de cette commune, ses venelles, ses
maisons en granit et ses nombreux sites patrimoniaux… en plein bord de mer. Cerné par
l’Océan, sa côte sauvage et ses plages, d’un
côté, les marais salants de l’autre, Batz-sur-Mer
est aussi à proximité de l’effervescence de La
Baule et de la pointe du Croisic. Une destination
pas loin d’être idéale.
Photo Michel Plassart
www.ot-batzsurmer.fr
Photo Michel Plassart
La Turballe, un port
et des dunes
Saint-Michel-Chef-Chef
en rouge
Enserrée entre Piriac et Le Croisic, La
Turballe présente deux visages. Au nord du
port : plages intimes et criques rocheuses. Au
sud : de grandes étendues de sable filant vers
la pointe de Pen Bron et son cordon dunaire,
le plus long de la presqu’île. Au cœur de la
ville, on admire le va-et-vient des pêcheurs
professionnels, qui déchargent leur cargaison
de sardines et d’anchois, véritable spécialité
locale. Direction la criée de l’un des plus importants ports de pêche de la région.
www.tourisme-laturballe.fr
Bien sûr, elle est connue hors des frontières
pour ses galettes centenaires et son usine
à visiter. Mais Saint-Michel-Chef-Chef, c’est
aussi deux longues plages de sable fin, surveillées, un port de plaisance, un étang de
pêche et de promenade… Et un site de toute
beauté : les Terres rouges, sur la plage de
Gohaud, est un espace protégé par le Conservatoire du littoral qui doit son nom à la coloration de ses falaises et de ses dunes.
www.tharon-plage.fr
9
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 9
22/02/2016 14:05
Photo Joël Damase
Côte Atlantique
Avec La Vélodyssée, on emprunte 400 km de pistes cyclables dans les Pays de la Loire.
La Vélodyssée, à chacun son rythme
Lancée en 2012, La Vélodyssée traverse la Loire-Atlantique et la Vendée en empruntant le
canal de Nantes à Brest, les bords de Loire et le littoral. Texte David Prochasson
Ilfracombe
Barnstaple
Padstow
EV1
ANGLETERRE
Exeter
Portsmouth
Weymouth
Plymouth
MANCHE
Roscoff - Plymouth
Camel Trail
Buckland Abbey
Exmoor National
Park
Dartmoor
National
Park
4
EV
Baie de Morlaix
Saint-Malo
Morlaix
PNR
d’Armorique
Carhaix
Ca
na
l
Abbaye de Bon Repos
Lac de
Guerlédan
Pontivy de Nan
tes
Château de Josselin
àB
re
Basse vallée
de l'Oust
Redon
Erdre
PNR de
Brière
Château des ducs
Nantes de Bretagne
Sèvr
eN
Ile de
Noirmoutier
®
r e à V é lo
EV6
Les Sables-d’Olonne
Marais
ise
Poitevin r
Sèv e N i o ta
Estuaire du Payré
r
Sa
int
-N
az
air
e
Ile d'Yeu
Ile de Ré
Fort Boyard
Ile d'Aix
Gi
jó
n-
Ile d'Oléron
La Rochelle
Rochefort
Estuaire de la Seudre,
Bassin Ostréicole
Phare de Cordouan
Lacanau-Océan
Bassin d’Arcachon
Arcachon
Biscarrosse
Royan
Cha
rente
Bordeaux
Dord
ogn
e
OCÉAN
ATLANTIQUE
La L
o
Loire
i
Estuaire de la Loire
e
tais
an
sableuses et côtes rocheuses se succèdent. Voilà
Bouin, ses quatre ports, son parc ostréicole,
ses éoliennes : bienvenue en Vendée. Depuis
Beauvoir-sur-Mer, il faudra attendre la marée
basse pour franchir le mythique Passage du Gois
qui mène à Noirmoutier. De La Barre-de-Monts
à Saint-Jean-de-Monts, passage en forêt. « On
ne voit pas l’Océan, on l’entend à l’ombre des
pins », détaille Joël Lesage, ingénieur référent
des pistes cyclables pour la Vendée. Ce n’est
qu’à Sion-sur-l’Océan qu’on retrouve falaises
et pitons rocheux. Cette belle étape mène à la
capitale de la sardine, Saint-Gilles-Croix-de-Vie.
Les kilomètres défilent, les stations balnéaires
aussi : Brétignolles, Brem-sur-Mer… On entre
ensuite dans le marais d’Olonne. « Le plus beau
secteur de la Vélodyssée sur le département,
estime Joël Lesage. On est loin de la circulation,
guidé par le chant des oiseaux. » Retour dans
l’agitation urbaine : les Sables-d’Olonne. Puis de
nouveau, le calme des marais à poissons à Talmont. Longeville, La Tranche-sur-Mer, La Fautesur-Mer… La Vélodyssée quitte la Vendée par la
baie de l’Aiguillon. Au total, elle aura traversé
les Pays de la Loire sur plus de 400 kilomètres.
www.lavelodyssee.com
st
Elle apporte un vent frais d’outre-Manche, traverse la Bretagne en son centre, depuis Roscoff, rejoint le littoral à Saint-Brevin-les-Pins
pour ne plus jamais le quitter jusqu’à Hendaye.
Plus grande véloroute française, avec plus de
1 400 km de routes, La Vélodyssée emprunte les
chemins des Pays de la Loire. En Loire-Atlantique
d’abord. Premiers coups de pédale à Saint-Nicolas-de-Redon, le long du canal de Nantes à Brest.
Jusqu’à Nort-sur-Erdre, l’itinéraire suit le chemin
de halage. Au programme : belles écluses et
routes ombragées avant une entrée dans l’agitation nantaise. La traversée de la Loire s’effectue sur l’île de Nantes pour gagner Trentemoult.
Jusqu’à l’Océan, La Vélodyssée et La Loire à Vélo
font alors route commune. Le canal ombragé de
la Martinière rappelle le début du parcours. Les
œuvres d’Estuaire ponctuent les pauses : Rezé
et son Pendule, Le Pellerin et son Bateau mou,
Paimboeuf et son Jardin étoilé… Puis, magistral,
gueule ouverte en direction du pont de SaintNazaire, le Serpent d’océan marque la frontière
entre l’estuaire et le littoral.
Depuis Saint-Brevin, La Vélodyssée amorce alors
sa longue descente vers le sud. Saint-MichelChef-Chef, Pornic, La Bernerie-en-Retz… Criques
Dune du Pilat
Forêt des
Landes
Ga
ron
ne
Courant d’Huchet
Hossegor
Biarritz
ESPAGNE
Domaine d’Abbadia
Hendaye
Adour
Bayonne N
Citadelle iv
de Bayonne e
EV1
10
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 10
22/02/2016 14:05
Photo Joël Damase
Côte atlantique
Pédaler sans stress pour découvrir un paysage sans cesse renouvelé.
La presqu’île guérandaise à vélo
Dans les marais de Brière, le long de la côte sauvage, suivez le guide pour découvrir
les itinéraires de Cap Atlantique et de la Vélocéan Texte David Prochasson
Sur la côte sauvage
Le Pouliguen - Batz-sur-Mer (10 km - 45 min)
Une balade iodée, très fréquentée l’été et idéale
pour les familles. L’itinéraire débute au port de
plaisance du Pouliguen pour rejoindre la pointe
de Penchâteau. « Avant de rejoindre l’intérieur
des terres, il est possible, à marée basse, de descendre à pied à la grotte des Korrigans, lieu de
nombreuses légendes », conseille Emmanuel
Lebreton, responsable du service mobilité active
et sentier littoral à Cap Atlantique. L’itinéraire
rejoint ensuite la Vélocéan.
En Brière
Herbignac - Kerhinet (20 km - 1h30)
Départ au château de Ranrouët à Herbignac.
Direction le cœur de la Brière. En route vers
Saint-Lyphard, on découvre l’habitat traditionnel
briéron, les chaumières et leurs toits constitués
de roseaux, mais aussi les nombreux ports qui
donnent accès aux canaux. Les plus ambitieux
continueront jusqu’à Kerhinet, village aux 18
chaumières restaurées dans les années 1970. Les
autres s’arrêteront à Saint-Lyphard pour admirer
la Brière à 360° depuis le sommet du clocher.
Entre sel et mer
La Turballe - Pen Bron (20 km - 1h30)
Un itinéraire idéal pour découvrir la diversité des
paysages guérandais. Le circuit démarre dans
l’agitation du port de pêche. Avec deux options :
réaliser une boucle en partant en direction de
Piriac et redescendre le coteau guérandais avant
de rejoindre Pen Bron. Ou filer directement vers
la pointe. « On traverse l’avancée sableuse, le
tombolo. D’un côté, on perçoit les marais salants,
de l’autre, l’Océan derrière la dune », explique
Emmanuel Lebreton.
Le long de la voie ferrée
Guérande - La Baule (11 km - 50 min)
Ce circuit démarre dans la cité médiévale de
Guérande. En suivant le balisage Vélocéan, on
rejoint la voie ferrée qui reliait jadis Guérande
à La Baule. Désaffectée, elle offre un itinéraire
cyclable sécurisé sur la très grande majorité du
parcours descend légèrement vers les plages du
littoral. Une pente qu’il faudra remonter, bien sûr,
si vous choisissez de rentrer à vélo.
www.cap-atlantique.fr/rubrique/velo
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
PARENTHÈSE BIEN-ÊTRE
À SAINT-JEAN-DE-MONTS
Dans un cadre privilégié d’espace et
de lumière, entre la plage de sable fin,
les dunes et la forêt, grâce au climat
tonifiant de l’Atlantique, venez découvrir tous les bienfaits de la thalassothérapie de Saint-Jean-de-Monts.
A partir de 197 € / pers. 2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit avec petit
déjeuner en hôtel 3*, le dîner (boissons
non comprises), 3 soins à la thalasso,
l’accès à l’espace aqua détente.
Validité : toute l’année 2016
Réservation : 02 51 62 76 82
11
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 11
22/02/2016 14:05
Côte Atlantique
Autres idées
de découverte
sur la côte
Thalasso en bord
de mer (44)
En Vendée, deux pôles
bien-être et thalasso
Centres « Baie de La Baule » à Pornichet,
« Le Temps d’un spa » et Barrière à La Baule,
« Pornic Resort » sur la côte de Jade… Les
centres de thalassothérapie ne manquent
pas sur le littoral. Dernière née : la thalasso
des Tourelles. Au château éponyme, face à la
mer. A noter également l’ouverture au printemps 2016 d’une nouvelle thalasso boulevard de l’Océan à La Baule, « Rivage ».
Aux Sables-d’Olonne, le « paquebot » Côte
Ouest et ses 16 cabines de soins propose
une nouveauté 2016 : « le wellness (bienêtre) à la carte ». Piscine d’eau de mer à
32°, jacuzzi, salle d’aromathérapie... Le
centre de Saint-Jean-de-Monts y ajoute
une spécificité unique en France : des soins
à base de boues marines de la baie de
Bourgneuf.
www.vendee-tourisme.com
Photo Dominique Drouet
À l’assaut du GR8
Activités nautiques (44 et 85)
Du Croisic au Pouliguen, le sentier domine les
falaises sur une quinzaine de kilomètres. Au
sud de la Loire, de Saint-Brévin-les-Pins aux
Moutiers-en-Retz, le sentier des douaniers
amorce un autre circuit de randonnée : le GR8.
Sur 221 km les marcheurs alternent paysages
de marais ou de forêt et espaces dunaires,
rocheux, sans oublier les plages de sable fin
de Vendée. Ce sentier de randonnée est aussi
connecté aux 4 000 km de circuits balisés en
Vendée.
www.vendee-tourisme.com
www.rando.loire-atlantique.fr
Côte d’Amour, côte de Jade, Pays de Retz,
ou côtes vendéennes… les activités nautiques sont reines sur le littoral. Parmi
les dernières : le téléski nautique à SaintViaud, nouveau sport de glisse qui, comme
à la montagne, utilise un téléski. Depuis
La Turballe, ou Saint-Gilles-Croix-de-Vie, on
peut aussi partir pour une pêche en mer.
Depuis Pornic, on embarquera à bord d’un
trimaran, ou à bord d’une pirogue polynésienne en Vendée. Informations dans les
offices de tourisme.
Photo Michel Plassart
Tout savoir sur l’huître
(44 et 85)
Comment l’huître grandit ? Quelles sont
ses appellations ? Autant de questions qui
trouvent leur réponse sur la route de l’huître :
sept escales gourmandes entre marais et
Océan auprès d’ostréiculteurs (deux en
Loire-Atlantique et cinq en Vendée) qui font
découvrir leur métier autour des claires et des
bassins d’affinage, jusqu’à la dégustation du
produit accompagné d’un verre de gros plant.
www.huitre-vendee-atlantique.fr
Balades nautiques
En kayak ou en canoë, à la voile, en aviron au
départ de Nantes, ou avec des palmes à l’île
d’Yeu, les propositions de balades et randonnées nautiques ne manquent pas sur le littoral. De Piriac aux Sables d’Olonne en passant
par la Baule, Noirmoutier, ou l’Aiguillon-surmer, les formules sont multiples et variées.
Petit distinguo tout de même entre les balades (ouvertes à tous) et les randonnées qui
demandent un effort physique plus intense.
www.balades-nautiques.enpaysdelaloire.com
Photo © A.Lamoureux
12
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 12
22/02/2016 14:06
Photo © A.Lamoureux
D’Airbus aux chantiers
de St-Nazaire (44)
Ce sont des entreprises hors normes. Lors de
visites de deux heures, les chantiers navals
STX lèvent le voile sur les géants des mers en
construction. A voir, probablement jusqu’en
mai : le plus grand paquebot du monde,
Harmony of the seas. Dans les airs, le maître
s’appelle Airbus. La visite, d’une durée de
deux heures aussi, permet d’approcher la
fabrication des A380.
www.saint-nazaire-tourisme.com
Une vue à 360° à la
Pointe du Payré (85)
Biotopia à NotreDame-de-Monts (85)
Depuis le parking de la plage de la Mine à
Jard-sur-Mer, départ pour une balade mémorable ! Entre mer et forêt, le circuit offre
des points de vue époustouflants jusqu’à la
Pointe, où le panorama embrasse l’estuaire
du fleuve Payré et la plage du Veillon. On dit
même que par tempête, les papillons d’Amérique arrivent jusqu’ici en 48 h...
www.jardsurmer-tourisme.fr
Une mare interactive, un jeu de cachecache dans le sable, un espace qui donne
la sensation d’avoir rétréci ? Pas de doute,
vous êtes à Biotopia. À Notre-Dame-deMonts, ce nouveau centre propose une
immersion dans le monde du littoral et de
la forêt via des expériences sensitives sur
250 m², et un parcours interactif en 3D
jusqu’à l’Océan.
www.biotopia.fr
Escal’ Atlantic (44)
Quelle autre ville pouvait mieux raconter
l’aventure des transatlantiques ? Ouvert
depuis 16 ans, réaménagé en profondeur
et enrichi en 2013, Escal’Atlantic propose
une véritable immersion à bord des plus célèbres paquebots construits à Saint-Nazaire.
Animations interactives, reconstitution d’intérieurs et objets de collection remarquables
témoignent de la vie à bord de ces monstres
des mers.
www.saint-nazaire-tourisme.com
La Maison Clemenceau
et son jardin (85)
Sémaphore de la pointe
Saint-Gildas (44)
On y vient pour découvrir une autre facette de
l’homme d’État, pour ses collections d’objets
exotiques, mais aussi pour son jardin : une
petite merveille dessinée par le grand ami de
Georges Clemenceau, Claude Monet. L’artiste
signe ce jardin à la manière d’un tableau de
grand maître irisé de touches de couleurs.
www.maison-clemenceau.monumentsnationaux.fr
Ancien poste de guet devenu sémaphore en
1862, puis phare en 1954, ce bâtiment de la
pointe Saint-Gildas, à Préfailles, témoigne de
l’évolution des communications maritimes
et des grands naufrages qui ont endeuillé la
côte et l’estuaire de la Loire. Des expositions
temporaires s’y tiennent régulièrement.
www.tourisme-prefailles.com
Photo © Bernard Henry
13
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 13
22/02/2016 14:06
Photo Dominique Drouet
14
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 14
22/02/2016 14:06
Val de Loire
La Loire
littéraire et
artistique
Véritable colonne vertébrale de la région des Pays de
la Loire, le fleuve royal et indomptable a inspiré de
nombreux écrivains. Joachim du Bellay, Julien Gracq
et Alexandre Dumas, pour ne citer qu’eux, y ont
trempé leur plume pour nous offrir quelques-unes de
leurs plus belles pages. Mais la Loire inspire aussi les
artistes. Peintres et plasticiens lui rendent régulièrement hommage au travers de leurs créations.
