Sur le chemin de Taizé La transmission de la foi en famille

Commentaires

Transcription

Sur le chemin de Taizé La transmission de la foi en famille
V I VA N T E S
Journal No 3 > septembre 2011
Journal de l’unité pastorale
notre-dame de compassion
Avry-dt-Pont / Bulle-La Tour / Echarlens / Morlon / Riaz / Sâles / Sorens / Vaulruz / Vuadens / Vuippens
Sur le chemin
de Taizé
> Pages 4-5
La transmission
de la foi
en famille
> Dossier pages 12-13
Rétrospective
année pastorale
> Pages 16-17
EDITO
S O MM A I R E
..............................................
02 I Edito
03 I Trace d’histoire
>La bénichon a une origine religieuse
04-05 I Jeunes
>Sur le chemin de Taizé
06 I Vécu
>Immersion dans la Maison de Dieu
07 I Vie des mouvements
>Les servants de messe en balade
08 I Actualité
>Saint Marc s’invite chez nous
09 I Vie des paroisses
>Une messe des familles hors les murs
10 I Découverte
>Les statues de Notre-Dame
de la Verguenaz
11 I Vie des mouvements
>Pèlerinage de Lisieux 2012 :
les inscriptions sont toujours ouvertes
12-13 I Dossier
>La transmission de la foi en famille
14-15 I Missions linguistiques
16-17 I Unité pastorale
>Rétrospective : une année pastorale
sous le signe de la Bible
18 I Bible
>Si vous demeurez dans ma Parole…
19 I Portrait
>Trente ans de sacerdoce
pour l’abbé Bernard Miserez
20-21 I Au livre de vie
22 I Brèves
23 I Agenda
24 I Méditation
..............................................
Editeur :
Saint-Augustin SA – 1890 Saint-Maurice
Directrice générale : Dominique-A. Puenzieux Rédaction en chef : Dominique-A. Puenzieux
Secrétariat : tél. 024 486 05 25
fax 024 486 05 36 – [email protected]
Service publicités :
Publi-Annonces SA, rue Jacques-Grosselin 25
1227 Carouge GE, tél. 022 308 68 78
Maquette: Ed. Saint-Augustin SA
Couverture : photos montage :
scènes ordinaires d’une journée au Congo
Photos : Jean-Claude Dunand
Jean-Claude Dunand
..............................................
.....................................................................................................................................................................................................................................
.........................................................................................................................................................................
« Nul homme
n’est une île »
F
inie l’année de la Bible ! Nous voilà au début d’une nouvelle année pastorale. Allons-nous donc ranger nos Bibles ? Pas si vite ! Avec les chrétiens de
notre diocèse, nous sommes invités à lire « l’évangile à la maison ». Animés d’un
brin d’audace, pourrions-nous accueillir chez nous quelques personnes pour lire
les pages de l’Evangile de saint Marc, et nous laisser interpeller aujourd’hui par ce
texte incisif d’un des plus riches patrimoines humanitaires, la Bible ?
Dans notre Unité pastorale, en nous nourrissant de la Parole vivante du Seigneur, nous mettrons aussi l’accent sur une année missionnaire. Maurice Pivot,
dans son ouvrage intitulé « Un nouveau souffle pour la mission », reprend une
grande idée du Concile Vatican II : l’Eglise est missionnaire par sa nature. La mission
ecclésiale « ne naît pas du besoin des hommes ; elle naît du besoin de la nécessité
interne de l’amour de Dieu, de la nécessité interne au dessein du Père de communiquer sa propre vie à TOUS les hommes, dans une relation d’Alliance ». Chrétiens,
en disant à Dieu dans toutes les langues du monde : Notre Père, nous faisons partie
de cette grande famille planétaire œuvrant dans le champ de l’humanité pour endiguer les rivalités, la haine, la violence, les faims de tous genres.
Pour lancer cette année pastorale de prière, de réflexion et de partage, nous
accueillerons Mgr Daniel Nlandu, du diocèse de Matadi (Congo), durant une quinzaine de jours. Il présidera la messe d’ouverture le 17 septembre et conférera la
Confirmation.
A la première Pentecôte, chacun comprenait le message des Apôtres dans sa
langue, l’Esprit agissant! La joie et le partage se répandaient. Au milieu du XXe siècle,
Thomas Merton, un trappiste, a publié sa réflexion touchant l’ensemble des problèmes qui se posent à un homme désireux d’acquérir une vraie vie spirituelle : « Nul
n’est une île ». Ouverts à l’Esprit, nous grandirons dans la communion fraternelle à
tous points de vue : humain, spirituel et matériel !
Abbé Jean-Claude Dunand
...........................................................................................................
Rédaction locale :
Secrétariat de l’Unité pastorale
Rue du Marché 32
1630 Bulle
Téléphone 026 919 61 00
[email protected]
www.upcompassion.ch
Equipe de rédaction :
M. l’abbé Jean-Claude
Dunand
Responsable : Gilles Liard
Avry-dt-Pont :
Elisabeth Bertschy
Bulle : Rose-Marie Jetzer
Riaz : Christel Oberson
Sâles : Carole Golliard
Vaulruz : Claudine Seydoux
Vuippens : Anne Peiry
Secrétariat UP :
Isabelle Fortunato
.............................................................................................................................................................................
02
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
trace d’histoire
.........................................................................................................................................................................
La bénichon
a une origine religieuse
Synonyme aujourd’hui de repas copieux, de danse et de fête foraine, le substantif « bénichon » provient du latin benedicto, bénédiction en français. Comme l’atteste une recherche
de l’historienne Anne Philipona Romanens, de Marsens.
D
ans quelques jours pour Bulle,
dans un mois pour la plupart
des villages de la Gruyère, beaucoup
se retrouveront en famille et entre
amis pour partager le repas plus que
copieux de la bénichon. Mais que représente cette fête ? La fin des travaux
des champs, le retour des troupeaux
de l’alpage ? En réalité, la fête de la
bénichon a une origine religieuse.
Le mot « bénichon » découle du latin
benedicto, qui signifie bénédiction. Il
correspond à l’anniversaire de la bénédiction (dédicace) de l’église.
Bien vite, l’aspect religieux fut
agrémenté par un côté festif qui
durait trois jours, du dimanche au
mardi. L’office religieux était suivi d’un
repas pantagruélique qui réunissait
membres de la famille et amis. L’objectif était de garder les invités jusqu’à
épuisement de la nourriture. Bouffons,
pitres et acrobates se produisaient
également sur la place du village. Une
fois leur bénichon terminée, les gens
se rendaient dans le village voisin et
ainsi de suite. Si bien que, certains
mois, il y avait plus de jours fériés que
de jours de travail ! Problème pour les
autorités : la fête profane prenait trop
d’importance.
Pour limiter le nombre de fêtes,
une première ordonnance fut édictée en 1742. Elle n’autorisait qu’une
seule dédicace par village. Mais cette
ordonnance ne suffit pas à satisfaire les autorités qui en édictèrent
une autre cinq ans plus tard. Celle-ci
marque d’ailleurs l’origine de la bénichon, telle que nous la connaissons
aujourd’hui. En 1747, il fut décidé que
chaque paroisse continuerait à fêter
la dédicace de son église de manière
religieuse, mais que, dorénavant, les
réjouissances profanes auraient lieu
uniquement le deuxième dimanche
de septembre « auquel jour seulement
il sera permis de danser et se divertir,
DR
.......................................................................................................................................................
Balançoire d’antan
quoique avec modération, tant sur les
places publiques que dans les cabarets
et dans les endroits où se vend le vin ».
Hormis ce jour, plus question d’avoir la
permission de danser !
Population tenace
Cette ordonnance eut un effet li-
mité : les Fribourgeois ne renoncèrent
pas facilement à ces jours de fête.
En 1889, on fixa la bénichon « de la
montagne » au deuxième dimanche
d’octobre : cette date concernait
les villages de la Gruyère ainsi que
quelques-uns de la Sarine : Treyvaux, Le Mouret, Arconciel, Senèdes,
Ependes et Marly. D’autres villages gardèrent néanmoins leur particularité, le
calendrier des bénichons s’étalant de
Carnaval, pour Broc, au 31 décembre
pour Saint-Sylvestre.
La bénichon prit dès lors une nouvelle dimension : elle marqua la fin des
travaux des champs pour la bénichon
de septembre et le retour des troupeaux en plaine après un été passé à la
montagne, pour celle d’octobre. C’est
d’ailleurs le lundi de bénichon que l’on
payait l’armailli qui avait passé l’été
avec le troupeau en montagne.
Aujourd’hui encore, le repas
marque le moment des retrouvailles.
Les plats se succèdent selon un ordre
bien établi, avec des variantes suivant
les régions.
Un livre traitant ce sujet de la bénichon « Chantons, dansons, bénichonnons » sort de presse
en ce début septembre aux Editions La Sarine.
Il est l’œuvre d’Anne Philipona Romanens, avec
la collaboration de Jean-Pierre Papaux.
.............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
03
Jeunes
.........................................................................................................................................................................
Sur le chemin de Taizé
L’aventure d’un pèlerinage vécu par les élèves du Cycle d’orientation de Bulle.
Témoignages
.......................................................................................................................................................
L’
aventure a débuté en 2009.
