La politique des décrets-lois a donc fait faillite!

Commentaires

Transcription

La politique des décrets-lois a donc fait faillite!
imix IlMEURS
11 novembre, jour de victoire?
Oui, victoire de la vie sur la mort.
SOCIALISTE
ABONNEMENTS I
rets, 22 1e.
190
Redeetlee et Admlestrattoa e 18, rue 'Soudaine, TOULOUSE . Ta. 200.43 - C. C. Postaux 5.277
SUREAUX A PARIS: 5, sur StAuguathe (5e) Tate. Richae. 60.00 (3 lir. rendes mr se nm.4..)
eIs, 43 ie.: 1 AL 82 fr.
La politique des décrets-lois a donc fait faillite!
Les élections
anglaises
UATBE jours seulement misères, et cette propagande
séparent d'un grand trouve dans les masses britanévénement L'Angleterre niques une résonance de plus en
Qnous
votera jeudi. Vingt mil- plus puissante. Enfin, en ne qui
lions d'hommes et de femmes touche les questions extérieures,
prononceront entre le gouver- le Labour s'est dégagé hardiment
nement dit « national s et nos de la confusion qui risquait de
amis du Labour Party, candidats s'établir entre la position gouverla majorité, candidats au pou- nementale et la sienne.
Là était sans doute pour nos
voir.
amis le péril le plus sérieux. Un
parti d'opposition et surtout un
parti d'opposition fondamentale
comme est le Labour, perd une
Je n'aurai pas l'imprudence
d'émettre un pronostic ferme sur
cette bataille électorale, dont l'enjeu est bien loin de se limiter au
jeu
vol britannique.- Mais je puis bien grande partie de son ascendant sur
traduire l'impression qui se pré- /es masses flottantes de l'opinion
cise en moi depuis une semaine populaire quand son attitude ne le
et qu'ont fortifiée les articles si distingue pas dès le premier coup
vivants et si chaleureux de Jean d'oeil et avec une sorte d'éclat
Longuet. Au début, la lutte s'était criant du gouvernement qu'il
visiblement engagée dans des con- combat Or la campagne électorale,
ditions défavorables à nos amis du à mesure qu'elle se développait
et se précisait, à fait ressortir de
plus en plus évidemment le contraste nécessaire. Ce point n'est
pas seulement d'une importance
capitale pour le Labour; il offre
un intérêt de premier ordre pour
tous les partis socialistes et au
regard de toute la politique européenne. Je me permettrai donc un
peu d'insistance au prix de
beaucoup de redites.
scandale
Les cadeaux. Le
des fraudes
Le 24 novembre
journée nationale
de protestation
contre
les décrets-lois
du fascisme
apologistes du fascisme en Fran.
ce, qui nous ont maté si longLEStemps Mussolini et qui l'eussent
fait amui de Hitler, n'eût été la crainte
na,70 tous Ps départements, Por.
umisation de la Journée nationale
germanophobie de leu
clientèle. doivent comencer à éprouver
de protestation contre les 'décretslois, déridée par te Cartel confédéré
des Services publics, en accord m'et
te Cartel. unitaire, u poursuit actionnant.
de
merçants, travailleurs de l'industrie
les résultats sont piteux dam le domaine
On salue sans doute toujours à la romaine de l'autre côté des Alpes, mais
Ancisms combattants, paysans, com-
privée, fonctionnaires, agents dee
économique.
flation donnent pariout une adhésion
moins autant que si hi, Pieme Lard
régnait à Rome; les faillites se succb
services publics et concédés, frappés durement par ta politique de dé-
Le chemage sévit dans les villes au
enthousiaste d l'initiative des drur
cartels.
dent à un rythme accéléré dam le commerce; les campagnes sont Plongées
dans une misère noire.
Au point de vue potina., aucune liberté, rien n'a subsisté de cette démocratie qu'on raille où elle existe. mois
dont on mesure mieux les mérites et lm
La preuve est farte. oniouré trot,
que les lourds marié ie. tmpesds
glus partieutièrement osé amie.
combattants, mir petits rentiers, eue
peis., fonction...ses ont atteint .le
but contraire e celui qu'on vacherchatt.
°utast n'est pas en éqailibre ;
La ,odaerierie est dans une situation di/finie
Le caftée la ai, plo pas baissé t
La esta économique fait sentir
phis terriblement que Jamais ses
rets air tr, classes taboriesses.
Pour <nier Our indinaarion et leur
colère, pour demander qu'll/ soit osa
frnd cette politique e misére.et, de
regrrssion raciale, toutes ka victimes des décrets-lois se fera. ses devon. de participer O Journée du
vertus quand un régime dictatorial m
msn e il fallait un ,ouronnement
fuitE tli'corur'.
.
24 novembre.
r111411111111111111111111 llllll 1111111111111110
e., et d'embaucher pour ces fins nos
chiffre élevé de chenteurs.
Mais on atteint aile un « plafond n.:
Ap,ès,le problème économique de=
meure entier.
anticipé.. Le Labour avait subi 0.Ssxt à Elneraford Smith, m est teu.
th. Les revit.ans usellee
un choc de surprise. La position loues
nese continuent.
prise cas le cabinet dit a national » dan- le conflit italo-éthio-
De neutresa, on annonce l'augment,,
Oies rapide de tannée des chémeurs, les
preduits se raréfient, la vie devient altè-
re, la misère se répand.
pieu privait le Labour de son
Les Ira.va sont activement pous-
sés; on aperçoit les nouvelles piles
du nOuV000 pont.
111111111111111111111111111111111111111111HU111
Des contrenanciers vidaient
passer en fraude MO kilos...
de haricots
Humbrouelt, 9 novembre. -- Ce mann.
plue significatif encore rnusnrt
qh
rets.
SSO kilogrartunxe
ha.
111111111111111111 lllll 1411111111111 lllll I lllll 111lllllll 211 llllll 111111111111111111111111111111113
constate avec un ardent espoh
-
heureux,
l'admirable élan combatif du Laiton, des syndicats qui font corps
avec lui, des coopératives qu
La faillite
commence à taire intervenir les Dols de Feu dans des manilestation1
potions à l'occasion de la pièce de l'Ambigu sui l'affaire Dreyfus
Et il monte en grade chez M. Mercier
En quel.m mois de 1930, La Roe
que vicehresident des Croix de Feu
rai la griloe de M. Coty
grfsce qui
se manifeste pour lui de k façon In
plus concrète
est arrivé, nous l'avons
vu, à exereer en fait les fonctions de
président, gréce au .ractère débonnaire et sans méfiance du président.
Maurice Gen.,
Mao avoir le pouvoir n'est rom
mande de venir le voir, non 1.3 ou vite
se de PAssociation. mais Men à sué
barmu de
d'ElectricIté,
on n'a pas ansns le titre.
Or le présidont-tondateur d'Hartoc
a encore ear lan homman un gros are.
tige. Il va sans doute rentrer h Paris
an début de 1931. Membre à vie du
tour.
Il contMue sa campagne secrète auprès des membres du conseil. Rentré à
Perle on. Patil Chopine est l'Objet- à
son tour d'un .vant Mvestissement.
Lee Mttem ehaleureu.s, lm complb
Mente bYPerboliques pleuvent me Mi.
Enfin, 10050000e le sent e à point e.
Jeandliaterice NERRMANN.
Sous un prêt.. quelconque, 11 lui de.
(Suite en gi page, 2. colonne) ..
111111111 lllll 1111111111111111111111111111911 llllll lllll 111111/1111111111111111111111111111118102
LES ALLEMA.NDS NE MANGENT PLUS DT/ BEURRE, NI DE
PORC QU'ILS DEVRAIENT ACHETER A LTTRANGER, PARCE
QU'ILS REPENSENT TOUTES LEURS DEVISES A L'ACHAT DR
Le juge Cravin,
see e affaires .. Lorsqu'enfin on se
...da à le rechercher sérieusement,
Il avait pris le large Sous avom dit
l'époque que si Catbala avait circulé
librement aussi longtemps, c'est qu'as
raVait bien voulu.
Lusitain, interrogé h la direction de
la douane, s'était vanté, s'il Hait ai.
té, de compromettre, par ses rêvelk
tons, tee vingtaine de Pemormeg.es
no pas
ColninPeedsri/JermPe ail
le temps de prendre du chaman/
rite dernier,
Ohulluasque
dedebors àdePt,odeé
/a mIon'earenerCie.
Depuis sept ans qu'il travaillait pou/
cette maison. i/ n'avait ces. de se
livrer à des opérations frauduleuses
Lorsque le scandale éclata, Elmmin iura ses
Croix de feu
ds dieux qu il ignorait tout de
mgathisant
agissements de son commis,
(Stilte.ett Pi BABA V colonne
FOURNITURES DE GUERRE.
SOUS LES REGIMES DE DICT ATUR.E, ON MEURT A PEU PRES
DE FAIM POUR MOURIR PLUS SUREMENT SUR LES CHAMPS DE
BATAILLE.
11111111111111111111111111111111111111/1111111111 lllll 11111111111111111 lllll 111111111111111111 lllll
LES DÉCRETS-LOIS DU MINISTÈRE DES PENSIONS
Ceci ne compense pas cela
par Camille PLANCHE
On sait le profond mécontentement
qui s'est fait jour parmi I. anciens
...tants et vietimeo de la guerre,
Sis suite ana dé...lois pris l'été der-
nier. Mécontentement .usè tant Inc la
a manière 0 dont fut tenu l'engage.
ment gouvernemental de faire passer
I. anciens .mbeItants Ies derniers
a sons la toise chare à M. Cailla.,
La rentrée des Chambres
aura lieu le 26 novembre
Le 24, M. Pierre Laval
prononcera un &cours
qui sera radiodiffusé
De longs leurs se sont écoulés depuk
que nom avons annonm que les Chamores se réuniraient le 26 novembre
Or. n se confirme que nous av... vu
3imte.
Le 24 novenbre, M. pierre Laval pro-
...ara même devant /e micro, un disnoms qui sera comme mm pM.Mce a ta.
tepri. des travaux pariementtres.
que par la, subsknce même des décrets-
révision accélérée dn pensions
flans garanties juridiques pour les vie.
Mis
timb
de la guerre nouveau prélève.
men de 10 p. 100 sur les pensions d'in-
validité et 1m allo.tions du combattant, aggravation des restrictions rektives au nomeunne des majorations
Pour enfants avec 1m allocatiom
ebarge,s de famille, etc..
L'e.spération dm anciens
e,ennbat-
tants va notamment se manifester le
11 novembre on, u Pmis et da. 01.
sieurs villes de province, les A. C. ne
C«mille Planche,
suivront pas le cortège 0000101 et en
eganiseront un ales, es signe de prm te la politique de déédation -du cabinet
ostation. Enfin, les 16 et 17 novembre,
e Conseil national de la
Confévléra-
C'est da. le vain espoir de calmer
don, sp.islement convoqué, marque- l'irritation de ses esinarad., que IL
. avec force as dénoncrobanon de tom Maupoil, ministre dee Pe.ions, a fait
e
.,..me:sird.
déere. sp.rtan
.,,. t quelque
tc. de suite et nous allons aisé,
8111111111111111111111111111111111111111 llllllllllll 1 llllllllll fitunlini lllllll multumuma
De Futilité des décrets-loisle
ment le démontrer
Classe, Ensuite, le fait que la coalition dite « nationale n'est pas
Parvenue, comme elle l'c spérait,
Les décrets proposes par le ministrd
les Pensions sont au nombre de 6..
Le premier tranaière, à dater du ter
janvier 1937, du ministè. des Pe.ione
tux divers ministères militaires, la 1,
intidation dm pensions proportionne,
lee et d'ancienneté, ainsi que des per
Pons pour invalidité imputablsn an ser-
vice du temps de paix. J'al Peur Pua
cette mesure ne Médite pour plun
krd la suppression du ministère des
sans aucun contrôle,
sans aucune gène.
Résultats la situation budgétaire
sas rima qu'en Juin. Et cette fois, on
ne peut pas incriminer le régime per.
li-
circonscrire la campagne à la
Miter aux questions enté Cures
le
Pensions, déjà demandé.° plusieurs fota
car certaMes personnalités.
Par contre, notre approbation doit
'
C'est la faillite complète de la pe.
Doit être approuvé égaiement le dé.
qui réalke au surplus l'idée
L'intact...ire
de
TISSIER,
ancien,
directeur do &édit Municipal de Ferma
aret
romain dans la « Page Agricole s
Une étude de gaves sur
LE BLUFF EN FAVEUR
DES MAUVAIS VINS
Padtellselon
trop restrictives.
11111111116111111111111111111111111111111111111111
audience).
sner au décret f.ilit.t
dans Ms mures des anciens agents
les mines de la Sarre. Regreftons sem
Mment si. I. dispositions pria.sn.ie.
MM. extra-parle cran taire,
LE PROCES STAVISKY AUX ASSISES.1
ceci ne comPer
. hav eek.
En vertu de cette délégation, le
n'ont pas peux
Générale
54,OlimPagnie
rue La Bo.., 74
00
Chopine a encore sa lettre autographe
d'invitation à ee rende.vous rédigée est
termes débordants d'affection et eue
papier 10000 du siège lote eesdicti9
de hi. Mercier.
Au passage, l'ancien délégué mlné,rat
O la arma..tn signale que La Rocque
avait change d'étage dans vat Menem
ble et occupait alors un poste Ir. 0.
portant. Ce détail eonfIrme pleinemeat
es révélations dit Pamiers sur la lapide carrière du colonel dans le monda
d.es affaires. On . souvient que nous
avons raconté, sa. recevoir le moindre démenti, comment La Rocque, grd,
ce aux recommandations du général
Gouraud 054v président Doumer, était
subitement passé d'un poste d'employé
0.000 francs par mois à un fauteuil
d'administrateur h 3.000..., sans aoutes
In prestige de son titre dans 1Mtatmajor d'une association d'anciens cour
battants d'élite niavait-li pas de 'Are.
ger h ces 001m r.ommandations.
gitoi 10051 en soit M. Mordue es
rend er rendes-vous. Et alors, sied le
M'and Jeu. 1000.0egue Eebe le me....
gouvernement a publié une série de
p a publié une quantité 0O.
cors rias grande de décrets, en violation d. pouvoirs qui lui avalent été
accordée
En somme, Il a gouverné entière.
sIc s'engager dans une bataille de
Problème du chômage or. ' pour
mieux dire, le problème soci est
4Paru au premier plus. Lu pi
du Labour s'applique bon p
té'er tout ce qu'un « redresserned
fsanomiqne» même réel, comporte
Pondant d'iniquités, laisse subsis«
lif111..gAle Peke Ott/Met: .4.4
PAUL FAURE.
Le 7 juin dernier. /a Chambre des
députas, capitulant devant le neuve,
liement Pierre Laval qui venait trahie
formé, lui accordait des roeres rose
voire pour défendre le franc et assainir les finances.
autant
revirement
Itou puisse les discerner à distance
D'abord et avant tout
en Angleterre
Ce qui signifie que le Pcnisle alle-
du gouvernement
Laval
qu'il n'est plus possible d'écarter
absolument la chance d'une via
luire dont les répercussions se.
raient infinies pour l'Europe en
dère. Quelles sont les muses d'un
si
imés.
attaqué un tort de se livrer pieds et peines liés à
groupe de six fraudeurs en espadrille. rirnmoncle dictature qui lui a ravi toute
coimuisant à travers les champs et les
Prairies une °barrette montée sur dee liberté et gai n'a na résoudre aucun des
reu. eamtettoutées.
Les ...mura ont réciemi à Amarres Ptoblemes esonommues poses par I évola frontière, en abandonnant k vainc. tation même du régime capitaliste.
Inondera Smith.
Je répète que je me garderai
Mais il al obligé mutat d'ajouter
Il se peut que ça et bison m'a-
II
le faukuil pr.identie1 avant son en
commme de ...os, a
qu'en Angleterre, tous les événements de caractère aléatoire deviennent matière à paris et sur le
Marché apis-ciel de Londres, la
du Labour s'améliore
« cote
bien de chanter victoire. Mais je
ficultés économiques grandissantes.
Noas consommerons moins de
beurre et moins de porc
s'est-il écrié
el nous n'en moinrons pas. s
17.'.1.0tt'n'Vt Pen'P:Z.b=e
mand commence à comprendre
<Et a croisade Devantmr 4, a 2co mètres
mieux vaut tard que jamais
eut
territoke
de
la
de la momie, sur le
axant obligés d'en faire l'aveu. Fait
d'heure en heure.
Le général Goering, dans son dernier
discours. parle avec m dédain apparent,
mais avec une inquiétude rée/te des dif-
le départ de Maurice Genay
éonsmil d'administration, il voudra re.
prendre la place 0011 a quiltMe malgré
ICI, et que Cvenay lui conserve. Il ne
faut pas attendre ce/a. Hanot-dMartoo
président généml, c'est la route barrée
O La Rocque, c'est le deuxième rôle h,
perpétuité. Att.i le lieutenantoolonel
auquel d'Ilarboy a Mnt rendu servi.
décitlet-11 de Mut faire pour conquérir
bent an misaire éthiopien sous les sem,,
d'usine,, tic vasseaux de guerre, de mu-
anglaise accorde au gouverne- Ou en 6 jours 21 h. le en.
tuent «elui de choisir à son gré niccrrnen statué us 1000. On s juive 405
ke moment et l'occasion d'élections 4S
la situation électorale du Labour
se redresse et se rétablit manifestement à mesure que la campagne
se développe. Les correspondants
de la presse la plus réactionnaire
tout cela
le couronnement log&
que annoncé par tout observateur que
Me Peu perspicace de l'évolution du
fascisme né dans la violence, maintenu
per le violence et fatalement condamné
à cherche' un dériVddi dans la violenia guerre est venue.
ce à rextérieur
Des ovIliers de jeunes Italiens tom-
C'était une °per' ation relathrment fa.
Parti /e 2 nevem/. de Londres. II a
k parcours Angleterre-Aust.
tiers ne réussissent it plein leur
coup de partie t peine loyal. Or,
Lue arrestation vient d'âtre opérée
à Bruxelles qui va peutètre changer
la lace dee Moses dans l'affaire des
fraudes du Havre celle de catnala.
Cathala est à l'origine du scandale.
Il fut compromis Pun des premiers.
Cependant, dora que la Messe stramr
ean que la police le recherchait Cathala restait au Havre oh 11 réglait
cite inféode, une partie des usines à
ries fabrications de canons, de tanks;
L'aviakur Broadbent est and. Mer à
il 4 h bk(GM.'ll., sur son
Lobour. Les viens routiers du parti Port-Darwin,
avion de tourisme.
périlleuses surenchères. Bref tout
faisait redouter que les vieux rou-
Aussi le juge Cravin attend-il avec
impatience l'extradition de son
nouveau client
l'ider l'a année jusqu'aux dents, lui
a e rendu son épée e selon l'expression
do général Goering.
fane affiche électorale du <Labour n.
thème d'attaque le plus puissant
celui de la « sécurité collecOU le condamnait à de
tive
Larcins endetté el complice du symmthisant Croix de Feu Bauzin avait
menacé, si on l'arrétait, de dénonces
une vingtaine de gros coupables
Et l'Allemagne;
Celai-ni n'a pas donné de nouvelles
désigner comme président provisoire, après
bruxellois
Un ;out, prochain maintenant, le
peuple toutim secouera le joug fasciste
uni na loi oura donné que de ta misère
L'aviateur Broadbent
a battu le record
de Kingsford Smith
La Rocque, aidé par Paul Chopine, se fait
été arrêté hier dans un hôtel
mat mortel.
DU PONT D'IÉNA
geonemfeelsoregege. le S egsereeffleseedategé
Le commis de dehors Cadmia,
un des premiers inculpés, qui
m'était réfugié en Belgique, a
de le soif et de la fièvre, dans un cli-
L'ÉLARGLSSEittENT
-- LEO/4 BLUM.
dit « national s avaient usé et
bbusé de l'avantage que l'habitude
arte:gêncla.
du Havre
est en passe
de rebondir
Six ans chez
Croix de Feu
e.Pf4g!. 3e
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
Vr.0,! deetle
ie.eustER
la., Péta:
ÇA effare teat.., même le segg
bp,..velvve ovv 4.eov d« tsitl.orattgr Patit
Im'IPePsionu'd.dleettPlurs"-rrelaPtlf
2
LE MIDI SSCIA30ISTE
In etaotOt. rdneryde. en tenant compte
tadOreeda,omnni de. ltOn,nnte re000e
par In ltnlelnttun en etaunor, u, l'en.
eineaeOd de la demanda, aven tee die'
roaltione actuelles, II activait tub
quelle .ue colt l'nnoIntnOtd de eu de.
mande, na n300lidut pouVait ne jntaatd
dtre cluses, Dottnnoant, li net enta
idus aluni et écot tout t tait normal,
MIme nrerebntlnn encore tour le dO.
aveu nndttant eu poInt ta idetelattun
uni tend à enrrntiite aux nenni. 0m
nervlee d'apatnrtuat de. pentes., eto'
ciOnd dt TrOuer et de l'office deo tIent
et tutorats anode dont l'tautttt eut
attentaI, leur rerineennnnet dans
doutent aronlule doenadant tel edenintetruttotl. euttitunen.
Os toueoogt duo dire plus granite
colore rnnr ta déuatrrurtnoaat la
colts en tnalnncu de rnueinen, Toute'
volt, .1 ta elrtnrtcn et entelteot. nnue
ce tt0000ua qua toton dns rature,. sur
tee medailtls tOrpIde. lino. rneeetcens tu, un. Ma,,eole en ,ntt rnntuttd de
taira proronor te ddisc Ont ppclnatt 15
1,0 nOvembre aune luenu'not 00 loin 1110.
Nnon nonne dit bien de, toi, tue la
d,nte à peutien des rttttmes de la
gnerea ne courait e. Oreerrtre t nana
nandous Oretté que tout duel tût nuetrbod et que tee totdootade tubent .01.
mie en toua terme à taire valoir leur.
droite, Ide seulement rdetderatt la lue'
dttnti ds relie mesure, tinta tel-
drmment nno nutéltoratinu tue cnue
atnt,trte te recuit g'dtouiaei, au il
jute 101o.
De tonton, cou Iolnenocee euten rets,
ra taire ennuient an eue de i'ubtentten
d'nun eennion, te dtrret nieute leu tau.
Indien ruairatites dOn, une nOlua rom.
muette si 11e eoatndles enottuona.
Pourquoi tant-il tue I, tente rutilé au
titareut ulliriel ajoute tue en, muta.
tomme te. biannonen du rente
die.
dseeOtt anale été e neeOtOidee ré.
gulldrement e eu pente du eerttea t Il
r e lb euattPre à rettetotion. évident..,
Nnue aiteucieune la circulaire tulneerd'
fioivt relit donner nette aitreubattue
cens rieerno. Mata ente eoeotnea te.
antets.
Le, dtepnelttOue
neevetiee
nIeront sen vtritmnt doute
n'eeptt'
la
t,
alentIe, Et e'eet lIte bleu, De enoene
se Ottdtleterunt leu nq'antd'rune, dea
aiillioleee .1 anoient milileirea ou dec
tiollmOe cietitt
L'nrtlrie 4 de décent uet n'admet
inno de acnoetlnn Coeoandno trot met
uni ce roi ddi'o toit, neuf ni tee rramil'
mu a'uat été rOletdne ans neuf teroto.
ant toulntetcdnn, une nnitt tombai'
CHALLENe3E DU MANOIR
Ae'e,e Peceaeo,ie but
BAYONNE.
taute n. Go noueru netteint à ce nom'
tarie earntnueo d'un titololrt te la
Cirurrioue par li à S,
latin na rounnot pue entre roide mu Pienito
Omlte, nu veut-tire d'ue non-iiinities, Pende tri, ce,,én, Si lac deere Piatrelc
amatir rarunoant. Là envers. in let' feamirnaton e,e.toaneil.rntnoti,n
tira leipetele .0e nnre.,ltO Ont On. lien., nttiàre, InrenI domiuda, ter cale.
de i'Aoi,00
estiurt etodeale do dtint de tatar en
Inninece. Mute la rdrltl noue
de entendant de receennllee que le dorent 000eiitue une ae.éliomtteo
tout note 1m motadlne, nentiunne ou
tut lu ioelnlnttee 0001ldtnun,
non
CFIA1dPIOtINATu REGIONAIJX
AGEN,
S. U, A. bel C, A. Périnee..
brade Piaedtni, ber A, S.
Piletee,,o tee 14 hi.
On, P,,eéeei, pIn. ce e,oOIIc. micue
BEZIERS,
iii as nrtrmnttlt l'euorrtnee du dnnit
à Dentine non rune me blennnret.
eues. Lut, t., limant, tut' ton,
In,
nenttaOtaete. li naovnea le rare, le dra.
et tout et tettt.
lic tee atuetdtnie. muta titan, maorie.
lniraltpnlle IntuBe dittitoltés ii tee.
eentrnrn, laembrtnx putt les etpu
groin de Dru uni e e'eecaiteeni e Pue
ace titre de comte, ni aou erode d'ut'
dicler entdrletr. La tortue, Inc lattant
ton reen, luit dc telle. peoinalottune
de doetntéenmomnat et dn dtenriement
'eut ttaalntnnat ii Iode nt lai atomet
lieue eemmda te aertt nu. Obnptnn.
tenant runoin. cuti en crotende dans le,
enctiene pour nuoieair in raodidetore
de La ticruun. Falsunt lutina truc
n'Iuninue doua la mime euleic, il
taille te-ttnmbtnun pootleane. Lattait,
ont ta lIonne 001e,
Sur en, eatretutle., Maorie. gent?
der000e dne motte de tortune. II ne
trente dent une eltootiou ronéo. tIen
bues amie lui meseflinnu 4e recenedre
tu enrelle énne intente, en tu'11 tInte
lier teire.,.
La recto mi libre!
liais !'Oenemllire 0tnlrote annuelle
se no néunitn que tant utatunee mute,
et n'ttt elle Oulap0000le de ddelener
-te erte!dtnt nlntrel. D'in Il, 0130e.
ter Dent rerneirl Aumi La monuuue, au
lIeu e O'ennddier 1er nttatrtn100,'un'
tes e me et qunittd de vtoe'rrdeldeet,
eotnti.ti cumule trot 0e 01111e n redt!.
dont eénlrti l,enel,n!te e,
ne. tiare ttunrhte! La reatn
lb
de l'été titi, li a renrel
des fraudes
du Havre
2 bnul. I
titeutrmleolntaie,itrttioimtm col
Uu molob iniernetiooel I oe rlariruoa
tout etuirer
ptrtb à et c. 000. a tala aeeteuit' anL,b,tioe nonis ado
nurtnatlouedaueoteoee, net ntln etut'
loue eu Slodn jucqoae.'ltbomns.
Cou. le lunlieéa, tee éuo,ces nneieieee
ra aeroir dn erdctlent et tenir lIeu
d'nrtumpnt à enaa des bouta tenrtton. et truotn,nn. eiciOè,ent in oible. la talle
eatrcn OtI mlolelète de. O'iflOortO. bot do, lé colla, eo allireer déroanr ole nette
es dtetendenut ton d'cbintlr nu ioud de )lenr. no ne00001nut eae moto.
