Mise en page 1 - La Nation Arabe

Commentaires

Transcription

Mise en page 1 - La Nation Arabe
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information -Jeudi 28 Janvier 2016 - N°846 Prix 10 DA - Site : www.lanation-arabe.dz - Tél-Fax : 041 46-53-25
Oran-OPGI
Ph. Medjahed
Les membres du comité de quarer ont
été reçus hier par le wali
LES HABITANTS DE BATIMAT TALIANE
OBTIENNENT GAIN DE CAUSE
P.03
Fin de foncon
pour 230 agents
contractuels
P.05
Médéa
Un plan d’organisaon
des staons urbaines
de voyageurs
P.07
Aïn Defla
Détournement de l’aide humanitaire aux réfugiés sahraouis
La commission européenne rejee
les allégaons mensongères
P.03
FAF - Plafonnement des salaires
Visite du
Premier ministre
à Laghouat
Lancement et
inauguraon de
pluieurs projets P.04
Plus de 1,5 million de
quintaux de pomme de
terre d’arrière-saison
récoltés
P.06
Un million de DA applicable à
parr de la saison 2016-2017P.17
Incendie dans un service
de pédiatrie à Séf
72 enfants malades évacués
P.09
2
Jeudi 28 Janvier 2016
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Bancarisaon de l'argent informel
Détournement de l’aide humanitaire
aux réfugiés sahraouis
Une "bonne formule"
L'opération de mise en conformité fiscale volontaire, lancée en août dernier pour bancariser
l'argent informel en Algérie, constitue une "bonne formule", a affirmé, hier à Alger, un expert
français en finances, Christian de Boissieu.
R.N
Dans une conférence qu'il a
animée sur " la déglobalisation et
la restructuration financière", organisée par la Banque d'Algérie,
ce professeur en finances à la
Sorbonne (Paris) a estimé que
"l'épargne informelle en Algérie
peut se reformaliser" avec ce type
d'opération. "C'est une bonne
formule, en attendant de voir ce
qu'elle va donner comme résultats quantitatifs", a-t-il relevé en
réponse à une question de la
presse lors du débat qui a suivi
cette conférence tenue en présence du gouverneur de la
Banque centrale, M. Mohamed
Laksaci, ainsi que de banquiers et
financiers. Selon lui, il est nécessaire de créer "une passerelle
entre l'épargne formelle et
l'épargne informelle" en Algérie,
tout en considérant que le succès
d'une telle opération dépendra
étroitement de la confiance citoyens-administration fiscale. A
une autre question sur l'impact
du marché parallèle des devises
sur l'économie du pays, cet expert a jugé que "tout écart significatif entre le taux de change officiel et le taux de change
parallèle nuit à l'image du pays".
"Le contrôle des changes doit être
conjoncturel pour céder la place
à la libéralisation (du taux de
change)", a estimé ce spécialiste
des questions monétaires et ban-
caires, et s'est dit "étonné de voir
des euros, des dollars et, récemment, des yuans se vendre sur le
square d'Alger". Par ailleurs, dans
son analyse de la conjoncture
économique et financière mondiale, il a avancé que la situation
n'était pas aussi dramatique que
celle de 2009. Les banques centrales à travers le monde ont injecté de grosses liquidités et ont
ainsi réussi, selon lui, à éviter une
déflation majeure mais ont fini
par alimenter la spéculation. De
ce fait, a-t-il poursuivi, si la crise
de 2007 avait été engendrée par
des banques américaines et leurs
subprimes (crédits accordés à des
emprunteurs insolvables avec des
intérêts élevés), une nouvelle
crise financière mondiale s'annonce pour 2016-2017 mais qui
proviendra, cette fois-ci, des
marchés financiers et non des
banques. A ce propos, il a prédit
que les financements hors secteur bancaire de la Chine qui
prennent de l'ampleur avec l'augmentation continue de l'épargne
dans ce pays, les effets de l'augmentation du taux directeur de la
banque centrale américaine
(Fed) sur les marchés ainsi que la
"guerre des changes" qui s'accentue entre les puissances mondiales sont les éventuels facteurs
déclencheurs de cette crise. Pour
faire face à cette situation qui se
profile, il faudrait "trouver l'équilibre entre l'accélérateur monétaire et le frein prudentiel", a-t-il
prôné, c'est-à-dire accompagner
l'injection des liquidités, pour financer la croissance et l'emploi,
par des règles bancaires plus prudentielles. Intervenant à son
tour, M. Laksaci a relevé la divergence des politiques monétaires des principales banques
centrales à travers le monde, qui
s'annonce clairement en 2016 et
qui fait peser davantage d'incertitudes sur la situation financière
mondiale, et ce, notamment sur
les pays émergents et en développement. Ainsi, a-t-il ajouté,
les conditions financières de ces
deux catégories de pays devraient
se resserrer davantage cette année dans un contexte de faiblesse
des prix des matières premières
et de volatilité des taux de
change, compliquant davantage
leurs programmes d'ajustement
notamment pour les exportateurs de pétrole.
CNES
Rencontre sur le Rapport sur le développement
humain 2013-2015
Le Conseil national économique et social (CNES) organisera, lundi prochain, une rencon-
tre sur son "Rapport sur le développement humain" pour la période 2013-2015, a indiqué hier
cette institution dans un communiqué. Outre les indicateurs
et analyses abordés dans les formats classiques propres à l'approche du Programme des Nations
Unies
pour
le
développement (Pnud) en matière de développement humain,
"ce rapport épouse une thématique centrale en ce sens qu’il se
trouve adossé à la perspective
axiale de savoir +quelle place
pour les jeunes dans la perspective du développement humain
durable en Algérie?+", précise le
communiqué. Cette rencontre se
tiendra en présence notamment
des principaux ministres statutairement concernés par ce rap-
Quotidien national d’information
Publié par la SARL LC M mehiaoui
Capital social : 34.652.000.00 DA
Bureaux régionnaux
Directeur général
Omar Triqui
Directeur de publication
Siège social
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
Email : [email protected]
CCP :007 99999 0000370845 67
Compte: 021 00102 1130000992 13
port, l'ensemble des parties prenantes nationales incluant les représentants des organisations patronales et syndicales, des
représentants des organisations
de la société civile et des experts
nationaux ainsi que des personnalités indépendantes. Les représentants résidents des agences
exécutives relevant du Système
des Nations Unies, accréditées en
Algérie, prendront également
part à cette rencontre. Un débat
interactif autour du rapport sera
animé et encadré par des panels
comprenant des experts nationaux en la matière ainsi que des
spécialistes internationaux, précise la même source.
Benali Si Youcef
Rédaction
Ourabah Salem
Oran : 041-74-11-11
Aïn Témouchent :0771788137
Mostaganem : 0791018953
Sidi belabbes: 0776940608
Tlemcen : 0775771429
Tissemsilt: 0552450010
Relizane: 0778335429
Tiaret: 0775540914
Setif : 0667343230
Chlef : 0557784106
Blida : 0771257583
La commission
européenne rejee les
allégaons mensongères
Aucune mission d’audit concernant l’aide humanitaire accordée par l’Union européenne (UE)
aux réfugiés sahraouis des camps de Tindouf en
Algérie, n’a été planifiée, a affirmé la Commissaire européenne en charge du Budget et des ressources humaines, Kristalina Georgieva, rejetant
une nouvelle fois, les allégations mensongères sur
le détournement de cette aide. "Pas moins de 24
missions de suivi et de monitoring ont été effectuées durant l’année 2015 par la Commission européenne dans les camps des réfugiés sahraouis à
Tindouf. Les représentants de la Commission sont
présents sur les lieux deux semaines par mois.
Dans ce cadre, la commission européenne n'a planifié aucune mission d'audit", a-t-elle déclaré devant la Commission du contrôle budgétaire du
Parlement européen. La Commissaire européenne
a également affirmé lors de son audition sur la
décharge du budget général de l’UE pour l'année
2014, que la Commission participe "activement"
aux réunions de coordination sectorielles, qui se
tiennent régulièrement à Alger et à Tindouf sur les
aspects liés à la santé, à l’assistance humanitaire, à
l'assainissement et à l'hygiène de l'eau, et à la sécurité. La vice-présidente de la Commission européenne a exhorté, à l’occasion, les Etats membres
de l’Union à accroître leur part dans les efforts engagés par l'UE en matière de fourniture d’aide aux
réfugiés sahraouis. Mme Georgieva qui répondaient à des questions écrites qui lui ont été adressées par des eurodéputés, vient ainsi mettre fin, de
manière cinglante, aux allégations mensongères du
Maroc, accusant les représentants du Front Polisario et l'Algérie, de détourner "systématiquement"
et "massivement" l'aide humanitaire destinée aux
réfugiés sahraouis. La présentation en juillet dernier devant le Parlement européen de l'état réel du
dispositif de l'aide de l'UE aux réfugiés sahraouis,
basé sur plus de 30 rapports d'audit, a contrebalancé les allégations marocaines de "détournement
d'une partie de l'aide européenne destinée aux populations sahraouies dans les camps de réfugiés."
Dans son intervention devant la Commission du
contrôle budgétaire au Parlement européen, le directeur général de l'aide Humanitaire et de la Protection civile (ECHO), le danois Claus Serensen, a
démonté les arguments "spécieux" de la présidente
de la Commission du contrôle budgétaire, l'allemande Ingebourg Grassle, qui avait convoqué la
session spécialement pour remettre sur le tapis un
rapport daté de 2007 et qui pointe un détournement de l'aide humanitaire aux réfugiés sahraouis.
Cette dernière avait effectué en avril dernier, une
visite à Dakhla (ville occupée du Sahara occidental) en compagnie du président du groupe d'amitié avec le Maroc, n'a eu de cesse de ressasser ces
"rumeurs répandues au Maroc", selon les propos
de M. Serensen. Le DG de l'ECHO a présenté le
dispositif de contrôle de l'acheminement de l'aide
européenne, dispositif qualifié d'extrêmement "rigoureux" et "complet", preuve à l'appui. S'appuyant
sur des arguments solides, le responsable de
l'ECHO avait précisé à l'assistance que "l'opération
se déroule depuis 2003 avec l'établissement de 36
rapports d'audit dont 8 réalisés sur place dans les
camps sahraouis".
Publicité
Impression
ANEP Alger
Centre : Sia / Ouest : Sio
Diffusion
Centre : LCM communications
Ouest : S.D.P.O
1 Avenue Pasteur
Tel : 021-71-16-64
Fax : 021-73-95-59
Diwan Riadh El Feth niveau
104 B18 El Madania – Alger
Tel/Fax : 021-67-02-33
251 B BD Freha Benyoucef
angle lycée Mustapha Hadam
(Les Castors)-Oran
Tel/Fax : 041-74-11-11
Observaons
Tous les documents et les
photos qui parviennent au
journal ne peuvent être restitués à leurs propriétaires
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Les membres du comité de quarer ont été reçus, hier, par le wali
Les habitants de Bamat Taliane
obennent gain de cause
Le cri de détresse lancé par les habitants de la fameuse « Batimet Taliane » a enfin trouvé
une oreille attentive, et non des moindres, puisque les membres du comité de ce quartier, ont
été reçus durant la matinée d’hier par le wali d’Oran Abdelghani Zaâlane, pour évoquer le
cas de cette cité et étudier la plateforme de revendications, rapportées
dans nos précédentes édition
PAR : J.M
Rencontrés hier, les membres de ce comité n’ont pas
caché leur joie suite à la réaction positive du premier responsable de la wilaya. Parmi
les points sensibles soulevés
par les habitants de cette cité
ce sont les tours R+9 qui
étaient prévus au niveau de
l’assiette de Batior, un problème réglé par M. Zaâlane,
qui ordonné d’ériger plutôt
des R+5, avec à la clé toutes
les commodités nécessaires
pour une nouvelle cité à l’instar d’une l’école. Et ce n’est
pas tout, le wali a promis que
les 500 familles possédant actuellement des actes recevront
directement leurs documents
de propriétés, tandis que les
autres familles constituées généralement de nouveaux mariés, vont recevoir des décisions d’attribution à la place
des pré-affectations.
Par ailleurs, nos interlocu-
teurs nous ont affirmé que le
wali, va leur donner une date
précise durant les prochains
jours, pour épauler la commission spéciale qui s’en
chargera d’établir un nouveau
recensement actualisé, afin de
définir le nombre exact des
familles. Autre revendication
majeure du comité, en l’occurrence, des appartements
F4 pour les grandes familles,
et des F3 pour les autres, a été
également réglée. « Vous
n’imaginez pas quelle a été la
réaction des habitants de notre cité lorsqu’on est rentrés
de la réunion, une joie immense, et des remerciements
pour le wali, que nous avons
voulu faire passer à M. Zaâlane à travers votre journal ».
nous dira un membre de ce
comité, et d’ajouter :
« Croyez-moi que notre insistance sur la rencontre du wali
était à l’origine due à une
conviction qu’il saura régler
ces problème grâce à sa sa-
gesse, et c’est chose faite, el
hamdoullah » conclura notre
interlocuteur.
Le ministre de l’Habitat
Abdelmadjid Tebboune, a
procédé, rappelons-le, à la
pose de la première pierre au
niveau de l’assiette de l’exbase de vie de la société de
construction d’Oran « Batior », mais un retard flagrant
de l’avancement des travaux a
été en fin de compte béné-
fique pour les 1.200 familles
de Batimat Taliane.
Leur nouvelle cité 1.252 logements dont les travaux sont
menés par des entreprises
Turques et des Chinoises, est
implantée à proximité du
rond-point pépinière. Les
contraintes levées, les habitations, doivent néanmoins attendre trois années avant
d’avoir les clefs de leurs appartements dans les mains.
Approche parcipave dans la geson des affaires locales
Un projet de loi en préparaon
Un projet de loi visant à asseoir les grands principes de
la démocratie participative et
à promouvoir l’approche participative dans la gestion des
affaires locales est en préparation au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales, a annoncé hier un cadre
de ce ministère. "Le projet de
texte qu’on est en train de
préparer tend à asseoir les
grands principes de cette participation citoyenne et de la
développer au sens juridique
et pratique", a indiqué Abderahmane Seddini, inspecteur
général au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales qui intervenait lors d’un
séminaire sur la promotion
de l’approche participative
dans la gestion des affaires locales, organisé par le ministère en collaboration avec
l'Union européenne. Il a rappelé à cet effet que des ateliers sont organisés depuis
plus d’une année par son département afin "d’enraciner"
la promotion de l’approche
participative, ce qui prouve,
a-t-il dit, que le gouvernement tend à développer cette
pratique. Pour M. Seddini, il
ne s’agit pas uniquement de
consulter le citoyen sur des
priorités de développement
ou sur ses préoccupations socio-économiques, mais aussi
de le mobiliser autour d’objectifs d’intérêts publics et
d’intérêt général. En ce sens,
il a fait observer que le projet
de révision constitutionnelle
consacre un article pour encourager la promotion de la
démocratie participative.
Dans son article 14, le projet
de loi de la révision constitutionnelle introduit un passage
dans ce sens qui stipule que
"L’Etat encourage la démocratie participative au niveau
des collectivités locales".
S’exprimant sur l’opportunité d’organiser ce séminaire,
il a indiqué qu’il entre dans le
cadre de l’échange d’expériences avec des pays de l’UE
en matière de l’approche participative, rappelant que l’Algérie a des traditions séculaires dans ce domaine à
travers l’organisation et la
structuration de sa société. Il
a précisé cependant que des
mécanismes nouveaux et modernes sont introduits dans
cette approche participative, à
la faveur de la généralisation
de la numérisation et de l’instauration de nouvelles relations entre l’administration
et le citoyen à travers les nouvelles technologies de l’information et de la communication. En marge de ce
séminaire, M. Seddini a indiqué à la presse en réponse à
une question sur le financement des collectivités locales,
que les APC en Algérie sont
en mesure de créer des richesses, soulignant que
"chaque collectivité locale
doit développer son identité
économique". Il a estimé en
outre que le Code communal
offre aux collectivités locales
des possibilités à même de les
inciter à diversifier leurs ressources financières, à travers
notamment l’amélioration de
la fiscalité locale ainsi que le
développement de l’économie locale. "Nous ne pouvons
pas continuer dans le
concours définitif du budget
de l’Etat. Il faut encourager
l’initiative économique des
Collectivités locales", a-t-il affirmé. Les travaux de ce séminaire de deux jours, auquel
prennent part des cadres du
ministère, des élus locaux et
des représentants de l’UE, a
pour objectif de présenter des
expériences européennes en
matière de renforcement de
la gouvernance locale, a-t-on
expliqué. Des communications portant sur la gestion
des affaires locales et la participation citoyenne dans les
projets locaux notamment,
seront présentées au cours de
cette rencontre qui s’inscrit
dans le cadre du Programme
d’appui à la mise en œuvre
de l’Accord d’association
avec l’UE. D’autres séminaires seront organisés par
l’UE en Algérie et porteront
sur l’appui d’un projet de
programme concernant le
support à une gouvernance
démocratique pour le Conseil
nationale économique et social (CNES) et le ministère de
l’Intérieur afin de permettre
"d’identifier les participations
les plus utiles des citoyens organisés en association à la
gestion des services publics
locaux", a-t-on appris. Il est
aussi prévu un appui à ce
programme de renforcement
des capacités des acteurs de
développement local dans 6
communes pilotes représentatives, sélectionnées dans les
différentes régions du pays en
gestion indirecte avec le Programme des Nations Unies
pour le développement
Jeudi 28 Janvier 2016
3
Hadj 2016
Début aujourd’hui
des inscripons
pour le rage
au sort
Les inscriptions pour participer au tirage au sort
pour le pèlerinage aux Lieux saints de l'Islam, au titre
de l'année 2016, débuteront aujourd’hui sur le site Internet du ministère de l'Intérieur et des Collectivités
locales, a annoncé mardi le ministère dans un communiqué. "Le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales porte à la connaissance des citoyennes et
des citoyens désirant participer au tirage au sort pour
le pèlerinage aux Lieux saints de l'Islam, au titre de
l'année 2016, que les inscriptions débuteront le jeudi
28 janvier 2016 sur son site Internet:
(www.interieur.gov.dz)", a précisé la même source.
"L'inscription s'effectue directement en renseignant le
formulaire mis à leur disposition sur le site Internet
pour toutes personnes âgées de 19 ans et plus", a
ajouté le communiqué. L'opération d'inscription en
ligne est ouverte "à toutes heures, tous les jours de la
semaine", a fait savoir le ministère, précisant que
"l'inscription peut également être effectuée dans la
commune de résidence ou toute autre commune du
territoire national, en précisant la commune de résidence et ce, durant les jours ouvrables et horaires administratifs habituels". "La clôture des inscriptions
est fixée au jeudi 25 février 2016, et le tirage au sort se
déroulera le samedi 05 mars 2016", conclut le communiqué.
R.N
Augmentaon du prix des
carburants
Les gérants des
staons-service dans
l’Ouest du pays plaident
pour la révision de la
marge bénéficiaire
Les gérants des stations-service dans l’Ouest du
pays ont plaidé, à partir d’Oran, pour la révision de la
marge bénéficiaire jugée, selon eux, "insuffisante"
après l'augmentation des prix du carburant appliquée dernièrement et qui a causé "une baisse des
ventes". Le président de la Fédération nationale des
gérants de stations-service affiliée à l’Union générale
des commerçants et artisans algériens, Boudjemlal
Mustapha, a déclaré à la presse, en marge d’une rencontre régionale des gérants des stations-service de
l’Ouest du pays, qu'ils revendiquent une "augmentation de la marge des gains pour pouvoir couvrir les
coûts et dépenses de gestion des stations qui emploient entre 6 et 12 travailleurs chacune." La Fédération nationale des gérants de stations-service, a-t-il indiqué, propose de relever la marge du bénéfice net
estimée actuellement à 0,80 DA le litre de différents
produits de carburant à 2 DA. Par ailleurs, M. Boudjemlal a appelé l'entreprise "Naftal" à contribuer à la
réparation des équipements de stations-service et leur
renouvellement en prenant en considération les petites stations et anciennes situées au niveau des centres-villes estimés à 550 stations à travers le pays. La
Fédération exige également d'accorder aux gérants
des stations-service le droit de concession pour garantir la pérennité de la gestion et préserver l’activité au
lieu d’un contrat, surtout que la durée de gestion de
la plupart des stations dépasse les 40 ans. M. Boudjemlal a affirmé que la Fédération nationale des gérants des stations-service "croit en le dialogue et refuse
la grève", ajoutant que la direction générale de Naftal
"est prête à dialoguer et est disposée à prendre en
charge les préoccupations des gérants de stationsservice et trouver des solutions idoines pour donner
une meilleure image à ces structures.
