MR D.J souhaite rester anonyme. C`est un homme simple, plein d

Commentaires

Transcription

MR D.J souhaite rester anonyme. C`est un homme simple, plein d
janvier 2015
MR D.J souhaite rester anonyme. C’est un homme simple, plein d’allant et
d’optimisme qui aime la promenade.
On le voit aux réunions des grandes écoles de commerces où des
puceaux boutonneux de 35 ans apprennent comment écraser les
autres.
On le voit s’acheter des bretelles rouges aux Galeries Lafayettes. Pour
cela, 150 000 points lui ont été crédités sur son compte GISMAU.
On le voit tout sourire aux boards de l’entreprise comme tant d’autres
avant lui qui voulaient laisser leurs empreintes mais qui y ont surtout
laissé des dettes.
On le voit tellement partout qu’on se demande si Mr D.J a réellement un
bureau et du travail.
En tout cas, Mr D.J a de grandes idées pour qui n’en
veut :
Donner le choix de la vinaigrette à ses clients
(économie du geste par Servair, effectué par le PNC
et non comptabilisé dans Transform)
Choisir le prochain chef qui choisira d’associer des
crevettes avec des lentilles, ou de servir de la
choucroute que l’on peut aisément trouver à moins de
5,50 euros chez Aldi.
Vive la montée en gamme
Le CE ? Il a trop de subventions. Et si c’est pour
aller voir Mickey, il y en a pleins les secteurs.
Les évaluations ? C’est bon pour le moral. Surtout
pour ceux qui ne se font pas évaluer.
Mais après tout, c’est Noel, il est permis de rêver...
Prendre des assiettes carrées au lieu des rondes pour
le nouveau service.
Quelle prouesse de créativité et qui laisse de
l’espoir pour les prochains car il y aura encore de
disponible le triangle et le rectangle.
Et pour le directeur torturé, l’octogone, plus dure
à ranger dans une VRA, néanmoins
« Mmmm ! Voyons voir ! Un dif couture pour que mes
sans-dents reprisent leurs uniformes eux-mêmes, le
remplacement d’Air France magazine par « Promenade
magazine » pour une meilleur relation client avec les
feuilles et les pissenlits, et surtout des équipages
Barbapapa qui se transforment à volonté car quand les
avions n’ont pas beaucoup de passagers, il faut y mettre
moins de PNC !
Ah ! Oui ! Et aussi présenter les NRJ Music Awards à la
place de Nikos Aliagas !
Merci père Noel ! »
Mais Mr D.J a un atout : il a ses sans dents.
A eux, il peut raconter n’importe quoi :
Le pétrole baisse ! Aucun gain ! Les avions volent
avec de l’alcool de betteraves !
Le PNC à récupérer ? S’ils le veulent, ils peuvent
se le payer en baissant leur rémunération.
Le bidding ? Un système trop contraignant car
PNC serait encore trop protégé par des règles
d’utilisation qui nuiraient gravement à
toutes bonnes dégradations des conditions de
travail.
Le Long courrier ? Il va très mal.
Le Number One, c’est le Point à Point ! Celui qui
vous coulait la boite mieux que le rocher du
Concordia il y a encore un mois.
...et de croire que les autres sont des imbéciles.
Une fois le décor planté et le personnage mis à nu (Non,
pitié ! pas ça !), un conte doit avoir un ou plusieurs
éléments déclencheurs qui induisent un dénouement.
Et tout le monde sait que les bons contes font les bons
amis !
L’histoire aux mille péripéties, inutile de la raconter car
c’est nous PNC qui la faisons depuis toujours.
Nous sommes l’histoire d’Air France.
Et ce n’est pas fini !
Le dénouement attendra donc.
02-15
Nom :
UNSA PNC Air France
Prénom :
CDL :
CCP
CC
HST
6 rue de la Haye - BP 10958 Tremblay en France
95733 Roissy CDG Cedex
Tél : 01 41 56 04 31 / 01 41 56 04 30
Fax : 01 41 56 04 69
[email protected]
www.unsa-pnc.com
A déposer dans les boites UNSA, dans le couloir menant au Parking PN ou au 2ème étage (ascenseurs rouges)
Tarifs
6ème à 4ème Classe
: 5€
ème
ère
3 à 1 Classe
: 7€
HST Hors Classe et CC : 9€
CCP
: 10 €