15
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 15
22/02/2016 14:06
Photo Dominique drouet
Loire littéraire et artistique
La Maison Julien Gracq à St-Florent-Le-Vieil est devenue un lieu de résidence pour écrivains et se visite aussi.
La Loire, le fleuve des écrivains…
La Loire a vu naître et inspiré de belles plumes. Il est possible de marcher sur les traces
de plusieurs d’entre elles, Joachim du Bellay et Julien Gracq, notamment. Texte Sébastien Rochard
Une dizaine de kilomètres et un peu plus de
quatre siècles de distance… Voilà ce qui sépare
aujourd’hui deux des plus grands noms de la
littérature française. L’un, Joachim du Bellay,
a fondé, avec Pierre de Ronsard, l’un des plus
importants collectifs de poètes de l’histoire,
La Pléiade ; l’autre, Julien Gracq, né Lucien Poirier à Saint-Florent-le-Vieil, a fait de la « rêverie
le lieu de travail de l’écrivain ». Et tous deux sont
ligériens.
Il n’est certes point besoin de venir en Anjou
pour venir goûter aux délices de leur langue.
Les œuvres du poète figurent dans les manuels
scolaires. L’œuvre de Julien Gracq est sans
doute moins accessible, mais « Le Rivage des
Syrtes », « Un balcon en forêt » ou « Les eaux
étroites » figurent parmi les indispensables du
XXe siècle. Reste que pour comprendre au mieux
leur parcours et leurs inspirations, un détour par
le Maine-et-Loire s’impose. Les ruines du Château de la Turmelière, où naquit Du Bellay vers
1522, offrent une ambiance singulière et une
vue unique sur la vallée en contrebas. Au cœur
même de Liré, un musée retrace la vie du poète,
en Anjou, à Paris ou à Rome. Pour relier les deux
– ruines et musée – une promenade Joachim du
16
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 16
Bellay a été créée, qui permet d’emprunter les
pas des poètes, dans ses plus jeunes années. La
trace de Julien Gracq à Saint-Florent-le-Vieil est
encore plus prégnante, puisque l’écrivain y est
mort en 2007. En stipulant dans son testament
ce qu’il devait advenir de la maison qu’il occupait sur les quais de Loire. « Il voulait en faire un
lieu de repos et de travail pour les écrivains »,
explique Cathie Barreau, la directrice de la Maison Julien Gracq. Le lieu accueille depuis 2013
des écrivains en résidence et propose une visite
fidèle au géographe qu’il était, avec une salle des
cartes inédite, et une bibliothèque remarquable
et vivante, régulièrement enrichie par d’autres
écrivains.
Comment ne pas évoquer Alexandre Dumas
habité par le décor du Château de Montsoreau,
dans « La Dame de Monsoreau » ? Incontournable aussi, l’angevin Hervé-Bazin, contemporain
de Gracq, et dont « Vipère au poing » et « La
mort du petit cheval » font partie du patrimoine
de la langue.
www.maisonjuliengracq.fr
www.museejoachimdubellay.com
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
LE CHOLETAIS GRANDEUR
NATURE.
Vous recherchez la zen attitude ? A
10 km de Cholet, Le Parc Oriental de
Maulévrier vous assure le dépaysement dans LE plus grand parc japonais
d’Europe. Le lendemain, c’est un autre
univers qui vous attend : celui des
plantes médicinales et aromatiques à
Camifolia. Hôtel ou chambres d’hôtes,
à choisir !
A partir de 58.50 € / pers (base chambre
double) - 2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit, petit-déjeuner, taxe de séjour, visite libre jour du
Parc Oriental (Maulévrier) et de Camifolia
(Chemillé)
Validité : du 1er mai au 31 octobre 2016,
suivant ouverture des sites
Réservation : 02 41 49 80 00
22/02/2016 14:06
Photo Michel Plassart
Jules Verne, très présent dans la ville de Nantes, a largement inspiré les Machines de l’Île.
Sur les pas de Jules Verne
La poésie fluviale portuaire et maritime de Nantes a irrigué l’œuvre de Jules Verne.
Ses traces demeurent présentes dans la ville. Texte David Prochasson
Elle en est persuadée : « Sans Nantes, il n’y a
pas de Jules Verne, avance Agnès Marcetteau,
directrice du musée consacré à l’écrivain. Toute
la ville a marqué son imaginaire, son identité, sa
sensibilité. » Né en 1828 au 4 cours Olivier de
Clisson, sur l’île Feydeau, alors délimitée par deux
bras de Loire, Jules Verne y a façonné son goût
du voyage. Enfant, il « robinsonne » d’île en île,
bercé par ses rêves, descend le fleuve pour découvrir la mer à Saint-Nazaire. Des souvenirs qu’il
fait revivre dans le Superbe Orénoque ou dans le
Pilote du Danube. Marcher dans les pas de Jules
Verne, c’est arpenter les rues qu’il fréquenta. Le 2
allée Jean Bart, sur l’actuel cours des 50-Otages.
Au 6 rue Jean-Jacques Rousseau, il s’installe avec
sa famille en 1840. Quatre ans plus tard, il écrit
son premier roman inachevé, Un prêtre en 1839,
avec l’église Saint-Nicolas pour cadre. À 49 ans,
il séjourne plus d’un an au 1, rue de Suffren et
écrit Un Capitaine de quinze ans. Marcher dans
les pas de Jules Verne, c’est découvrir un héritage
diffus, parfois indirect. Sur l’Île de Nantes, le Carrousel des mondes marins évoque l’univers vernien. Il est l’œuvre de la compagnie La Machine :
« Jules Verne fait partie d’un patrimoine imagi-
naire universel, explique son directeur artistique
François Delarozière. Mes projets n’y font pas
directement référence. Mais cet imaginaire, ces
gravures qui illustraient ses livres, m’a nourri. »
A la manière de l’écrivain émaillant son univers
de découvertes scientifiques, La Machine manie
la technologie. « Avec une différence, rétorque
François Delarozière : il décrivait des scènes par
les mots sans passer à la réalisation alors que
nous inventons un univers et le retraduisons en
3D. » Marcher dans les pas de Jules Verne, c’est
enfin guetter des lieux de mémoire. Ce bronze rue
de l’Héronnière, sculpture de Michel Ardan, héros
de ses voyages vers la lune. Cette fresque, rue de
l’Echelle, illustrant ses Voyages extraordinaires.
Cet ensemble de statues, rue de l’Hermitage, figurant Jules Verne enfant, face à son personnage,
le capitaine Nemo. Au haut de la rue, surplombant la Loire, le musée qui lui est dédié présente
documents originaux, illustrations, jeux et objets
autour de son univers. Une immersion indispensable dans l’univers d’un des écrivains français
les plus traduits au monde.
www.lesmachines-nantes.fr
www.julesverne.nantesmetropole.fr
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
DORMIR RIVE GAUCHE
Vivez une nuit pas comme les autres
sur la Loire, en amont de Nantes.
Imaginez, il est 19h et vous embarquez
à bord d’une toue. Une cabine simple,
chaleureuse et très confortable vous
attend. Après un dîner à l’extérieur,
vous vous endormez, bercés par le
fleuve. Le lendemain, jour de balade.
149 € pour 2 pers (coffret cadeau 24
week-ends en Loire-Atlantique / L.A Box)
- 2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit en cabine
d’hôtes insolite Clévacances, petits
déjeuners à bord, pique-nique du 2nd
jour, fiche de l’itinéraire de randonnée
Validité : Toute l’année*
*De nov à avril le bateau est amarré sur l’Erdre
Réservation : 02 51 72 95 32
17
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 17
22/02/2016 14:06
Photo Dominique Drouet
Le
Loire
littoral
littéraire et artistique
Le château de Montsoreau abrite depuis peu un centre d’art contemporain.
Montsoreau, le choix de la modernité
Le château de Montsoreau débute une nouvelle vie : celle de centre d’art contemporain,
ouvert à tous les publics, sous la férule du collectionneur Philippe Méaille. Texte Sébastien Rochard
Son histoire est un roman à lui seul. Alexandre porain de Barcelone (MacBa). Pour resituer les
Dumas ne s’y était pas trompé, en en faisant le choses, Art&Language est l’un des principaux
cadre des amours de Diane de Méridor et de courants artistiques des années 60 et 70, et
Louis de Bussy d’Amboise, dans « La Dame de Philippe Méaille son plus grand collectionneur
Monsoreau », aux temps troubles des guerres au monde. Alors pourquoi Montsoreau, petit vilde religion et de Catherine de Médicis. Châ- lage de 500 âmes niché à la confluence entre la
teau millénaire sous sa première forme, son Vienne et la Loire ? « Je suis convaincu depuis
enceinte actuelle aura bientôt 500 ans, traver- longtemps que ma collection appartient au
sant tant bien que mal les affres du temps… et monde de l’art et qu’il faut un lieu international
de l’abandon. Au mois de juin 2015, c’est une pour l’exposer. En dehors de Paris et de la Côte
toute autre destinée
d’Azur, quel choix y
qui lui a été offerte. Le
a-t-il ? Un château
Conseil départemende la Loire », asNiché à la confluence entre
tal de Maine-et-Loire,
sure-t-il. Sa découLoire et Vienne
propriétaire des lieux,
verte des célèbres
a signé avec le collecPuces de Montsotionneur Philippe Méaille un bail emphytéotique reau, dans les années 2000, a fait le reste et
administratif de 25 ans. En français, ça veut dire le public est désormais invité à venir dialoguer
que s’il reste la propriété de la collectivité, c’est avec les œuvres et leur écrin. Car c’est bien
désormais Philippe Méaille qui est responsable d’un échange à trois qu’il s’agit. « Le lieu est si
des travaux qui y sont menés comme de son imprégné, si fort du point de vue architectural,
exploitation. Après plusieurs mois de réflexion qu’il ne fallait pas le redécorer. Il convient de
et de réfections, l’homme a ainsi ouvert un voir comment les œuvres trouvent leur place au
centre d’art contemporain, ni plus ni moins que sein du château. Et que le public participe à ce
le pendant, pour son impressionnante collec- dialogue », complète Philippe Méaille.
tion Art&Language, du Musée d’art contemwww.chateau-montsoreau.com
Photo Michel Plassart
Étonnant Estuaire
Une trentaine d’œuvres a pris place
entre 2007 et 2012 dans les eaux de
la Loire, entre Nantes et Saint-Nazaire.
Quelques-unes sont devenues incontournables. Citons par exemple Le Serpent
d’océan de Huang Yong Ping à Saint-Brevin, Les Anneaux de Buren à Nantes, la
Villa cheminée de Tatzu Nishi à Cordemais, la Suite de triangles de Felice Varini
à Saint-Nazaire ou encore L’Observatoire
de Tadashi Kawamata à Lavau-sur-Loire.
www.estuaire.info
18
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 18
22/02/2016 14:07
Autour
de l’art
contemporain
Photo Laurent Combet
L’art d’aujourd’hui chez
Bouvet-Ladubay (49)
Depuis une vingtaine d’années, la maison de
bulles Bouvet-Ladubay accueille des dizaines
d’artistes locaux ou internationaux près de
Saumur. « L’art de recevoir est notre ADN »,
avance la directrice générale, Juliette Monmousseau. Chaque année, le centre accueille
notamment l’exposition Ar(t)Cheval, rendezvous de la création artistique contemporaine
sur le thème du cheval.
www.bouvet-ladubay.fr
La boîte à sucre géante
de Chaissac (85)
Bienvenue dans l’univers de Gaston Chaissac
à Sainte-Florence. Ici on entre dans une boîte
à sucre bleue géante, on partage l’intimité du
peintre dans les latrines classées de l’école, on
enfile ses habits ou on file son inspiration à
pied ou à vélo sur un circuit... On trouve également des œuvres de Chaissac au musée d’art
contemporain des Sables d’Olonne.
www.gastonchaissac-sainteflorence.fr
Merveilleuse Abbaye de
Fontevraud (49)
Plus de neuf siècles après sa création par
Robert d’Arbrissel, l’Abbaye de Fontevraud
continue d’imaginer son avenir. Nécropole
de la dynastie des Plantagenêt, elle abrite les
gisants d’Aliénor d’Aquitaine et de Richard
Cœur de Lion. Ouverte au public depuis 1985,
elle conjugue aujourd’hui patrimoine et création artistique contemporaine (concerts, expositions, parcours multimédia...).
www.fontevraud.fr
L’art contemporain
en Mayenne (53)
Le Centre d’art contemporain de Pontmain
met en place une programmation diversifiée, autour d’expositions personnelles ou
collectives, d’œuvres réalisées pour le lieu
ou issues de collections privées et publiques.
A signaler également la chapelle des calvairiennes, centre d’art contemporain du Pays de
Mayenne, qui revendique un côté expérimental, volontiers défricheur, voire frondeur.
www.centredartpontmain.fr
www.chapelledescalvairiennes-mayenne.com
Plongée dans l’univers
de Robert Tatin (53)
La collection d’art du
musée de Cholet (49)
À Cossé-le-Vivien, le musée Robert Tatin fait
figure d’œuvre à ciel ouvert. L’artiste a acheté
en 1962 une petite maison qu’il va transformer au fil des ans. Ses sculptures monumentales s’ancrent dans la nature. La visite complète comprend à la fois la maison de l’artiste,
le refuge à papillons, le verger… En 2015,
une campagne de restauration de l’Allée des
géants et du Dragon a été lancée.
La Galerie d’Art du musée de Cholet accueille
une collection aussi surprenante que remarquable. Des peintures de style rocaille de
Pierre-Charles Trémolières aux installations
contemporaines de François Morellet, figure
majeure de l’abstraction géométrique, les
œuvres présentées illustrent l’évolution de
l’Art, du XVIe au XXe siècle. À voir, des toiles de
Coypel, Van Loo, Nattier, Vasarely
www.musee-robert-tatin.fr
www.ot-cholet.fr
Photo Musée Tatin
19
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 19
22/02/2016 14:07
Patrimoine
Villes et Pays
d’art et
d’histoire
Le ministère de la Culture assure depuis
1985, la mise en œuvre d’une politique
de valorisation du patrimoine et de sensibilisation à l’architecture, concrétisée
par l’attribution du label “Ville ou Pays
d’art et d’histoire”. Ce label est largement
représenté en Pays de la Loire, démontrant, s’il le fallait, la volonté de conserver
et de valoriser un riche patrimoine.
Dans la Cité Plantagenêt au Mans. Photo : Gilles Kervella
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 20
22/02/2016 14:07
Photo Dominique Drouet
Val de Loire
L’imposant château d’Angers, en plein centre-ville, est l’un des fleurons architecturaux du département.
À l’assaut du château d’Angers
Culture, nature, patrimoine… la ville d’Angers est très attractive pour le promeneur.
Elle offre un éventail d’activités variées, toujours enrichissantes. Texte Sébastien Rochard
Incontournable château d’Angers
17 tours monumentales, 900 ans d’une histoire
qui continue de s’écrire, le château est LE monument incontournable de la ville, qu’on s’y promène à pied ou en voiture, où son imposante stature attire le regard. Si la visite des jardins, logis
ou autres expositions temporaires est captivante,
impossible de passer à côté du trésor qu’abrite le
lieu : la « Tenture de l’Apocalypse », tapisserie
réalisée à la fin du XIVe siècle.
La culture bat au musée des Beaux-Arts
Pépite parmi les musées d’Angers, il a été rénové il y a un peu plus de dix ans. Situé dans
l’hypercentre de la ville, à deux pas des rues
pavées de La Cité, il abrite des collections remarquables de tableaux allant des Primitifs (XIV-XVe)
à l’ère contemporaine. Le musée est également
animé tout au long de l’année par différentes
expositions.
Plonger dans le végétal à Terra Botanica
Le parc, qui a ouvert ses portes en 2010, propose une plongée dans l’univers du végétal, à
travers notamment ses jardins extraordinaires.
Si les plantes présentées font voyager le visi-
teur à travers le monde, le site se veut aussi être
une vitrine du savoir-faire angevin en termes
de botanique et d’horticulture. De nombreuses
animations comme « La Ruée vers l’ambre »
ou le cinéma 4D y sont proposées, en plus du
désormais fameux ballon captif. Une ascension
unique dans l’Ouest à 150 m du sol !
L’omniprésence de la nature
Avec ses nombreux parcs et jardins, Angers mérite le titre de ville verte. Si, en périphérie, l’île
Saint-Aubin, paradis de biodiversité, accessible
seulement quelques mois dans l’année, vaut
le détour, le centre abrite également des sites
remarquables, comme le parc de l’Arboretum et
ses quatre jardins, le Jardin des Plantes et son
parc à l’anglaise, ou l’étang Saint-Nicolas.