S.S
4
Jeudi 28 Janvier 2016
ACTUALITÉ
La Nation Arabe
Visite du Premier ministre à Laghouat
Lancement et inauguraon de pluieurs projets
La faculté de médecine de Laghouat a été inaugurée officiellement mercredi par
le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, en visite de travail dans cette wilaya.
D’une capacité de 2.000 places, la faculté a reçu, lors de sa première année, 69
étudiants et accueille actuellement 195 étudiants, encadrés par 58 enseignants
dont 12 professeurs.
nationales, un cercle, une bibliothèque moderne et une imprimerie
numérisée, selon la fiche technique
du projet. Ce centre, réalisé pour
plus de 300 millions de DA, a été
créé en mai 2015 et va permettre
d’offrir une centaine d’emplois.
L’on compte sur ce centre, unique
en son genre au niveau national,
dans la revivification du patrimoine
national et la recherche dans les
problématiques intellectuelles et
dogmatiques afin de renforcer le
référent doctrinal du peuple algérien. Selon son directeur, Dr Mabrouk Zid El-Kheir, ce pôle va permettre une ouverture sur les
horizons de la civilisation, à travers
la traduction et la complémentarité des sciences et l’ouverture de
canaux de dialogue avec l’autre, valorisant les recherches dans le domaine de la civilisation à travers la
connexion avec les groupements
scientifiques, les établissements de
recherche et les centres stratégiques.
Inauguraon
de
la faculté de médecine
Réalisée à l’Université Amar
Thelidji, cette faculté, qui est à sa
deuxième année d’activité, a été
réalisée avec une enveloppe de plus
de 600 millions de DA et a généré
160 emplois, dont 40 permanents.
Cet établissement universitaire,
dont le coût d’équipement avoisine
les 60 millions de DA, compte un
groupement pédagogique et quatre salles de cours, trois salles de
soutenance, une salle de langue, en
plus de 24 laboratoires et 16 salles
de travaux dirigés, selon la fiche
technique de la faculté. La faculté,
qui devra assurer l’encadrement de
la santé publique et augmenter les
capacités pédagogiques, dispose
aussi de quatre amphithéâtres totalisant 1.000 places et une bibliothèque dotés de toutes les commodités pour la recherche scientifique.
Sur site, le Premier ministre a appelé les parties concernées à ne pas
limiter cette faculté aux étudiants
des wilayas de Laghouat, Ghardaïa
et Djelfa, mais à veiller, pour la prochaine rentrée, à attirer ceux d’autres wilayas du Sud, à l’instar de
Tamanrasset et Illizi et les nouvelles
circonscriptions administratives
d’In-Salah et El-Menea. Il a tenu à
rappeler, dans ce cadre, que l’ouverture de facultés de médecine
dans plusieurs wilayas du Sud
constitue l’un des engagements pris
le Président de la République et qui
s’est concrétisé dans cette wilaya.
Le Premier ministre, qui est accompagné d’une délégation ministérielle, poursuit sa tournée de travail
par l’inauguration, le lancement et
la visite de plusieurs autres projets
et installations à travers la wilaya. A
l’université Amar Thelidji toujours,
M.Sellal a visité le club culturel et
scientifique "Phoenix" où lui ont
été exposés des modèles d’innovations scientifiques d’étudiants.
M.Sellal a valorisé ce type de capacités créatrices, invitant à les exploiter dans le cadre de stratégie de
diversification de l’économie nationale, tout assurant de la disposition de l’Etat à soutenir ces projets
à travers les mécanismes publics de
soutien à l’emploi. Il a, par ailleurs,
invité à réfléchir, avec l’environnement industriel, sur les modalités
d’une meilleure exploitation de ces
innovations dans le pays et à
l’étranger.
La faculté de
médecine, un rêve
devenu réalité
Le rêve de création d’une faculté
de médecine à Laghouat, longtemps caressé par les habitants de la
wilaya et inaugurée officiellement
mercredi par le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal, est devenu une
réalité et une fierté pour eux. Cet
espace scientifique, qui a ouvert ses
portes lors de la saison universitaire 2014-2015, ouvre à la fois des
perspectives de poursuite d’études
supérieures dans le domaine et de
promouvoir les prestations de santé
dans la région. Après deux années
de son ouverture, la faculté se focalise encore sur la branche de médecine avec la programmation d’un
élargissement prochain à l’enseignement d’autres spécialités, notamment la chirurgie dentaire et la
pharmacologie, selon les responsables de l’université. Ce qui permet selon la même source - d’augmenter les chances de succès de la faculté pour assurer une formation
de qualité, encadrée par des professeurs et assistants, dont le doyen
de la faculté le professeur Tahar
Rayane, spécialiste en néphrologie,
et dont la réputation n’est plus à
établir. La faculté a été réalisée avec
une enveloppe de plus de 600 millions de DA et a permis d’offrir 120
emplois temporaires et 40 autres
permanents. Avec un équipement
de 60 millions de DA, elle compte
quatre classes de cours, trois classes
de soutenances et une salle de
langues, en plus de 24 laboratoires
et 16 salles de travaux dirigés. Encadrée par 58 enseignants, dont 12
professeurs universitaires, cette faculté offre une capacité d’accueil
de 2.000 places pédagogiques et a
accueilli, pour sa première année,
69 étudiants contre 195 étudiants
pour la deuxième année.
Le centre de recherche en civilisaon
de Laghouat, un édifice
scienfique par
excellence
Le centre de recherche en
sciences islamiques et civilisation,
inauguré hier, est un édifice scientifique par excellence, appelé à impulser les recherches dans le domaine. Ce centre a été réalisé à
proximité de l’université Amar
Thelidji, dans un style typique
s’inspirant et tenant compte de l’architecture islamique, dans sa réalisation et son équipement. Relevant
de la direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique, il compte
quatre sections de recherches réparties sur les études doctrinales et
coraniques, la pensée, la doctrine et
le dialogue avec les autres, ainsi que
l’histoire culturelle de l’Algérie et
une section de civilisation islamique. Il compte également un
groupement pédagogique et administratif pour abriter les colloques,
en plus d’une résidence pour les
manifestations nationales et inter-
L'annexe du centre
biométrique, un oul
important pour
la modernisaon
de l’administraon
La réalisation à Laghouat d’une
annexe du centre national de production des titres et documents sécurisés, inaugurée mercredi par le
Premier ministre, Abdelmalek Sellal, constitue un outil important
pour la modernisation de l’administration et la consécration de la
décentralisation des prestations administratives. Le projet, pour lequel a été consacré un investissement de plus de 3 milliards de DA,
emploie 137 travailleurs, et a une
capacité de production de 6.000
cartes nationales et passeports biométrique en huit (8) heures, de
quoi satisfaire près de 30% de la
demande nationale et soulager la
pression sur le centre national (Alger) en couvrant les Hauts plateaux
et le Sud. Cette structure administrative est composée de plusieurs
niveaux, réservés à la production
et à l’administration, en plus d’une
salle de conférence de 170 places,
une salle d’accueil, des logements
de fonction, un célibatorium, des
structures de gardiennage et d’entretien, une cafeteria et un réfectoire de 120 places. Ayant pour
missions l’amélioration du service
public et la sécurisation des documents, l’antenne du centre national
biométrique de Laghouat constitue
un "modèle" de conception architecturale, selon le directeur des
équipements publics de la wilaya,
Makhlouf Baâziz. Pour Mourad
Belkibet, enseignant en Droit des
affaires à l’université de Laghouat,
la délivrance de la carte biométrique dénote de la volonté de promouvoir et de moderniser le service
public, notamment à travers l’e-administration, pour se mettre au dia-
pason des mutations que connaît le
monde dans le domaine.
Une nouvelle unité
à El-Beidha pour
renforcer la
producon naonale
de ciment
Les installations industrielles du
pays dédiées à la fabrication de ciment seront renforcées après l’entrée en production de la nouvelle
cimenterie lancée mercredi dans la
commune d’El-Beidha, wilaya de
Laghouat, par le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal. Ce projet, premier du genre dans cette wilaya,
offrira, une fois opérationnel dans
32 mois, une capacité de production de 6.000 tonnes/jour de ciment, soit plus de 2 millions de
tonnes/ an, et génèrera environ
1.950 emplois, dont 450 permanents, selon sa fiche technique. Occupant une assiette de 63 hectares
au lieudit Djebel Laâleg, une région
offrant une disponibilité de la matière première, dont le calcaire et
l’argile, cette cimenterie a nécessité
un investissement de plus de 35
milliards de DA, constitué d’un apport propre avoisinant les 11 milliards de DA et d’un crédit bancaire, selon la direction de wilaya de
l’Industrie et des mines (DIM). La
production de cette future cimenterie contribuera à couvrir les besoins
du marché national et satisfaire la
demande croissante en ciment induite par la multitude des programmes de construction, a-t-on
estimé. Au total, 215 projets d’investissement ont été approuvés durant l’année 2015 par le Comité
d’assistance à la localisation et à la
promotion de l’investissement et
de la régulation foncière (Calpiref)
de la wilaya, a-t-on aussi fait savoir
à la DIM.
La daïra d'Aflou
sera promue wilaya
déléguée en 2016
La daïra d'Aflou, située au nordouest de la wilaya de Laghouat, sera
promue au statut de wilaya déléguée durant l'année 2016, a annoncé mercredi le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, lors de sa
visite de travail à Laghouat. "Aflou
va devenir wilaya déléguée en 2016
conformément aux engagements
du président de la République, Abdelaziz Bouteflika", a déclaré M.
Sellal à Aflou où il a lancé un programme de 900 logements de type
public locatif. L'annonce a été accueillie avec satisfaction par les populations de cette daïra agropastorale de quelque 100.000 habitants,
a-t-on constaté. Dix wilayas déléguées ont été créées en 2015 dans le
Sud du pays, un dispositif qui sera
étendu aux régions des Hauts Plateaux en 2016.
ORAN
La Nation Arabe
L’OPGI à l’heure de l’austérité
Quand la route
est sous la loi des
chauffards
Le sureffectif constaté dans la fonction des ressources humaines ayant atteint un taux
excessif d’absorption de quasiment 60 % de la valeur ajoutée, l’office de promotion et de
gestion immobilière (OPGI) est censé rémunérer l’ensemble des facteurs de production tels
que les frais de gestion, les frais financiers, les dotations aux amortissements et autres
provisions etc… a donné lieu donc à des mesures d’équilibres financiers imposant la
compression de certaines catégories de personnels d’exécution et d’encadrement.
Photo : Medjahed
Boukaboura
curité, car leurs contrats venaient à expiration et non renouvelés » a affirmé Sabeur
dans un court entretien.
Le plan de gestion en question a également porté sur le
volet de la formation permanente d’une catégorie de personnel, c’est ainsi que 52
agents ont suivi au courant de
l’année 2015 des cycles court
et moyen en diverses disciplines, techniques du bâtiment et en gestion de projet,
de construction, ces cycles
pour lesquels a été mobilisée
la somme de quatre millions
de dinars et ont été suivis de
mesures d’encadrement professionnels intense par la sensibilisation.
En termes de gestion de
carrière, le plan a mis en place
des critères fort rigoureux
pour l’accès aux postes de cadres dirigeants, avec objectifs
d’atteindre par les différentes
fonctions administratives, fi-
nancières comptables, et techniques. C’est ainsi que tous les
cadres ont été démis de leur
fonction en raison d’insuffisance de résultat.
La fonction de gardiennage
a été externalisée par la suite
pour répondre à la nécessité
de la prévention des actes
d’occupation illégale et de
chapardage. Notons enfin
qu’au 31/12/2015 l’effectif total a atteint le nombre de 640
agents.
Santé
L’hépate A est toujours d’actualité
Selon Dr Haci Faiza la chargée de communication de la
direction de la santé aucun cas
de maladie à transmission hydrique n’a été enregistré depuis 2014. Toutefois de nombreux cas d’hépatite A ont
été recensés. Selon la même
source, 111 cas d’hépatite A
ont été déclarés, contre 139
cas en 2014. Malgré la baisse
du nombre de cas, l’hépatite
est toujours d’actualité. L’eau
est le vecteur de transmission
privilégié des maladies à
transmission
hydrique
(MTH).
Il est démontré que seul
l'approvisionnement en eau
salubre et l'aménagement
d'installations sanitaires appropriées pour toutes les populations, peuvent réduire
sensiblement la prévalence de
ces maladies. Toutefois seulement 20% sont pris en charge
par les services de la santé, les
autres cas, se dirigent vers la
médecine alternative. En
2013, le service de prévention
à la direction de la santé de la
wilaya, a recensé trois décès
d’enfants suite à des séances
de « scarification » (incision)
où le malade avale des surdoses d’une plante connu
sous le nom « mélisse ».
En 2014, deux décès ont été
signalés. C’est un vrai sujet de
préoccupation pour les services sanitaires qui soupçonnent la présence d’éléments
dangereux dans le liquide
servi aux citoyens par des colporteurs peu scrupuleux de la
qualité du précieux liquide.
Malgré le danger et les campagnes de sensibilisation, les
citoyens oranais continuent
de s’approvisionner auprès
des colporteurs d’eau. A
Oran, près de 150 colporteurs
d'eau ont été recensés. Pire,
une bonne partie des colporteurs ne respecte pas les rè-
5
La ville bouchonne et la circulaon y est devenue problémaque
Fin de foncon pour 230 agents contractuels
C’est ainsi, comme indiqué
par le directeur général de
l’office, M. Sabeur Mohamed,
qu’il a mis fin à leur fonction
au sein de l’office des gardiens
contractuels et non reconduit
leur contrat. Ils sont dans ce
cas 230 agents de cette catégorie de main d’œuvre. Une
non-reconduction dictée par
la nécessité de mise en œuvre
d’un plan de gestion humaine
en rapport avec des objectifs
de l’amélioration des résultats
financiers.
Après donc cette compression l’effectif total au
31/12/2015 était de 640
agents, « la masse salariale de
nos 850 agents cadres et exécution pesait lourdement sur
notre balance allant jusqu’à
grever dangereusement les
ressources financières obtenues ; nous avons alors été
dans l’obligation de procéder
à une compression des personnels du gardiennage des
cités d’habitat réceptionnées
et non attribuées aux ayants
droit par crainte de leur dépravation et ou acceptation
forcée. Ainsi nous avons pu
mettre fin légalement à la
fonction de 230 agents de sé-
Jeudi 28 Janvier 2016
gles. De nombreux citoyens
de la ville d'Oran ont recours
aux citernes d'eau et n'ont
pratiquement aucune idée sur
les conditions d'hygiène ni de
l'endroit où s'alimentent les
colporteurs d'eau. La majorité
de citoyens ignore le danger
que représente l’eau de certains puits exploités par ces
vendeurs. Pire encore la direction de l’hydraulique a
souligné qu’aucune autorisation d’exploitation de puits
n’a été délivrée pour les colporteurs depuis 2011. Selon la
même source une la brigade
de police de l’eau est sur le terrain depuis 2014. Sa mission
est la lutte contre le phénomène des puits illicites. Dans
ce cadre six forages illicites
ont été fermés en 2014. Même
si l’eau fournie par la Société
de l’eau et de l’assainissement
d’Oran (SEOR) est potable,
surtout que SEOR détient la
certification ISO 17025 qui
spécifie les exigences de qualité et de compétence.
Saïd S
Depuis moins d’une quinzaine d’années, le parc
automobile de la wilaya d’Oran a littéralement explosé, à telle enseigne que la circulation à Oranville comme dans les principaux centres urbains de
la wilaya, est devenue synonyme de calvaire. Cette
situation née de l’embellie financière, induite par
l’augmentation des prix du pétrole que le pays a
connue à partir des années 2000, a permis à des
milliers d’Oranais à l’instar d’ailleurs de leurs
concitoyens des autres régions du pays, d’accéder
à ce moyen de locomotion qui n’est plus considéré
comme un simple objet de luxe.
A la faveur donc de la prospérité qui a caractérisé
l’économie du pays à partir de cette période, des
corporations comme celles des enseignants, des
fonctionnaires et autres cadres moyens de l’administration publique et des jeunes médecins, ont pu
s’offrir leurs voitures grâce aux facilités de paiement accordées par les multiples concessionnaires
de voitures qui ont investi ce créneau fort lucratif,
d’une part et de l’amélioration de leurs conditions
socioprofessionnelles, d’autre part.
Le nombre de voitures en circulation estimé
jusqu’à la fin des années 1990 à peine à quelques
milliers, est passé aujourd’hui à plus de 400.000
unités avec tous les désagréments et surtout les
transgressions flagrantes, voire criminelles du code
de la route.
Des chauffeurs de plus en plus
jeunes et de moins en moins respectueux des règles de conduite
L’accroissement du parc automobile dans une
région où le réseau routier n’arrive plus à se hisser
au niveau des nouveaux défis auxquels il est
confronté, a donné lieu également à l’émergence
d’une nouvelle « race » de chauffeurs que sont certains jeunes dont le comportement au volant frise
l’insolence. Il n’est pas rare en effet, de nos jours,
de voir des chauffeurs dont certains à peine sortis
de l’âge de l’adolescence, au volant de gros bolides
semant la panique sur les routes, le plus souvent
sous l’emprise de produits hallucinogènes.
Le comportement de ces jeunes chauffards est
encouragé, en outre, par les adultes dont une
grande majorité n’hésite souvent pas à effectuer des
manœuvres dangereuses dans des segments de
routes où la vitesse est strictement limitée, alors
que d’autres ne respectent ni la priorité, ni encore
moins les règles élémentaires du code de la route.
Les conducteurs du tramway, eux qui subissent au
quotidien les comportements inciviques des chauffeurs depuis la mise en service de ce moyen de
transport en 2013, en savent quelque chose. Fautil souligner dans ce contexte que durant l’année
2015, les services de sûreté de wilaya ont recensé
pas moins de 600 cas d’infractions ayant eu pour
théâtre le tracé du tramway. C’est dire que tout le
réseau routier est devenu un point noir dans une
wilaya où le code de la route dont l’universalité est
reconnue, a été tout simplement remplacé par la loi
de la jungle. Les policiers qui viennent de recenser
dans la capitale de l’Ouest, une trentaine de points
noirs, majoritairement recensés au niveau des giratoires, devraient revoir leur calcul, mais surtout
faire preuve de plus de fermeté à l’encontre des
chauffards qui ont transformé nos routes en tombeaux. Sinon, comment expliquer que les boulevards périphériques, notamment le 4ème, réalisés
dans le but de fluidifier la circulation, sont devenus
des points aussi noirs que le rond-point d’El Morchid, ou celui dit de La Pépinière, ou encore celui
de la cité Djamel.
06
Jeudi 28 Janvier 2016
REGION - OUEST
La Nation Arabe
Ain Témouchent
Aïn Defla
Mise en place d’un réseau informaque
au profit des animateurs agricoles
Un réseau informatique a été mis en place par le ministère de l’Agriculture, du Développement
rural et de la Pêche au profit des animateurs agricoles au niveau des radios locales du pays, a-ton appris à Ain Temouchent d’un directeur technique de l’Institut national de vulgarisation
agricole (INVA).
e réseau, sous forme de page
de réseaux sociaux, est appelé à
faciliter les missions de ces personnels chargés de communiquer aux
agriculteurs différentes informations relatives aux aspects techniques et procédu-
C
riers du secteur, a indiqué Boudjemaa
Haddad à l’APS, en marge d’une rencontre régionale regroupant les animateurs
radios de 24 wilayas du pays. Regroupant, trois jours durant, les animateurs de
24 wilayas du pays (ouest, centre-ouest et
sud-ouest), la rencontre d’Ain Temouchent, ouverte lundi à l’institut technologique de moyens agricoles spécialisé (ITMAS), s’est penchée également sur
l’analyse des bilans de la campagne agricole 2014/2015.