L’idée de rejoindre Taizé a
germé dans l’esprit de deux enseignants du Cycle d’orientation de Bulle,
Philippe Esseiva, professeur de fran-
çais et d’art visuel, et Olivier Essacaz,
aumônier, lorsque s’est terminé le
pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Pendant trois ans, à raison
de 80 à 140 kilomètres par étape,
les jeunes du CO de Bulle chemineront vers ce lieu de rencontres œcuméniques qu’est Taizé. Sans téléphone mobile ni MP3, loin du stress
quotidien : une aventure spirituelle,
humaine et physique pour les nom-
breux participants de toutes confessions.
« Le touriste part pour visiter, le pèlerin pour se laisser visiter. » Proverbe
touareg
Philippe Esseiva, rappelez-nous la
genèse de votre projet ainsi que les
motivations qui vous ont conduits à
entreprendre ce pèlerinage.
Avec Olivier Essacaz, nous avons
cheminé sur le chemin de Compostelle,
accompagnés d’un groupe d’élèves et
d’adultes d’horizons divers. Une des
personnes du groupe a parlé de Cluny
en évoquant le chemin depuis Romont.
De notre côté, nous avions envie de
repartir, sans pour autant porter sur
nos épaules un projet trop ambitieux.
Dès lors, je me suis mis à la recherche
de renseignements et j’ai découvert
l’existence d’un groupement suisse
appelé « Fondation des chevaliers de
Rondmons ». Ces derniers développent
entre autres le projet d’un balisage du
chemin vers Cluny. Ils disposaient de
cartes et nous ont aidés dans le financement de l’entreprise. Nous sentions
Eloi Bosson
04
Que diriez-vous aux jeunes qui désirent
se lancer dans une telle aventure ?
Qu’il faut qu’ils osent ce défi, qu’il
est possible de remplir ses journées
avec soi-même et les autres, de réussir
à s’extraire pour quelque temps des
contingences matérielles et de dépasser ses limites pour grandir.
Et l’avenir ?
Heureux et satisfaits que tout se
soit bien passé, nous aimerions repartir sur le chemin de Taizé, afin de pouvoir améliorer le projet et que d’autres
puissent en bénéficier.
Fromagerie de Marsens-Vuippens
Menuiserie
Agencement
Maîtrise fédérale
1632 Riaz - 079 230 58 60
un besoin tout à la fois spirituel et physique de repartir sur un chemin, de partager avec les jeunes qui ont tellement
de choses à donner. Que de souvenirs,
de rires, de bonheur, d’enthousiasme
et d’engouement de leur part !
Case postale 268 • 1630 Bulle 1 • www.francis-mooser.ch
Marc-Henri Horner • CH-1633 Marsens
Tél. +41(0)26 915 28 42 • Fax +41(0)79 299 96 03
www.fromagerie-de-marsens.ch
Boulangerie - pâtisserie
«Au pain doré» «La Boutique à pains»
Horaire: Lu-Sa: 6h45-12h – 16h-19
Di: 6h45-11h30 – 17h-19h
Nouveau:Sâles
Présent à Ursy
026 917 81 14
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
Jeunes
.........................................................................................................................................................................
Témoignages d’élèves du Cycle d’orientation de Bulle.
Zoé et Gaëlle, élèves de 3e année
Quelles ont été vos motivations ?
Nous voulions vivre avec nos amis
une bonne expérience de vie détachée
du quotidien. Nous voulions aussi libérer du temps pour réfléchir et nous remettre en question. Voir de nouveaux
paysages et changer momentanément
d’air ont également compté.
Pouvez-vous nous parler d’un moment
qui vous a marquées ?
Nous avons beaucoup apprécié les
moments de chants à la pause de midi
ou le soir. Nous avons vécu la solidarité
dans l’effort: aider ceux qui ont plus de
peine à marcher, échange de boissons.
On a aussi aimé la journée passée avec
Olivier Grangier, directeur du CO, accompagné de ses adjoints de direction.
Témoignage de Sophie, pèlerine
de 2e an­­née
Avant de partir, nous étions tous,
élèves parmi les élèves, qui nous croisions dans les corridors. Pendant le
pèlerinage, nous nous sommes rassemblés en un groupe, une sorte de
famille. Nous nous aidions mutuellement. Ce pèlerinage m’a permis de me
faire de nouveaux amis, d’aller vers des
personnes vers lesquelles je ne serais
jamais allée auparavant, de me sentir
liée aux membres du groupe grâce à
cette aventure.
Xavier, élève de 2e année
Que dirais-tu à tes copains qui hésiteraient à entreprendre un tel pèlerinage ?
Sans hésiter, je leur dirais de se lancer. L’ambiance était aussi bonne sur
la route que lors des soirées passées
dans les gîtes d’étape, les paysages
très beaux. Nous étions une super
bonne équipe. J’ai appris à connaître
les autres, à me faire de nouveaux
amis. Et les profs aussi étaient super,
plus détendus et différents de ce qu’ils
sont à l’école.
Eloïse, élève de 1re année
A la fin de cette aventure à la fois phy-
sique, humaine et spirituelle, quels
sont tes sentiments ?
J’ai vécu une expérience formidable. Du fait que j’ai des problèmes à
une cheville, j’ai dû me dépasser dans
l’effort et j’en suis très heureuse. J’ai
aussi pu vivre ma foi au contact des camarades, lors des moments de recueillement et de prières. Mon vœu, c’est de
pouvoir repartir l’année prochaine, si
une telle occasion s’offre à moi.
Gaétan, élève de 1re année
Malgré la fatigue et les jambes
« cassées », je suis très heureux d’avoir
vécu une telle expérience. Ce qui me
reste du pèlerinage, ce sont toutes
les amitiés liées sur la route. J’ai aussi
appris à mieux connaître mes camarades et j’ai traversé de beaux coins de
France.
Propos recueillis par Anne Peiry
Jean-Marc Crausaz
Maîtrise fédérale
Case à louer
Entreprise générale
d’électricité
Rue St-Denis 44
1630 Bulle 1
Tél. 026 919 81 91
Fax 026 919 81 99
E-mail:
[email protected]
Rue des Remparts 15
1630 Bulle
Tél. 026 912 77 89
Natel 079 634 52 92
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
05
vécu
.........................................................................................................................................................................
Immersion
dans la Maison de Dieu
L’espace d’un temps sabbatique de trois mois, l’abbé Robert Niêm s’est glissé dans le quotidien du couvent d’Ampleforth, une abbaye bénédictine sise près de York, en Angleterre.
.......................................................................................................................................................
« E
Les moines bénédictins d’Ampleforth, en Angleterre, partagent une vie
articulée sur la Bible. Les premiers disciples, comme décrit dans le Nouveau
Testament, vivaient ensemble et partageaient tout. Ils montaient chaque
jour au Temple et priaient constamment. C’est pourquoi l’église est très
importante pour les moines. Pour
cette raison, les visiteurs sont invités
à préserver le respect et la tranquillité
du lieu, car c’est dans la tranquillité
que l’on rencontre le plus facilement
Dieu.
Saint Benoît était un moine au début du VIe siècle. Il était abbé d’un nouveau monastère au Mont-Cassin en Italie. Il a écrit une Règle pour les moines,
provenant de diverses sources, dont
les principales caractéristiques sont
une priorité donnée à ce qu’il a appelé
l’Œuvre de Dieu, la prière de la communauté: l’équilibre remarquable sain
d’esprit et la modération. Sa Règle a
grandement influencé la formation et
la civilisation de l’Europe. C’est ainsi
que le pape Paul VI l’a proclamé Patron
de l’Europe en 1964.
Après la destruction des monastères par le roi Henry VIII d’Angleterre,
les moines anglais se réfugièrent en
France. Mais, en 1793, la Révolution
française les força à fuir. Les moines
exilés revinrent dans leur pays et
construisirent leur abbaye bénédictine
à Ampleforth, près de York, en 1803.
Ce grand monastère se situe dans
une magnifique vallée verte, au milieu
de mille hectares de terre. Les moines
dirigent une école primaire et un col-
DR
ternel, j’aime le séjour de ta
Maison, le lieu où ta Gloire
habite », nous dit le Psaume 26,8. Heureux sont les moines de vivre ensemble
en prière et en partage fraternel du
quotidien dans la Maison de Dieu !
lège qui accueillent sept cents élèves
internes. Le monastère est aussi le lieu
de ressourcement spirituel pour tous
ceux qui veulent réfléchir sur le sens
de leur vie chrétienne ou pastorale en
« se reposant un peu » pendant leur
séjour par l’Eucharistie, les prières,
l’adoration du Saint Sacrement, la
bienveillance fraternelle, le silence et
la paix intérieure.
Programme d’une journée monastique
à Ampleforth
5h30 : lever
6h : matines, appelées aussi Vigiles
ou encore Nocturnes. Après les nocturnes, les moines ne rentrent pas se
coucher, mais restent dans l’église ou
se tiennent au cloître pour la méditation en silence.
7h30 : laudes.
8h : petit-déjeuner en silence.
9h : messe communautaire avec procession solennelle d’entrée d’une trentaine des prêtres concélébrant chaque
jour. Après la messe, chacun s’occupe
de son travail confié, selon la Règle de
saint Benoît.
13h : prière du milieu du jour.
13h15 : repas du midi en écoutant la
lecture. Après le repas, on vient à la
salle commune pour un café fraternel
avant de poursuivre le travail manuel
ou intellectuel.