Le vélo, l’autre roi de la cité
L’agglomération offre toute une panoplie de sites
remarquables que l’itinéraire de La Loire à Vélo
ne manque pas d’emprunter. C’est le cas notamment des Ardoisières, à Trélazé, un site façonné
par 600 ans d’histoire et de passion autour de
l’ardoise.
www.angersloiretourisme.com
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
SÉJOUR À DEUX
À TERRA BOTANICA
À Angers, plongez au cœur du 1er parc
à thème sur le Végétal en Europe et
voyagez de l’Anjou au Japon, de Madagascar aux forêts amazoniennes. Du
haut du ballon captif, admirez le parc,
Angers et les basses vallées angevines.
Vivez également un moment privilégié
dans une serre entourés par plus de
200 papillons.
A partir de 49 € / pers (base 2 pers)
2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit en hôtel ou
chambre d’hôtes, petit déjeuner, entrée
au parc Terra Botanica, taxe de séjour,
carnet de voyage
Validité : du 2 avril au 30 septembre 2016
Réservation : 02 41 23 50 00
21
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 21
22/02/2016 14:08
Photo Nathalie Bourreau
Villes d’art et d’histoire
Au pied du château de Nantes, le Miroir d’eau fait le bonheur des enfants l’été.
Cinq idées pour un week-end à Nantes
Quoi de neuf à Nantes ? De la culture bien sûr. La cité des Ducs n’en finit pas de se
réinventer. Une sélection des sites à ne pas manquer le temps d’un week-end. Texte David Prochasson
Inaugurer le nouveau Pommeraye
C’est l’un des événements de l’année à Nantes.
Inauguré en 1843, le passage Pommeraye voit
s’ouvrir au printemps une nouvelle galerie marchande, parallèle à la première. D’aspect moderne, dotée d’une quinzaine de boutiques, elle
relie la rue Santeuil à l’étage intermédiaire du
passage XIXe. Un événement qui ferait presque
oublier la rénovation, à l’été dernier, de ce chef
d’œuvre du patrimoine nantais.
Se refléter dans le miroir d’eau
Les Nantais n’ont pas attendu pour se l’approprier : au moindre rayon de soleil, les enfants pataugent sur cette fine pellicule d’eau, slaloment
entre les fontaines qui jaillissent, sous le regard
des photographes. Inauguré en septembre dernier, le miroir d’eau fait renaître le temps où la
Loire passait au pied du château des ducs de
Bretagne.
Sentir battre le cœur de Nantes
C’est le symbole de l’effervescence culturelle
nantaise. Hier abandonné, cet ancien fief de
la navale poursuit sa mutation. Des quais Mitterrand à la pointe ouest de l’île de Nantes,
marqué par le Hangar à bananes et sa longue
enfilade de bars, l’île de Nantes est un condensé d’œuvres d’art posées dans le paysage et
d’architectures signées des plus grands noms. Il
accueille la fameuse compagnie La Machine, sa
galerie de créatures en fabrication, son Carrousel des mondes marins et son célèbre Éléphant.
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
DOLCE VITA À CLISSON
Flâner sur les quais de Loire
A l’écart de l’agitation urbaine, sur la commune
de Rezé, le quartier de Trentemoult se visite
le soir, au coucher du soleil, après avoir gagné
la rive sud de la Loire par le navibus. Cet ancien village de pêcheurs, aux rues pittoresques
et sinueuses, a retrouvé des couleurs depuis
que les habitants ont repeint les façades et que
les artistes l’ont investi.
Jouissez d’une vue imprenable sur
le château de Clisson pour un dîner
romantique sur les bords de Sèvre et
profitez du charme de la terrasse au
bord de l’eau. Savourez des moments
de plaisir avec la piscine chauffée
et l’espace Bien-Être de l’hôtel puis
flânez dans les ruelles d’une cité au
parfum d’Italie.
Respirer au jardin des plantes
Plus qu’un simple parc, le Jardin des Plantes est
devenu un objet de curiosité depuis que l’illustrateur Claude Ponti y dépose ses poussins végétaux, ses installations cocasses et ses étranges
créatures. Le Jardin des Plantes offre une pause
idéale au cœur de la ville.
www.nantes-tourisme.com
A partir de 86,50 € / pers. (base de 2
pers. en chambre double). 2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit à l’hôtel 3*
avec petit-déjeuner, 1/2 bouteille de
champagne et mignardises, 1 accès à
l’espace Bien-Être et piscine, 1 dîner à
l’hôtel (entrée, plat et dessert, hors boissons), 1 visite de Clisson sur iphone
Validité : du 01/01 au 30/11/2016
Réservation : 02 40 54 24 22
22
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 22
22/02/2016 14:08
Photo Gilles Kervella
Val de Loire
Les ruelles pavées du Vieux Mans dévoilent leur beauté au marcheur, dans la tranquillité et le silence.
48 heures au Mans en marchant
Il n’y a pas que des voitures de course au Mans. Pour découvrir le Vieux Mans, il faut
se perdre dans ses ruelles pavées, découvrir les maisons à pan de bois... Texte Pierre-Jacques Provost
Bien sûr il y a les 24 Heures ! Même si Le Mans
ne se résume pas à cela, la course mythique
n’intéresse pas que les passionnés de sport automobile. Le circuit se visite comme un monument
historique et le musée des 24 Heures du Mans
est un incontournable. D’autant que, outre les
24 Heures auto (18 et 19 juin), vous pourrez
facilement voir le circuit en pleine ébullition : 24
Heures moto (9-10 avril), camion, karting, roller,
vélo, Le Mans Classic (8 au 10 juillet), Grand Prix
de France moto, championnat de France Superbike… Un programme dense pour le circuit et
autant d’occasions d’amener les visiteurs à découvrir tous les autres attraits du Mans à commencer par la Cité Plantagenêt où l’on découvre,
au fil de rues et ruelles pavées, des maisons à
pan de bois, des hôtels Renaissance, souvent magnifiquement restaurés, ainsi que la magnifique
cathédrale Saint-Julien. Début octobre, la Cité
Plantagenêt vit tout un week-end « Entre cours
et jardins », moments uniques pour découvrir des
jardins privés, invisibles le reste de l’année.
Des joyaux hors de la Cité
La Cité Plantagenêt étonne par sa dimension et
sa conservation. Les seules enseignes sont celles
d’artisans d’art, ce qui en fait un agréable parcours de balade. Un quartier encore « protégé »
par sa muraille gallo-romaine, l’une des mieux
préservées d’Europe. Les fouilles ont aussi remis
au jour des thermes romains ouverts à la visite.
Au pied de la cathédrale, le magnifique marché
des Jacobins est un rendez-vous obligé pour de
nombreux Manceaux. Les amateurs de belles
pierres ne se limiteront pas à la vieille ville. Place
de la République, l’Église de la Visitation vaut
le détour, tout comme, un peu plus loin l’église
Notre-Dame de la Couture ou, de l’autre côté
de la Sarthe, l’église Notre-Dame du Pré, la plus
belle église romane du Maine. Ne manquez pas,
aux portes de la ville, l’abbaye de l’Épau, sublime
abbaye cistercienne qui accueille de nombreuses
manifestations culturelles. Elle jouxte l’Arche de
la nature, un grand havre de verdure comprenant
une forêt, des terrains de sport, une maison de
l’eau, une ferme éducative… très fréquentée par
les familles mancelles. Le Mans compte 4 musées, les restaurants ne manquent pas, les bars et
les discothèques non plus.
www.lemans-tourisme.com
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
LES CHIMÈRES
À L’ASSAUT DU MANS
En juillet et en août, partez à la découverte du Mans by night* en compagnie des grylles et des chimères.
Dépaysement et étonnements assurés
au détour des rues de la Cité Plantagenêt !
*Le Mans de nuit
A partir de 76 € pour 2 personnes
2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit, 2 petits
déjeuners, Chasse au Trésor (parcours
libre dans la Cité Plantagenêt).
Validité : juillet- août 2016.
Réservation : 02 43 28 17 22.
23
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 23
22/02/2016 14:08
Photo Kevin Rouschausse
Val
Villes
ded’art
Loireet d’histoire
Des installations lumineuses transforment comme par magie la cité mayennaise.
Laval se dévoile aussi la nuit
Envie de venir découvrir la cité mayennaise ? Pourquoi ne pas faire coïncider ce week-end
avec l’une des manifestations culturelles ? Tour d’horizon. Texte Juliette Cottin
Le rendez-vous des geeks
Au Laval Virtual, on est à la pointe des dernières
innovations technologiques en matière de réalité virtuelle. 150 exposants venus de quarante
pays s’y donnent rendez-vous chaque année.
Salon d’abord professionnel et étudiant, les
passionnés et les néophytes sont cependant les
bienvenus les 26 et 27 mars pour les journées
Grand public, durant lesquelles des animations
pour toute la famille sont programmées.
L’autre ville Lumière
De fin novembre à début janvier, la ville revêt
son habit de lumière et fait briller ses monuments pendant Les lumières de Laval. Partout,
sur la rivière, sur les quais et dans les rues, les
installations lumineuses donnent une atmosphère magique à la ville. Renouvelés chaque
année, ces jeux de lumière attirent près de
200 000 visiteurs et sont aussi l’occasion d’animations autour des marchés de Noël et des
produits gourmands. Idéal pour les familles qui
ont envie de faire briller les yeux des enfants.
L’incontournable festival
Le festival les Trois Éléphants est un incontournable des événements lavallois. Ce festival pluridisciplinaire à la programmation inspirée navigue entre concerts de pointures ou de groupes
émergeants, arts de rue, spectacles pour jeune
public et installations scénographiques originales… Une ambiance festive pour un festival
qui investit pleinement le centre-ville, proposant
même une programmation de concerts dans les
bars. Entre amis, en couple ou en famille, rendezvous du 27 au 29 mai prochain !
Des animations by night
Depuis deux ans, la ville organise la Nuit de Laval
Tourisme. L’idée ? Faire découvrir le temps d’une
longue nuit des lieux incontournables au travers
d’activités originales. Croisière sur la Mayenne,
défilé de mode fromager à la Cité du lait, randonnées pédestres et cyclistes, observation des
étoiles, visite des thermes d’Entrammes… Au
programme de la soirée, près d’une vingtaine de
prestations culturelles, sportives, artistiques et
gourmandes entièrement gratuites. La troisième
édition, c’est en septembre 2016 !
www.laval-tourisme.com
Photo Michel Plassart
La “Carcassonne
de l’Ouest”
Cité médiévale et celte au pays de l’or blanc,
parfois surnommée la « Carcassonne de
l’Ouest » pour la présence impérieuse de
ses remparts, Guérande est une Ville d’art
et d’histoire. Riche de son environnement la
ville close propose des parcours de visites
passionnants : l’un d’eux offre un panorama
général du patrimoine et de l’histoire de la
cité médiévale ; un autre permet de découvrir
la collégiale Saint-Aubin et la chapelle NotreDame-la-Blache ; un troisième emprunte
enfin les fameux remparts de la cité, et
retrace l’histoire militaire de ces fortifications.
www.ot-guerande.fr
24
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 24
22/02/2016 14:08
Photo Dominique Drouet
Val de Loire
Le château de Saumur domine la ville de sa superbe et abrite des collections qui méritent le détour.
Saumur : bulles, patrimoine et cheval
La ville offre une silhouette typique des bords de Loire, entre patrimoine et vignes.
Mais c’est au cheval qu’elle doit son empreinte et sa singularité. Texte Sébastien Rochard
Le Château de Saumur
Classé monument historique en 1862, il surplombe la ville et la Loire et constitue une véritable porte d’entrée dans l’histoire de la région.
Longtemps forteresse royale, puis demeure
de Philippe Duplessis-Mornay, le château-musée propose aujourd’hui diverses animations
et abrite des collections remarquables d’arts
décoratifs, avec l’une des plus belles collections
de faïences de France, mais également d’art et
d’histoire équestre, la proximité du Cadre Noir
n’y étant pas pour rien…
La cité du cheval
A pied, à vélo ou en calèche, le centre de Saumur
offre de nombreux points remarquables à visiter,
dont certains sont évidemment liés au cheval. Si
la Cadre Noir et l’école nationale d’équitation
(les deux se visitent) sont aux portes de la ville,
cette dernière abrite le musée de la Cavalerie,
dans le quartier militaire. La visite se poursuit
par l’église Saint-Nicolas puis, en empruntant la
rue piétonne, par l’église Saint-Pierre. À ne pas
manquer non plus, le marché du samedi matin,
pour la qualité de ses produits.
Les Troglos
Impossible de visiter le saumurois sans s’arrêter dans un troglodyte, ses anciennes habitations creusées dans la roche, à flanc de coteau
ou dans la plaine. Certaines sont devenues des
caves (Bouvet-Ladubay, Ackerman…) d’autres
des musées (celui du champignon, à SaintHilaire-Saint-Florent) ; on y trouve même un
parc miniature, « Pierre et Lumières », toujours
à Saint-Hilaire-Saint-Florent, qui présente la
reconstitution d’une vingtaine de lieux remarquables de l’Anjou et de la Touraine.
L’île Millocheau
C’est l’endroit à connaître en cas de forte chaleur. Avec l’île d’Offard, l’île Millocheau constitue le lien entre les deux parties de la ville de
Saumur, enserrée par les bras de Loire. On y
trouve un plan d’eau naturel ouvert à tous publics et la base nautique.
www.ot-saumur.fr
Photo André Lamoureux
Laissez vous conter
Fontenay-le-Comte
Ville d’art et d’histoire, l’ancienne capitale du
Bas-Poitou, aujourd’hui vendéenne, se dévoile
notamment par le biais d’un programme
« Laissez-vous conter », avec deux propositions de découverte de la ville : l’une part
dans les ruelles de la Cité renaissance, dans
les pas de Rabelais, l’autre - « Fontenay,
sens dessus-dessous » - dans les souterrains
façonnés par l’histoire de ses sous-sols de
carrière. Des visites du musée et sa collection
de verreries sont également possibles.
www.tourisme-sudvendee.com
25
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 25
22/02/2016 14:08
Photo Philippe Caharel
Val
Pays
ded’art
Loireet d’histoire
De nombreux moulins à blé ou à papier ont longtemps bordé les bords de l’Erve.
Un patrimoine intact et charmant
Représentant un grand quart de la Mayenne, le Pays d’art et d’histoire Coëvrons-Mayenne
rassemble une diversité de lieux naturels et patrimoniaux. Texte Pierre-Jacques Provost
Culminant à 170 mètres d’altitude, la cité
médiévale de Sainte-Suzanne, surnommée la
« Perle du Maine », abrite un superbe château
du 17e siècle, fleuron patrimonial du département. À l’entresol du château, dans une salle
médiévale au plafond voûté, Pascal Trégan
officie en tant que responsable du Pays d’art
et d’histoire (PAH). Il explique « En arrivant en
Mayenne en 1999, je ne soupçonnais pas que
j’allais découvrir un département au patrimoine
naturel et historique aussi riche. Cette richesse
est méconnue hors du département, mais aussi
en Mayenne par ses habitants. »
Une balade au travers des époques
Et pourtant, six endroits exceptionnels jalonnent
ce territoire. « Nous avons la chance d’avoir
sur ce petit espace, six lieux qui forment chacun une superbe illustration d’un maillon de
l’histoire de la Mayenne », s’enthousiasme
l’ambassadeur du PAH. Si l’on cherche à traverser les âges en quelques jours de voyage, le
PAH est tout indiqué. La vallée de l’Erve, bordée
de rochers abrupts, plonge dans des paysages
de causses, atypiques dans l’Ouest, et offre
des galeries de grottes préhistoriques, dont les
peintures rupestres sont en cours de valorisation. « À quelques kilomètres de là, les visiteurs
découvrent Jublains, le plus important site galloromain de l’Ouest avec les vestiges de thermes,
d’un temple, d’un théâtre et même d’un énigmatique entrepôt fortifié, unique en son genre »,
décrit Pascal Trégan. Architecture carolingienne
au château de Mayenne, patrimoine religieux
roman et gothique à Évron et cité et châteaux
médiévaux à Sainte-Suzanne et Lassay-les-Châteaux complètent le tour d’horizon de l’histoire
du département.
Un patrimoine à faire vivre
Le PAH ayant aussi vocation à valoriser et animer
le patrimoine sur le territoire, des animations
sont proposées par Pascal Trégan et son équipe.
Une centaine de rendez-vous s’échelonnent
de mars à octobre entre visites commentées,
circuits thématiques, randos patrimoine, ateliers pour enfants, cinéma en plein air dans des
lieux patrimoniaux ou encore concerts dans des
églises… De quoi découvrir plus en profondeur
les sites emblématiques du territoire, mais aussi
les lieux oubliés et méconnus. Agenda 2016 à
retrouver sur le site chateaudesaintesuzanne.fr
Perche sarthois
et Vallée du Loir
Le Pays d’art et d’histoire de la Vallée du
Loir va faire feu de tout bois en 2016 pour
fêter ses dix ans. Des randonnées, des visites
thématiques, des ateliers, des spectacles…
On pourra s’attarder sur le spectacle Alea
Jacta Est sur le site archéologique de Cherré
à Aubigné Racan. Fouillé depuis 1977, le
complexe gallo-romain date du 1er au IIIe
siècle apr. J-C.