Contrebande
5 milliards de DA de marchandises
saisies en 2015
Plus de cinq milliards de
DA de marchandises de
contrebande ont été saisies, en
2015, par les éléments de l’inspection divisionnaire des
douanes d’Ain Temouchent, at-on appris à l’occasion de la
célébration de la journée nationale des douanes. Ces éléments
ont
saisi,
précisément,
5.000.494.000 DA dans le traitement de 36 affaires, notamment 840 kg de kif traité, une
arme à feu, 585 kg de produits
alimentaires, 2.400 kg de dé-
chets de cuivre et 18 véhicules
utilisés dans le transport des
produits de contrebande, en
plus de l’arrestation de 40 individus dont trois étrangers.
CRMA
Un chiffre d’affaire de 123 millions
de DA réalisé en 2015
L’antenne d’Ain Temouchent de la
Caisse régionale de mutualité agricole
(CRMA) a réalisé un chiffre d’affaires de
123.000.000 DA en 2015, grâce à la célérité du traitement des dossiers qui lui
sont présentés, a-t-on appris de cette
caisse.
Fruit des campagnes de sensibilisation des agriculteurs pour l’adhésion à la
CRMA, ce chiffre d’affaires est le résultat
des efforts fournis pour le règlement des
dossiers de sinistres, notamment. Elle a
ainsi payé, en 2015, un montant de
57.000.000 DA en remboursement, a-ton indiqué.
Mascara
Un réseau d’électrificaon rurale au
profit de 52 familles du douar "Garaya"
Un réseau d’électrification
rurale au profit de 52 familles
du douar "Garaya" relevant de
la commune de Bouhanifia
(Mascara) sera mis en service
en début février prochain, a-ton appris du mardi du direc-
teur de wilaya de la Société de
distribution de l’électricité et
du gaz de l’ouest (SDO).
Slimane Kelakhi a rassuré
les représentants de ces familles, qui ont exprimé leur
grogne mardi devant le siège
de l’APC de Bouhanifia, que le
taux d’avancement de cette
opération a dépassé 85 pour
cent et que les travaux seront
achevés à la date préalablement fixée.
Outre le réseau d’électri-
cité, ces familles ayant regagné leur douar après l'avoir
quitté dans les années 90, bénéficieront également du raccordement au réseau de gaz
naturel dont les travaux ont
été achevés.
Tissemsilt
Mise en applicaon prochaine
du nouveau plan de circulaon
Le nouveau plan de circulation de la ville de Tissemsilt
sera mis en application prochainement, a-t-on appris
mardi du directeur de wilaya
par intérim des transports. Par
ce plan qui prône une nouvelle organisation et devant
être mis à exécution par les
services de la commune de
Tissemsilt, la direction de wilaya des transports entend réduire les embouteillages particulièrement au niveau des
principales artères du cheflieu de wilaya, dont les rues
"Bouloufa Larbi" et "1er Novembre", a indiqué à l’APS M.
Farouk Berber en marge d’une
rencontre consacrée à la présentation de la 4ème et dernière phase de l’étude de ce
plan, en présence des responsables concernés. L'étude du
plan élaboré par le centre national des technologies et
consultation, a-t-il ajouté, a
permis de cerner tous les
points noirs de la circulation
dans la ville, de fixer les aires
de stationnement et les parkings, surtout à proximité des
sièges d'administrations et
d'entreprises publiques, ainsi
que les signalisations lumineuses, pour une meilleure ex-
ploitation des structures à
l’instar des gares et stations de
transport urbain. Pour sa part,
le wali de Tissemsilt, Abdelhamid El Ghazi, qui a souligné, lors de cette rencontre,
qu’un test sera effectué pour
s’assurer de l'efficacité de ce
nouveau plan de circulation, a
instruit le président d’APC de
Tissemsilt d'accélérer sa mise
en œuvre. M. El Ghazi a également insisté sur la contribution de tous les secteurs et instances, services communaux,
pour consacrer une culture de
la circulation saine auprès des
conducteurs. Il a demandé
aussi à tous les services dont
ceux de l’ordre public de coordonner entre eux et d'échanger les informations en vue
d’asseoir un plan de circulation adapté aux normes signalées dans l’étude. Le représentant du centre national des
technologies et consultation,
Bouzidi Cherif, a indiqué que
l’étude du nouveau plan de
circulation a été conçue en
consultation avec des partenaires concernés (la commune, la direction des transports, la société civile et les
services de la sûreté de wilaya.
Plus de 1,5 million de
quintaux de pomme
de terre d’arrièresaison récoltés
Au total, 1.671.200 quintaux de pomme
de terre d’arrière-saison ont été récoltés à
Aïn Defla depuis fin novembre 2015, a-ton appris mardi d’un responsable de la direction locale des services agricoles (DSA).
Cette quantité a été récoltée sur une superficie de près de 6600 ha, soit 60 % de la superficie totale réservée à la pomme de terre
de saison qui, elle, est de 9900 ha, a indiqué
Amar Saâdi, responsable des statistiques à
la DSA, faisant état d’un rendement de 267
q à l’hectare.
L’objectif escompté au terme de la campagne d’arrachage de la pomme de terre
d’arrière-saison (en mars) consiste à réaliser une production de 2,5 millions de q, a
précisé M. Saâdi, relevant que l’opération
se déroule dans des conditions climatiques
favorables.
La production de la pomme de terre,
dont la wilaya de Aïn Defla assure quelque
35 % des besoins nationaux, est notamment concentrée dans les régions de Djendel, Arrib, Bourached, Aïn Soltane, Abadia
et Bir Ould Khélifa, a-t-on noté
Direction locale de l’action sociale
Lancement prochain
d’une étude sur la
mendicité
Une étude sociale sur le phénomène de
la mendicité sera lancée durant les prochains jours dans la wilaya de Aïn Defla en
vue d’en déterminer les causes et les facteurs, a-t-on appris d’un responsable à la
direction locale de l’action sociale (DAS).
Cette étude, comportant des sorties sur terrain diurnes et nocturnes, sera notamment
axée sur la place et le rôle qui échoient aux
enfants dans le phénomène de la mendicité
et des répercussions négatives que ces derniers subissent, a indiqué Abdellah Belkacem, chargé du mouvement associatif à la
DAS.
Elle tentera de déterminer les catégories
sociales des mendiants, de rechercher les
causes et les effets de la mendicité et d'identifier les responsables de l'expansion du
phénomène, a précisé M.Belkacem. L’utilisation d’enfants en bas âge dans la mendicité gagne de plus en plus de terrain et ce,
même après que les pouvoirs publics eurent annoncé l’existence d’un texte de loi
les protégeant contre cette pratique, a-t-il
noté.
Outre les services de sécurité de la wilaya, cette étude sera menée en collaboration avec diverses autres parties, à l’instar
notamment du Croissant rouge algérien et
des associations de bienfaisance, a-t-il souligné, relevant que l’étude en question
s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale visant à venir en aide aux personnes
en difficultés. Les différents statistiques et
indicateurs récoltés à l’issue de cette étude
contribueront à l’atténuation de l'ampleur
de ce phénomène qui ternit l’image de
marque des villes et villages de la wilaya et
de l'Algérie entière, a-t-on soutenu de
même source.
CENTRE-EST
La Nation Arabe
Médéa
Jeudi 28 Janvier 2016
7
Jijel
Un plan d’organisaon des staons
urbaines de voyageurs
Un plan d’organisation des stations urbaines de voyageurs de la wilaya de Médéa sera mis
en place "incessamment", a indiqué le wali à l’issue d’une visite d’inspection dans des gares
routières de la région.
Ce plan vise, selon lui, à
mettre un terme au "désordre
et à l’anarchie" qui prévaut au
niveau de ces installations qui
n’offrent plus les conditions
de sécurité et d’accueil attendues par les utilisateurs. Beaucoup de carences et de dysfonctionnements ont été
constatés par le wali, au cours
de son déplacement, mardi
après-midi, dans des gares
routières de Berrouaghia et de
Ksar-el-Boukhari, deux des
principaux points de transitent de voyageurs vers l’intérieur et l’extérieur de la wilaya,
notamment en matière de gestion, de prestation de services
et d’accueil des voyageurs, qui
nécessitent, selon le wali, une
"prise en charge urgente" afin
que ces structures puissent retrouver leur vocation initiale.
Une mise en garde a été adressée, à cet égard, au gérant actuel de la gare routière de Berrouaghia,
dont
l’aménagement a coûté au trésor public la bagatelle somme
de 170 millions de Da, pour
"reprendre en main la situation qui prévaut au niveau de
cette structure, conformément
aux clauses contenues dans le
cahier des charges, faute de
Une opération de démolition d’habitations précaires, dont les occupants avaient été relogés en fin
d’année dernière, a été lancée mercredi au quartier
Harratene situé à l’entrée est de la ville de Jijel, at-on constaté. Au cours de cette journée, vingtneuf (29) habitations vétustes sur un total de 91 baraques recensées, devaient être démantelées au
moyen d’engins de travaux publics mobilisés sur
place. Des éléments du service d’ordre ont été également dépêchés sur les lieux pour assurer le bon
déroulement de cette opération supervisée par les
autorités locales. Ce démantèlement de ces habitations interviendra "en trois phases", ont indiqué les
services de la wilaya, précisant que la récupération
des terrains sera réservée à la réalisation d’équipements publics et de logements sociaux. Une opération similaire avait été menée il y a quelques jours
au quartier dit des "40 hectares", sur les hauteurs de
la ville de Jijel, rappelle-t-on.
Skikda
La photographie, un
art méritant d’être
mieux connu
quoi, il sera procédé à la résiliation du contrat de concession". Layadhi Mustapha a ordonné, sur place, l’évacuation
des baraques et échoppes de
fortune érigées à l’intérieur de
l’enceinte de la gare routière,
et l’exploitation des locaux
laissés à l’abandon depuis plusieurs années, censés offrir aux
milliers de voyageurs qui transitent par cette structure différentes prestations et services.
L’aménagement des aires de
stationnement des bus, une revendication exprimée sur
place par des transporteurs locaux, figure également parmi
les mesures prises par le chef
de l’exécutif, qui a pris les
mêmes décisions au niveau de
la gare de Ksar-el-Boukhari,
dont la gestion est assurée par
la commune et où la situation
est encore plus déplorable, vu
la vétusté de la structure, en
exploitation depuis 1998, l’insalubrité des lieux et l’absence
totale de sécurité.
Annaba
Des habitants de l’ancien quarer La Colonne
manifestent pour réclamer un logement
Une vingtaine de personnes
résidant au vieux quartier La
Colonne, au centre d’Annaba,
ont obstrué les axes routiers
menant vers les cités Benamiour, Amirouche et Bouzerad-Hocine, pour réclamer
l’attribution d’un logement.
Les protestataires ont utilisé
des troncs d’arbres de pneus
Près de 30
habitaons vétustes
démolies
pour fermer la route à la circulation, engendrant des perturbations et des difficultés de
transport vers le centre-ville
et les quartiers Pont Blanc,
Oued Forcha et Sahel El
Gharbi. Un dispositif de sécurité a été mis en place sur le
lieu de la protestation tandis
que des responsables et des
élus locaux ont informé les
manifestants sur les mesures
prises localement pour répondre aux besoins exprimés dans
la commune d’Annaba en matière de logement à caractère
social. Sur un total de 23.000
demandes de logement déposées dans la commune d’Annaba, 13.000 ont déjà été étu-
diés par un comité relevant de
la daïra, ont indiqué les services de la wilaya, soulignant
que 5.000 logements ‘’relevant
d’un important programme
d’habitations destinées au relogement des familles occupant les vieux quartiers de la
ville" seront prochainement
distribués.
Développer et mieux faire connaître l’art de la
photographie est l’objectif principal du 1er salon de
la photographie ouvert hier au palais de la culture de
Skikda, a indiqué à l’APS le directeur de cet établissement, Ali Bouzoualegh. Initié par cette structure
culturelle, cette manifestation de deux jours offre
aussi l’opportunité aux jeunes photographes, professionnels ou amateurs, de se rencontrer et d’échanger
leurs connaissances et leurs expériences, a ajouté le
même responsable, en marge du vernissage du salon.
Azzedine Metatla, photographe et une des chevilles
ouvrières de cette manifestation à laquelle prennent
part 34 artistes dont 4 femmes, venus de différentes
communes de la wilaya, a signalé que ce salon est "dépourvu de thème précis pour permettre aux exposants de donner libre cours à leur inspiration". "La
photographie est un moyen idéal, irremplaçable, privilégié d’immortaliser les choses de la vie dans leurs
moindres détails", a estimé Siham Settouh (43 ans),
reporter-photographe participant à ce salon. Cette
artiste a commencé son parcours dans la photo à l’âge
de 17 ans, en tant qu’amatrice, avant de suivre plusieurs stages à l’Ecole de formation audiovisuelle de
Kouba (Alger) et à Dubaï. Elle est actuellement membre à l’union des photographes arabes. Cette manifestation a drainé, aussitôt après son ouverture, de
nombreux visiteurs qui ont pu découvrir des photographies de paysages naturels, des sites historiques et
archéologiques et des objets traditionnels de la wilaya
de Skikda.
Ouargla
Inauguraon d'une ferme aquacole d’élevage de crevees
La nouvelle ferme expérimentale d’élevage
de la crevette, implantée dans la commune
de Hassi Benabdallah (20 km d’Ouargla), a
été inaugurée par le ministre de l’Agriculture
et du Développement rural et de la Pêche,
Sid Ahmed Ferroukhi. Cette ferme d’élevage
de la crevette d’eau douce est un projet économique d’envergure qui constituera un
pôle de développement pour l’activité aquacole dans la région, a affirmé le ministre lors
de la cérémonie inaugurale. Fruit d’une coopération réussie entre l’Algérie et la Corée du
Sud, cet investissement est appelé également
à transmettre l’expérience technique et d’acquérir un savoir-faire dans le domaine de
l’élevage de la crevette d’eau douce, a-t-il
ajouté. Le ministre a saisi l’occasion pour
mettre l’accent sur la nécessité d’encourager
la formation dans les différentes filières
aquacoles, notamment la pratique de la pisciculture artisanale, en collaboration avec
l’Université et les centres de recherche spécialisés. D’une capacité de production de 20
à 30 tonnes/an de crevettes à pattes blanches
(Litopenaeus vannamei), cette ferme est
composée de diverses installations, dont un
centre de recherche technique, des bassins
d’élevage et d’autres d’engraissement, d’une
unité de fabrication d’aliments, et de trois laboratoires (génétique, microbiologie et qua-
lité de l’eau), selon les explications fournies
à la délégation ministérielle.
Ce projet, qui entre dans le cadre des efforts menés par les pouvoirs publics pour diversifier l’investissement créateur de richesse, permettra aussi de créer une
vingtaine d’emplois, notamment pour des
cadres universitaires, a-t-on signalé. Piloté
par le Ministère de l’Agriculture et du Développement rural et de la Pêche, en collaboration avec l’Agence Coréenne de la coopération internationale (KOICA), avec l’appui
technique de l’institut Coréen des sciences
de la pêche (NIFS), ce projet a été réalisé
pour un montant de 427 millions DA dégagé
du programme de soutien à la croissance
économique, et d’un apport en devises de 6
millions de dollars US de l’agence KOICA.
Les travaux de réalisation de cette ferme, qui
occupe une superficie globale de 10 hectares,
ont été confiés à l’entreprise coréenne
"Halla", avec le concours d’une douzaine
d'entreprises privées, selon la fiche technique
du projet.
Dans la même commune de Hassi-Benabdallah, le ministre a ensuite visité une huilerie moderne d’une capacité de traitement de
1.000 quintaux, fruit d’un investissement
privé appuyé par le Fonds national de développement agricole (FNDA).
La Nation Arabe
Incendie dans un service de pédiatrie à Séf
72 enfants malades évacués
Un incendie s’est déclaré hier
dans un magasin de stockage
de matériels réformés situé
près du service de pédiatrie
de l’ancien hôpital Mère-Enfant de Sétif, nécessitant le
transfert de 72 jeunes malades dans un autre bâtiment
de la structure. Aucun blessé
n’est à déplorer, même si une
dizaine de malades, incommodés par les fumées déga-
gées par l’incendie, ont été rapidement pris en charge par
les équipes médicales sur
place. Les éléments de la protection civile de l’unité principale de Sétif qui se trouve à
quelques centaines de mètres
de l’hôpital, ont été dépêchés
sur les lieux et ont pu maîtriser le feu et éviter tout risque
de propagation. Selon le directeur général du centre hospitalo-universitaire (CHU), il
s’est agi d’un "début d’incendie dont les causes restent
pour le moment indéterminées". Se félicitant du fait qu’il
n’y ait eu aucun blessé, ce responsable, affirmant également que le déplacement des
petits malades s’est effectué
"rapidement et sans incident",
a indiqué que tout rentrerait
dans l’ordre "d’ici à dimanche
prochain".
M. Mourad
Un mort et onze blessés dans un accident
de la route à Mostaganem
Une femme est morte
et onze autres personnes
ont été blessées à des degrés différents de gravité
dans un accident de la
route survenu mardi soir
à Mostaganem au niveau
de la route nationale (RN
11) dans la commune de
Benabdelmalek Ramdane
(32 km à l’est du cheflieu de wilaya), a-t-on
appris de source médicale. L’accident s’est produit suite à une collision
entre un bus de transport
scolaire sans passagers et
deux véhicules dont un
utilitaire faisant 12 blessés âgés entre 26 et 56 ans
dont quatre sont un état
grave. La visibilité faible
en raison d'un brouillard
dense serait à l'origine de
cet accident, selon la protection civile. Les services
de la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer
avec exactitude les circonstances de cet accident.
fice de chauffeur et de cuisinier dans ce
camion-cantine garé sur une des rues
les plus fréquentées de Kaboul.
Un gamin des rues amusé observe
le food truck, orné d'un hot-dog et du
drapeau afghan.
Ni la pellicule de pollution qui enveloppe l'hiver kabouli, ni ce saut dans
l'inconnu que représente un mets dont
il ne connaît pas la provenance ne re-
9
Arrestaon de deux
présumés auteurs d’un
meurtre à Ain Témouchent
Deux auteurs présumés d'un meurtre à Aougbellil ont été arrêtés par la brigade de Gendarmerie nationale de cette commune située à une trentaine de kilomètres d’Ain Témouchent, a-t-on
appris auprès du Groupement de wilaya. Présentés devant le parquet territorialement compétent,
ils ont été placés sous mandat de dépôt pour "homicide volontaire avec préméditation", a-t-on indiqué. Alertés le 21 de ce mois par l’hôpital d’Ain
Témouchent, au sujet de l’évacuation du cadavre
d’un homme portant plusieurs coups de couteaux
au niveau de la poitrine, les éléments de la brigade
ont identifié le corps. L’enquête diligentée dans ce
cadre a permis aussi, d’identifier les deux présumés coupables, a-t-on ajouté.
50 morts et 426 blessés
dans des accidents de la
circulaon en une semaine
50 personnes sont décédées et 426 autres ont été
blessées dans 242 accidents de la route recensés
durant la période allant entre les 19 et 25 janvier en
cours, a-t-on indiqué mercredi dans un communiqué du commandement général de la gendarmerie
nationale. Quant au nombre d'accident, la wilaya de
Boumerdès vient en tête du classement avec 13 accidents, suivie d'El-Oued (12 accidents), Bouira et
Médéa (10 accidents chacun). Le facteur humain
demeure la principale cause de ces accidents
(79,34%), suivi de l'état des routes et de l'état du véhicule
Huit contrebandiers arrêtés et
un pistolet mitrailleur de type
kalachnikov récupéré à Djanet
A Kaboul, les "food trucks" aguichent
la classe moyenne à coups de hot-dogs
Entre le fumet du diesel et le raffut
des moteurs, on a connu mieux pour
déjeuner, mais Mohammed est pressé.
Alors va pour un burger acheté en bord
de route au food truck Lazeez, premier
du genre à Kaboul, qui vise la nouvelle
classe moyenne afghane. Assis dans sa
voiture, Mohammed passe commande
à Obaïdullah, l'homme-orchestre au
tablier rouge à pois blancs qui fait of-
Jeudi 28 Janvier 2016
butent Mohammed. "Nous, les Afghans, sommes immunisés contre
toutes sortes de virus", plaisante cet
étudiant en stomatologie.