18h : vêpres. Après les vêpres, les
moines ne se remettent plus au travail, mais assistent à une lecture spirituelle, appelée « lectio divina ».
19h : souper en écoutant la lecture.
20h15 : complies. Au début de cet office, on écoute un chapitre de la Règle
de saint Benoît, suivi de l’examen de
conscience. S’ensuivent les Complies
qui se terminent par le chant « Salve
Regina ».
Voilà l’exemple d’une journée
comme les autres qui se termine en
paix dans le monastère d’Ampleforth.
Il est heureux celui qui attend de Toi,
sa force pour marcher allègrement
vers ta Maison, s’il est fatigué car un
jour près de Toi vaut mieux que mille
ailleurs.
Abbé Robert Niêm
.............................................................................................................................................................................
06
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
vie des mouvements
DR
.........................................................................................................................................................................
Les servants de messe en balade
Marche, visite, découverte, quiz et repas dans une ambiance chaleureuse.
.......................................................................................................................................................
L
e samedi 18 juin a eu lieu la sortie des servants de messe de
l’UP Notre-Dame de Compassion, une
journée que tous attendaient depuis
longtemps. Malgré la pluie et le mauvais temps, la bonne humeur était présente !
Après une matinée bien remplie,
ce fut l’heure attendue du pique-nique
dans la salle paroissiale de Sion précédé d’un moment de prière. Départ
ensuite vers le lac Saint-Léonard! Deux
barques étaient à disposition pour une
visite guidée sur les eaux du lac souterrain le plus vaste d’Europe. A la fin
de l’excursion, les servants ont acheté
quelques souvenirs. Pour conclure
cette belle journée qui est devenue
ensoleillée au fil des heures, tout le
monde s’est dirigé vers Sorens, lieu du
souper. Il a débuté par l’annonce des
résultats du quiz. Les vainqueurs ont
reçu une récompense.
Pour conclure, je voudrais adresser
les remerciements d’usage à toutes
les personnes qui se sont aimablement investies dans l’organisation de
cette journée inoubliable, notamment
Aurélia Savary et Aurélie Descloux.
N’oublions pas non plus M. et Mme
Clément pour la mise à disposition de
l’abri pour le repas.
Une ambiance chaleureuse a réuni
les servants, leurs parents et les organisateurs. Tous ont passé un agréable
moment sur fond de convivialité. Ah,
j’oubliais: rires, sourires, joie et bonheur étaient aussi de la partie!
Christel Oberson
Christine Seydoux
Après le rendez-vous au restaurant
des Halles à Bulle, direction Sion en
bus. Une fois sur place, le groupe est
monté à pied jusqu’à la célèbre église
de Valère, où il a découvert un orgue.
Mais pas n’importe lequel. Puisqu’il
s’agit du plus vieil instrument de ce
type connu encore en fonction. Celuici date de 1430. Certains jeunes pratiquant le piano ou l’accordéon ont
même eu l’honneur de s’exercer sur ce
fameux orgue!
Pour couronner cette visite, un
petit quiz a été organisé pour tester la
mémoire des servants. Les questions
tournaient autour de la messe, de la
vie de Jésus et de la paroisse.
Visite du lac souterrain de Saint-Léonard
Rte du Verdel 22
CP 214
1630 Bulle
Tél. 026 912 36 44
Fax 026 912 16 56
www.morel-sols.ch
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
07
Actualité
.........................................................................................................................................................................
Saint Marc s’invite chez nous
Quelques personnes réunies pour lire l’Evangile selon saint Marc en huit soirées. Cela se
passera dès novembre dans les cantons de Lausanne, Genève, Fribourg et Neuchâtel.
.......................................................................................................................................................
P
Fascicules à disposition
Le principe est simple. Des fascicules de l’Evangile selon saint Marc
seront mis à disposition gratuitement
afin d’inciter à sa lecture. L’originalité
de la démarche réside dans l’invitation
qui nous est lancée de vivre cette lecture en petits groupes, dans nos maisons, de manière fraternelle et conviviale. Vous pouvez soit ouvrir votre
maison et constituer un groupe, ou
bien rejoindre un groupe déjà existant.
Une liste de ces maisons « ouvertes à
tous » sera disponible sur le site inter-
DR
ourquoi lire la Bible ? Parce que
c’est une Parole vivante, pour
des vivants ! Ecrite de main d’homme pour des hommes, mais transmettant
le souffle de Dieu. Ouvrir la Bible, c’est
répondre au désir de bonheur inscrit
dans notre cœur. C’est découvrir le
sens de notre existence, l’histoire de
l’amour que Dieu a pour chacun d’entre
nous. Lire la Bible, c’est vivre une aventure, c’est cheminer avec d’autres en
quête d’une Parole qui les guide sur les
sentiers de la vie. On ne lit pas la Bible
pour y trouver des réponses toutes
faites, mais pour y rencontrer Celui qui
a inspiré et donné sens à la vie de tant
d’hommes et de femmes. C’est donc
mettre nos cœurs au large, et ouvrir
notre vie à sa créativité.
Le pape Benoît XVI rappelait récemment combien il est important d’avoir
« vraiment à cœur la rencontre personnelle avec le Christ qui se communique
à nous dans sa Parole » (VD 73). C’est
précisément ce qui va être proposé dès
ce mois de novembre, et durant toute
l’année liturgique : prendre le temps
d’une rencontre personnelle avec le
Christ à travers la lecture d’un évangile. Démarche originale voulue pour
notre diocèse, et vécue avec bonheur
dans plusieurs autres diocèses, en
France notamment.
net mis en place pour l’occasion au
début novembre.
une grande finale durant le week-end
de clôture, les 23-24 novembre 2012.
Pour ceux qui souhaitent allier la lecture et le jeu, FestiBible
(www.festibible.ch) s’associe à la démarche « L’Evangile à la maison » pour
proposer à tous un Défi-Lecture avec
Renseignements :
www.levangilealamaison.ch
Inscriptions :
[email protected]
ou 026 426 34 10
Banque Cantonale
Laiterie de La Sionge
de Fribourg
–
–
–
–
–
simplement ouvert
08
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
Famille Jean-Paul Favre - Tél. 026 917 81 05
Gruyère – crème double – sérac
Vacherin fribourgeois
Mélange fondue "Maison"
Plateaux de fromages
Beurre de fromagerie
Vie des paroisses
Michel Crausaz
.........................................................................................................................................................................
Messe en famille aux Gros Prarys
Paroisse de Marsens-Vuippens
Une messe des familles
hors les murs
Selon un vœu du Conseil de communauté de la paroisse de Marsens-Vuippens, la dernière
messe des familles de l’année scolaire a été célébrée hors les murs. Lieu choisi : les Gros Prarys.
.......................................................................................................................................................
L
a proposition de célébrer une
messe hors des sentiers battus
émane du Conseil de communauté.
A l’occasion de la dernière messe des
familles de l’année scolaire, le choix
s’est porté sur les Gros Prarys. « Une
paroisse, c’est là où les gens se réunissent. Et ce n’est pas nécessairement
dans une église », a souligné l’abbé
Zbigniew, en guise de bienvenue aux
paroissiens réunis dans le chalet.
Le groupe responsable des messes
des familles a consacré une soirée
à préparer la cérémonie. Ginette Levrat, Marlyse Vuarnoz, Priska Brodard,
Patricia Brodard, Daphné Marguet et
Sylvie Fragnière ont choisi de placer
l’événement sous le signe de l’ouverture et du partage, symbolisés par
les ballons qui apporteront leur message au-delà des frontières. Aidées de
Christelle et de Michaël, deux jeunes,
les catéchistes ont animé divers ateliers durant l’après-midi. Les enfants
ont préparé des bouquets de fleurs
destinés à décorer les supports sur
lesquels étaient attachés les ballons.
Pour que ces derniers apportent leurs
messages aux quatre vents, ils ont recopié des paroles extraites de la Bible
sur des cartes qu’ils ont ensuite fixées
aux ballons. Une cérémonie ne saurait être complète sans la musique et,
sous la direction de Pierre Martignoni
– qui a animé un atelier –, le chœur de
l’Union s’est associé aux jeunes pour
les chants. De nouveau, l’idée de partage et d’ouverture. Et tout le monde
de chanter :
– Tu es le Dieu des grands espaces
et des larges horizons.
Tu es le Dieu des longues routes,
des chemins vers l’infini.
Cette messe a aussi permis de rappeler les vingt-cinq ans de sacerdoce
de l’abbé Zbigniew. Citant les paroles
de Mgr Dominique Rey lors d’une
récente ordination sacerdotale, Dominique Vogler, président de paroisse,
a relevé l’importance des cinq sens
dans la vie d’un prêtre. La vue : « Le
prêtre doit inciter à trouver Dieu là où
on ne l’attend pas » ; le plus profond,
la part mariale, à savoir l’écoute ; le
toucher au travers des sacrements ;
le goût, pensez au « goûtez et voyez »
du psalmiste et enfin le sentir au
sens le plus large du terme. « Que
votre regard bleu ciel continue de se
porter sur les montagnes pour nous
montrer les réalités d’En Haut et révéler votre vision sur notre paroisse et
notre UP. »
C’est en ces mots que M. Vogler a
souhaité à l’abbé Zbigniew de pouvoir
servir longtemps encore l’Eglise avec
la vive intelligence qui le caractérise
et l’aide de Marie et de l’Esprit. Au nom
du Conseil paroissial, un cadeau lui a
été remis sous les applaudissements
des fidèles.