Au nord-est de la Sarthe s’étend un autre
Pays d’art et d’histoire : le Perche sarthois. Labellisé depuis 1998, il se situe à la
confluence des bassin manceau et parisien.
On y trouve de Petites cités de caractère,
telles Montmirail et Saint-Calais. On y visite
également le centre historique de la FertéBernard, la ville principale de ce pays peuplé
de 80 000 habitants. En saison, de nombreux
ateliers permettent de découvrir le riche
patrimoine du Perche sarthois.
www.perche-sarthois.fr
www.vallee-du-loir.com
26
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 26
22/02/2016 14:09
Photo Dominique Drouet
Entre les villages de caractère,(ici Clisson) les châteaux remarquables, il faut compter désormais avec le vignoble nantais.
Le vignoble nantais vaut le détour
Il n’est pas qu’une splendide enfilade de ceps ondulant dans la campagne. Le vignoble
nantais est labellisé depuis 2011 par le ministère de la Culture. Texte David Prochasson
Orange, l’architecture italianisante qui fleurit le
long de la Sèvre et dont Clisson est le symbole.
Vert, le vignoble qui tire de son cépage, le melon
de bourgogne, son appellation muscadet. Bleu,
l’eau qui coule au nord dans le lit de la Loire,
s’infiltre dans les marais de Goulaine et remonte
la Sèvre depuis le sud. C’est ainsi, armé de ces
trois couleurs, que le vignoble nantais identifie
son territoire. C’est ainsi qu’il défend son label,
Pays d’art et d’histoire. Les deux principales missions de ce label créé en 1985 par le ministère
de la Culture ? Protéger et valoriser le patrimoine. Le bâti comme le paysage, mais aussi la
mémoire des habitants et des trente communes
regroupées sous ce vocable. « On a une notion
large de patrimoine, explique Stéphane Bureau,
animateur de l’architecture et du patrimoine
Pays d’art et d’histoire du vignoble nantais. On a
ainsi organisé des visites d’architecture contemporaine, des lectures de paysages, des découvertes du ferroviaire. » Pour s’orienter dans le
vignoble, il suffit de guetter le label, gage de
qualité.Via les offices de tourisme, toute l’année,
des guides conférenciers racontent le pays sous
une multitude de facettes et de thématiques.
Des fascicules pédagogiques intitulés « Laissezvous conter… », offrent une lecture synthétique
du territoire. C’est le cas de Laisser-vous conter
Clisson depuis le pont de la vallée. « C’est un
point de vue parfait pour percevoir les différentes périodes de l’architecture clissonnaise »,
conseille Stéphane Bureau. A 360° se dévoilent
d’abord les fondements naturels du paysage : la
Sèvre nantaise et la Moine qui se rejoignent à
Clisson, la chaussée permettant le fonctionnement des moulins, ce relief accidenté qui rend
le site stratégique d’un point de vue militaire. Se
perçoivent ensuite les éléments architecturaux
du paysage. Le château médiéval qui domine
l’ensemble, et tous ces développements itialianisants que tant de peintres ont immortalisés.
D’autres thématiques comme le village de SaintFiacre, le château de Goulaine, la levée de la
Divatte, sont ainsi abordées dans ces fascicules
disponibles dans les offices de tourisme ou sur le
site Internet du vignoble de Nantes. Une publication sur la Sèvre doit être éditée cette année. A
noter par ailleurs, qu’une large partie de la programmation de la mission Pays d’art et d’histoire
est dédiée au jeune public, comme des stages de
tailleur de pierre au château de Goulaine, l’un
des derniers châteaux de la Loire avant l’océan
atlantique.
www.vpah-paysdelaloire.culture.fr
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
ESCALE DÉTENTE ET
BIEN-ÊTRE EN VALLÉE
DU LOIR
Lâchez prise le temps d’un séjour au
Lude, dans une papeterie du XIXe, nichée dans un ancien moulin donnant
sur le Loir et métamorphosée en hôtel
étonnant d’élégance et de sérénité.
À partir de 139 € / pers. - 2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 dîner menu plaisir
(3 plats hors boisson), 1 petit déjeuner
continental, 1 modelage bien-être de
20 min, 1 accès illimité au spa (selon
horaires), piscine intérieure avec jacuzzi
+ hammam + prêt de vélo de 2 h.
Validité : toute l’année 2016 (sauf
périodes événementielles circuit et
Saint Sylvestre)
Réservation : 02 43 94 88 75
27
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 27
22/02/2016 14:09
Architecture
des villes
et des campagnes
Photo T. Thudor
Les chaumières de Brière
aux toits de roseaux (44)
Elles sont indissociables du paysage briéron.
Les chaumières, ces maisons aux toits de roseaux, connaissent un regain de vitalité. Issu
des quelques 8 000 hectares de roselières que
compte le marais, le matériau difficile à exploiter sur un tel territoire est aujourd’hui importé de Camargue. Avec ses 18 chaumières
réhabilitées, le village de Kerhinet permet de
découvrir cet habitat traditionnel.
www.parc-naturel-briere.fr
Une quarantaine
de Petites Cités
de caractère
La région des Pays de la Loire est particulièrement riche en la matière. De Lassay-les-Châteaux en Mayenne, à Vouvant en Vendée, en
passant par Montsoreau ou Montreuil-Bellay
en Maine-et-Loire, ou encore Vivoin dans la
Sarthe, elles ont ce charme qui illustre parfaitement bien l’art de vivre ligérien.
www.pcc-paysdelaloire.fr
Photo Yvan Georget
Les toits d’ardoise (49)
Les maisons troglos (49)
Dire que l’histoire des toits en ardoise est liée
à celle de la Loire et de l’Anjou est un euphémisme. On attribue l’invention des toitures en
ardoises à Lucinus, un évêque d’Angers du…
VIe siècle ! Le schiste de couleur bleu foncé
est un marqueur très fort du territoire ligérien,
du point de vue architectural, mais également
du point de vue historique et industriel : six
siècles durant, l’ardoise a notamment été
extraite des carrières de Trélazé, la deuxième
ville de l’agglomération angevine.
C’est bien simple : le Saumurois est le royaume
du troglo. Plus d’un millier de kilomètres
de galeries font de la région la plus grande
concentration de troglodytes de France. De
nombreuses activités s’y sont développées
au fil des siècles : carrières de tuffeau, champignonnières, musée… Mais de nombreuses
personnes font revivre depuis les années 80
un art de vivre bien singulier, à travers des
maisons troglos : au XVIIIe siècle, près de la
moitié de la population du Sud Saumurois
vivait sous terre !
Photo Dominique Drouet
Bourrines, borderies et
métairies de Vendée
La pierre de roussard,
spécialité sarthoise
Quatre types d’habitations traditionnelles
peuvent être observées en Vendée : la maison
de pêcheur, façade blanche, volets bleus, que
l’on trouve dans les venelles de Saint-GillesCroix-de-Vie ou sur les îles, la borderie dans
le bocage, qui rassemble toute les activités
de la ferme sous un même toit, la bourrine,
construction de terre à toit de chaume autour
de laquelle se déroule la vie maraîchine et la
métairie, maison de structure éclatée.
La pierre de « roussard » est un grès ferrugineux de couleur rouille. C’est un matériau
omniprésent dans le Pays de la Haute-Sarthe,
où il fait la beauté des vieilles bâtisses, en
leur donnant une couleur chatoyante. Elle est
unique et propre à la géologie locale. Seule la
carrière de La Bazoge au lieu-dit Les Calonnes
est encore en activité.
Photo Dominique Drouet
28
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 28
22/02/2016 14:09
Interview
« Il faut hisser nos couleurs ! »
Bruno Retailleau, Président de la Région des Pays de la
Loire définit les priorités de sa collectivité en matière de
tourisme. Selon lui, il faut accroître la visibilité régionale.
ou les grandes compétitions sportives, il y a une
vraie dynamique de rayonnement dans notre région dont bénéficie directement le secteur du tourisme. Cette dynamique, il faut la renforcer.
Bruno Retailleau
Président de la Région des Pays de la Loire
Quelles seront les grandes lignes de votre
politique en faveur du tourisme ?
Tout d’abord, il faut souligner une réalité qui n’est
sans doute pas assez rappelée : le tourisme dans
les Pays de la Loire, c’est une valeur ajoutée estimée à 2,6 milliards d’euros, presque l’équivalent
du secteur agroalimentaire. C’est donc un moteur
essentiel de l’économie régionale, que la Région
doit renforcer : en favorisant la mutualisation des
acteurs touristiques pour créer des offres groupées
sur les territoires, en allant plus loin dans la prospection pour cibler de nouvelles clientèles étrangères, en organisant ou en soutenant de grandes
manifestations à dimension nationale et internationale également. Car le meilleur soutien au
développement touristique, c’est le rayonnement
à travers les grands événements. Et je peux en
témoigner en tant qu’ancien Président du Vendée
Globe ! Des 24 Heures du Mans aux Folles Journées en passant par les grands festivals culturels
Faut-il s’attendre à de grands changements
dans les priorités en matière de tourisme ?
Le tourisme n’est ni de droite ni de gauche, et dans
ce domaine comme dans tous les autres, je ne
céderai pas à la tentation de la table rase ! Mais
une chose est sûre : aujourd’hui, nous avons besoin
d’une véritable stratégie régionale en matière de
tourisme. Il y a dans notre région des destinations
touristiques qui sont fortement identifiées, de La
Baule jusqu’au Val de Loire en passant par Nantes
ou la côte vendéenne, mais la destination « Pays de
la Loire » n’est pas encore assez affirmée. Il y a sans
doute une « marque » ligérienne à créer, sans nier
la diversité territoriale qui nous caractérise car les
Pays de la Loire sont la seule région de France qui
se conjugue au pluriel, et nous devons en être fiers.
Considérez-vous que le patrimoine de la
région des Pays de la Loire est bien mis en
valeur ?
Nous avons la chance dans les Pays de la Loire
d’avoir un patrimoine particulièrement riche : que
l’on parcourt notre région d’est en ouest, en descendant la Loire, ou du nord au sud, en suivant la
côte Atlantique, on est frappé par la diversité des
paysages naturels et des héritages culturels. Et je
souhaite que la Région valorise davantage ce patrimoine unique. Sur nos grands sites bien sûr, du
passage du Gois jusqu’aux hauteurs de Montsoreau, en passant par Fontevraud bien sûr, mais plus
largement sur tous nos territoires, en contribuant
par exemple à la conservation et à la valorisation
de notre petit patrimoine local qui lui aussi, dessine le visage de notre région. Conserver ce visage
est essentiel : ce que recherchent la majorité des
touristes aujourd’hui, c’est la singularité, l’authenticité même. L’avenir du tourisme, c’est la croissance par la qualité, pas seulement par la quantité.
Quelles sont, selon vous, les actions les plus
urgentes à entreprendre pour développer le
tourisme dans la région ?
Écouter les professionnels du tourisme tout
d’abord ! Car notre rôle n’est pas de faire à leur
place mais bien de créer un environnement favorable à leur activité. C’est en prenant vraiment
en compte les attentes des filières sur lesquelles
repose notre attractivité touristique, de l’hôtellerie-restauration jusqu’à la filière équine, que nous
pourrons mettre en place une nouvelle stratégie
régionale en matière de tourisme, plus ancrée dans
les réalités économiques, et donc plus efficace.
L’urgence, c’est aussi d’accroître la visibilité des
Pays de la Loire : dans les médias bien sûr à travers un véritable effort de promotion touristique,
mais aussi sur les salons spécialisés en renforçant
la présence de la Région. Si nous voulons séduire
et attirer davantage, il faut hisser nos couleurs !
Le Passage du Gois entre le continent et Noirmoutier, l’un des hauts lieux du tourisme régional.
29
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 29
22/02/2016 16:21
Cinéma
Le 7e art
aime
la région
Photo Jean Marie Leroy
Les vacances de M. Hulot, César et Rosalie,
Le Bossu, Cyrano de Bergerac, l’Homme
au masque de fer, Le Mans, Blessures assassines… La liste est longue des films qui
ont été tournés dans la région des Pays
de la Loire. Si le Nantais Jacques Demy a
montré la voie, les cinéastes posent volontiers leurs caméras ici. Surtout lorsqu’il
s’agit de tournages en décors naturels.
Le film « Les Vacances du Petit Nicolas » a été tourné en 2013 à Noirmoutier.
Quand le ciné profite à Noirmoutier
Un tournage de film en plein été ? En 2013, Noirmoutier a dit oui ! Les Vacances du Petit
Nicolas ont laissé plus que des cartes postales en mouvement sur grand écran. Texte Annie Rapin
À l’origine, un coup de foudre. Celui du réalisateur Laurent Tirard (Le Petit Nicolas en 2009)
pour la plage des Dames, blottie le long du Bois
de la Chaize à la pointe de l’île de Noirmoutier.
«Il a tout de suite vu que l’hôtel pouvait être
facilement transformé pour Les Vacances du
Petit Nicolas », se souvient Franck Depoux à la
mairie de Noirmoutier-en-L’Île. « Les paysages
préservés pouvaient se fondre dans le tourisme
balnéaire des années 1960. Et un centre d’hébergement était à même d’accueillir l’équipe pendant trois mois. » Les préparatifs démarrent. Une
centaine de Noirmoutrins se prête volontiers au
jeu de la figuration, pendant que les anciens du
Pays guident les équipes : La Guérinière, Sionsur-l’Océan et même l’Île d’Yeu. « On a fermé
des rues, démonté des bancs, retiré du mobilier
urbain...» Sur la plage, les cabines sont entièrement relookées en bleu pastel et l’hôtel ”Beau
Rivage” en jaune citron.
Moteur !
« Le tournage a démarré le 17 juin », se souvient
Franck Depoux. Au casting : Kad Merad, Valérie Lemercier, Bouli Lanners, Mathéo Boisselet
et Dominique Lavanant, qui a remplacé Bernar-
dette Lafont au pied levé suite à sa disparition.
« Pour la scène de la grosse vague, la plage des
Dames a été entièrement fermée au public pour
plusieurs jours d’essais et de tournage. Puis le
haut de la plage seulement a été exploité, ce qui
a permis de juguler les flux de touristes. » Pour
obtenir une harmonie de plans ou de lumières, la
production doit composer avec les marées et une
météo assez capricieuse.
Jusqu’au 23 juillet puis tout le mois de septembre, on aperçoit les comédiens du film dont
le jeune Mathéo alias Nicolas... originaire de
La Bruffière. Un an plus tard, le 9 juillet 2014,
c’est le jour J. Le film réalise plus de 2 millions
d’entrées deux mois à peine après sa sortie. Sur
Noirmoutier – même si le nom de l’île n’apparaît
qu’au générique ! – on souligne un impact économique notoire : « Entre les chambres d’hôtes
réservées pour les comédiens, la restauration, la
location de bateaux, de décoration ou de costumes, on estime les retombées à 1,1 million
d’euros pour les besoins du film. C’est le plus
gros tournage accueilli par l’Île de Noirmoutier. »
www.ile-noirmoutier.com
Photo AFP
Jacques Demy,
l’enfant de Nantes
Né en 1931 à Pontchâteau, Jacques Demy a
passé sa jeunesse dans un appartement du
cours des 50-Otages à Nantes. C’est donc
tout naturellement qu’il revient dans sa ville
pour tourner deux de ses plus grands films
(Lola en 1961 et Une chambre en ville en
1982). Le réalisateur met notamment en
scène le passage Pommeraye où il troquait
enfant quelques livres contre une caméra.
L’ambiance portuaire nantaise l’inspirera
aussi lors des tournages des Demoiselles de
Rochefort ou des Parapluies de Cherbourg.
30
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 30
22/02/2016 14:09
Photo Antonio Bozzardi
Patrimoine
Le château du Plessis-Bourré à Écuillé, en Maine-et-Loire, a servi de cadre à de nombreux films de cape et d’épée.
Anjou et Sarthe comme décors
Le Maine-et-Loire et la Sarthe possèdent un patrimoine singulier qui, régulièrement,
séduit les réalisateurs de cinéma et de télévision… Textes Sébastien Rochard et Pierre Jacques Provost
Impossible de visiter en moins de 3 heures huit
sites patrimoniaux de l’Anjou ? Bien sûr que si !
Il suffit pour cela de s’installer confortablement
dans son fauteuil et de regarder « La Dame de
Monsoreau », film de télévision réalisé en 2008 et
librement adapté de l’œuvre d’Alexandre Dumas.
Vous y verrez, pêle-mêle, les châteaux de PlessisMacé, du Plessis-Bourré, de Brissac-Quincé, de
Brézé et de Montreuil-Bellay, ainsi que le Manoir
de Launay, ancienne résidence du Roi René, et
l’Abbaye royale de Fontevraud. Bizarrement,
seul le premier concerné par la trame du récit, le
château de Montsoreau, n’apparaît pas au générique ! Une originalité qui ne doit pas masquer
la réalité principale de l’histoire commune de
l’Anjou et du cinéma : leur mariage est affaire de
patrimoine.