"Lazeez" signifie "délicieux" en dari,
l'une des deux langues de l'Afghanistan avec le pashto. De fait, le hot-dog
au poulet y semble acceptable, tout
comme le burger. Pour Naveed Noori,
qui a créé "Lazeez" avec son cousin Abdullah Karim, trouver de la viande sans
rompre la chaîne du froid est un défi
dans ce pays où l'hygiène alimentaire
est déplorable : en Afghanistan, 60 enfants sur 1.000 meurent de diarrhée
avant l'âge de 5 ans, selon l'ONG française Acted.
Aussi Naveed achète-t-il ses hotdogs surgelés à Karachi, le grand port
pakistanais situé à 1.400 km de Kaboul. "Il faut faire attention au temps
de voyage et être sûr que tout se passe
bien, sinon notre cargaison pourrit en
chemin", explique l'entrepreneur de 26
ans à l'anglais limpide.
Huit contrebandiers ont été arrêtés hier à Djanet
(wilaya d'Illizi) par un détachement de l'Armée nationale populaire, qui a également récupéré un pistolet mitrailleur de type kalachnikov, a indiqué le
ministère de la Défense nationale (MDN) dans un
communiqué. "Dans le cadre de la sécurisation des
frontières et de la lutte contre la contrebande et la
criminalité organisée, un détachement de l'Armée
nationale populaire relevant du secteur opérationnel de Djanet, 4e Région militaire a appréhendé, aujourd'hui 27 janvier 2016, lors d'une patrouille près
des frontières à Tadnet, huit (8) contrebandiers à
bord d'un véhicule tout-terrain", précise le communiqué. Cette opération a également permis de récupérer un pistolet mitrailleur de type kalachnikov,
une quantité de munitions et huit détecteurs de
métaux, ajoute-t-on de même source. D'autre part,
des détachements relevant des secteurs opérationnels d'Ouargla et de Biskra ont arrêté trois narcotrafiquants et saisi un véhicule tout-terrain, deux fusils
de chasse et une somme de 15.000.000 de dinars algériens. Au niveau de la 3e Région militaire, des éléments de la Gendarmerie nationale ont saisi, près de
la localité frontalière de Zegdou au secteur opérationnel centre de Bordj Akid Lotfi, un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et quatre chargeurs de
munitions garnis. Par ailleurs, des détachements
relevant des secteurs opérationnels d'In Salah et de
Bordj Badji Mokhtar, 6e Région militaire ont arrêté
trente et un contrebandiers et saisi un camion, quatre véhicules tout-terrain, détecteurs de métaux,
une quantité de carburant de 6.000 litres et des téléphones portables, souligne-t-on de même source.
10
Jeudi 28 Janvier 2016
MONDE
La Nation Arabe
Etats-Unis – Kerry
Iran-Corée du Sud
"La Corée du Nord,
une "menace pour le monde"
La Corée du Nord représente une "menace ouverte, une menace déclarée pour le monde", a
estimé hier à Pékin le secrétaire d'Etat américain John Kerry, alors que Pyongyang a effectué
début janvier son quatrième essai nucléaire.
es Etats-Unis feront
ce qui est nécessaire
pour protéger notre
pays ainsi que nos amis et alliés dans le monde", a poursuivi M. Kerry. Pékin et
Washington "sont d'accord
sur l'importance d'une résolution de l'ONU" sur le sujet,
et vont "accélérer (leurs) efforts" pour y parvenir, a
ajouté le responsable améri-
"L
cain. M. Kerry s'exprimait
après des discussions avec son
homologue chinois Wang Yi,
à qui il entendait demander
d'augmenter la pression sur la
Corée du Nord, un pays dépendant largement de l'appui
de la Chine. La Chine et les
Etats-Unis se sont engagés "à
travailler ensemble pour essayer de parvenir à un accord
de vues sur une résolution
ferme (à l'ONU) qui inclurait
de nouvelles mesures significatives" afin d'enrayer le développement du "programme illicite de missiles balistiques"
nord-coréen, a insisté le secrétaire d'Etat américain. La
Corée du Nord a claironné le
6 janvier avoir testé avec succès une bombe à hydrogène,
une annonce que les experts
internationaux ont accueillie
avec le plus grand scepticisme. "C'est une menace
pour n'importe quel pays
dans le monde (...) C'est une
menace que les Etats-Unis
doivent prendre extrêmement
au sérieux", a rappelé mercredi M. Kerry. Pékin est le
principal allié diplomatique et
commercial de Pyongyang,
mais leurs relations se sont
tendues depuis que la Corée
du Nord persiste, contre les
exhortations chinoises, à effectuer des essais nucléaires.
La visite de M. Kerry à Pékin
--dernière étape d'un tour du
monde en Europe, dans le
Golfe et en Asie du sud-est-intervient en pleines consultations diplomatiques sur le
contenu d'un nouveau train
de sanctions internationales
contre Pyongyang, une perspective à laquelle la Chine
reste réticente.
Cleveland
La présidente sud-coréenne Park Geun-hye
envisage d'effectuer une visite en Iran à la suite
de la conclusion d'un accord entre les grandes
puissances et Téhéran sur la levée des sanctions
économiques contre le pays, a déclaré mercredi
le bureau présidentiel sud-coréen.
"La date et l'itinéraire de cette visite éventuelle ne seront annoncés qu'après la confirmation de la visite", a indiqué le porte-parole présidentiel Jeong Yeon-guk.
Une fois la visite fixée, Mme Park sera le
premier président sud-coréen à visiter l'Iran.
Mme Park aurait commencé à envisager une
telle visite après que l'Iran a accepté en juillet
dernier de limiter ses capacités nucléaires en
échange de la levée des sanctions économiques
des grandes puissances.
La plupart des sanctions ont déjà été levées
ou sont sur le point de l'être, ce qui encourage
les entreprises internationales à investir dans
ce pays riche en pétrole, peuplé de près de 80
millions d'habitants.
Lors de sa visite, Mme Park devrait tenir
une première réunion au sommet avec son homologue iranien Hassan Rohani pour discuter
de la coopération économique bilatérale et de
l'entrée d'entreprises sud-coréennes dans le
pays, selon le porte-parole.
France
Les six policiers américains qui avaient
tué deux Noirs non armés licenciés
Six policiers américains ont été renvoyés mardi pour avoir tué deux Noirs
non armés en criblant leur voiture de
137 balles lors de la poursuite meurtrière qui s'était déroulée il y a trois ans
à Cleveland, dans l'Ohio (nord). Les autorités espèrent que ces licenciements
vont permettre de "clore" le dossier
pour une ville qui tente de restaurer la
confiance entre minorités et forces de
l'ordre après plusieurs bavures policières à l'encontre de suspects noirs. La
police de Cleveland avait déjà été montrée du doigt dans l'affaire Tamir Rice,
un jeune garçon de 12 ans qui jouait
sur un trottoir près d'un parc avec un
pistolet en plastique quand il a été
abattu par un policier en novembre
2014. Cleveland a depuis promis de
mieux encadrer sa police, selon un accord passé en mai dernier avec le ministère de la Justice.
Cet accord avait été annoncé deux
jours après des manifestations dans les
rues de la ville contre l'acquittement du
policier poursuivi pour la fusillade de
2012. Michael Brelo, 31 ans, était l'un
des 13 agents impliqués dans la coursepoursuite à grande vitesse, menée sur
35 kilomètres, à l'issue de laquelle Ti-
mothy Russell et Malissa Williams
avaient été tués.
La voiture du couple avait pétaradé
alors qu'ils passaient à hauteur du commissariat et les policiers avaient pensé
à un coup de feu. Ils ont pris en chasse
la voiture, qui a tenté de fuir. Au total,
137 cartouches ont été tirées sur la voiture, dont 49 par le seul Michael Brelo.
Celui-ci avait tiré ses 15 dernières cartouches alors qu'il était sur le capot de
la Chevrolet Malibu des suspects. Parmi
les autres agents impliqués, six ont été
suspendus et un autre est parti à la retraite.
Migraons
Au moins six morts dont un enfant
dans un nouveau naufrage en Egée
Les corps de six migrants
dont un petit garçon ont été
repêchés hier matin par les
autorités grecques au large
de l'île de Kos après un nouveau naufrage d'un canot en
provenance
des
côtes
turques, ont indiqué les
garde-côtes. Une opération
de sauvetage était en cours
pour retrouver des personnes portées disparues,
trois selon le témoignage du
seul survivant pour le moment du drame, cité par des
médias. L'homme a réussi à
La présidente sudcoréenne envisage une
visite en Iran après la
levée des sancons
nager jusqu'à la côte d'un îlot
proche de Kos avant de prévenir les garde-côtes du naufrage du canot. Trois patrouilleurs grecs, deux
navires de l'Agence de surveillance des frontières européennes (Frontex) et un
bateau d'une ONG grecque
participaient à l'opération,
selon les garde-côtes. Ce
naufrage intervient juste
cinq jours après le naufrage
de vendredi au large de l'îlot
de Kalolimnos, proche de
Kos, qui a fait 45 morts dont
de nombreux enfants. Malgré les conditions hivernales
et les restrictions imposées
par certains pays européens,
qui ont rétabli les contrôles à
leurs frontières pour empêcher le flux migratoire, les
arrivées se sont poursuivies
au cours de janvier, près de
36.000 ont été enregistrées
sur les îles grecques, selon
l'Organisation international
de migrations (OIM). De retour mardi soir à Athènes
d'une réunion à Amsterdam
des ministres de l'Intérieur
européens, où Athènes a été
accusé de ne pas en faire assez pour endiguer le flux, le
ministre adjoint à l'immigration Ioannis Mouzalas a dit
craindre la prolongation
éventuelle jusqu'à deux ans
des contrôles aux frontières
intérieures de l'espace Schengen, comme certains pays le
demandent. Cela mettrait la
Grèce dans une situation
"difficile", en lui faisant porter toute la responsabilité de
la prise en charge des réfugiés, a-t-il dit.
Démission
de la ministre
de la Jusce
La ministre française de la Justice, Christiane
Taubira, a remis sa démission au président François Hollande, a annoncé hier la présidence française dans un communiqué. "Parfois résister c'est
rester, parfois résister c'est partir (...) Pour le dernier mot à l'éthique et au droit", a commenté
Christiane Taubira sur Twitter.
La démission de la ministre âgée de 63 ans,
caution de gauche au gouvernement de Manuel
Valls et honnie par la droite qui l'accuse de
laxisme, intervient alors que le Premier ministre
doit présenter ce mercredi aux députés le texte définitif du projet de réforme constitutionnelle sur
l'état d'urgence et la déchéance de nationalité que
la ministre désapprouve.
François Hollande et Christiane Taubira "ont
convenu de la nécessité de mettre fin à ses fonctions au moment où le débat sur la révision
constitutionnelle s'ouvre à l'Assemblée nationale,
aujourd'hui (mercredi) en commission des lois",
écrit l'Elysée dans un communiqué. Elle est remplacée par Jean-Jacques Urvoas, 56 ans, un proche
de Manuel Valls, spécialiste des questions de sécurité, qui présidait jusqu'à ce jour la commission
des lois à l'Assemblée nationale.
MONDE
La Nation Arabe
Jeudi 28 Janvier 2016
11
Yémen
Une commission d'enquête internaonale
recommandée par l'ONU
Des experts de l'ONU ont recommandé au Conseil de sécurité de mettre en place une "commission d'enquête
internationale" sur les exactions commises par les belligérants au Yémen, dénonçant notamment des raids aériens
de la coalition contre des cibles civiles.
a commission devra "enquêter sur des
violations présumées des droits de
l'homme et du droit humanitaire
commises par toutes les parties au Yémen"
et en identifier les auteurs "afin qu'ils rendent des comptes". La coalition militaire
arabe dirigée par l'Arabie saoudite et qui
soutient le gouvernement yéménite contre
les rebelles chiites houthis a ainsi "mené des
raids aériens ciblant des civils et des infrastructures civiles, en violation du droit humanitaire international", souligne ce rapport. Il détaille toute une série de cibles
touchées dont des écoles, des mosquées, des
camps de personnes déplacées, des établis-
L
sements médicaux ou des aéroports. "De
nombreuses attaques impliquaient des raids
multiples contre des cibles civiles multiples", expliquent-ils, excluant ainsi des bavures isolées. Les experts ont recensé 119
raids de la coalition "impliquant des violations des droits de l'homme" et ayant visé
146 cibles.
Dans trois cas, des civils fuyant les bombardements de zones résidentielles "ont été
pourchassés par des hélicoptères qui leur
ont tiré dessus". Le groupe d'experts n'a pas
pu se rendre sur place et a dû s'appuyer sur
des témoignages et une étude comparative
d'images satellitaires avant et après les bom-
bardements, en particulier à Sanaa et Taez.
Le rapport présente un total de quinze recommandations pour améliorer la situation
humanitaire ou le respect de l'embargo sur
les armes. Il note à ce propos que "des réseaux bien établis de contrebande d'armes
datant d'avant le conflit actuel ont continué à opérer en 2015". "Aucune pause humanitaire destinée à apaiser les souffrances
de la population n'a été totalement respectée par aucune partie yéménite ni par la coalition", souligne le rapport. Selon le document, le conflit a eu "un effet dévastateur sur
les civils", à la fois à cause de "l'utilisation
systématique et largement répandue de tirs
d'artillerie et de raids aériens aveugles", mais
aussi du blocus naval imposé par la coalition
et du siège de Taez, qui ont limité les approvisionnements. "Les civils ont été affectés de manière disproportionnée" par le
conflit, affirment les experts, qui accusent
les belligérants d'avoir dans certains cas "utilisé la famine comme une tactique de
guerre". Selon l'ONU, la guerre au Yémen a
fait quelque 6.000 morts depuis mars, dont
environ la moitié de civils. Dix mois après le
début de sa campagne aérienne, la coalition
continue de viser quasi-quotidiennement
des cibles présentées comme des positions
militaires rebelles.
Syrie
2e jour de discussions de l'opposion à Ryadh
sur sa parcipaon à Genève
Une frange de l'opposition syrienne a repris mercredi des discussions à Ryadh pour
décider de participer ou non aux pourparlers
avec le gouvernement, convoqués par l'ONU
pour vendredi à Genève, a rapporté la presse
citant un porte-parole. "On vient juste de commencer" une deuxième journée de discussions,
a déclaré Monzer Makhous, porte-parole du
Haut comité des négociations (HCN), cité par
l'AFP. Les débats se poursuivront "peut-être
toute la journée. Et il n'y aura aucun commentaire avant la fin" des discussions, a-t-il
ajouté.
Le bureau de l'émissaire de l'ONU pour la
Syrie, Staffan de Mistura, a indiqué à Genève
que des invitations avaient été envoyées mardi,
tout en refusant de préciser l'identité des personnes invitées à représenter le gouvernement
de Bachar al-Assad et l'opposition syrienne. Le
HCN, mis en place en décembre à Ryadh par
des formations de l'opposition syrienne, affirme être la seule instance habilitée à former
la délégation de l'opposition. Mais des figures
de l'opposition n'appartenant pas au HCN ont
affirmé mardi avoir reçu l'invitation de l'ONU.
Une source proche de la réunion de Ryad avait
indiqué mardi que le HCN souhaitait, avant de
se prononcer sur sa participation, obtenir de
l'ONU des précisions sur "la nature des invitations" adressées aux autres parties. Au terme
de sa réunion, le HCN doit décider si ses membres vont ou non participer aux négociations
qui visent à trouver une solution politique au
conflit qui a fait en près de cinq ans plus de
260.000 morts et implique plusieurs puissances étrangères.
Ces négociations, appelées à durer six
mois, doivent porter sur une feuille de route
votée en décembre par le Conseil de sécurité
de l'ONU qui prévoit un cessez-le-feu, un gouvernement de transition dans les six mois et
des élections dans les 18 mois. Le conflit syrien
a des conséquences humanitaires dramatiques
avec notamment des millions de réfugiés dans
des camps ou cherchant à atteindre l'Europe.
Outre la question des réfugiés, la communauté
internationale s'inquiète de la présence en Syrie des groupes terroristes, comme celui du
groupe autoproclamé "Etat islamique"
(Daech/EI) qui a revendiqué des attentats dans
le pays mais aussi à l'étranger.
Les Kurdes du PYD
pas invités à Genève
Le ministre français des Affaires étrangères
Laurent Fabius a indiqué mercredi que selon
l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, Staffan
de Mistura, les Kurdes syriens du PYD (Parti
de l'Union démocratique) ne seraient pas invités aux discussions de Genève. L'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie, "monsieur de Mistura m'a dit qu'il n'avait pas envoyé de lettre
d'invitation" aux Kurdes du PYD, a dit Laurent
Fabius, qui s'exprimait sur France Culture.
Le ministre des Affaires étrangères a ajouté
qu'il avait parlé avec le coordinateur de l'opposition, Riad Hijab, et que ce dernier répondrait ce mercredi matin à l'Onu : "Oui à la négociation (...) et en même temps il y a des
précisions à apporter sur qui participe vraiment, ce qui est fait sur le plan humanitaire et
de quoi on va parler". Les Nations unies ont
formellement invité mardi le gouvernement
syrien et l'opposition aux discussions qui doivent s'ouvrir vendredi à Genève. Mardi, le chef
de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a estimé
que les négociations prévues à Genève entre
opposants et représentants du gouvernement
syrien ne pourront pas "donner de résultat" si
le principal parti kurde syrien n'est pas invité.
"Sans ce parti, sans ses représentants, les négociations ne peuvent pas donner le résultat
que nous voulons, à savoir un règlement politique définitif" du conflit syrien, a déclaré M.
Lavrov, soulignant toutefois que si le Parti de
l'union démocratique (PYD) de Saleh Muslim
n'était pas invité, la Russie n'imposerait pas
pour autant son "veto" aux pourparlers de paix
qui doivent débuter vendredi à Genève sous
l'égide de l'ONU. De son côté, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a indiqué que la
Turquie soutient la présence des Kurdes syriens à ces pourparlers de paix, mais refuse
catégoriquement celle du PYD. "Les groupes
qui coopèrent véritablement avec le régime
syrien, dont le PYD, ne doivent pas participer
à ces discussions en tant qu'opposants mais
peuvent se mettre à la table des négociations
du côté du régime", a indiqué le chef du gouvernement, relevant que "ceux qui traitent le
PYD comme un partenaire légitime ne vivent
pas la réalité de la région". Les pourparlers de
Genève doivent porter sur la feuille de route
établie en décembre 2015 par le Conseil de sécurité de l'ONU qui prévoit un cessez-le-feu,
un gouvernement de transition dans les 6 mois
et des élections dans les 18 mois.
Qatar
Vaste
remaniement,
nouveau
ministre
des Affaires
étrangères
L'émir du Qatar a procédé mercredi à un remaniement ministériel, marqué
par l'arrivée d'un membre de
la famille régnante à la tête
du ministère des Affaires
étrangères, indique un décret officiel. Cheikh Mohamed ben Abderrahmane AlThani a été nommé ministre
des Affaires étrangères, succédant à Khaled ben Mohamed al-Attiya, désigné ministre d'Etat à la Défense,
membre du Conseil des ministres, selon le décret de
l'émir, cheikh Tamim ben
Khalifa Al-Thani. M. Attiya,
dont le père a supervisé la
création des forces armées
du Qatar, a dirigé la diplomatie depuis l'accession de
cheikh Tamim au trône en
juin 2013.
Il a été à ce titre largement impliqué dans les
contacts diplomatiques internationaux sur le conflit en
Syrie. Au total, le remaniement a concerné 7 des 20
ministères du gouvernement, au sein duquel le portefeuille de la Défense relève
toujours des prérogatives de
l'émir. Ces ministres ont
aussitôt prêté serment devant l'émir, en présence du
Premier ministre, cheikh
Abdallah ben Nasser AlThani, qui est également ministre de l'Intérieur.
