Auprès de nos arbres - Conseil départemental de l`Ain

Commentaires

Transcription

Auprès de nos arbres - Conseil départemental de l`Ain
t
n
o
verm
Re
Dossier de presse
ntal
rteme
e dépa
Musé
Auprès de nos arbres
Un patrimoine en devenir
Exposition
Du 14 mai au 1er novembre 2011
et du 1er avril au 1er novembre 2012
Musée départemental du Revermont
Cuisiat - 01370 Treffort-Cuisiat
Fermé le mardi et mercredi
Plus d’infos : 04
74 51 32 42
Tarif : 4 € / gratuité : moins de 26 ans ou sur présentation
d’un passeport musée
Nouveauté 2011 : gratuit pour les individuels
chaque 1er dimanche du mois.
www.musees.ain.fr
Sommaire
Préambule Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir
3
L’arbre matière, le sens du bois
6
Arbres remarquables, arbres vénérables
7
D’hier à demain, gérer et sauvegarder
8
Regards d’artistes
9
Fiche technique de l’exposition
10
Collaborations
12
Au fil de la saison, des animations en lien avec l’exposition
13
Informations pratiques
14
Photothèque
15
4
> Contact presse
Conseil général de l’Ain
Direction de la communication
Céline Moyne-Bressand, chargée de communication
tél. 04 74 32 32 16, [email protected]
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 2/15
Préambule
Dans le cadre de ses potager et verger conservatoires, le musée départemental
du Revermont s’est donné comme objectif de montrer les multiples rapports que
l’homme entretient avec le végétal, depuis sa cueillette ou sa culture, jusqu’à ses
utilisations alimentaires, médicinales, technologiques, sans oublier les rituels et
pratiques locales, les aspects symboliques voire magiques liés aux plantes.
Après avoir évoqué en 2006 et 2007 les jardiniers collectionneurs, pomologues
ou botanistes passionnés, dans le cadre de l’exposition « Passion plantes », après
avoir exploré le domaine de la pomologie avec « Un verger pour ma pomme »
en 2009, le musée s’intéresse aujourd’hui aux rapports de l’homme avec les
arbres, à travers sa nouvelle exposition temporaire « Auprès de nos arbres,
un patrimoine en devenir ».
2011, année internationale de la forêt, est également l’occasion de pointer un
regard sur les forêts de notre département mais également vers d’autres, plus
éloignées, comme les forêts tropicales que la déforestation menace.
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 3/15
Auprès de nos arbres,
un patrimoine en devenir
Auprès de mon arbre
Je vivais heureux
J’aurais jamais dû
M’éloigner de mon arbre...
Georges Brassens
L’histoire de nos sociétés est intiment liée à celle des arbres. D’abord utiles,
les arbres ont permis à l’homme de se nourrir ou d’alimenter son bétail, de se
chauffer, de construire son habitat, de fabriquer ses outils … Lieu de justice, ils
ont pu être support de foi et de croyances, servir aussi au bornage des parcelles
agricoles ou à la délimitation des frontières...
Aujourd’hui, familiers de nos paysages, les arbres sont un symbole culturel fort,
un enjeu politique, économique et environnemental. Les tempêtes, le vote de la
loi sur la forêt, la modification des pratiques agricoles, l’extension de l’habitat et
la péri-urbanisation des campagnes sont autant d’événements qui modifient la
place des arbres dans la société et les fragilisent. Leur devenir est indissociable
de l’écosystème et doit se réfléchir en terme de gestion des paysages et des
forêts, de développement durable, tant au niveau local que planétaire.
Que racontent les arbres de l’Ain ou ceux des tropiques ?
Écoutons les hommes qui les côtoient !
● Présentation de l’exposition
L’exposition s’organise en trois grandes parties, de l’arbre-patrimoine à
l’arbre-enjeu de développement durable.
Le parcours mêle matériaux bruts, oeuvres d’art, objets du quotidien et dispositifs multimédia.
Partie 1 : l’arbre matière, le sens du bois
Cette première partie propose une approche sensible de la matière et met en lumière les professionnels du bois (bûcheron, scieur, charpentier, ébéniste, luthier
ou facteur d’instruments, sculpteur, tourneur….) à travers des témoignages audio,
des outils et des objets significatifs, anciens ou contemporains. Chacun parle
du matériau bois, de sa façon de l’appréhender et de le sentir, des secrets pour
choisir un bois approprié et de la manière de le travailler. Une expérience tactile
de différentes essences de bois est proposée aux visiteurs : de la table du violon
qui sonne différemment selon son épaisseur et son veinage, au piano sensoriel
de l’ébéniste qui donne toutes les étapes dans la finition d’un meuble .