« En Maine-et-Loire, il n’y a ni la montagne ni
la mer. Le point fort, ce sont les très nombreux
châteaux habités ou meublés. C’est ça qui attire
les producteurs et les réalisateurs », souligne-t-on
au bureau d’accueil de tournages des Pays de la
Loire. Le résultat, ce sont des lieux de tournage
que l’on peut visiter et visualiser à loisirs, des rues
pavées de la Cité d’Angers (« Ces dames aux chapeaux verts », dès… 1929 !) à l’Abbaye de Fontevraud (« Que la fête commence » de Bertrand
Tavernier, « La Cage aux Rossignols », en 1944),
en passant par le discret château des Briottières,
à Champigné, qui a accueilli Hugh Grant et Emma
Thompson à la fin des années 80 pour le tournage
de « L’Impromptu ». Mais s’il ne fallait en citer
qu’un, ce serait assurément le château du PlessisBourré, à Ecuillé. Théâtre rêvé des films de cape
et d’épée (« Le Bossu » en 1997 ou « Fanfan La
Tulipe », en 2003). Mélanie Thierry y a également
interprété « La Princesse de Montpensier », sous
la direction de Bertrand Tavernier… 40 ans après
« Fanfan la Tulipe »,
« Le Bossu » ou encore
« Cyrano de Bergerac »
que Catherine Deneuve y a revêtu les atours de
« Peau d’Ane » (1970) de Jacques Demy.
La cité Plantagenêt et le circuit des 24 Heures ont
également fait du Mans une terre de cinéma.
La liste est longue des films ayant été tournés
dans la Sarthe et de très grands acteurs, voir
quelques stars holywoodiennes, ont foulé les
pavés de la cité Plantagenêt ou l’asphalte du
circuit des 24 Heures. En 1970, Steve Mac Queen
débarque au Mans pour jouer le rôle d’un pilote
des 24 Heures du Mans. Le tournage sera un
calvaire et le film un échec commercial, ce qui
n’empêchera pas Le Mans de devenir culte pour
les amateurs du genre. Dans ”Bobby Deerfield“
tourné en 1976, c’est Al Pacino qui tient la vedette
en tant que pilote dans ce film de Sydney Pollack.
En 2002, Michel Vaillant, adapté de la célèbre BD
par Luc Besson, est également tourné au Mans.
La cité Plantagenêt a elle aussi vu défiler des
acteurs de renom : Philippe Noiret et Jean Rochefort dans « Que la fête commence » de Bertrand Tavernier en 1974 ; Gérard Depardieu dans
« Cyrano de Bergerac » de Jean-Paul Rappeneau
en 1989 ; Daniel Auteuil et Fabrice Luchini dans
« Le Bossu » de Philippe de Broca en 1997 ; John
Malkovitch, Jeremy Irons et Leonardo Di Caprio
dans « L’homme au masque de fer » de Randall
Wallace en 1998, pour ne citer que ceux-là.
Le Mans fut aussi le décor des « Blessures assassines » de Jean-Pierre Denis avec Sylvie Testud, tourné dans la ville même où se déroula le
célèbre fait-divers.
31
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 31
22/02/2016 14:09
Photo Mars Production - Éric Lartigau
Patrimoine
Louane Emera, Luca Gelberg, Karine Viard et François Damiens ont tourné le film dans une ferme mayennaise.
La famille Bélier adoptée par les Cousin
C’est dans une ferme mayennaise qu’a été tourné le film la Famille Bélier. Retour sur
une expérience inattendue avec Nathalie Cousin, propriétaire des lieux. Texte Juliette Cottin
Comment en êtes-vous arrivés à accueillir ce
tournage sur vos terres ?
Nathalie Cousin : « Nous venions de devenir
propriétaires d’un corps de ferme et de 25 hectares de terre. Mon mari Cédric était déjà installé
à quelques kilomètres de là depuis 2004. Donc
nous avons posté une annonce sur Le Bon Coin
pour vendre les bâtiments. Lorsque nous avons
reçu l’appel de l’équipe du film, nous avons
d’abord cru à un canular. On s’est demandé si
ces Parisiens se rendaient bien compte où ils
arrivaient : la ferme est vraiment perdue dans la
campagne ! Mais Eric Lartigau, le réalisateur, est
tombé sous le charme de l’endroit. C’était en juin
2013. Durant l’été, ils ont installé tous les décors
et le tournage a eu lieu durant cinq semaines en
septembre et octobre. »
Quel souvenir gardez-vous du tournage ?
« On a eu un choc quand ils sont arrivés à 60 personnes ! On n’imaginait pas qu’il fallait autant
de gens pour travailler sur un film. Ils étaient
gentils et curieux de notre vie ici et nous de leur
travail. On a été très présents sur le tournage. On
a fourni les vaches et le veau Obama ! Le réalisateur et François Damiens demandaient très
souvent conseil à mon mari pour que les scènes
soient réalistes. Avec deux copines, j’ai aussi été
figurante dans une scène… Au final, ça a été
intense et fatigant, mais c’était une superbe
aventure et on en garde un excellent souvenir. »
Et depuis le tournage ?
« On a eu des moments de nostalgie juste après,
quand il a fallu revenir à notre vie habituelle. On
ne s’attendait pas à un tel succès et eux non plus
d’ailleurs ! Aujourd’hui, des touristes viennent
jusqu’àlafermepourseprendreenphotodevantla
maison aux volets rouges. Ma fille, Maëlys, qui
a six ans maintenant, connaît par cœur toutes
les chansons de Louane et sa photo préférée est
celle où elle lui fait un bisou ! »
La Famille Bélier, un succès fulgurant
Avec plus de 7 millions d’entrées en France, le
film sorti fin 2014 est l’un des films événements
de l’année 2015 en France. L’histoire de Paula,
seule entendante d’une famille de sourds-muets,
qui se découvre un don pour le chant et décide
de passer le concours de la maîtrise de Radio
France, a ému les spectateurs français. Le succès du film tient autant à l’histoire originale et
émouvante qu’au casting réussi, avec François
Damiens et Karin Viard dans le rôle des parents
de Louane Emera, ex-candidate de The Voice.
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
SÉJOUR « VÉLO-BATEAU »
ENTRE AMIS OU EN FAMILLE
Vous aimez le vélo, vous rêviez de bateau,
combinez les 2 dans ce séjour très nature,
le long de la belle rivière la Mayenne et de
son chemin de halage. Un itinéraire idéal
pour du vélotourisme en toute sécurité et
du tourisme fluvial reposant.
À partir de 1 177 € pour 6 pers. - 5 jours / 4
nuits (du lundi 14h au vendredi 10h)
Ce prix comprend : location du bateau
Nicols 1100 (sans permis) et de son équipement, 4 vélos standards (vélo personnel possible), initiation au pilotage et à la navigation,
assurance du bateau, assistance technique
7j/7, carte fluviale de navigation, gaz/eau,
taxe de séjour
Validité : de début avril à fin octobre 2016
Réservation : 02 43 95 14 42
(code promo PDL53)
32
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 32
22/02/2016 14:09
Découvertes
À vélo
au fil
de l’eau
Photo Joël Damase
La Vélo Francette, La Loire à Vélo, La Vélodyssée, les V44 et V47 : cinq itinéraires
nationaux cyclables traversent la région
des Pays de la Loire. Au total ce sont près
de 2 500 km d’itinéraires cyclables balisés
qui s’ouvrent tout au long de l’année à la
curiosité grandissante des cyclotouristes.
La plupart de ces itinéraires longent les
cours d’eau ligériens.
Les 615 km de la Vélo Francette se parcourent en une dizaine de jours pour les plus en forme.
La Vélo Francette a de l’avenir
La Vélo Francette emmène les cyclistes de Ouistreham à La Rochelle, en passant par les
Pays de la Loire, le long de la Mayenne, de la Loire et du Thouet, soit 615 km. Texte Juliette Cottin
Se balader en vélo de la Normandie à l’Atlantique
sur un parcours balisé et sécurisé est désormais
possible. Entre patrimoine naturel et historique,
ces 615 kilomètres de route traversent sept
départements (Calvados, Orne, Mayenne, Maineet-Loire, Deux-Sèvres, Vendée et Charente-Maritime) pour une aventure sportive et touristique.
Elle suit souvent les rivières qui jalonnent le
circuit, notamment la Mayenne, le Thouet, La
Loire ou encore les rigoles du marais poitevin.
« Cela faisait un moment que les amateurs de
cyclisme attendaient une alternative au circuit de
la Loire à Vélo, souligne Michel Talvard, responsable des relations presse de Mayenne Tourisme.
La diversité de paysages offerte par ce nouveau
parcours rend la balade intéressante. » Il faut
dire que l’on y découvre à la fois le bord de mer
au départ de Ouistreham, le Calvados vallonné
avec sa « Suisse normande », puis les chemins
de halage de Mayenne, les châteaux de la Loire
à Angers et Saumur, le Marais poitevin, pour terminer en beauté sur le port de La Rochelle. Si les
plus téméraires font toute la descente, la plupart
des cyclistes en choisissent un tronçon à faire
à la journée ou sur un week-end. « Beaucoup
rayonnent autour de leur hébergement durant un
week-end, mais certains touristes venus de pays
où la petite reine est très appréciée, comme l’Allemagne, découvrent la France de cette façon. »
Au total, il faut compter une dizaine de jours pour
faire la totalité du trajet. L’itinéraire suit des chemins, comme le sentier de halage des bords de la
Mayenne, ou des routes peu fréquentées par les
voitures. « Il y a aussi un côté pratique puisque
La Vélo Francette traverse beaucoup de villes et
de villages, ce qui permet d’être dans la nature
la journée, tout en profitant d’un lieu offrant de
l’animation, des hébergements et des restaurants
le soir », conclut Michel Talvard.
Pour bien préparer son voyage
Si l’itinéraire est entièrement balisé, le site de La
Vélo Francette contient de nombreuses indications pour le parcours complet ou les différents
tronçons possibles. Outre les points d’intérêts
touristiques, il recense aussi les professionnels
du tourisme organisés pour recevoir des cyclistes.
Ceux ayant le label Accueil Vélo proposent généralement un abri à vélo, parfois un espace pour
les réparations, ainsi qu’un bon petit déjeuner.
Un topo-guide paraîtra aux éditions Ouest-France
dans le courant de l’année pour avoir toutes les
informations sur la route.
www.lavelofrancette.com
PA R I S
Plages du
débarquement
33
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 33
22/02/2016 14:10
Photo Clément de Carvalho
À vélo au fil de l’eau
Les canadiennes ont séduit les cyclotouristes de La Loire à Vélo, circuit qui longe le fleuve sur 800 km.
Loire à Vélo : la tentation du bivouac
Depuis deux ans, des professionnels du camping ont mis en place, notamment en Anjou,
une solution d’hébergement nouvelle : la tente bivouac. Présentation. Texte Sébastien Rochard
la fin des années 90, l’homme est un convaincu
de La Loire à Vélo. Avec la tente bivouac, et le
concept Anjou Bivouac créé depuis, on va plus
loin : « L’idée, c’est de créer un véritable circuit,
avec des points d’étape distant a minima de 20
ou 30 km et qui sont tous équipés de cette même
tente bivouac. » Cinq campings proposent ainsi
ce type d’hébergements en Anjou, mais d’autres
devraient apparaître, en Indre-et-Loire puis en
descendant vers l’Estuaire. « La canadienne,
c’est une tente avec de vrais lits, des prises USB
et de l’électricité produite par des panneaux
solaires. En-dessous, les randonneurs peuvent
s’asseoir sur une table en bois. Nous ne sommes
pas sur un confort spartiate », résume Clément
de Carvalho, d’autant plus que les clients n’ont
pas à se préoccuper du transport de leur bagage,
pris en charge par le biais d’un partenariat avec
Bagafrance. Le nec plus ultra ? Le petit déjeuner
à l’emplacement, « en pleine nature, face à la
Loire ».
www.loireavelo.fr
t
B
1
na
Ca
Chambord Cos
Blois
eB
Gien
son
ria
re
Sully-sur-Loire
Vendôme
(V47)
Briare
Loir
n
Erdre
Ancenis
Lo
ire
Angers
Saumur
Sèv
re N
anta
A
lay
l
Be
l-
M
La Rochelle
(V43)
Chenonceaux
Eurovéloroute
et autres itinéraires majeurs
Cher
Valençay
Chinon
ui
tre
on
M
Itinéraire “La Loire à Vélo”
Amboise
Azay-le-Rideau
Brézé
ise
Villandry
Port Boulet
Chaumont-sur-Loire
Les Trois-Moutiers
(Center Parc)
Vie
nn
e
Beuvron
Grands Sites
Châteaux de la Loire
www.loire-chateaux.org
Sancerre
La
l
ra
té
l la ire
na Lo
Ca à la
Nantes
1
Langeais
Le
Brissac
OCÉAN
ATLANTIQUE
Tours
t-M
ouet
a
Parc Naturel Régional
Loire - Anjou - Touraine
Le Th
St-NazaireL
Cheverny
in
za
On
s
Ca
Nant nal de
es à Br
est
Parc Naturel Régional
de Brière
34
Cléry-St-André
r
Lo
ir
e
0 km
Périmètre du “Val de Loire”
inscrit au Patrimoine
mondial de l'UNESCO
Loches
Ind
re
Parc Naturel Régional
20 km
s
Nevers
La Guerche-sur-l’Aubois
Le Bec d'Allier
6
Les Sables-d’Olonne
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 34
Allier
ROSCOFF
(V45)
Sa
Ma
ye
nn
e
ROSCOFF
Loire
e
rth
Laval
rlé
'O
ld
na
Ca
Orléans
Le Mans
Caen – Le Mont-Saint-Michel
(V43)
s
an
Forêt d'Orléans
s
Paris - Le Mont-Saint-Michel
(V44)
ld
Quatre poteaux en bois plantés dans le sol sur
lesquels repose une plateforme que surmonte
une tente canadienne. L’idée est simple, non ?
Sans doute, encore fallait-il l’imaginer comme
une solution d’hébergement nouvelle pour les
très nombreux randonneurs de La Loire à Vélo,
de La Vélo Francette ou des circuits pédestres et
fluviaux. « J’ai repéré ce produit lors d’un salon
professionnel en 2013 », se souvient Clément
de Carvalho, gérant du Camping de L’Isle Verte,
à Montsoreau. Installé sur les bords de Loire à
VIENNE
BUDAPEST
CONSTANTA
22/02/2016 14:10
Photo Alexandre Lamoureux
Le canal de Brest à Nantes fait partie de La Vélodyssée, Eurovéloroute qui relie Roscoff à Hendaye.
A vélo, sur le canal de Nantes à Brest
Sur les 364 kilomètres du canal de Nantes à Brest, près de 90 se trouvent en Loire-Atlantique. Trois étapes, entre Saint-Nicolas-de-Redon et Nort-sur-Erdre. Texte David Prochasson
Les mariniers chargés de transporter les produits
agricoles et autres marchandises ont disparu du
paysage. Le canal de Nantes à Brest, aujourd’hui,
ne voit plus guère passer que des plaisanciers.
Entre paysages de marais et de prairies, ils vivent
heureux dans les méandres de ces voies d’eau
mi-artificielles, mi-naturelles.
L’ouvrage, construit au XIXe sur ordre de Napoléon pour contrecarrer le blocus de Brest alors
imposé par les Britanniques, constitue un
véritable décor de carte postale. Le canal, c’est
d’abord ses écluses. Au nombre de 17 en LoireAtlantique, elles n’ont jamais été mécanisées.
De mars à octobre, onze éclusiers permanents
– poste devenu rare en France – font passer les
bateaux. L’hiver, ils rejoignent les équipes d’entretien tout en occupant, toujours, leur maison
d’éclusier qu’ils embellissent de compositions
florales. Dans ce décor, sur la terre ferme, les
cyclistes partagent le chemin de halage avec
les piétons et les cavaliers. Mélange de sable
et de ciment, cette voie parallèle aux canaux
relie Nort-sur-Erdre à Saint-Nicolas-de-Redon,
l’écluse de Quiheix à celle de la Digue. Quiheix,
notre point de départ, accessible en tram-train
ou en vélo en empruntant La Vélodyssée - dont
le canal fait partie - depuis Nantes. « C’est
une des trois écluses où l’on comptabilise les
bateaux entrants sur le canal, explique Julie
Declève, responsable des unités milieux naturels
et voies navigables au conseil départemental.
On fait en sorte qu’elle soit parmi les plus belles
et les mieux fleuries. » Parmi les points d’intérêt à Nort-sur-Erdre : la rigole alimentaire et sa
succession d’arcades. Elle relie le réservoir de
Vioreau au canal. Le plan d’eau de Bout de Bois
constituera une belle halte pour pique-niquer ou
se détendre avant de repartir.
