Quantum Glass

Commentaires

Transcription

Quantum Glass
Dossier LES NOUVEAUX MATÉRIAUX DANS L’INDUSTRIE
Quantum Glass : l’avenir de l’économie d’énergie et du
design accessible dès à présent !
Notre camarade Jean-Pierre Floris (P67) a bien voulu demander
à Philippe Valéry, Directeur Général de Quantum Glass
International, en charge des Grands comptes, de nous raconter
la révolution que Saint-Gobain fait faire au vitrage.
va bientôt célébrer ses trois cent
Ssationaint-Gobain
cinquante ans. Créé par Colbert pour la réalidu vitrage du Palais de Versailles, et en
tion, industriels, architectes, chaînes hôtelières, marques de
luxe ou particuliers.
Ce nouvel porte-étendard du Groupe a réalisé un chiffre
d’affaires de la marque voisin d’une dizaine de
millions d’euros fin 2010. Saint-Gobain s’est fixé
pour objectif une croissance de 1000% sur cinq
ans. En d’autres termes un chiffre d’affaires
annuel évoluant sur un rythme de 100 millions
d’euros fin 2015. C’est là l’autre tour de magie
attendu de Quantum Glass.
particulier des miroirs de la Galerie des Glaces, le
Doyen des grands groupes français a grandement
Philippe VALÉRY
Le vitrage Electrochrome
évolué au vingtième et vingt-et-unième siècles en
Directeur
France
&
se diversifiant dans des matériaux de construction
Grands Comptes
Une révolution pour l’industrie du verre et pour
comme la laine de verre, la canalisation, les
Internationaux
les économies d’énergie dans le bâtiment :
QUANTUM GLASS™
plaques de plâtres, les mortiers ou les plafonds.
Imaginez un immeuble de bureaux sans vis-à-vis
Saint-Gobain offre en outre une large palette de
avec, sur trois façades, une exposition sud, est et
matériaux «haute performance» et est leader
ouest.
La
climatisation y fonctionne à plein en été et le
européen de la distribution de produits du bâtiment.
chauffage
tout
autant en hiver. Vous trouvez le vitrage touRécemment le groupe s’est tourné vers la fabrication de
jours
trop
clair
lors des mois chauds et vous aimeriez bien
panneaux solaires, solution également nécessaire dans nos
avoir,
de
mai
à
septembre, un vitrage sombre afin de supconstructions modernes. Le Groupe est aujourd’hui devenu
primer les apports calorifiques superflus et augmenter votre
le leader mondial de l’habitat. L’environnement de nos vies
propre confort. Inversement, vous pestez après ce même
quotidiennes est grandement constitué de matériaux penvitrage, trop foncé en période froide : vous voudriez donc un
sés, conçus et fabriqués par Saint-Gobain.
vitrage très clair d’octobre à mars afin de bénéficier de la
lumière et des apports calorifiques du soleil et réduire ainsi
Quantum Glass
l’utilisation de l’éclairage et du chauffage. La technologie
Saint-Gobain répond désormais à vos attentes.
Au cours des vingt dernières années, Saint-Gobain a également développé un certain nombre de vitrages souvent qualifiés d’intelligents ou d’actifs. Ils sont dits «actifs», car ils
sont capables de changer d’état, comme par enchantement,
sous l’effet d’un courant électrique et de procurer une émotion ou, tout au moins, un effet de surprise.
Si le groupe Saint-Gobain a toujours su, ainsi, au fil des
siècles, allier innovations et savoir-faire, il apprend maintenant à le faire savoir, en étant plus à l’écoute de la demande, du marché et même du grand public. Dans cet esprit, la
seconde moitié de 2009 a vu Saint-Gobain Glass se doter
d’une marque ombrelle, Quantum Glass, qui réunit l’ensemble de ses vitrages intelligents. Dans son showroom du
Marais, idéalement situé pour le monde de l’architecture
parisienne, dans une ancienne galerie d’art à quelques encablures de cet autre Temple du Moderne qu’est le Centre
Pompidou, Quantum Glass présente l’ensemble de ses technologies et de ses applications au travers de solutions à l’attention d’un large éventail de clients : sociétés de construcQuantum Glass Electrochrome - La Veneciana Saint-Gobain Madrid - Photo : L. Boegly
Dossier LES NOUVEAUX MATÉRIAUX DANS L’INDUSTRIE
L’association avec SAGE
Saint-Gobain produit déjà, depuis 2005, sur une ligne
pilote dans le Centre de Recherche et Développement de
Herzogenrath en Allemagne, du vitrage Electrochrome, avec
pour client les célèbrissimes automobiles Ferrari, dont les utilisateurs sont, on le sait, friands de percées futuristes et, parfois, d’intimité, derrière les vitres de leurs carrosses. Après 15
ans de recherches et près de 100 millions d’euros de budget
R&D, Saint-Gobain Glass a également décidé d’entrer à hauteur de 50% dans le capital de la société américaine Sage
Electrochromics, l’autre grand acteur du verre Electrochrome,
afin que les deux entreprises puissent mettre en commun leurs
brevets, leurs savoirs et des expérience de recherche et de production effectuées jusque là en parallèle.