12
Jeudi 28 Janvier 2016
R
ECONOMIE- ENTREPRISES
La Nation Arabe
Approvisionnement local du projet de la Mosquée d'Alger
éunion des producteurs
naonaux de marbre
Une opportunité
pour l'Algérie
Une réunion des producteurs et distributeurs de marbre s'est tenue mardi à Alger pour examiner
les moyens de répartition du plan de charges relatif à l'approvisionnement du projet de la
mosquée d'Alger en cette matière.
résidée par les ministre de l'Habitat,
de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelmadjid Tebboune, et de l'Industrie et
des Mines, Abdesselam Bouchouareb, la
rencontre a vu la participation d'opérateurs
des secteurs public et privé pour évaluer les
potentialités de cette filière industrielle en
Algérie et sa capacité à répondre aux besoins exprimés en matière de matériaux de
qualité pour la réalisation du projet. Les
participants ont convenu de la poursuite
des efforts pour trouver la meilleure formule à même de garantir l'approvisionnement du projet de la Grande mosquée d'Alger en matières locales, conformément à la
politique du gouvernement. Ainsi, il a été
décidé de redéfinir les besoins du projet supervisé par l'Agence nationale de réalisation
et de gestion de la mosquée d'Alger, de procéder à une évaluation exhaustive des capacités de chaque opérateur national et
d'octroyer un quota du plan de charges à
des entreprises publiques. M. Tebboune a
indiqué par ailleurs que les travaux de carrelage et de revêtement des murs débuteront dans deux à trois mois pour ce qui est
de la salle de prière et en juin concernant
l'esplanade de la mosquée. Le ministre a
P
mis l'accent sur l'importance de la notion
d'équité en termes de traitement entre opérateurs publics et privés. M. Bouchouareb a
estimé que la fourniture du marbre produit localement dans le cadre du projet
constituera "un défi" au regard de l'importance de "ce symbole civilisationnel". Les
producteurs nationaux ont été conviés à
déployer les efforts nécessaires pour la réception de la Grande mosquée d'Alger à la
fin 2016, a-t-il ajouté. Le ministre a, d'autre
part, appelé à la nécessité de surmonter les
problèmes techniques, affirmant que 2016
sera l'année de la relance de l'industrie minière par excellence. S'étendant sur plus de
20 hectares, la Grande mosquée d'Alger
compte une salle de prière d'une superficie
de 20.000 M2, une esplanade et un minaret
d'une hauteur de 267 m, outre une bibliothèque, un centre culturel, une maison du
Coran, des jardins, un parking, des bâtiments de l'administration, de la protection
civile et de la sécurité, ainsi que des espaces
réservés à la restauration. Les travaux de
réalisation de ce projet sont confiés à l'entreprise chinoise CSCEC. Ce projet se veut
un pôle attractif à caractère religieux, culturel et scientifique conjuguant authenticité et modernité, à travers son style architectural exceptionnel.
Agriculture saharienne
Asseoir un développement
complémentaire entre les régions
Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural
et de la Pêche, Sid Ahmed Ferroukhi, a appelé, à Ouargla, à
asseoir un cadre de développement permettant l’intégration
et une complémentarité entre
les différentes activités agricoles en régions sahariennes.
"Il est temps de mettre en place
un cadre de développement
harmonieux pour les régions
sahariennes, permettant d’assurer la complémentarité entre les zones de mise en valeur
agricole, les zones pastorales et
les autres dédiées à l’exploitation d’autres activités agricoles,
a estimé le ministre, en ouverture d’une rencontre régionale
des chameliers. La rencontre
s’est tenue dans la commune
d’Ain El-Beida (périphérie
d’Ouargla), en présence de représentants des wilayas
d’Ouargla, El-Oued, Ghardaïa,
Tindouf, Tamanrasset et d'Illizi. Le développement agricole
devra être "équitable" et "équilibré" entre les différentes régions du pays, pour ne pas
qu’une filière se développe au
détriment d’une autre, a souligné le ministre, en relevant, à
ce titre, "le rôle important attendu des associations agricoles professionnelles dans le
cadre de cette approche, sans
négliger les premières activités
agricoles oasiennes de la région, dont la phœniciculture et
l’élevage camelin qui nécessite
une délimitation d’espaces appropriés pour leur développement". M. Ferroukhi a, en outre, mis l’accent sur la
nécessaire identification, à la
lumière des études menées par
le secteur sur le développement
agricole dans le pays, de ré-
gions purement agricoles,
avant de mettre en exergue
l’importance de l’installation,
dans chaque wilaya, d’un
conseil d’orientation pour le
développement agricole, d’y
faire adhérer les éleveurs pour
prendre en charge leurs préoccupations liées aux activités
agricoles spécifiques à chaque
région, qu’elle soit steppique,
montagneuse ou saharienne.
Le ministre a également appelé
à valoriser les efforts de développement des cultures intensives et de l’agriculture traditionnelle à travers les
différentes régions. Après avoir
écouté un exposé sur l’étude
consacrée à l’amélioration des
conditions d’élevage en régions
sahariennes, présenté par le
centre national d’études et analyses sur la population et le développement, le ministre a ap-
pelé à œuvrer en coordination
avec les différents acteurs pour
identifier les régions susceptibles d’accueillir les projets d’exploitations agricoles et d’élevage camelin.
Il a, à cet égard, exhorté les
chameliers à se structurer en
exploitations productrices (lait,
viande et laine), et les rapprocher du consommateur pour la
promotion de cette filière agricole. Mettant à profit sa visite
dans la wilaya d’Ouargla, le ministre a, par ailleurs, inspecté
un complexe avicole privé,
monté à la faveur d’un investissement de 2 milliards de DA.
Occupant une surface de sept
hectares, ce projet, qui offre
une capacité de production
théorique de 4.600 poussins/jour, sera renforcé par la
réalisation d’un abattoir moderne.
Aviaon
La liaison aérienne Alger-Tripoli
suspendue à parr de demain
L'aviation civile algérienne a décidé
de suspendre la liaison aérienne AlgerTripoli à partir de demain vendredi, indique mardi soir le ministère des Trans-
ports dans un communiqué.
"Après avoir informé les autorités libyennes et la compagnie Libyan Airlines,
l'aviation civile algérienne a décidé de sus-
Transformaon
numérique mondiale
pendre la liaison aérienne Alger-Tripoli à
compter du vendredi 29 janvier 2016 et
ce, jusqu'à nouvel ordre", précise le communiqué.
L'Algérie pourrait profiter de la transformation numérique mondiale pour faire un
raccourci et assurer son développement économique, a estimé mardi à Alger le Haut responsable à la coopération industrielle et technologique algéro-française, Jean-Louis Levet.
"La transformation numérique et la révolution technique et scientifique que connaît le
monde d'aujourd'hui représentent une opportunité extraordinaire pour l'Algérie qui
pourrait en tirer profit et faire un véritable
raccourci", a déclaré M. Levet au cours d'une
conférence qu'il animait à l'Institut national
d'études de stratégie globale (INESG). D'après
lui, l'Algérie a du potentiel nécessaire pour
atteindre cet objectif. Une démarche qui nécessite, toutefois, de faire "évoluer" le système
éducatif et les dispositifs de formation du
pays.
Le conférencier a indiqué, en outre, que
trois grands objectifs doivent être fixés afin de
tirer le meilleur parti des nouvelles technologies : le premier est celui de l'ouverture maîtrisée face à la mondialisation. "L'Algérie a
fait le choix, depuis des années, d'entretenir
des relations diversifiées avec différents pays.
Ce choix nécessite la formation des cadres algériens, notamment aux nouvelles technologies", a-t-il soutenu. Le deuxième objectif est
d'opter pour une économie entrepreneuriale
et diversifiée pour s'affranchir de la dépendance de la rente pétrolière. La transition
énergétique est le troisième objectif à fixer, selon M. Levet qui constate que l'Algérie a les
moyens d'opérer cette transition dans laquelle
les outils technologiques sont très importants.
Abordant les moyens à adopter pour
prendre le "raccourci technologique", l'invité
de l'INESG a suggéré de s'inspirer d'un certain
nombre de bonnes pratiques déjà éprouvées
par certains pays. Il s'agit de multiplier "les espaces d'échanges", à l'image des parcs technologiques, des incubateurs d'entreprises et
autres espaces regroupant des entités économiques. Encourager la création de start-up,
pousser les chercheurs algériens à se connecter aux réseaux de scientifiques internationaux sont des démarches importantes à entreprendre, d'après M. Levet. Il a également
proposé de réserver une part de la commande
publique aux PME et aux entreprises innovantes, "un choix qui a porté ses fruits dans
des pays tels que les Etats-Unis", a-t-il noté. Le
conférencier a aussi insisté sur l'importance de
l'introduction des nouvelles technologies dans
la gestion, notamment des secteurs de l'énergie et de la santé.
De son point de vue, la France pourrait représenter un partenaire important pour l'Algérie dans le développement technologique.
"Une coopération avec la France dans ce domaine est profitable aux deux pays, la France
étant un pays à fort potentiel technologique et
l'Algérie un pays regorgeant d'opportunités
économiques", a-t-il fait remarquer.
Sur un autre plan, M. Levet a estimé que
les deux pays "ont la possibilité de devenir un
duo leader à l'échelle mondiale en matière de
transition énergétique en raison de leurs potentiels respectifs". La France avec ses moyens
techniques et l'Algérie avec son potentiel en
énergies renouvelables, notamment le solaire.
En matière de coopération régionale, il a indiqué que l'Algérie et la France "ont un rôle de
leadership à jouer au niveau du bassin méditerranéen, notamment en ce qui concerne la
sécurité et ce, sur les 50 prochaines années".
CULTURE
I
La Nation Arabe
4ème art en Algérie
mpliquer l’université pour susciter
un "coup de théâtre salvateur"
L’implication de l’université dans les différentes étapes de la construction théâtrale, depuis
l’écriture du texte jusqu’à la critique, est de nature à provoquer un "coup de théâtre salvateur"
au profit du 4è art en Algérie, ont estimé à Constantine les participants à une session de
formation sur la critique théâtrale ouverte au profit des journalistes.
e théâtre algérien a "besoin, aujourd’hui, d’une assistance universitaire pour relever les défis de l’heure
marqués par un envahissement des technologies de communication et d’information", ont souligné des journalistes au 2ème
jour de cette formation sur la critique théâtrale organisée à l’initiative de département Théâtre de la manifestation
"Constantine capitale de la culture arabe
2015". Les encadreurs de cette formation
ont estimé, de leur côté, que le théâtre algérien qui a fait ses preuves durant les années 1980, notamment, a besoin de se "renouveler" pour ne pas être définitivement
supplanté par les "bruyants spectacles de
divertissement" de plus en plus prisés par
les jeunes. Le président du comité d’enca-
L
drement, Ibrahim Nouel, a insisté, dans ce
contexte, sur l’importance de la recherche
scientifique dans le développement du
texte théâtral et le perfectionnement de la
critique théâtrale, considérés comme des
"supports incontournables" de l’œuvre
théâtrale. Le théâtre algérien, qui n’a "pas
beaucoup inspiré des études scientifiques",
est aujourd’hui appelé à coopérer avec
l’université pour éviter le cachet peu enviable de théâtre "déjà vu et consommé",
ont souligné les participants à cette session de formation consacrée au développement des techniques de la critique théâtrale chez les journalistes. Une vingtaine de
pièces théâtrales ont été réalisées dans le
cadre de la manifestation Constantine capitale de la culture, mais "l’audimat" a été
en deçà des prévisions, ont également
considéré les participants, insistant sur
"l’urgence de hisser les performances théâtrales à des niveaux supérieurs". La culture théâtrale doit être "obtenue scientifiquement", a-t-on aussi estimé, à l’issue
d’un cours théorique sur "l’essence et la
base de la critique théâtrale" animé par le
Dr Djamila Mustapha-Zeggaï, qui, au
cours de sa communication, a appelé les
journalistes à "éviter les jugements de valeur et les expressions véhémentes dans
leurs critiques journalistiques". Cette session de formation, qui se poursuivra
jusqu’à samedi, donnera lieu à des représentations théâtrales suivies d’analyses critiques et de débats autour des œuvres proposées.
Mustapha Ben Debbagh
Hommage posthume au plascien
Le plasticien Mustapha Ben
Debbagh a été distingué, jeudi à
titre posthume, lors d'une exposition collective organisée par
ses élèves au Musée nation de
l'enluminure, de la miniature et
de la calligraphie. L'exposition
qui a réuni des plasticiens de renom dont Daoud Mohamed Sadek, Djabellah Said, Ali Kerbouche et Oudjaout Mustapha,
a vu la présentation de 40 œuvres inspirées de la civilisation
perse et arabo-musulmane. Pré-
sente à l'ouverture de l'exposition, la famille du défunt artiste
a exhorté le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi qui a
présidé l'inauguration de l'exposition, à faire sortir cette personnalité de l'ombre et à accélérer la rénovation de sa maison
siser à Sidi Remdhan à la Casbah. Le ministre a donné des
instructions à l'Office national
de gestion et d'exploitation des
biens culturels en vue de prendre en charge cette doléance et
de procéder, après constatation,
à l'aménagement de la maison
du défunt, invitant sa famille à
exposer ses ouvrages dans un
Musée.
L'exposition dédiée au plasticien Mustapha Ben Debbagh
se poursuivra jusqu'au 26 mars
2016. Illustre enlumineur algérien, Mustapha Ben Debbagh
(septembre 1906-janvier 2006),
issu d'une famille d'artisans, révèle des dons précoces pour le
dessin et s'inscrit à l'école des
beaux-arts en section céramique. En 1926, il s'installe à titre privé, créant un atelier de
sculpture et de décoration sur
cuivre, et va fonder l'association
nord-africaine des arts artisanaux dans le but de protéger les
arts traditionnels et l'héritage
arabo-musulman. Ben Debbagh
a participé à plusieurs expositions et manifestations artistiques organisées par l'association, notamment à Marseille en
1922 et Chicago en 1933.
"El Aâr el moustaâr"
Le réalisateur Houari Mesri achève
le tournage du film
Le réalisateur Houari Mesri vient de terminer le tournage de son nouveau film "El
Aâr el moustaâr" (la souffrance empruntée) qui raconte la souffrance et la marginalisation qui frappent un jeune atteint du
sida. Tiré du roman "Rihlat faracha"
(Voyage d’un papillon) de Linda Berbadj, le
film de 80 minutes, tourné en 15 jours, sera
présenté dans deux mois au public de Mila,
a indiqué le réalisateur à l’APS, mettant l’accent sur le rôle qui incombe aux imams en
matière de sensibilisation contre les fléaux
et la marginalisation d’autrui. En marge de
la présentation de séquences du film à la résidence d’hôtes de la wilaya, Houari Mesri
s'est félicité des "conditions idoines ayant
entouré le tournage" et du "soutien" apporté
par les autorités locales lors des prises de vue
effectuées en plusieurs endroits de la wilaya dont le site archéologique du vieux
Mila. Montée par une entreprise privée de
production cinématographique, cette fiction a mis à contribution des artistes de l’association du théâtre libre Milev 86 parmi
lesquels Amine-Mohamed Dahmani (qui
a interprété le rôle principal), Abderrahmane Bendjazia et Mohamed Bouras.
22è anniversaire de l'assassinat d'Ahmed Asselah
La fondaon organise
un concours de peinture
La fondation Asselah Ahmed et Rabah organise un
concours de peinture à l'occasion de la commémoration du
22e anniversaire de l'assassinat de l'ancien directeur de
l'Ecole supérieure des Beauxarts d'Alger, Ahmed Asselah,
et de son fils Rabah, indique
mardi la fondation dans un
communiqué. Ce concours,
qui vise selon ses promoteurs
à "promouvoir les arts plastiques", est ouvert aussi bien
aux peintres professionnels
qu'aux peintres amateurs.
Les artistes désirant y participer doivent déposer, entre
le 1er et le 28 février prochain
à l'adresse de la fondation au
Bd Zighout Youcef à Alger,
une peinture au thème libre,
n'excédant pas un format de
150 cm sur 130 cm.
Un jury composé de sept
membres dévoilera, le 3 mars
prochain, les œuvres présélectionnées pour ce concours
sanctionné par deux prix
d'une valeur de 200.000 DA
pour les professionnels et de
100.000 DA pour les amateurs.
Les noms des lauréats seront dévoilés le 5 mars 2016,
soit 22 ans jour pour jour
après ce double attentat terroriste perpétré dans l'enceinte
même de l'Ecole supérieure
des Beaux-arts d'Alger.
Jeudi 28 Janvier 2016
13
Centre naonal de
recherche
archéologique
Les vesges des
fouilles de la place
des Martyrs en
phase d'analyse
Les résultats des fouilles archéologiques de la place des Martyrs, emplacement de la future station-musée du métro
d'Alger, sont en cours d'interprétation
"pour une année encore", a indiqué à Alger
le directeur du Centre national de recherches archéologiques (Cnra). S'exprimant au forum du quotidien El Moudjahid, Farid Ighilahriz a indiqué que cette
phase d'analyse et d'interprétation, commencée fin 2015 et qui devrait se poursuivre jusqu'à mars 2017, permettra de produire une documentation scientifique avec
une version vulgarisée tous supports
confondus.
Entamées en 2013 par un groupement
constitué du Cnra et de l'Institut national
des recherches archéologiques préventives
(Inrap, France), ces fouilles ont mis au
jour des vestiges archéologiques, qui remontent au IIe siècle pour les plus anciens, sur le site de la station Place des
Martyrs du métro d'Alger.
Des voies dallées romaines, des pavements en mosaïque d'une basilique du Ve
siècle et une vaste nécropole byzantine
renfermant 71 tombes du VIIe siècle ont
été exhumés à la faveur des travaux sur ce
site. Dans cette stratification de l'histoire
de la ville d'Alger, la période ottomane est
également représentée par les fragments
de la mosquée " El Sayida", (antérieure au
XVIe) ainsi que le sol carrelé de "Beyt el
Mal" (siège du Trésor public), tous deux
rasés en 1832 au début de la colonisation
française.
Ces fouilles, qui constituent le plus important chantier archéologique jamais entrepris en Algérie avec un budget de plus
700 millions de dinars, ont également permis, selon le directeur du Cnra, la formation d'équipes d'archéologues algériens
aptes à mener des opérations propres à
l'archéologie préventive de manière "complètement autonome".
Les vestiges découverts lors de cette
première opération devraient être retournés à leur site d'origine en prévision de
l'ouverture de la station et du musée de site
de 1000 m² qui y est prévu, a-t-il ajouté. Le
directeur de l'Office de gestion et d'exploitation des biens culturels (Ogebc), Abdelwahab Zekagh, a, pour sa part, indiqué
que le concours d'architecture pour la réalisation du musée devrait intervenir "très
prochainement", après une présélection
de 7 bureaux d'études étrangers spécialisés.
Ce concept de station-musée a été inspiré des expériences italienne et surtout
grecque : la municipalité d'Athènes, par
exemple, avait construit en 2004 une station-musée pour abriter 10 000 pièces
d'antiquité découverts sur le tracé de la
ligne du métro dans cette ville.
Le responsable de l'Entreprise du métro d'Alger, Tayeb Haouchine, avait, dans
de précédentes déclarations, annoncé la
livraison courant 2017 de la station-musée
la Place des Martyrs.
14
Jeudi 28 Janvier 2016
SANTÉ - ENVIRONNEMENT
La Nation Arabe
Colombie
Chirurgie bariatrique
Le taux de risque ne dépasse pas 3%
Les risques spécifiques à la chirurgie bariatrique sont de l’ordre de 3%, a indiqué, à
Oran, le Pr George Timsit, spécialiste à l’hôpital universitaire de Nice (France).
ette chirurgie
prometteuse et
efficace est loin
d’être sans risques", a-t-il
souligné lors de la première rencontre internationale sur la prise en
charge de l’obésité morbide, organisée par l’EHU
d’Oran du 25 au 26 janvier.
Les complications générales de ce type de chirurgie ne sont toutefois pas
plus fréquentes que celles
en chirurgie générale, du
gros intestin ou du foie par
exemple, a-t-il relevé,
ajoutant que la chirurgie
bariatrique a ses propres
complications. Les risques
spécifiques au traitement
chirurgical de l’obésité, en
particulier des techniques
du Bypass gastrique et de
la Sleeve gastrectomie sont
surtout des fistules, qui
"C
peuvent être très graves et
dont la prise en charge est
souvent très longue. Des
sténoses peuvent nécessiter des ré interventions, at-il expliqué. Une personne est diagnostiquée
obèse pathologique si son
IMC (indice de la masse
corporelle) est supérieur à
40. Cette pathologie diminue l’espérance de vie de la
personne atteinte de 7 à 10
ans. La chirurgie est dans
certains cas le seul traitement possible pour pren-
dre en charge les obèses
dont la vie est menacée par
la comorbidité des pathologies associées telles que
l’hypertension artérielle, le
diabète de type 2 et les
grands troubles respiratoires.
