KEIM : production de peinture - L`ADEME en Rhône

Commentaires

Transcription

KEIM : production de peinture - L`ADEME en Rhône
Une filière de traitement économique et adaptée, grâce à une
classification rigoureuse en déchet non dangereux
Peinture
Depuis son origine, KEIM fabrique et formule des
peintures minérales sans substance dangereuse.
Les peintures minérales KEIM possèdent un excellent
profil écologique, sur le plan de la formulation (de
l’extraction des matières premières à la mise à la teinte)
et sur leur cycle de vie (mise en œuvre, longévité et
élimination des déchets).
Localisation : Saint-Pierre-deChandieu (69)
Effectif 2012 : 12
CA 2012 : 5,4 M €
CHIMIE
ISO 14001/9001
Contact : Brice Granados
Fonction : Responsable technique
Tél : 04 72 09 05 13
Mèl : [email protected]
Adapter le traitement et le coût associé à la nature des déchets
Les déchets issus des activités de production et d’application de peintures
sont généralement classés en déchets dangereux à cause de la présence
de substances à risques telles que les solvants.
Or, la nature des produits utilisés par KEIM pour la fabrication de ses
peintures implique de revoir de manière rigoureuse la classification des
déchets de fabrication. Suite à l’analyse de la composition des boues par le
bureau d’étude, la classification en déchets non dangereux a permis de
mettre en avant une filière de traitement adaptée et de réduire de 80% les
coûts de gestion.
12 000€
Coût originel annuel avant mise en place du plan d’actions
Changement de filière boues
Transfert de déchets vers la
maison mère
-5
000
d’économies
issues
du changement
de filière
5,0
k€€d’économie
issue
du changement
de filière
- 3 600 €
d’économies issues du retour de seaux au
fournisseur pour valorisation énergétique
AuAuglobal,
3 400
€/an
global,solde
soldenet
net positif
positif ==3,4
k€/an
Le partenaire de l’opération Optim’déchets en Rhône Alpes
Bénéfices supplémentaires du programme
Grâce au programme OPTIM’Déchets, les équipes des
services logistique, clients et techniques ainsi que tous les
collaborateurs générant des flux de déchets de bureaux et de
production ont compris les enjeux de la maîtrise des flux de
déchets dans l’entreprise.
Cette approche a permis de valider les enjeux techniques et
économiques des investissements envisagés initialement afin
d’améliorer la gestion de déchets (création de laminoir,
création de station de traitement des eaux usées,
investissement dans une presse à balles) .
Les actions engagées dans le programme étant basées sur
une approche rigoureuse et une expertise technique avec
l’appui d’un bureau d’études, il a été plus aisé de faire évoluer
les prestations de gestion des déchets vers un mode adapté à
leur nature.
Le retour des emballages source d’économie
Les pigments et les bases de peintures colorées utilisés pour la mise à la teinte conditionnés en
seaux en polypropylène par la maison mère de l’entreprise étaient classés en emballages
souillés dangereux. Ces seaux sont aujourd’hui retournés au siège de l’entreprise qui prend en
charge leur valorisation.
L’établissement KEIM de Saint-Pierre-de-Chandieu a ainsi supprimé les dépenses liées à la
gestion de ce flux de déchets (-100% soit environ 30% de la dépense totale).
Perspectives
Les économies générées par les actions
mises en œuvre à la suite du programme
OPTIM’Déchets vont permettre de financer
des projets de valorisation d’autres déchets
(presse à balles).
L’opération a permis de dégager une vision
claire des axes d’amélioration à court et
long terme qui permettront de faire
progresser l’entreprise vers une gestion des
déchets performante d’un point de vue
économique et environnemental.
En quelques mois nous avons réussi à diviser
par 5 la facture de traitement de nos déchets
et à diminuer de 30% leur volume total.
OPTIM’Déchets a éveillé une prise de
conscience sur des sujets pourtant simples
mais si facilement négligés, au point
qu’aujourd’hui il renforce notre envie de suivre
au plus près notre gestion des déchets dans
sa globalité.
Ce programme s’inscrit dans la continuité des
valeurs de KEIM et s’établit comme la
première étape d’un changement dans notre
organisation.
Brice GRANADOS
Responsable technique – référent HSE
pour l’entreprise Keim
En 2012, l’ADEME Régionale et le réseau des CCI de Rhône Alpes ont accompagné 14 entreprises témoins
dans leurs actions pour réduire & valoriser plus leurs déchets et démontré que ces actions sont rentables.
Retrouvez les actions de ces entreprises sur le site www.optigede.com
et passez à l’action !