L'spcèt,nridi, none ami Berlin, dépaié,
ta enprreeeloa 5. tonte. tee peeeien,
010
1511 tee ducos à l°aeb eu dore In Pren.
eeeto
Rer
'I
getti
relel, loto, ontIeltI, )ptnnnrue
dttntdnr, selon IleallIr I'ouolecoem ut.
penoallo, è. on. I. M., 101e 110 001,00'
p
O
meule toéérc pot l
nu Pinnct no 'dlbil de homo.
tins qi 0,0,1 In mn'm,aimn dl Ioulée que
roenitètm 001 rerd lI.eto 11.
li Pote d'unlmo. car In ,tnodenootO
NrpI, nue In 110lsItOIl 01, OIlIlp'o'
dde lolrllpCltitir, 4m, an»aeno rI Oec 0m 'commbnmlu Ievlebetorullr
tu
ntirtn. Otto dlltnlnt,o',lnovntrredno
mu ïoairpmloeeol 011 Od(leteué le neeounl
0011101 F0111001, rI I'neelrcul 4,0010 0
eenréaannenelamailleurndneonlieeoot,
Cennitie PLANchE,
iormidnhle, ittéeieoible.
Filiniteee,enus, te, Freoun,,, du moine
maosoaiinunntlnnanbtàl3neefair
d'étrnnaon rtrnrà, reunuo'il. ett
Inilti
bome en, meinec du teebt,
Cmi d,e, te, ni mu neelaiaercerlrna
en aiaouelàenne.
Dec .1, emor, Frnnte'o. Cnonoanc, Cet.
h cotre ertrnrettmp te rree,tittn en en' eèrn, D,ommien, et R,neié éareer les
tena101tr.
Ce dernier, le rival te plus tongs.
route, ne erra pou ni etriltmpei Ilimt'
ASSOCIATION
al. Lee ertrddle pmtlurée lIer La lien
que etur y otrtrrr aute dotatruot la Foute,
maIllet de noelaon, entées uni Ont1- 2 boit à I. L. Fn,00n ber la Sonde mer
reroat relate teIlla le trIne tiauro de Le Fremoes irueni an bmeu e,otch mec
voleté itt qu'il me ote lent te eut
mrlrur eréde à ce Iietm d'aeuuie. due
noie arme n°1,110 iurtn'a le lote,
pn atere0000, alonnione que l'omble redoIt qui nelir dr, Saddoi, qu'alla e
do La Itorqon au ponta de direraon
éiteet!re de EAeeoelullon te teaOulil
immédiutoment tnne l'artietté dO'onl'
'0CYCLISME
Aol débot de l'annIe, l'Aeont Fret)
blet 000leeo.te dec nrueifeetoltuoe ut
LES MX 30)005 DE PARIS
miel te la cille eue l'Ajfulre Orprjue
uni or j000tu h t.bmitcu. Arrit mtrt Aie q010t,ànOeàaurt.e'ear.àtoreà
ririeolte, tut 1100100 tir oetotinel li 'Ienhteete 2.568 b,lurnilee, 000 émient
OInt, no nom den 0mb rie Feu, no ellenbné, Le nobl'a arteeio dc pIn, et
rrt!ei de roule rote In aemmer die. plu. noms,on, cl ce entée, de, pinen,
irtdirr 1cc rrpr,teoniOlioen.
dvoniree iOre éeemée,.
II en vnoieen par la nulle cioc c'est tonele'uee
Lenleeneloeeréteieleeniennu.
relie lettre onl Oroéia In oaetlèOe de In
I. Antre,,, lleene-Péii,,iee i 2. Ol,ie.
émIe. Mol,, lemme In leu ereintqom
ut, ragtIme, celle-et ce 100011 dtrltt, 10 Pleoneeteel 3. Unetrn'POoaaiei'. 4. An.
il récrier, ni an bttirp aI tnl enrerda nlrtmbeen.Onpébme.
Ont In lot mate- Qetlit tedtgnnuile à
A euoetnr.S.erg,Mnee.àdeut
relerdementl
1000. LeGeeeèe.LeDrone, àlroi,ruuee
Alepi p000r tu pramltte menitesle' AetO.00enunl, en nmoromin A. Pdle.
ilttlOttdnt,i1ehOi
b
e-0e.
0,-M. H,
MONTAUPAI.
C. rer8l
1
01001 entl mrccloul Irar
d'toltIibn 0e Muanlé.
rm,lot do, eéritvo /dt'mtr I B dit Oror.
4e 11010 ileuilo dl dublaut ,00'nulloa le
1
1
ra
-
Dl
010e lorI, ttbmolt dma OIfe100bltt. U n.
non 0m.
Mata l'ntllyiOO dec p001000 dano mc
1000101e 00 0101011 POe ,'lito cr1010. la.
I
gg:°ggg1:°
e)u'iotnE Edo 11300 P00 sutoJIoiglIL
'ru
nO1
Igle0g10011
000rr le PrOIOitmr dmrlrO II Ire 00010,
poIlent ttInOrlt eu OnIooeOr, on 0001 Le bilnen dre pmrteu itulimecmn
eltulIbo dom rottoreo Ont ttpr000torul
d',prba tme ateliotlqc,rn cl.
nmot oni, tr0000 I te ébtore 1101001011,
litb tOit de ho BulpOtte no 1101 1155101
fimiollea
0m t'AhlltesIlOe dl Oullaoto JE. Cette
VIlel ltd
101111100m rot lmeo,dr uulooru'toé è Il An0o.qtn. 1 novembre,
d'amrOc le, eloOi.tiqtt, cOlbelelIS
StImulI, Isp le r,) PoIle, le m011et ml' III,
toltoo Ire loIn ,t àlrseée, dsgs lei'
111117e 00,01 0 Ide01000 r) Ire lev'opio. In
mOl tunlieute OrIel, le 000011 0m bel
nntotd: u edmI000biO dIa néeitioO.
OIt, ltci000acprlaentult e onplr
li
-
li mionune 40 ,eeondee pool
LES MATCHES DU Il NOVE.EtBlOE
d,nolèor, ta OuIlla collluito, ou mm
00100. 1101 001100 O'niiluotlalloo 10
é'acrlclee 10l1tm mlloéc llttm0000
lime e.
P11
dcl
dIolittie
Oc Onocail. b lluubola. t lmuaed no'
00e crrunédolorue de relaIe ihholueillf,
10 m105te) I
m'nrtot.rlire per ter bntértm méecretet In 011110e
lIn 011101er luS elI qontreàlcteén e
5110e. 00000 tOfltt'OPI, 0011mo, 11m ellln
epume
0111101e
lOsu mteeil!e.e ,eeet errtvées
à Ojiboeti peer I'Etluinple
COol r000re acm démoulE Cclle fol,,
et I1Âlleaieie
exhteel mlanoleahieemeest
40 lIcol On 00mo, L, 10,01 t O 000e
le, sbttlello OttOr0010, 50 ddtllttlt for.
e, Acatrich.
eotolrmpul une 011 brootoe ll101rloOrm romeloel bIO mie,ec nouttt100t utamo
01es t1eCo Maucem, 011000e I0000me tal
0000e brIO mnObDIrm Ou A010ntr t,
Bec ed0011é, trpobnuc on metbd d'os. atrlset Il urbI, acide, àrbtaeoilnct
nom 0e epotre, lInlIerloem nu dllnolh 1011M 000ambtes enet ermivés aulO
ne, euere. eu'
00101.0 ne leonlo amurae neneruoiimiod, lu000eenlenonbe000000nertle alto,
00m '1m lhd.ulu Imoom On mnitbnudi,rs
otàt étbtmpleene.
101001e, dhmrd 20001L 0001 le 01100.
lino donenele dc pton 01 pIes dIfflolu,,
01 mer 00 prmneiOt dl Pmpltlonouecei. le gtuverncmelt aullililhilu uiepd
Pt,RflEti AIIIC.o.LES
,.
.... ut. 0.0.
, nn, onn,mnrueos
Ln'Stmt'Adeidin. démombré raa de
oanubreuu décaola. ohiiné de tai,e telle1
n:':m
à As rieaa e!aulnenéa, eu à de, tacs. I
..,,...
lioeeré,,nnealéa,tutduennédoeerooteeeee,n,,,''',c.,°,,r
,
e.
--'-
jODIIIOEE Dl) SOUVENIR
Elle cc diunolar, anboald'l,ni li tances.
bec are, no p,neraenae , In a,ohn. le
cdrimeoue de l'tmmel 505 0000e dae,ro
i'FlérarIàa de Suordelle, le mir, à terrir
de 13heure,, dear oml,ne da neebo. doet
la béndiice 5mb 1101 muhat nor,i à l'est.
or, de Petil Ruabrntun nul Pn,éniee
orleeanleh, 00e 01 atmndlonebomelu. nbue
001serecomr, 001100e PI feIl 0e pOt 0ème.
Or Ibid b1 edOrtlOrOe 00ll010,onr,
-
Cnn. cnn. qui a'ie,lér,,,nnr ses cr05,
l'utuoun do Pouir Runbrmeo
"°l:
collet, Ove onmobrtes de hello.
lI 11010 pel,00trmcnO reobrtrtd par
-
00 Il luI oun00001 en 1110 lOue nbn,
lerinntleoor, veom000eri.e et deeimo
lion O'oblnleunteie', pot crIn dl Bonn',
ut libètun 00es OrueOeIoos no rOr en'
lui de IloohotI nom Ottn dl roolbanue.
bItte o bib oundamuu 10 1111. B
Pacit, leur b000lrorlu,tg. trOu, Ranontl
et an rrluom onl lIt OltIarO, en loillIte,
l00000n clodO rmod le
00101011m
MCuriTt'EU.iEtl
U o. at.
Aérinaue A. Pmuue tee 2f à t.
bn ne,.
Lu rtetede dr Leardia e'imteee ,Ilo de
Séimt,ne
CLERMONT,FERRAND,
deeoee à le tient merdcot edoee.,ire. dre
Alces bat Séleciioe Allameone Dec
tt'a,'tan eonèu!a do e&rimOee,
tual,tde er ve beariu etc do e fnmibioei. I à 3.
Coaltta,Cliretriuua bat S. C.
AMI.
4cc en mu pie, neer ole eeeedee bonite,. Aibleau,,
rot 10 à 9,
e ébédert ttrrotemele, oct ,eieete dc
Albu qoi nn,it nenni, loi 13 colon à le
'aibelrn Put eniomdt P la uoémoite du
mi.tnmtt, 0e ce céraiblo uo'eo draaiénnn
demi de mIlle Mieeudecn, né nrridne,
000ia 'ter tard,
tellemcnt d,t. te nneeceottln,éeianae de u,,.oemra.
Co,ouea ,né,ite an Oiciuiee dou aun nedtae
!iteerteiiiar.
E. C. Leurdni. bar C .0
Stade tdetnis b,t Goten. LOURDES.
NANTES.
Toobas per
Meelees r'n tu à t.
b
LES LEZIGMO,NAII A NARBOeéNE
Un. In, de tiuc le, Nerbrr,re,',,rntm.
les hene., r'mOieoe,ntec dc, malrbore
M I.,
100n, trubnee,trheroams
Toulqooei,
dc rite croc eeetnn. que
mort. oaormll bév011leIoo, 1301e l'nmmtO
0tggb,O
gOeg'gI
Lhog000
m°gg.
et
I, boité
0,00dm 10100111 le ttcit vd00000
la 100111e o d00000tl't 0es 5mo.
ouest b Virnec, qtn nI.
OOenitlOt.
ami bIbI do prt000 1101'hPbO'S511. en'
OreIlle ton 501 dIe lpboeoee, lest, bel 100,00000 dc sI. 0100. audIo mIolelva
p.elInOIt port t.noOl,a
gg'g'g. 0esli POealeoe
0g0;g:, dolEr, epooeu
nnpall eSomeb de loneucdar na ced'
Eu
rien ri elreIéclooloea'0000nilou.opmdo- 001 0e mm olIllooc le lotes,.
eottitblus
001 t'mIlrle t I'dlleOlbreulrO. éohuf101. Il l000rtrn,meut
de
érrmelr ose plots d'allure rbnr mItelle trumetlmole ne mtann,mpot luluntietsonbo
0101111e dan. 111 00101100 dl,
ruer, Or eorrre tlelrp la Docaêmaeenln,
Atoll 01m lvtrl000c lnb0000lo'llurooe, 'II.
réa&
OuI lcd
OOIOerie cl 10 Aller,br Ire
Odnotr
Or
010rrm
00e
nurobo°'t'tol
Le eeppersaien ripa Csequea
d'Acier
Eec 0011. lopcooleeoere. rI te écrou.
or de 011Otm, rue-e fflllmr mt M. me
Omble mOI'Ou,nb cl fie dIe 0011000
0150101'. 0001 00 00001 0e 0011001 0
dl,rll00100, Amen 1100, 1111 le 010010.
me rel'lceulro et frurlO 51 eébl'eenre
SI 10 000lemIbs do M Âleettoru
U teaf j3 dec mereheemlsu
pam le Stiet.Gotharel
jeieu,tfié
Vert Iltalie
Le coed. le
ClotrO. U eanmo,Noe,
nsree. 0000°c 05 ors rorOe1t.lO001
Lumeau On 0000ohc euloalte
les OluOn 010 mnrotnnitnte
vnr le
,nmnlOO
Vol ,ll.rrstelt, 101000 dols 00010 dOdo'
nO Or rurll Or 01. Huornaer-e. Le oeIl,.
e éIln0100 l'ecu errén 0005010 mer, Oetule qoelolte,
l'eelro 105, ,pm ouOoee 01110, 501 050
u,umhuc.dl,On tu 100ntil es
enI trepé le epIr mIre M r00mo;,.
01e, f10010 050t ,'Olpùut rr000ltOm re. arell nO colis d'elle brnullerle rre,onc
t5t00hi t!'
II, treosportml
lursIr,
do
EOmOOr
Inmhr.
err erm epoblooc
t
ue'dtler,IIe, lolo,, ln'Ooteel rIO,On'ot! neeui Onellosolsuue Or d000toedra0
edul
oeoo 011 IbOnoos d'adieu' e'dlO,rulrotlon. né S rcopbaoer cm halle il dO
0010
ede cl aemloel sf000 Oro élémrurm d'or- aenmule 51 p, lmlrrlaObtOe
roeleOrv, 0m 01001e 00 an epeootr,Eo buaeo,leantOc00001aeouellnbaà
-
Inter 00 10e e ro'd1011 loto p101 aol. emelrolitnle.
fOeOeOtI.10 101100 0e lncnrl500e 10e nec
Oct7.110. lee°Ole'Oosm d'Alilr 00170'
pelcercor 00 .010001 00 te 010101e cr-
Pnrtnelioli umac R. C.
Des prêtree pethnliques teel
ceedeme)e r, Allecnegte
100, rmt ee000retl000 Ores mn Orlluc001p
rI more, oro mepul. 0m Pr100éme Omnlnn
ruoOo e 000001,10 110m. molOruluo°',
e 000100 I'bolaalemliov 10100011 00700 '- Le 001bu001 ObOln.tu.OhcOlII1 I
ADonne:
bemcnteltmt000'lmOncolIllorlenoeolle. OeOnu000nOred.l00000eSlOuOl°
A LObG.LE.SAUI.OIER
telle ta Il, elnI Irretemerol cocon erdco,. U. rolec Lun,.l,.la1ulvien
en
è
flie, donc a na. trmndacrmOnl toc.
t
Dtrnte,eae'aee,eit ces.
Ootmr000 110
oInt trolle cc mltllOLIl I-le Os rosie'
Prréodte. doeuae tel im Docteur
littec,
000irtuot sO'oOleoOr Otlraln. VtOg°.mteoe
raa,
na eu doc,
I.os eltnn. eu neberitimrrt,a,eneeea, Be,ehe tia,,,' i'au n,,n, pnue Pan, Son In Gitecer, rri.idael d'heueanl d,r Colorié. l'on OOroioo. par le TrOt,aeal 0e le
rartlmlpatmte SeOlce à ont I, Otéanbrtt010
'ne eneco troc noutin et Outetaenl male, lie Ca,eenoene, dens oo cour ole lelliat C'en nelea eu bénites loieeé tel lu Iran.
née du Sourenir qu'ue idéal . la artel
muni de mdlier,
dom,ne
ma,,ne
mai
marquer.
m'scle. n
Ut antatunmenrséebre leor en nier. Pou cet en toreros. mccl o Ceee,etne,' cli ,ceeit. de l'hereonité dob n réabimuion t
rlorntlle aa Creoiri da. Ptréoia, de
IiI tan ce r,toie le.bilualle.
1dm béodlilier dreemaetuoa, de l'oeaere Veut I. ruicennoe 51 In plus goeude ceci'
PERPIGNIAS.
LI. S. A.
P. bst denan teeit ,eanbtreen.
1,15e dn In tienn d'oemle An, noeloet cl
à
000ine.O,lab tlnobeeee,a rite 20 à 3.
GEORGES n REDEVIENT RÛI
commune,.
Le, nrclohe, de eeebr memore te pré.
Lmeo,gllee,nt litent
DE GRECE
eaeee.àlSheeee..snelcteeeeiedc.Por,tc.
AUTRES MATCHES
le Tm,lroee Me'eopo lennc,
à
leat
eeod.
A
o
,ert'ee,
le,
LES
QUILLANAIS
A
TARBES
pteldet,&leut cent, rut In, recta
laite. jnoe,ul nhieee, e. qno nse,pieh, tee elrcuet,er dec Ppoéuoéec de Zeoc Série .c
leinto, dn reset dma rotée toéoielt,.
Le. Quilinn,ie mol e'tlleqtec à ne dut
ure ,éieeeuee de Iretnre de, rein clubs
14e crI le leeed bnedir,t de tebime les Ceteleoc de ,éuea,t mIe teue,,
est le, T,nb,i. .ree le,, celide
heaneun,
dàe,er,iiéoeeee
eerendon.
eue
Poenot
.euee
Btednle'e
n,
ce
le,
A lé h. 30. le Stedr Tonloe,e,'e ter. cl mpuan,c linne d'tennl. cc in, Lebecmo,
Neebna,oe,.
qu,
ont
cl litent ce,nme d'nenetrrnel,te ber ntn,em:
ortoed à ove terre ae'lmliOn de, m.illaue, Abedia et euen, Seleeooeeet liant. .rià.
crue,', dn ComuOé de Séleecinn dent cniei cml cliurredoolebla.
TOl,d,ON,
Sadnce,ee
Tetbei,
bat
(t'
aA n,i,,etn cane pé,il, en niemrrhe eu,,,
Qua Ioreut III Dl no, icI Eieoeend. le,
C. Tuelununie roc S à é.
toriàete. Aedrleu OC. AIbi'eoiet, Eo,ou,nr, aIl., qui ,011OI moinhé h omille.
Pttan
à
cet
dnèa
die
le.
ta,
e'nc
jouée'
llrie.oealec
Iteill et Loeruir 0l'nml deocro ml, rude rhalenea dc NinelP, 1 Il.
On T. O. E. C. eojeurd'huj, roui
cèaue.
aic,enondeeeeoieadtiuinoele partoi. mal note nue taie de Aonni,
Pmmole iAe Veherieul, Toorii ISoler. e'ioeliomnottaroàeeeire.,ileeuecns dia
Vnlnneien heu A. Oliroo.
VALENCE.
O. Ci, demie bol, Bmia, lb. C. palé icom, ebeuec..
ntitne,lerdeeleeletreent.
D Turte,.,,, ltàû
tel. Amcud lC.ense.Oiumpi.
Peonnonxaeteteoleiouc en, t. l'an' OAltoT,Gll0005 -_ C. I. de Seine. Albiter's),
arecu ,Ocl.eÇI'reellAlenieebSC
LES CARCASSONNAIS A ALICPI
deaure rmecaeae s rtueene rama, e000et G,raun bar 'IOn', rot 9 à 3,
Rinnl 9,1. 0. MoocelLnoe,,e(,
d
Vu te S A G. Il. l'.rnuttbteée(,
pa1
GAILLAC
Orbe,
de Peu le, Am,do,. ,',rlltecnnt
Reureoic ml Puuetrm b, C Alhiooir(,
I t
d la
I
b Audb. Le. es. le, Deteoic, les Chat, le,
Lnnceet
lAeenic
VIs1eiee(.
tuile
lAoe.
direqa',lree'I'aeaenueeerntàrallr àEilERS.A.S.B.irieeuieSl, er Velsecierol, Aliquere IPC. Tonlen. Oenor.od. se Colon le, tès. s, F.,. le.
atode Pisennoic pet li à 3,
O'omen Renreud le. Allenrette
CASTRES. _. Ae,rro Csdu,o,,u ber
mer, emet cecI lenureeinrr le Sludc donra pudceolc. M,i. I. ecald mbob s,du,
Lea lnneealriàee., pio Lerrym, tel Ton
eu.e
Un,taraté
Club
nec
b
à
3.
tle,Odeet,en dt 1éaeere, tour dume.rnn,,
lie reenen d'adrecee, de eineca et da dcl,.
Sarde M,o.ceéiaiu bat Teubou,ecircrretee e lotIra reemièle, cnoniterleuéml',qua.u. Gncmi, de Vbenl.0
MAZ.AMET.
ne orélilaot net le, mémee dtouts
u.
Stade
Cnrreteenene
mu
t
à
I.
COUPE DE LA1éCUEDOC
llualnnoa terce lamai, ce chenet
A TOIJI.ON.
noecr,l.t
oc cbtl00010éne
bu 100mo O'utt tOrOaaOIiue. e00001
ntlee on olt100et 00 brIO mlumd'Onuun.
101e,
Qnnod 1001 Oïepomn.01rn de l'lil.Pt'
Ooliàban
Eu dIlollIm. mono In monde col ter' do e,000e,, 0000e In votc dn lOAOluubc
,uoaO mail 01111 bd d'uom r000cnaliou, à Olenle, butor 1m 50000000.
d,annllaltme Oc tlrnonrlsn p01 Olé 01.
L'Anlolote préimdnit oc Inc nIr'
p00011
1000, I' e leOrlIIénmello o Onir ouiller et erondo 001e l'Italie, ,n'
05
dit à Itanc0000lr Ion maluè000ie,,
éluoalnntu Poceunle boom netol Ot Lille
UI crédit à I'Anglètere
1gIg'?o.g'gg1g
éelpnlm 000m lmtItlorlOe 000 00011 P0
lien dnros le 0101 dl O'AJpoole peoree
b
Pal
t000d. met, III elle loire mrOol,0-
10110100 000e 00100 e,om1o,b0d
mcul porno Q0'll cet mnmmea loLocOeor Iloonle 000lIlle au rODt010.
Pluo
les
I
,uèoev,
I
'- Lrrn 0.
AP4LI_ O. A. Mnolé000eicnnorce
MIra LaE000,
orlouu,
nIélbeotre elmeOr rctie, dc
Indic. C'oer.i.dice tee tee Lévieqanein doc,
SBONNEI.cibOIJo
tac tio,leneeer ic daroutl e'ineloree de.!
r
000e Or 0001. Il con Or0010 qnp1000 O'tel à DblbuolI, k Idcttaal100 de
roue lIvrer Or' lire. enelg'0e ,onmnor'OOnoeOrntee si
ti'tI elotI pbloeel u
put, 00 mli,, go en , rolrcund e reIne OnOM In olulqhmusle O0,lneO.ulile,,
000v 4.000 to, La mutrhtcdila lOtIt
Il a'aeitelt 000n 0115001e ut Inonde.
e000eb,rllI env la bonde e Parle. oà ttuuen Oc l'tbOtot,utlOn e0101bel, 010
1110 0100 000001 è mil trio.
riottolue Ira tramInots
On rvo,ollnnt 00e bd. aee menuboee
11 101011m 01e ptn,oioeo,ltibmattooe
Or le 10110v itou moluc te lino ,ntls,
la ,beedt 0 00100100 tout rrl, le dcc,
raitll000 le oeuoehandloe,.
000nnii nvnli tels
011ail Clouant
1010dm. lut on-e les nimbe sol let eer'
It erre lu Fonéloit
Un elm,,tï itolieu
Le, syndicnt seeialhtee
Vlnuoem, a 001000toe
ggg'gingg glu
àlnlede, ActaS IndIen n'a éti lot r
bo'nel 1014, 000 tare tollierb.,,l bISI 0 g
E
01, rue 00000.dr.010ueop. 11. en, Due'
rout,, di, mon d'Eudblcn. 11. Occlue
le l'Otlme et 11, rue 00 teubonre Fuie
O5obUrI1dt0(10pdmhiuI5
pende te Ooleotlt Veto 0*0e In elrnoe' oul1100'hal 01000 de, ccl,,
colt d'Elul Drrlrtrelec,melmnlo Froeottl t ilne, elle l'emtmrnur loI rot doeé,Ie
toit on 0000101e t nrlul Oc p00000 te
que note 000lont dm0111 00I,
nmr 010IIOrrI, mon! 000rae'lee, s été Itt. ISa eeceed eatro te RSge.
1100mb 0110cm rI Ourlurd qn'O es torIl
ml lImon etc Yemen
trciemorotm'ervmnnoeoneomnr 001000
111e cc
AddleAIObn, e novembre,
tb010llo lOt O lu polIr dec qonre éru'iO 01mo
tnueoetuml 001001 été 000010 notaI
o p0101, L'élut Or ,lècg cOrso pue mob- 1, NOeuo
cl pltmn de Ylmen 00 IOn
pslpoE Iloroorpntldnnurrpradtbrote,
volet. ,orrro,d d'of/irlrtq dmi!en 0es
arrmo relIt 11e mnlnt100, tttuett
crotte du c001rmrcultllt, tOtIt 10001 le
e IbtItrol 1. mOl Il rIt relu 01,10111
que or ot',nrr 00(1 levldin /000
maIller aoaoi kmi 000mo Ibm pm.0
En 111100100, le Bnreutlr 1111m 4100. l,Oue000iO 0e l'Amble ,ednéttb
I'°° dl11e I
Drn gees ,ct'af
Les Matches d'aujourthui
t dnon) , t duale 1 eai, I bit, I drurl. reona,sen de, rniulee danaateoeu,
N,,alousen,ieniertnnuuei,ea.
L
d001eneosoneeeoene
otIé 05e bIle tombiOnlcuO ladénl000e.
ecaorathir let S k,l. 152 du oerenol,.
u feu aaloutdtuoui nea eten.
T. O E, C. ber Oco,t Athlétique dur. de Inertie, Ad,e,t. eut le te In ie. dais
demis non 40 ruiote t e,suic. b bals. looranoot ,000cn' lea,, 001c.00eoe qui
Le eé,atlat cet là. eeenr éluuuenr pute
ctOaeetoa que i,, m mulot,.
Puneol le, 00011e dl I oneolrp ou rrr.
apten 000eè oOl0001ial4
1010 oorebrg lcd db I000rée. 001 1000 ole avlot.lb011Oc
buter nlb,retr ire. 1m nborrs
-
LADOUME.GUE AccLAME
Perla,
lolo, Lnd000témnonlniieujoue
U. S. M. ber à. E.
Prrlé en ermeul nnmlto dl M010ilouOltoe elmePmeut à la rrérarotllo 51 à l'eed.
mltliuïIoltelr,, dont OlorlOntn.urie 001 ecetlon de, 000tat100e dIa 1000', tel
pp'rélrO Or, tOliloleiln d'lneoenluoI,
do mrrodte la dir,otbul de I anturO em1iro de qunuquen dintoont Ou lb.
e Plus Oiuneetiv e cul In, tom osIer.e,I.,., An 'huIlier, 0e brunIe
nopplé.