Partie 2 : arbres remarquables, arbres vénérables
Cette séquence permet de s’interroger sur la notion d’arbre remarquable. Elle
aborde aussi les dimensions historiques et symboliques de l’arbre, son inscription dans l’espace et le temps des hommes.
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 4/15
Partie 3 : d’hier à demain, gérer et sauvegarder
Ce troisième volet permet d’aborder la question de la gestion du patrimoine
arboricole et forestier en France et dans le monde, à travers différents points
de vue : historique, sociologique, économique et environnemental. Cette
partie est complétée par deux installations, « Forêts » de Vincent Lajarige et
« Forêts tropicales... Invocations » de la Compagnie Sueño en la Fabrica, qui
font le lien entre les forêts d’ici et les forêts d’ailleurs.
● Une ambiance nature
D’emblée, le visiteur plonge dans une ambiance forestière grâce à des troncs
verts et des vitrophanies de coupes de bois, de feuilles et d’écorces. La scénographie met l’accent également sur les hommes qui travaillent le bois par le
biais de portraits photographiques d’artisans et de leurs témoignages.
Côté jardin, l’exposition trouve un écho avec la forêt voisine gérée par le groupement forestier des Bois de la Côte. L’association des Amis de Treffort-Cuisiat
et du musée du Revermont a aménagé un sentier botanique le long duquel
sont repérées diverses essences et dont le point de départ jouxte le verger du
musée.
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 5/15
L’arbre matière, le sens du bois
Bûcheron, scieur, luthier, tourneur, sculpteur, charpentier, ébéniste : chacun de
ces professionnels du bois appréhende l’arbre et la matière bois selon sa logique
propre.
Leur savoir-faire mobilise l’ensemble des sens. Au moment du choix de l’arbre
pour le bois de lutherie, l’observation est essentielle : observation éloignée, puis
au pied de l’arbre, lecture sur, puis sous écorce. Le scieur parle de « l’œil » dès
l’achat du bois, jusqu’au dernier tri après avoir débité les pièces. Le sculpteur,
l’ébéniste, sont particulièrement sensibles au toucher de la pièce qui permet de
percevoir les imperfections non visibles à l’œil nu. Pour le luthier, c’est le son du
rabot sur une table d’harmonie de violon qui déterminera l’épaisseur à garder.
Cette attention permanente permet de prévoir les réactions de la matière, d’anticiper le déroulement d’un processus. Ainsi le charpentier observe le fil de son
bois d’œuvre, le contrarie parfois, pour garantir la résistance et la stabilité de son
ouvrage. Le sculpteur choisit de garder ou au contraire contrer une ligne de bois
qui apparaît en cours de travail. Cette capacité à prendre une décision face à la
matière peut être aussi source d’invention.
● Quelques témoignages
>>> Toucher / Daniel Guilloux, tourneur
« …Tourner un beau morceau de buis, c’est quelque chose de jouissif. Il y a
quelque chose de très sensuel. Quand on touche le bois, quand on a passé le
coup de gouge et qu’on n’a même pas besoin de poncer, c’est super ! C’est une
caresse. Il y a tout un rapport avec le bois qui est intéressant (...). Même avec des
pièces taillées à la tronçonneuse, on peut aussi avoir des rapports très sensuels ! »
>>> Toucher et voir / Philippe Poncin, scieur
« Dans la finalisation du produit, avant expédition, le bois passe dans nos mains
systématiquement. Voir s’il a un défaut, le contrôler…Il y a des défauts qui seront
acceptés pour telle finition et pas pour d’autres. On est donc obligé de le tourner
dans tous les sens. Ca se fait manuellement...»
>>> Toucher et écouter / Pascal Cranga, luthier
« Si l’on veut faire un violon classique pour lequel on a des tensions de cordes
phénoménales, on va travailler avec des bois très durs, contrairement à un instrument baroque, par exemple, qu’on va monter avec des cordes de boyaux où
on va privilégier une chaleur de son. C’est vraiment le savoir-faire du luthier qui
va déterminer tout ça...»