La première usine de fabrication de masse de verre
Electrochrome est en construction à Faribault, dans le
Minnesota (États-Unis). La production débutera mi-2012, avec
à terme une capacité de production annuelle de plus de
370 000 mètres carrés de vitrages Electrochrome, Elle sera le
fer de lance de ce projet d’un montant estimé à 135 millions
de dollars. Le nouveau vitrage Electrochrome aura alors des
dimensions pouvant atteindre 1,5m de large sur plus de trois
mètres de haut, satisfaisant ainsi la plupart des besoins architecturaux.
En réalité, il pourra, dès 2011, alimenter, dans des tailles plus
réduites, quelques marchés européens grâce à la ligne pilote
déjà implantée à Faribault. Sa capacité annuelle est, quant à
elle, de dix mille mètres carrés.
«Ce rapprochement marque les prémices d’une nouvelle révolution de
l’industrie du verre pour l’habitat», se félicite Jean-Pierre Floris,
directeur général adjoint de la Compagnie de Saint-Gobain et
directeur du Pôle Matériaux Innovants. «Le partenariat entre
Saint-Gobain et Sage, fournira un vitrage Electrochrome de pointe,
respectueux de l’environnement et abordable. Sage et Saint-Gobain,
dont les noms sont associés à certains des édifices les plus prestigieux,
fourniront donc à l’échelle mondiale le vitrage Electrochrome le plus
performant du marché, à travers les réseaux de distribution certifiés de
Sage et de Quantum Glass».
John Van Dine, Président-Directeur Général de Sage affirme
«Qu’en associant les atouts et le potentiel des deux principaux acteurs
de l’Electrochrome au monde, et en nous appuyant sur l’expérience verrière de Saint-Gobain, nous sommes en mesure d’offrir un produit de
qualité, durable, à 50% du prix des solutions de ce type actuellement
commercialisées. Cette alliance va considérablement accélérer l’adoption
de cette technologie amenée à révolutionner le marché des bâtiments commerciaux et résidentiels».
Du fait de l’implantation géographique de Saint-Gobain et de
Sage, les deux sociétés commercialiseront évidemment immé-
22
diatement les vitrages Electrochrome en Europe, sous la
marque Quantum Glass, et en Amérique du Nord. Mais il est
évident que les projets architecturaux sous des latitudes plus
australes constitueront également des débouchés naturels pour
ce produit. Le Moyen-Orient, l’Asie du Sud et de l’Est,
l’Amérique latine sauront lui trouver des attraits.
Les propriétés du verre Electrochrome
Activé sous l’effet d’une faible tension électrique, le verre
Electrochrome adapte sa teinte et donc ses transmissions
lumineuse et énergétique aux nécessités du climat et de
l’ensoleillement du moment, tout en offrant aux occupants
d’un bâtiment la vision vers l’extérieur et aux architectes le
choix d’une transparence épurée, dépouillée de pare-soleils
et de stores mécaniques, et, par là-même, des frais de réparation ou d’entretien associés.
Chacun connaît les verres photochromiques (aussi appelés
dans certaines publicités photochromatiques), qui ont la
propriété de s’obscurcir ou de s’éclaircir en fonction de la
quantité de rayons lumineux qu’ils reçoivent, les ultra-violets en particulier. L’intensité de la couleur de ces verres de
lunettes varie automatiquement afin de réduire l’éblouissement dû au soleil, sans que vous ne puissiez la contrôler.
Avec le verre Electrochrome, nous entrons dans une nouvelle dimension de la maitrise de la lumière. Ses transmissions
lumineuse et énergétique deviennent contrôlables, en
quelque sorte à la manière du volume d’une chaîne stéréo.
La gradation choisie dans la transmission est ajustable aux
besoins du bâtiment ou des exigences de l’utilisateur.