C000lanmlt eolicetélauo. L'utiob doIt mellemI
In 1000e et Or Doleront, je vole tU tO.
C'est le eytlémn. en loul le mimé
DIode,
t'nn den ott cy000m le dlneni000e. 11101
-Mi, et Onitl0000, Inenolé e omble' emplI é par lIe lulurguot, pnr las
lait 0 tmt no lIcol crue ,010eOe laie P0000ho, put les Plullyny, II pe0000.
dihai uut' noh,bition oie neplaodmn à ce.
La Vie sporbve
toto
tan, la olalol nrientnls, la lobes.
dillocourlIe Or la pohlioue de rrle000e, Or umoloobie o donliuul al marche, eà
rI rot bolleébolnt 0001010 mulOte 0db. ietaeenn DumolO
Lcd i000res On 0104101 rreeldtl 00e
lie, al HnnlPir. e'Allrrtloeiocum
11010rd le déetrteli 00 l'.l0000e vélo. 011000 GOlOilti dOns 10 mnulIlOe dc
1.
L'eentrl anti rornl p0 000m louccool
empbtqee Rtolmsre, nom ronInlonbot
cette ortirmoeIoe t le rI) forme pué, mu O,e moIns, due muirroillnusm, des tee.
ocllprv u',po, 010mo l'oonncnitur On réé rOmane 00 Ioda, des Oèmluva cl d'obon
OlmOle rie 000tr, et dl mobdrIet
AIeooridrrrl do Onrtton. O M000p0le, douta
Nue 0100rbemeote roultIiocil I
1000rin010 In 100mo Ou ovn/ tn'rotSlr
l'elonoeolmt. malgré 00 crue do
druu MiepOilO/, rlrbo dv rlouttr en Il' Otto
totteul Pot. L'tvlttioo n 010lrlSoO eS
g'
eu bacOn 1 1101 auenl, Cl cool t',ltmes 000eliolo'rnvonu p000rur 101 oluolquv
lnmnuhu,tlueum. tueereueoaeol le eieils quai. Le loue oit loué 00mo trieur
Ce te devait le, tire lu dmalpre
ATHLETISME
000100 dé/initlrrmrru 1m 111M tU Oc l'AéieO unI 1010 leur eonmt,eloa
1)11001 cl Il bel rrtetu 00cm lu 100m rI-o.
Lnr1et tiuja
mm00
OOII°4ltf
l'Artéog, PrOflintre.
tItI.
NI non 010e la dereitrp lets uu'it
Itlrroeneil dote on eeen colltiulbe, nn
La S'Iiotoari Ochré 51111e et ne
00 tIllIllac Ou cbaoronlmrnl du ertnpn de lb, eon001eto Ip mIl mro,ea.
il moi 1014, tntibluun oIt oon1010hr. 11, 000 a0000ilO, nelliIntere O 011ollere
cucul euro 00 Y10000l001r nI 0000 l'y. et 0e lotI mb 000 000001 dO lumtlaa
00 e. o. Pop l'mtOm011o 0011 -00010 d'ue' 000,0 do a010r 1010000.
temprir III 101101 O'lblolro Oru'tbOr. Il
0h00, Obloihlne Il llltgé de In mérite
01
g
E
030
I Ire O le Jr.Oq
g'
m1°o,
C'est cmli toc Inrtqu'nn l000e105L nbio4eooe.
titI ire
lot de 100001m dec mnrnhaoéler, enna conleonol le morotiaudlte aiutulen b
lion, Lu mnrulbe rot è la pemOtutt de nneee,V,leeimn,eon
-
Ire, Ce tbl GOrO, 00111 nnPl é rbrilco.
bal quI net Oiluloi,e bon plUlinuen 000e
dl 1
l,melcEomeooi0000roilbnlnool0000&
,ionl
Commualqtoa
LI défloraI On 00es btlé0101bt,
tom 1g tOuai 110 sllund Icone Pat
Or, orre,InliOole Oeil tind etc'tdoe lolo mol, b Oélanhom1001noc0000eierco,
Ira tOrOi0000 d'un mOtrorIlemlrll oorl 0e lItre AIl00
nt Il TaOacsOo belle
lu l'OOéObtooie ,udrutlroe, membre, du 10 ohIlgO à sa ruIle on 0100e» é,
r OrIno e, Mel0000ioed lor'olopurrOoiO. aomrleou lOtionnes.
m011o opérée hiom h Bou,uolleo dauano
d 001 p
I
ni
iitllp aorott. 000cr 00 tltl lIns.
jouI je,
Sornc, O nOlOO,bes.
P07 10 01h00 donc in omi000 elécol Or,
t
rire à ietirm do l'astettut!en let
lene, D.
Ou rrtetoeut t'bettarur Jneiele Péri. l°ERICI.lhl.lX.
Cutale,,, 13 bat Péri.
taud qui t dtmlndnend. totOn! Itop dora 3 cet OS Il,
et
de
prdetdeut'
nesteli!
Le remmeliiqocé Illiolel
rrntrrrru Buléorlo b 00400e lelOnnot
lem001t 000e le rotor et droit dIlt011i
-
.001,100e 000néle Iuàqu'à aIl, auatea
rlrnlilvem000 oplré à 1101010, Il Guri' d001anlxat.e soue loaahn acail. dlpuiu
la dlmiéoait, On, roc Oenhet, nue elems lole000lt malu, IhOiSI le 00010 pues
clmnommo, e Ctuhleteemnctc binilulr e, lilraino de euh a010,111, 01 00 alla-ole
elle tuent soloinllcér dote lu baron,. lba'uè c l,aoa!lmniI a 011
hooblia Orqlbu b Gotmn, Ion 1001101. auto CaltaIt. et voiel qu'oc cci nmeon
tonte eboonne 000teuture b ltlOtnla la b lauee ui 000éruoho,o,eni loto
Ioda le lents lecmiotun lulibiIt. mata 101100 dO SUOpelhnl 10 la d10000prlO
On ,mdme Immole 0001101 détlduil l'a. do lu cr100101 do tamoule do lu 010mo
el000lt toc offerte. cl II honloli b Fa' b0000, Cccl a'lml d'ailllOce qa'aaq
rie db, eom,imalra le, EtOblites' liép000ttr.
1h11 uc 00100000mo 500plrliai, au.
menu, J00000a Khan et Polis WIlIlume,
InédIte O'nbotO. lé, mou Amalul, yole, , 10110 qu'Ou l'nolaee d'oplroIlOna dc
lrucMntnelrii'oelnte Tin ocr' l'otdred'unldbneunedemullbon,.Le
rltP e, luIt ls ,lomeann dtnirut eliote. mill100e du loaudoue 11111 unUe de 10
,abutluliou tee 000eaés, EbIn crI clan.
Ci rom d'Oloolonitirp,
tiqun. bout lu 0000t lodibpbI il neiul.
Le tidieur qee jouett les voles
01mo t ononriva o mi u0000qoi dupe
ne d'Auols'ocre. petett.il, none éteie tné'
Ode.
Lot Aeharir, I. lotIr coud, cr0010e
niRtrtl r, rgerelé dc 'n. dec 010leos d'inoOeteut,
le 1100010 dnloe tiuteeEnn
Imsr é le 1411016 e na réSlen, porlm ruolec,Ivurq
mms001Pr. ,mrlc 01111 esoutot Vent r d'utabllm de c000ellea routes ce 0001u
o tdldtre, con 10cc nocllrnc'rottr, me ré.
eellmo en 101Iniuivn qup O'eO
lorriporua,eo Or le tlrt,ldalleerttlqp evuiemont
In 0000rilme Phlec 0e.
crnrodr smOltlls, le toi Ocre, mrortmo' OliOt000ot, donc
1dm de la lb
male l'OeIl dr,lélm,/cé,cicetrlrme'rt. pIla. 01 Inn'nul.àolirm
barde
en 00101, mot,
rlrot 2.000 prrnOaepe t Ire mlIIlriroo,
01mo onmpl, de muuunle 1urlout,
tc mniteolnoeet tliltt, d'iolomiqnd, el
llo001rrbnod,r,e. Len bmavmn 0000cc.
IboInleol do l'antre où leu dit qu'il
bou moi d'al!n,ero élue lut
Apeèt le 101mo Or Caltait, le taré rot
oi
100m'°
nlutnnnleetiblm cent de rrllier et en
Oureltit, e'dtabenb Innealo etréce.
Si Cethole iotaqu'il aum 010 telredl,
Tmreut P,ritlien, Mute je saie ton 14. ndte,iecnnl deoe ea,ei, ,elnduent la n'oIe. dote
llhuntntulrtuutle,eoremcle,toOmO se mm à amble,, cecI lotir l'nt!eirO
delco. tee rois mol ettt,eOa.
étal OaecoO cl e brade eusieut 0m ereuoee qtlb enhondlra ni nppoeatl
Uno enhibitinu, rdpdOana.te, ton bate 011e
Otto toit ce colt, rdrétno!'te ttnle
Oca toua meecot0010e Ont 1h00 00maI11 Ira entin dune 10011 son omoleue.
ettetlrelaorteque On enonertoer M eehibitine ese. plu,.
. 5e
On r0000iee000ro'plobunlepotcrenoon,
Aannne émntitn o'dteeianit le, ,peeru. L'puuuile n rioma permis é'ioeeumrior
let m010'rm araol000s non
Calhala setraet etc 1m alcetie te
Maoeoll
eonbnnro han, 11e dnrniooe dé utta tai tptlaud'onnl dee menramecm tnrluuet-anos On nue e omntlm,ot e, 00
a Eaaae d000io'. oie 10010,0010'
rtnu ne tautOlrt! b semu titre enta loin bIne oedoatia moie que e'nooeteie
bib.
Palet othltrr 10e branatirpoets 'enteura inmeia d'eltleare ane délonen ereen,eie. 00 deac et ou lnbricoui 0e lOb, d'av.
POoS, bue ,il00010l,' li1000perntdau
ruoleuoet dans teun quI let ont prieS Lénnite dn Leod, stobnelea,. dc la Con.
Oitnoeitt000 Omno.out du minietre dur
et é,
SOrt I
a,n OIe
gg00 :: 0,g'g': trn00g'11gr11
0011iellO
le
Il
plI Omit, mer., dé.
0010moemp de lolo sel
rouI- 10101/1er ri ceonplr se
Emname
m
AeooIa,lnectmtre
Oitoe
le ooIlao'neeorel TbIteI 001011 nul
ion dr Mubloil O 10 met à
p0101110 lento, pmeor0111n sentIt, do Olurcu étoila pole O'Aeoab, en top.
E.elhsle 011011 dOl rommi,
rI Oct or, ce en
or000ti pnt ndolO,ornt 40,10 ma hoa.
ride du plrt li 1000d rap Aunloil.
IlIum
1
01m
qumlqntt 0,ni0000,,
0100plix, colle Oeil roI ObI nl,otrnd,nt,00
01110 ire lei In rt mon In elllbotlorl e-dom lIOnne Inter le riloéten
11
fIl Bolpnrin pel le loIn é'dbet On I ro. dl Chenu. Loe 100100e Ou 10110,.!IIt.00
an, tIn
10011. d mm eooeomOt.11i cIa, armet rIe. toi iroro pOlbIilos et Ol000Idrooi b is
rie 0m 0e e0,.dle001 1000101 4,1,01104
lalrer0001me, Le laie que 0001,0 u,.
de In rlleetnie, El, nepco.
Ion la ltlleti3Oee b000rore
moitI
nantit dOolilouil d'nmpliyOm Ca
ter 1G à n,
rniaull todiaér lie e ConenlOir tee ta. joli,
hdmmr Oo,mtl,eu ..
A la reteint le leu ce moies nito, Sen, dolOmies trelbim o. ton olrilotln colt.- tttlu.
Iieuzln et tilt ObtInt ont emylvO
lriraee
rtsltinlitemlIlletlreloO
0Go acheS0. s
Mukelé m0000e la em000
En dumociIl 00 peOl ru, dure vIls la optra000,, La 010ieblm
o
ont tourd Irdouipabir Or ibm de 10'
tire,
bine Ot onrambonuinne,
11 t mcmli beauroun b dim ene os hein Cuannene Ide et merinr,
autel d000et eritttl à In rteiuuntton de.
CecI en toto de Rmeié dr aédhenree
oc OruObdt était eimOlr,lbOOeebd
00,1 è ne laIt. lInIer
matie' e rlaerrén celte les réseane de
Villercoen, 15. Lcd,, lb.
chemine dt ter, 001 heurt mmmi le. et d',prolece. nne'oe lea .ecleie donuoent
050ds1,mu
Loto ttolielon OOeeOlidtnl iruos pl,L
11011, d0uo le Tioré,
Lo nob000r
Enorlecl tloOer'euit ma ecdenr doue
l'Ogudto,
Oe av Itréveù 0v
e,, erreal rlbtgerlmle,trerrmeudrolt
a'onoa e d'eoIlnOoo - llnmédiallmee
ét11
00100mo
1100
labo
papec
I
0000rnpbiuOu
al ta coloeete t e Do bord oftilielir
M. Croton et doniula h DIOIO
hla
tu dob
Ioltdltal ntmpllde 00000e. Guelte, le
ale, On vient mo!oietnql 4 tOrebet'
dcl In temmr dc Oet000i. ure OlatOolle
nu'Otaerme de nO r. t, En eitend000, edloinO ou mni,n, epcmtOit les
ib un,, orlgloutor dr l'Arllet,
dIe matnteeant, titre une 1m Com.rn. Stode )aoqon.Tboou,araoaehn'rstoéo, Irbemo,
110m uualrltetn comoneor. malle 00e,,
n eenteeieni con, le
geint d'anturaetno deieeut peler toute!
tu
ado.
domtellbn
lé. rende I'Ecbiauler,
te tnnatldlt,S, enni 00e soit In pour dei'nrbiOe.
à POlIO.
Le rocS,
etn!aee des aontdente du tnnet.il (et
Cc doroler o été oneiiIII On Pure de
rien o'mi Dite ltgltimo), let amidmic
Ce sonO Ire annia. toi mnttuene
It005tie, b na dmupole du mie nid
,urrenou boIt ipuepe eulolatu on le,
mate bienlir Deannicra udpiiqoa, r maneptelt 0e in otllibule.
nlaictien Qu'itt motraolnui (utIle lut Cnlmcie no Coopuanc art' couché, es
U.m cl eeetrepr'cse cl flor'ae,anle
dlià itou de trot à dalle eot,rOttrn ram- n'enretêdloe n" lcn.ail"er bilconnie de
Alt I nu
I ce ruilalieunel'
eur e irlti010blet n On eetulee( te t. an. ehiectil at bel
Dell
I to d04 eu
pont i'ebiet de reneeaeiune do reteinte
Viilleeeten, t, I,een, S.
Dà,ltrneieeenleu.roilànneecaan
ute leredup l'invalIdité attetudec
li r. iii. ttardloueu le mol ' il t o 14 nc,ti pour I.eed, qui noéno r i. m!-lb,.'une
L'Agente
La guerre
ital 0cc éthiopienne
Le cn.p elEtet du mi Ber)t
lI'adolnuao dt olnelbàtilltea Erula'
mobOolttuoo n'lnm ou'
molomeol urIné doue le Nord , 11m 000
rI
du jour
000daililet de in 100ilIOlIlObe 0e OeOro
etlainr. Ln 10 0001, Dm00011 étalé Itou)mi, ro oon,uio melon, que StM, Oiueu ri
doc 0001pl0001é d'ln,porooI,mn
lutine.
tneauieltda r'Oanitatll dn terrine
Les problèmes
(étole de la r,emlàre reg.)
trou 010ir et de oatambuollmn.ga 010nlO
t001re Aeeieiae de
eu tomée de enta, Altueilament, on
A TOUL005E,
anal Plie n,enei000t 000 eue l'iaeonctta LnedebeOl, A. V,l!nenaro,, pon Itroint.
atteInt 10 r. lot. iletOlontent, relie te, 14 ac,aia, O bat,), à lb reinta 14 eeesi.,
N9UVFIIFSINTFRNAT19NA[f
il In Oui au mole au loue polir to
L'ofetiro d'ea
LIde, e anenoint,.
IlIOn rtoernnaau à Bootéim, ni qui.
tr000edt, ndn,1 000 000e l'atOn, trIait.
.00e b o ,cm
CHEZ LES TREIZE
eut pet rebut nt rdrime d'iaoouidltt
ItIuIIuIIIIIIIIItIIIIIItuIIIIIIIIIttIIuIIIIIIJIIII IIIIIIIuIIIJIuIIIIfIItII)IIIuIIIIIItIIIIIIIaalaIt
1000001 DU SUD-OUEST
A TOULOUSI
ttetn le lornule
molraluée, domiuàrmnr In ras eoamnr,t.
a toto de en décret, 10 r en n en an.
itt, ta'neobnmnui etanoule 1 cecI relut
Le scandale
Ccltv eestm om0mninelinn
de eoreltoltrntn eVeIt apdté O Rrieal;
tltr peeetd»iq dro rnmitlnalmoos
S Félut Pi n tom dde dupro doue
diu nec 3 à t.
Six ans chez les Croix de Feu
diriges na, aueoriouioei de 10.000 bout-
Deux nouvelles
arrestations
dans l'affaire
de carambouillage
de Roubaix
perd. Tneloaaeiu me O brida 12
ne.,1), à I comte II bot, I dror).
IItIuuuItIIIUUhIflfln.flhIIIIIIIIIIIIiIIIIIIHhIIIIlIUIIflhIflhIIIItIIIIIUhIIIflhIIIII.e4I
tente, 5e te rteaetar, te.eet
tt Peut ton Chitine t'nlde à.0000nlr
pronideut gtnlroi. aeeay cli but cour
Sbudemsatn Terbai, di bee
bObo, t
TARSES.
alun, rrrtnm b ronirorele,,
Rndtclteee Otto tut le droit lionceau
rune in mlee te lnntauce colt rteerld
I
OBONNOIZ.VOUIB I
VoIei1 à Lnldlec, le esi Gebmgee
0010 4 in solte du eelso'v'ti,m en
5gb, me remonter 50e
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
le 18,
j
Milftaiits
Abonncz-veus au
s
Midi me
le
3 essor
LE MIDI SOCIALISTE
L'EN SEI GNEMENT
ba q
'i,t'a"al'e: ene'.'uns
le
rpeugansoqa
Revue
adeo-
Mit et le jugementl
H y a là une tâche urgente. pour
Mut syndique, Mentant nuertant,
d'abord, plus encore, pour tout édueteur eprie de jostice et de liberte.
mime._
de la Presse
Eu BOUZIGUMS,
ONE OU
PARTI
COPAIN -COP"'
Songeons avant tout
11 NOVEMBRE
aux peu doués
......mm......
.
'ose dire que je ne suis pas Un
de eirnetière. J'ose nientter que je n'assiste eux enterre'renie que dans des circonstanJe ne me Mis
,e eeeeptiomelles.
9
accompagner
tes
su
outeMe
g
rtiges Bineram pour faire Meneje Mut le monde et afin d'éviter
e e Mon 'absence soit remange... Je
e die nnele pas h. La foule qui mayenécropeles le jolie de la Tousn, I. les
geint pour fleurir et illuminer des'
jbore.
n
nibeallx.
Je seis que mon attitude n'a pas
ère memmender du socialisme pour
e justifier â M. yeux. le n'en fats
p 8 nue règle pour les esprits feria
t je ne la fais pas omnattre pour
errée deux mois d'aisselle lies deux employons à combattre la prr.,..e oour.
préoccuper. Rian de plue naturel et
nous nous en félicitons.
Mais pourquoi passer sous silence
tel passage d'un expose de Damas
par exemple, coneetreAt nOtre nonmotion de la morale avec eelle d'un
Zorataphos
ou
de
grand
tel
t.rit'Oon,''relor''s grue pePtoill'el'a
Inde.'
e saura Mus, an Mete, do qura il re
n'urne ert que le eoup utile, peitiqueporte. remit
ment utile, aura
que ride.e de Laval mordans. bientee.
Ou pouserare oefole le petit Meu te
'rejoues est-e sonna ee co.aet pteestl.
T. S. F.
FMIDO-TOULOuSE
qu'il
et mg. mu.. un som aÉrtervelé,
Te
10 h. 45. - Une page d'histoire
Pas,
Delain unit os oipsnasa oaiiullieiu aillés.
DE "LA RUE
eLEHlllELO
'e
AMELOT
12 h. - Marehee militaires.
(!)
13 h. 25. - Marche militaires
13 h. 25. - Scènes comiques.
13 h. 55.- Chant opera.
si h. - Culte protestant.
1 8h. - Mereheerailitaires.
18 h. 30. - Mueque militaire.
18 0. 45. - Dernière heure.
19 h. 10. - elme. et marches milita,
l'est encore une combines. de LitMme, clame le délicieux garçon ! Et
LPVInce, il le menait c'est un 1005m.
.ranhomme, un ertelestophélès murtaml, mafflu et 050051equi, «me seule
.
homme politique qui be.gneux voici
vingt ans à peine, peut aujourd'hui_
pourquoi enfin passer sous silence,
los tr001au Pedegogignes du ConPace que le public ne doit pas sa-
grès?
voir que les instituteurs ont, à un
ou miel, oomme
pierre - l'alliance avec la Fran. -
est m train de fere, tout simplement
trete coups - et mets cou., dieux du
cirt
haut degré, le mari d'emeliorer lems tentes.
h. 45. - Musique militaire.
La guerre essel'Abernagnet
méthodes de travail, leurs program- 19
20 le 15. - Seenes comiques.
;
La merre avm
mes,
l'état
matériel
des
écoles
et
lel«
20
h
.Aux
grandes
manouvree
Au
La ma-0151100 communiste fraiseramena.
propre culture générale et profes- cantomement; DémisSion.
se
l'esnoecreeraostur;eptens'enn't :e'annee'e: reee
sionnelle, Pmee que le public ne doit
21 h. 45. - Chansonnettes.
rdooludion communiste Fan
Oui,
eux, nous les placerons aseee souveet, tant reeprit critique et eamer de la Pour la liberté d'opinion
25
h.
20.
Musique
de
dmse.
ratio / Dans us connein.etited.otien,
pas connaître les efforts Petieete
clou cours d'exercices différents, au pale.
rôle de
vous tenez, vous (Herriot),
obstinés des instituteurs en vue du 22 h. 30 - Infermations.
Premier rang. Nous devons leur mon. Le mena itereethlopien, métis&
02 h ah. - «es reoperettee.
votre
u
Kerenekte Ah
trerO matas Milleitinee,lera est ec- aune set une omasion d'ouvrir ka yeee Test le monde a amont présent. d perfectionnement de l'école Iraq..
Ma pas 0.55100 Ion
h. - Ceensmnet.e.
0510 Litvinov e /
quise. Cera ainsi fene Permis mes eueeants sue la cause réelle
MI
eaer , nes per,e,e,toote eeeecees contre
Voyez-vous le ouillions de lecteurs tet
tecoms
de
sa
remettent.
/
Et
lb
g,
su
h. 55. - Marelles lorraines.
rons le plaisir de voir progresser nei. rtai but des guerres aussi, da, uns'
Foggpr
guu
on.
de nos grands quotidiens apprenant 23
eeeem ee, me,meeeas
Moisir le dEcoureur pp-ique.-manitisisV
quelque orgueil. eee eee ,ejej, efejmeje eereg e,eje mjeeemeee.
23
h.
35.
-Marches
et
Mante
militaidement quelque
ces maîtres, qu'en teur n Prémeet malade mat chantera les romances,
laux, quune attitkIncze,eee uctere or obre, le conflit eet analyse, il esi jeejemee.
eefeef ppttonet)des pro) Sur
tee jusqu'à ce jour pomme unique- "?,..1 h. - Au Caveau de minuit.
mutinera tout le monee et 'mettra.
part ajvoatt au
ne chemin dee émeutiers. C'est voue
ment préoccupés de tout ohanbarder, 0 h. 20. - musique militaire.
fe.fette
Hel.
tp.
azCfc'eezeneeiel°,P,Ij'rt
C'est von Kerensky
ont consacré toute une journée de Oh. 50. - tin de l'.ission.
meut, et lugé du point de me de la 'reeeereee.,
Plein 51510. S'nlot
Nena seemees
eeimmm.e,eme
ZR21,°d.et.%1,`,'"Zsei.1.°ere'i
memeeee
leur congrès, le vendredi, à discuter
berne., eeiee,,,emee eemene verne historique. de la tiret. et de la a
faut un nom., emelons Le renia de el
les
rapports,
fruits
de
lon,gues
semaime
faite
da,
dee
conflit°.
releee
ron
ceux qui oist l' h. paies.Me ej..eyereera :tee,
rue Amis.&
l'effort. Au contr
nes d'études, sur les sumo compté.
a Ms Mann le
,en n tembre qu'elle
mtu de
TOULOUSE-PIMENEES
LES DESSOUS DU MELO
mentairee
et
les
écoles
maternelles;
et
qu'elle
lui
nt
parvenue
ee.e.
ee
meeerràm.,e'
eeeee
ître trempe de eractere mi Mem
Pour comprendre quelque Mose eux
m le menas« 17 septembre;
eej jejee,
que, non contents ainsi, ils ont sa- 6 h. 50 â
>mes. Lee arbres torde, noueux, pons-n,
i,donana
Qu'Il a Me demandé. à Fouillerons de
demeure dal jeune force. de roc.
me° occupé une bonne partie du di- P. T. T. Informations.
Il entement, mais leurs fibre tom eeeefee °
dextréme
notifier
mn
aramtation
10
Parla - reg doivent un peu Potinele
eee
mmtees fent les taie les p/us dure et eajeejejeetmeeeemeau
et du lundi à étudier les 10 h. ea - Relais de eteetemre P. T.
faut savoir
ceemmejee uree.e > et de prendre eon service au; manche
severe Pertinax
ee
les mus retitants.
questions
de
l'état
matériel
des
éco)
T.;
Infornlations.
lycée de Butineuse le ler octobre
1935
que le .parti des maraltinds de ca.ns,
De toute façon, les M .« peu doués eue.
e meemie.
lutin.
Relais
de
StemMutre
P.
T.
ee
e
emerm
eue
goepre
10
formelle
de
toute
g..
en
...et
les
de
la
culture
générale
dou
maîtres
ma. Le batelle eontre les sana'
nous semant ara des efforte que nom
1913 qui
tem., l'Administration qu'll acceptait de l'activité post-molaire et des T. Commernoration du 11 novembreRadiolime (forme detwege, me l'oublions Pee,
aura. déployés pour sue venir en
Retransmission
depuis
Verdun
a
510
mulhouse;
de
ta
00100111e contre le désarmement),
'ournaux et revues pour la jeunesse? reportage du End de Douaumont. ExpoHrabusee
aide et nous serons, certains égards, La mort fle Henri
icaon de Que Fouilleron a pris toutes mesure
ne redoute rien tale que le nevem
gnornti
Ce
sont
choses
que
la
masoe
den
tees flere d'un aimes passable damne mei anus
lege..un Mine
la
baarticle mura :numéro utiles mas paumer assurer sou «male ignorer; aussi, avec quel ensemble ee sua le fort d, Douaumont dans
Level, et l'arriven
aveo de étives d'intelligence merlin la paix.
taille; reeit historique ms batailles de ment de
ler octobre au lacée de Mulhoueen
un muvernement salien/mate..
dem brillant reeratat obtenu du lm mtere), le gemd acte. ert leque
passent-ils
journaux
toseshaut
1916-19/7; causerie intente.. visite
démentie.. de Pouilleron
eedee Mine remartemblee. La cura exalte en tant que eemeion teatirable et son le
le dalle.au. emploie Bellay lève
i,!Y'nus
installation â Matheuse lui ont
sous sillet.rs tende cette partie de ne forte clairon de ParralStice; marelles mi- daDere
sa mata fommenne un coin du vol.
bre réplique du Cid est trop menue, de la paix.
des
Fats
élevée:
Noue Mamie.. également dans le occasionne
débats!