Virus Zika
Un hôpital danois annonce
la découverte d’un cas
Un patient vient d'être testé positif au virus Zika dans un hôpital du
Danemark. Selon les autorités de
santé danoises, le patient aurait
voyagé en Amérique Centrale et en
Amérique du Sud, ont rapporté des
médias.
"Un touriste danois qui a voyagé
en Amérique du Sud et centrale s'est
vu diagnostiquer à son retour une
infection au virus Zika", a précisé
l'hôpital d'Aarhus dans un communiqué publié mardi soir. Des cas touchant d'autres touristes européens
également allés en Amérique du Sud
avaient été signalés dans les jours
précédents : trois Britanniques, selon
les autorités sanitaires à Londres, et
dix Néerlandais, d'après leurs homologues aux Pays-Bas.
Le patient danois est un jeune
homme, ce qui exclut toute inquiétude, a précisé à la télévision publique DR un responsable de l'hôpital d'Aarhus, Lars Ostergaard. Le
virus, qui tire son nom d'une forêt en
Ouganda, pays où il a été repéré
pour la première fois en 1947, se
transmet par une piqûre du moustique tigre (Aedes aegypti). Il n'existe
pas de traitement curatif ni de vaccin, seulement des traitements des
symptômes, à savoir des manifestations le plus souvent de type grippal
(fièvre, maux de tête, courbatures)
avec des éruptions cutanées. Chez
les femmes enceintes, le virus peut
être transmis au fœtus et entraîner
des malformations congénitales,
telles que la microcéphalie, voire la
mort. Plusieurs pays d'Amérique latine et des Caraïbes où il a pris des
proportions endémiques sont allés
jusqu'à recommander aux femmes
de ne pas tomber enceintes.
Lue contre le virus Zika
La branche régionale
de l'OMS se mobilise
L'Organisation panaméricaine
de
santé
(PAHO), branche régionale
de l'Organisation mondiale
de la santé (OMS) basée à
Washington, a déclaré
qu'elle mobilisait des
équipes d'experts internationaux pour aider les pays
dans la région à faire face
au virus Zika. Le virus Zika
circule dans 18 pays et ter-
ritoires dans la région, dont
le Brésil et la Colombie sont
les plus touchés.
Chez les femmes enceintes, le virus peut être
transmis au fœtus et entraîner des malformations
congénitales, telles que la
microcéphalie, voire la
mort, selon des experts. Le
virus se transmet par une
piqûre du moustique tigre,
Aedes aegypti, le même
moustique que la dengue et
que la chinkungunya. Seulement une personne sur
quatre infectées développe
des symptômes. La progression du virus inquiète d'autant plus qu'aucun traite-
ment ni vaccin n'a pour
l'heure été trouvé. Au Brésil, où le virus a été pour la
première fois confirmé en
mai 2015, plus de 3.500 cas
de microcéphalies ont été
signalés dans des zones où
le virus circule, soit près de
20 fois plus qu'auparavant.
La Colombie, deuxième
pays le plus touché à ce jour
après le Brésil, prévoit plus
de 600.000 cas d'infection
pour 2016. Plusieurs gouvernements d'Amérique latine et des Caraïbes recommandent aux femmes en
âge fertile d'éviter toute
grossesse dans les mois à
venir.
L’alerte verte décrétée
face à l'expansion
du virus
La Colombie a décrété le premier niveau d'alerte mardi
en raison du virus Zika, dont plus de 13.800 cas ont été
confirmés, afin que les hôpitaux se préparent à répondre
à une expansion de cette maladie transmise par les moustiques. Le ministère de la Santé a recommandé aux maires
des communes situées en deçà des 2.200 mètres d'altitude
de "déclarer l'alerte verte dans le réseau hospitalier public
et privé face à la possible augmentation des cas du virus
Zika", selon un communiqué.
"Cette alerte est émise étant donné que l'infection par
le virus Zika est actuellement dans une phase expansive",
a précisé Luis Fernando Correa, chef du Bureau de gestion
des urgences et des catastrophes du ministère. Le virus
Zika se transmet par une piqûre du moustique tigre, Aedes
aegypti. Il n'existe pas de traitement curatif ni de vaccin
contre cette maladie, seulement des traitements des symptômes.
Ces manifestations sont le plus souvent de type grippal
(fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se déclarent dans les trois à douze jours qui suivent la piqûre par le moustique. Chez les femmes enceintes, le virus peut être transmis au fœtus et entraîner des
malformations congénitales, telles que la microcéphalie,
voire la mort.
La Colombie, deuxième pays le plus touché à ce jour
après le Brésil, prévoit plus de 600.000 cas d'infection pour
2016. Au 16 janvier, 13.808 cas confirmés, dont 890
femmes enceintes, ont été répertoriés, ainsi que 2.611 cas
suspects. Le gouvernement a recommandé aux femmes
en âge fertile d'éviter toute grossesse dans les mois à venir.
Togo
Le pays obtient 66 millions
de dollars pour la lutte
contre le VIH/SIDA, la
tuberculose et le paludisme
Le gouvernement togolais a annoncé avoir obtenu du
Fonds mondial de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose
et le paludisme 40 milliards de francs CFA (environ 66 millions USD) pour lutter contre ces maladies dans les trois
ans à venir.
Selon la répartition faite par l'institution internationale,
24 milliards de francs CFA seront dédiés à la lutte contre
le VIH/Sida et la tuberculose, tandis que 16 milliards sont
réservés à la lutte contre le paludisme.
Le ministre togolais de la Planification du développement, Kossi Assimaïdou a fait cette annonce lors de l'atelier de lancement des subventions du Fonds Mondial pour
la lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme
à Lomé.
L'atelier a permis aux différents acteurs de partager la
même approche des activités à mener dans le cadre des
subventions, de clarifier les rôles et responsabilités des
différents intervenants, d'analyser les principaux goulots
d'étranglement et de proposer des pistes de réflexion. Le
ministre a précisé que l'objectif principal de cette rencontre est de renforcer la capacité de mise en œuvre des projets de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme.
Il a affirmé que des avancées notables ont été réalisées
surtout en matière de VIH/Sida pour lequel le taux de
prévalence est passé de 3,4% en 2010 à 2,5% en 2014.
"Seule la bonne gestion de ces fonds est le gage d'une prise
en charge d'un plus grand nombre de bénéficiaires et pour
inciter d'autres partenaires à contribuer à la mobilisation
de ressources substantielles en vue d'appuyer les efforts du
Togo pour la période 2018-2021", a-t-il conclu.
"Le Togo a fait des efforts considérables durant ces dernières années en matière de lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme malgré des défis à relever", a indiqué pour sa part la représentante résidente du PNUD au
Togo, Khardiata Lo N'diaye.
La Nation Arabe
CliMate la staon
météo connectée,
trop mignonne
Jeudi 28 Janvier 2016
15
A la forme d’un nuage. Elle est facilement transportable, et permet de mesurer un tas de données sur
l’environnement dans lequel elle se trouve. Elle est automatiquement reliée à une application mobile qui
donne en temps réel des recommandations. Si le soleil brille un peu fort, elle peut vous proposer de mettre de la crème solaire, à l’inverse s’il pleut, elle suggère le parapluie.
Signaler le spam en un clic
Une station météo intelligente
CliMate est connectée en Bluetooth au smartphone préalablement enregistré, et à l’application dédiée pour iOs et Android. Elle peut ensuite donner
des informations météorologiques telles que l’hydrométrie, la température, le niveau d’UV. Via l’application, l’utilisateur reçoit des alertes et notifications
sous forme de conseils selon les conditions météo du
jour.
Une plante représente les données enregistrées
par la station. Très simplement si elle est en fleur,
l’utilisateur est protégé, si elle fane l’utilisateur est exposé à des risques.
L’application se met à jour toutes les quinze minutes, et peut mesurer l’évolution de l’environnement de l’utilisateur. Elle est totalement autonome et
fonctionne avec une pile, en moyenne elle est active
pour 6 mois. A noter qu’il est possible de synchroniser plusieurs stations sur la même application, pour
les jeunes parents cela peut être sécurisant pour surveiller bébé.
L'étrange pénurie
des box SFR
Chez SFR, la livraison des box Internet est retardée de plusieurs semaines. Le FAI serait victime de
son succès. Les nouveaux abonnés SFR doivent prendre leur mal en patience. Nombreux sont ceux qui
doivent attendre plusieurs semaines pour commencer à profiter de leur accès Internet. Le fournisseur
d'accès semble avoir sous-estimé le succès commercial de ses dernières offres promotionnelles sur
les abonnements ADSL. L'ambition des nouveaux
dirigeants de SFR est de reconquérir des parts de
marché. Encore faut-il que l'intendance suive... De
même que certains nouveaux clients mobiles ont
souffert de problèmes de portabilité en souscrivant
aux offres spéciales fin 2015, des abonnés ADSL se retrouvent également à devoir attendre la livraison de
leur précieuse box SFR. Actuellement, le délai semble
être de 3 à 4 semaines, ce qui reste problématique
pour les abonnés en dégroupage total. Les cas signalés se multiplient sur les réseaux sociaux comme
Twitter ou sur les forums du service clients de SFR. Le
FAI avoue avoir eu des problèmes de logistique, sous
le double effet du succès commercial des dernières
promotions et de la volonté en interne de limiter les
stocks de box SFR, quelques semaines avant le lancement d'une nouvelle version du boîtier.
Le service Signal Spam permet aux
utilisateurs de webmail de signaler simplement
des courriels indésirables.
La nouvelle version de Signal Spam promet à ses utilisateurs de lutter efficacement contre le spam, en toute simplicité. Le site officiel permet d'installer le service en
quelques étapes, pour pouvoir dénoncer en un seul clic
des emails de spam. Il suffit pour cela d'installer leur extension Chrome, Firefox ou Safari, une extension Edge
étant en cours de finalisation. Les utilisateurs des principaux services d'email comme Gmail, Free, Yahoo Mail, La
Poste.net, Outlook et SFR sont concernés par ce nouveau
service. L'ambition est bien de réduire le spam à néant.
Alors qu'il fallait passer jusqu'à présent par un formulaire
du site Signal Spam, le nouveau système est beaucoup plus
simple. Un simple clic suffit, lors de l'utilisation de la messagerie en ligne. Si l'association Signal Spam reçoit mensuellement 400 000 messages de spam signalés, on peut supposer que les volumes vont sensiblement augmenter.
Une fois le
signalement effectué, Signal Spam collecte les informations pour les transmettre aux acteurs
concernés : les fournisseurs d'accès Internet, les services de
messagerie des expéditeurs, les entreprises spécialisées en
sécurité informatique mais aussi la CNIL, organisme public
qui se charge de sanctionner – le cas échéant – les responsables des spams signalés.
Le clavier Word Flow disponible sur iOS ?
Microsoft pourrait mettre à la disposition des
utilisateurs d'iPhone son astucieux clavier
virtuel Word Flow
Nombreux
sont les propriétaires de Windows
Phone qui plébiscitent le clavier virtuel
de Microsoft « Word Flow ». Le géant du logiciel
serait sur le point d'en lancer une version iOS. Selon le
site américain The Verge, les utilisateurs d'iPhone pourraient bientôt profiter des célèbres touches en éventail de
Word Flow. Cette disposition du clavier virtuel se révèle très ergonomique à l'usage, notamment lorsqu'il s'agit d'écrire avec une
seule main, et même avec le seul pouce pour la version en préparation. Les fonctionnalités pratiques (en anglais) du clavier Word Flow, comme les suggestions, les raccourcis ou
la correction automatique, viendraient donc compléter les terminaux mobiles d'Apple.
Word Flow pour iOS est d'ores et déjà en test auprès des membres du programme Windows Insiders, en attendant
une sortie grand public qui pourrait arriver dans les prochains mois. Avec cette future version iOS de Word Flow,
Microsoft confirme sa volonté de proposer ses logiciels et applications les plus innovants en dehors de l'écosystème Windows.
Le géant de la high-tech ne cache donc pas son ambition de conquérir des utilisateurs sur
les systèmes d'exploitation iOS et Android, comme c'est déjà le cas avec son assistant vocal Cortana par exemple.
Générateur d’avatars de
qualité supérieure, par Boulet !
Marre des avatars impersonnels ? Vous n’êtes pas photogénique ? Vous êtes
fan de BD ? Alors le “Bouletmaton” est pour vous ! Le dessinateur Boulet a créé
un “générateur d’avatars de qualité supérieure”, à personnaliser à l’envi.
Qui es-tu Boulet ?
Auteur des sagas Raghnarok et Womoks (avec Reno), Boulet participe notamment au magazine « Tchô ! » (La Rubrique scientifique), à Donjon Zénith,
avec Lewis Trondheim et Joann Sfar. Illustre illustrateur (de “Augie and the
Green Knight” entre autre), il sort son blog en 2004, où vous pourrez admirer
son travail. Pour sortir des sentiers battus de la photo de profil ringarde, Boulet a créé un générateur d’avatars “de qualité supérieure” pour personnaliser sa
trombine en BD, avec les coups de crayons du dessinateur.
Comment ça marche ?
Rendez-vous sur le Bouletmaton. Avec le curseur du haut, faites défiler les
différentes parties du visage (œil, nez, bouche, sourcils…) et avec le curseur du
bas, affinez-les en fonction de votre morphologie. On y passe des heures, on
peaufine, on y revient et on finit par se fabriquer un avatar vraiment ressemblant ! C’est là qu’on voit toute l’étendue du talent de Boulet.
tvOS, le point faible de l'Apple TV ?
La mise à jour de tvOS 9.1.1 ne
permet pas encore à l'Apple TV de
remédier complètement à ses
faiblesses.
Avec l'Apple TV, le géant de la high-tech
veut révolutionner les usages traditionnels des
téléviseurs et inventer le futur de la télévision,
comme le revendique son site officiel. La sortie
d'une nouvelle version du système d'exploitation
dédié tvOS 9.1.1 va sans aucun doute dans la
bonne direction, mais l'OS est encore loin de la
perfection que beaucoup de fans de la marque
attendent.
La principale nouveauté de tvOS vient de
l'ajout d'une application "Podcasts" qui manquait depuis les dernières versions de l'OS de
l'Apple TV. Les utilisateurs peuvent désormais
retrouver leurs podcasts et abonnements directement sur leur compte. A la manière de ce
qu'Apple propose avec iOS, l'ergonomie de tvOS
permet de synchroniser grâce à iCloud les programmes et préférences. Le classement par catégories est également très utile, puisqu'il permet
de s'y retrouver parmi la vaste offre de podcasts
disponible pour l'Apple TV. La présentation
sous forme de 5x10 tuiles est bien pensée, tandis
qu'Apple se réserve la possibilité de mettre en
avant certains programmes sous la rubrique « à
ne pas manquer ». Parmi les limites de la version
9.1.1 de tvOS, notons l'inefficacité de la recherche vocale – non pertinente pour les podcasts – ainsi que la gestion de l'écoute de musique ou encore l'absence de file d'attente pour
regarder les épisodes souhaités.
16
Jeudi 28 Janvier 2016
SPORT
La Nation Arabe
Cyclisme
Course "Open"
de VTT samedi à la forêt
de Bainem
L'Union Sportive El Biaroise (U.S.E.B ) organise une course "Open" de Vélo Tout Terrain
(VTT), samedi à partir de 8h00 sur le circuit de
la forêt de Baïnem, destinée à plusieurs catégories d'âge, a-t-on appris mercredi auprès du président du CSA, Abderrahmane Bouzid. Organisée sous l'égide de la Ligue algéroise de cyclisme
(LAC) et de l'APC d’El-Biar, cet événement sportif a pour but de " rassembler la famille sportive
du cyclisme et les adeptes du VTT de la wilaya
d'Alger et ses environs et leur donner l’occasion
de découvrir en groupe tous les sentiers et parcours qui seront proposés", estiment les responsables du club algérois. Selon la même source,
l'APC d'El Biar a réuni les moyens nécessaires
ainsi que la société Palmary, partenaire de
l’USEl-Biar, qui prendra en charge les produits
alimentaires pour tous les participants. La
Course "Open" VTT aura lieu en circuit fermé
d’un kilomètre à parcourir plusieurs fois suivant
la catégorie d’âge. Elle est ouverte à tous les vététistes (hommes et femmes), âgés de 9 à 77 ans,
selon les organisateurs. L’Union sportive El Biaroise qui est un club omnisports par excellence,
prend en charge actuellement plus de 300 enfants répartis à travers des écoles sportives dont
le judo, le golf, l'haltérophilie, le kung-fu et le cyclisme. " Notre priorité est et restera toujours, la
jeunesse pour une évolution harmonieuse en application avec la politique nationale pour cette
frange de la société'', a expliqué Bouzid.
Sports collecfs (handball – basket-ball – volley-ball)
Annulaon de la menace de boyco, l'arcle 6 gelé
Les clubs des championnats nationaux de basket-ball, de volley-ball et de handball, ont décidé
d'annuler leur menace de boycotter le prochain week-end sportif, après le gel de l'article 6 du
décret exécutif N 15-74 du 26 février 2015, a indiqué le président de la section de basket-ball du
NA Hussein Dey, Djamel Benalioua, porte-parole des clubs contestataires.
Cette décision a été prise à
l'issue de la réunion qui s'est
tenue ce mardi entre les responsables de clubs contestataires et le ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi
Ould Ali, pour réclamer la
suppression ou le gel de l'article 6 du décret exécutif N 1574 du 26 février 2015. " Le ministre de la Jeunesse et des
Sports a été attentif à nos doléances et a décidé de geler
l'article 6 ainsi que la création
d'une commission mixte,
MJS-représentants de clubs,
pour trouver un terrain d'entente et une formule adaptée à
la situation.", a précisé le
même responsable. L'article 6,
applicable à partir de février
prochain, prévoit des sanctions pénales contre chaque
responsable de club qui verserait des indemnités à un athlète. "La plupart des athlètes
sont des étudiants et ces in-
demnités leur permettent de
subvenir à leurs besoins. Avec
Ibbou conserve sa 24e place pour la 3e semaine consécuve
8h00 : Briefing et engagement des cyclistes
8h30 : départ des benjamins et benjamines
9h00 : départ des minimes
9h30 : départ des cadets et cadettes
10h30 : départ des masters (plus de 17 ans)
11h30 : remise des trophées aux lauréats
(trois premiers)
12h30 : réunion des chefs de groupes
vététistes.
Quatre jeunes joueurs de tennis (2 garçons et
2 filles) représenteront l'Algérie à un tournoi international du 29 janvier au 6 février à Solaimaneyah (Egypte), a-t-on appris hier auprès de la
Fédération algérienne de tennis (FAT). Les représentants algériens dans ce tournoi de grade 5
sont : Youcef Rihane et Mohamed Racim Rahim
chez les garçons, ainsi que Lynda Benkaddour et
Nesrine Troubia chez les filles. "Le tournoi de Solaimaneyah sera l'occasion pour Rihane, Rahim,
Benkaddour et Troubia de jauger leurs capacités
avant les championnats d'Afrique 2016 des catégories U14 et U16, auxquels ils participeront au
mois de mars prochain en Afrique du Sud" a encore détaillé la FAT . Les quatre jeunes algériens
seront encadrés par l'entraîneur national de la
catégorie, Aziz Rihane. Le départ de la délégation
algérienne en Egypte est prévu le 27 janvier courant, tandis que le retour est programmé le 7 février. En attendant les championnats d'Afrique
U14 et U16, Youcef Rihane et Lynda Benkaddour seront engagés dans le Championnat
d'Afrique "juniors", prévu du 8 au 13 février 2016
à Tunis (Tunisie) a encore précisé la FAT.
vont arrêter leur carrière.",
avait regretté Benalioua.
Classement mondial "juniors"
Programme de la course :
Tennis
L'Algérie avec quatre
athlètes au tournoi
internaonal de
Solaimaneyah
cet article, beaucoup d'athlètes
qui sont les acteurs concernés,
La joueuse de tennis algérienne Inès
Ibbou, bien que sans compétition depuis
plus de deux mois, s'est maintenue pour
la 3e semaine consécutive à la 24e place
du classement mondial "juniors", actualisé chaque semaine par la Fédération internationale de tennis (ITF). Cette 24e
place représente le meilleur classement
jamais atteint par la championne
d'Afrique U18 qui, il y a une année à
peine, occupait la 152e place mondiale.
