Déc 2013 - Janv Fév 2014 / Voir l`article en entier

Commentaires

Transcription

Déc 2013 - Janv Fév 2014 / Voir l`article en entier
ÊTES-VOUS PRÊT
À ÉCRIRE VOTRE HISTOIRE ?
Patrick Gaguech
DES CRÉATIONS QUI TRAVERSENT LE TEMPS
’hôtel de Nimrod : 1 000 m2 dédiés aux meubles
d’art et au savoir-faire français. Dix ans de
rénovation et de réflexion ont été nécessaires
pour parfaire la vision de Patrick Gaguech et
offrir à ses clients un espace unique. C’est incontestablement le plus grand show room parisien
de style Art déco. Un espace confidentiel, chaleureux où
l’anonymat des clients les plus illustres est respecté. Il suffit de
pousser les grilles pour pénétrer dans ce lieu où la sérénité et
la volupté enveloppent le visiteur et l’entraînent dans un
voyage extraordinaire dans l’univers du luxe absolu. Mais
l’hôtel de Nimrod n’est pas qu’un écrin, c’est un espace mixte
qui abrite des ateliers où artistes et artisans travaillent ensemble à l’élaboration des pièces les plus sophistiquées. Le visiteur
sera étonné par la démonstration de leur savoir-faire, de voir
les différents objets naître de leurs mains, puis de les reconnaître sur toutes les créations exposées dans le show room.
Cet espace est l’émanation de la recherche constante de la
perfection et du travail bien fait, fidèle à la devise de la maison
« De l’amour du détail naît la perfection ».
L
À gauche : hôtel de Nimrod. Entrée du show-room avec lustre
monumental en bronze et albâtre. En haut : détail d’une plaque
décorative en cristal gravé et doré à la feuille d’or sur deux portes
en galuchat. Ci-dessus : Patrick Gaguech.
265
Table basse boule Cabanel
en ébène de Macassar massif et plaqué.
Marqueterie spirale en sycomore. Réédition
d’un modèle de Jacques-Émile Ruhlmann.
JACQUES-ÉMILE RUHLMANN ET LA PÉRIODE ART DÉCO
Créateur-fabricant de mobilier et d’objets d’art, Patrick Gaguech
fait ses débuts à l’école du faubourg Saint-Antoine où il côtoie les
meilleurs ouvriers de France. À cette époque, son inspiration est
essentiellement classique. Après avoir passé de nombreuses années
à l’étranger à meubler des résidences privées, il rentre à Paris. 1987
marque un tournant décisif dans sa carrière, c’est en effet à cette
date qu’il découvre le style Art déco lors de l’exposition « Meubles
1920-1937 » au musée d’Art moderne de la Ville de Paris. À cette
époque, le luxe investit tous les secteurs d’activité avec des noms
prestigieux comme : Bugatti pour l’automobile, Cartier, Chaumet,
Van Cleef & Arpels pour la joaillerie, Chanel, Jeanne Lanvin, Poiret
pour la haute couture. La décoration d’intérieur n’est pas en reste
pendant cette période courte mais extravagante. Parmi les grands
noms de la décoration, Perzel et Lalique se démarquent pour le
luminaire, Puiforcat, Christofle pour l’art de la table et enfin pour le
mobilier Jacques-Émile Ruhlmann. Patrick Gaguech est instantanément séduit par le style unique et inégalé de ce grand créateur, la
rigueur des lignes, le sens inné du détail et l’exécution irréprochable de l’ensemble de son œuvre. La perfection qui émane de ses
créations traduit une grande maîtrise de son art. Mais, au-delà de
l’œuvre de Ruhlmann, c’est l’homme et sa philosophie qu’il va
découvrir et qui vont le fasciner. Un homme de haute valeur intellectuelle et morale qui ne peut se satisfaire d’un travail imparfait
et qui réalise ses projets sans se soucier de rentabilité commerciale et sans jamais tricher avec ses clients. Une éthique qu’il fera
sienne et qui le guide toujours aujourd’hui. En hommage à
Jacques-Émile Ruhlmann, Patrick Gaguech réédite aujourd’hui
l’ensemble de son œuvre. Quelques pièces de référence sont exposées en permanence dans son show-room parisien, l’hôtel de Nimrod.
Coiffeuse en python, ébène
de Macassar, ivoire, bois de violette
et bronze. Réédition d’un modèle
de Jacques-Émile Ruhlmann.
Hôtel de Nimrod. Vue générale du show-room.
266
267
Détail d’une colonne circulaire
