TB1B01E BO TRAVAIL

Commentaires

Transcription

TB1B01E BO TRAVAIL
Retour de M. Grévy
parts, 18 septembre. — M. Grévy reviendra probablement à l'Elysée du 25 au
30 novembre.
0n prétend à tort qu'il vient pour procéder à UB remaniement ministériel. Ce
remaniement ne se fera qu'à la fin d'octobre et dépendra de la tournure des événements en Afrique.
La suppression de la « Presse »
Ferlin, 18 septembre. — Les journaux
allemands apprécient fort sévèrement la
suppression de la Presse â'Alsace-Lorvains.
Ils disent que les raisons données pour
cet acte arbitraire ne sont nullement concluantes.
îiô prmde Jérôme s n Targuis
Gonslanlinople, 18 septembre. Le prince Napoléon est arrive à Constantinopîe iacognito.
Condamnation d'un député italien
Naplss, 18 septembre. '— Le tribunal
correctionnel ds Girgenti, a condamné à
fuinze jours ce prison M. Caminneci, député de Palèrme pour avoir frappé un chef
•de gare.
M. Caminneci a démissionné et interjeté
:appel de cs.jugement.
Réunion dm Sacré-Cœur et de la Villette
Les électeurs sent priés d'assister à une
réunie» privée qui aura lieu aujourd'hui
lundi 17 septembre, à 7 heures 1)2 du soir,
chez le citoyen Ganvort, rue da SacréCœur, 90.
Les portes seront fermées à 8 heures
précises.
Ordre du jour. — Réorganisation des
îgroupes,
On trouvera des cartes à la porte.
Pour la sommission provisoire,
. ,
MALLET.
Départ de troupes
Hier raafin, sont encore partis à destinalion de Marseille, 98 hommes au 25 - régiment de ligne venant de Cherbourg et conduits par un ©fficier.
"Un détachement du 125- de ligne est
également: arrivé le matin L Lyon et est
reparti dans la soirée pour Marseille.
S
I
j
j
I
Es jetant nn regard sur l'Allemagne, la
Suisse, l'Angleterre, «te, j'y trouva des étabiissem«»ts laïques dus à l'initiative privée.
Pourquoi en France r*sterions-ao*s en arrière, alors que naus passsns p»ur la peuple le
plus généreux.
Jusqu'ici, je la reconnais, la politique a au
absorber tous les esprits. Il fallait d'abord asseoir les institutions pouvant marcher avec tout
ce qui est lumière et progrès.
Aujourd'hui que lo drapeau de la République
flotte sans crainte d'être renversé par la coalition anti-libérale, l'heure ost venue de s'occuper des questions philanthropiques qui feiont
nlus pour la solution de la question sociale que
les pregrammes élaborés à la veille d'élection».
Tout citoyen a le devoir étroit d'empêcher,
même par la forée, le suicide de son semblable
et en le mettant dans l'impossibilité d'aecomplir son funeste projst, il ne doit pas lui demander compte de ses opinions politiques su religieuses.
La Société dont je souhaite ardemment la
création fera, au point de vue général, ce qut
tout citoyen doit faire au point de vue particulier. 111a devra venir en aide à ceux qui n'osant
oa ne roulant prs s'adresser aux c«raiités politiques eu religisax ou encore aux bureaux de
bienfaisance préfèrent s'étioler, se laisser mourir ou se suicider que de tendre la mr.in.
Aiasi que je l'ai fait connaîtra, le moyen le
plus efficace p«ur arracher des victimes à la
mort, est de placer d«s baltes dans toutes los
mairies, où i»'iEKportK|qui pourrait signaler une
infortune à sa csiHKaissanse.
Le devoir des comités de quartier serait de
s'enquérir sans retard «t discrètement de la misé r« signalée et- de faire parvenir les secours
sans frébsser la suceptibilité des malheureux si
durement éproavés.
Avant tout et peur tous, i! faut fonder une association laïque 11'ayamt aucune déaomination
politiqaa ou religieuse.
Je ne me dissimule pas les difficultés à vaincre, mais qu'imparte si la réussite est a« bout.
Peur aller leiitemesit «m a'en va pas moins
sûrement. Le tout est de persévérer.
Pin avant donc et que toutes les personnes qui
ont le sentiment réel du bien coopèrent à la
construction d'un édifies qui fera baisser le
chiffre de la wortaiité.
Ceci dit, je prie les lecteurs de «te faire parvenir leurs idées et la manière de les mettre à
exécution.
J'adresse le messe appel aux sociétés de secours mutuels, philantropiques et antres.