Ibbou (17 ans) avait directement intégré
le Top 50 de la catégorie U18 après son
sacre continental, au mois d'avril 2015, au
Caire (Egypte), avant d'entamer une nouvelle ascension l'ayant hissée à la 40e,
puis à la 33e place. Le 30 novembre 2015,
suite à un bon parcours au Mexique, où
elle a disputé l'Abierto-Juvenil Mexicano
et la 29e édition de la Yucatan Cup, la
jeune Algérienne a réussi à se hisser à la
29e place, qui était jusque-là son meilleur
classement sur le plan mondial. Ibbou
avait réussi à se maintenir dans cette position pendant trois semaines consécutives, avant de profiter du départ de certaines joueuses du Top 30 pour gagner
six places dans le classement du 4 janvier
2016 et remonter ainsi au 26e rang. La
meilleure athlète espoirs 2015, conjointement avec l'haltérophile Aymen Touaïri
selon le sondage APS, est restée deux semaines dans cette position, avant d'entamer une nouvelle ascension l'ayant hissée
à la 24e position, le 11 janvier courant, où
elle vient de se maintenir pour une 3e
semaine consécutive. Le classement
mondial juniors est toujours dominé par
l'Hongroise Dalma Galfi, devant la Britannique Katie Swan, ayant subtilisé cette
2e place du podium à la Tchèque Marketa Vondrousova, désormais (3e).
Nataon : Meeng Internaonal de Genève
Sept médailles dont deux en or pour les Algériens
Les nageurs et nageuses algériens ont remporté six médailles
dont deux en or, au meeting international de natation de la ville
de Genève (Suisse), toutes catégories, qui s'est déroulé du 22 au
24 janvier, avec la participation d'une vingtaine de pays, a appris
l'APS auprès de la Fédération algérienne de natation (FAN) ce
mardi. Présente avec sept athlètes dont trois filles, la natation algérienne "s'est bien comportée", estime le directeur des équipes
nationales (DEN), Abdelkader Kaoua. Les deux médailles en
vermeil ont été obtenues par Medjahed Nessrine (100 papillon)
et Siar Abderrezak (100 m brasse). Pour sa part, le jeune Ramzi
Chouchar, récent recordman d’Algérie du 1500 m NL, s'est offert l'argent (400 m 4 nages). Les autres médailles algériennes ont
été l'œuvre de Khendriche Lounis (bronze au 200 m papillon) et
Samar Khacha, deux bronzes (200m papillon et 400m nage
libre). Le meeting de Genève a marqué le retour de la natation
algérienne aux grands tournois internationaux. Outre ces consécrations et l'amélioration des chronos, le meeting international
de Genève a permis aux autres athlètes algériens, Nazim Benbara, Talab Bendiab Hana et Abderazak Djaballah d'atteindre
des finales, "une performance jugée très honorable", par la Fédération algérienne de natation (FAN). " Le rendez-vous suisse
constituait pour les athlètes une étape préparatoire en prévision
des prochaines échéances dont le championnat arabe en avril",
a expliqué la FAN.
SPORT
La Nation Arabe
Ligue 1 (18e journée)
Jeudi 28 Janvier 2016
17
Plafonnement des salaires
USMA-JSK en tête d'affiche, match
à "six points" à Relizane
Un million de DA
applicable à parr
de la saison 2016-2017
La 18e journée du championnat d'Algérie de football de Ligue 1 Mobilis, prévue vendredi et samedi,
sera marquée par le "clasico" entre le leader, l'USM Alger et la JS Kabylie, alors qu'en bas du
classement, un match à "six points" se jouera à Relizane entre le Sariî local et le RC Arbaâ.
Les "Rouge et Noir" seront
appelés à renouer avec le
succès après deux matchs
nuls de rang, le premier face
au NA Hussein Dey et le second à Sétif contre l'ESS, sur
le même score de 1-1. Une
victoire de l'USMA (38 pts)
lui permettrait de continuer
son petit bonhomme de
chemin vers un 7e titre,
d'autant que son dauphin
est loin avec 8 points d'écart.
La JSK (9e, 22 pts), tenue en
échec lors du derby kabyle
par le MO Béjaia (1-1) devra
se racheter au stade OmarHamadi et cela passera bien
évidemment par un bon résultat face à l'USMA. Le
CRB (2e, 30 pts) affrontera
son voisin du NAHD (11e,
21 pts) dans un derby ouvert à tous les pronostics. Si
lors du match aller, disputé
au stade Mustapha-Tchaker
de Blida le Chabab n'avait
pas trouvé de difficulté pour
l'emporter (3-0), cette foisci, les coéquipiers de Yahia
Chérif devront se méfier
d'une formation du Nasria
capable de créer la surprise.
Les trois équipes qui se partagent la 3e place, en l'occurrence le MO Béjaia, le
MC Alger et l'USM Harrach
seront opposées respectivement au MC Oran, à la JS
Saoura et à l'ASM Oran. Le
MOB, auteur d'une belle remontée au classement, ac-
cueillera le MCO (8e, 22 pts)
où rien ne va plus après le
match nul concédé à la maison face au CS Constantine
(1-1). Le MCA, complètement groggy après la sanction de quatre matchs à huis
clos dont deux avec sursis et
la perte de son attaquant
Merzougui, suspendu 4 ans
pour dopage, effectuera un
déplacement périlleux à Béchar pour croiser le fer avec
la JSS (10e, 21 pts), réputée
pour être intraitable dans
son antre du 20-Août. Les
joueurs de l'entraîneur Meziane Ighil, très contestés
par leur public, auront tout
de même une belle carte à
jouer d'autant que le match
va se jouer sans public.
L'USMH, confrontée à une
grave crise financière, affrontera l'ASM Oran (15e,
14 pts) qui doit impérativement l'emporter pour quitter la zone de relégation. Le
DRB Tadjenanet (6e, 26 pts)
défiera en déplacement
l'USM Blida (12e, 20 pts)
dans un match a priori équilibré. Le DRBT qui voyage
bien depuis le début de la
saison compte piéger des
Blidéens en proie au doute.
Le champion d'Algérie en
titre, l'ES Sétif (7e, 23 pts)
qui peine à amorcer son départ, effectuera un court déplacement chez le voisin du
CSC (13e, 17 pts). Si l'Entente aspire à se rapprocher
davantage du podium, le
CSC, lui, est contraint de réagir pour éviter de sombrer
dans les profondeurs du tableau. En bas du classement,
le match entre le RC Relizane (14e, 15 pts) et la lanterne rouge le RC Arbaâ (9
pts) sera un véritable duel "à
six points" entre deux
équipes qui luttent pour leur
maintien. Le RCR sera dirigé sur le banc par le nouvel
entraîneur Mohamed Henkouche qui a succédé lundi
au Français François Bracci,
dont le règne à la barre technique n'a duré que l'espace
de deux matchs seulement.
Ligue des champions - MO Béjaia
Amrani dit ignorer tout du Ghana Ashan Gold
L'entraîneur du MO Béjaia, Abdelkader Amrani, a indiqué hier qu'il ne
connaissait encore rien du champion
du Ghana Ashanti Gold, futur adversaire de son équipe au tour préliminaire de la Ligue des champions
d'Afrique de football. "Je peine encore
pour avoir des informations sur cette
équipe. Mais une chose est sûre : notre
mission ne sera pas facile, car tout le
monde connaît la valeur du football
ghanéen. Nous sommes donc avertis",
a déclaré Amrani à l'APS. Le MOB,
qui disputera pour la circonstance sa
première compétition continentale,
jouera en déplacement le match aller le
14 février prochain. Celui retour est
prévu entre le 26 et le 28 du même
mois au stade de l'Unité maghrébine
de Béjaia. Ashanti Gold, vient de renforcer ses rangs par quatre nouveaux
joueurs en prévision de la prestigieuse
compétition africaine des clubs, rapporte mardi la presse locale. Les quatre
nouvelles recrues inscrites sur la liste
des 26 joueurs engagés en Ligue des
champions d'Afrique 2016 sont : Daniel Addo, Gofred Rockson, Emmanuel Nti Mensah et Fredrick Quayson.
Ashanti Gold retrouve la Ligue des
champions d'Afrique après sept ans
d'absence. Le rendez-vous continental se présente sous de mauvais auspices pour les ''Crabes'' en raison des
nombreuses blessures déplorées au
sein de l'effectif béjaoui. "Depuis
quelque temps, je n'arrive pas à aligner mon équipe type. Plusieurs
joueurs souffrent de blessures. Certes,
ils reviennent peu à peu, mais je ne
sais pas encore si je pourrais miser sur
certains d'entre eux pour le tour préliminaire, à l'image de l'attaquant Okacha Hamzaoui, dont la blessure à une
cheville est quelque peu compliquée",
s'est plaint Amrani, lui aussi opéré récemment de la vésicule. Le MOB, troisième au classement du championnat,
accueillera le MC Oran samedi
(16h00), dans le cadre de la 18e journée du championnat de Ligue 1 algérienne de football.
Les présidents des clubs de la Ligue 1 professionnelle,
réunis lundi avec le patron de la Fédération algérienne de
football (FAF) Mohamed Raouraoua, ont décidé à l'unanimité de plafonner les salaires des joueurs à hauteur d'un
million de dinars, applicable à partir de la saison 20162017, a appris l'APS mardi auprès du président du RC Arbaâ, Djamel Amani.
"Au cours de cette réunion, nous nous sommes entendus sur un plafonnement des salaires à hauteur d'un million de dinars. Les clubs seront ainsi appelés à appliquer
cette décision à partir de la saison prochaine. Il était temps
de trouver une solution à ce problème épineux", a affirmé
à l'APS Amani, porte-parole des clubs.
Au cours de ladite réunion, à laquelle ont pris part l'ensemble des représentants des 16 clubs composant l'élite du
football national, Raouraoua s'est attardé sur "les gros salaires" accordés aux joueurs, "qui restent la source des
problèmes financiers touchant les clubs", selon Amani.
"Fini le temps où le joueur touche 200
ou 300 millions de centimes.
Les clubs seront ainsi appelés à rationaliser leurs dépenses", a ajouté Amani, qui prédit que "certains clubs
vont certainement user d'autres moyens, illégaux, pour
verser à leurs joueurs des salaires dépassant un million de
dinars".La FAF a décidé en 2014 de plafonner les salaires
des joueurs professionnels des Ligues 1 et 2 professionnelles, mais sans que cette décision ne soit appliquée sur
le terrain."Cette mesure va certainement permettre aux
clubs de souffler un peu et surtout de revoir à la baisse leur
masse salariale", a souligné Amani, qui s'est réjoui de l'accord trouvé avec la CNAS (ndlr, Caisse nationale des assurances sociales) où un barème sera élaboré pour que
chaque club puisse s'acquitter de ses obligations envers cet
organisme.Parmi les autres points abordés au cours de
cette réunion, qualifiée "d'importante", il a été question
également d'imposer une limite d'âge (27 ans) pour le
transfert des joueurs franco-algériens.Enfin, le nombre
de licences par club sera réduit à 22 au lieu de 25, et cela
à partir de la saison prochaine.
Arab/ES Sétif : "J'espère que
la mesure sera appliquée"
Le président du conseil d'administration (CA) de l'Entente de Sétif (Ligue 1 algérienne de football) Azzedine
Arab a salué la décision prise la veille par les présidents des
clubs relative au plafonnement des salaires, exigeant au
passage l'application de cette mesure dès la saison prochaine."Je salue vivement cette décision qui met fin ainsi
à un long débat. J'ai toujours milité pour le plafonnement
des salaires pour faire face aux problèmes financiers engendrés par les sommes faramineuses que touchent les
joueurs.J'espère que cette mesure sera appliquée et qu'elle
ne restera pas lettre morte", a affirmé à l'APS le dirigeant
sétifien.Les présidents des clubs de la Ligue 1 professionnelle, réunis lundi avec le patron de la Fédération algérienne de football (FAF) Mohamed Raouraoua, ont décidé
à l'unanimité de plafonner les salaires des joueurs à hauteur d'un million de dinars, applicable à partir de la saison
2016-2017."La Ligue du football professionnel est appelée
à refuser tout contrat de joueur dont le salaire dépasse un
million de dinars, c'est indispensable pour l'application de
cette mesure", a ajouté Arab, faisant savoir aussi qu'il était
désormais "interdit de faire une avance sur salaire".
Le plafonnement des salaires va permettre aux clubs de
"revoir à la baisse la masse salariale" et surtout "bien gérer
leurs budgets", a-t-il dit. "Les clubs versent de gros salaires
pour se retrouver ensuite face à une grave crise financière
qui engendre un cumul de salaires impayés, ce qui pousse
naturellement le joueur à saisir la commission de résolution des litiges. Avec ce plafonnement, le club aura à gérer à son compte son budget", a expliqué Arab.
18
SPORT
Jeudi 28 Janvier 2016 La Nation Arabe
Ligue 1
OL
Le PSG offre un salaire record
à Ibrahimovic !
Lindsay Rose tout proche
de Lorient !
Le Paris SG a nettement revu à la hausse le salaire de Zlatan Ibrahimovic pour les six
derniers mois de son contrat, annonce Le Parisien. Décryptage.
Comme nous vous l'annoncions hier soir, tout n'est pas fini
dans le dossier Lindsay Rose puisque le vice-président lorientais annonce ce mardi l'imminence d'un accord entre l'OL et les
Merlus.Lindsay Rose à l’OL, ça avait plutôt bien commencé.
Une arrivée depuis Valenciennes en tant qu’international en
puissance à moyen terme, puis un temps de jeu qui s’effrite pour
finir avec plus grand chose cette saison. Pour être précis, seulement 90 minutes en Ligue 1 lors de la déroute lyonnaise à Bordeaux en septembre (3-1) et deux matches de CFA contre la réserve auxerroise et Grenoble. Difficile donc d’espérer voir la
situation perdurer, mais compliqué également d’envisager un
départ sans pouvoir se montrer.Un courtisan est pourtant venu
aux nouvelles cet hiver. Le FC Lorient s’est rapidement montré
intéressé par un prêt. Sauf que l’OL ne l’entendait pas de cette
oreille, publiquement en tout cas. Le président Jean-Michel
Aulas faisait évoluer sa position, et la donne de changer : « Pour
le moment, je crois que les gens de Lorient n’avaient pas accepté
notre proposition et les conditions salariales de Lindsay. Nous,
on avait fixé nos règles, il faut vous retourner du côté de Lorient.
Ceci étant, il ne manque pas grand-chose et les choses pourraient se régler dans les semaines qui viennent », expliquait-il.
L’optimisme était de rigueur avant que le vice-président lorientais Alex Hayes ne douche ces espoirs auprès du Télégramme : « On s’est mis d’accord avec l’OL, mais cela coince
avec Rose, donc on passe à autre chose, on n’a plus de temps à
perdre. » Nous vous révélions alors que tout n’était pas forcément fini dans ce dossier, information confirmée ce mercredi
soir par Hayes à Ouest France : « C’est fait à 99,9 %. Le joueur
devrait être à Lorient mercredi pour passer sa visite médicale.
» Le quotidien breton, qui parle d’un prêt avec option d’achat,
affirme d’ailleurs que la présentation du défenseur central de 23
ans est prévue pour jeudi. Toutefois selon nos informations, si
les discussion avancent bien, le joueur sera bien à l’entraînement
à Tola Vologe mercredi.
Coupe de la Ligue
Lille est en finale !
Les joueurs et les supporters lillois ne s’attendaient probablement pas à une opposition aussi faible. La rencontre
avait bien mal démarré pour les troupes de Willy Sagnol : dès
la 7e minute, Benzia a envoyé le ballon au fond des filets après
une très mauvaise sortie de Prior. Le portier bordelais, qui
remplaçait le blessé Carasso, ne semblait clairement pas dans
son assiette. Les Lillois, non rassasiés, continuaient de lancer
des offensives sur la surface girondine, dont le portier ne
montrait aucun signe de sécurité, étant tout près de commettre de nouvelles erreurs. Mais alors que les Girondins
semblaient au fond du trou, Clément Chantôme a profité
d’une perte de ballon de Soumaoro dans sa surface pour crucifier Enyeama (33e) et égaliser. Dans la foulée, Rony Lopes
aurait pu remettre les siens devant, mais sans succès, puisque
cette fois, Prior s’est parfaitement interposé (36e).
L’attaquant portugais, particulièrement flamboyant ce
soir, a une nouvelle fois mis le feu dans les derniers mètres,
mais cette fois, c’était le propre Lamine Sané qui a envoyé le
ballon au fond de ses filets en essayant de s’interposer, lobant
un Prior encore loin d’être irréprochable (41e). Et juste avant
la pose, Soumaoro s’est rattrapé et a assené un coup de massue sur la tête des Bordelais en reprenant une tête déviée par
Civelli d’une frappe à bout portant pour signer le 3-1 lillois
(45e). Au retour des vestiaires, les Girondins ont mis les bouchées doubles pour tenter de revenir au score.
Pourtant, le prochain but de la rencontre sera à mettre sur
le compte des Lillois. Après un bon centre venu du côté droit,
Bauthéac a pris le dessus sur Lamine Sané et a mis le pied
pour définitivement plier la rencontre (56e). Un vrai but de
renard pour l’ailier des Dogues ! Dès lors, les Bordelais ont
semblé baisser les bras, pendant que les Nordistes se sont
contentés de gérer la rencontre tranquillement. Suite à une
très belle contre-attaque menée par Tallo, Boufal a marqué le
5e et dernier but des locaux, avec un joli ballon piqué face auquel Prior n’a rien pu faire. Les Lillois auront donc l’opportunité de gagner la première Coupe de la Ligue de leur histoire le 23 avril prochain au Stade de France. Frédéric
Antonetti va lui diriger sa 4e finale de Coupe de la Ligue, lui
qui a perdu les trois finales auxquelles il a participé !
Meilleur buteur de Ligue 1 avec 17
réalisations en 17 matches, Zlatan Ibrahimovic (34 ans) reste une pièce majeure du Paris SG. Le club de la capitale
le sait et n’hésite jamais à soigner sa
star suédoise. Ainsi, Le Parisien nous
apprend que les dirigeants parisiens
ont augmenté le salaire du Scandinave
pour la dernière année de son contrat,
via un avenant.
Alors qu’il devait initialement percevoir 800 000€ bruts par mois sur la
dernière année de son bail, l’ancien Milanais a vu ses supérieurs lui offrir une
nette augmentation cet hiver. Son salaire est donc désormais de 1,5 M€
bruts par mois, soit un peu plus de 1
M€ nets par mois ! Il s’agit du plus gros
revenu mensuel de sa carrière et d’un
record en Ligue 1 mais qui reste tout de
même bien loin du salaire record de
Lionel Messi. Une formidable récompense pour le n° 10 des Rouge-et-Bleu,
qui redevient ainsi le joueur le mieux
payé du vestiaire francilien devant Angel Di Maria, Thiago Silva, David Luiz
et Edinson Cavani. Mais ce n’est pas
tout.Cette revalorisation salariale est
également assortie de primes juteuses
en cas de victoire finale en Ligue 1 (ce
qui est bien engagé) et de sacre en
Ligue des Champions (le PSG est qualifié pour les 8es, face à Chelsea). Par
ailleurs, s’il réalise le meilleur total en
buts et passes décisives cumulés en L1,
le natif de Malmö aura un bonus supplémentaire. En revanche, aucune année supplémentaire optionnelle n’a été
prévue dans ce bail retoqué. Qui sait, le
PSG lui prépare peut-être une nouvelle
surprise en fin de saison...
..... enfin libéré du fair-play financier !
Le Paris SG présentera,
selon L’Équipe, des comptes à
l'équilibre en fin de saison. De
quoi libérer les pensionnaires
du Parc des Princes des
chaînes du fair-play financier.