En outre quand le vitrage Electrochrome est adjoint à un
Système de Gestion Intelligente d’un Bâtiment (aussi connu
sous le nom de BMS, abréviation de l’anglais Building
Management System), le logiciel optimise la transmission
énergétique des vitrages afin que soit réduite automatiquement et quasi instantanément dans le bâtiment la consommation d’électricité due au chauffage ou à l’air conditionné.
L’éclairage est en même temps bridé, son intensité étant
réglée par le BMS.
Ces changements s’opèrent en douceur afin de ne pas gêner
le travail ou la vie quotidienne des occupants d’un
immeuble dont la transmission lumineuse du vitrage pourrait passer de plus de 60% à environ 3%. Le principe est
voisin de celui d’une batterie que l’on chargerait ou déchargerait. Sur le vitrage est déposé un empilement de couches
de moins d’un micron. L’une d’entre elles contient du tungstène, qui donne au vitrage une coloration bleutée. C’est par
le biais de cette couche que l’électricité est absorbée et que
le vitrage s’obscurcit. En fonçant, le dispositif consomme de
l’électricité, mais il n’en consomme plus lorsqu’il est dans
Mines Revue des Ingénieurs • Novembre/Décembre 2010 • # 450
Dossier LES NOUVEAUX MATÉRIAUX DANS L’INDUSTRIE
un état stationnaire (hormis de petites recharges quotidiennes) ou lorsque l’on décide d’éclaircir le vitrage.
Les autres nouveautés et l’attitude novatrice
de Quantum Glass
Six produits nouveaux sont déjà vendus par Quantum
Glass, mais plus que des produits, Quantum Glass offre des
solutions architecturales et, certaines fois, même industrielles, à des partenaires désireux d’intégrer un vitrage actif
dans leurs projets, leurs concepts ou leurs équipements.
Visant à terme une intégration de ses services, Quantum Glass
s’est engagé en France et à l’étranger dans la voie d’un service
«fourniture et pose» pour les clients finaux, proposé grâce à
des entreprises d’installation certifiées, soit faisant partie du
Groupe Saint-Gobain, soit extérieures, mais qui, ont toutes,
de par leurs compétences, le devoir et l’obligation d’assurer un
service de qualité pour mettre en place ces solutions.
Le E-Glas
Une expérience commune par une froide journée d’hiver :
Vous rentrez dans un restaurant. Le serveur vous propose la
dernière table libre. Vous n’avez plus le choix : ce sera
contre la vitre. Quand bien même la cuisine du lieu serait
excellente, vous savez pertinemment que vous garderez de
ce dîner le souvenir d’une soirée glaciale, et vous ne reviendrez plus dans ce restaurant. Ou bien, vous quittez prestement le lieu, et le restaurateur aura perdu du chiffre d’affaires, et, vous, votre soirée.
en regard sur l’autre vitrage est elle-même recouverte d’une
couche, inférieure au micron, dont la fonction est de renvoyer la chaleur créée dans la direction souhaitée, à l’instar
de tous les bons doubles vitrages isolants actuels, minimisant les déperditions d’énergie.
Le E -Glas rend l’espace confortable et optimisé.
C’est particulièrement vrai dans des villes et des endroits habitations, chambres d’hôtels exiguës – où le prix du mètre
carré est élevé. Le E-Glas est donc bien à la fois un instrument de confort et un outil d’optimisation de l’espace.
Assez curieusement, certains hôtels et centres commerciaux
des pays scandinaves ou de Russie l’utilisent avec la face
chauffante tournée vers l’extérieur, sur d’immenses verrières.
Associés à des capteurs de neige ou de givre, elle les fait
fondre et évite ainsi une charge importante sur la structure,
augmentant sa légèreté, qui est souvent assez proportionnelle au coût de l’investissement. Elle assure ainsi l’accès à la
lumière gratuite et naturelle. Certains particuliers l’utilisent
pour des vérandas, et c’est une solution adaptée par exemple
dans nos stations de sports d’hiver des Alpes ou des Pyrénées.
Le Thermovit
Le Thermovit est un
autre type de vitrage
chauffant. Feuilleté, disponible pour le grand
public dans des tailles
standard, il se présente
comme un radiateur
petit, élégant et entièrement transparent. Il existe aussi une version
miroir, utilisable dans des
chambres d’hôtels, avec le
remarquable avantage d’être, tout comme le E-Glas, une
protection contre la condensation, même dans les lieux
humides : piscine intérieure, sauna, jacuzzi ou hammam.