Mur vu Il eoit besoin de la rametert
t
Que B. le Sous-Secrétaire
dans rensetememeen eusse am difficile eurnéro du ler nevembre cet extrait el ohm..
Si la grande presse peut aujour- 11h, et 000i.- Jouroao perle. plesen- le Gent., 2/10.11 (on sait en Quelle me
elfe
affaires
d'Alsace
et
de
d'arastés,
Lor.
la
par
M.
Louis
Lespine,
sinon les péril., font le Prie de peigne. du eRameau d'Olivier s, de raine h la sante
d'hui tromper aussi grossièrement
cran. /as marcbmde de fumons out
demerMes
h. le - Concert symphonique.
Madeleine Vernet ; La Hatti,. htsto,
sauce.
n
une
pe
Gerbai,
v ,
raoecch!:,,,L ern: l'opinion par ms meeonges ou ses 12
10
Raies
de
brais
dirons enfin, que les mets. un etej, ctstat de etinab. n'agit d'un
In
h.
orplEent de/de/ode que m meute du rte
silences, c'est en grande partie parce Informaems.
0m
biest Laval est proc.tne. Ion, nagera.
que nous le melons bien.
de Foulerontrendant
na: "el,dre
nais aeu,V.¢ ellatron
h. 20. - Sera du concert.
rel'in=estuon.enta,sd'e"rletd%ac.,Cal dles
neinet, eon remplaçait aux eiff (lices
e
reemejàeeyee,,
te, tout, joue
eeee Qu'auge gieturorcdzegintzlei
Combien d'mtre nous sont encore 13
esprits ornes. Ce sont peutrare
14
h.
Disques.
trangeveS, qa"On Hesittne,
ta,
lecteurs
osselet,
de
ces
<
Matin
:
15 h. 20. - Relais du Poste Nallonal
maures elezs ,rgtUatrnigsoegee ,e'reere. dos soldats de plomb. C'est alors le rte
e,
s
a,
te
Petit
Parisien
erre rude
'Cheire.
se des Promotion an elle. larde rep;.1reiere
ereeeleefemee
elt
fileelUrt e: s'occupant d'abord
16 h. 30. - RetransMission du 000eert la défaite de rite. et par le rem.< Jeter e, a Ami du Pellele e,
élans
anormaux, que Mme Montessori omet
d la salle Rameau par l'orchestre sentent
feseMme.
qui sont nos pires ennemis. Combien daim,
d"Cit l'ilonen.stelgreirelee
uee
muzri'::tn...t
avec le concours de la chorale
possibilité
salua er eeme eereee
de
' eee,sj vaiaité de la «loir, de la
maintenant ? La
a
l'installation ee,
rea
ElomprellEddvoun
et ctist plus grave, sont abonnes et mem.
de la catheerale de Saraeraurg.
reteeur ea'Pe'éldeene. Wavj eeous pas eBmeeceer le Mme, «demarty.
la mlimm.
geemeree jee aeuer
reneeee rem
chute
de
Lee
serait'
un 'te. male
assurent
ainsi
la
taie
de
ces
organes?
eeileeee,
des
mejee
Radio-Jerne
peuples,
h. 30.
mus pour le feectinne amatie, de
remarqué que tes docteurs trouvent gui unit lee Après
les idalroons 18
prej
eeee
eneee,
eemee
ie
J'entends
bien
gais
tout
crtte
lectine,
19
h.
30.
Cours
d'Epagnol.
Lattes
itiliennes
en
anima.
et, de fil
mea mteressants, au point de me mien- memongen.
matins tu US
dont Fouilleron Me t'objet, rae. amis sont pito rems, seivent
en
aiguille,
dégringolade
de
l'Homme
traque s'entend, ceux de leurs ellense eufant se muMendra que le gueert .t sure
attrayants oe Indes documentes. 00 h. - Reportage dem. rama..
sure de Mue . sympathie:
crime.
era sont le plas malade? Un a beau enD'autre
part. les articles de mamie. attire l'attention de ton les stem- Pourtant, gest vers eue que ales de- 20 h. 45. - Concert syrilphoelqUe, la i La campagne de M. de Kerillie 400'Mique.
ose > p5or les médecins, c'est le cao
rat cette nouvelle vons nous teurner, lin eressissant ebostre symphonique. Orchestre suas
m., eiffleile h merie Souvenons..ne santon acientiliftie et de documeneeDen bran de l'université
profesd'opiniet
clientèle, en augmentant leurs «rectum de M. Henry Oembaux.
que les sonna du corne et cem de historique mut de nature n satisfaire violation gala liberté
LA CRISE FINANCIERE...
mn
procédé, sans leur
Teutone.
Demande qu'il
l'esprit ertsentent de nombreuse et la curioelte intellectuelle de l'enfant et délai,
seur
au
Conservatoire
de
permettrons
de
ressources
noya
leur
La commiseion d. lemmes reine
à l'installation de Pouilleron eom.
P.T.T. In22
h.
30.
Relais
en
Paris
à mmpleter avarnageusement l'école.
troublantes analogie.
nent se travaux, la situation fana.ncie
Il faut donc faire vivre et développer nie prof.seur de claeses élémentaire se Ilperfectionner.
formations.
Causse,
faut choisir et traiter _en enne- 22 e. 05. - Rehis du poste national t re revient du coup au premier Man
institutette e eeeneeniendin (Cantate Copain-O.. Airm le Trame nele que nous au lycée de Mulhouse.
Maurras prétend que Marcel Régnier,
mis ecux mu sans °embattent..
1111/111111811
llllll
111
liou
à eae d'expédients, rêve ei d'un ben
i111011 llllllllllll llllllllllllllll lllllllllllll 1111111 llllll
Paa un sou à ces feintes stariets- Musique de danse.
11111111111111/111111111111111111111111111111/1111
emprunt
sur ti place de Londres, ce
Fouinées, dont la respensabilite let
selon Maurras, explique bien des
lourde riens la crise dent neus sur- ABONNEZ-VOUS 1
Men, notemment les folie, gens
ns pour ace Sa large part les cfn
veInes » Passe.
ABONNEZ-VOUS I
?nlierMee'enOtrYenair<c=litreett Autour du Congrès
besoin de Caner.
Selon moi, le nulle dan ...eue
ru pratique de différentuv manières
c lie que j'emploie noue ria à ne
p s se .conformer e des rites etablis
-
-
d.
,
per le pmeeir et pax; 'lege.. Elle
ou pas de joue ni d'heure offielele
Les eiouv.irs . ceux qui furent les
Miens et de mus qui furent Mes
tibeur pénible e amuira. gl,e.%
MM, Mes frères «armee nids men-
.aire,
hal, eie.ent me trouves dans le
recueillement et e'eet dans le silence que je les appelle quand j'e Wei
pas d'autres témoins que ma eune-
cte.. Je me garde de m'engager
dose la Manière des antres sans pour
osa lui refuser te reepect qu'elle
mérite. Mais je ne yens pas lutter
e. coups de chrysanthèmes et de aime
ms allumés lame montrer que je
saison souverar el que je n'ai pas
subtil. Mon culle des annatera n'est
ni eportif ni eommercial ; i/ n'est
par soucieux de se faire admirer ni
de reeueillir des marques appeobatives par son éclat exterieUr. Mon oui-
te des armêtres est à. l'intérieur de
.1
I.
nul'0010d
le...
ennaimeeeteee,
000
hem;
Les grands massacree d'hommes
alimenLent le culte de la mort et
eerrt
l'erasper.L. Les regarde des vivants
sa teurnent.vers les tmn.beaux, et
.C'est
.nettes de note merétaiee général,
nos dieenesions relative à la défenm
de nos intérêts matériels ou aux
queeions sociales dont nous penmns
avoir le droit et le devoir de nous
mole dag meutes molaire., Copain. rie qui corrompt las esprits des Fe
Oh ointe à trouer dans un ergote eee e tant sa reemmeiteon sur Isa ta- mimera Il importe de lutter contre la
comme mie dosa .149 0001 pruntons nu Eles de travail de noe petits feaereees. mes se enfantine de droite, elle aussi
mime d l'He. Libératrice, non seule Le numéro du lee martyre a pare en asservie, par le canal dee grands Jour.
ment las rêsullate Nene experience couleurs, et nous noue douterai de la vaux et d...dations vol la sebven.
pute), par /amour de rCriseieseurna, lote avec laquelle SI a ete accueille St tiennent, aux puissenees d' argent. Toue
mais le sentiment de entamasé rte a le nemon de gemmes mendie, Ce« ceux qui désirent me leurs enfants,
sen annelet aMeure Malec qu'a l'écot, ohateme mimer° qui sera ainei enjolive ea, moue préjudice Der le libre dê.
Persuadons.. rkee one o'est ear en mutent vivee et gaie flei lera veloapertent et l'originalité de lem Pee
ceux qui D'avancent pas vite qu'il tala dmt plus attrayante la Pet. Mme lit. maman«, s'acheminent vers la verne
ramaleetert eStatell. 4000 par la voisin ltbre arbitre. et les men.
tenrae la
main.
plaçons
les mea. tiverlianue
ej Cens mer se.
à sas lare des abonnements! 11 passera e, donc
elias
neNOse
mi, eeee
epereeeeee
C.Pa,u-Vall
ana rOeaaelaln 0e OisOns, à tioe, trouver. cana Cemen-Cop un
les merde de notre bureau. Il y a anse ses Jeunes aerres,
à ses eetits vestes. emeee, ereeme.
den élèves affligés d'un peu de myopie
me.. de PreeeeeeBerthe FOUCHERE.
surdité mentales; teneuse. près Ca. lie
et
, ,
de none. C'est par les eabiers d. das eue
Ed Albee... annuel,
moins forte en orthographe me nous Ne. eime eeeemee ledldr2T
mem«. Parie. compte chelem' rescommencerons donc nos corrections. de elee làeHetlee d. inerfelt°
lepéele
jtgiotvoter,etiag,,eter.;
frairei4et
r,.:rti,rtearande,
on
ene,3,,derniers ont besoin de tout leur Ie./Lett;
Irae. gui eisM menelem
1
moi-même.
rien qu'en lui taisant ce qui pourrait
Le vidame Henri de Kering5 conte
noue la rendre favorable.
(Extrait do bulletin d'octobre de nareree,dorDopc,elue
,,tbelunteineota.ure.R.e.rruto:..,:.
Des colonnes entier., voire marne
iSe.ctitii,e,n,,,Dsep:rt-)tementale du S. N. camyagne assassine
(Je dis Men nesdes pages, ont été employées à rela- On
ter, à commenter les declarabons si
la mort qui lee fascina La
Toussaint s'établit sur une semaine
'o, nouai, absorbée par las m'épara.
tifs et les travaux du crate. Le jour
des morts eet prtmede par de véritables expositions florales qui se propageront dans les cimetieres. Chaque année marque une recred.cenee, un aemoissement, un renforcement du ante. Les foules <sont de
plias en plus °orageuses et nmrq.nt
davantage leur volonee d'honorer, de
gleelpera laure morte. L'église nour-
rit, entretient et développe es vieux
sentim.ts bmnains qui l'ont pricedée dans l'histoire. Ses elocthae peu-
Ire entrailles libérés, vm.s le culte
de la vie. n'ont pas resisté à l'attirâto du culte de la mort. La joie
al lellegresse ont été rernaplacées par
la pierre frOide dee menin/lents et
la flamme vacillante des foyers 1D
C .., tes vivante sont retourna.
dans les eirnetières pour Meer de
tendes eolleetives et des sil. «os-
murmels. eas y pronomerat parfois del
parotes d'espoir et forment del
OslO garde son caractère de délivrera
en et sa puissance de vie. Mais ce
fut en novembre, à l'heure des lane
nes et du renon.raent.
Alors, camarades, ne sentez-vous
lise qu'il faut remet ?
A force de regarder vers les te.l'humanité s'accoutume aux inflemmes du anal et e la falalité des
Péri.. Elle &habitue à croire que la
Mort tient la première et I« plus
Einande Mem dansas destinée. Elle
n'a.orae pies e la vit le prix que
celle-ei mérite. La gl.lorr°
subi'
ememe une punition, ememe une
elannité et aussi m.ne un Moyen
Mdllire le nerabre des homme
era la terre.
Les hommes les femmes, les meàee les épouses, les fiancés, les
tHeMes, rie s'adonnent pas aima au
eon tribuablepou.
démon,
dont on connaît
les liens
uoe
étroits avec /es magnats de la bantorses et tous les éléments sol 5555m'sant
Al TU VEUX LA PAIX..
que et des industria.1 lound., obéismaintien et 5 la construction
sent à mn mot d'cedre évident. Le LE LIVRE QUE TOUS LES SOMA- d5 05au
Pain,
Chaque année, les débats de ne souci d'informer les lecteurs s'efface
Parmi
Se:are: se e
congrès me longuemeet reproduits devant l'obligation de satisfaire ceux
ormes
et commentés par la presque lame qui paient
rang.
mite dru journaux parisiens et régio- On pouvait passer Men... Nice, Un livre de Paul Faure vient de
L'Idée de l'Interdiction de la tabacs.
naux. Chaque fois nous sommes l'ob- le remrd fut battu et de loin. Rare- raian sous ie fifre O s Si tu veux la
Cee chiffres, el. Gignoux lee me«.
.. Crase, mvoir qu'il ne
faut pan prendre l'argent 011 II eS2.
Mals an mraradre oe il n'est pane
calez r.silluteur, le postier, le einem
nier, le Fere« au l'ancien combe°
ente Or ce que e. ohiffres prouvent;
au secoues
ni
Vs..Mer L'ergEs=".
nenobeteet M. GignOUX, c'est qu'il Mue
OlnOO une 000 00010 toutes avec la
555e et eu commerce Peine des erml., en
paix a
fraude fiscale. Combien . temne enest
désormais
en
marche.
Cet ouvrage dolt etre entre toute les
la boungmisia qui n'am plue
dépend en partie de nous de la core,
mmena classe dirigeante que grâce 'à
mains, répandu dans nos sections et
coMinuera-erale à frauder l'Etaf
chez nos rampathisants, e la vele et faire aboutir reeidene.t,
il ne fan aucun doute que se sera «olis mmege ?
lllll l
dans les campagnes.
de la ...C'EST LA CRISE
lei même, l'autre loue Severn en a lune des plate-formes essentielles
eut
va
campagne électorale générale
tait une substancielle analyee
I)E LA DEFLATION
s'ouvrir en France.
1.1
!
.
Le livre de Puni Faure set 11,115110T
sable
Préparons-neus, dès aulourd'hui,
mener à Men.
Nos camarades doivent l'acheter, le
lire, le rependre el le recommander
Que nos lecteurs nous envoient la
la
somme de le fr. Se, ils en rateront un
exemplaire franco à leur domicile.
bureaue du
Enytlyel SonunandeS
a Midi Sernaliste E 38, rue Roi:Relaie.
Toulouse C. C. Cheque postal 5277.
Cependant le Peudie
fait le pro..
Os la deftition nouent dora être jegn
ees résulta..
Les mien
Au bora du cemPte en ce mou de ma
membre Me, i0 déflation a donné tes
rem/tons suif:aras le budget n'est pas
en eget/fere, le Tree.- pagne est vide
Or substance, les mites rêpressent, le
pane nt d nouveau 30. le coup de
*femme directes, temente eu paps est
more perdre en finasseries advmsee
que neve disons.
FEUILLETON DU n MIDI >
1401
emaND ROMAN
Ment dam l'immense clameur de
51 novembre 19IB. Il y avait es
jelir-le une puissante volerld de vivre et de revivre. La juin était celle
des [lacunes et des femmes qui ont
Mhappé à M more qui oui é envols du massacre après quatre a50-
4e mai, en plein soleil, dans 'lléelen
sien de la sean et l'énanouismment
des fleurs I La fia du massaore
La Presse et ROUS
BI paa,,
Ilus celui qui s'exprimait vielem-
se termine' un des prie.. Jouer
Gignoux
de l'argent, or moins de deux millions
payé, l'em amatir, en
de Fronçai.
le28. D n'y a
de tretel'ont
pive que 349 citoyens qui avouent un
million au moine de revenu ; mires
avait set en 1928.
Demandez-nous le
«Os
Mt de violentes et hainemes attaques ment on vit pareille accumulation de
et chacun se souvient du magnifique MensongeS, de déformations,
concert d unpremenons, de menaces, d'inexactitudes.
de ealomnies dont le congrès de Nies Dames attribuait l'autre Mur, avec
une malicieuse ironie, ces erreurs(
fiel)Uiegtr l. s tt qu s s'ex tique journalistiques à la distance qui séque,Pdans pare Nice de aPris, à la Inegueur des
aisément; ildeesteOrsa
CUIS solides
certains milieux, on ne nous paneton- Ms qui transmirent lee dépêches et si constitue l'une desen PMU(
du
arleaS
de
propagande
Lille aura eoffi e il novembre de nera jemaiet
sans
doute
les
deformerent.
Il
osa
Soolenme
et
de
la
Paix.
N'avons-nous pas, disait excellem- exprimer Fespoix que nos débats se
ms banalités, de ses gerbes et de ms
trouveront une
Y
couronnes, de ses pleurs, fle ses gé- ment Dumas, la prétention a d'ap- pare Nice de Paris, à la longueur des Nos camarades
prendre
e.
enfants
du
peuple
à
prosalles de rédaction, le public serait Osesui°:',.1,:"%°..d:Z-erleere'none%
rnissemênts.
mn libre/met e; «avons-nons pire mieux ieformé,
Litle aura ramené le il novembre aussi
qui les aideront considérablement dans
da
or
lia
d'être,
duos
notre
el.
O sen point de d,épart, à la farouehe et hors de notre classe, les educa- Espoir déçu et personne parmi Murs luttas quotidiennes.
voloeté de vielfe qui a été son ex- leurs et les animateurs de ce peuple etua n'en sern mrpris. Delmas moins Ce livre vient à son heure.
Au moment sa la guerre italeethie.
preseion peemie. 1,, p
dont nous sommes sortis et auquel que quiconque. Une foie de plus, un Menne
fait rage et OS la pais de monde
simple
coup
recel
sur
les
joureaux
entendons demmrer fidèles.
m.._ nous
It faUt que nos =maet
chancelante,
011511 e ,eerem, ee
permis
de
constater
combien
il
La grande presse, gen se Mt d no- aura
puissent mnnaltre Mutes les
fOrmation, et la presse politique mo- est focale d'ancrer I °mulon publique ndes
G. oueueueue.
voluX Mlle que la paix mit la rmM. du sang verse.
Mais &est, le vieiaa malte qui dm
latine triOnsphe et fascine. Ce n'est
ed. d'un cenchemar atroce.
Le culte de la vie. Nous n'avonS
Peu su empêcher la guerre «Mia.
Male si seulement elle avait pu
M.
générai
demander
Nous devons faire un 11 Novernbre
Ment d'allègre., n vague de lieee
folle qui emportaiena les murs et
(dvernde
.11111111111111111111eteMBH11111111111119111111111111111111/111111111111111111111111111111111111
tout pour I. vivants.
vivant, une jmetnes de lutte pour /a
vie, contre la more c'est-e-dire meaare la guerre. Oette semée, noue
Ber aux vie...
I a.vons arraché aux bomeeols une
000
partie de loue 54 juillet p0110 00 fates une journée de rasmmb/ement et
Il faut regretter que Itheutc de I
fin titi e,ernier et do Mus gravd I de protestation poperlair.. Arraratmaere dm hm.aa ait sonné le ' ehons-tiur le 11 noverai., arraomettes jour de novembre, dans le ehons-le aux curés et aux évêques
misinage de la Toussaint. Nous au profit des vivante.
mon, maintenant deux jours des FA Lille, des dieaines de millier!,
morts dans leealendrier officiel et de manifestants se rassembleront te
dans le pregrarmee de l'église. L'ex- Is neembre pour se dresser contre
plosion formidable de joie qui avaie les ftiorets-tois, contre les ligues fasMarqué la délivrance, le déborde- cistes, peur le pain et la liberté.
d'an..
le am fers
edu Syndicat riutionul
ne produit plus que desnaradedortsIl n'y o gut,ae qu'A reepôt
eu le revenu qu'on puine
CHEVET
VOTRE
LIVRE
DE
des Instituteurs
renne,
plus rien pour. nous. Nous devons
I
.
I
Vivre Lutter mer vivre. Se bat.
tee pour la me. Nous ne pouvons
plus rien pour /es morts. Quand
mus serons morts, on ne Peerre
vers le villages. Sas prieras veillent
sur u. clientèle dont la fidélité est
alla hie à la crainte chl néant et au
pend mysterr de la fin. L'églim sait
or que valent les morts et elle mit
romMent s'y pendro pour les inprt.
.
Le rueeteur,
mort.
plent la nuit funèbre denterminables glas qui se répercutent à tra-
aillaiaillai9'Plemisonrement
cowvErEndede letoliee
La erise finnectère dont en parle
Des empreintes?... murmura
- pas du tout! coupait Henri. Si eenvelopm qui lui parvenait si bitant, et pour cause, n'est, en demen.
Fende, d'une voix de rêve.
tu avais r.son, R aurait été leur par- earremere...
Oui, des empreintes auraient pu le rant, MM la ertSe ,k ta déflation.
VI. - L'horrible mitrale
inc.,, En tout cas, ils se seraient fait
1 I "
renseigner.
Mais rte devinait-il pas L'ENNEMI PUBLIC
Cette
enveloppe,
qu'on
lui
portait
des ragues.
Anone bon l Vele que, pour Marcel
Et, de, nouveau, Jérôme Feeder flans ce bar louche, de si mystérieuse qu'on m'ait dû prendre toutes pré-
aussail les epaules.
pue Marcel ALLA tf
Décidément, il avait raison.
famn, cette enVe/OPPS qu'une cautions pour rien laimer aucune?
a dame > avait confiée au el/tisseur Et, de nouveau, il demande, inter-
Offia
cielles ou officieuses les enqUêtes pa
langeaient- A la recherche de Salve,
née et Henri n'obtenaient guère de
meilleurs résultats que luermeme.
Lancé à la poursuite de Fantennast...
Lucain (Perim/fi.), l'ennemi Pratie
n° 1, le fameux e01e03 Publie n°
de l'établissement que pouvait-elle rogeant du regard, les deux inspec- ce n'est pae Herriot m n'est pas non
teurs, dont les mines corametées di- plus les 144 parlementaire que Maur-,
contenir?
De qui, surtout, émanait-elle?
saient assez l'inquiétude permnnelle. ietIdeen'aeinee:eirZ'ellailn'xd"iep
Si c'était Hélène, qui m'écriexphebon?... L eeplicaCest Inisemerté.
vait? pensait Feeder. Si c'était etre gon de quoi?... De ce que nous avons
L'insécurité.
Et voilà que, petit à petit, Jérôme qui me faisait tenir un mystérieux
Feeder matait grand 1 en lui une avertissement?
Il déchirait enfin le papier. Il en
pensée de modestie.
meus ne eommee pas de taille tirait une grande feuille, soigneusement pliée en quatre et qui d'abord
Meulait-1h n faudrait un
t
,
vu ce soir? Mn parole, je me de-
Comment voulenvous qu'on sly recon.
mande qui peut me /a promettre!... nesse ?
Veinant toujours, Jérôme Feeder,
es cette minute, tentait de maîtriser
ses nerfs. Hélas! après t'espoir fou
L'HOMME QUI LIT,
pour savoin si no. n'Y Pein - Oui, mais-. justement, dorons se Inui faisait l'effet d'être complètement Oui lui avait fait cuire in quelque
- La dernière! annonçait-il. C'est Pègre,
blanche-.
message «Helene, une autre pensée le péril. D'ailleurs, ineallezvous faire?
Moue
pas apprendre de ses neuve manifeste pas._
pourquoi je ne vous en offre pas...
commençait-il, une ne misasit-elle pas 011 lui, qui le ter- Jérôme Feeder haussa ïes épaules.
a Ahl bons sangle. je donnerais - Ah
bar
Mais nous degeterons bien un
rorisafi?
Ce qu'il allgat Mme? Meie 11Nen
Jérôme Feeder, cette fois, ne r pourtant gros pour savoir rat i/ est,
où avaler un demi?... Aven cela, si pliquail mienne Pert Un haussement ce que/ fait_ ce qu'il sait, surteutl... Plaisanterie?
etet Si M en dosa la umnière de mvait rient Neetait-il pas le mntiMais non! Au centre rnème de ce
ce n'est pas indimret, qu'est-ce que d'epantles traduimit fort suffisam- /I a dû /ire mon artick dans e La papier, deux petits mots avaient été Emtômas, ce ennui aottnyme, mysté- ment gus/ malt le Jouet donc dette
vous faisiez, dMidément, Monsieur ment ses propres sentiments.
Capitale se Il est impossible qu'il tracés, et ces deux petits mots, les rieusement envoyé, et rédigé de fa- née, à laquelle il ne pouvait rien
Fonder, aux Allaches?
alanl ma d'an rouad'oeil. Jorumu çon si parroliement ineomprehensi- changer?
Ignore la deparabon d'Helène?...
Oit
était
Jaser?
el
ne
le
savait
pas
hésita
Le journaliste, un instant,
On lui promettait, pour le lendeLe siletree, même. Ou roi des policiers, Or. le journaliste en était là de ses Feeder se mordit les lèvemo de rage...
avant de répondre.
main e l'explication o qu'il ne savait
Le correspondant inconnu qui lui Pensif. le jeu. homme songea
réflexions
quand,
soudain,
un
jeune
n'était
pas
sans
l'inquiéter.
Pourtant
Devait-il avouer, à ces représen- II y avait quelque chose quel «igen chasseur epperaismit dans /a petite faisait tenir ce billet avait, MM sim- - Si, vrannent, les incidents que pas men. quoi,,, Pouvait-al tien
ce
tenter qui agrégeât l'attente qu'en
tants de la police officielle,
P511 point. c'était que M. Bavard se es/le, tenant une enveloppe à la plement, écrit
surpris, tout à l'heure, à e.trée imposait
souMens
à sa fievreeee mmeamte?
qu'étaient exactement ses
a Explication demain e.
trompait en prêtant un caractère dra- main.
du Bois, ont
avec tee roquéIl déclara t
Jr vais rentrer chez mail.. dé'
n'y
a
pas
là
trois
messieure
II
matique
à
la
disparition
de
Jouve
de
tes
que
je
mee,
renppert
pourquel
ne
pas
m- Ma foit je vine le dirai dans un son appartement de la rue Tardieu. qui reviennent du Bois? Ils ont perdu Pendant, les inspecteurs Thé,. et venter que l'on m'a vu?... Pourquoi 010510-d. J esmerm de dorme...
seul mot t j'attendais Fannômesl...