La cérémonie s’est achevée par le
lancer de ballons sous les chants du
chœur paroissial, des enfants et des
familles réunies. Et, à l’heure de l’apéritif, chacun s’est demandé où s’en
étaient allés ces « ballons rouges et
ronds, lorsque les enfants ont cassé
leur ficelle ».
Anne Peiry
.............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
09
Découverte
.........................................................................................................................................................................
Les statues
de Notre-Dame de la Verguenaz
En souvenir de remarques essuyées au moment de la construction de la chapelle sise sur les
hauts de Vaulruz, le chanoine Joseph Jordan a acquis une statue de Notre-Dame avec l’enfant sculptée dans un tronc de tilleul du XVIIIe siècle. Il en fera don à la chapelle. Historique.
.......................................................................................................................................................
L
a première statue connue, une reproduction de Notre-Dame d’Einsiedeln, fut
fixée contre un sapin vers 1815, en reconnaissance d’une grâce obtenue par une fillette qui
s’était accidentée en allant cueillir des petits
fruits. Il y eut également un chasseur de Riaz qui
obtint une guérison. A partir de la guerre de 19141918, le nombre des pèlerins augmenta très fortement. En 1916, le curé Pierre Rey, alors à Vaulruz,
fit construire un oratoire plus grand, celui qui a
précédé la chapelle actuelle. On y avait placé une
statue de Notre-Dame du Sacré-Cœur.
Tél./Fax : 026 917 84 83
Natel : 079 244 36 10
TVA N° 543 112
1625 MAULES / Sâles
10
• Transformation
• Rénovation
• Réparation
• Pose
Seyd
dine
Clau
Il fallait évidemment une nouvelle
statue mieux adaptée à la grandeur
de la chapelle. Le curé Hirt y songeait,
tout en décidant la pose d’une statue
provisoire. Une personne proposa alors
la statue actuelle, une reproduction
d’une Vierge qui avait apparu en
Belgique. Cependant, le curé
Hirt essuya très souvent des
remarques parce que l’enfant
Jésus n’était pas représenté,
alors que la mission de Marie
est de présenter et de nous
donner Jésus. Cette remarque,
on me la fit à moi aussi. Le curé
Hirt est décédé, sans avoir revu
le problème.
oux
Les dons en faveur d’une nouvelle chapelle
augmentaient d’année en année, signe que le
nombre des pèlerins redoublait. La décision
de construire une chapelle fut prise. Mais
les lois ne permettaient plus une telle
construction à l’intérieur de la forêt. Il
n’y eut plus qu’une solution: l’édifier en
bordure de la forêt. Et notre papa mit à
disposition le terrain actuel.
Une occasion me fit repenser à ce sujet : il y
a trois ans, on me présenta une statue de NotreDame avec l’enfant. Une très belle œuvre sculptée dans un tronc de tilleul du XVIIIe siècle. Je l’ai
achetée, en pensant à ce que j’avais entendu
lors de la construction de la chapelle, pour en
faire don à la Verguenaz. L’idée a enchanté le
Conseil de paroisse de Vaulruz qui s’occupera
de la mise en place. L’actuelle gagnera, quant
à elle, la chapelle de semaine à la cure.
Pour terminer, une confidence
concernant Notre-Dame de la Verguenaz. Quelques semaines après
avoir célébré ma première
messe à Vaulruz, en 1956, un
paroissien me conta ce fait :
« En novembre 1918, j’étais
mobilisé à Berne, alors que
" la grippe espagnole " faisait de très nombreuses
victimes. Un dimanche
matin, alors que j’étais
de garde, je vis sortir
onze cercueils de la caserne.
On ne nous disait rien sur
ce qui se passait. En mon
intérieur, j’ai appelé NotreDame de la Verguenaz très,
très fort, puis j’ai serré entre
mes doigts le chapelet que ma
mère avait glissé dans ma poche
au moment de quitter la maison.
Très probablement grâce à elle,
je suis encore là et je ne manque
pas parfois, la nuit, d’aller lui
dire ma reconnaissance. »
Chanoine Joseph Jordan
Banquets
Mariages
Séminaires
Bulle 026 912 72 56
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
Vie des mouvements
.........................................................................................................................................................................
Pèlerinage de Lisieux 2012
Les inscriptions
sont toujours ouvertes
Les servants de messe ainsi que les membres des maîtrises paroissiales de l’Unité pastorale
Notre-Dame de Compassion et leurs accompagnants vivront la semaine après Pâques 2012
au rythme du pèlerinage de Lisieux 2012.
.......................................................................................................................................................
L
Jean-Claude Dunand
a destination du prochain pèlerinage des servants
de messe et des membres des maîtrises paroissiales
de l’Unité pastorale Notre-Dame de Compassion et leurs
accompagnants sera la Normandie. Avec, comme sites principaux, Lisieux et le Mont-Saint-Michel. Il se déroulera du 9
au 15 avril 2012.
Comme indiqué dans les précédentes éditions, le comité
d’organisation a effectué une reconnaissance du 4 au 7 juillet dernier afin de peaufiner le programme (lieux de célébrations et de visites) et pour réserver le site d’hébergement.
Quatre journées intenses de visites et d’entrevues, 2400
kilomètres parcourus en minibus, participation à des célébrations pour marquer les fins de journée, tel a été notre
quotidien. Cette nouvelle expérience nous a montré une
fois de plus qu’une reconnaissance est indispensable à la
réussite d’une telle entreprise.
Grandes lignes du pèlerinage
Mardi 10 avril : Chartres, Cathédrale Notre-Dame de
Chartres (messe d’ouverture) / Alençon, La Maison des Martin (Maison natale de sainte Thérèse).
Mercredi 11 avril : Arromanches, Musée du débarquement ; Colleville-sur-Mer, cimetière américain (surplombant
la plage d’Omaha Beach) ; La Cambe, cimetière allemand et
le Jardin de la Paix.
Jeudi 12 avril : Caen, Mémorial de la Paix ; découverte de
la ville ; Eglise St-Julien (messe).
Vendredi 13 avril : Lisieux, Basilique Ste-Thérèse (messe) ;
Le Carmel ; Les Buissonnets (maison familiale des Martin).
Samedi 14 avril : Le Mont-Saint-Michel / Eglise paroissiale St-Pierre, messe de clôture (enregistrée et radiodiffusée le dimanche 15 avril).
Logement
Le logement sera situé à Caen dans le Calvados (14). Il
s’agit de l’Institut Lemonnier, Lycée privé (disponible en
période de vacances), dans des chambres individuelles, de
deux à quatre lits et dortoirs collectifs.
Inscriptions
Les inscriptions sont toujours ouvertes. Vous trouverez
toutes les informations utiles et les bulletins de préinscription à télécharger sur le site internet de l’Unité pastorale N.D. de Compassion, www.upcompassion.ch onglet « Activité »
ou sur l’adresse du pèlerinage, https://sites.google.com/
site/pelerinagesupndc/home
Basilique Sainte Thérèse de Lisieux
Il suffit de retourner sans tarder les bulletins dûment
remplis et signés à l’adresse postale : Comité Lisieux 2012,
Cure catholique, rue du Marché 32, 1630 Bulle ou à l’adresse
électronique : [email protected]
Engagez-vous ! Nous vous attendons avec joie.
Au nom du comité d’organisation
J.-B. Tissot .............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
11
DOSSIER
La transmission
de la foi en famille
Ciric
..............................................................................................................
Avoir la foi, c’est bien… Ouvrir nos enfants à la présence de
Dieu et partager avec eux ce cadeau, c’est encore mieux !
Y a-t-il une recette miracle, un enseignement à apprendre,
des théories à réviser, des passages de la bible à relire, que
faut-il faire pour transmettre sa foi au sein de la famille ?
Vaste question…
...................................................................................................
Ciric
Et si c’était « un art de vivre » ?
Pour Philippe Oswald, journaliste et
philosophe, père de 7 enfants et grandpère de 12 petits-enfants, la transmission de la foi est avant tout une question
Cohérence nécessaire entre les paroles et les
actes.
« d’être » : « il y a bien un enseignement
de la foi mais pas de recette infaillible
pour la transmettre, explique ce dernier, il s’agit d’autre chose. C’est surtout un art de vivre sous le regard de
Dieu, empreint de respect, d’estime de
l’autre, d’humour, d’amour et de bonté,
dont l’enfant se souviendra. » Pour cet
homme de foi et de convictions, « les
enfants ne photographient pas les
théories mais retiennent, en premier
lieu, le climat familial dans lequel les
valeurs sont transmises ». Constat
partagé par Marco et Anne Mayoraz,
responsables de la Pastorale de la
Famille du diocèse de Sion pour qui la
transmission de la foi s’opère par « la
joie d’être ensemble et le plaisir de se
tourner vers Dieu ». Alors oui, bien sûr,
« parler du Christ et de la Bonne Nouvelle » est une chose mais il doit y avoir
« cohérence entre ce qui est dit et ce
qui est donné », souligne Patrizia Diethelm, mère de famille. Au fond, plus
que les paroles, c’est le climat dans
lequel sont véhiculées ces paroles qui
est le plus important. Elles doivent
sonner juste…
Un champ d’espérance :
« le lâcher prise »
S’il n’est pas demandé aux parents
de réussir coûte que coûte à transmettre la foi à leurs enfants, ils peuvent,
néanmoins, leur donner le goût et l’envie du Christ en acceptant de cheminer eux-mêmes. Au fond, une question
essentielle est de savoir sur qui nous
allons prendre appui pour donner le
goût du Christ à nos enfants. Est-ce
sur nous-mêmes ou sur Dieu ? « Nous
ne sommes pas les artisans du salut
de nos enfants, souligne, à ce propos,
Philippe Oswald, nous n’en sommes
Prier en famille, au moins une fois par semaine.
que les intendants. » Et si, « tout
comme le jardinier qui prépare le terrain pour la jeune pousse, les parents
accompagnent l’enfant, c’est la jeune
pousse qui grandit par elle-même et
non les parents qui le font à sa place »,
poursuit le philosophe. Il note encore
l’importance « d’une certaine dépossession du parent vis-à-vis de son enfant ». Un « lâcher prise » souvent salutaire et déculpabilisant car, ne visant
plus la réussite à tout prix, « il permet
de transmettre la foi avec amour et
espérance ». En fin de compte, il délie
le parent « d’agir par la contrainte ».