Je passerai le tout en revue ainsi que les règlements qui régissent les àaaisjims hospitalières laïques et étrasgères, de façon à caque mes
collaborateurs puisssnt fonder une œuvre impérissable.
Lss inscriptions, adhésions et communications
diverses sont reçues à l'imprimerie Bonnet, rae
du Plâtre, 8.
Agréez, etc.
J. PIÏERIEE.
On sait qu'à plusieurs reprises les conseils généraux et d'arroadissement, partii culièrement dans le département du Rhône;
ont émis des vœux demandant au gouvernement de modifier les lois existantes sur
L'ex-khédive d'Egypte, venant de Vichy, ! les récidivistes.
est arrivé hier matin à Lyon, à G heures 20, j
Depuis quelques année.? surtout, en effet,
dans un train spécial.
le nombre des crimes et délits commis par
Il est reparti pour Turin par l'express de les récidivistes a augmenté dans des pro5 këivras 45.
portions énormes. Non-seulement le séjour
—
dans les prisons n'améliore pas les coupa-0
Cercle d'études delà i circonscription bles, mais il achève de pervertir ceux chez
électorals du Rhône (place de la Croix- qui il pouvait rester quelque vestige d'honRousse, 3). — Les membres du Cercle sont nêteté et, qui n'avaient succombé une preprévenus que jeudi 22 courant, l'anniver- mière fois que sous l'influence d'un mosaire de la proclamation de la République ment d'entraînement.
de 1792 sera fêté en assemblée générale
Pour donner satisfaction aux réclamadans sonl»cal.
tions des corps élus, réclamât! ns dont on
Pour l'administration :
a pu trouver encore la trace dans beaucoup
Le Secrétaire, COMBISR.
des mandats imposés aux députés récemment nommés par les comités électoraux
Le 17 courant, le commissaire de la Guil- des grandes villes, le gouvernement vient
lotière a écroué, sous l'inculpation de viol d'adresser des demandes d'avis à un cersur deux petites filles âgées de 8 ans lp2 et tain nombre de magistrats. Le càsssil sude 6 anslr2, le nommé Charles Pascal, âgé périeur des prisons a été égaleraant chargé
de 26 ans, ajusteur, demeurant rue du fort d'étudier les modifications qui pourraient
Colombier, 1.
être apportées à la législation actuelle.
Cet individu, pui est sujet italien, a violé
les deux jeunes enfants, Marie P.-'.. et
Nomination de juges de paix.. — Par
Aloxandrine P. . ., demeurant chez leurs
déeret présidentih ont été nommés :
parents, Grande-rue de la Guillotière.
Juge de paix du canton d'Oyonnax (Ain),
Il a été écroué pour attentats à îa pudeur publique et il aura à répondre de son M. Remontel, aneier greffier, en remplacement de M. Moser, fui a été nommé j âge
horribla crime.
de paix à Saint-Claude.
Jage de paix du cas ton de Châtillon-deUn commencement d'incendie s'est dé- [
clarô avant-hier à 11 h. 1]2 du soir, chez j Micbaiile (Ain), M. Raspail, juge de paix
le sieur Bacond, ébéniste, 5, montée du j de Saint-Laurent-du-Pont, en remplacement de M. Pinaud, nommé juge de paix à
Gourguillon.
Il a été éteint par les gardiens de la paix Saint-Donat.
Juge de paix à Saint-Laurent-du-Pont
et un pompier qui ont enfoncé la porte.
(Isère), M. Dubois, en remplacement de M.
Les dégâts sont sans importance.
Raspail.
Un incendie s'est déclaré dans lé magaJuge de paix du canton de Noirétable
sin de mercerie appartenant à Mlle Clau- (Loire), M. Burnier, avocat, <m remplacedine Morel, et situé 21, Grande-Côte; le ment de M. Giroudier, décédé.
l'eu a consumé toutes les marchandises qui
Suppléant du juge de paix du 7'eanton de
se trouvaient dans la montre.
Lyon, M. Burnier, avocat, en remplacelia été éteint au bout de quelques minu- ment de M. Ruchon.
tes.
Suppléant du jage «le paix du canton de
Le.s dégâts sont évalués à environ 500 fr. Trévoux (Ain). M. Guillot, notaire, maire,
csuverts par une Compagnie d'assurances, conseiller général, en remplacement de M.