● Outillage et matériel
Quelques outils traditionnels présentés : ciseaux à bois, maillets et gouges pour
le sculpteur, tour à bois, profileur, gouges pour le tourneur, rabots noisettes,
pose-filet pour le luthier, scie de long, écorçoir du scieur, cognées, scie passepartout du bûcheron, rabots de l’ébéniste, bisaigüe, varlope du charpentier...
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 6/15
Arbres remarquables, arbres vénérables
L’arbre accompagne l’homme tout au long de sa vie. Planté à la naissance d’un
enfant, lors d’une célébration sur la place du village ou de la main d’un personnage illustre... l’arbre acquiert sa valeur symbolique et culturelle au voisinage des
générations d’hommes qui le côtoient, l’apprécient et le chargent d’affectivité.
De banal, l’arbre devient « remarquable » par le prisme des regards. Patrimoine
naturel et culturel, il se distingue alors selon différents critères : âge, dimension,
particularité physiologique ou botanique, rareté de l’espèce, environnement particulier, lien avec un événement, une légende, un personnage ou une activité
économique.
L’association ARBRES (Arbres Remarquables : Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde) délivre le label d’arbre remarquable aux propriétaires d’un arbre exceptionnel qui signent un accord de partenariat avec l’association, sous réserve
d’un engagement d’entretien, de sauvegarde et de mise en valeur de l’arbre.
Trois arbres ont déjà été labellisés dans l’Ain : les tilleuls de Cormaranche en
Bugey, Innimont et Songieu. La fédération « Patrimoine des pays de l’Ain » s’est
donné pour mission de poursuivre l’inventaire des arbres remarquables du département déjà ébauché en 1999 par la FRAPNA ( Fédération Rhône-Alpes de
protection de la Nature).
● Arbres remarqués de l’Ain
Patriarche, philosophe, mutants, libre, majestueux, soyeux, luxuriant, exotique,
alignés, colossal… Derrière ces vocables se cachent une dizaine d’arbres de
l’Ain permettant d’illustrer la notion d’arbre remarquable.
>>> Exemple
Libre : le tilleul de la Liberté de Pérouges.
Planté en 1792 sur la place centrale de Pérouges, il est protégé au titre des sites
naturels classés.
Les arbres de la Liberté symbolisent l’idéal révolutionnaire mais tous n’ont pas
été plantés à la Révolution française de 1789. Certains commémorent d’autres
révoltes : Révolution de juillet 1830, Révolution de 1848, retour de la République
en 1870... Centenaire et bicentenaire de la Révolution de 1789, armistices de
1918 et 1945 furent encore l’occasion de planter des arbres de la Liberté…
En 1992, âgé de 200 ans, vieillissant et agressé par les aménagements modernes, l’arbre de la Liberté de Pérouges menaçait péril et posait problème de
sécurité par chute de branches. Grâce à une mobilisation des habitants, des
associations locales et de la collectivité, après 10 ans de soins intensifs entre
1993 et 2004, l’arbre de la Liberté de Pérouges a pu être sauvé.
>>> Documents d’archives associés
- plan napoléonien sur lequel ce tilleul est représenté
- lettres relatives à la plantation d’arbres de la Liberté ou d’arbres citoyens.
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 7/15
D’hier à demain, gérer et sauvegarder
Des chartes médiévales à la loi forêt de 2001, la gestion du patrimoine arboricole
et forestier se pense sur le long terme. Hier comme aujourd’hui, il s’agit d’organiser les différents usages -non sans conflits- entre la production et l’utilisation
de bois, la chasse et la cueillette, les usages récréatifs, la préservation de la
biodiversité et des paysages.
Dans l’Ain, organisations et professionnels s’impliquent aux côtés des collectivités territoriales et de l’État pour une gestion durable des ressources. Un livre
blanc de la filière bois a permis de dégager des mesures concrètes comme les
actions de labellisation, de formation des professionnels, de maintien de la biodiversité, de régénération de la forêt... A noter également les soins apportés à
certains arbres séculaires tel le haubanage du tilleul de Pérouges ou l’action de
préservation du bocage bressan dans le cadre de l’Agenda 21 de la communauté de communes de Montrevel-en-Bresse.
L’enjeu d’une gestion durable se pose également à l’échelon mondial et notamment par rapport à certaines zones particulièrement menacées en Asie, Afrique
et Amérique. L’exploitation inconsidérée des ressources naturelles entraîne aujourd’hui la disparition rapide des forêts tropicales primaires. Des artistes, aux
côtés des scientifiques, s’emparent de cette cause planétaire et nous emmènent à la découverte d’espaces grandioses et féériques, dans un registre poétique et sensuel.
