Décès de la romancière argentine María Elena Walsh

Commentaires

Transcription

Décès de la romancière argentine María Elena Walsh
Décès de la romancière argentine
María Elena Walsh
La littérature argentine porte le deuil de l'une de ses grandes
auteures jeunesse
L'écrivaine avait donné vie à des personnages
populaires auprès des enfants, et des livres qui ont
accompagné plusieurs générations.
Décédée à l'âge de 80 ans dans un hôpital de
Buenos Aires, l'auteure y avait longuement
séjourné, après une suite chronique de maladies.
Depuis quelques années, elle avait d'ailleurs
amplement réduit le nombre de ses apparitions en
public, pour des raisons de santé.
Une belle carrière, avec une quarantaine de livres, mais également une vingtaine de
chansons reprises par des chanteurs d'Amérique latine, comme Mercedes Sosa et Joan
Manuel Serrat.
Son premier poème, María Elena Walsh l'avait publié à l'âge de 15 ans, et son premier
ouvrage, Otoño Imperdonable, à 17 ans. Un exil à Paris, en 1952, avait interrompu sa
carrière d'auteure, et permis l'enregistrement d'un premier album, « Le Chant du Monde ».
De retour en Argentine, elle enregistra quatre autres albums, très bien reçus par le jeune
public. « Je pense que les gens font encore écouter mes chansons aux enfants, parce
qu'ils les considèrent comme un trésor familial », expliquait-elle en 1997, alors que les
artistes Joan Manuel Serrat et León Gieco, avaient enregistré un album en hommage à
ses chansons.
Une bien triste nouvelle, alors que Buenos Aires a été élue pour 2011 capitale mondiale du
livre. Un titre qui lui vaut d'être la ville invitée d'honneur par l'édition 2011 du Salon du livre
de Paris.
Clément S
Sources : ActuaLitté et Electre – 12 janvier 2011
1

Documents pareils