La cause de cet incendie est purement i Déthieux.
accidentelle.
i
j
Suppléant du juge de paix du canton de
Saint-Trivier-sur-Moignans (Ain). M. FonNous recevons la lettre suivante que tanelle, notaire, maire, conseiller général,
nous insérons très volontiers :
en remplacement de M. Guiliard
La fondation d'une société laïque pour venir
Suppléant da juge de paix du c nton de
en :mle aux misères inconnues, puis plus tard,
Chabeuil (Drôme), M. Reux, notaire, concréer avec des dons, legs, subventions, etc. des
seiller d'arrondissement, en remplacement
établissements hospitaliers ou lés infirmes et les
de M. Lambert, démissionnaire.
vieillards des deux sexes trouveront un abritait
Suppléant du juge de paix du canton de
d» plus en plus du chemin,
Graadserre (Drôme), M. Charron, en remGrâ'ca à Fiw.spii.aute de votre excellent iourplacement de M. Berger, décédé.
nnl, tous les jours des adhésions arrivent. 11 sèn
Suppléant du juge de paix du canton de
rai t. trop long do les énumérer et aussi je n'ai
pas la droit de citer les nems, pas m'Saae celui
Châlillon-en-Diois (Drôme), M. Rambaud, en
d'fl_ pUo honorable et vénérée famille qui est
remplacement de M. Veyrier.
mêlés à toutes les bonnes œuvres.
Suppléant du juge de paix du canton nord
deCrest, M. Valayer, ancien notaire, en
remplacement de M. Gresse.
Suppléant du jupe de paix du eanton sud
de Grest, M. Brémont, conseiller municipal, en remplacement de M. Long, démissionnaire.
Suppléant du juge de paix du canton de
Saillans (Drôme), M; Lambert, en renplacement de M. Noulet, décédé.
Suppléant dujugedepaix du canton de
Duis (Drôme). M Tiers, maire de Buis, en
remplacement de M. Brochery, démissionnaire.
Suppléaat du juge de paix du canton de
Vieille, M. Pellat, notaire, enremplacement
de M. Bonnet, nommé à Allevard.
Supplérat du juge ee paix du canton du
Grand-Lemps, iVi.Drevon, en remplacement
da M. Ugnon, démissionnaire.
I Des employés de la gare de Perrache,
S qui déchargeaient hisr soir, vers quatre
r heures, un wagon de marchandises, ont
I tout à coup eateadu une forte détonation.
J C'était un fusil chargé, placé au milieu des
colis, qui venait de partir.
Toute la charge a été projetée contre la
I porte du bureau du chef d'équipe, qui a été
totalement enfoncée.
Personne, heureusement, n'a été blessé.
!
Samedi, vers les quatre heures du soir,
un incendio dû à l'imprudence du jeune
i-Viarius Gross,. âgé de 5 ans, s'est déclaré,
5, cours Vitten, dans une petite cabane
remplie de copeaux qui se trouvaient dans
la cour de cette maison. Cet enfant s'est
gravement brûlé à la figure et aux mains.
Effrayé par les flammes ou ruffoqué par
la fumée, il s'était blotti dans un coin jusqu'à ce que le feu se fut éteint.
Conduit à la pharmacie Peilloa, il y
a reçu les premiers soins, il a été ensuite
transporté à l'hospice de la Charité.
S®n état est très grave.
Avant-hier, vers huit heurr^ du matin,
le sieur Arthur Bouton, 29 ans, demeurant
19 chemin de (Serland, ouvrier couvreur,
était occupé sur les hangars du parc d'artillerie, à la Mouche, où il travaillait pour
le compte du sieur François, maître couvreur, 11, rue Cuvier, quand, en descendant du faite de la maison, un brusque
mouvement d'oscillation lit glisser l'échelle
sur une des barres de fer qui soutient la
charpente et précipita Bouton d'une hau| leur de 6 mètres. Dans sa chute Bouton a
eu le pied gauche foulé.
i
Quête faite au concert donné, sali® de
l'Elysée , au bénéfice de M. Minvielle :
12 fr. 10, dont moitié 6 fr. 05 pour le Sou
t des'Ecoles, versé au Réoeil Lyonnaii par
la citoyenne Voilé et le citoyen Marjarié.
I
J
I
]
]
i
j
Voici, d'après Lyon médical, îe dernier
bulletin sanitaire de notre ville.
Il n'est survenu cette semaine aucun
changement important dans l'état de la
Santé pubsipue.
La morbidité par fièvre typhoïde paraît
stationnaire. La mortalité est plus faible :
dix-neuf décès ainsi répartis : dix dans les
hôpitaux civils, deux dans les hôpitaux militaires, sept dans la clientèle privée.
Comme maladies infectieuses, mentionnous un nombre relativement considérable
de lièvres puerpérales, des coqueluches et
quelques scarlatines.
