Texte 3 Raymond Devos

Commentaires

Transcription

Texte 3 Raymond Devos
Texte 3
Raymond Devos
«Tout ce que j'entends, tout ce que je vois, mon esprit
s'en empare. Il se met à jouer et s'en va ailleurs.
L'invention, c'est l'aventure! Tenez, tout à l'heure, j'étais
au restaurant et, à la table voisine, deux messieurs
parlaient en mangeant. Comme si manger n'était pas
suffisant et qu'on ne pouvait pas manger sans rien dire.
Et je voyais qu'en parlant ils s'envoyaient des morceaux
d'aliment à la figure! Et, tout à coup, le mot clef qui justifie
un sketch m'est venu: ils alimentaient la conversation!
Après, qu'est-ce qu'on peut dire? Au début, l'un parlait
tandis que l'autre mangeait, l'alternance était respectée.
Mais, à mesure que les mets arrivaient, ils se sont mis à
parler en mangeant. Alors les mots qui voulaient sortir se
sont heurtés aux mets qui voulaient entrer. Ils ont mis les
bouchées doubles. Ils se coupaient la parole sans se
couper l'appétit, si bien qu'ils se sont mis à mâcher leurs
mots et à articuler leurs mets. L'un a lancé des morceaux
de mets à la tête de l'autre, qui en a avalé ses mots. La
conversation a tourné au vinaigre: il n'y eut plus que des
éclats de voix digestives et des mots d'estomac. Alors, ils
se sont mis à ventriloquer, et c'était à qui aurait le dernier
rot.»

Documents pareils