Direction Blain, son joli port, ses six écluses qui
traversent la ville. Au nord, la forêt de Gâvre
comporte des boucles cyclables pour ceux qui
souhaitent faire quelques détours. À côté du
port : le château médiéval de la Groulais et ses
animations pédagogiques. « On entre alors sur la
rivière canalisée, qui comporte des îles aux paysages variés », note Julie Declève.
Direction Guenrouët (22 km). « Au port de SaintClair, le paysage s’ouvre, confie Julie Declève. On
est dans les marais. » De nombreuses espèces
animales accompagnent la progression vers
Saint-Nicolas-de-Redon. Fin du parcours, retour
possible en train de Redon à Nantes.
www.lavelodyssee.com
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
BICYCLETTE ET BIVOUAC
La Vélo Francette suit la rivière Mayenne
au cœur d’un environnement préservé
et authentique. Venez le découvrir entre
Laval et Mayenne.
1er jour : 65 km - Laval / Mayenne.
Déjeuner à Mayenne. Retour par la Voie Verte.
Nuit à St-Jean-sur-Mayenne.
2e jour : 9 km - Laval. Découverte du centre
historique et du musée d’Art naïf.
Déjeuner libre.
À partir de 40 € / pers (base 2 pers)
2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit en tente bivouac
(alèse jetable), 2 kits couverts, location des
2 vélos, billets d’entrée au Vieux Château
et Musée d’Art Naïf
Possibilité de séjour sans location de vélos.
Validité : de mai à octobre 2016.
Réservation : 02 43 49 45 26
35
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 35
22/02/2016 14:10
Photo Joël Damase
À vélo au fil de l’eau
L’abbaye bénédictine de Saint-Pierre à Solesmes, tout près de Sablé, domine la Sarthe.
V44, l’autre circuit de la Sarthe
La Sarthe, la rivière, traverse la Sarthe, le département, en réservant ses méandres
à sa moitié Ouest. Le cycliste peut la suivre en empruntant la V44. Texte Pierre-Jacques Provost
Au départ d’Alençon, dans l’Orne, la V44
s’éloigne vite de la rivière. Via Saint-Paterne,
Arçonnay, Gesnes-le-Gandelin et Moulins-leCarbonnel, l’itinéraire retrouve la Sarthe à SaintCéneri-le-Gérais, un des plus beaux villages de
France, idéal pour une première pause. La partie
qui suit conduit à Saint-Léonard-des-Bois, haut
lieu du tourisme sarthois au cœur des Alpes
mancelles et ses panoramas accidentés bien loin
des paysages du bocage du Maine. On retrouve
ces derniers petit à petit en rejoignant Fresnaysur-Sarthe, jolie petite cité de caractère, puis
Beaumont-sur-Sarthe.
Pour joindre Alençon à Beaumont-sur-Sarthe, il
existe une alternative Est qui passe par Mamers.
Les passionnés feront étape à La Fresnaye-surChédouet pour visiter la Belle échappée, musée
consacré au Tour de France. Le parcours traverse
ensuite la magnifique forêt domaniale de Perseigne, montant jusqu’à son Belvédère avant
de redescendre vers Mamers. De là, le parcours
empreinte la Voie verte du Saosnois sur une ancienne voie ferrée puis traverse, un peu avant de
rejoindre Beaumont, le petit village de Vivoin et
son incontournable prieuré.
Le tronçon suivant conduit de la petite cité médiévale de Beaumont au Mans, idéalement situé
au milieu du parcours. L’itinéraire musarde sur
des petites routes de campagnes en passant par
Montbizot, Neuville-sur-Sarthe et Sargé-lès-Le
Mans avant d’arriver au Mans.
À la Flèche, la V44
croise la V47 qui parcourt
la vallée du Loir
Entre Le Mans et Noyen-sur-Sarthe, le tracé suit
d’abord une voie verte qui longe la Sarthe et ses
canaux latéraux. Puis retrouve la route traversant Fillé-sur-Sarthe, Roëzé-sur-Sarthe, La Suzesur-Sarthe où il coupe à travers bois pour rallier
Noyen-sur-Sarthe.
Là, pour longer la Sarthe, il faut s’offrir une escapade à Sablé-sur-Sarthe. Cette variante permet
de découvrir les villages d’Avoise et surtout
d’Asnières-sur-Vègre, une magnifique petite cité
de caractère. Vient ensuite l’abbaye bénédictine
de Saint-Pierre à Solesmes qui domine la Sarthe
un peu avant Sablé.
Le tracé de la V44 délaisse le cours de la Sarthe
à Malicorne-sur-Sarthe, cité de la faïence. À La
Flèche, belle sous-préfecture, la V44 croise la V47
qui parcourt la vallée du Loir. C’est sur une voie
verte que le cycliste quitte la Sarthe en direction
de Baugé pour poursuivre en Anjou.
www.lasartheavelo.com
Alençon
La Sarthe
à vélo V44
LE MANS
Sablé-sur-Sarthe
La Flèche
La Sarthe à vélo
par la forêt de Bercé
Vallée du Loir
V47
36
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 36
22/02/2016 14:10
Vignobles
Œnotourisme
Quand le vin
devient prétexte
au tourisme
Photo Dominique Drouet
L’image du vigneron vissé à son pressoir a pris
un coup de vieux. Ils sont de plus en plus nombreux à ouvrir leurs caves et leurs exploitations
au public afin de faire connaître leur savoirfaire. Le phénomène s’appelle l’œnotourisme
et il se développe à la vitesse grand “V”. Dans le
vignoble ligérien, chambres d’hôtes et autres
modes d’accueil fleurissent un peu partout,
prenant parfois des formes originales.
Au domaine des Trois-Versants, labellisé « Accueil paysan »,Yves et Patricia proposent 3 chambres et un gîte.
Gîte, muscadet et « Accueil paysan »
Yves et Patricia Bretonnière accueillent leurs hôtes au domaine des Trois-Versants
à Maisdon-sur-Sèvre, à la découverte du muscadet. Texte David Prochasson
nibles au domaine. Salarié jusqu’alors, ce fils de
vigneron a repris avec sa femme Patricia l’exploitation de son patron. Des 17 hectares qu’ils
ont exploités, ils n’en ont conservé que trois,
ont cessé le négoce pour privilégier la vente
directe. Chez eux. A la cave. Le couple vend
la majeure partie de sa production à l’export,
Yves et Patricia Bretonnière
le reste aux clients fidèles, aux touristes qu’il
prend le temps d’accueillir. En 2016, ils ouvri« On est ici sur le rocher, là où le muscadet a été ront selon les critères de l’appellation Caves touinventé. » Yves Bretonnière parle de La Févrie, ristiques décernée par la fédération Interloire.
ce lieu-dit de MaisLeur fierté ? Les caves
don-sur-Sèvre, avec
justement.
Tireuse,
ferveur. Avec, aussi,
bouchonneuse,
étique« Le paradis c’est ici. Avec
une pointe de chauviteuse : les propriétaires
un verre de muscadet »
nisme. L’homme, c’est
font le tour de ces
certain, défend son
vieilles machines. « On
Yves Bretonnière
terroir, ses vins minéa 1 000 hectolitres de
raux produits sur un sol de schiste. A l’écouter, cuves souterraines rendues accessibles pour
on n’en doute pas : ce « rocher » a une âme. « la visite », expose Yves. Pipette en main,
Le paradis, ajoute-t-il, c’est ici. Avec un verre de dos courbé, il s’apprête à recueillir le nectar :
muscadet…»
« le geste magique », sourit-il. « Les cuves souIci, sur la terrasse qui prolonge deux chambres terraines, c’était avant dans le Pays nantais, on
d’hôtes, vue privilégiée sur les coteaux. Au total, les a conservées. » De ces cuves de béton, recoutrois chambres et un gîte familial sont dispo- vertes de verre à l’intérieur, le couple en a fait
des pièces à visiter. Comme pour entrevoir les
entrailles du muscadet.
Dans la salle de réception, le feu crépite dans
la cheminée : la dégustation promet de raconter
bien des histoires.
www.accueil-paysan.com
Chambres avec vue
sur le vignoble
Dormir au château ? De nombreux domaines
de la région proposent cette option. En
Maine-et-Loire, le domaine de la Soucherie à
Beaulieu-sur-Layon propose quatre chambres
avec vue sur les vignes ; en Vendée, à Vix, le
château de la Sebrandière, sur le domaine
Mercier, reçoit dans un hôtel-restaurant 3
étoiles, à Mareuil, en bordure du domaine
Mourat, le château Saint-André met à disposition un gîte familial, La Maison des roses ;
enfin des chambres sont aussi disponibles à
Saint-Hilaire-de-Loulay, le château féodal de
la Preuille, au cœur du vignoble.
37
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 37
22/02/2016 14:10
Photo Sébastien Rochard
Œnotourisme
La balade au fil de la Loire - ici près de Montsoreau - se tranforme souvent en échappée gastronomique.
Le bon goût au fil de l’eau
A bord de l’Etoile qui Rit, une toue cabanée, Denis Rétiveau propose des excursions
touristiques sur la Loire. L’homme est aussi vigneron. Texte Sébastien Rochard
Qui a dit qu’il n’était pas raisonnable de mêler qui a également façonné les vins proposés ! Et
les plaisirs ? Celui-là n’a jamais embarqué à bord comme le bonhomme a du goût, et les relations
de l’Etoile qui Rit, la toue cabanée – une embar- qui vont avec, l’excursion peut se transformer en
cation traditionnelle à fond plat – de Denis Réti- un rendez-vous gastronomique de premier ordre.
veau. Certes l’activité touristique s’est largement De Montsoreau à Gennes, l’Etoile qui Rit peut
développée, sur le fleuve royal, ces dernières accoster à l’heure de midi et Denis aller chercher
années : il y a parfois même embouteillage sur la un déjeuner tout frais préparé dans trois excelLoire. Mais il est plus rare d’ajouter aux délices lentes adresses : Diane de Méridor (Montsoreau),
d’une promenade sur un
L’ A m u s e - B o u c h e
cours d’eau, ceux d’une
( D a m p i e r r e - s u rL’excursion peut se transfor- Loire) et L’Aubergade
dégustation des meilleurs produits du cru.
(Gennes). Dégustamer en un rendez-vous
Car Denis Rétiveau n’est
tion en Loire, donc,
gastronomique
pas un marinier tout à
et découverte du
fait comme les autres.
biotope. À force de
L’homme est avant tout vigneron, sur le domaine naviguer sur son fleuve, Denis a aussi apprivoisé
familial des Champs Fleuris, à Turquant ; et en sa faune, sa flore, ses subtilités et son incroyable
2013, sa passion de plus en plus prononcée pour diversité. Un exemple ? Au-delà du château de
la Loire l’a poussé à se jeter à l’eau : s’il reste Montsoreau, lorsque l’on remonte sur la Vienne,
avant tout un homme de vignes, il est aussi capi- les bords de Loire se font… mangroves, sans que
taine d’eau douce et propose, lors de ses excur- les effluves du vin ou les temps de la digestion
sions sur le fleuve, des dégustations de vins de n’y aient quelque chose à voir.
son domaine. Il n’est pas le seul ? Sans doute La simple promenade sur la Loire se transforme
pas, mais avouez qu’il y a quand même une cer- alors en un singulier voyage de sens.
taine classe à naviguer sur la Loire – chose pas si
aisée qu’il n’y paraît – en compagnie d’un pilote
www.loire-vins-aventure.fr
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
WEEK-END ŒNOLOGIQUE
DU CÔTÉ DE SAUMUR
Partez à la découverte du vignoble de
Saumur et dégustez les vins du Val de
Loire lors d’un week-end œnologique
dans le Saumurois.
A partir de 155 € / pers (base 2 pers)
2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : l’hébergement avec
petit déjeuner (hôtel ou chambre d’hôte),
1 séance de découverte œnologique, 1
valisette de 3 bouteilles, 1 dîner raffiné, la
visite du Marché des Vins de Loire à Montsoreau, 1 stop-gouttes, la visite d’une cave
de Saumur Brut avec dégustation, frais de
dossier, carnet de séjour.
Validité : tous les week-ends en 2016
Réservation : 02 41 40 20 67
38
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 38
22/02/2016 14:10
Photo Agence Clair de Lune - Stevens Frémont
Chaque premier week-end de septembre, le vignoble du Val de Loire s’offre à la curiosité des randonneurs.
Mariage entre marche et dégustation
Chaque année, le premier week-end de septembre, l’événement Vignes Vins Randos
réunit 11 000 amateurs de marche et de vins dans tout le Val de Loire. Texte Juliette Cottin
Non loin de la salle de sport de Sainte-Melaine- leçon de géologie et de taille de vigne, d’autres
sur-Aubance, la foule se presse devant les stands préfèrent déguster la cuvée de coteaux de l’Audes organisateurs dans un joyeux brouhaha en bance des Caves de la Loire. La très jolie maison
ce dimanche matin ensoleillé. Michel Trémouin, d’hôte du moulin de Gaubourg offre une deumembre du Club de marche de Brissac-Quincé, xième dégustation avec confitures de yuzu et codonne le top départ pour le groupe. C’est parti teau de l’Aubance du domaine de Gaubourg. Les
pour 3h30 de randonnée, entrecoupée de quatre groupes se croisent dans une atmosphère détendégustations de vins proposées par les vigne- due et conviviale. Sur le chemin en direction de
rons des appellations Anjou Village Brissac et la troisième étape au château d’Avrillé avec sa
Coteaux de l’Aubance. La
vue magnifique sur
troupe avance tranquillela vallée, François et
ment sur le sentier entre
Camille, américaine
Le verre de dégustation
les vignes, le verre de déet étudiante dans
bien accroché au cou
gustation bien accroché
une école préparant
autour du cou. Les disà la vente de vin,
cussions entre amis ou
discutent en anglais.
en famille sont animées, entre appréciations sur Absolument ravie de sa balade, Camille envisage
les vins goûtés et commentaires sur le parcours. même d’exporter l’idée aux Etats-Unis pour faire
Lucie, Aude et les deux Florian participent pour découvrir le vin de façon originale à ses comla première fois à la manifestation. « Nous en patriotes ! Gageons que la dernière dégustation
avons entendu parler chez un caviste à Nantes accompagnée des superbes voix des chanteuses
où nous habitons, expliquent Aude et Florian. d’A’Gienchina n’aura pas gâché son coup de
C’est très sympa d’écouter les viticulteurs nous cœur pour l’événement, qui se terminera, pour
expliquer leur travail tout en découvrant la ré- la plupart des marcheurs, autour d’un déjeuner
gion différemment. » Première étape au cœur ou d’un pique-nique à Sainte-Melaine.
des vignes : tandis que certains prennent une
www.vvr-valdeloire.fr
Photo Laurent Combet
Et aussi…
D’autres manifestations autour de la vigne
et du vin jalonnent l’année. C’est le cas de la
Semaine des vins de Loire, rattachée au Salon
des vins de Loire d’Angers, début février.
L’été, les Grandes Tablées du saumur champigny proposent deux soirées festives pour
goûter les vins de producteurs. En octobre, les
Muscadétours mêlent viticulture, gastronomie, patrimoine et culture dans le vignoble de
Nantes. À bon entendeur…
39
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 39
22/02/2016 14:11
Photo Gilles Kervella
Œnotourisme
La Sarthe aussi a son vignoble et ses appellations renommées : jasnières et coteaux-du-Loir.
Caves et histoires en Sarthe
Jasnières ou coteaux-du-loir, les deux appellations sarthoises se dégustent… et surtout se
visitent. Une balade méconnue qui vaut le détour. Texte Pierre-Jacques Provost
Vigne et vin en Sarthe riment avec pineau d’Aunis et chenin. Petites appellations par la superficie, le jasnières et le coteaux-du-loir, rouge, blanc
ou rosé, ont une réputation qui a maintenant
dépassé largement les limites de la vallée du Loir.
De là à attirer les touristes…
Et pourtant, comme les plus célèbres appellations de l’Hexagone (et donc du monde !),
la vallée du Loir a obtenu le label Vignobles et
Découvertes qui récompense « une destination
à vocation touristique et viticole proposant une
offre de produits touristiques multiples et complémentaires : hébergement, restaurants, visite
de caves et dégustation, musée… » Le fait est
que la Vallée du Loir ne manque pas d’attraction
pour les touristes amateurs de bons vins.
Elle a son musée de la Vigne à Lhomme, l’une
des deux communes sur lesquelles est produit le
jasnières, AOC depuis 1937, et à la production
duquel il est dédié. Hôtels et chambres d’hôtes
ne font pas défaut. Mais là où d’autres régions
font visiter leurs châteaux de grande renommée,
la Vallée du Loir reçoit dans ses caves, des caves
tout à fait exquises creusées dans le tuffeau, omniprésent dans la région. qui donnent aux visites
une atmosphère vraiment unique. Si toutes ont
du charme, quelques caves troglodytiques sont
vraiment exceptionnelles. Comme celle du domaine des Gauletteries à Ruillé-sur-Loir où Francine et Raynald Lelais font visiter avant dégustation une cave pleine d’autographes. Là depuis
des décennies, les visiteurs ont prix l’habitude de
laisser dans le tuffeau des traces écrites de leur
passage, date du jour ou date de naissance.