● Un espace documentaire
Pour présenter les pratiques, les usages en matière de gestion des arbres et de
la forêt dans l’Ain, seront mis à la disposition du public :
>>> une borne interactive
>>> un film : « L’échiquier vert » qui présente la forêt dans l’Ain en 1987 et sa gestion dans l’Ain
>>> des archives (chartes médiévales, ouvrages anciens sur les usages
et l’exploitation des forêts et notamment l’ouvrage de Duhamel du
Monceau, portfolio de la tempête de 1897 réalisé par l’ONF, films
d’archives...)
>>> un module interactif : « Se méfier des idées reçues ».
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 8/15
Regards d’artistes
● Une œuvre composite : « Forêt » de Vincent Lajarige
A voir, à toucher… cette étrange forêt, créée par Vincent Lajarige, occupe l’espace central de l’exposition.
Vincent Lajarige découvre la forêt tropicale à l’occasion d’un séjour en Guyane.
Peintre, il restitue cet univers enchanteur de couleurs, parfums et chants d’oiseaux, à travers des toiles et des fresques abstraites….
Puis, dit-il, « j’ai voulu entrer dans mes tableaux ». Il se met alors à créer des arbres
de plus en plus grands et nombreux qui deviennent forêts. Bois d’échouage récupérés sur les rives des cours d’eau, incrustations de lianes ou cernes de bois
exotiques, copeaux d’écorce, pigments ou lichens pris dans des résines transparentes ou colorées, lucioles de lumière… tous ces détails redonnent sens,
verticalité et dignité à l’arbre sans vie : un monde réinventé pour mieux saisir
l'incroyable richesse et l'exubérante diversité des forêts.
Par ailleurs, Vincent Lajarige milite pour stopper la déforestation sous les tropiques. Il s’est associé au botaniste Francis Hallé et au cinéaste Luc Jacquet
pour alerter l’opinion publique sur ces millions d'arbres abattus ou brûlés.
● Une installation réalisée par la compagnie Sueño en la fabrica :
« Forêts tropicales… Invocations »
Dans le cadre du festival des Temps Chauds, Alexandra Santander et Didier
Boyat de la compagnie Sueño en la Fabrica proposeront, en juillet 2011, un spectacle sur les forêts tropicales et la question de leur disparition, avec la complicité
de Francis Hallé. Parallèlement, le musée a décidé de leur donner carte blanche
pour une installation sur ce thème dans laquelle se mêlent éléments de décor,
textes, compositions musicales, créations audio-visuelles et images vidéo de Luc
Jacquet…
« Cette création émane de notre bouleversante rencontre avec Francis Hallé.
Au-delà de la nourriture intellectuelle et poétique qu’il nous apporte, cet être
passionné nous émeut ; sa colère devant la disparition irrévocable des forêts
tropicales primaires et des peuples qui les habitent, l’énergie qu’il consacre à
défendre ce trésor inestimable de l’humanité, témoignent d’un respect incontestable pour la vie. » La compagnie Sueño en la Fabrica
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 9/15
Fiche technique de l’exposition
● Conception, réalisation
Conservation départementale des musées de l’Ain
● Financement
Conseil général de l’Ain
● Commissaires d’exposition
Delphine Cano, conservateur départemental des musées de l’Ain
Agnès Ducaroy, responsable du musée départemental du Revermont
assistées de Martine Delhommeau, médiatrice culturelle
● Scénographie
Marie-Gabrielle Verdoni, Pied à coulisse
● Collections publiques
Archives départementales
Conservation départementale des musées de l’Ain
● Collections privées
Pascal Cranga, Jacky Gras, Daniel Guilloux, Vincent Lajarige, Maison des Compagnons du devoir de Pont-de-Veyle, Philippe Poncin, Daniel Raquin, Gabriel
Temporal
● Créations
« Forêt », Vincent Lajarige, sculpteur
« Forêts tropicales… Invocations » par Sueño en la Fabrica : Alexandra Santander et Didier Boyat (concept, musiques originales), avec la complicité de Bernard
Dutheil (vidéo) et Jean Baptiste Cleyet. (décor et vidéo «le temps des plantes»).
Création autour du travail de Francis Hallé, éminent botaniste. Images de ravelling sur la canopée offertes par Luc Jacquet.