Bien sûr, pour Philippe Oswald, les
parents sont appelés à instaurer une
certaine liturgie familiale chez le petit
enfant par la prière ou la messe dominicale. Mais par la suite, il ne s’agit pas
de « forcer l’adolescent à telle ou telle
pratique religieuse » mais plutôt, de lui
donner la possibilité « d’exprimer pleinement sa liberté d’enfant de Dieu ».
Quelques idées pour mieux prier en famille
..........................................................................................
l
l
l
l
l
Commencer la prière par des gestes qui invitent au calme : allumer une
bougie et prendre un temps de silence.
Le jeudi, ou un autre jour de la semaine, avoir un rite où on se demande
« pardon » mutuellement.
Apprendre une prière et la dire avec des gestes.
Ne pas faire de « fixation » sur l’attitude physique des enfants. On peut
prier assis, à genoux, accroupis, peu importe… Mieux vaut un enfant allongé, attentif, que des reprises en main qui énervent tout le monde et
nuisent au recueillement.
Imaginer une démarche particulière pour l’Avent et le Carême.
.............................................................................................................................................................................
.............................................................................................................................................................................
12
08
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
PAROISSES VIVANTES I SEPTEmbRE 2011
DOSSIER
Ciric
............................................................................................................
Parler de la foi avec ses enfants pour donner le goût et l’envie du Christ.
Ciric
En famille à l’église, un partage communautaire.
tout petit. « Les deux premières années comptent pour vingt ans de vie
totale », affirmait le prêtre et écrivain
Maurice Zundel, alors autant commencer le plus tôt possible et d’une manière la plus simple qui soit. Régulière
et brève, pour s’adapter au rythme de
chacun, la prière familiale pourra aussi
être gaie et variée, agrémentée de lectures ou de chants. Célébrer le Christ
doit être une joie.
Le pardon, une catéchèse permanente
Un élément important pour « vivre
la foi en famille est de savoir se demander pardon » remarque Marco Mayoraz. « Y compris les parents envers les
enfants quand on a été injustes envers
eux » renchérit Philippe Oswlad. Les
occasions de pardon ne manquent pas
en famille, mais la démarche est loin
d’être toujours facile ! Et pourtant, le
pardon est une catéchèse familiale
permanente à l’amour et permet de
retrouver la communion avec l’autre.
Et la communauté ?
« Oui », disent les parents, la communauté paroissiale est indispensable
à l’Eveil de la foi et permet à l’enfant
ou au jeune de s’ouvrir à la présence
de Dieu : l’Eveil à la foi, la messe des
familles mais aussi les rencontres
avec d’autres jeunes qui partagent
les mêmes convictions. Une idée pour
transformer l’obligation dominicale
en un réel désir de partage : responsabiliser l’enfant ou le jeune. « Servir
la messe a permis à nos enfants de
prendre part à la fête de l’Eucharistie
sans être passifs dans les bancs », souligne Patrizia Diethelm. De plus, « être
accueilli à la messe avec nos enfants,
les plus petits, qui chahutent toujours
un peu, cela nous permet de mieux
vivre ce temps », poursuit son mari,
Stéphane. D’où l’importance d’une
communauté qui accepte d’être dérangée dans ses habitudes !
DR
Un socle : la prière
Communion vécue comme un rappel des sacrements de mariage et de
baptême, moment précieux dans la
vie de la famille pour répondre « présent » à l’appel de Dieu, la prière est le
socle de la transmission de la foi et le
moyen de se relier au Christ, de l’aimer
et d’en recueillir ses bienfaits. Elle est,
à la fois, « personnelle » et « familiale »,
précise Patrizia Diethelm, et c’est
« une source d’émerveillement » qu’il
ne faut « jamais cesser de cultiver ».
Pour autant, il ne s’agit nullement
« d’obliger » mais « d’inviter » chaque
membre de la famille à se rassembler.
Bénédiction avant d’aller au lit, prière
avant le repas, recueillement dans un
coin prière, seront autant d’occasions
pour que chacun puisse placer sa vie
dans une dynamique de foi, et ce, dès
Responsabiliser les jeunes pour inciter au désir de partage.
Le rôle des grands-parents…
Et le rôle des grands-parents dans
tout ça ? « Il est essentiel », s’exclame
Claude, une grand-mère, dont la fille a
divorcé. « Je ne piétine pas les platesbandes de ma fille mais je tiens à
rester moi-même ; ma petite-fille sait
que chez " Mémé ", on prend un chant
avant les repas et qu’on prie le soir. »
Pour Philippe Oswald, « les grandsparents sont comme des ramasseurs
de balles au tennis. Ils ne sont plus
en première ligne mais ils facilitent le
jeu. Dans la mesure où les parents leur
laissent quelques balles… » !
Pascal Bregnard
.............................................................................................................................................................................
.............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
PAROISSES VIVANTES I SEPTEmbRE 2011
13
09
Missions linguistiques
.........................................................................................................................................................................
Missão catòlica Portuguesa
No dia 25 de Junho 2011 na Igreja de St Pierre em Fribourg, 15 membros das nossas comunidades , com idades
compreendidas entre os 17 e 40 anos, receberam o sacramento do Crima, pelas mãos de Monseigneur Pierre Farine
(Administrador diocesano ). Vinham de várias comunidades
do cantão de Fribourg, entre eles três da comunidade da
Tour de Trême,onde fizeram ao longo de um ano, o seu percurso de preparação.
Cristina Da Costa
Cristina Da Costa
Carissimos Paroquianos
As inscrições encontram-se abertas para o próximo ano,
se estiver interessado em receber o sacramento do Crisma
queira contactar nos para :
Missão Catolica de Lingua Portuguesa de Fribourg
Rue du Nord 9
1700 Fribourg
026 923 13 93 ou 076 522 30 63 Aqueles que forem para Portugal, desejamos-vos uma
boa viagem e a todos. Umas boas férias e um bom descanço e que Deus vos acompanhe nos vossos caminhos .
Aproveita-mos para recordar que : A nossa Missão Catolica Portuguesa de Fribourg encontra- se encerrada do dia
24 de Julho 2011 ao 31 de Agosto 2011.
.............................................................................................................................................................................
14
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
Missions linguistiques
.........................................................................................................................................................................
Misión católica de lengua española
27 PEREGRINACION
A EINSIEDELN
Viaje en Bus a Nra Sra de las Ermitas. Einsiedeln
PRECIO : Viaje y Comida 50 FR
Salida a las 8.30 horas de Grand Places. Fribourg
Llegada prevista a las 11.30h
Salida de Einsiedeln a las 18h.
Llegada a Fribourg vers 20.30h.
Domingo 9 Octubre 2011
* * *
Misa en Einsiedeln a las 12.15
14.00 COMIDA : En el Dorfzentrum
(Lugar
de las actuaciones folclóricas)
***
Acto Folklórico a las 15.30h
Inscripción : Después de la Misa donde el P. Miguel
O llamando a la Misión
Mision católica de lengua española
Padre Miguel Blanco
Chemin des Lilas 8
1700 Fribourg
Tel 026 322 85 80
En Bulle la misa en español se celebra el primer domingo de cada mes a las 17.30h.
4 sept, 2 octubre, 6 noviembre y 4 diciembre
Esperando encontrarle a lo largo del próximo curso pastoral. Haciendo camino juntos.
.............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
15
Unité pastorale
.........................................................................................................................................................................
Rétrospective : une année pastorale
« V
ivante est Ta Parole, Seigneur. » Fortes de ce slogan, nos paroisses ont montré, tout au long de l’année pastorale
2010-2011, un esprit d’initiative très intéressant en concrétisant divers projets avec la Bible comme élément
conducteur. Certaines de ces initiatives ont déjà été évoquées dans nos précédentes éditions. Le point culminant de cette
année pastorale aura été les journées « Bible ouverte ». Elles ont connu un beau succès auprès de notre communauté et
celle de l’Eglise réformée. Florilège en quelques images.
Exposition Jean-Michel Bouchardy
Présentation didactique de la Bible au réfectoire de Notre-Dame de
Compassion
Bible géante fabriquée par des enseignants
et élèves du CO de La Tour-de-Trême
.............................................................................................................................................................................