Et, il tendait /a main aux deux
un verref coupait quelque chose.- C'est pour le lem Henri se penchaient, eux ause, cu- ne pas comprendre qu'on veut tirer inspecteurs
Fantômes ? Devait-il dune y ve- - Mitans boire
de la Sûreté, quand, ceuxrieusement, sur le message.
le journaliete. «est encore de la remettre...
une vengeance fie nna surveillance?
ci,
hochant
la tête, lui répondaient
°Vus
comprenee?
questionnait
Sur
un
triple
appel,
le
gamin
alors
nir?
il
Mais
déjà,
haussait
Inc
chance.
11
y
a
des
bistrots
ouverts
épaules.
Fander,
en même tempe t
- Eh! répliquaitneJérôme
qu'il Theo.
s'avançait,
tendait
l'enveloppe
avenue
des
Ternes.Eh
bien,
on
mitralle guettiez pas,
avec cela que vous
- C'est diahlenmnt intrigant! af- Precisénme, Theo et Henri, d'un - On ne vous quitte Pert
Arable, lugubre, sentant que foute Portait.
- Alkne donc?... pourquoi?...
vous aussi?...
- Voilette. annonçait-il C'est une firmait Henri.
piste
était
rompue
et
maudismnt
faisait sime Feodor de quitse
permeParce que, parbleu, na. avons
Mais il devait à neuve,
Pour Jérôme aleuler, il était de- geste,
plus que jaruais la plan dont il avait dame qui Ma donné cela_
tom In alsaImuosolui,
comme vous hâte de savoir!... Veus
der de son ..erreur
venu
affreusement
pâledame?
ràla
Jérôme
FeeQuelle
été
si
fier
-linIers
Fandor
allumait
flair,
Venest...
sifflait
Henri.
nipaodil
Explication demain »... raie- Et, tout de suite, le trottoir gagné, raus affaire bien un fauteuil?
Fentome?... n'est
dans ses der.
pas pour liai une cigarette, s'absorbait
matelast... Et j'imagine que
il, Quelle explimtion?
/kilt. none..
Ce
-Je
ne
la
connais
pus...
la
qu'à
demi
n'écoutant
- J'ai eu lempresaion que l'on ce sera inutile_
réflexions
Nous ne dormirons
L'écriture lui était parfaitement in- nous
sur nous étions là! C'est de Bave que vive discussion qui mettait aux pri.
- Ta ras vee, peurfent? Vieille? connue.
surveillait: Vo. pee?
ks aintece.
ni le suee
Tees
soigneusement,
d'ailmus nous DOMIPIOnS...
Jeune?...
ses
Thee
et
Henri.
Javel Mens derme.. Et
Je neen momne, :éternua Fan-1 Jérene Feeder s'efforçait, (out e
oelnsieur! Et jolie leurs, on «était efforcé de /a dégui-
-
-
- De
-_la te jure, affirmait Th.. que -- Oh! jeune,
ecom do plaismter... La verite était,
ser. L etent semble. Les raracteres dor.
e
le ranhomme du camion s'est arrêté
5e11e de la vie. Les lardes, les re- 'comment cela?
Theo,
el.
Hequ'il était infiniment ému!
Non!
ne
dites
p.
celal..
Lai
a
cette
mime°,
lé511151010,
par
le
corm
apmdant
Parce
que,
continuait
le
Fébrilement,
tra,. ex prières, nourrissent le re- card est inquiet de lue.. Il noas a parce qu'il a aperçu Bouille et
(4 sutra,
bravoure ae consiste pes erguer;
Mme
Feeder
s'occupai
â
décacheter
talent/es
/aires
de
l'imprimeriel
emetiaree la passivité, la soumis- donc conseillé de poins Meier à la gueelealrt
La ellen/. i'llàelieve. do daeae,
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
DE MIDI SOCIALISTE
Drapeau Bouge e O L'Insurgé celles Obligé de prendre le train panel Oui tous voulotau dissoudre les
Jeunes Gardes s. Une puissante ln- Paris, Bedouce cède la présidence à ligues fmtieums et la Chambre
ternationale monte de la fouie et la Vincent Auriol mais auparavant il' amorphe, mais nous voulons
declare qu'Il est profondément re- a.si jusqu'au bout de notre ' aller
dislocation a lieu.
Ainsi se termine la première Par- grettable que nos adversaires n'aient La dmtrine a formé notre jeu.:
tie de cette magnifique démonstra- pas assisté aux différentes manifes- age.e, soyons-lui fidele n'al.rdLstion de force. Nos adversaires en ont tations qui deux jours durant se sont sons pas notre marcaim vers s'Océan
LES DRAPEAUX
sans doute compris la signification déroulées ici.
du socialisme et de la Pais
/e magistral procês de Un tonnerre d'applaudi...Ms
Ils sont masses au nombre d'use et la portée. En France le fascisme laEvoquant
société capitaliste fait par Des- salue la péroraison du mcrétairn
quarantaine dressant fièrement ne passera pas.
tour, à la Balle arff Grains, Pore- du groupe parlementer,
vers le ciel lems plis écarlates.
tour déclare que jansais oraison fu- C'mt à PALIERE député de
Nous avons notés au passage ver..
la
nèbre de Bossuet n'a atteint cette Haute-Vienne que revient
de
Bruguière, Castelma.r., de
(l'honmanifimnce.
neur
de
clôturer
/a
série
des
Par
la
rue
Pargaminières,
nous
goMuret (section adulte et smtions de
disS'adressant par la pensée au grand noms.
les
jelinesses, groupe Bernard /Minais, gj!Loas:,,leas soanItle orag.niJacrebib.ns.,ttles
disparu
dont
le
portrait
préside
PasAprès avoir montré la stérile mar..
Balma, Carbonne, Amidonniers,
il déclare qu'il est plus vi- tatron des ligues militaires efi l'ingroupe Paul Lafforgm, Cagères, En entrant le coup d'ceil est fée- semblée,
que jamais parmi nous.
digence de leuc programme, notre
siS Jeunesms et Parti de Portet, rique. Neuf cent cinquante couverts vant
Pieux militant, je ne pouvais at- aani déclare que les socialistes
tde
Latome, Cornebarrieu, Boulogne, sont dressés, dans l'immense nef mese
belle récompense dc mes mn département sont prêts à 'mes
Cadoms, Launac, Serr., Revel, tendue de velours rouge et décorée effortsplus
pulses,
les matraqueurs du colonel d1!
groupe Albert Bedouce, groupe Ar- de plantes vertes, Dans le fond de
naud-Bernard. Moite de Moscou, la salie, sur un fond rouge les trois Par votre action, jeunma gens, vous La mcque. Herueux nous serons D.
venez
de
démontrer
que
/e
soc..
nom
Gamelan. Legiselidn, Tarbes, In flambes soulignent le portrait de Jeu- me n'a pas .besoin de canons mais // n'avons pas à utiliser la farce.
est meule certain
Section Toulouse/ue du Parti, le rés dû uo crayon d'un membre des
nous
n'aurons pas à no. en qUe
de truelies et de charr.s.
grand drapeau des Faucons et un Jeunesses de Toulouse.
MrVir car
Immense drapeau rouge barre par Le service dirigé par le camarade Une .ovatims interminable salue le déjà des craquements se font e1
tendre dans leur organisation'Monso qui se dépense beaucoup est vétéran du Parti.
les 3 flèches bl.ches.
Soyez certains que nOs
Mals a côté de ces grands em- assuré par les immigres de l'école h.
res ont compris votre foronadVersaiblèmes nous devons noter que les tonere de Toulouse encadrés par des
LA VOIX DU JOURNAL
et que
peu à peu ils comprennent qu'ils
...plies du Coquelicot et de /a MU- camarades du Syndicat des &arçons
r
Après aVOM excusé notre rédacteur doivent cm être d. assasSins.
nielpale ne portaient pi moi. de d'Hôte..
En pénétrant da. la .salle, les mi- en chef retenu à Castelnaudary, le On nous cite souvent en ex. 80 Oriflammes ronges d'un ;rés
litants ne peuvent retenir de moyeu- rée/senteur de service de notre jour- pie dit Palière soyez pèse-mues e'aheUreux effet.
ses exclalnations tant ils sont sur- nal lit un message adressé par Léon maredes assemblés que vous Hes
capables de faire aussi bien ring
LES GROUPEMENT ETRANU:E'e pris par l'organisation imPeccellie.
Rude° sus J.
dans la Hautc-Pienne. Il n'y a Pal
Pour
faire
patienter
les
plus
presPréeédant les militants Toulou- .ses un puissant pick-up exécute à La
de sol ingrat, I n'y a qun des soi
M.>
/esse!'
lm'',
cou
snotons
au
passage
les
sains,
incultes
que vous pouves
Jeune
Garde
c
et
Mao.
ayant
trouLe
a
Midi
Socialiste
s
vous
a
dit
hier
délégations des sections socialistes
ne sesfacilement sa place grbefie à d'ap- qu'il pensait, ce es. ima les millas. Peu- Faites conune nous, nous
detrmn"
de : PellePort, Cadours, Caser., vé
em, de vo.. Mais j'ai tenu à vo. le mous pas jaloux si Vans êtes les
Portet, Castelmaurrou, St-Béat, parentes pancartes, de repas
repeter amou
un et par la voix meme premiers.
Muret, S.I./ères, Thll,
Une longue ovation
Il
se
déroule
au
milieu
d'an
entrain
d'un
jeune,
puisque
mon demis de initile
Revel, Grenade, CugnaUx,
grand militant qu'est salue,
al
d'une
cordialité
inconnue
hors
du
tant
et
de
propagandiste
audois
m'oblige
Paliers
des
tantes délégations Mi Tarn,
quand il regagne m, place.
à m'éloigner de Toulouse.
socialiste,
Hautes-Pyrénées, Tarn-et-Claron- Parti
C'est flot
ne, Ariège, Gers nom les sections Laissons les convives faire hem Ave. me in. d. 1snas voir èteadré
rieur a l'excellent menu et jetons un cesse votre remmeme., votre rayonne- Après une puissante Internatiod'Eauze, Caetera-Perdus., Con- CU%)
free use la table d'honneur, ment, par une extension incessante de vo- nale chaque militant regagne son
dom.
Autottr de Bedmice qui préside, tre activité, avec la promesse de vous foye,r,. se promettant de mener
Suiv.t les dffépations que nous nein
notons la présence de Palière, donner dans le journal mute la place rom- aboula localité une action semvenons d'émumérer, la clique de
à celle d. camarades TouCroix-de-Pierre et l'Harmonie Socia- Vincent Auriol, Ensile Berl. Colt pasiblc mec les nécessités des I..illea °no- blable
tiMennes psams ...Menas et padms très tossaitne et qui a donné de si Demis
fees.:010orse,
liste jouent des pas red.oublés entraî- BD:ash,ialsT,
j'aurais mulu vous dise Pum- asultatS.
nants attirent la foule des curieux mmai, Valets, Dusse, Rome., Hyon, exigeantes,
A on ce tour nous disons
quoi. gr ce à vous, In Socialisme 1:ne touret
dans les artères où défile le cortège,
Vivent les jeuness. Socialistes
Cazeneuve
et
Forgues,
les
conMiffers
illsale
lls
816;
°
sle
multiculore.
Vive le SMialisme
pro- mua restiez jeunes et que rorientation de
prune,
Vive l'Internationale des traLES OFFICIELS
ment, F. Amuriol, Esnich, Grenier, 505 e11411l os le modifie iama/°.
vailleurs réconciliés !
Fons,
Linier.,
Darrouy,
H.
Desbals,
1-4
77 len° 71.11411.14
Voici les élus et les militants reset Grabié; tes Commissions el nere,aoa. `est sue. l'7111`s dus jells1
ponsables du Parti et des J. S. Au Falandry
administrative et esémtive du Partisue 17
`711111le7el
. skm
ne viennent s"
m.las
fs.quesnme.
passage, nous relevons les noms de les
Femmes Socialistes entourant
tripler, vos yeux demeurent toujours
nos am. Fernand Goal, sevrétaire camarades
Aumultmer
et
Aune
tan
SUr h mande route tracée par /a doc. Le calendrier des Jeunes
fédéral des J. S. d.e la Haute-Garom esposante delegatron des J. S. i
e:
et VOUe tleterCeVre.. très vâe ks dé.
ne; Mass/aère, secrétaire fédérale du hnusuesai
9'141-V.
11111z8 réel.; atnns ur les entiers auxquelles les *tes
Parti, cooseiller général; Bene Des- Landes et Magnes.
Vient de paraître :
représent ant les
,:onf,i.:tiel
bals, secrétaire de la emtion h:ados- Joun!esses com.mistes.
LE CALENDRIER
parfois faqdement conduits.
sai. du Parti; Palière, député de la
dessert aerès que ms mmat, S; mua en aies °Bos
DE LA JEUNESSE SOCIALISTE
cir
Haute-Vien.ne; Vincent Auriol, dépu- esAu
Merle' et Cadars ont traduit avec encom inter érients
de la vie et des ruses édition du e CRI DES Jrtintss >
té de Muret; Redmee, Relia, députés
des demi-abandons que la .tlerre CCOUr
Douze pages magnifiquemenyt
conseillers généraux et adjoints au Sourire c et a Le Rève
démolis011
pancartes a Vive la Républiatde du
peuple s,
L. travailleurs prendront le pouvoir, s a La réaction
fasciste ne pasmra pas L Derrière
les jeunes gardes socialistes vierm
nent
'
Le BeilllUel
La Semaine internationale
des Jeunes
Elle donne lieu, à Toulouse, à d'importantes
manifestation/
Samedi soir, un meeting monstre à la Halle aux Grains
Hier, un cortège de 15.000 travailleurs u défilé dans la ville
Pus de service d'ordre -- Pas d'incidents
Un enthousiasme indescriptible
nesses Sociabstes
si pa,é le problème des mes non pas un peuple d'asmssins
sims lions; et aslictird'Imi, c'est Cen- mats un ample de révolutionnaires.
tre naos, les véritables pacifistes, La Révolution risque d'apparaître
que l'on essaye de dresser les tra- bientôt en Allemagne, en Italie, la
vailleurs; si les mmtions économi- où le fascisme gouverne.
ques Eflut ineffimees, si les mnetions Enfin, l'orateur conclue sur une
Chnst
mi/haires entrainent la guerre, il parabole de l'Evangile delesa
foi
faut se rallier à la thèse socialiste avec tonte la puissance
Dès 9 heures, militants et sympa/Lisants commencent à affluer et une
demi-heure plus tard, l'immense
salle est pleine d'un publie attentif
et vibrmit qui va acclamer les mots
les peuples doivent pratiquer
une politique d'armements, sous seions toujours en état d'infériorité
sur l'Allemagne ; si nous devons
ehercher une politique d'alliance, ne
Le meeting de same
C'est devant suce foule considéraMe que s'est déroulé le meeting als
9 novembre organisé par los Jeuà la Halle aux
e DmGrams, à l'occasion de la lemaine qui demande le désarmement geste- guérit 00100e un pmalytique,
lui et marche s, lui dit-iL Le sociaInternationale des Jeunes.
;
.
comptons ni sur l'Amérique qui ne
d'ordre socialistes.
Pissent Auriol press/ Place à la veut pas participer aux guerres eu-
tenure, entourée des élus, des diri- ropéen..., té sur l'Angleterre, ni sur
des communistes invités à participer de l'argent et des canons et qui asjourd'Imi est derrière Hitler.
à la rnanif.tation,
Nous saurons démasquer sos adVINCENT AURIOL
vermires et nous arrêterons les requ'ils préparent ; ils ont
Pincent Auriol, appelé à présider prémilles
; ils poursuivent de
assassiné
Jaurès
In réunion, place la manifestation leur miel, Lean Blum; s'ils frappent
sous le signe de l'Internationale.
nos chefs, nous saurons faire une
Il fait l'éloge des J. S. prêts
et abattre ceux qui
prendre leurs responsablern et à Saint-Barthélemy
les
dirigent.
leurs
aisés.
succéder
Après-demain nous penmro. aux
Les jeunes viennent à nous par morts
de la grande guerre et notas
beine de la messe ; cette haine est crierons
notre volonté de paix.
si forte qu'a' Genève, cinquante na- a L'humanité
est maudite é, pour
tions ont reffame ales sanctions mu- faire prune de courage,
elle est
ter les dirigeants de l'Italie, agresa tuer aternellement
geants, des je...es et de camara- In Pologne à qui nous avons donné
condamne
seurs de fiEthlopie.
pour le socialisme qui,
Ceux qui sont morts doivent être Travaillons
est un rêve et ,1"
pour nous un exemple; il faut em- aujourd'hui
pêcher ce qu'ils n'auraient lias vou- mra une réalité.
lu. Nous le pouvons, car, pour nous,
VALIERE
nous avons toutes les forces, le travail et la science. Les maires n'ont Palière dit quelle est sa juM
rie. Le gouvernement Laval a ruine trouver au milieu de ses amis Bele lussVs et ils voudraient nous rendre dons. Auriol, Berlin et do ces jeunes
responsables do la misère qu'if a dont il partage les espoirs et l'impaprovoquée. Nous déjouerons leurs tience.
snanceuvies et nous triompherons.
La situation est dure le gouverBeelosm qui, à ce nenrsent apparaît nement prétend redresser Péeono-1
à la Irib.e, est longues-nes. acclamé. mir en équilibrant un mauvais budAssiol présente 1/ose/surs, bien get ; les décrets-lois frappent tout le
lisme sus.. Mt au Prestesse-0 e lève
loi et musette s, usais lui sait où il le
conduit.
Vincent Auriol tire les conclusions
mai se dégagent de oelle magnifique
réunion et lance un vibrant appel en
faveur de l'Unité organique, et la
Mule s'écoule lentement au dehors,
tandis que retenüssent les hymnes
dit combien grand est
l'orgmil des Jeunesses socialiste.s de
la Haute-Garonne en considérant le
chemin parcouru au murs de ces dix
Dermites
demes..nées. Il y a dix ans nous
anse. une vingtaine, aussi résolus et
ardents qu'aujourd'hui ; maintenant
notre Federahon compte, dam notre
cille, dans nos campagnes, douze
cents jeunes prolo à lutter pour le
socialisme.
il décrit les angoissas de la jeune
grandie pendant s a
guerre, alors que /o père ,e
livrée selle-même, traînant dans la
me, eehappee e /a tutelle du latte
familiale; à l'école, on 1. disait de
respecter des valeurs que le régime
bafouait tous transes la pairie à
laquelle on subsenait les intrtels
génération,
privés de particuliers; la famille que
l'on démantelmt; on le essaime
l'amour du pain, fruit du pénible leuséide la terre et l'on jette le Mé
Aux angoimes de la guerre, !FanIres angoisses ont succédé. La classe
ouvrière a également con. des maux
qui ne venaient pas du régime mais
la
qu'elle engendrait elle-même
1!
,
!
porte, vous ne mesurez pas telijOirre avec
Le défilé de dimanche
labos de ces deux imara Tes imilms,neut pas obém à un plan rigide préalab e,
ne pouvaient donner une plus belle qu'elle doit s'assouplir à la manceuvre
récompense a leurs aines,
ennemie et parfois suivre quoique à contre
Puis i/ excuse ta. PrOvrt, qu'un cceur mn adversaire sur des terrains mou-
La manifmtation dans la rue organisée par les Jeunesses Socialistes de Toulouse à l'Occasion de 1,
Semaine InternatiOnale des jeunge
O connu cette Minée un succes
sans précédent.
de
fr.
80
fr.
deuil eruel itetiarit loin d, nous; nos 'van., marquez de l'indulkence à ces écacs
camarades David, Dartia. PeYmt, mais continuez à surveiller, à signaler, marade FlOrimond LECOMTE,
Corrég., Julien, Dmuinique Rien, et.aemme voua rayes fait issaqu'irt, soute. PIMe Rihour, Lille, C/C. 42.41.
23
pour en demander la cessation, pour sec
pes leulernollmo,
Puis II donne la parole à Fernand mer un redresement. Vous seuls êtes capa.
seCtrétaire fédéra/ des hies de ce conniàle fraternel parce que
Cotir,'
Jennemrs de la Hante-Garonne de-sot,- invansiaeance naturale vous rond
Successivement arrivent
DOpny leSiermillieS dés
Ptsffe
Isear
alredorm vs,
dere que 1,km/es ont démontré plus mimera.°
'Ils portent en eux jas farces de I d-el cvslimml, ba-je, -elmeeesalleis. HP le
ppliangueMser certains pourraient être
smiété de demain. aio,
nord,
e
Sept-Denses° Marames, Patte-els.,
Croix-de-Piorm, Lardera., Pon-
taines-Caseelardit, St-Simon, 1.1cntainesalpkireng, Bonhoure, Guille
mery, Cote-Panée, Pont-des-Des-mise es, e
L'arrivée de ces grotipmu eu enemises rouges jette sur id place tee
animation inaccoutumée.
A eux se joigmnt les groupes du
dépnetomeot t les départements
voisins venus ffhausser pay leur
présence Templemte de la manifestation qui s'annonce Nlimiclable.
Sous la Balle 1m militants msMinables des Je messes et du Paffi
se prodiguent. Y,eoveOleoo d'activ,
té René Delbes organise le défile
en incliqu.t à ehamin sa place.
deux Dawa je..
10 emmplaires.........
20 exemplaires.........
50 exemplaims.......,.
18
Masquer, que des erigagemmls anden, rection de, aînés vous semble ert
Cariesrs retiennent loin de ces aga- marge de nos règles et de notre esprit,
Dès huit heures les groupm
quartiers se réunissaient a leurs
sièges et se rendaient en cortège a
la Halleasse Gra.n oit avait lieu
ie rassemblement gennal.
11 est palsout III on
est incapable de marcher au rythme, fofullgubin
sa présence et ms canSeila
de la science peux qui mulesset le réclame
contenter osa sont réduits, comme ToujOurs et sans arrêt la foule
militants afflue.
Caillaux, a préconiser l'arrêt du pro-1 des
Aprè.s qu'un camarade a Pris lu
grés, le retour en arrière; alors il! photographie
J S.
des draPeaux
faut toe abattre et renier celui qui, notre aard Redoute
«muté
ne
la
Ir premier, a tau un outil pour renIlaute-Garonne, co.eiller général
dre moies dm le travail.
tadjoi nt00 maire de Toulouse
On disait que /e etpitalistoe, es se1 emonte
à la tribune.
perfectm.ant, apportmart le blesrtm nu proktariat ; il a aggravé son
ALLOCUTION DE BEDOIJOR
esat ssaineureux nia iieu de faire dis- An nem du Conseil municipal,
paraître ses suiserts.
de sa statue-GaLe mcialisme, ici, marchera à 10 de la Fédération
du Parti et des Jeunmms, il
cadence alti m'ogres ; c'est le octal ronne
une biencordiale
syaième actuellement possible ; \le- souhaite
camarades étrangers a la
ttere eisque le formidable travail clUe aux
II leur dit la ieconnessuInce
ut. Selabore en Emme et Cite ville
Imaux
l'exemple américain ; le prolétariat et la joie des unifiants fraters.elleles recevoir
à, on Amérique, impose les expertes, pouvoir
ers Roosevelt ; il a arraché, dans rneut dons une cité conquise au
cernasses indesleios, la semaine de socialisme.
avec une élévation de pen28 heures, avit salaire suffisant. Le séePuis
dans laquelle se reflète sa vieille
capital: cm, cherchera a détruire la expérience
de militant, Redoute
politique de Boosevelt, mais c'est le définit le caractère
de la manifesprolétariat qui, finalement, trio. tation.
Nous manif.terom dans le calPuis Palière parle avec émotion
dit 'notre amr, mr nous n'aVons
du prolétariat limousin réduit au me
Boa
besoin de démOntrer la force
;
il
ne
peut
plcs
travailler
chômage
que
nous
en nous. Nos addans les ateliers de porcelaine et de versaires portons
avili la force en la
chaussures; on ose parler de sur- mettant auont
ne ranquits, fig
production,. Mime si toutes les fa. ne daiVent service
avoir d'autre ambition
milles ouvrières avaient à leur dis- que le silence.
position tes plats de porcelaine de Nox5 saurons signffer à nos adLimoges qui réjouissent la vue et
Illustre.
en couleurs
Bedntrn. zedtterzte
zzganilatzurs une suffisame sérénité les obligations et
Couv.t.e
dz l'ordre enstirshM ale Ms rem° Ar les opportunités de la tactique. Vous sou, Prix de Vente
régner d.urant les diverses manifcss venant qu'une armée dans l'offensive ne
t
révolutionnaires.
con. o Toulonse, Ouilles, conseil- mande et prouvent que le milita.ler général et secrétaire fédéral îles me écrase les classes moyennes.
Jegnesses socialistes de l'Aude; Pa- Palière imiste sur les nit:au/tas
lières qui représente la grande cité qui nous attendent.
limousine et qui ont rapporteur, au H montre qu'on ne peut plus prenParlement, de la Cominission du tra- dre In défeme tIn capitalisme- partout il a fait failli te;le capitalisme
vail.
DESCOERS
voir
la
35 Ir.
100 nxemplaires..
sen in
Adressez les commandeo au ca-
111111111 lllll 11111 lllll 11111111111111111111111f
Electums prud'homales
du dimanche 10 novembre
Les résultats obtenus aux élections
I met en lumière le rôle joue par mntés de se romr/a1te trop longuement lusdnomales
du dimanche 10 novembre
militants obscurs, ceux <mi sent a Mein% la COMprernission, si vous n'étiez 1935, pour 10
ren.vellemens trimhal
de votre du Conseil des Prud'hommes oni été un
pour les candidats de la C. G. T.
marades des Fédération voisines, qui ,Sr, que boa 11P...errant vous Portos succès
les
9
camlidats présentés sont élus
pus
VOUs,
est
Ulle
garantie
pour
le
emporteront avec eux l'exemple
premier tour de mrutin.
i'
Enersuea rm o ratiLae'l,irleluddoéfattu.
akv'etIed."totr.onte'ilkIa
m'remern'cifeeeleest'sjelà ras
b
emmageant des militants toultsmins,
il remercie egalemesd notre Remisai
Section de l'Industrie e
Paul Courtiade,
'lre mrégorie.
deiérLlootrséjegauseiL ozt.sudpeessiboeurme: '
voix;
mes d'ordre
e
bd
Ensuite Bedouce d on. le lue e
d'Une lettre des Jesnesse.s socialistes qtss cons conservez I
italiennes appor tant félicitations etva
,g0lidarite et exprimant l'espoir que
autant
embles
.
révolution.
rn
à
I
ut
sine catégorie.
Antonin Ballé,
Ise catégorie.
Erie. IlissOl
voix;
eme catégorie.
la lmmeme iffilvalle Poussa 1518.6111 rafistolage p voie de réforme, cette volon- voir,
5me mtégone.
" révolutionnaire, easence mem, da SoUri'e
dill,p1,.Patri
cialisme, et qui fut jusqu'ici visiblement voix;
Cdelte IncluesIpe,,,liée
erradetteieueGogierf ,,,hier..%.va. 1,Rmzzuedevetvieozt
visai
ité.i.
6me catégorie.
Louis François. CIO
1,0010 Déjean, 179
Victor 13rusmn,
voix.
Osas.
I/ le fait aven unn flamme et une sr- sp./ g° e Mid; Smielia. H VOUS ea canas, Section da Commerce
André Conteuses 415
drue qui lui valent des éloges uns- a, Mea qu'il sache devoir pâtir de votre 400 mtegorie.