Avec les voix de Yves Pignard, Dominique Padirac et Francis Hallé.
● Recherche documentaire, suivi, gestion des prêts, aménagement muséographique
Pascal Damien, assistant de recherche
Séphora Peyre, documentaliste
Cathy Gimenez et le service des collections
Daniel Billoud et l’atelier de muséographie
Christiane Sourioux et le service administration-gestion des musées
● Collaborations diverses
Archives départementales de l’Ain, Eric Angelot, CAUE de l’Ain (Conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement de l’Ain), CRPF (Centre Régional de la
Propriété Forestière), Direction de l’Environnement du Conseil général de l’Ain,
FIB 01 (Filière Interprofessionnelle du Bois), Guillaume Pillard, GSBDR (Groupement des sylviculteurs Bresse-Dombes-Revermont), Groupements forestiers
de Treffort-Cuisiat et Pressiat, Maison des Compagnons du Devoir de Pont-deVeyle, Maurice Maurin, ONF (Office National des Forêts), Patrimoine des pays
de l’Ain, Photo Club bressan
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 10/15
● Sonographie
Témoignages recueillis par Martine Delhommeau et Agnès Ducaroy
- Artisans du bois et artistes : Thierry Chassagne, Yannick Mégret, Gilles Pesanti
(bûcherons), Albert Morel (propriétaire forestier), Philippe Poncin (scieur), Pascal
Cranga (luthier), Jacky Gras (sculpteur), Daniel Guilloux et Daniel Raquin (tourneurs), Florent Méchin et Loïc Bruno (charpentiers), Gabriel Temporal (ébéniste)
- Gérants des groupements forestiers de Treffort-Cuisiat et de Pressiat : Paul Martinot, Lucien Curnillon, Michel Perroud, Paul Fauvet
- Fanny Piers / technicienne du CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière) et Robert Lequeux / administrateur GSBDR (Groupement des sylviculteurs
Bresse-Dombes-Revermont)
Montage sonore et assistance technique à la sonographie : Didier Boyat
● Filmographie
- « L’échiquier vert » : Archives de l’ONF et de la Direction départementale de
l’Agriculture et de la forêt. Réalisation (1987) : Dominique Cauquy, Caméra-Club
Bressan
- Série de vidéos sur les métiers du bois (FIBRA, Filière Internationale du Bois
Rhône-Alpes
● Crédits photographiques
Agathe Armanta, René Auger, Brigitte Baud, Jacques Bro, Agnès Ducaroy, Cécile Gerbe-Servettaz, Christiane Germain, Ghislain Lancel, Jacques Louforest,
Mairie de Pérouges, Mémoire d’Hier pour Demain, Jean-Pierre Tridon, Daniel
Varrot, Eric Verne
● Dessins botaniques
Michel Perroud
● Impression
Imprimerie Guedj
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 11/15
Collaborations
Pour la mise en œuvre de cette exposition, la Conservation départementale des
musées de l’Ain a développé des collaborations avec diverses associations ou
structures :
● Les Archives départementales de l’Ain
Elles conservent notamment le fonds des archives de l’ONF ainsi que des chartes
médiévales sur les usages et pratiques liés à la forêt.
● L’Association des Amis de Treffort-Cuisiat et du musée du Revermont
Elle a développé un sentier de découverte des essences forestières, les bois de
la Côte, sur la route au-dessus du verger conservatoire du musée.
● L’Association patrimoine des pays de l’Ain
Elle travaille à une publication et à un inventaire des arbres remarquables du
département. De nombreux départements et régions en France ont déjà initié ce
type de recherche. Une association nationale « ARBRES » délivre un label « arbre
remarquable » et accompagne les inventaires en cours.
● Le CAUE de l’Ain
Dans le cadre de l’Atlas des paysages, il mène une réflexion avec les acteurs du
territoire, notamment sur la réhabilitation du bocage bressan de la communauté
de communes de Montrevel, sur la filière bois et la place de l’arbre dans la société.
● Le CRPF (Centre régional de la propriété forestière)
Ses missions sont d’améliorer et de développer la gestion des forêts, de regrouper les propriétaires, de sensibiliser et de former ces propriétaires et leurs
gestionnaires aux techniques sylvicoles, de participer à la protection de la forêt...
● La Direction de l’environnement du Département
Elle mène une réflexion, en lien avec les acteurs locaux, sur les questions de
maintien de la biodiversité par une gestion adaptée (ex : maintien de clairières
pour la protection du Grand Tétras, maintien d’arbres âgés dans les forêts...).