16
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
Unité pastorale
.........................................................................................................................................................................
sous le signe de la Bible
Temple de Bulle
Assemblée lors de la conférence du Père Charles Morerod en la chapelle de Notre-Dame de
Compassion
Photos : Christine Seydoux
La nourriture dans la Bible, repas
servis aux Halles à Bulle
Exposition de l’atelier
des enfants
La page Bible à peine tournée, nous enchaînons avec un nouveau thème. Pour
cette année pastorale 2011-2012, il s’articulera autour de l’année missionnaire
avec le slogan « Nul homme n’est une île ». Dans un esprit d’ouverture, un
accent particulier sera porté à la dimension missionnaire de l’Eglise via des
projets d’échanges avec le diocèse de Matadi au Congo.
Agenda
Messe d’ouverture de l’année pastorale le 17 septembre à 17h30
à l’église St-Pierre-aux-Liens à Bulle
Avec la participation de Mgr Daniel Nlandu et animation liturgique
par les chorales de Sâles et de Vaulruz
Soirée conférence le 20 septembre à 20h aux Halles à Bulle
Soirée Congo le 10 mars 2012 avec célébration de la messe à 17h30
à l’église St-Pierre-aux-Liens à Bulle
Concert le 24 juin 2012 à l’auberge de la Couronne à Sâles
.............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
17
Bible
.........................................................................................................................................................................
Si vous demeurez
dans ma Parole…
A
u terme du cheminement
qui nous a permis d’approfondir notre lien avec la Parole de
Dieu, comment ne pas laisser retentir
cette Parole du Christ ? « Si vous demeurez dans ma Parole, vous serez
mes disciples, alors vous connaîtrez la
Vérité et la Vérité vous rendra libres. »
Jean 8, 32.
Toute notre vie de foi est réponse
à la Parole de Dieu. Or, nous ne répondons pas à cette proposition par un acquiescement intellectuel isolé de tout
engagement. Notre OUI à la Parole est
le lieu où l’on apprend la liberté parce
que nous faisons l’expérience fondamentale de l’Amour même de Dieu.
Demeurer dans la Parole suggère que
nous soyons ouverts à l’inattendu et à
l’imprévisible de cette Parole. Les événements de notre vie, les rencontres
qui jalonnent chacune de nos histoires
sont autant de réalités où cette Parole
de Dieu nous est adressée. L’écoute de
la Parole (ou l’obéissance à la Parole
selon saint Paul) est fondamentale
pour vivre dans la confiance.
Les disciples de Jésus se livreront
petit à petit à la confiance envers leur
Maître parce qu’ils réaliseront qu’en
Lui s’accomplira la Parole de la Promesse. Il en va de même pour nous.
Plus nous nous mettrons à l’écoute de
la Parole, plus nous découvrirons combien notre vie trouve son sens et son
accomplissement dans le Seigneur luimême.
18
Ainsi, la Parole de Dieu n’est-elle
pas un à-côté, une option dans notre
vie de croyant. Elle en est le centre
puisqu’elle révèle le cœur de Dieu et
en même temps celui de chacune et
de chacun. La Vérité qui se donne à
entendre dans la Parole de Dieu est
celle de toute l’humanité en marche.
L’espérance jaillit de cette Parole partagée et célébrée, car elle donne à voir
le dessein du Père qui veut le bonheur
de ses enfants.
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
re
niè
rag
ie F
lér
Va
« Si vous demeurez dans ma Parole… », dira Jésus à ses amis. L’invitation ne peut être plus claire. La Promesse de Vie est déjà donnée. Il suffit
de laisser la Parole féconder notre
vie. Comme une terre tout humble,
que se lèvent en nous les fruits semés
par la largesse du Semeur. Alors, nous
connaîtrons la Vérité. Et la Vérité nous
rendra libres.
Bernard Miserez
portrait
.........................................................................................................................................................................
Trente ans de sacerdoce
pour l’abbé Bernard Miserez
Cet anniversaire est l’occasion de faire plus ample connaissance avec le directeur de l’Institut
romand de Formation aux Ministères à Fribourg. Interview.
.......................................................................................................................................................
D
Monsieur l’abbé, de quel milieu venezvous ?
Je suis le cadet d’une famille de
trois enfants. Mes parents tenaient
un petit restaurant au bord du Doubs.
La devise familiale « Le client est roi ! »
laisse des marques indélébiles. Ces
premiers pas m’ont donné le goût de
l’autre.
Comment est née votre vocation sacerdotale ?
Après une longue maturation. Alors
que j’étais infirmier-assistant en service de chirurgie, au milieu de la souffrance et de la mort, surgirent un jour
ces questions : Dieu ? Que dire de ce
mystère ? Et l’homme, quel sens a-t-il ?
Ces questions partagées avec un vieux
professeur de philo m’ont appelé à
chercher du sens à mon histoire. L’idée
de devenir prêtre s’est ainsi profilée.
Après avoir été prêtre dans diverses
paroisses des Franches-Montagnes
durant plus de vingt ans, vous avez
choisi de vous mettre à disposition du
diocèse de Belfort. Pourquoi ce choix?
Le diocèse de Belfort manque de
forces pastorales, de moyens financiers et d’infrastructures pastorales.
Mais les communautés chrétiennes
LDD
irecteur de l’Institut romand
de Formation aux Ministères
à Fribourg (IFM), prêtre au service de
notre Unité pastorale, l’abbé Bernard
Miserez réside à la cure d’Avry-devantPont depuis 2009. Vous pouvez apprécier régulièrement ses réflexions sur la
Bible dans nos pages.
L’abbé Miserez est né le 19 novembre 1953 à Porrentruy. Il a fait ses
études de théologie à Fribourg, Strasbourg, puis à Paris. Il a été ordonné
prêtre voilà trente ans, le 20 juin 1981
très précisément à Delémont.
y sont bien vivantes. Par solidarité,
j’ai voulu donner quelques années de
ministère. Ma mission était passionnante: créer une seule paroisse pour le
centre de Belfort, alors qu’il y en avait
quatre. Je garde un souvenir éblouissant de ce trop bref passage en France.
Dans votre ministère, vous avez
exercé plusieurs fonctions : prêtre en
paroisse, aumônier, prédicateur de
retraites, accompagnant, conseiller
spirituel, directeur de l’IFM. Qu’avezvous le plus apprécié ?
A vrai dire, tout. Je n’ai pas le sentiment de travailler. J’aime ce que je
fais et je découvre que je n’y suis pour
pas grand-chose. Dieu me rend témoin
de ce que l’Esprit lui-même accomplit.
Tout m’a été donné gratuitement.
Des événements plus marquants ?
Chaque rencontre, chaque regard,
chaque moment est unique, porté par
le mystère fascinant de l’amour de
Dieu. Parfois, cet amour reçu transfigure le visage humain comme une
source de lumière.
Depuis 2007, vous êtes directeur de
l’IFM. Expliquez-nous ce qu’est l’IFM ?
L’Institut romand de Formation
aux Ministères est l’unique lieu interdiocésain qui prépare les futurs animatrices et animateurs pastoraux au service des communautés. Les étudiants
sont formés afin de rendre compte de
ce qu’ils croient là où ils sont appelés à
servir. Ils participent aussi à la prise en
charge pastorale en lien avec d’autres
ministères. Leur formation doit être
aussi large que possible.
Comment voyez-vous la place des laïcs
dans l’Eglise ?
Les laïcs sont des baptisés qui
mettent en œuvre, à l’appel de l’Eglise,
les dons qu’ils ont reçus. De ce fait, ils
sont indispensables à la vie de l’Eglise
car ils sont, eux aussi, des « instruments » de l’Esprit, seule force de
l’Eglise. Bien sûr, les laïcs ne peuvent
pas remplacer le ministère du prêtre.
Chacun a sa place pour une unique
mission, celle du Christ pour le monde.
Propos recueillis par Elisabeth Bertschy
.............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
19
au livre de vie
.........................................................................................................................................................................
