Ligue_Cancer_44_Nouvelle journée de détection du mélanome en

Commentaires

Transcription

Ligue_Cancer_44_Nouvelle journée de détection du mélanome en
29/04/14 / LIGUE CONTRE LE CANCER Comité de Loire Atlantique
http://www.liguecancer44.fr/2014/04/29/nouvelle-journee-de-detection-du-melanome-en-2014-autres-cancers-depistage-prevention
Nouvelle journée de
détection du mélanome en
2014
Jeudi 22 mai 2014 : la date à retenir pour détecter précocement un
cancer de la peau
Le 22 mai prochain aura lieu la 16e édition de la « Journée Nationale de Prévention et de dépistage des cancers de la peau »,
organisée par le Syndicat National des Dermatologues, avec le soutien de l’Institut national du cancer (INCa). Des
dermatologues bénévoles assureront des consultations anonymes et gratuites à la recherche d'éventuelles lésions cutanées
particulières sur la peau des personnes.
A cette occasion, le SNDV et l’INCa souhaitent rappeler l’importance d’une détection précoce mais aussi les messages
essentiels de prévention.
Le mélanome est un des cancers dont la fréquence augmente le plus rapidement en Europe. En France, on estimait à 9 780 le
nombre de nouveaux cas de mélanome cutané survenus au cours de l’année 2011 et à 1 620 le nombre de décès imputables à
ce cancer. Or il est visible et peut donc être détecté et traité à un stade précoce. Dans certain cas, une simple intervention
chirurgicale peut suffire. Lorsqu’un patient est atteint d’un mélanome à un stade plus avancé, le cancer a plus de risques de se
propager rapidement à d’autres organes du corps.
Les autres cancers cutanés
Les carcinomes basocellulaires surviennent généralement sur une peau saine, sur des zones découvertes du corps (tête et
cou) et après 50 ans. Ils trouvent le plus souvent leur origine dans une exposition au soleil intense et/ou chronique au cours de
la vie.
Qui sont les personnes dites "à risque" ?
Tout le monde peut développer un cancer de la peau. Certaines personnes sont plus « à risque » notamment de mélanome et
en particulier celles qui ont :
une peau, des cheveux ou des yeux de couleur claire,
de nombreuses tâches de rousseurs,
de nombreux grains de beauté (nombre > 40),
des grains de beauté atypiques ou un « naevus congénital géant »,
passé ou passent beaucoup de temps au soleil (antécédents de brûlure solaire) ou qui font usage des cabines UV,
des antécédents personnels ou familiaux de mélanome.
Dans le cadre de ces facteurs de risque l'assurance maladie encourage les patients à se faire dépister régulièrement en
octroyant une consultation en accès direct valorisée. Le dépistage à un stade précoce des cancers de la peau permet
d'augmenter les chances de guérison.
Certaines professions, comme les agriculteurs, les ouvriers du bâtiment, ou les sportifs pratiquant des sports de plein air, sont
exposés malgré eux et doivent se protéger.
Il est possible d’agir pour diminuer l’incidence des cancers de la peau en adoptant des comportements préventifs :
éviter le soleil entre 12h et 16h
se couvrir avec des vêtements, un chapeau et des lunettes de soleil ; à défaut pour les partie découvertes avec une
crème solaire haute protection en renouvelant l’opération régulièrement toutes les deux ou trois heures.
rechercher l’ombre le plus possible
protéger particulièrement les enfants et leur apprendre à se protéger
ne pas recourir aux cabines de bronzage.
ALLEZ PLUS LOIN
2 centres de dépistage en Loire-Atlantique : Centre d'examen de santé de Saint-Nazaire 2 rue Charles Coulon (9h00-17h00) et
Centre d'examen de santé de Nantes 3 rue président Edouard Herriot (9h00-16h00)
Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)

Documents pareils