● Fib 01 (Fédération interprofessionnelle du bois de l’Ain) et Hélianthe
Ils travaillent sur le développement de la filière bois dans le département et sur la
gestion durable des forêts, dans le cadre du livre blanc de la filière bois.
● Le Groupement forestier de la commune de Treffort-Cuisiat
Les parcelles de chaque propriétaire font l’objet d’une gestion commune en lien
avec le CRPF et l’ONF.
● L’ONF, Office national des forêts
Il gère les forêts de l’État et des Collectivités territoriales.
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 12/15
Au fil de la saison…
des animations en lien avec l’exposition
● Festival des Temps chauds
Samedi 2 juillet à partir de 18 h
« Valparaiso - le Cap, musiques à la pointe »
Création de Sueño en la fabrica (Chili) et des Gongxeka Brothers (Afrique du sud)
Renseignements et réservations auprès des Temps Chauds : 04 74 21 06 94
● Festival des Nuits étoilées
Samedi 30 juillet à partir de 19 h
Cinéma de plein air : « Dersou Ouzala, chasseur de la taïga sibérienne »
● Visites guidées de l’exposition
>>> Dimanche 3 juillet à 15 h
Entrée gratuite au musée pour les individuels
>>> Dimanche 7 août
En collaboration avec l’association « Lézard des bois »
- à 11 h : visite guidée
- de 14 h à 16 h 30 : initiation à la grimpe dans les arbres sous la houlette de
Xavier Poilbout
- à 15 h : visite guidée en langue des signes
- de 17 h à 19 h 30 : initiation à la grimpe dans les arbres sous la houlette de
Xavier Poilbout
Entrée gratuite au musée pour les individuels
Tarif pour l’initiation à la grimpe dans les arbres : 35 €.
Réservation auprès de « Lézard des bois » : 09 51 99 79 22 ou 06 80 45 93 00
[email protected]
>>> Dimanche 4 septembre à 15 h
Entrée gratuite au musée pour les individuels
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 13/15
Informations pratiques
• Exposition temporaire 2011-2012
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir »
Musée départemental du Revermont
40, rue principale
Cuisiat
01370 Treffort-Cuisiat
tél. 04 74 51 32 42
• Horaires d’ouverture
- Du 26 mai au 30 juin et du 1er octobre au 1er novembre :
lundi, jeudi, vendredi, samedi : de 14 h à 18 h
dimanche et jours fériés : de 10 h à 18 h
(fermeture : mardi, mercredi)
- Du 1er juillet au 30 septembre :
tous les jours : de 11 h à 18 h et jusqu’à 19 h les dimanches et jours fériés
(fermeture : mardi)
• Tarifs
Adulte : 4 €
Gratuit pour les moins de 26 ans
Gratuit pour tous : chaque 1er dimanche du mois
Passeport musées 2011 : 5 €. Il permet un accès illimité et gratuit dans tous
les musées départementaux de l’Ain, ainsi qu’aux soieries Bonnet. Il donne
droit au tarif réduit au Fort l’Ecluse et au Parc des Oiseaux.
• Accès
A 20 minutes de Bourg-en-Bresse, RD 1083, Saint-Etienne-du-Bois, TreffortCuisiat, Cuisiat
A 1 heure de Lyon, A 40 sortie Bourg Est, RD 1083
A 1 heure de Genève, A 40 sortie Bourg Est, RD 1083
A 40 minutes de Lons-le-Saunier, RD 1083
• Plus d’infos
Conservation départementale des musées de l’Ain
34, rue Général Delestraint
01 000 Bourg-en-Bresse
tél. 04 74 32 10 60
www.musees.ain.fr
[email protected]
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
p 14/15
Photothèque
Coupe d'arbre
© René Auger
Feuillage de robinier
(faux-acacia)
© Agnès Ducaroy
Tilleuls "Sully"
de Treffort
© Agnès Ducaroy
Sycomore de Châtillon-la-Palud
© Brigitte Baud
Tilleul de la Liberté
© Mairie de Pérouges
« Auprès de nos arbres, un patrimoine en devenir », exposition 2011 - 2012, musée départemental du Revermont
Conseil général de l’Ain - Direction de la Communication - tél. 04 74 32 32 16
"Forêt"
Une œuvre
de Vincent Lajarige
p 15/15

Documents pareils