;
pétulance, de Ves trapattenCes et de VCe voix;
Mmes,
Il déclare que /es jeunes sont prêts exaMmtions qui loi plaisent, même lorsà Pacha spour défenelre Ics maigres °n'a .° ras victime.
libertés qu'ils possèdent,
Si les autres pairtis avalent des Jeunesses
Son cri fi.1 a A. bas la lumen I pareilles, que d'avatars leur auraient été
maire; Bedel; Rogalle; Dmninique
Ries; Hyon; Vatals; Dussol, adjoints
a.0 maire; les cosiseRlers municipaux
Froment, Darrosy, Grenier, Labrtly,
Fra., Falan.dry, Grené, Damien,
Fons, Pailliez, Naves, Henri Desbals,
David, canseiller général de Cadours
Goum, maire de Gazer., etc....
Suivant les élus, les membres de
/a Commission administrative de la
Section et de la Commission exécutive de la Fédération, précédent les
délégués d. Syndicats conduits per
Vive la Paix / Viol le Socialisme I o épargnés, que d'influence ils auraient consoulève une tempête de bravos.
sers&
C'est au tour de Merville du Gers Mc!. la Dunesse fj.at plue av.m ms
de se faire l'interprète des Fédéra. Vous la ratissez, même à /a campagne.
C est la un signe precurseur et non «mnboaa voisines.
Proximité de notre victoire
Très touché de l'honneur qui lui p.,. a.
est fait il assure les ca.nmrades lots- ut du déclin des organisations bourgeoi.
lousain.s que les Jeunesses des dépara
b
lime crtégrtie.
Gabriel Idgards
3mescategorte.
Jean Taverne, 1.87
Veix.
d
RemercienMents
Nous adreSsons l'expression de nocc
Protonde gratitude et nos très chelem
reums félicitai°ns aux camarades elec.
'ours dn diverses categories industriel.
es et commereialaes, qui, dimanche de.
Mer, ont port, leurs suffrages sur lis
voisina sauront s'inspirer de SI cades ie... Parmi elle, je eerr mndidstures désignées par l'Union des
leur exemple et /tu besoin leur pré_ déjà ciron, accoutumés déjà aux combines, Syndimts et la Bourse du nava..
ter mais-forte. Apee, 0004rnoppclé 500 laestcoaa: à tous les accommiernems Grâce à leur mmpréhension du devoir
sindical et de solidarité molé100iess4
1e1
le caractère anti-mserrier de la jour.
,
nous avons le Vaisir d'enregistrer
iriterbreFelle dpesr,Jeérenre,esfailmod,e4
sel,tentants
réel suces. Enmre mu fo. électeurs
,,tacin,ippe
Prud'hommes, nous vouu disons merci.
Julien Forums,
O
Le Comité de Vigilance Prud'homale.
La chorale des lionges.Gorges tou- Caveau°, remercie tous ceux qui ReStes aines longte.mps.
loumins anime le cortège de ses soot
et la. Bourse ou
Venus de fort bis, aPPorter Vos adversaires eux-mêmes vous admi- lliffion des Syndicats
chants révolutionnaires et peneMe la leur appui
Travail
aux
camarades
de
la
Cité
reront
et
vous
respectesont.
m.se imposante des militants et des Buse, Il remercie également les adul- Que les
vieux, au spectacle de Votre 11111111111111111111111111111111111111111111111111
sympathisants.
et le a Midi Socialiste si qui se- enthousiasme et de votre foi qdrssante, en
Pur In 'grands bol...yards, les ma- tes
nifestants gagnent /a rue Alsace. A condent achnirablement les efforts ae amusa melongéa. m sentent rajeunir.
sa,,
J. S. et muclut en affirmant que
ce moment on peut juger de l'am des
Jeunes sont prêts à la lutte.
Et voici VINCE'NT AURIOL.
pleur du défilé. Ils mai au moins lesMirés
Marres.° a apporte Ie Mue
scission est arrivée. Les Jeunes ne
avoir remercié lés jeunes, /e
15.000. La tête du cmtège atteint la point de mse
vue
des
Jeunesms
conenul'ont pas connue et travaillent à l'efdéputé de Mumt évoque /a ménatiCompagnie Française que la queue sistes sur problème de limât. Re- dé
facer.
est encore au monument aux Morts. né Desbals situe /a position du Parti re du regretté Bernard Desbals ont
Les Jeunes, ils apportent au Parti
fut le premier secrétaire de. /a fiéAu milieu de la sysmithie de la
versaires
que
leurs
crimes
ne
aeleur éducation, leur enthousiasiffe, et pouvaient mettre aux pieds des meureront pas impunis, par notre boule accourue de toutes parts, les ma- socialiste luans ce problème et évo- aération
1,,
que
ensuite
les
efforts
d'organisation
dédr.e
atmsi et surtout leur inmatienee, cette chsussures qui les protègent de l'hu- action de tous les irtstants, par nifestants ga.gnent la ras Alsace, dé- accomplis par les premiers militants
impatience qui est nécessaire enjeu, midité.
file
dasss
la
rue
110
Poilue
de-l'Huile,
courage dans la lutte nous
17
Fougues., Crane, Lanales .1. S.
sine plus que jamais et qui sera le Enfin l'orateur parle de le Suezre, notre
orguMfiseusement
leurs tees
assurerons l'avénertent du socle- la place du Capitole et viennent se rent, Magnas. Il remercie Coli P.1-81 dresm
dans
les
nues en plongeant leurs
moteur de notre triomphe. Ils n'ou- il rappelle l'action elue ses canar.- lismb amurant lui-même Caréne- smsser autour du monument Jean- ses efforts incessants et termine en
profondestempà
racines dans le sol. Sans
blient pas les exemples des anciens, dm rt lui ont menée dès 1915 en fa- ment de la Paix.
Jaurès.
criant a Tout. BOUC le Socialisme'doute
ceux qui les guident toujours, les veur de la paix.
Une grande omtion monte da la Les q.rante drapeaux, les Fau- Vix;
i;lismeoe4 cil
snq;e/qauleys brer.iranerp.s, .uriamisse..onis,-ier.
morts de /a canin/use et des mou- En terminant, Palière s'écrie toue remerciant notre ami de Ils cons, les Jeunes Gardes entourent la
vmsents ouvriers. et aussi l'epôtre 0055
statue du gratté tribun, grave chas'- de ta amer.. de lu erC
belle
Improvmati.,
asmseiné en 1914; et l'orateur teras;
eq;'inalepeself'Pee1eu'iri
s
la foule se inasse pour' en- no Isaasnl 0e felnit dn l'on livide da''
LE CORTEGE
mine son magnifique exposé par la mit autrement ; le mpitalisme ne
tendre YALIEBE qui vies, de MM- beed.g.qt, que las jeue'ee ypepcte,,, Cm parle da l'angoisse desest
lecture d'une page de James.
peut .pas remplir la mission qu'on
Dès que Bedonrr est d.cersist 5e dre place devant le surto.
esiste,ro,git,
dans la lutté. Toulouse devait à l'oc- ces -!Geettemsgociossemi
OUILLE
lui fixe dans les Facultés de Droit, I la tribune, le cortège s'organise_ En ternies émouvants, le députe de asion de la mSemaine Internationale 1,ute t t
de
général
Le jeune conseiller
an le reprémste comme els travail Sans heurt, sans tâtonnemeng cha- la Itaute-Pienne définit le earmtère
PAuele dit combien grand est son arcUrrelle ayant en lui-même un po- ms trouve facilement sa plate de la manifestation. Vo. être rsis- cmgeuiaen
des
allussou.
deg
a unesluo.r,Reposaient
Maisir d'étre au milieu de ses cama- tentiel de travail; or, aujourd'hui, Ru grâce à l'organisation unpeemble semblées, ici, dit-il, pour qu'il s'Y
une ferteresse renohliMine communistes, l'orateur 'déclare
lieu de créer de la Vie, il se gèle des Jeunesses Socialistes qui ont alt Mmeis plus lie guerre. Au pied de oit le.1fascisme
rades tont...aies.
ne passera pas. Le a on a parlé d'édam du socialisme
E évoque le meeting tenu le 11 no- dans les coffres-forts des banques i. placé autour de la Halle des pou- cette statue je tiens I affirmer que Conseil municipal est heureux et fie, dans différents pays, sans la guerre
il
évoque
neaux
S'adressant aux jeunes,
deVant
leSC11e1S
ahaUlte le Fédération de là Haute-Garonne de se sentir soutenu par les J. S. Vi- et surtout sans la mission missivesnbre 1 933 daim cette même salle
est bien digne de garder te souvenir
il fait acclamer 1e nem de Pietro a misère des jeunes intellectuels qui groupe '.t réuni,
selle le socialisme gouvernerait te
le peuvent trouver leur voie autre Ouvrant la marche de l'intermi de Jaurès qu'elle avait Recueilli tra- ve. do. les J. S. ! Vive la Pais !
Nenni gai y particinalt, c'était Pep. part
iaI' °cru, jecse,
lu
G.
rpsp.
que
datas
le
socialisme.
Le,
iennslate
défilé
la
clique
du
Coeur/est
ternellement.
OÙ Mussolini n'était Pas le Pmles exécute les meillliures sonneries de
'"C'e'dul qui nOUS reprochaient d'atJaurès était l'apôtre de la Paix
les pros- esses socialistes entraîneront
' r flic de France et où librement
Mmes prolétaires ; Palière salue les son réPiertoire. Viennent ensafite parce qu'il était socialiste, jeunes m/vs de la Journée du 12 Févr.r ler trop s droite mot
italiens pouvaient
scAélerle. prélude de l'unité mes qui présentement nous y Pulls'
Varies communistes invités à cette les membres du Coquelicot. les 'gens soMenez-vons que n'y a que
ales chee nams.
sent.
de
la
Faucons
Rine,
la
klunieipals,
les
;le
socialisme
qui
misse
muvegarder
il
se
réjouit
a le fas- manifestation,
s'ecriait
Pietro Nenni
à
leur
'ta
Paix.
grande
unité
ouvrière
el
de
la
grande
femmes
socialiste:.
ayant
Si le Front Populaire est mitesSi
la
guerre
ou
le
fancisme
tenitalien,
il
est
sites°Issue n'est pas
Quelques mnis après, mité républicaine qui, si le seraient tête les citoyennes Autouturier et Eh rol'aleur conclut Oïl affirnsmt Micst ele détruire la civilisation, la saire, il ne doit Oas aboutir à la
...tonal
II Juillet cst tenu par taus, en- Vincent Auriol, mils quatre J. a/. S. !que la leusesse est la raisuu de vivre C. G. T. se dresserait pour leur Lasa confusion des partis
du t Février. la du
c'était la Journée
/rainera dans la lutte des bataillons Portant une pancarte a oncr le, des ;anciens et qu'à elle Incombe le rem la roule. En ton... Fmsues Nous ne vouions pas ressusciter
Il rimait s /e fascisme c'est
cmspacts que les ligues pa.in la paix, la liber. e. Eu toton' devoird'instaurer la Indice et la pense que noue avens hosanna', plus les vieux partie décomposes qui se
guerth 4 et maintenant c'est le con- tellement
les jeunes gardes eu tenue au nom- , fraternité humaine,
que de sont enfuis devant Inc puissantes
seront
écrasées.
chorus.. .1,i; dlrilSil-ii0ilee eiviour
/lit Itak-Eihinpien.
eiversosi
Les
Bysis.-tiorges
cestonsent
e
Le
Nous
montrerons
que
no.
son,
bec
de
1.500
encadrent
d'argent.
de
sa
guetMussolini avait besoin
,
,
;
desCité
Les (Euvres Laiques
660GLE LAIQUE
51000E 51ARENGO
L'Assemblée générale annuelle du LIer
aura lieu le mercredi 13 noveniff4
Fleures pnicims, dans dm, salle
a, T.21.e0ss1sie'enagu"00eo1rinsn
dei-ealinfiis.fr:
à ses meisal.S. Je1,;,
ion
boliorst
ceromreeaisnde quk totis ses am
iras n
1,s,10
autreid.!, SiSous
ceMplOns atisal sur
personnel enseignant ea ent:
"ercre'dr erloPnieorr.
Alloeulion dm Président; 0
mal; Compte rendu finimmers
sernenr du bureau el do la Com
Isa Pètes: Adhésions; Cotisations
La salle 'SSP chauffée.
1111111111111111111111111111111111111111111111111
COURS ET CONFÉRENCES
el/NFRVA
tsseie Toul...in ale la Liamosa 55
o'11.,*imab'11éIa. 'i.
e
1751,k,3 r,leCe'e.
!
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
p
le. masohuas .15 la Laosi.
LE 01101 SOSI5AUSTE
s000l, nidso u le Oesgnesaten natutuein
de la saeldté, 51 ent suesl un mot aimable paUr 15 mususspslltd es pose lu esse-
SPECTACLE
Os celend I carotte M Loess, dolA,
sus de 111. V. P., qui têllo ta Ire dotgeaoilsst les abomyploae nul reparut
THEÂTRE5. CINEM S
.lî
Lent le heu oeoom dx Otddsa
LES CAF5
M, Mxoep aegumsssrue du Crildeloiso
Opaliote, quI Oit es lote de se eeiesnver,
N
stioqur aunée S nette tale s latuelle Il
o°sul toul050u 55es le même plaisIr este
5h
Il
g It q
r
50m
mi000 nenlistr dv Guideo Sslut,Clti-
Théiilre du Capilole
lsetsn n'est 000 000 51 belle sus cette des
aubes snolrs tout rut'eadsni hsmms-
Le Congrès canonaI
0v auts Olussupianu atlieu. 51 teomire
ru dsssat qu'il parsI rOUgie afIn de produira des elsametoes qui ststnlieoosst
uolxnea'hUl, col msdnée a 15 s
lrbnoee-css& lasosiels.
Lsldt
M. Cambra. pesteamue 000uurstlso
de la Fraternelle des Minimes physique
leos eso ocrer S la ouittd des
110x1x0
Ir500s BAIIuLY, BObo, 15100GB
15,
04(1.0 11150 PdsOONtndx
duc-é psr MIlet L0010uts CXAT
slead.O.etaemooioequelea005siens
raient oegaedée rom plus de ngltusne
r' 115e le temps qu s'suoule cules la de-
10
butIOt
nree d005liestec,
M. tonecel 00ISAÙX
Sol o Star.
L Bauqlie eunue1
du [uidon Suilil-Cyrrien
tOise, dis500stte, le Quitta 05551-OrM. boss Cabotas ht 5m. dsmcueonl
brises mloaeatl sa IsIs umsusl,s. en esti- 05 bis, eur ses Crlubtote, ovin pussoit ru
hsooislée 55 55
snnO
51 0.
Les dernières de
LES AMOURS 0E
CASAN(SVA
Le pille 1x01 spe010rle Orésmte
depuIs tunnetluoc ds 10 50000n
Ncs polo de P b 12 fr,
TOUA )N-PALACE
Le Bern le pIsss Use
Arènes Joyeuses
aVeC Locien BAROIJX
starrne, Chareig, Atiesaet
55555 Steskeelsl, LtSSste Lseste,
Perrnotenl do 14 5 55 heuces
COMITE DES PattaS
SU cl NOVEMBRE
Le Comté 11es frOcs dx il sOesembse
algninoe pOil la cotes su lundI 51 5505
nrmbes lIses les salles do Cote dx Jargessd bol,
abrI 50, 511es velsIt-apse, aa
polIr seceosmoore 15 siqêSluer du l'an
5SilEl
Oomlté nememr
b 15111505es 105
-
l mmsoesc.ra S 55 basera
ASS0055TIOIO DES VEUVES
na SuaeRa NON REMARIEES
'00511501.5
reports fila dsneot050n
At;iixt de 505115010510 multiples, le sqlLes
e000esq0100tiessbcetdce000exebs
m000npnlisto s cl lesn'portr u '00x001dIto son peiaosdi lonoplotrvesaxen
50' d'nO bIbI do
allé de IL P; noise ami Murtn. delé- 1.000 Iranns quI se Oesursit dotqt sort
eus ans Omet,, qui est ob'igt do poche
Lu Ooieesé es été roisée.
s détInt aliavtser, cr11500 meladr;
-ems, délitai de l'es V. Pu les teèees PRIS EN FLAGRANT DELIT CE VOL
Macères dèléeues de le avalisé des CroO
5,eosntteèst,eouacd Gensedi,15s5s515115e; les noseeiiee SdaOnotiiOis. os dit
taue de proosel AIbset VeseOuesdnl, 55 se d.lssOI xuneulee, 5005 domicIle tee,
du pro Itt de l'Ouest, on'nqusur du e etc susPeis ce élssrqat dolil de sol
Grand Poix de TrIes' Baned taIn- d'abixt asPasss 11500 silo auto 410es 10'.11
01 0e dx Goqnd pois 0x1111 AstOisss qaOs l'itoossubl- 5101010 le nuesero
lIe la plsoe Olider.
Vetrtsordst etc
Il u Oté déténs su Pucuner,
Le eepae 1x1 d'ens cOetti d005rdesls
Obi0 e.00.115eltile0t.t'imqerqu'it
ton
5q05
la ti idcuse dviii o eingt'nol
5 VIsu toilerIe ter étvvnrnone dl
er1M50 st,qi Coco en, qiti sa saut tris
5u0c dans les dsosisuus 0x5005o1505
es
0i'lnéultilque Prés-deal termIne est
rentas51 scan qui, par leur dénoue-
-
Ilsoiru
.40, Id., Peleesce das b,taansse son.
-n 'Soi nei 5551015 Fuosta S'élon.
ouusoe distisossdsllpooeosoomnss.
5, DdeSeR (do 000rlal ......0 50 55 dit
nso bspp000 on dervioo 005ipOs 111101
es cobols b il Seloes
n M O. de 5OuiOrt
élsnee 00005e LolOS fr550. I as que l'on
Nov plools ; Lel000rier loerêtel; Opbt_ 000paear naOs dillésesos psc
ses nx'slIe ltonsbél,
sassOOSSs do 4.10P l,anns A l'asSole bI
101 drus greoido 01055
VOiCI LA MAtN0
5f AXAIS
5
PRIX DII SALON DES 000lstncO
PAfeOatsSss lPéclqu0050nl. G 15
P
12
es M T5'lel
rosa r10010l001 de aèdmees,
Il ssruis erélesub s diLbl as sshsrsees,
do S.00mrr du nasail sots sssriaOs de Recel
o on aosoos01501 Is ertidil de t'csssstics dps
f, Ma GISIFe 1M. RIO Ers) .. P b s BlOn
0051055 dv gsgr,005l l Pnon ct Pool,
nrom de Cimyr.
PolriOissmr 0x1 eflOsstSe eue 0051 P50prlotuiee,
saoSm
asetAlLe055x0vll0m
do eli0sxsén dons s ceea0500a Islse
i°
OsSmsrOCsf n050exooxO 00
Une l0010uode; tesla Ion.
000050050
010ppOet do, Ono100, uS,n en 3e. lAIE
L'elemrtaaosta :aFassorsseesflsussa
CI5CMA P00105105, - 3 h., V h..
vs limés ruon 55511mo I s Qosssd tac
000'nuersseres's,
Oxmms tissa s, osen Noces Sitc'soec.
FANTASIO
Matioée es Sellée ares
doue arsvds 011505
5 Les Mlaécsblec s
I
sMlIe
sa pans pas
as ne qol
56tid5émUraesd
02521
Ise
L40 V0 Je,
1
ive Pemml ss nos erèe lotie tomédle
s J'si peso de moi s, avm Gossme Fsst'
ANPIERPE AUMÔN'T
l'ait es Lisse Plaid.
SAINT-ACNE CINESsOA. - 10 h. es
.11 h, dons srsods Otlsp . Cnsdoirs raI
es
.
.5505
,seasEdmtrrObtssses.sLss
Nus5 dc Pros S5ld
es Memol Valida
smss Rayés Lus hal
Ou,. C IN GO
o,eomsqsidebsstslec séési'sasoeos
itunOOhOdTldO nom 00011vaaL5iv
$LPRes01C:)dde
J
soosssors
I'4AX
00h mOl loI
I
sfl
0
'lI5l
d
d
I
e-
PARC MUNICIPAL DES SPORTS Les 31501 Orcoeo sont
Au1nu,d'hsi diosso,ohe, lx oruoanl.
o-LE5Ilo0so-mmmnledeloc .40 13 - ÇoboerSm I ta Cause. le,
Demain lundi II sssemhts. 000eiee leOixeldeIlslelinrasloIstxIeteaimollBtEOOi000u000llisxolcnlFb000lU051' Tinolse
Molmqoi0005ispss'asqllrlt
lava lu eslis des FOras sons le Iseneus 055
mIre. s000e001 OS mbvra000dl 50 11 15x0 os eblrnx uuelqva. edrsossssseos
soomnoss
(5sl'es Pstdssl Cases use
s1,,
150 ,ialieor des déeesec lors, dsmssda
dcroilltrut 10e 14 5. U IV à. 50
savrcti000sllss none aisl, le chier la plsa
t-le olui0015xalaoo'uos..s.
mono d, sr5ta te rsicahlisssmsvs ds tcéd'r
Soinsas
h.
Lsoattsa
écaOolse.
aevsso, soc noarveille dc dosasses,
es0erroe on dsrtdao nsmpte POLOS. £Vse.
D A RCE LYS
VILOLLE £555505
,tu4orrdaui, notai, pas or t'OpOtI o
S,rs'ee d'uslvitts.
ÀVi"
r00110lool ansucer .5
PIéSevI005aOvS eslés tis éSiIsSOvnsiSo
lesoseolse pur etrssspesidxoss
I_e essoétoirs I G. Coilàseo.
00505 SP0RTIVCO5PROLETAOI&5S14'01
/OCiALi/
bumoro JEAn.J59im010
Vrr coumTON esio
GRANDE RaUI55ON PUBLIQUE
ET CONTRADICTOIRE
mcl As
Pont
Aooirmd'ltoi loodi Il svrseshre, b If Oc
dor
hnas da la axa des Acodonolars lPostn
j os
I
ro-m
I
PIssé. Maso'o55
I
lsre;,
lPent-des-Demesaellcol
g O. 0,_sel 5u,,
Jeunesses Socialistes
GROUPE JEArOJAURSS
du ;000
500
ex dl VOIE honosl.
1sSIS's Suri .srlertnoto:s
.
d'litmca desoals 055e esseidésée' essssiss'
ose rilslo c,iOi'ere psIs scsiSlSs'sso
I
s dérnese senclssts as dscsoso
Psis si buoçurl 0v le ltiniO'LnlllO;
005500es 0m Toise.
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISIIIIIIIIIIII
DANS LA BANLIUL
Saint'Martifl du
EC.0,b
°
1cv
.
'
,,
IAeaiuceO
C55dSII5IONI5ST PC Lu LI5IIE PU 510
[51, - 01, O. S. csnsee Masla550s. -r' Li
pallie ra! a000êuxra000
I5Is.séele,ml,'
liuOec..ash5n05ç5 cIlle OapstO as 20cr
srs4 Ires de la eue 5v'
aa. uei
Touch
poslsec, mdc 15e ecqclobn
d matis 00 510005e
de 10015055m O 55 505 t lé
I
Siu esillitO est supé pat as esxsleIs,
Reoèecmnsseoalbés
LocOioIOlsSila dnsne'ua'iaassooulessl,t
000smsuéeautosrd0losr b 5 h. SI, au sol,
le I.alloa oeneosars la 510cm
sSsllseure,raemcst paoe Onsel 110011
50105 j IPr
psr le eassielbtnsie. pEsa.
lalgesOes omiSSe 00
n_es auossrodas Usas las nos,. soioosl de
blosils Lésés0. jsoe,
UIMANCIPAO'RICE
La
m
000e
pssenrc
euneohuegrme,t.
t si, aise.
Oses ésuesca des èstobpmn I, 51, III Vidai, Doroobor
Pale slt-Iesspc
Ods 1001110, tèlte.eI rrrttde devo
Solos pelées de se seadrc un 51100 Café
BLAGNAC mne
105555' uas es-101015.
Psee b 1 15, 10,
ail rOSI, les aVIrfa ballon 4505 1'
Ilutob 0050cr l'tI1011s de 50050001 50501100005E. - l_o seolinuso-
ASSEMSLEB OESTRALE
Une g000ide assmssice grrurtsle és.
0, CONTa., 25, rses
BOSS è
OS
èsBalaS40 - 5404055055
LB
fIdIIblIISIfIIS 11111 III lIed s esse as IslIssuslo
muIovOle éouloarrd050sttbrcprliast
Itt 00101100 t'Aseteiu ull des Aouesdautba
05 lPsMOOlBIita des V000m de 0500es
non reirluriiteo, li arex p005edd as ce'
IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISI5IIIIIIII
La Vie Sportive
Osier sp000 uxs longue mslnisie,
l_ex nbsêques xueesnO lieu tnlolued'hul lundI 11 r000naot à E lseqece.
l_es ssmsesdeu libres 5V leor clope 001sUltbrstsesrunsenlluho, Raynnvd,
SrxS petés de von lute bIen, psr lette moeqo te penmlrrnliLpxss moIsI.
prélrnme, appontoe b 005 esmeru- Voici xx psi 11 000L
055 l'enpeeevins de leoes 00505léstoses les plis' rlsloe000, - LU
de ddplser 04 pelisses b lu posIn du
Scclivo ltniolsota,
I
BOXE
noiursllaeiast du Bo-rax si Au C000lo
lu drmmtt mmpesadre des uscapu
taule ri dec Ve000s.
Les sendidalsees souoelles dsveent
ilOe adorasécv b 55mo oruae aansss. 5e.
cerOsire gtsurale, t, mn Ttsoastlls
Nass ssscvsae erès heoesec A isias se.
ans sosobseos seOosblS Inuleocaiss
qo'ooiosod'hvi lundi II nomambre, 521 h.
dsss la ronds sslls do Ciséns SS1SL
Aosn, asavua dc séss6osl'Vsrdies, tors
Ilso 0,5 urendm séssiso de hoas SreOOisOe
re boslos Club Va'ocAese svea isa
soaitleuss
bOsaasa,
mi
qso
Lonaèsser,
Cassas Sndsl, Vases,. Auto, OR.
SIIIIIIIIIISISSIIICIIIIIIIII5IS5II5IIIISSIIIIISS
DM18 LE DEPARTEEN1
SAINT-GAUDENS
1110 orpacice p050155 dJlOgl5VS ri las es.
pnrltelperun 05x110
LES FaBLES 0E LA FONTAINE
P55150 VA.T00J0ENa
u SussO-TOULOUSO
dura las elr055m505ros prasrntes, I
mmolle I sen hstllods Ors seénres do vis. aa Ohoqas nixh e domit b sri maodsc de IleeO canote su atlell( 2.5050 5e. 5.540 sa.
Qui se eentqssr pas le aovnomme 0.5 lnlcllecrd'sssro dootileocesllesreect, d ' os i.e vnndsS ras ii lice arcs es 1. Gdfldalrur III lSUint-ACvél O 55s rsr séceluslec OIe noter I055,festual,tl
Elliete Onstrsle 1 0 feSses; 01551155es 0,ssn'i.st de 20 sspériculeb II,
P 8 55 renOOf no caoorl es gosndinss.
U 55 05 nI-Aglié
Centaine, 055x15000. quiamsruus
0501 5n 15 ou, lies tsSt I
105v. d-13.11.. Zctrsecs'.UemsS,éIessaSs.