Un vin de père en fils
depuis quatre générations
Comme celle du domaine de Cézin à Marçon
où la famille Fresneau produit du vin de père
en fils depuis quatre générations. Une cave là
aussi étonnante où de très vieilles bouteilles rappellent que la passion du vin est ici de l’histoire
ancienne. Ou encore à La Chartre-sur-le-Loir,
autre cave très ancienne en tuffeau au Domaine
Gigou où Joël, vigneron autodidacte, s’est installé en 1974. Des caves attachantes et, pour chacune d’elle, les histoires de leurs propriétaires qui
le sont tout autant.
www.vinsvaldeloire.fr
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
DE VIGNES EN VILLAGES
Découvrez les superbes paysages de la
Sarthe à pied lors d’un séjour itinérant
d’une semaine en demi-pension avec
hébergement en chambres d’hôtes et
transfert des bagages.
A partir de 380 € / pers (base de 2 pers)
7 jours / 6 nuits
Ce prix comprend : transfert des bagages,
place de parking 1ère chambre d’hôtes,
½ pension sur 4 j, 2 visites de cave +
dégustation, 3 paniers pique-nique,
itinéraire, information touristique des zones
traversées.
Validité : toute l’année 2016 (sauf période
24 Heures et Le Mans Classic)
Réservation : 02 72 881 875
40
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 40
22/02/2016 14:11
Vins et caves
à découvrir
Photo Laurent Combet
Au cœur de la bulle
chez Ackerman (49)
Musées de la vigne et
du vin (49 et 44)
Pionnier des vins de fines bulles de Loire, l’illustre Maison Ackerman se situe au cœur de
7 km de caves creusées dans le tuffeau, près
de Saumur. Elle propose un extraordinaire
voyage au centre de la bulle au cœur d’un
monde fascinant, celui de la tradition et de
l’innovation. Cette odyssée fantastique mêle
une scénographie dynamique, un festival de
couleurs et un univers d’arômes envoûtants.
Le musée de Saint-Lambert-du-Lattay fait la
part belle aux vins d’Anjou. En plus de présenter une vinothèque d’exception – 130 bouteilles témoignent du potentiel de garde des
vins d’Anjou-Saumur depuis… 1887 ! Autre
musée passionnant, celui du Pallet, dans le
vignoble nantais. Indispensable pour découvrir le savoir-faire vigneron.
www.ackerman.fr
www.musee-vigne-vin-anjou.fr
www.vignoble-nantais.eu
Photo : Domaine Cassemichère
Le domaine
de la Cassemichère (44)
Vin et grignotage au
château du Coing (44)
Avec des ceps plantés à partir de 1740, le
domaine serait le berceau du muscadet. C’est
en tout cas l’une des histoires que ses propriétaires aiment à raconter lors d’une visite du
château, ou d’une dégustation dans les chais.
A l’extérieur, le long d’un parcours de 2 km,
neuf bornes interactives invitent à faire le tour
du domaine munis d’une tablette.
A Saint-Fiacre, Véronique Gunther et sa fille
Aurore partagent leur passion du vin avec leurs
hôtes. Dans ce château du XVIe, les visites guidées allient histoire du bâtiment aux explications sur la vigne. Des visites ponctuées de dégustations et de grignotages selon les formules.
En juillet et août, tous les mardis et samedis,
le château propose une restauration légère
(10 €) dans le cadre du Voyage à Nantes.
www.chateaucassemichere.fr
www.vgc.fr
Le petit train des vignes, Robert et Marcel, à
à Chalonnes (49)
Saint-Cyr-en-Bourg (49)
Proposé par l’association « Chalonnes par
vignes et vallées », le petit train des vignes
conjugue découverte du patrimoine ligérien
et dégustation des vins locaux. Après un tour
dans Chalonnes-sur-Loire marqué par les
humeurs de la Loire, direction les coteaux, les
vignes et les panoramas uniques offerts par la
Corniche angevine, avant de revenir pour une
dégustation des différents crus de Loire
www.capsurlanjou.org
Qu’il paraît loin, le temps de la Cave de
Saumur ! 60 ans exactement que plusieurs
producteurs du Saumurois ont décidé d’unir
leurs efforts pour présenter leur culture, leurs
vins et leurs savoir-faire. Le nom a changé,
mais l’esprit reste le même, agrémenté d’une
scénographie interactive qui permet, au gré
de galeries souterraines, de rajouter une
touche personnelle à la dégustation et au jeu
d’arôme…
www.robertetmarcel.com
Photo Laurent Combet
41
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 41
22/02/2016 14:11
Photo © Puy du Fou Vendee Expansion
En
famille
Nature
Vins
et vignobles
En 2015, le Puy du Fou a franchi le cap des 2 millions de visiteurs dans la saison.
Le Puy du Fou poursuit son ascension
Le Dernier Panache, la nouvelle création du Puy du Fou suit le destin d’un officier de
marine épris de liberté en 1793, aux États-Unis. Texte Annie Rapin
Après plus de 10 millions d’euros investis en et déjà annoncées spectaculaires, le Grand
nouveautés en 2015, le public pouvait imaginer Parc promet « un spectacle haletant, épique et
la même démesure du Puy du Fou en 2016. Au émouvant servi par une mise en scène unique au
terme d’une saison record, en 2015, le 2e parc monde ! »
à thème de France a en effet passé un cap his- Du Moyen Âge jusqu’à la Seconde Guerre montorique, en franchissant la barre symbolique
diale, le destin de la famille Maupillier est suivi
des 2 millions de visiteurs dans la saison. On y
chaque saison par 14 000 spectateurs du monde
passe désormais deux ou trois jours, et les hôtels
de la Cité Nocturne affichent un taux de rem- entier. La cinéscénie peut compter sur ses 3 400
comédiens bénévoles, mais aussi sur les innovaplissage de 85 %. En
tions mises en place
2016, le Puy du Fou,
ces dernières années :
élu deux fois meilleur
La cinéscenie peut
parc du monde en
projection vidéo 3D
compter sur
2012 et 2014, pouret décors, mise en
suit encore son ascen3 400 bénévoles
scène de lumière... En
sion et relève le gant.
l’espace de six ans, dix
Après les Amoureux
nouvelles scènes ont
de Verdun et sa plongée dans la Grande Guerre,
été inaugurées sur le plateau de la cinéscénie
une nouvelle salle de spectacle sort de terre au
avec des effets spéciaux inédits. Parmi eux, 50
Grand Parc pour accueillir la création originale
des équipes puyfolaises pour 2016, le Dernier drones forment ainsi la première flotte aérienne
Panache. Dans cette nouvelle épopée, le public au monde capable de réaliser une chorégraphie
sera invité à suivre le destin glorieux d’un offi- simultanée en plein air, en portant des « bougies
cier de marine français, héros de la Guerre d’in- géantes » au-dessus de la scène.
www.puydufou.com
dépendance américaine, dont la vie va basculer
en 1793 dans un ultime combat pour la liberté.
Grand Parc ouvert d’Avril à Septembre.
Présenté dans une salle aux dimensions d’ores
Cinéscénie de Juin à Septembre
Photo Laurent Combet
Le plein de loisirs
Les Pays de la Loire comptent de nombreux
parcs. Quelques exemples : Terra Botanica près d’Angers, qui offre la possibilité
d’investir le royaume du végétal, le Parc de
la Petite Couère qui propose un voyage dans
le temps en Anjou. Le Parc des Naudières, à
Sautron, près de Nantes, ou Papea, dans la
Sarthe, multiplient les jeux et les manèges.
En Mayenne, le Manoir de Merlin fait la part
belle à la magie et à l’imaginaire tandis qu’à
Noirmoutier et Saint-Hilaire-de-Riez, Océanile
et Atlantic Toboggan vous attendent pour le
grand plongeon.
www.enpaysdelaloire.com
42
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 42
22/02/2016 14:11
Photo Dominique Drouet
Le Bioparc de Doué-la-Fontaine s’est fait une réputation dans la biodiversité à travers le monde.
Immersion dans le monde animal
Les 1 000 animaux du Bioparc de Doué-la-Fontaine en font un sanctuaire pour des
espèces menacées ainsi qu’un lieu touristique de tout premier plan. Texte Sébastien Rochard
Zoo, royaume des animaux, parc ? Lorsqu’il vous à chacun. En 2011, le Bioparc de Doué-la-Fonparlera de sa visite à Doué-la-Fontaine, un enfant taine a fêté ses 50 ans d’existence, 50 années
n’emploiera certes pas le terme bioparc. Le mot au cours desquelles la famille Gay a impulsé une
a pourtant son importance, il révèle tout l’enga- dynamique singulière et, parfois, avant-gardiste
gement des équipes depuis l’ouverture du site, il en matière zoologique. Le parc entend conjuguer
y a plus de 50 ans. Le Bioparc de Doué-la-Fon- bien-être des animaux et plaisir des yeux pour
taine n’est pas le plus grand, ni le plus connu des les visiteurs, une ambition qui s’est concrétisée,
parcs animaliers de France, mais il s’est construit depuis le début des années 2000, par la mise en
à force d’éthique et de passion une des plus place de « biozones » qui font aujourd’hui sa résolides réputations en
putation : Le camp des
la matière.
girafes, la vallée des
D’aucuns objecteront
Bien-être pour les animaux rhinocéros, la grande
qu’on ne visite pas un
volière
sud-amériet plaisir des yeux
engagement. L’avancaine ou le sanctuaire
tage du Bioparc, c’est
des okapis sont ainsi
pour les visiteurs
que la visite des lieux
incontournables.
est à la hauteur des
Dans un même objecses ambitions environnementales. On y découvre tif de sensibilisation des publics à la préservation
près de 1 000 animaux et plus de 130 espèces de la nature – près de la moitié des 130 espèces
répartis sur les 14 hectares d’un site à la confi- présentes dans le parc sont menacées – le site
guration exceptionnelle : le Bioparc, à quelques propose de nombreuses « outils » à destination
kilomètres des bords de Loire, occupe une car- des enfants : on y trouve ainsi des totems prérière de falun, avec de nombreux habitats tro- sentant simplement les animaux, des tables à
glodytiques. Une aubaine pour les visiteurs… empreintes, des expositions ou des sculptures
comme pour les animaux, puisque la nature de la animalières.
roche permet de leur sculpter des décors adaptés
www.bioparc-zoo.fr
Photo Gilles Kervella
Des animaux
à foison
Les Pays de la Loire abritent une dizaine
d’établissements de différentes tailles
accueillant des animaux. Ainsi en est-il du
zoo de la Boissière-du-Doré, de Planète
Sauvage, en Loire-Atlantique, ou du zoo des
Sables-d’Olonne et du Natur’Zoo de Mervent,
en Vendée. Dans le département de la Sarthe,
on citera également le zoo de La Flèche ou
le domaine zoologique du Pescheray, à le
Breil-sur-Mérize et enfin dans la Mayenne,
le Refuge de l’Arche à Château-Gontier.
43
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 43
22/02/2016 14:11
Photo © Conseil Général de Vendée
En famille
Les visiteurs de certains châteaux des Pays de la Loire peuvent s’initier aux joutes du Moyen Âge, comme ici à Tiffauges.
Châteaux : l’histoire est un jeu…
De nombreux châteaux proposent des visites ludiques pour les plus jeunes et leurs
parents. Des choix qui en font plus que jamais des monuments vivants. Texte Annie Rapin
Quel inquiétant personnage que ce Gilles de teau de Clisson, longtemps réputé imprenable.
Rais ! Compagnon d’armes de Jeanne d’Arc, Les enfants peuvent se familiariser avec la vie
celui qui fut surnommé Barbe Bleue fut, en son d’un château fort au XIIIe siècle, tout en s’initiant
temps, le seigneur de Tiffauges, et les murs de à l’histoire des lieux, à celle des étoffes ou des
sa demeure, au cœur de la Vendée, ont survé- arts de la table. Retour en Anjou, au château du
cu à l’épreuve du temps. Une aubaine pour les Plessis-Macé, la vocation théâtrale du lieu n’est
plus jeunes qui, en plus de découvrir la terrible plus un secret pour personne, le Festival d’Anjou
– mais édulcorée – légende de Gilles de Rais, en ayant notamment fait son camp de base.
ouvrent des yeux comme des billes devant les Les plus jeunes visiteurs ne sont pas en reste,
démonstrations des
puisque des visites
impressionnantes
théâtralisées y sont
machines de guerre
organisées tout au
Suspens, trésors et
reconstituées
sur
long de l’année. Autre
batailles sont à jouer
place. L’assaut est ainsi
lieu, autre théâtre, cedans les châteaux
un thème largement
lui d’un meurtre, dans
les murs du château
plébiscité, par les châde Courtanvaux, à
teaux de la région. À
Nantes – le château des Ducs de Bretagne – ou à l’extrême sud-est de la Sarthe. Ici, on organise de
Saumur, par exemple. À Angers, le défi est égale- temps à autre un Cluedo géant. Le site propose
ment de taille pour les jeunes chevaliers inféodés aussi une activité de géocaching, à la recherche
au roi René : ils s’appliquent à reproduire et à des trésors du lieu.
comprendre les dessins des célèbres Tentures de Au musée du Château de Mayenne, il s’agit
l’Apocalypse ou à dessiner leur propre blason, également de trésors, mais archéologiques et
non sans avoir auparavant étudié en long et en paléontologiques, ceux-là, qu’il convient de relarge la stratégie pour conquérir une bâtisse de trouver puis de reconstituer…
www.enpaysdeloire.com
cette ampleur. Le problème est le même au châ-
Oh la l.a, quelle
aventure !
L’opération Oh la l.a, quelle aventure ! a vu le
jour en 2010 et regroupe 21 sites touristiques de Loire-Atlantique. Un réseau dans
lequel on part à l’aventure en famille, pour
des découvertes insoupçonnées et ludiques.
Les châteaux de Clisson, Oudon, Goulaine,
Châteaubriant et de Ranrouët participent à
l’opération.
44
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 44
22/02/2016 14:12
À découvrir
aussi en
famille
Photo Gilles Kervella
La Transvap fête
ses 40 ans ! (72)
L’été dernier, la Transvap a fêté quatre décennies de passion ferroviaire. Créée sous l’impulsion de cheminots passionnés, l’association
Transvap a été fondée alors que la France
tourne le dos à la vapeur. La fermeture de la
ligne Mamers/Saint-Calais arriva à point nommé pour fournir une voie disponible. Le train
circule régulièrement l’été et toute l’année sur
demande.
www.transvap.fr
Les Decauville circulent
toujours (72)
Semur-en-Vallon a sa compagnie de chemin
de fer. Le petit train est devenu l’activité
principale de l’association qui se tourne vers
la conservation des fameuses locomotives
Decauville. Ces vrais petits trains, très utilisés dans l’agriculture et l’industrie du siècle
passé, proposent aujourd’hui des balades
touristiques d’environ 1 h 15 avec visite du
muséotrain historique.
www.lepetittraindesemur.com
Photo Alexandre Lamoureux
À bord du Chemin de
Fer de la Vendée (85)
Le sous-marin Espadon
se visite (44)
Depuis la gare de Mortagne-sur-Sèvre, embarquement immédiat à bord d’un train à
vapeur de 1948. De juin à septembre, cette
balade commentée de 2h30 donne à voir les
paysages pittoresques du bocage vendéen
jusqu’aux Herbiers où l’on découvre les gestes
des cheminots d’antan. À l’intérieur du train,
animations pour les 5-13 ans. Autre formule
pour prolonger le voyage dans l’assiette : un
déjeuner dans la voiture de l’Orient-Express.
www.vendee-vapeur.fr
Il a fait 17 fois le tour de la Terre. Le sousmarin Espadon, premier submersible français
à avoir navigué sous la banquise au-delà du
cercle polaire, propose un voyage digne de
20 000 lieues sous les mers. Amarré dans
l’écluse fortifiée du port de Saint-Nazaire, il
fascine autant les parents que les enfants.
www.saint-nazaire-tourisme.com
Le musée de l’Air (49)
La Mine bleue (49)
A Marcé, à deux pas de l’aérodrome d’Angers-Marcé, l’Espace Air Passion constitue le
deuxième musée aéronautique de France en
terme d’aéronefs conservés, juste derrière le
musée de l’Air et de l’Espace du Bourget (93).