en ébène de Macassar,
damier en marqueterie
de sycomore et ébène
de Macassar.
L’ŒUVRE DE PATRICK GAGUECH
Revendiquant l’influence de cette période sur son dynamisme artistique, Patrick Gaguech n’a eu de cesse de parfaire et développer
sans compromis ses créations contemporaines. Explorateur infatigable et passionné, il dessine des modèles originaux (mobilier, luminaires, tapis…) et déploie tout son talent en repoussant les frontières
de la création, toujours plus loin. Il comprend vite la nécessité
d’avoir ses propres ateliers de fabrication pour laisser cours à son
imagination. La qualité de son design unique a acquis une renommée internationale auprès des Maisons royales, des décorateurs
internationaux, des propriétaires de yachts privés et des collectionneurs avertis. La prestigieuse Manufacture horlogère Patek
Philippe lui a confié la création, la fabrication et l’installation de
ses programmes « Salons » et « Boutiques ». Genève, Paris, New
York, Londres, Moscou, Tokyo, Dubai, Los Angeles, Munich,
Milan, Zurich… Aujourd’hui, des centaines de points de vente
dans le monde sont meublés avec les créations de Patrick Gaguech.
Table de repas en ébène
de Macassar, marqueté
de sycomore, piètement en
fer forgé. Ce modèle est un
exemple de la collaboration
entre les différents ateliers
pour la réalisation d’une
pièce de la création
Patrick Gaguech.
TRAVERSER LE TEMPS
À gauche : bahut « Katana », ébène de Macassar,
galuchat et bronze. Série limitée à 8 exemplaires.
Création Patrick Gaguech.
Ci-dessous : tapis « Hommage à Jacques-Émile Ruhlmann »,
100 % pure laine tuftée main. Création Patrick Gaguech.
Lampe « Gratte-ciel ».
Baguettes de verre
clair et sablé,
laiton nickelé
brillant. Création
Patrick Gaguech.
268
Animé par un désir de perfection, alliant créativité, savoir-faire, tradition et modernité, Patrick Gaguech a construit au fil des années
son propre univers où domine un goût pour la singularisation,
l’amour du détail et le renouveau. S’aider du passé pour construire
l’avenir, prendre de la tradition ce qu’elle propose de meilleur mais
innover et transmettre. À travers ses créations contemporaines, il
exalte les sens et offre des émotions vibrantes qu’il transmet à ses
clients privilégiés. À la demande de ces derniers, il crée maintenant
des séries limitées de meubles vendus en huit exemplaires et
appose son estampille sur ses créations assurant ainsi leur valeur
patrimoniale. Dans l’avenir, il proposera à ses clients connaisseurs,
en plus des collections actuelles, des tableaux en marqueterie et
des objets de décoration en série limitée. Des pièces uniques qui
surprendront par leur valeur artistique, une valeur liée à tous les
savoirs qu’elles réunissent, au travail prodigieux qu’elles ont nécessité et au supplément d’âme qu’elles recèlent. Valeur qui ne peut
que s’accroître avec le temps. C’est ainsi que Patrick Gaguech
répond aux attentes de chacun de ses clients et qu’il réussit à interpréter leurs souhaits les plus singuliers en proposant des meubles
uniques et personnalisés dans la plus pure tradition de la création
française. Des meubles appelés à traverser le temps. Les créations
de Patrick Gaguech sont également exposées dans une galerie du
Marché aux Puces au 99 rue des Rosiers. En effet, cet endroit très
particulier n’est pas seulement le premier marché d’antiquités au
monde, c’est aussi un lieu qui s’est imposé à toutes les époques
comme un espace d’avant-garde, un point de rencontre entre civilisations passées et à venir. La décision d’installer sa galerie au
Marché aux Puces s’inscrit dans une volonté de transmission en
affinité avec les valeurs incarnées par ce lieu et par son histoire
tant il est clair que les œuvres de Patrick Gaguech sont conçues
pour durer et se transmettre de génération en génération,
œuvres contemporaines aujourd’hui, antiquités de demain…
www.patrickgaguech.com Texte : Danièle Greenfield - Photos : Didier Delmas.
269