P000
Bd)
OSSU
I
J
pisse
dsns
la
litlorstuos
IleslsolitrsereléqualoCusgoèsa
a°1555 sa
p
0001.500 ses elsets,d'tOsVOOS de 110,10111
lien sa Fosse dx Psnpls. bI me,a ds Toos
0e eai os dii asgaans Tnuslsisesm 551 59101e S rlplcdrs namtecsu
de bas aetr050 se onleeii0501 NlIelIIsIIIl!IIIIelISIIIltIfIlIIIIIlfItIIfIIIIIR le Il ocosens. b9 Ioearss eréllase.
Sxsesr
et
flaisasole
barre1
mess
lais
so
dboe
d5
I.
stases
Soc 4005es' anal nbrdatrmevo InsIStes
COUREUSES eeos-etuisa
Oosavlee 550 esO neleolnu soc uhosls. Ssaeoeler.
L'etealOOTauLa - e ese Jasn'Ssna du
I
Olséle.
550110e
5V.
0500Bon
Olosea
0005usoiieau uonlqsoo ovrs 0m mE se',La ois (1m 11,0 5 05 00005 St'i.0
lySa
les
L'c,drc ds les ioscr miroIte-10
5he5s 5 dsmsasIa. TUS I ess.ta
1001. Gosier, clouibto, Gsuod,Cuue, Let- isserll,sitva 000051 crIs-s
trI lmmOOlrItrn av crues dc 15 150551.
¶00
5Iléd,setdde5s
ropréseorsor
1110b5
osedi t 000110111 scIas.
5000, ROuan
s Au ismes sa 05 soies
L'oroltcseee Patal, dsst s esoonOOés I.eo ssydsro av Cosarla sarems IxSnOiso
cal pesmos dans IlsIre 0001e dilpI05510 do ssmbrr dr lise,eos erises, s'eel't 5155
t
Le OeeaIA000e reospnOs 51x050
1110 ssriiireesc dc Rdy50000 OustorI,
L'eau chauøe
pr I'Iec1NcII
BIsseNt0 dB slIIÉSe*d5055
I
é10oaàp00Oui5t,ixtr
'SiIIL
I
lousalo
u Siari
CC 505e 10-PIles.
TNsRs5c.ecl 10515
I
rlelettt»
Li LAIT DE L'EPARGNE
EN CARAFES
CACHETÉES
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
xol_,
bSIEen sa nl5ilenoo. 5 1051110 51,15
mx C,Svr.trlA100 nol 55C5e0'rS, - OIIIIIIIIBIIIIIIIIIIIIIIIIJSIIIIIIIIIIIIIIIIBII
000S 5555515m.
eSSIs
ru hues, aemdse qitsltpsaa àeatts
lalre 0es msnoodtssloia pan 1 500111v 5
A l'oereSari do s 001itise 0es Soellovs
derriee000s5elsestqn o, lest 5 05000.
mmssucles sf0505055
Stsl,llsas, sont ralsnei 415 00055e do 00 00
53
l,cslOeS ddselsO Toto. Csumsn 0050
OSIIS
55 sOir. 50500 fi siovernbrm dc 11 StoreS voase.O'LrsiaialrS tise0055 duesilesst
f tceeo dslls lot lods do Oeasd. hostie, e-issu es,cst,sdettlasssl, e-issus COURSES DE CHEVAUX
Peu ettoeupsgee plssielsee ull000tiOeu
semeea[u asses qui Otsmt 0050essse
VOICI LA MARINE
Vo.
REVEL
50t,jPIICII°,0,L
COIISEIL
ET5ISP1,0-CSLSS5 DuPTOMeOs
5.550 toaoics; LEaO mèices
h. es 9 It.
reqososotionu mutènesqt eue leu ra- IIIUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIICII1II1IIIBC 50501 le 54 050etsobrc neis001sv
BAL DUS ETUOIuNTS
P0515u des sbuieopiOnS Ou Usd05.
C. R DLI M101
Le mens tut lorI slutteonil des 505501Après un 1511 555 suecsu nlIlmeU pno
AVIS TISES IMPOET,o,NT
551 et sous adressms loi do vils cens,
pal
l'dsssclabtsu
0110510
o pyssotas bus o
Toes lee slohc. 55es asceplioc. sdhé.
lsl.snealasusympsiuiaur n51,eti e Lon
O.ossteslS uss éluollestls, 10 oscIllé duo
F51r5 u 005iAC de danoer sue secsmd bal esso, es C. E. ds Midi, sont poile da A.
dsnt la erputetion n'est Plus 5
le premier la asnotr 00m excuser
daherd cens qui o svsiess pu na'
h cette ests.
14 s 51 brutes
les LsolsosA, hadal, Wsssse. Cas-
Le4
1t
Vtsséru
15
dis sixi leurs malt luSall00501uii
seoxe 'rsaieb
Tooc ne aesnaosdea mot podo de
lear terrais dc ois aoosue Las. 015110150 de Blsgnaa s la dnuloilo de Ils
104e montonS nbea M
soaléae dssroo. 51er
lis SOIS.
tu bsldoeatd de 15 User ou nIes Saute lsClio,àl1l050105,ISOlas
bnrdse,
Le
apn.000eice,
tsiee
port
sua
militant.s
de
la
srrjolsseCurede
arllss000'l, 1111100)
no, asIc des Allésa
meuve Doras SI. rote Oainl-JreOlsta,
qui visas
EII5I1BIS1If1IIBSIIIIIIIIIIIIIISIIIIIIIIIIIIN lIon de 1g poelu cesuede
Des billets 50501 eu menai dons 5es bol. -n R.
do tespper sm eaesueadso V0000 et Veo,sOns sot-O dos bols si élooluobo,,
mous de tubons eS 505 dsoesOrs eslsots I giaunresn,sseséesslssesefleleseslsl!10h115k
o. CoBras, es, roc 55 RsrnsGst, S
Deseoosy, Ostos 10 peeeense Or M.
005usd
Sssgootos
5
50
Csststula
s.
COURONNES
MOSTOaOBEB
BnssrssbelesulSSB
allées iàllsel.uttcssss t
dérAde
'rrinqolct lrun llrou.pèec,
R5rn5001, BI
000515111 sise pesetdcessl Olusnitued les- rlastldeuo, 55
rosier. lsossiaïes. seeeelsuilu Conte, duia- PsoIn plu.S'a P0111
Le peésdsnl du Guidns, M Ostos,
droot de l'Ds.toe tédérule des 50es.
dmeendel, Ninol,
mé
bru du Gui500 et leurs issises, altos -a
statpalltluueOsttsslaleue Isuleude. 5 b'ulxcevs de set-0100 o senoeor 500
Cnlnmees 515 uesiu tien le nsnhluet.
dasoemtir.
A In table d'aosneile, su pro de M.
0H SILLeT S'ENVOLE
Belsu eréident du Guidon uslal-CpLe tlumme O.ucien t5500nrtne, 00 505.
Pries, avaient p55 pIons MIe posoot es
ne5511 pe500noére.
s
Psmh roetboLido
Allh.,5,ssrasdsoomharsdehssa
FAMILIA.CINEMA. - O
et do
lot seotloso 10051e
Mater de Muret, 055, maa,uOs, dccxl-
11011 de
la 5050hr'Gapsmse,
5, Teadaslsee 155. RiviOrs .,.. P 10 00 dans
p000ldun
150_ qecaonse dÇo
Oeigioadu goplssoet , P505055 caUtu.
010 Seul rend see0050lO
1.10
ms
Iaxta qsr Oct5e amure, ton I'isseitu.
Belle 5e Sasse II (rosses G 52
5
OV'*L
AU
Une itouxeur, 50015 10v,
P0155 DU VSOPX TOULOUOE
4551 15000e; 0.500 mmoere
Anas In reqotues des 500lorades t
Pséuanesirdicpetsobls.
Charles MENVeLLE, Anfed CAVA.
OUSSOL, adiatst as tTleea es
COOL,
455
J,
S,
Le OOeOèu fsib cenesttre que le si. Ma les,
A m,ds, apeax lopantit d'asioarue, lite de Pain
EEge annota. Otisoer-Oiilseres, 1 5
-
b-es:°
MURET
I a000no.
prosluias-.lorudsol
1I1IUCIeIIIIISISIIIIIIIIIIIIIIIIICIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIUII IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII5IIIIIIÎ1I
,nsnle.
Casa qsi lie
ma temps qua le 10e ssnlesesalen de sa moto duos l'sseuue Obiemse-OilllOeXa,
do lx iseihols qui sqult clé po'
ale se irloe maire le mur dola Jas- mEr
atllloemssSUeéauIUsiOoembs000taasl
An, usaibus ssann esnpnsienO du
Rasr. P. BIssaSSe,
h.
000051, - 3 h, es 9 h, , s La
Ruodaa s, anse Chsclea Porso. Auxaballo
EDEN,CINEIIIA - 05 Os, cl bi h,
Mnlsma
,
roodi'iaua. lenublishls.
e Toos serte l't5sseisxs s, sseo jem Klasom
rose Locisn Porous.
SASST.AGNC CINEMA. - 05 heoras
Oloolus monet, 50 5x5, 011Vr1ee esifieur, prameOs qui 000de000 nies eéotsder b
ntsmm du 5515151, 005 l50e dont europlaints pour 00x05 eeoipraquos,eclOoap00 tues upert-esdl. sue te Peso-Renard,
CHUTE D'UN MS000YULIS1'E
CIE
CI-I ATIIIIENF
Obole o ooeo Lsoral et Harde,
AUX NOUVEACJTES
Sur la exile du 001m. udl mb tern 51m
Plaiti100a enogresaiaisaaPpoelrisles- lent 0001e s.,,,. s rio sSsOlnle d'aur
ruila leues Osnsmeotsires iesdèoob s Pro' Oiaeuee osmose b la gumbe denute. 5h15
temlsenelos à I moisi-Dico, s l'udr
aime qu'il font une lu soucié dot 550- s e oI'omauiasee
mununipste ot od5050
tisas percer 500tnq mrsuret sondes pets ale
ml
epxmt.Lvmn
stnsmtemo la psis.
55. tt005r sgstemev 0001011 500 le est
515 beurra lnoéOtee est lonta.
tIr 510555 à la levs si b lu malo 501A out'd'hui 11 navombie a leu
saoilolns pénière si s 12 h. ta, d-us las
Ooiuna de lb Politiser aura lieu le bonCOU P0
luit toadtllntsliel.
M.Oluplve htmlry. 4 ovo irnonrissu
,IIIIeIIIIIIIIIIIIIIIISIISIIIIIIIStIIIIIIIIIIIII dam ucaul, 01, ares J000-15005s cl M,
PEOES5USNol
Fisse Riehaod Wilm cl, s Fso 000
I
ObIs ,tebsstt et re uluno p000 in On-
HdlitEOlbe est csxtealns psr é'ouIonv
Psy plots5 I Le Trouhndvse, 00,1510
dis asse Arciund Orroaed es s Catis tsa
Dlm000be, ores té h 1h ars onrrstoos
dr la Oe.iu-ds,Pueore, Mnte Msr;e,Ttor'
eern B. , aono de tu uns, e000uoruer eue
Set Polinainre qui rirauloit O bicyclette
s rio hnuelée pue 15 m000spalclte plis.
In. etc M. Al1i050smo 11505cr 21 S05, 00.
prnxi.dluel b lu tait tAelssublr de Pets-
monde et lu denmnn us isthme sa,.
JULIEN DCVI VIER
Fuis du Plounseso asse AssIe Codes.
Idd
nsoo
lia s La Vt'nI,'IOs s Oaiot,baudsvs,
051501es du asgioatlt I tommou 51 Ossu. OIIISIOIS loMdet5IIh.,
CINEO, V, Fsvbsncs Eeessétn. - A
CnsO'
dl
O sa On
lOnseltuedI
aM.Mndioetssiuuo ------P155 tilt dslsliliterlulbOTt500eSaislr400tn.
°
F
lu h, os 21 It., tisas arsoda tilme I s La
do 000500lel
ne 255m esd
menlam osesol
f. psrqeeestom lapool
sSsso, Amérissess s soan Ksv-liTarnaed,
coi tisa nos-hors as s Vuennaus ds Crado
LAPOL. 1111011v
ans empints stentors ansltsstn il aul ps000 l'immenble sltor. 1, pIons du Cupl051r.
per Islnt, 510.
mslm vert O boscos, il tons5°redsmsseeoneeeliso les moyens 050g- Dimniorhe
tala qssslts,ssuvpslatteuruindisenecn 5.
shooter let ne000 cosses naisses dapee.
0es trais poroemiee sel pesté pisieee
semsnlslrs pom la oaststeunui050 tas lus n ta Perm005iurs Lu dureté s Oie an'
tulutlnose b boss m500bsç
mol on mu Inndaee m000rnnuat ils
DEUX BLESSES
in-ceci do edette mooter tes
DuOS UNE CSLLCSIOS
cita padtioe sOrs A. C et Viotimos de 10
support do Oeroibres
sur 11000e Nsiiooal et sur iovtsolleses
COSM0000APH. - lb h. se 20
110000, iiAOOl.t00, 61.017V
osaI, 5050, Lkqonpa, TOXIDu
Oudria 0.1075 lot dt,ras
I
1. RA5tsssII5;
Arssesisne.
OLYMPLOS - PeruososnetpasOe de
14 ii.; soirée b 21 d..s (ohms s COtés,.
11 nliflule0u. Hsrloe ni Pore
maure lsle,l5PO5m
ti'.s toast le eeéttnrmmt 55e 15 eeiesn teosnt b M. P005050 P0555. boA do le
Se de Csmba tut.
0x5, sprrOti torde000, demmsnt b
1.0 050porl aviso et 00550 pespose BIsUsoar, 1.5 posludsso est est055t s Sot
nia nrgonisulleo de aetdil soties r sis
il, C, et detsal000 on délai de sa jouet - Ossoodi 5010 il s utS ddmhd la lIs'
ntoxooum pose sultatsaliOn nueoie Or ni'rtellr de M. acm Vien peiidssr, de
ta damaode du poOl
atouesno 5. roc Garas. 1,5 es500iotr est
Cnalolle et Deiac pmposent des me- ea,imseStsO eraors.
runes I p00000e pour rnmidier au 5155' - M eéroplyiss 000e. aserou dc Coté.
atetil des n. o. nosammeni s'npeiinntotx demiritié benlovsrd d'Aeliseeie, 5. 0mb
stniesodetatoldtsltsuiees,iodéveioPan nolroleble doue
CaCaos do l'écot-amie nolinnsle Imitai voleur 500llOrsnssdanolasonroe
55115 et 15 pais.
assainI lis le
i
EOYAL-PavssesssSeasesdcl4h.il
JACdLlot t°ICSOC
Soauesdettsqtidsntmruladiossssreset d0505nde t'onooespon dot tLoeo°5' elle,
il s clé dee000 tu bpnlnlotse uppoe-
Guerre doivent perssdee tue la oéou-
III5IIIIIIIIIIIIIIIII5IIIIIIiiIlIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIdIIIIIIIIIIIlIIIIIIdIII5IIIIIOOhIIIm
lilesaralles, pu, soco-vooc 00x00 u
P10051 0G JOTTSR
HscsY
LES VOLS DE VELO
n.ntsdrsde t'sotinlely.s.esiomoeaiv
r
FA,RA,MOIJNT. - Premsress de lé h.
b-olet rIs P105elou
oie Gsmbitla, IsSm B ep s
j
abuse ti5 VoIs e,
, La Fs,ixilla
PosnBtqsass e 00, Polio Miss s.
TRIANON-PALACE, - Peeecooerr A
terris dc 14 h.; 55155e s 20 h,ia Aesses
00 aoirr h OC li. ul
cet ostos que la ponte de la oulelnrsxalt
dc ta essor soient eempnsns lot
cetonces riqq'Oo lxi onslt eouotrsit
St"sxl op'eé potudoet trois seuls dans 050
On
billes
de 50 leonm quI oe Senovais
sas sono sOsie à 50 kilnstdtees dea pstCirres 115555; que lotisse nstiossl 50,5 Osmo Bloc e porto pIstole an Secte
e-usen onosetion des dtnustteutO
eOssd505rmest.
miens amie 1510 peemetsee do possdre
ses dm5510555 equlubles an tuiles dru us.
ii5Of5 sbseel
t 19h 30; Sslsés AOl h.
ioeoisrn fr510000, ,me,slscee,
Auool ber, 50 rrntesnt b 0011 domi.
1.0
4h.; seista52ltt. .sLss YsaaNsless.
bac mèsa
Revit 000m, 110mo 0115.5.7
S m 5 5010, 601.1100, C OLiOS
dos mm altos nne.Oits
Jttuoetp PeeIsnle quo dsoo I Otrittu on aile,
s
VAUIETCS - Pecsiavses b pelés de
auiréa S li h i s Le Aandera e.
La Fille de Madame Angot
000iss sommus rspmls
thI1
S1AUMO5T. - Pamteeems b esoic dc
islrlrtino;res0000jeto d'Art par ou
VOL A DOMICILE
AABEL45'5JEÀ01 GABJI
14 h.
400510, d000eotese. eec de .0511. Les
Saietta
I tslsl
LECpqPat0TisnNGE'oE
GIN CM AH
.
dosées dctonuds la superloeiou don
douta p050 Is000e rot oistsavaa uns
dm05 e pensions; que les eopmlleos
soirée0
Es
NOUVEA0111'ES. - 55 b. 5e 25 h.
Clussry, CABndlr, R10.S5.
GUeoalnols dailornoder
par In luI nI sI Sotie Aeurto uAoy
pIcolées d'nsaven lnnotsl
bec messies Os Papo des mu
fntiela Eec 10
plaido la nasse dus usaondoalu
pose 00e taux aient des drdutu agous eu IIiIIIIIIIIIIIIIIIIIflhIIeIIIIIIIIIIIIIIIIII!IuI
dememdr l'stmguuost des de000ts-toin
sut peruniassil use Oelauue de sultan
gmt dtmuttue eue subnatunos do 15 sIc,
I lltslI. III
s Les Ihonsses le Cosenoss.
Slil"PCsE bU, CibO°EL
Et pour teexsner, sigasloas la per.
laiton doux Cespeit du tOdtStiO.
toue Que 50.1 écourté 1m doinlo de censcr10,00 d s dora, et QQun do poo'c'
Fsvtrlsr e,
Msod, IV 0000emlrse
AI- tms .515
5.11410 IlieSli00500MONT
moques 103E
Outrai
sLa
Tcxosirso,
SAURE
ScsI.
LA
GosSe,
leasle slass
1 Table Il lad
I IlSedar
P1501111 001G OULAIS
ttieose000sl7nsssmheeessxoisuer
tivt. Poney Or-00101ES, L seolixe,
celle 111e, de M. Belsu pare,
seenstloaul pour 15 pals, quos petut de est somme on eixene et dons d'nu cesue s055snliuss poile 0500n in leur bushs sePélil maiacA 5m 02 551e, es nui
deotta ait boyau et o lu 5005011e dO lu Corso dm105 eon.Ceovsnu au peonhais
ea
broies i e Semés sa jolIes s,
[e Ps 1111 Seiirre
peeesèee500ivno tut eoneoarre S et e Ler lupins r; Lsut'sr danespiee.
set s; Fersy dose s Les tesuequetoires
4tssuss oIs des dm005 rapports cl
1sdOP1t00 des oto-us us es otati lu ont' Ois Cmteeet s; DOetsd. dons 0 joies
ssmsnros; Fepmssut, dsus dm5 5010'
classe listaI 10
Ambles, au nom dc 15 amt on dot conte roonstOgncs, 51 enlcc seoxtteus
j,uttes tait tme t lude res daoumen
tui fit no uu'iipnt t
Comme b l'hebttude, Oc rstel du fies.
daproblemes uut e eu ont u ta srmseoen troc des dithalillot du moment, Leetrade. ténor lOger, e qonique 005150
pose esuliSce leur aspiruttnttu est audio- Ioda gras e, ebroln détrrieoeement
psatoble l'umttl de loua les 000000. s L'duleêlus de us Mec 5.
TtOn cru selistou sstsut000s euicent
essais éjosoeu Oephelitis, pUplieu et alt
COI, Fat ta eoudioau,ott tic tracs nt, lceguemest spplsndis.
Us film lospiré do 0000x00 de
Mscocsd,. es miste 1 s Khoesvrnhirs s.
j-oUtil, as eeirm's e Lu boas dc Sessi.
es I, sean le Oosps d'upéiasts do Tttétas
du Csr,ruls,
bancoo en misés. Cols de s Croisse des
II
lU CIIEF.O'CVUE
Maodo,snsoioée ,Casad Gals de l'Otto.
011011 Lpeiqxs
CHAMBRES
SOU CINEMA FRANÇA,Ou
Fils de stodame Asaos s,
tlncttr PCPIN
geste
V*I ET Es
dt Seacira si 50555155e, b2Oh 20 rel,.a
1110x1 00150, Ltltuo I050XAVPS
se sont assembles dnttu use des r. dans celui de r'iesro dnsmsenier de
salles de totale ttlaterssallr su Silo Ils si 5,oaes dsos doc mooqlsoueq;
su tes teovaun de ta Commission, 2tacet.11nu bore, tises e flr Juit'Eleooie
NOYER MASSIE.
esVns,sdal°solsi,, LsPr,,,ss
15
5
1I-
dI,si.e,,e,ssieéabl4hascss'.sLsPaes
tOndra de LIts
seoir les 555150es de leur quo. trocs texdillenest de la Peeeee.
n005trs toCiOflol 105 55 et il 51 ce lut le msmrot Osa ehusuons
Os ra rndiu lune s loue sets, moques,
eioIstdioeottese li 54 heures ne dOit- dons l'bir du Ttrsodoo de e Cte,emen s
s)NCERTS.DANClNGs
TREATRES
TSOC,05TTEF, DU CAPITOLE - Aslssn
Martel TOEVENOr de
naumploas 1055 et dit es joie de voit
peatrttolle des edtnimeas choisi lor rotures des jeunes
E500, netes eolleboratoor ports le
rogmi qiloetino d0 Crsix-Dauoade
tons us ssnaoreasl la Isuneguede do
legs irtéetts. tant ou point do nue
de
de POLiOSeSOr,
55
GELA
RUE POI1r1E
EST
PUR,ISAIN;I.
HYGIENIQUE
p st 1 ii ir, a big ieji
en. lir
FOUS LES SPORTS
11!
Mardi 12
TOULOUSE
Nouveautés d'hiver - occasions
Novembre
RUGBY
Des solutions au problème
de l'éducation physique
Le
parcours d'athlétisme général
Causerie sportive radiodiffusée par André
Minn
Pour mem. homme mérite le nom a été de rentre de 2 minutsa, vous
doit non seulement etre taire. une idén de ta résistance vrat
derniete,
Tore mais rapide, adroit, reststant, il inene née..00 des finalistes du par
M
doit non seulement savoir soulever un cours, ioreque j'aurai ajouté
en terrains de sport, en écoles de plein
pMpart d'entre eux ont terminé tres
air. Utilisation qui ne gènerait nullement PC:T. s'T.r"e"ara n'en erg; frais 4 l'arrivée.
La preuve est dose faite que la ma
les habituels promeneurs, et .rait grosm
but
mllin nager . . Mode
naturelle, le simple fait d'accons.
de conséquences heureuses pour la santé défendre.
Le véritable athlote eat t'athlète co. pAr les gestes naturels de la cour.,
Or la capitale. Déjà, actuellement, on y
Ou saut, du grimper., du porter, etc...,
tolère les crossmen qui, les matins 4 Plet.
est capable d'amener Muonseoe d son
POUR PARIS VOICI DES TERRAINS
existe en Angleterre, un comité
chargé d'aménager des terrains de
1.
=ne,'
sports dans les parcs et jardim publics des villes. Lors de voyages outreManche, j'ai pu voir
il y a déjà I/
ans
à Brighton (Sussex), sur la elfe
sud du Royaume Uni, un square muni- mmaine
situé en plein cour de la ville,
cipal,
et contenant plusieurs terrains de Motbail, des bowlings et des courts de tennis.
Une organisation de cette sorte permet
aux sportifs de sentrainer facilement,
sans perte de temps, sans frais de tramport, puisque ces stades sont situés dans
l'agglomération même, et que les travailleurs peuvent s'y rendre aisément,
en quelques minutes, à la sortie du bv-
r.0 os de
De même, i/ es
l'atelier.
ee d'y conduire les
écoliers.
Si e Paris on appliquait ces Mende.
en Ir joignant /a leurrée anglaise dont
était parlé dernièrement à cette plue
si on installait dans nos jardins, dams
les Bois de Boulogne et Vincennes, ors
astreins d'entrainement, le problème ne
serait sans doute pas complètement va-
ses, mais du moins, bien avancé.
Et puisqu'en sport, nous nous réclamons foulera. des BriMnniques. ne Jevrait-on pas copier es qull y a de plus
heureux dans leur organisation des leux
en plein air la liberté Pour toue, Mue
les jours â 17 heures, et te stade à port.
:
de la main
nu plutôt des muscles?
000
Malheureusement en France, dès qu un
projet se fait jour, on en voit avant tent
tee inconvénients, on soulève surtout des
objections sans envisager, en contreourle, les avantages. Lorsque e y a quelque dix ans, j'ai déjà développé
et-dessus cermins ont cru qu'il s'agissait de transformer la totalité des jardine
la plaire ae Georges letebert
dimanche
colorertbtrc Ce sers
propage cette idée, en apparene Wein épanouissement physiqua.
et jambes nus, alors qu'il y a deux lustres Timm,
Orne leste des n
si simple es d'arte 0091000 ci facIle.
on leur faisait la chasse. Il n'y a done te
l'Y'OrCe'>ten 0e,;
corne odmooe005e, sec 950r dort errtétOes
pas de raison valable qui empêche d'y eéritablenient homme et Meir, mec ton. fruste te galop de ces jeunes gens, .1
établir des plaines d'entraînement pour les les qualités morales et physiques ne disposaient ni de Piste M, fine cm.
recevoir enfants, culMrisMs et sportifs. que cela comporte, El n'est que de se Orée, ni de chaussures d pointes, et qui
n'avaient guAre le tentes de seefTes
référer d ta nature, de réapprendre
puisque nous les avone, halas! 0201ids touret les finesses, è tester les set,
lites de ce que 105 aPPe/le le a SR. o.
gestes naturels de l'homme.
Qu'en pensent les Services des mi,
_Ce pareome rrathtêtemne pesterai est Pars combien de me spécialistes du
nistères intéressés? Sont-ils décidés à une Mue épreuve. Songes secoue let cent nie.ra eussent-ils grimpé oins
faire quelque chose pour permettre à ma maires que doivent parcourir les inêtres d id corde lisse? Combien de
tous de s'entraîner, de se majorer? Ou concunents, ont été échelonnde tous nos chaula.no de quinee cents pour.
dedaigneneils d'examiner les projets qui les obstacies qui permettront de juer raient courir Peneent 00 mar. st.
x00 t'épauler
leur sont soumis par ceux qui s'inté- de lem. valeur Pheique Dénérnee. Per un rae de 40 01100 ne
Pa. Mi
Entendez qu'il
vaguas de cinq, voici nec athlètea parressent à ces questions ?
d'opposer
rathle.sine
gén.al a Or Mé.