Le site réunit d’impressionnantes collections
de planeurs, de prototypes ou d’avions mythiques comme le MOYNET ou le 360-6 Jupiter
ou le René-Gasnier, qui effectua le premier vol
en Anjou, en 1908. Le musée permet également la visite des ateliers de restauration.
www.musee-aviation-angers.fr
A Noyant-la-Gravoyère, sur le site de la Gatelière, en plein cœur de l’Anjou bleu, voilà bientôt 30 ans que l’activité touristique a remplacé
l’activité minière. Un site retrace l’histoire de
l’extraction d’ardoise, en plongeant notamment les visiteurs à 126 mètres de profondeur,
par l’intermédiaire d’un funiculaire. Une fois
sous terre, un petit train minier suit le chemin
parcouru par les mineurs il y a un siècle.
www.laminebleue.com
Photo Laurent Combet
45
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 45
22/02/2016 14:12
Photo Dominique Drouet
Événements 2016
La reprise des sauteurs, dans la plus pure tradition équestre française, enchante toujours les spectateurs.
Cadre Noir, l’envers du décor
Dans le monde du cheval, c’est une institution : non loin de Saumur, le Cadre Noir
perpétue la marque de l’équitation de tradition française. Visite guidée.Texte Sébastien Rochard
« En avant, calme, droit »… la doctrine du général L’Hotte, écuyer en chef du Cadre Noir (18641870), résonne-t-elle encore dans l’esprit de ses
successeurs, 150 ans plus tard ? Il faut le croire.
À quelques kilomètres de Saumur, installée dans
une campagne de forêts et de champs, l’École
nationale d’équitation se pose depuis des décennies comme l’un des hauts lieux du cheval, en
France et dans le monde.
C’est là que s’exerce et enseigne la quarantaine
d’écuyers du Cadre Noir, l’entité la plus représentative de l’équitation de tradition française,
reconnue comme patrimoine immatériel de
l’humanité en 2011. Une tradition qui tient plus,
à en croire Frédérique Mercier, responsable de la
communication du site, « à la manière dont vous
allez obtenir quelques chose de votre cheval,
qu’au simple aspect technique ».
Sur le site de 150 ha, on reconnaît les fameux
écuyers à leur tenue noire, magnifiée lors des
présentations publiques, galas ou autres représentations données, d’avril à octobre, dans le
Grand Manège, le bâtiment principal du site.
À l’entrée figurent les noms de l’ensemble des
écuyers qui ont porté la célèbre tenue d’apparat.
46
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 46
Une porte sur le côté et l’on se retrouve dehors,
près de la carrière d’honneur. Deux imposants
bâtiments longent celle-ci : ceux de l’écurie prestige, qui abritent les 150 chevaux de spectacle,
dans des box vert et rouge. Au cœur de l’un de
ces bâtiments, une pièce discrète abrite pourtant
un véritable trésor : la sellerie d’honneur, avec
les selles et les brides adaptées à chaque cheval
de spectacle. À titre d’exemple, la préparation
d’un cheval prend une heure pour un soigneur,
qui connaît le secret du nattage du Cadre Noir.
Ici, c’est l’école du savoir-être et du savoir-faire,
que l’on retrouve une centaine de mètres plus
loin, à la clinique vétérinaire, ou à la maréchalerie. Toutes les 6 semaines, les 300 chevaux de
l’ENE y sont ferrés, à chaque fois par les mêmes
artisans. C’est l’envers du décor, le quotidien de
l’école, qu’il est possible de découvrir d’avril à
octobre, jour de spectacle ou non, par le biais de
formules qui s’adressent aux plus amateurs des
visiteurs comme aux grands initiés. Une possibilité qui renforce bien plus la magie du Cadre
qu’elle ne l’enlève…
www.ot-saumur.fr
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
VOYAGE AU PUY DU FOU
Élu meilleur parc du monde*, le Puy du
Fou est une explosion de spectacles
grandioses et d’aventures. En 2016, le
voyage dans le temps continue avec Le
Dernier Panache, la plus grande création
originale de l’histoire du Puy du Fou !
*Thea Classic Award du meilleur parc au monde en
2012 à Los Angeles et Applause Award du meilleur
parc du monde en 2014 à Orlando.
A partir de 69 € / pers (base chambre
double) 2 jours / 1 nuit
Ce prix comprend : 1 nuit avec petit
déjeuner (hébergement sur le parc ou aux
alentours), entrée au Grand Parc sur 2 jours,
spectacle nocturne des Orgues de Feu
(selon périodes).
Validité : du dimanche au jeudi toute la
saison et les WE d’avril, mai et les 2 derniers
de septembre, selon le calendrier 2016
(valable en période jaune et verte).
Réservation : 02 51 62 76 82
22/02/2016 14:12
Loire-Atlantique
Le Hellfest - Clisson
Du 17 au 19 juin, quelque 170 concerts se
succéderont à Clisson. Les têtes d’affiche :
Rammstein et Black Sabbath. Déjà venu en
2014, le groupe d’Ozzy Osbourne, en tournée
d’adieu, jouera sa dernière et unique date en
France. www.hellfest.fr
Les Escales - Saint-Nazaire
Le festival de musiques du monde fête sa 25e
édition du 29 au 31 juillet. Sa thématique : le
Cap et l’Afrique du Sud. Les artistes se produiront, sur le port de Saint-Nazaire dans une
atmosphère toujours festive.
www.les-escales.com
Les Rendez-vous de l’Erdre - Nantes
Trentième édition de ce festival de jazz considéré comme le plus populaire de France. Du 25
au 28 août, 150 000 spectateurs sont attendus
pour flâner en musique, de Nantes à Nort-surErdre.
www.rendezvouserdre.com
Vraiment folle, la Folle Journée
Événement populaire, la Folle Journée permet,
au début du mois de février, à des milliers d’auditeurs d’aller à la rencontre de la musique classique, tout en faisant reposer l’expérience sur
des bases artistiques exigeantes. En 2016, plus
de 150 concerts ont été donnés dans 11 villes
des Pays de la Loire.
www.follejournee.fr
Maine-et-Loire
Le Festival d’Anjou
Le festival des Arts de la Rue attire chaque année, au début de septembre, plus de 250 000
personnes dans les artères d’Angers. Musique,
théâtre, cirque, cinéma… à la croisée des arts,
le festival est surtout l’un des grands moments
festifs. Rendez-vous les 9-10-11 septembre.
www.angersloiretourisme.com
Vendée
2016, année du vélo en Anjou
La 6e édition de l’Anjou Vélo Vintage se tiendra du côté de Saumur les 18 et 19 juin. Le
dimanche 19 juin, la Fête du Vélo célèbrera
sa 20e édition. Deux événements, comme un
prologue idéal à la venue du Tour de France
en Anjou. Le 4 juillet, il arrivera à Angers,
puis repartira le lendemain, depuis Saumur.
anjou-velo-vintage.com ; fete-du-velo.com
letour.fr
47
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 47
Mayenne
Vieux biclous et esprit vintage
Bicyclettes sorties des greniers, casquettes,
bretelles et jupes trois-quarts seront de mise
le 19 juin prochain pour la 2e édition du Vélo
Agglo Rétro de Laval, le temps d’une balade à
vélo le long de la Mayenne.
www.laval-tourisme.com
2016, année du nautisme
En amont du Vendée Globe le 6 novembre, la
Vendée accueille en 2016 une toute nouvelle
épreuve de haute volée : la transat en solitaire New York – Les Sables-d’Olonne. Cette
course à la voile de la classe Imoca prendra
le départ de Manhattan le 29 mai pour une
arrivée prévue aux Sables-d’Olonne entre le 6
et 9 juin 2016. www.vendeeglobe.org
Rendez-vous marin à Noirmoutier
Plus de 100 bateaux patrimoniaux de toute la
côte Atlantique se rassemblent pendant trois
jours à Noirmoutier : du 5 au 7 août, les Régates
du Bois de la Chaize promettent un spectacle en
mer et à terre : animations culturelles et festives
en cœur de ville, accrovoile, ateliers ludiques,
concerts gratuits, embrasement du château, etc.
www.associationlachaloupe.org
Sarthe
24 Heures du Mans 18 et 19 juin
Les festivités de la mythique course d’endurance, dont la 84e édition se déroulera les 18
et 19 juin 2016, commenceront une semaine
plus tôt par le Pesage (les vérifications techniques) le dimanche et le lundi s’enchaîneront
ensuite les essais libres et qualificatifs les
mercredi et jeudi, puis la grande parade des
pilotes dans le centre-ville du Mans le vendredi et enfin la course le week-end.
www.24h-lemans.com
Photo CO
C’est l’un des plus anciens festivals de théâtre
de France, et le deuxième plus gros en plein
air, après celui d’Avignon. Au mois de juin, le
Festival d’Anjou fêtera sa 67e édition.
www.festivaldanjou.com
Les Accroche-Cœurs
Le Mans Classic
Le Mans Classic dont la 8e édition aura lieu du 8
au 10 juillet 2016 se déroule tous les deux ans
sur le circuit des 24 Heures et est entièrement
dédié à la gloire des 24 Heures. Elle permet
de voir ou revoir courir de très vieilles voitures
ayant toutes participé à la course.
www.lemansclassic.com
Photo Kevin Rouschausse
Événements 2016
Théâtre et patrimoine
Depuis plus de quarante ans, le festival Les nuits
de la Mayenne part à la rencontre des spectateurs dans les villes et les villages du département. Le spectacle vivant s’invite dans les lieux
patrimoniaux, donnant aussi l’opportunité aux
artistes et au public d’échanger. Rendez-vous en
juillet et en août 2016 pour la 43e édition.
www.nuitsdelamayenne.com
Idée séjour,
la sélection d’enpaysdelaloire.com
NANTES, FAITES LE VOYAGE
EN FAMILLE
Cet été, suivez la ligne verte et laissezvous surprendre par les installations de
Claude Ponti au Jardin des Plantes, une
croisière sur la Loire ponctuée d’œuvres
d’art contemporain, le Grand Éléphant et
Le Carrousel des Mondes Marins, l’étonnant Château des ducs de Bretagne et
son reflet dans le miroir d’eau, un mètre à
ruban démesuré…
À partir de 215 € pour 4 pers. (2 ad + 2 enf).
Promotion : 2 nuits payées, la 3ème offerte
4 jours / 3 nuits
Ce prix comprend : hébergement, Pass
Nantes Famille 24h. Non cumulable avec
toute autre promotion.
Validité : 01/07 au 28/08/16.
Offre valable en dehors de ces dates, toute
l’année les nuits du vend, sam, dim et en
semaine pendant les vacances scolaires et
fériés.
Réservation : 0892 464 044 (0,35€/min +
prix appel)
22/02/2016 14:12
Échos
À tester
Une belle balade sur les rivières
vivrez aux côtés de ces géants du Pôle Nord. Si la
forêt vous attire, la cabane de trappeur vous permet d’observer une meute de loups blancs. Dans
une cabane installée au cœur d’une forêt de
bambous vous vivrez un face à face inoubliable
avec le tigre blanc.
www.safari-lodge.fr
Marin d’un jour aux Sables-d’Olonne (85)
Le bateau-lavoir, patrimoine exceptionnel (53)
Photo Gilles Kervella
Entre le bassin de l’Erdre et le Canal de Nantes à
Brest, celui de la Maine qui regroupe la Mayenne,
la Sarthe, l’Oudon et la Maine, ce sont 375 km
de rivières navigables qui s’ouvrent à vos désirs
d’itinérance fluviale en Pays de la Loire. Sans
besoin de permis, à la barre d’un bateau habitable capable d’accueillir jusqu’à 12 personnes,
accostez au rythme de vos envies. Chemin de
halage en bord de Mayenne, villages de charme
et de caractère dans les méandres de la Sarthe,
élégants châteaux le long de l’Erdre, écluses centenaires sur le canal de Nantes à Brest…
Photo Michel Plassart
Photo Mayenne Tourisme
Le pique-nique artisan (49)
La veille, un simple coup de fil suffit : à cheval,
à pied, à vélo ou… en voiture, indiquez le lieu
de votre halte du lendemain et un pique nique
artisan, composé, pour 10 €, de produits de saisons, locaux et de recettes traditionnelles vous
attendra à proximité. Une initiative qui réunit
déjà une dizaine de producteurs – boulangers,
charcutiers… – sur le parcours de la Loire à Vélo.
www.lepiqueniquedesartisans.fr
Depuis octobre 2013, le bateau-lavoir Saint-Julien, construit en 1904 et aujourd’hui entièrement restauré, témoigne de l’activité buandière
des bords de la Mayenne au 19e siècle. Patrimoine unique en France, il est d’ailleurs classé
monument historique. L’un des deux derniers
témoins des 22 bateaux-lavoirs à usage public
installés le long de la Mayenne après les travaux
d’aménagement de la rivière de 1850, il offrait
une vingtaine de planches à laver et pouvait
accueillir une quarantaine de laveuses qui pouvaient y travailler grâce à sa coque à fond plat. À
l’étage, on trouve l’habitation du buandier et de
sa famille. Amarré au quai Paul-Boudet à Laval, il
se visite durant l’été.
www.mayenne-tourisme.com
Safari Lodges du Zoo de la Flèche (72)
Séjourner au plus près des animaux, c’est l’expérience que propose le Zoo de La Flèche grâce à
ses hébergements insolites. Des lodges inspirés
des cabanes canadiennes des forêts du Grand
Nord, ou des maisonnettes en bambou d’Asie
qui offrent l’illusion de partir très loin, dans des
univers exotiques mais chics. Si vous rêvez d’ours
blancs, grâce à de larges baies vitrées, vous
La Venise verte au petit trot (85)
Le Marais Poitevin en roulotte, pourquoi pas ?
Six jours de liberté et de dépaysement total, les
rênes en main au rythme des pas du cheval. Dans
la quiétude de la nature, on surprendra le daim
au clair de lune ou le héron cendré penché sur les
canaux... Étapes de ravitaillement en villages, balades en barque et visite de ferme au programme.
www.sejourenroulotte.com
Découvrir le travail de marin-pêcheur à bord
d’un bateau classé monument historique, c’est
possible. Sur le Kifanlo, on se laisse guider par
d’anciens marins aguerris et passionnés pour
découvrir les techniques de pêche d’autrefois et
se plonger dans la geste maritime.
www.lessablesdolonne-tourisme.com
La Loire en bateau
Que ce soit à bord d’une toue cabanée à Montsoreau ou au Thoureil, de navettes fluviales
à Saumur ou Angers ou pour une croisière
dans l’estuaire entre Nantes et Saint-Nazaire,
les manières de découvrir la Loire sur l’eau ne
manquent pas.
www.enpaysdelaloire.com
Le bocage en montgolfière (85)
Une balade aérienne et surtout, un tour d’horizon inédit du bocage vendéen. Prenez de la hauteur en embarquant à bord d’une montgolfière
pour un voyage au gré du vent, survolant les collines du bocage et le parc du Puy du Fou. Comme
sur un nuage, le spectacle de la terre, vu du ciel
conserve sa part intacte de magie.
www.la-montgolfiere.com
« Envies de vacances en Pays de la Loire » est un supplément gratuit aux journaux Ouest-France, Courrier de l’Ouest, Maine-Libre
et Presse Océan du 15 mars 2016, réalisé en partenariat avec la Région des Pays de la Loire. N°ISSN : 2261-1622
Coordination rédactionnelle : Claude Saulais.
Photo de couverture : Alexandre Lamoureux
Rédaction : Annie Rapin, Juliette Cottin, Sébastien Rochard,
David Prochasson, Pierre-Jacques Provost.
Réalisation : Pré-presse du Courrier de l’Ouest, Stéphane Suard.
Impression : Imaye, Laval (53)
Photos : Michel Plassart, Dominique Drouet, Joël Damase, Musée Robert
Tatin, Alexandre Lamoureux, Valéry Joncheray, Mayenne tourisme, Gilles
Kervella, Laurent Combet, Vincent Curutchet, Mairie de La Baule, Bernard
Henry, Kevin Rouschausse, Philippe Caharel, T. Thudor, Jean-Marie Leroy,
AFP, Antonio Bozzardi, Nathalie Bourreau, Éric Lartigot, Clément de
Carvalho, Sébastien Rochard, Stevens Frémont, Franck Dubray, Domaine
Cassemichère, Vendée Expansion, Laval tourisme, Conseil Général de la
Vendée, service iconographique de l’Agence régionale des Pays de la Loire.
Régie publicitaire : Precom, Agence de Nantes, 18 avenue Jacques
Cartier, BP 70 109, 44 817 Saint-Herblain CEDEX
Remerciements : L’Agence régionale - Pays de la Loire Territoires d’Innovation, Brigitte Paulmyer, Cécile Lusseau-Rossi, Delphine Venant
48
ENVIE DE VACANCES FR_ch.indd 48
22/02/2016 14:53
enpaysdelaloire.com
01
UNE ENVIE–DE-VACANCES
FR.indd
4
PDL-280x200-Env.Vac-F-OF
4.indd
1
22/02/2016
15/02/2016 15:01
09:52