Statistiques des sacrements
Baptêmes
Avry-dt-Pont
Morgane Tornare, fille de Christophe
et Marylin née Oberson,
Avry-dt-Pont
Bulle-La Tour
Communauté St-Pierre-aux-Liens
Nathan Frossard, fils d’Yvan et Francimareiri née Da Silva De Jesus, Bulle
Elio Kolly, fils de Didier et Anaëlle
née Gapany, Bulle
Fabio Dos Santos, fils de Ricardo et
Marie Emmanuelle née Morand,
Bulle
Noé Descloux, fils de Valentin et
Manuela née Scarangella, Bulle
Sofia Sampaio Silva, fille de Rui Miguel
et Maria de Rosario née Sampaio,
Bulle
Raphaël Brandao Ramos, fils de
Luis Miguel et Vera Lucia
née Ferreira, Bulle
Bastian Bardy, fils de Vincent et
Sabrina née Linder, Bulle
Romain Bielmann, fils de Charles et
Anne née Perritaz, Bulle
Elia Grandjean, fille de Christophe et
Nadia née Pythoud, Bulle
Charles Kisenga, fils de David et
Laetitia née Michel, Bulle
Sacha Déglise, fils de Laurent et
Valérie née Terreaux, Bulle
Arnaud Clerc, fils d’Alexandre et Fanny
née Caille, Bulle
Mia Niquille, fille de Guillaume et
Christina née De Gottrau, Bulle
Eleonora Cabras, fille de Bruno et
Murielle née Piccand, Bulle
Charline Chassot, fille de Roland De
Boccard et Laurence Chassot, Bulle
Savanah De Oliveira, fille de Jean-Pierre
Pharisa et Sandra De Oliveira, Bulle
Chiara Lombardo, fille d’Antoine et
Liliane née Costa Oliveira, Bulle
Gabriel Macherel, fils de Paulo Alexandre
Fonseca Fial et Natacha Macherel,
Bulle
Tyreese Sonny Dos Reis Fernandes,
fils de Carlos et Maria Helene
née Dos Reis, Bulle
Jesse Bastos Almeida, fils de Rui et
Sophie née Rime, Bulle
Garance Page, fille de Didier et Regina
née Schijven, Bulle
Alice Girard, fille de Raoul et Evelyne
née Oberson, Bulle
Mathias Charrière, fils de Philippe et
Nicole née Demierre, Bulle
Bridget Ilombe, fille d’Alphonsine
Muamba Djena, Bulle
Emilie Pittet, fille de Patric Davet et
Mireille Pittet, Bulle
Maximilien Zürch, fils de Raphaël et
Caroline née Pittet, Bulle
Laly Allemann, fille de Frédéric et
Melyne née Piccand, Bulle
Léa Gobet, fille d’Eric et Valérie
née Cosandey, Bulle
Gabriel Thévenaz, fils d’Hervé et
Anna Cristina née Pinheiro, Bulle
Selma Ballert, fille d’Alexandre Liaudat
et Annelie Ballert, Bulle
Communauté St-Joseph
Justine Beutler, fille de Bernard et Jasmine née Klaus, La Tour-de-Trême
Aubin Favre, fils de Sébastien et Anne
née Oberson, La Tour-de-Trême
Jaime Gabriel et Paloma Rosario Rivas
Marin, enfants de Ricardo et Pricilla
née Marin, La Tour-de-Trême
Léo Davet, fils de Laurent et Sophie
née Pythoud, La Tour-de-Trême
Killian Dupasquier, fils de Fabien et Jessica née Perritaz, La Tour-de-Trême
Morgane et Manon Ruffieux, filles de
Philippe et Nathalie née Bussien,
La Tour-de-Trême
Chloé Buchs, fille de Fabrice et Stéphanie née Brodard, La Tour-de-Trême
Emma Vallélian, fille de Rémy et
Francine née Chammartin,
La Tour-de-Trême
Riaz
Kaylan Favre, fils de Thierry et
Amandine née Beliot, Riaz
Sâles
Marie-Noëlle Seydoux, fille de Serge et
Gisèle née Bossel, Maules,
Alicia Wicht, fille de Fabien et Christelle
née Bongard, Rueyres-Treyfayes
Lia Charrière, fille de Daniel et Cindy
née Colliard, Romanens
Félicien Menoud, fils de Samuel et
Nadia née Principe, Romanens
Charline Fragnière, fille de Nicolas et
Valérie née Seydoux, Sâles
Enora Gendre, fille de Thierry et
Colette née Pasquier, Maules
Franklin Maradan, fils de Pascal et
Catherine née Menoud, Romanens
Sorens
Max Perroud, fils d’Eric et Laurence
née Romanens, Sorens
Vaulruz
Luca Chollet, fils de Marc et Jessica
née Epiney, Vaulruz
Emy Dafflon, fille de Didier et Géraldine
née Hardy, Vaulruz
Alexis Mauron, fils de Stéphane et
Muriel née Pasquier, Vaulruz
Vuadens
Lisa Yenni, fille de Christophe et
Séverine née Progin, Vuadens
Evan Scyboz, fils d’Alexia Scyboz,
Vuadens
Ryan Bulliard, fils de Christian et
Hanen Sabrina née Khaldi, Vuadens
Tenzine Klein, fille d’Olivier Martinez
et Solange Klein, Vuadens
Nolan Appetito, fils de Jonathan et
Angélique née Maradan, Vuadens
Emilie Carvalho De Almeida, fille de
Carlos Manuel et Céline
née Grandjean, Vuadens
Zoé Dorthe, fille de Cédric et Christel
née Diserens, Vuadens
Baptiste Currat, fils de David et
Christelle née Moret, Vuadens
Flavio Guillet, fils de Laurent et Gaëlle
née Neury, Vuadens
Vuippens
Basile Tissot, fils de Xavier et Christel
née Koenig, Marsens
Baptiste Ammann, fils de Thomas et
Isabelle née Baechler, Marsens
.............................................................................................................................................................................
20
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
au livre de vie
.........................................................................................................................................................................
Joseph Clerc, décédé le 16 juillet
à l’âge de 70 ans, Bulle
Roland Schuler, décédé le 19 juillet
à l’âge de 81 ans, Bulle
Claude-Michel Dafflon, décédé
le 22 juillet à l’âge de 74 ans, Bulle
Mariages
Bulle-La Tour
Le 14 mai à Le Pâquier : Christian Bosson
et Aurélie Brunschwig, Bulle
Le 28 mai à Bulle : Vadim Dévaud
et Mélanie Blanc, Bulle
Le 28 mai à Gruyères :
Jean-Philippe Sigg et
Karine Jeckelmann, Bulle
Le 28 mai à Botterens : Didier Moret et
Fabienne Tornare,
La Tour-de-Trême
Le 4 juin à Rougemont :
Sébastien Meloni et
Laure Baechler, Bulle
Le 11 juin à Grolley : David Santos et
Carina Mendes Andrade Guerra,
Bulle
Le 2 juillet à Gruyères : Yannick Bernold
et Elise Pythoud, La Tour-de-Trême
Le 9 juillet à Le Pâquier : Fabrice Buchs
et Stéphanie Brodard,
La Tour-de-Trême
Le 16 juillet à Pont-la-Ville :
Alvaro Vieitez et Stéphanie Genin,
Bulle
Le 23 juillet à Le Châtelard :
Christophe Seydoux et Nadia Roch,
Bulle
Le 30 juillet au Pérou :
Pierre-Yves Pichonnaz et
Vanessa Padilla Perez, Bulle
Le 30 juillet à Broc : Willy Pittet et
Murielle Saudan, Bulle
Morlon
Le 11 juin à Grandvillard :
Laurent Murith et Emilie Raboud,
Morlon
Sâles
Le 11 juin à Romanens : Olivier Menoud
et Brigitte Pharisa, Romanens
Le 16 juillet à Romanens : Olivier Collaud
et Alice Fracheboud, Romanens
Vaulruz
Le 10 juin à Vaulruz : Sylvain Bertschy
et Mélanie Cordey, Vaulruz
Le 2 juillet à Charmey : Yves Droux et
Fabienne Mauron, Vaulruz
Décès
Avry-dt-Pont
Séraphin Sciboz, décédé le 9 juillet
à l’âge de 81 ans, Le Bry
Bulle-La Tour
Communauté St-Pierre-aux-Liens
Henri Borcard, décédé le 6 mai
à l’âge de 79 ans, Bulle
Marcel Chassot, décédé le 6 mai
à l’âge de 81 ans, Bulle
René Bays, décédé le 11 mai
à l’âge de 81 ans, Bulle
Madeleine Bussard, décédée le 14 mai
à l’âge de 85 ans, Bulle
Denise Morand, décédée le 20 mai
à l’âge de 83 ans, Bulle
Luigi Cuccorese, décédé le 20 mai
à l’âge de 37 ans, Bulle
Angèle Maradan, décédée le 22 mai
à l’âge de 91 ans, Bulle
Marcel Murith, décédé le 27 mai
à l’âge de 84 ans, Bulle
Margrit Gisler, décédée le 30 mai
à l’âge de 59 ans, Bulle
Lydie Graf, décédée le 2 juin
à l’âge de 85 ans, Bulle
Charles Zumkeller, décédé le 9 juin
à l’âge de 82 ans, Bulle
Julienne Roulin, décédée le 12 juin
à l’âge de 87 ans, Bulle
Martial Scyboz, décédé le 18 juin
à l’âge de 41 ans, Bulle
Marcel Auguet, décédé le 19 juin
à l’âge de 67 ans, Bulle
Denise Helbling, décédée le 23 juin
à l’âge de 87 ans, Bulle
Dolorès Caldognetto Pansini, décédée
le 23 juin à l’âge de 40 ans, Bulle
Magguy Pythoud, décédée le 29 juin
à l’âge de 57 ans, Bulle
Hedwige Gremaud, décédée le 1er juillet
à l’âge de 85 ans, Bulle
Jean-Pierre Tinguely, décédé
le 1er juillet à l’âge de 76 ans, Bulle
Alphonse Quinqueneau, décédé
le 2 juillet à l’âge de 84 ans, Bulle
Claudine Berset, décédée le 15 juillet
à l’âge de 62 ans, Bulle
Communauté St-Joseph
Claudette Andrey, décédée le 14 mai
à l’âge de 73 ans, La Tour-de-Trême
Joseph Descloux, décédé le 8 juin
à l’âge de 73 ans, La Tour-de-Trême
Charlotte Clément, décédée le 18 juin
à l’âge de 99 ans, La Tour-de-Trême
Roger Vallélian, décédé le 18 juin
à l’âge de 83 ans, La Tour-de-Trême
Morlon
Yassin Egger, décédé le 8 mai
à l’âge de 28 ans, Morlon
Léon Barbey, décédé le 17 mai
à l’âge de 88 ans, Morlon
Jacques Pillet, décédé le 18 juillet à
l’âge de 61 ans, Morlon
Sâles
Josette Menoud, décédée le 21 mai
à l’âge de 58 ans, Sâles
Roger Yerly, décédé le 11 juin
à l’âge de 82 ans, RueyresTreyfayes
Sorens
René Bays, décédé le 11 mai
à l’âge de 81 ans, Sorens
Vuadens
Pierre Pidoux, décédé le 1er juin
à l’âge de 69 ans, Vuadens
Louise Gremaud, décédée le 10 juin
à l’âge de 86 ans, Vuadens
Roger Doutaz, décédé le 5 juillet
à l’âge de 60 ans, Vuadens
Agnès Richli, décédée le 5 juillet
à l’âge de 86 ans, Vuadens
Clément Mayeux, décédé le 9 juillet
à l’âge de 88 ans, Vuadens
Marcel Giller, décédé le 25 juillet
à l’âge de 91 ans, Vuadens
Hélène Genoud, décédée le 28 juillet
à l’âge de 92 ans, Vuadens
Vuippens
Marthe Philipona, décédée le 24 mai
à l’âge de 90 ans, Marsens
Eugène Velge, décédé le 25 juin à l’âge
de 94 ans, Marsens
.............................................................................................................................................................................