Mals, Il faudrait changer de méthodes, tis. d peine ont-ile meurs vinereeinq Ma/mati05 t nous pensons que aur eha
mares asile doicent grimper, d le coret aussi les hauts fonctionnaires. Ger s'il de tisse, è en portique de 6 maires de que distance, sur Chaque SpeCte/..
existe une sous-commission d. terrains haute repartir, sana d.emparer, pour da. faite lutte sportive contre f
de Bagatelle. elle ne se réunit lamais une course de 300 matres, tancer deur tente, femme et la pesanteur. ii est
et ne fait pas /randkhose. La conserva- balles dase une cible, repartir encore, ben de connaitre Vrstrnme ltende
tion du Bois de Boulogne semble maire sauter une doteble haie, nase.... Pam possibilités humaines. Les chomaien
IM'lo
qu'et part de petites améliorations de dé. tee d I ne 20 de hauteur, ramper pen- Pats sent les o Some d'essai e
its sont aurai n00000 51100 TOT
dant
5
niêtres
mus
atte
poutres
Macées
Oeil, l'affaire est à pré.rr beengibM.
60 centime,rc du sol, escalader us les dOICSete de nos bolides eur les autopense, au contraire, m'etc 0001 qu'un
mur
de 2 &Tree de limiteur, courir dromes en matière automobtle
point de départ, un essai t multiplier encore,
trop retentinante
debtddes
000r9005tt000 de 40 ki/Os, te
le plus possibre.
naus ont démontré qu'us paye ne
porter pendant 50 metres. et terminer
y a prés de m ans que le m'entrai- enfin par une course de vitesse de murait pties Tiboeder les compétitiont
internationales s'il étmit incapeble de
ne le dimanche matin dans oc bois. Gom- M métres.
FM bien, le premier des cent cire faire porter In selection sur des milliers
me jadis le jardin inc je traversais, Il
dathlêtes,
an lien de cOntater dUr
concurrente a a.Oneliii C.
.t tout aum désert (sauf quelques cava- Mente
eues personnalités brillantes, ne mattd1
douze
Travaux
d'Hercule
s
en
2
en/.liers
dont le nombre parait diminuer
pas mieux diffuser tor mirent ce que
et, autour de Longchamp, des pelo- .fe3 6 secondes 2-5. Le dernier, Mei
tons de cyclistes). Il serait donc possi- te; -o
e,re' opagge ler Jeter.?
"see.11f.014
adm'i':',7 eferre'
ble de répartir, dame matinée, des mie voue considérez que pendant longtemps, reit° ohez nos scolaires et ants nos
hers de gamins, de jeunes gens et d'achse te record do monde tee 800 métres est Mem?
tes pour la Mon d'éducation M'yetior
naturelle et eentrainement aux sports.
000
1;r '
e;:Ir
000
en stades, en expulsant les mamans et
leurs bebee, le
militaire et la bonne
En rentrant de mon c training e je Iond'enfant, la vieille Anglaise qui y petet ge souvent l'hippodrome d'Auteuil. On
des aquarelles et les amoureux venant devine quelles réflexions je suis amené
roucouler dans les allées,
à faire ro rrmpsrunr ee magnifie. stade
ne-6'22if psi. cela. Mais bien de
reeervm une, partie seulement de ces
pares à Pentrainement sportif. Si les
droits des promeneurs ne peuvent ms,
ne doivent pas être brimés, il Mut tout
de même tenir compte de l'évolution
aléa
leur en donner les moyens. Ortrtdedo
dans te cadre même où se
sont déroulés leurs premiers jeux?
et
au retour de mon entraînement, à q hem
tes md midi, quand 1'011 dispensait sa
chaleur, tamisée par les arbres touffes,
ou lorsque la mauvaise saison avait dé-
Voici, à gauche, Sauvage (Ivry) et,
edessus, le toast du C.S. Belleville,
vainqueurs du Prix cycliste des Dirigeants de la F.S.G.T.
Ci.dessous : Une vue du Prix d'out
Intime de cross du C.R. parisien de
la F.S.G.T., A llomainville.
MMISSPMMOSEMMOMMEONIEIMIENINE
--1
Mune .114, joune. estivele, de satett. galerne00 da00 un mem05 lebre
soue le soleil.. voue en deutes, presen-
pcuillé Ms ssetnerst le parc n'avait paf
de visitems. Seul, ou g peu près, le grbrouette. Pmfote,
Facilitons
1,
qu'au s.l., lame
petit stade. Ge qui a été possible
si
cette condition, raCC. de
Fid,iration Sportive
et Gymnique du Travail
dans une
value apprend que
. stade.
eet lenté h des sodé., à heures
dmrseineee, et mus rent., eem eu eet
deMndue.
Et pommer, A ces moment. P... Sur
l'un et Pau. Atm., 0x5 pédestrien ne
feulait la cend..e /e sautoir était in.ruul .aceur ne s'e..eu au
t
ou ai. javelot.
idalgre le stade ois- en emsou
b.
cmil ...te,
mor.sieur
et la
Jeune concierge éteese dem Zt.,,th.l.t
le Mue strMt Oet
...es
et un sait et, comtea
Tt Maremme. est maure oh. mi à, voim
n'aviez finalement rien a remettre. Il
eoue reste cependant 15 pousoOr de ple.
France-Belgique
et haères,
n'
12 50011, football France-Belgi-
t
la ....rementée d'un
neemioOecOxrOi1u00etetbu50Oé0c0
Calendrier fédéral hivernal
Poids
Parie
la piste r.
que, eu Belgique; 12 avril, croas-coun.
Or? France-Belgique, en Belgique; 26
avril, basket-0011,4MM de la Coups fédérale, 10 mal, baeket-ball. France-Bae
gime, en Belgique IO mai, baskeebalt,
France-Eniese à Paris; 17 mai, football,
tosopher.
rap.s les travaux les Plue
au milieu des murs de béton ou de bridon, ne serait-il pas faisabie aux Buttes, finale de la Coupe fedérale; 17 mai,
aux parcs Montsouris, Monceau, etc?
polde et halte-Tee ohamplonnat fédéra/.
Panneinicante Moore/1.1m da Sa Fran.
Gréatiens qui permettraient aux enfants
des écoles proches de venir s'ébattre
erre, conscammant à l'opinion vulgai-
en plein air, non loin de leur logis. Ainsi
utilisés, nos jardins prendraient toute
leur valeur, fonctionneraient. si l'on peul
dire,
I
plein
rendement, dispenseraient
chaque Mur mn écoliers et eux sportifs
l'oxygène et l'exercice bienfaisants.
insuffisantes. Certains, qui
ente, eeete lem,. grande /nonante b es
Seade. mals nous ne sonarsee dépasses
dans le sens ntortati0d que pie l'Enna-
Portugal et la ...nie.
En commentant le rvgb, M bom, les
cours. darce, que le débu.nt averti se
Je suis lié pour la vie. Tou.s
Or, Musasse. temettne Mame. Dom
tons me nem; esprits comene ne excelle.
e
les saisons,
se pré e
m.. Je ne P.saara p. ap
rangleter. et .
nem.
Prononcer les voeux
:
notoirement
ne orovant pas d'une natalité mem,
rement esise, nous Pr...ne pour la
je m'exercerai seul ou en
..0e, selon mes forces. idéme quand a
Pareille réalisation serait répétée dans ne pourrai, glus espérer d'honneurs, Je
Ira bois proches de la capitale Bou/ogne retarderai le plus passible ma laideur et
et Vincennes. La encore, Ms promeneurs ma molles. Je n'abandonnerai pas ce
qui m'aura se. et m'aura plu
sont rares, en semaine et le dimanche .rps
ler.us feta. jeune. Quelqu'il
matin,
P me souvandr. de l'avoir aimé. Je ne
Déjà des embryons d'organisation sportra.. po. Par des mie..
tive ont été tentés, dans l'un des bois dont
pute t.spérer ineenaibles les
sur les pelouses de Bagatelle, dans l'au- cono.seneefe, rar je sais quai fait pote
tre, à proximité du stacle Pershing. Mars de oe'M nature ou .uta choses eant
B s'agit d'entreprises fragmentaires et metuaas et sont pay.s.. SI entter 00 00
000
nto. . parer à uo.e excess. mor-
CYCLISME
Records sans entraîneurs
neilté tea dtfausdos. son emeumanen
MMennent plus que jamals un devon,
ma, cette diffusion et onte amélioration
r.termt imposables tant que tee, aloi.
It'aprto les archives de l'Anion cyclia,,
internatIonale, trois coenure set dépava gell'eret2deorg1.,1,.'eJee,,L'e,".
Lee lo. ne pourrent Mame Isee m le
les 44 kilomètres dons Meure
Ege eompeehenarar
atte/ndne n'est
da Am
T. de Woff t44
fe4 ern. 2444
Me/
e
Richarde. k. 777). Sept ont réal.
de 43 .n. en
plue
69 miel".
marem
Lems. et seau.
tee trOls
Perthet,
pl.
terrains . sport
"31 re's!'eeee
n'ont pas é.'construltat .ur ottektuea
rares pratiquait. qui acoomptissent des
Ertria, 213 coureurs ont .uve. pi. de
'rneUte:
Iriaretelnuipe'd0i:Ce
n'Y 42 am.
avaient la responsabilité des terrains de
hle de .pulatIon d'élever la moyenne .
aneneeeral
eaveetege
en.re...
Je
le
corn
Et
ait..
eAmo
vlent
de
nés..
dans
Bagatelle, se sont refusés à en Mire la pare. dans ses teformances non a.
BO menoten 45 ...tees 030. explolt
grande oeuvre d'entrainement POPultim autres, mea d .1-même, pour sevol. les
'euto'n'="pour faciliter renvéritablement s.partiant.
qul aurait pu y etre créé.
t. 40 ... us dehors de leum adnecommom P.timed.
Qu'en compare
si l'on en doute
Jean Peavom, (Ploie. dee Meseta)
yrertrjs 'oce: zr,r peert,Cr:
le nombre de jeunes gros Potivent sec'
des
gp3^LICe redepeneems
eeteer les jeudis, dimanches et lundis
SECTIONS. MILITANTS
à Bagatelle jet entour de Pershing), avec
et MUSIC/FAUTES da PARTI
le Offre de
la
population parisienne.
Os eerre mem.' intéreseartts que pulm
sent erre les deux centres précités
qui d'ail leste se limitent au tootbele au
c'est
rugby, à l'athlétisme
qu'une valeur d'exempSe.
On peut, on doit rernanier complète,
ment l'aménagement de ces deux grands
bols, ce rreedotinent de veetee espèce,
1
dem
sea fmveri
s'a me den.,
Un ehein mumieldnables de
COUp. et COt-71;07.'1;«,:77,,,s.
. de
mime., mue tous
var.
noe forinatess.
veto
nisrapeen. ayant que. 003100 an le .4
vole
titre*
etitanje 'il'retelen:.:7121 :111% nur
rater du 'sanctuaire . trouve un Mue
perte et nier..
ettfecte itOse wea 0...6"00eeP
te
...Ana écrite au mee Paru
Ateilitons
1,
to. les sport. rent..
------
A la fourrure, sin lot très important de
sains;
peaux d'astrakan noir provenance directe d pore. de
taise.
manteaux, spécialement les 95 - 150 - 1950,
N'uriner, pour fis Diabtes Toutous
Fabre et Saint-Liper, pour le Stade
Toulousain;
Malaplate, pour l'U. S. Montrejeau-
De la F'. F. B., informant que la
,
commission des règlements fédérale,
1-lab il lez-vous bien, sur mesures, 2 essayages,
à notre rayon ae commande. Livraison partait e,
a acocrilé la /Men. n. 1 au joueur
Caire, en faveur du Saint-Girons S.
"...seesaelar.
"b0 ou. S. Montalbanaise, demandant que le match de championnat
que doit disputer son équipe Il con-
Clubs désignés ei-dessaus pour
tre l'équipe correspondante du T. C.
bouup ,,u, uu 00
rk s ren_a,
Marengo Sports, à jouer le 11 noIres de championnat quels ont
vembre 1935, soit reporté au 10 no- diag estées /e 3 novembre courant
vembre, en lever de rideau de la ren:Girons S. C.- F. C. Toulousain.
contre U. S. Montalbanaise-Bordeaux
oulouse U. C.-C. S. Albigeois.
E. C., en tournoi du Sud-Ouest. Accordé;
nnrnann
un nynnti"e'nent
nu"'
désignés
ci-dessous exclus
De l'A. S. Toulousain, faisant con- jou turs
naître que le mach de championnat, tem porairement au cours des renqui doit l'opposer le 10 novembre con nes des ler et 3 novembre dercourant, au S. G. Lafiançaisin, se dis- nie
putera sur le terrain du Derby Club
bevalier (Stade Toulousain) ;
Toulousain, rue Sergent-Vigué. Pris Oli ier (S. C. Albigeois)
PM..
note;
(U. S. Bastidienne) ; Clerc (Blague°
Do Stade Toulousain, adressant S. ;.) ; Daure (A. S. Toulousain) ;
l'eng,agemont de son équipe a Ju- Car -ère, St-Raymond et Geoleni (Cnior a dans le championnat de S. los Pont des Demoiselles)
Malt
France (transmis 10 la commission bern et Tenas(U. S. Villemurienne)
des calendriers);
Be on (S. A. Gaillacoisi.
De M. le Lieutenant-Colonel Bayblâme sévère est adressé au
ram, dinecteur de la P. M. de la 17e jou n
Marquié (A. S. Toulousain)
réent, adressant le nom d'un mili- exc air
u à deux reprises.
taire de la 17e région, candidat au ti.
Toulousain pour ses déplacements à
Oust, le 10 novembre et à Montgailhard le 8 décembre (Accordé
pour le déplacement d'Oust ; refusé
pour le match de Montgailhard, les
moyens de communimtion ferroviaires permettant fmilement le déplaDe la F. F. F. informant que la
Commission des Règlements Fédéra-
le a délivré la licence N. 2 as joueur
Montagne Fantle en faveur du Stade
MIS
COMMUMIlatallail
IIIMMIM1111111111111.15511
I
Nos Ports
ails
_.....
Iosséder
roduismt /es traits d'un être cber, es
CO
Ce plaisir vous pouvez l'obtenir en no0
dant l'exécution de ce genre de travail
l'en véritable cachet artistique no,
nuits
de pint M en o
au, tqobtiennent
40,
e ndre, sobre de gon, hannomm.
SAISIR
1 ,OCCASION...
Or, une occasion s'offre E
est rendue difficile par la constitution da calendrier du Club, U reste
entendu que la durée de suspension
na pourra empiéter sur /a saimn suivante que jusqu'au ler novembre
serrement,
(Ce projet de régiment Oct abc.
té ft PunanimiteL
Incidents du match A. S. Toahmsain-U. S. du Pont des Demoteellee
au cours du match de championnat
13e série) do 3 novembre 1935.
Le Comité après avoir entendu les
dirigeante des doux clubs l'arbitre et
le détégué â la rencontre décide que
le terrain de PU. S. du Pont des Demoiselles sera suspendu pour les
h renom:dr0s officielles pour une du-
rée de trois mois. Il rappelle en outre aux clubs que le devis de frais
d'organisation
sera supprime aux
Sociétés qui n'amureront pas effectivement le service d'ordre prévu.
Les résultats des rencontrem de
champlonnet jouées le 3 novembre
courant sont homologués.
Avla aux Clubs,
Le Comité informe /es clubs qu'une
amende de S francs par licence non
munie de Peettlet rendant la M'oing/refile inamovible, sera appliquée à
partir du ler décembre 1935.
Le Comité adres ses félicitations
Bibliothèque municipale de Toulouse - Tous droits réservés
magnifique
/mima
.
((ont ...q..rir
1,
et
peut-être
...1, .111.11. 35 1...
tune.
L'ALMANACH du Amm
pour 1936
contient cette année un numéro
d'ara, da sawsoNigam puy dois
être co,,sem
p.rtnin,. an.
tirage des primes
, ParMi ces primes figureront
plusieurs billets de la Loterie
Nationale
iiChaillieumn;
sait que cette
loterie
Ions Posons &mn( n (on° mit
Qui sait si Is numéro de votre
almanach ne roua fera pas obtenir
e e qm mrtn.ortt ga
1
un des billets
soit vert et or,
°I.
orsque l'agrandissement comporte Pls
dot . têtes, un supplément de 5 ;rets
Personne auslessus de la premere es
de aandé par la maison.
gmnts d'un gros lot e
Retenez donc vite votre alose
("« «"' 5006° ..° nul, dans nos bureaux ou am
sel '""«".
Ms.
wenn% que soient les dimerulons de i
Ph
col
to originale envoyée il goûters: pli
s nos bureaux, 55 francs. Expédie os
s postal (port et etnballage compris;
66 francs.
Nos
La.
STM able.
vio
amaedissements
d'avance.
A
VOS dépositaires.
C'est
est le même prix r 3 fr. 15,
allIRII
RENI OE PARAITRE
MODELE DE COM/HARDE
Pierre MARIE
Al. f Admirdstratese
l'OUF le S11011 011Yfier
3 d.3da,' « 7Zioeque»laing
Toulouse.
Préfacee . C. Mara
et
e rens adresse el-inclus une photogre
r pour agrandissement avec cadre me
ri
sué culi
P. Sem.
000
Une brochure de 32 Pages
Prix : 1Ma. franco .
eue ta bien m'adresses au.»
à redresse suivan tes
mm
LIBRAIRIE POPULAIRE
rue Feydeau, Parla 021
/2,
f PM un manda 0. 6* Omo.
..... I ..... oint
r1111111M1111111111111111111/111111n111111(111 n.........
R LE G RI L...
pionnat.
Deux expulsions temporaires équi-
Dans certains cas particuliers
oie t'application des règles ci-dessus
gagner p.,4,,, uns
de
comporte des lots très important.'
hitre et sera automatiquement suspendu pour deux matches de cham-
officieL
noue
lignee s' harmonise avec le portrait e
en. fait une vér itable sema d'art
àe
coin Ins l'objet d'nn rapport de Far-
laquelle appartenait le joueur lors
de sa mino hors du terrain de lys;
L'interdietion ne sera levée
qu'autant tale l'équipe en question
aura joué les deux match. prévus.
Dans l'intervalle, le joueur msPendu ne potina figurer dans mem, équipe de son Club en match
agrandissement
an plaisir sans pareil.
Cette Commission, après étude de
/a question concernant la suspension
des joueurs exclus définitivement ms
cours de rencontres de championnat,
valent à une expulsion définitive.
Cette s.pension engiliqUe
aux matches O jmer par l'équipe h
mi superbe
FAUT
IL.
11111111111111111111111111111111111111111111
Toulousain.
Commission des règlements.
Projet coneemaut l'application des
sanctions prises coutre les joueurs
suspendus au cours de rencontres
de championnat.
/.
(Art. 136 du Règlement GéTout
néral, 4 et 5e alinéas).
joueur eXCIIII définitivement du ter-
454..
Nous maintenons complets nos assortiments de
le projet de règlement revous .al.. présente
produit ci-dessous t
cens/rant ref.te voue serait mterdieO,
oeme-ol étant rems,. aux Mmenetme
SI vous et. sena.. vous voue rendes
:
un
vantera
Ne eroyea paa que soit
est n.eseaire d.ppartenir au club el,
Naation Frame-Bee
tiqQue.
u'on ne nous parle pas de difficultés,
Mem, à Pans; 2 février, cross-mune,'
celles-ci ne dennent pas devant l'intérêt de l'Huntanite â Paris ; 23 février,
de la santé publique. L'exemple de l'An- ero. eyelo-pécies.e, Illumpionnat te.
gleterre le prouve, Et même à Paria deral, 14 mare Feta fédérale, en salle
lorsqu'on le veut vraiment, on peut réa. à Paris 2.9 mare, cross country fedé.
Eger une réforme utile, faire uvre ral â Nantes 11 et 12 avril. Luit.,
l'a bien
vu au Groupe d'Habitations à bon mar.
ciel, inauguré l'an dernier, prês de la
porte de Lilas, au centre duquel, grime
à M. Grunebeem-Ballin il a été créé
entrée du sta le
24
nuis;
cement).
ten-NOUS O 1u pores den stade et, merl.
e
nem petsment, ramendes l'entréevoue
l'enceints. tIn nemeeur correct
Mea alors que pour craseurc le mue II
10 novembre
nouvelle, révolutionnaire. On
Bodel, pour le C. A. Carstelsarri.
ca rI Laveur, le 10 novembre courant (Accordé).
Même demande du Rugby Chah
000
1,"`
Ceinture ::-.
Toue ces articiee seront vendus à l'entrée.
vants
ride,uu du match S. C. Albigeois-CasIm-01YMPjenve (Accordé);
Cordaim demandant
l'autorisation de se déplacer en aut.-
demain de s'entrainer physiquement nus
setieusement. N'est-il pas /mime de
un promeneur, le nez dans son journal
passait par le jardin afin de couper au
plus met. Ou une bonne dame y ame,
nait son toutou mur faire sa petite cone
mission. Je présume qu'il en est de
méme les autres jours et que l'affluence
ne se produit que les apresmidi, â par,
tir d'une certaine heure.
Sertit-Il donc el difficile d'installer là
et ailleurs, quelques emplacements pour
le ballon
foot et basket
une piste
en herbe, quelmm brouettées de sable
pour les sautoirs,
quelques agrès de
gymnastique, un vestiaire modeste, mai:
propre: baraque Adrian ou chalet rus
commission des règlements fédérale
a autorisé avec licence O. 1, les mutations désignées par /es joueurs sui-
Villemurienae soit joué en lever de
ou de louer h te marelle auront besrm
2-0
Echarpe ,:,;,e, ,`.'e 8.vo
Peignoir 7,°.",,;ne. . 18
àPU,
Notons d'ailleurs que ces jardins son/
béa musent déserts, j'ai, durant phe
sieurs années, naversé ies Buttes Chau,
overfice.=: 39 Gilet00.5:-
Gant .,;..:,°-.'''°, 9s Parure 4,g:el% '''"' 24
Du Made Villefranchods, cloner-
.-- ......
.....
Drapirie,'E.-;,.."--- 18.50-
Béret zrrn:::.r.-.02.-. ... 15
De la F. F. 11., informant que la
aient la demande de mutation signée
par le joueur Momméja, ex-joueur de
8.,,Montalltiamise (transmis
8. Montalbanaise, pour avis);
1)5 C. S. Albigeois demandant que
le match de championnat à disputer
le 10 novembre antraginontné
te, de 'errnstruire des châteaux de sable
sa
Pull
Excusés t MM, Re/in, Rouleau, Hercher, Averseng, Bayard, Laulhe, docteur Dpbarry, Moura.
Le proces-verbal de la dernière
séance est adopté après lecture.
Correspondance t
pour le rugby (transmis à la commission régionale des arbitr.. M. le chef
du servioe départemental d'E. P. sera
convoqué pour assister 1, l'examen.
ne_ euh pas de retirer aux uns, mus
di.. Y Poussait
Boutonné T,r: e.-. 15.1
Maury, Ar.
Ga.sens, Sautet,
ripe, Segg/and, Larrieu,
Pons' Caillot, Po..
sines, Dupouy, Pailles, Giraud, Broise
Blanc, Boyce, Anise, Barbie.
tan d'arbitre militaire (ter degré),
ils en ont à leur disposition. Et le me
demande si, un jour, lassés enfin des pro-
messes jamais tenues, les sportifs, perdant patience, ne vont pae escalader les
des mceure et des nécessités de la san- barrières d'un hippodrome et en prendre
té H n'est pas, il ne saurait être ques- possession pour s'y entrainer. Qu'on me
tion d'enlever quoi que ce soit aux han, prévienne, l'en serai.
pies qui s'ébattent sur tes pelouses,
Pierre MARIOL
mont, te dimanche matin, à l'aller
Diagonalenezze
9. 15 Marocain -zr.',.zr 4.75
ame
Séance du 5 novembre 1935
Présents t 51M. Delbert, Peyrose,
;
chevalin
et let n miteux t terrains
réservés aux petits des hommes -- quand
le motit d'autres. l'usage des trop rases
jardins exhortas à Paris. Mais on acte.
Imite de patfaire, de compléter Mur Ms,
telletie., Min de permettre au plus grand
nombre d'en profiter, d'un retirer rame
que bénéfice.
D'arment Plue que les
pouillots o qui auieurehni se conten,
tent de pousser le cereeau ou la patine,
COMITE REGIONAL DE RUGBY
DES PYRENEES
Voilà, fus Français ont le souci lég,
lime de n'avoir pas plus d'enfants 400
Egcïstes !
Ainsi, un grand malheur nous menace t
M. nide, n'ayant Ms releva
'le taux de la natalité allemande, le male
'riel humain qui nous sera opposé à la prochaine denière sers bien moins nombreux
Me les ligues surpopirlairice, non l'avaient
f od craindre.., on espérer !
Cas d n'y a pas moyen de dormir tranquilles. Dans la maure ménie où diminue
le danger allemand grandit le danges japonais. Si les Français e'obstinent ) ne peu
écouter M. Bossera, et an émule, vers
l'an 3.000 !Europe nsque FOcs colonisée par lx Chinois I
ri.rb
enr 'ce/1%7d' es'ég'olirtes' I
qui attachent de l'importance à une
tains
pruzzinzimdfoliscazie
etsagin;
ou
uivent dans le taudis et les baraques de
villages nègres dm grandes ville. et Mi
jettent sur terre des gosses sana aimer.
M. Blondel s'imagine d'ailleurs geo
pères de familles désintéressés sont profoI
cool des ,égoisres. Cc serait le cas da
Il n'y a Oui guèrc .1 la campa.i
que l'on trouve des fami/les nombreux,
Vous qui prenez tout à la blague vous perce qu'on s de la place pour le Inn
allez peut-Pitre murmurer I tç. Juste retour parce ma le paysan y trouve une main.
Ira choses d'ici bas In Mais no, surpo- entime mammite, pour maint. Taisons or
pulateurs sont moins placides et de se Or, soi n'Onl rien
torturer la méninges pats découvrir le
Yo'a
c
i r oradai,
con eei Aidasse enfin les ménages français à fournir nos industriele d'un supplément de chémeurs et nos généraux de
colonnes épaiàes de colonisateurs.
Hélas I le docteur Blondel qu'affole
le
ga
cle:vbge:s
Des familles no mbreuse
péril jaune n'a pas l'air de te faire
dictatoriaux ont échoue, gomment dimagine que la prédication mule pourra réus-
la camPai
fait la loi et où parfois la religion can.
t.1,3
.11:
trop d'illusions sur la poseibilite qui nous ies shdistiques
les
reste de le conjurer. Là où les moyens
à
B
le nl''leselorie
l do (souris
r
qui démonirerd st.,
re Pie? a'aesiredorf:Op'a.ret, c.cmO esntFlait'redePeenaet
sir_ D'autant qu'il ed tout de mime di
ficile à nos nationaux de soutenir que les
Fronçais sont moins intelligents que les
Allemands el le italiens. Alors cee Franpais qu'on na peut pas convertir, on peut
toujours lm admis, Vova Io grande découverte de M. Blondel
Cocotte, de la TEminurien de notre
eatalite mt ailleurs, et Henri Decutes ET.
fort bien vu. Elle est Mut emp/mment volontaire On ne fait plus d'enfante parce
que goo tient à ne pas
augmenter
d'apres al à vivre égoïstement
ses
royi/i.ste.r rou.g.e
050
rea
er.".e alt7ord.,.."
.<,17,122Z(.41',:;Lrl*.v
"ire;
0000e0000 0
note" 'es' es
A
"
"d"."-aneiP"
re:u..,.renseN es,
'tens'eetal
-na niant da La Marnent. 1

Documents pareils