La diphtérie continue à être rare.
Les maladies de l'appareil digestif sont
plus fréquentes que la semaine dernière,
surtout les dyssenteries.
Sous l'influence des perturbations atmosphériques actuelles, les angines catarrhales
et herpétiques sont encore nombreuses,
ainsi que les manifestations rhumatismales.
Quelques bronchites, des fluxions de poitrine et des pleurésies.
Toujours des érysipèles, des méningites
et des éciarnpsies en ^proportion notable
chez les estants.
La mortalité hebdomadaire remonte au
chiffre de 190, soit 29 par an et par mille
habitants. Le taux mortuaire était de 26
pour les semaines correspondantes de 1880
et de 1879.
MORTALITÉ DE LYON (population en 1876:
342,815 habitants). PeNdanî la semaine fisissant le 10 septembre 1831, on a cenataté 190
déaès :
Variole, 0 — Rougeole, 0 — Scarlatine. 01
Ei-ysipèle, 1 — Eièvra typheïde, 19 — Fièvre
muqueuse, 0 — Fièvre eatarrhale, 0 — An-'
gi.aa coHenneuse, 0 — Croup. 1 — Affections
puerpérales, 4 — Faiblesse congénitale, 5 —
Bronchite aigu.ë, 1 — Pneumonie, 12 — Pleurésie, 2 — Phthisio, 25 — Catarrhe pwlmo»aiP®, 4 — Coquelache, 2 — Maladie da
cseur, 11 — Entérite, diarrhée, 19 — Dyssenterie, 4 — Choièrine, 3 — Cheléra, 0 — Maladia du cerveau, 23 — Maladie de moelle épi—
nière, 0 — Afflictions chirurgicales, 12 — Affections cancéreuses, 10 — Autres maladies
aigaës, 8 — Autres maladies chroniques, Ï0 —
Causes acsidentolles, 3 — Naissanees, 170 —
Morts. nés, 10 — Décès, 190.
Il y a donc eu pendant cette semaine 20
décès de plus que de naissances.
TB1B01E BO TRAVAIL
J
S
S
!
Védêration des Chambres syndicales. — Le cnmité fédéral prévient les Chambres syndicales
de Lyon et do la région qu'une conférence est
en voie d'organisation ç-ù le pi'ograisme de la
fédérât 1' on sera tr.ù'.é-
Nous donnerons plus tard avis de l'heure et
du jour d > cette conférenceVendredi, 23 eourant, à 8 heures 1\2 préciser
réunion des délégués salle des mécaniciens et
similaires, rue Grêlée, 38, au 2me (extrême urgence).
,
L'un des secrétaires, par ordre, L. MAETKAY.
délégué de la chambre syndicale des ouvriers
' cordiers.
Nota. —Les adhésion* et les correspondances doivent êlre adressées au comité rue Grêlée,
38, boîte des mécaniciens (provis«irement).
* m
Tannerie et eerroierie lyonnaise. — La'Cota^
mission ds la grève, déi'isant arrêter toaie polémique a era devoir se taire pendant quelque
teiaps au sujst de la maison Ull»o, à Oultins
(veau ciré).
Msis certaias bruits répandus à dessein, et
tendant à faire eroire à là levée de la greva
«yantcirsnlé,nous avons mandat par l'assembla»
géaérala dr la corporation tenue ®he/. Célérier,
le 18 courant, de vous dire que la grève continue jusqu'à ce que l'ancien tarif soit rétabli.
Pour la Commission de la grève,
TABAKD, Mot/SSIER.
» #
Chevriers, maroquiniers ci mégissiers de tes.
ville de Lyon et de la banlieue. — N'eus avons
l'honneur de vous informer que les tasneurs et
corroyeurs dans leur réunion de jeudi 15 septembre, ont rejsié à l'ialims majorité de (rois
voix, la proposition d'alliance qu'il sous avaient
faite et que nous avions acesptec. Citoyens, dansla réunion de samedi 17 septembre, il a été décidé d'à donner le plus d'éclat possible à notr»
bal et à cet effet la commission, définitive à été
nommée. Ont été nommés, les citoyens Guétat,
président; Chàrillon, vies-président; Nickel,
secrétaire ; Pe.tro» C«mte, trésorier ; Daire, adjoiat-trésoricr ; Escofîisr, ailjoiut-secréta'ire. L»
comtïiLsien vous informa que le bal aura liea
aux Folies-Bergère, le 29 octobre 1881, à 10
heures et demie précises da soir.
Le Président,
Le Secrétaire,
GUÉTAT.