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
21
Brèves
.........................................................................................................................................................................
Brèves
La rubrique des « Brèves » est à disposition des paroisses de notre Unité pastorale. N’hésitez donc pas à nous contacter si vous avez des dates ou informations
concernant votre communauté à nous communiquer.
■ Erratum
■ Paroisse de Riaz
Nous adressons nos plus sincères excuses au chœur des
Giblotins d'Avry-dt-Pont. Une erreur nous a échappé à la
lecture du bon à tirer.
Le 5 novembre, la paroisse de Sâles organise un festival
de soupes.
Les 1er et 2 octobre
prochain, le chœur
mixte paroissial La
Concorde fêtera ses
120 ans. Cet anniversaire coïncidera
également avec la
remise, le 2 octobre,
de la médaille Bene
merenti à trois de
ses membres. Il
s'agit de Mme Colette Charrière et
de MM. Roland Bach
et Patrice Rolle.
Nous reviendrons
sur cet événement
dans notre prochaine édition.
■ Paroisse de Vuadens
■ Prières d’élèves
■ Paroisse de Sâles : « Prions ensemble »
Comme chaque année, le Conseil de communauté de Sâles
invite tous les paroissiens et paroissiennes de notre Unité
pastorale à le rejoindre, environ une fois par mois, le jeudi
à 19h, pour un moment de prières et de partage sous l'appellation « Prions ensemble ». La première rencontre aura
lieu le 6 octobre à la grotte de Romanens. Les suivantes
vous seront communiquées par le biais de la feuille dominicale et sur notre site internet www.upcompassion.ch
Festival de soupes
Des élèves de 5P 2010-2011 ont rédigé quelques textes lors
de la dernière leçon de catéchisme en plein air des classes
de Riaz et de Vuadens.
Jésus est là pour nous, alors laissons-le entrer dans notre
cœur. Faisons-lui de la place et confions-nous à lui.
Ecoutons-le et faisons ce qu’il nous dit de faire de bien
pour les autres, pour la nature, pour notre famille.
Car le bonheur est la meilleure chose que nous pouvons
Juliette et Kylian
accueillir dans notre vie.
Dieu tout-puissant qui est lumière, il nous aide à aller de
l’avant, grâce à lui nous sommes vivants. Amen.
Samuel, Nuno, Logan
Merci pour tout ce que tu fais pour ma vie.
Merci de pouvoir manger tous les jours.
Merci pour l’abri que tu nous as donné.
Car sans toi, nous ne serions rien.
Elena et Adeline
Amen
Jésus, Marie, Joseph, priez pour moi et pour tous les gens
que j’aime et que je connais.
Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour moi et
pour la nourriture que je peux avoir.
Je suis gâtée.
Aidez aussi les personnes âgées, défavorisées et handicapées.
Le groupe « Chapeloise »
Merci
Le chœur mixte l’Espérance de Vuadens sera à la fête à
l’occasion de son 125e anniversaire les 4, 5 et 6 novembre.
Au programme musical de la fête : une création de son
directeur Frédéric Rody (une Messe brève et des motets)
pour chœur mixte, quatuor à cordes et orgue positif.
Dieu, pour nous tu es un guide.
Nous pouvons toujours compter sur toi, même si parfois
nous te demandons des choses insensées.
Merci de nous aider dans les moments difficiles.
Nous voulons suivre ton chemin, même si parfois, nous
nous en écartons.
Le groupe « Pepsicola »
Amen
.............................................................................................................................................................................
22
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
agenda
.........................................................................................................................................................................
Agenda de l’UP
Il peut arriver que les horaires des célébrations publiés dans le Bulletin soient modifiés. Nous vous
prions de vous référer à la feuille dominicale, à votre
journal local ou au site www.upcompassion.ch
Messe avec les jeunes
et les confirmands
Célébration de l’éveil à la foi
Le 12 octobre à 15h à Vuippens
Dimanche à 19h à La Tour-de-Trême : 18 décembre 2011,
15 janvier, 19 février, 18 mars et 17 juin 2012
Horaire de la Toussaint –
1er novembre 2011
Mariage – Rencontres d’informations
et de préparation
Avry-dt-Pont
Bulle
Echarlens
La Tour-de-Trême
Morlon
Riaz
Sâles
Sorens
Vaulruz
Vuadens
Vuippens
Jeudi 17 novembre 2011 à 20h au centre paroissial,
La Tour-de-Trême
Jeudi 15 mars 2012 à 20h aux salles 3-4-5 des Halles, Bulle
Baptême – soirées de parents
A 19h45 au centre paroissial de Riaz les :
15 septembre – 18 octobre – 15 novembre – 13 décembre
17 janvier 2012 – 14 février – 13 mars – 24 avril – 8 mai
12 juin – 5 juillet – 28 août – 18 septembre
Célébrations pour les défunts – 2 novembre 2011
Messe d’entrée en catéchuménat
Bulle
Riaz
Sâles
Vuippens
8 octobre à 17h30 à l’église St-Pierre-aux-Liens, Bulle
19h30
9h30
19h30
19h30
OSA / Sr Claudia
Fête de la Première Communion
Messe d’envoi et remise de l’îcone
18 septembre à 9h15 à Vaulruz et 10h45 à Sâles
1er octobre à 17h30 à Bulle
2 octobre à 9h30 à Sorens et à 19h à La Tour-de-Trême
8 octobre à 17h30 à Bulle et 18h à Riaz
9 octobre à 9h30 à Bulle
23 octobre à 10h45 à Vuadens
14h
9h30 messe
14h30 commémoration des défunts
14h
9h30 messe
14h30 commémoration des défunts
11h
9h30
10h45
9h
10h45
9h15
10h30
Réunions des parents
Bulle et Morlon : 8 novembre à 19h30 à la grande salle des
Halles, Bulle
La Tour-de-Trême, Riaz, Sâles, Vaulruz et Vuadens :
10 novembre à 19h30 à la grande salle des Halles, Bulle
Avry-dt-Pont, Echarlens, Sorens et Vuippens : 17 novembre à 19h30 au centre paroissial, Vuippens
Messe In Memoriam
13 novembre à 9h30 à l’église St-Pierre-aux-Liens, Bulle
Ouvrons la voie
Famille Clément
Praz-Genoud 16
1642 Sorens
026 915 17 59
300 Glaces spéciales
en provenance de la Ferme
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011
23
MÉDITATION
Christine Seydoux
.........................................................................................................................................................................
15 août, pèlerinage à la grotte de Grandvillard
La serviabilité, l’empathie,
cela existe encore...
Il avait subi une lourde opération.
L’attendaient des mois de rééducation.
Pas moyen d’aller chercher ses commissions
Ou d’aller faire un tour dans les environs
Les cannes restaient alors sa seule option.
C’est alors qu’il découvrit ses vrais amis.
Ils étaient disponibles, le jour et la nuit.
Leur serviabilité n’avait pas de prix.
Il reprit confiance et sourit à la vie
Oubliant son mal pour penser à autrui.
Le téléphone sonnait alors sans arrêt
On prenait des nouvelles, on voulait l’aider.
Mais sur son handicap, il se refermait
Se contentant de physio et de nager
Dans la piscine qui était à sa portée.
Pouvant de nouveau reprendre le volant
Il s’assit à la terrasse d’un restaurant.
Des inconnus lui proposèrent dans l’instant
De lui chercher à boire, tout simplement
Où d’aller faire ses courses, tambour battant.
Dans ce lieu, il redécouvrit l’amitié
Une gentillesse qu’il n’avait pas escomptée.
On l’aida, la première fois qu’il mit les pieds
Dans le bassin où l’eau était tempérée.
Il nagea, oubliant son dos cabossé.
Ces inconnus s’inquiétaient vraiment pour lui
Sans être indiscrets, avec galanterie.
Leur intérêt, il l’accepta par un « oui »
En pensant au fond de son cœur à Celui
Qui traversait la foule sous un crucifix.
Rose-Marie Jetzer
.............................................................................................................................................................................
24
PAROISSES VIVANTES I UP NOTRE-DAME DE COMPASSION I septembre 2011

Documents pareils