Saint-Gobain a également pensé à utiliser le Thermovit
miroir comme membrane d’un haut-parleur en le couplant
à un transducteur électroacoustique : Madame pourra ainsi
se maquiller et Monsieur se raser, tout en écoutant musique
ou information avec un son de grande qualité.
E-Glass - Igloo Hotel Kakslauttanen (Finlande) - Architecte : Risto Erapohja Photo : J Lisakki Koivisto
Ce scénario finalement assez habituel peut être évité grâce à
l’innovation technologique de Saint-Gobain entrée sous la
bannière Quantum Glass : le E-Glas !
Le E-Glas est un double vitrage chauffant existant dans de
grandes tailles, jusqu’à 4 mètres de hauteur. Il fait rayonner
une chaleur douce, réglable par thermostat, au moyen d’un
courant électrique, circulant sur une couche invisible à l’œil
non exercé, sur une face intérieure du double vitrage. La face
Que la lumière soit : le Planilum et le LEDinGLASS
Quantum Glass offre en outre dans des tailles standards des
solutions de vitrages éclairants, Planilum, dont le design est
malléable, au gré des souhaits d’un architecte ou d’un designer. Ou encore le LEDinGLASS, solution de vitrages lumineux dans de grandes tailles architecturales. Sérigraphiés,
sur leurs tranches, leur sont accolées des barrettes de LED
RVB (Rouge Vert Bleu), qui permettent de produire une
infinité de scenarii de couleurs. Parmi les clients, le métro
en Allemagne, Toyota, des bars prestigieux, un stade d’un
Dossier LES NOUVEAUX MATÉRIAUX DANS L’INDUSTRIE
offrant aux clients la vue sur la cuisine et sur la préparation
des plats, tout en l’occultant le moment du nettoyage et de
la vaisselle venu.
Elles peuvent servir de cloison opaque ou transparente, dans
les salles blanches ou dans des unités de fabrications industrielles, selon la nature du visiteur.
PLANILUM SAAZS Products - Lustre Designer Tomas Erel
Priva-Lite Transparent - Triados Bank Zeist Netherlands
Architecte Rau en Partners - Photo : Marc Detiffe
Sol en LEDinGlass - A Glass House - Photo : Luc Boegly
grand d’Europe en football ou le showroom d’un champion
des Télécom françaises.
Le Priva-Lite
Fabriqué depuis plus de quinze ans dans une usine du
Groupe en Belgique, il a été exporté partout dans le monde
et on le retrouve dans certains hôtels de luxe où il sépare par
exemple chambres et salles de bain. C’est un double vitrage
feuilleté. Dans leur position naturelle, hors tension électrique, les cristaux liquides du film unissant les deux verres
s’entremêlent, se chevauchent et finalement, s’ils laissent
passer la lumière, empêchent une personne de voir ce qu’il
y a de l’autre côté du vitrage. Pourtant, d’une pression sur
un interrupteur ou sur une télécommande, tous les cristaux
liquides, en passant sous tension électrique, s’alignent, et le
verre devient instantanément transparent.
Les applications du Priva-Lite ne se limitent pas à des séparations chambre-salle de bain. Elles peuvent permettre par
exemple à un restaurateur de créer de la convivialité, en
Elles peuvent servir d’écran de rétroprojection : Chanel,
pour sa part, a ainsi, sur une des principales artères commerciales du monde à Tokyo, utilisé la fonction rétroprojection du Priva-Lite en lui consacrant la moitié de son
immense façade de Ginza pour diffuser des films en noir et
blanc, chics et traditionnels, et des défilés de mode à la gloire de la marque. Voilà un des plus beaux écrans du monde,
pensé par l’Américain Peter Marino, au cœur de la plus
grande mégalopole de la planète.
L’ouverture sur l’extérieur et le monde
Quantum Glass accueille en outre des PME innovantes non
liées au Groupe, de secteurs connexes mais dont les champs
d’interventions pourraient être en liaison avec le verre. En
particulier, elle offre avec un partenaire offrant des solutions
de Media Facade des double vitrages pilotés à distance par
le software de son partenaire, servant notamment d’écrans
géants en pleine ville ou de support média, capables de rentabiliser l’espace de la façade. Un récent exemple de réalisation est une sphère au sommet d’un immeuble à Jeddah.
Conclusion
À travers Quantum Glass, Saint-Gobain oriente ses solutions innovantes, non seulement vers l’économie d’énergie
dans l’habitat, mais tout à la fois vers l’esthétique, le
confort et l’optimisation de l’espace. ●