E. NICKEL.
* *
Banquet cemmérnoratif du 21 septembre 1792. —
Les républicains -radicaux sbcislistos de MMplaisir, 1» Sacré-Cœur, le Grand-Trsu et Monfcehat, voulant fêter eotte date à jîiisais mémorable, ont résolu de f&ire un banqust qui aura
lieu le dimanche 25 septembre à 4 heures dit
s«ir ehaz le citoyen Chausse, à la Chaumière,
avenue des Ponts, 60, ils Invitent instamment
tiras los vrais démserates ainsi qwe HOS élus, a
j ,«si ter,'
',
La Commiscion :
Bîraard fils, Mallet, E. Faure, E. Rï—
voire, Guyot, Jean Passion, Brosse,
Popy, Thozet, E. Cattead, Grangeon,
Simples, Psrrot.
On pourra se procurer des billets chez le»
citoyens dont les adresses suivent au prixda
deux francs :
Lombard, rue Tronchet, 45. — Comptoir Fiche', Avenue de Saxe, angle de la rue Moncsy.
— Comptoir Bailly, Boulevard de- la CroisRousse. — Joly, rue des Tables- Clau tiennes,
18, Croix-Rousse. — H. Albert, imprimeur,,
quai de la Guilletière, 6. — Rivoire, route d©
Vienne, 152. — Chausse, Avenue dds ponts, 60..
— Guyot, route d'Heyrieu, 198. — Mallet. vv».
du Sacré-Cœur, 90. -- Catenot, place de Montplaisir, 1. — Perrot, menuisier, routa de Grenoblo, 120. — Popy, rue Julien, maison Huant
à Mont-Chat. — F. Fays, pharmacien, conseilieF
d'arrondissement, à Villeurbanne. — Albert,,
café de l'indust.ie, chemin de Gerland à la
Mouche.
*
e *
Cercle des travailleurs républicains du 3 e arrondissement. — Les adhésions et cotisatkmssont reçues chez les citoyens Wa-tiër, rae dssi
Asperges, 26, et Badinier, rue Creazst, 22.
Le secrétaire, BADINIKR.
*
**
Chambre syndicale des tisseurs (23 bis, rwe»
Vieille-Monnaie, au 1 er ). — ïoa.s les sociétaire»
sont prévenus qu'une réunion privée aura lisus
le samedi 24 septembre courant à huit heure»
du soir, aalie da la Perle, 8, place de la CroixRousse.
A cet effet, l'administration a fait parvenir â.
tous ï«s présidents do séries, une circulaire semestrielle explicative de sa gestion, ainsi que la
compte-rendu financier, et d«s lettres d'invitations pour assister à là réunion.
En conséquence, les intéressés qui n'en auraient pas connaissance n'ont qu'à s'adresseraleur président de série.'
L'administration.
*
Tailleurs d'habits. — Le syndicat convoqw»
ses adhérents et toute la corporation en assemblée générale pour la dimanche 25 ssjiteinbret
1881, chez Célérier, rue St-Elisabeth, 108.
OKURE DU JOUR :
Communication des pièces officiailes sur l'a
prudhornœie. — Distribution des rapports da>.
l'exposition. de 1878.
Adhésions et cotisations.
Le secrétaire, CHAMPOIKAT.
*
* *
Charronnage. — La grève continue, tonte .1*
eoporation est convoquée pour une réanion générale et privée, le mardi 20 septembre, chez M.
Laverrière, rue de la Barre, 16, à 7 heures l|à
du soir.
ODItRE DU JOUR S
Questions de la grève.
Nomination définitive des syndics.
Compte-rendu des finances,
©n reçoit les adhérents.
Les ouvriers sont priés.da ne pas venir à Lyoa
jusqu'à nouvel ordre.
*
* #
Grand bal. — La 211- société de Mmes les
blanchisseuses et repasseuses de la ville deLyoa
donnera son bal annuel 1» samedi !• octobre,
salle du nouvel alcazar, rua de Sèze, 34.
On peut se procurer des billets aux adresae-s
suivantes : au café Bellard, rua St-Marcel, 2-1.
— Mme Lacroix, rue Cuvier, 23. — Mraa Perret, àlahalie dc3 Cordtdiers. — Mme Durand,
quai de Serin, 43. — M. Fayard, quai St-Viacent, 48, —Mme Bouché, rus de B,.nald, 14.
Mme Oliàgaier, rue Lainorie, 7. — MrasLacelîaz, rue Thomassin, 48. — Mma Poacher, rat
de îa Part-Dieu, 36. —- Maie Donnât, rue Pierre-