Le prochain mercatos parisien s'annonce agité.Le mercato d’hiver du Paris SG est
pour l’heure très calme. Aucune arrivée n’est prévue tandis que les éléments disposant
d’un bon de sortie (Sirigu, Lavezzi) ne semblent pas franchement pressés de plier bagage. Mais le marché des
Parisiens pourrait être bien
plus animé cet été. En effet,
L’Équipe annonce que le club
de la capitale présentera en
fin de saison des comptes à
l’équilibre, grâce notamment
à des revenus en constante
hausse. Autrement dit, le PSG
devrait être définitivement libéré des sanctions liées au
fair-play
financier
de
l’UEFA.« Même si on est en-
core à cinq mois de la clôture
des comptes, nous allons atteindre les objectifs partagés
avec l’UEFA. Nous serons à
l’équilibre aussi bien avec la
manière de compter de l’instance européenne qu’avec
celle en vigueur dans le football français. Nous avons
même du crédit depuis l’an
dernier et nous n’aurons normalement pas besoin de nous
en servir. Toutes nos lignes
de revenus sont en progression et nous sommes très vigilants sur le contrôle des
coûts », a confié une source
interne du club au quotidien
sportif. L’UEFA, elle aussi
contactée par L’Équipe,
confirme. « Le PSG a fait les
efforts nécessaires afin de rentrer dans les clous. Paris, c’est
un dossier qui ne pose plus
de problème », a-t-on fait savoir du côté de l’instance eu-
ropéenne.
Une très bonne nouvelle
pour les Rouge-et-Bleu, qui
afficheront un budget record
de 520 M€ pour la saison en
cours ! Ces chiffres permettront donc à Nasser Al-Khelaïfi et ses équipes de dépenser en conséquence sur le
marché des transferts une fois
l’été arrivé. Les noms de Cristiano Ronaldo (Real Madrid),
Neymar (FC Barcelone) et
Robert Lewandowski (Bayern
Munich) sont toujours cités
par L’Équipe, alors que l’avenir de certains membres de
l’effectif actuel (Sirigu, Maxwell, van der Wiel, Digne, Lavezzi, Ibrahimovic, Cavani)
obligera forcément les champions de France à se montrer
actifs. « Paris aura les mains
libres » et beaucoup d’argent
« pour rêver », résume la publication sportive. On a hâte
de voir ce que prépare le
PSG...
OM
Le feuilleton Thauvin touche à sa fin
Selon Le Parisien et La Provence, Florian Thauvin se rapproche toujours un peu
plus d'un retour à l'Olympique de Marseille. Le pensionnaire de Newcastle fait
tout ce qui est son pouvoir pour revenir au
Vélodrome.Bonne nouvelle pour l’Olympique de Marseille ! Le dossier Florian
Thauvin (23 ans) serait en passe de se décanter. L’arrivée programmée d’Andros
Townsend (24 ans) à Newcastle devrait
permettre à l’international Espoirs tricolore (9 sélections, 6 buts) de plier bagage
d’ici la fin du mois et, plus précisément, de
revenir au Vélodrome. Le Parisien assure
que les Magpies ont donné leur accord à la
direction marseillaise pour le prêt du natif
d’Orléans.Cela tombe très bien puisque
l’ancien Bastiais, en manque criant de
temps de jeu en Angleterre (5 titularisations seulement toutes compétitions
confondues) est en effet décidé à se relancer sous les couleurs olympiennes, selon La
Provence. « Thauvin prêt à tout pour venir
à l’OM », titre même le quotidien régional,
précisant que le milieu offensif est disposé
à consentir de sacrés efforts financiers (en
voyant ses émoluments à la baisse grâce à
un avenant à son contrat jusqu’en juin
2020 chez les Magpies).Une donnée très
importante puisque, dans l’autre piste
creusée en parallèle par les pensionnaires
du Vélodrome, à savoir le jeune espoir de
Chelsea Bertrand Traoré (20 ans), le salaire
(200 000€ par mois) serait entièrement à la
charge des Phocéens. Soucieux de faire des
économies, l’OM devrait donc trancher en
faveur d’un joueur connaissant déjà la L1
et le contexte marseillais. Florian Thauvin, qui fêtait ce mardi son 23e anniversaire, pourrait donc se voir offrir un joli cadeau d’ici la fin du mois.
SPORT
Officiel
Adebayor débarque
à Crystal Palace !
La Nation Arabe
Jeudi 28 Janvier 2016
19
La revue de presse
Chelsea fixe le prix de Hazard, une opéraon
commando à 395 M€ pour arracher Neymar
Le prix à payer pour Eden Hazard, l'opération commando lancée par le Real Madrid pour
Neymar ou encore Lavezzi comme point de départ d'un scandale, retrouvez dans votre revue
de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.
Chelsea fixe le prix à
payer pour Hazard
Le 13 septembre 2015, Tottenham officialisait la résiliation
de contrat d’Emmanuel Adebayor. Depuis plusieurs mois, le
Togolais n’a plus joué le moindre match. Sa dernière apparition remonte au 14 juin 2015. C’était d’ailleurs en sélection
face au Libéria (2-1). Malgré tout l’ancien joueur de l’AS Monaco était toujours dans le collimateur de plusieurs écuries en
quête d’un renfort offensif.Il faut dire que l’attaquant âgé de
31 ans demeure un élément expérimenté. Il dispose aussi
d’un CV intéressant lui qui est passé par Arsenal, Manchester City, le Real Madrid ou encore Tottenham. Cet hiver, des
clubs chinois, turcs se sont positionnés tout comme Chelsea,
Watford et Crystal Palace. C’est d’ailleurs à Londres que le Togolais a décidé de reprendre le fil de sa carrière.
Emmanuel Adebayor s’est officiellement engagé en faveur de Crystal Palace. « Crystal Palace est ravi d’annoncer la
signature du buteur Emmanuel Adebayor jusqu’à la fin de la
saison », peut-on lire dans le communiqué officiel des Eagles.
L’Épervier portera le n° 25 à Selhurst Park.
Le classement des top
passeurs européens
Mesut Özil est toujours intouchable au classement des
meilleurs passeurs européens, mais la résistance s'organise.La
défaite d’Arsenal sur sa pelouse, face à Chelsea (0-1, 22e journée de Premier League), ce dimanche, ne change rien, Mesut
Özil caracole toujours en tête du classement des top passeurs
européens cette semaine. Le maître à jouer des Gunners, 16 offrandes au compteur, devance toujours Hulk (Zenit, 12 passes
décisives) et Angel Di Maria (Paris SG, 9 passes décisives). Le
podium pourrait cependant évoluer dans les prochaines semaines.Henrikh Mkhitaryan pourrait en effet jouer les
troubles-fêtes. L’Arménien n’a pas manqué la reprise avec le
Borussia Dortmund, marquant le deuxième but des siens et offrant le troisième à Ilkay Gündogan contre le Borussia Möchengladbach (1-3, 17e journée de Bundesliga). Il se place à la
quatrième place du classement, avec 9 passes décisives données, à égalité avec Neymar (FC Barcelone) et juste devant Kevin De Bruyne (Manchester City).
On retiendra enfin l’entrée de Roberto Soldado dans le
classement. L’Espagnol, parti se refaire une santé à Villarreal,
a distillé son huitième caviar de la saison ce week-end, à destination de Manuel Trigueros, contre l’Espanyol Barcelone (22, 21e journée de Liga). Une performance qui prouve que l’ancien buteur passé par le Real Madrid, Valence ou Tottenham
a encore de jolis restes.
Classement des meilleurs passeurs
européens au 26/01/16 :
- 1. Mesut Özil (Arsenal/ALL/27 ans)
16 passes décisives (21 matches disputés)
- 2. Hulk (Zenit/BRÉ/29 ans)
12 passes décisives (16 matches disputés)
- 3. Angel Di Maria (PSG/ARG/27 ans)
9 passes décisives (16 matches disputés)
- 4. Neymar (FC Barcelone/BRE/23 ans)
9 passes décisives (17 matches disputés)
- 4. Henrikh Mkhitaryan (Borussia Dortmund/ARM/
26 ans) 9 passes décisives (17 matches disputés)
- 6. Kevin De Bruyne (Manchester City/BEL/24 ans)
9 passes décisives (19 matches disputés)
- 7. David Silva (Manchester City/ESP/29 ans)
8 passes décisives (15 matches disputés)
- 8. Gareth Bale (Real Madrid/GAL/26 ans)
8 passes décisives (16 matches disputés)
- 9. Raffael (Borussia Mönchengladbach/BRÉ/30 ans)
8 passes décisives (18 matches disputés)
- 10. Roberto Soldado (Villarrea/ESP/30 ans)
8 passes décisives (19 matches disputés)
- 11. Lorenzo Insigne (Naples/ITA/24 ans)
8 passes (20 matches disputés)
- 11. Gerard Deulofeu (Everton/ESP/21 ans)
8 passes décisives (21 matches disputés)
Eden Hazard vit une saison cauchemardesque. Élu
meilleur joueur de Premier
League lors du dernier exercice, le Belge n’est que
l’ombre de lui-même et n’a
pas encore marqué cette saison en championnat. Désireux de changer d’air, il
pourrait quitter le club en fin
de saison. Mais à en croire le
Sun Sport, il ne sera pas
bradé pour autant puisque
Chelsea demandera 80 millions de livres pour son numéro 10, soit environ 105
M€.
395 M€ pour
arracher Neymar
Le Real Madrid serait-il
prêt à tout pour faire mal au
Barça ? Selon Sport, Florentino Pérez est en tout cas «
devenu fou » dans le dossier
Neymar. Désireux de s’offrir
le numéro 11 catalan pour
assurer un avenir doré à son
club, le président merengue
pourrait proposer un deal
record au Brésilien : en plus
des 190 M€ de sa clause libératoire, le club de la capitale
espagnole lui offrirait un salaire annuel de 35 M€ sur
cinq ans et une prime à la signature de 30 M€. Un rapide
calcul et vous obtenez un
coût global de 395 M€. Une
véritable folie !
CR7 toujours
plus cher !
Marca contre-attaque
après les révélations de
Football Leaks, faisant de
Gareth Bale le joueur le
plus cher du monde (transfert de 101 M€ en 2013) ! Le
quotidien madrilène af-
firme que le transfert de
Cristiano Ronaldo en 2009
n’a pas coûté au Real Madrid 94 M€, ni 96 M€, mais
bien... 104,7 M€ ! Le paiement se diviserait en 25 M€
de fonds propres et 72 M€
payés grâce à des prêts bancaires dont les intérêts portent le total à près de 105
M€.
Chelsea
Les franches mises au point de Radamel Falcao
Interrogé par le média
colombien Semana, l'attaquant de l'AS Monaco Radamel Falcao, prêté cette saison
à Chelsea, est revenu sur sa
délicate situation. Morceaux
choisis.
Cible des railleries depuis
plusieurs mois, pour son rendement à Manchester United puis à Chelsea, où il est
prêté par l’AS Monaco jusqu’à la fin de la saison, Radamel Falcao (29 ans) a décidé
de sortir du silence dans les
colonnes du média colombien Semana pour rétablir
certaines vérités. El Tigre a
par exemple levé le voile sur
son état physique, lui qui est
arrêté depuis plusieurs semaines. « Je récupérais d’une
blessure musculaire et j’ai rechuté à l’entraînement. Cela
peut arriver à tout le monde.
Cette blessure n’a rien à voir
avec mon genou, c’est une lésion purement musculaire. Je
ne crois pas que cette blessure soit trop grave. Je travaille tous les jours pour retrouver les terrains au plus
vite », a-t-il expliqué avant de
lâcher. « Chacun est libre
d’exprimer son opinion.
Mais je pense que les journalistes devraient le faire avec
plus de responsabilités. Aujourd’hui, ils ne vont plus à la
source pour corroborer leurs
informations, pour vérifier si
elles sont exactes. Ils ne leur
reste plus qu’à dire que Falcao va jouer dans une équipe
hors de la planète Terre », at-il regretté, expliquant qu’il
se concentrait sur l’essentiel
malgré les critiques essuyées.
« Je me concentre sur ma
récupération et j’essaye de ne
pas me laisser déstabiliser.
Les gens parlent beaucoup,
mais ils disent aussi des
choses positives. J’essaye de
davantage prendre en
compte ces messages, parce
qu’ils te motivent. Je cherche
de la motivation », a-t-il indiqué, regrettant certaines critiques, notamment en Colombie. « Il est dommage
qu’en Colombie nous ne
pensions pas au moyen
terme et que, pour cette raison, parfois, nous nous mon-
trons exigeants de manière
démesurée avec les footballeurs, les sportifs, les acteurs,
les chanteurs... » Une fois ces
précisions apportées, l’attaquant sous contrat à l’AS
Monaco jusqu’en juin 2018 a
expliqué que ses difficultés
sont dues à des incidents de
parcours, plus qu’au mauvais
sort. « À Monaco, il y a eu
des décisions des propriétaires qui m’ont amené à partir. À Manchester United, il y
avait un nouvel entraîneur et
je n’ai pas trouvé la continuité que je cherchais. À
Chelsea, en plus de ma lésion,
l’équipe a subi un contrecoup
après deux années au top.
C’est difficile de rester au plus
haut niveau, surtout dans un
championnat comme la Premier League », a-t-il lancé
avant d’insister.
« Je ne vais pas nier que
j’aurais préféré que les choses
se passent autrement. Mais je
ne crois pas à la chance, mais
au bon vouloir de Dieu. Il y a
des moments où ma foi s’est
fragilisée à cause de ce qui
m’est arrivé, mais Dieu me
rappelle toujours que tout finit bien », a-t-il lâché. L’international cafétéro (63 sélections, 25 réalisations) se veut
raisonnablement confiant sur
son avenir, à moyen terme. «
J’ai récupéré de ma blessure
du genou. Ce qui se passe,
c’est que je n’ai pas eu l’opportunité de jouer une saison
entière pour retrouver la
confiance et redevenir compétitif. Si j’avais eu cette
continuité, aujourd’hui, vous
ne me poseriez pas cette
question. J’aimerais que l’on
se rappelle de moi comme de
quelqu’un qui a toujours
continué à lutter malgré des
circonstances compliquées.
J’aimerais laisser mon esprit
de combattant comme trace
», a-t-il déclaré avant de
conclure. « Le Tigre est toujours très en forme ? Sans aucun doute ». Ce coup de
gueule passé, Radamel Falcao n’a plus qu’à prouver que
ses qualités de buteur ne se
sont pas envolées. Chelsea et
Guus Hiddink n’attendent
que cela...
JEUX
La Nation Arabe
N°846
21
mots croiseés
Solut ions
mots croisés
Jeudi 28 Janvier 2016
7 erreurs
Les
-
SU DOKU
Utile
Règle du jeu
La règle de ce jeu est très simple.
Une grille est composée de plusieurs
carrés.Chaque carré contient tous les
chiffres de 1 à 9. Chaque ligne
comme chaque colonne contient aussi
tous les chiffres de 1 à 9. On ne vous
donne que certains chiffres, à vous de
trouver les autres. Pour cela, procédez
par déduction et élimination.
Solution su-duku
Aéroport d’Oran :
Tel : 041 59 10 31/40
Air Algérie :
Tel : 041 42 72 05/06/07
Gare ferroviaire :
Tel : 041 30 18 37
Renseignements : 19
SAMU
Tel : 041 40 31 31
Hôpital d’Oran
Tel : 041 41 39 26/28/38
I.ALGERIE
Tel : 041 53 07 27
MOBILIS
Tel : 505
DJEZZY
Tel: 777
ELWATANIA TELECOM
Tel: 0554 50 08 18
DJAWEB
Tel: 100
22
Jeudi 28 Janvier 2016
FEMME
La Nation Arabe
P
pa age
r : pr
Az op
za os
Me ée
r ie
m
El moudjahida Caida Halima
Un exemple de bravoure et de générosité
aïda Halima est née en 1859 à Sig, près d’Oran,
dans une famille de lettrés. Son père, Mohamed Benyoussef Ziani. Halima est l’unique fille
d’une famille de cinq enfants : Mohamed,
Ahmed, Kada et Benyahia. Elle aura une
autre sœur, Zohra, née d’un autre lit.
Venue à l’âge du mariage, elle
épousa, durant une courte période,
un cousin dont elle eut une fille.
Après s’en être séparée, elle se
remariera avec Si Ali Ould Cadi
qui sera commandant de cavalerie en 1871. Promu d’abord au
titre de caïd par l’administration
coloniale, il sera élevé au rang
d’agha. C’était un homme fortuné, mais très volage. Elle est
connue à Oran pour ses qualités humaines, mais aussi pour son courage
et sa probité. Sa personnalité légendaire et
proverbiale est ancrée dans la mémoire collective oranaise où elle est souvent citée comme un exemple de bravoure et de générosité. Fière et altière, cette
grande dame s‘est imposée dans le cercle très fermé des
grands exploitants agricoles quand elle narguait les colons
européens sur leur propre terrain en faisant fructifier ses
terres de magnifiques vignobles et de céréales dans le Témouchentois et la région des Hachem. Elle a aussi su gérer les biens familiaux avec énergie et dévouement. raconte-t-on. «En épousant l’agha Ould Cadi Ali, elle a vu la
fortune de ce chef arabe livrée au désordre et au laisser-aller. Elle comprit tout de suite ce qu’il fallait et ce qu’il y
avait à faire pour bien gérer et bien administrer tous ces
biens matériels. Depuis, elle ôte le voile de son visage et
s’occupe avec énergie des richesses de son époux. Caïda
Halima sauva non seulement la maison de son mari de la
ruine qui la guettait, mais elle mit en valeur les grandes exploitations agricoles en développant intelligemment les richesses». A la mort de son époux en 1931, elle devint gestionnaire mais aussi propriétaire. Elle a su garder de son
père les qualités morales et les capacités intellectuelles indéniables. Mais caïda Halima était aussi une dame qui ve-
C
nait au secours des orphelins et des déshérités. Elle fit
don d’une parcelle de terre à El Amria qui servira de cimetière au lieu-dit «M’sissi». Cette généreuse dame fit
construire une mosquée à l’emplacement de
la maison familiale de Médina Djédida,
baptisée «Djamaâ Benkabou», du
nom de l’imam qui dirigeait la
prière dans ce quartier mythique
surnommé par dérision «Village
nègre», par l’administration coloniale. Dame charitable, elle
encouragea les associations de
bienfaisance et aida matériellement à la promotion des rares
médersas. D’ailleurs, pour la remercier, l’association musicale de
chants religieux Mouloudia lui décerna un diplôme d’honneur au
cours d’une grande cérémonie qui s’est
déroulée en 1933. Elle accomplira le pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam, accompagnée de dix personnes prises entièrement en charge
par ses soins, en 1938. Cette grande dame de cœur, qui est
également la petite-petite-fille de cheikh Abdelkader Ziani,
illustre savant théologien, reste dans la mémoire collective
le symbole de la femme active, laborieuse et profondément
humaine. De nos jours, ses nobles qualités morales sont citées en exemple. Pour l’histoire, elle est la mère de Setti
Ould Cadi, (1904-1965), une moudjahida qui fut arrêtée
en 1957 après le démantèlement du «Réseau Abdelwahab» durant la guerre de Libération nationale. Jugée par le
tribunal des forces armées dans le cadre du fameux «Dossier 3/83», elle fut incarcérée à la maison d’arrêt d’Oran
jusqu’en 1961. Sortie de prison très affaiblie, des suites des
séquelles de la torture que lui ont fait subir ses geôliers, elle
mourut en 1965. Caïda Halima est tombée malade à une
période où sévissait à Oran une épidémie de typhus. Elle
s’est éteinte le 22 août 1944, à Oran, dans sa résidence de
la rue Mac Mahon, dans le quartier de St Antoine, proche
de Médina Djedida, à l’âge de 85 ans. Une foule immense
l’accompagna à sa dernière demeure, la mosquée Benkabou, pour y être enterrée, selon ses dernières volontés.
Rym El Ghazali
Rym Ghazali est née le 29 Juin 1987 en Algérie. C'est grâce à
l'émission de télé réalité Star Academy, en suivant les pas de sa
sour ainée Salma, que Rym s'est fait connaître du public arabe.
Diplômée en Marketing, Rym Ghazali est aussi une actrice et une
présentatrice télé dans son pays ayant même remporté un
concours de beauté. C'est en 2005 que Rym Ghazali est choisie
afin de représenter l'Algérie lors de la Star Academy 3 au Liban.
Sa voix et son charisme naturels charment le public au fil des
semaines et bien vite, des fans dévoués l'encouragent et la soutiennent. Après sa sortie de la Star Academy, Rym Ghazali est entrée
en studio afin d'offrir son tout premier single original « Raj Lya »
à son public qui attend un album avec impatience.
Astuces beauté pour des dents
plus blanches
Vous pouvez rajouter du bicarbonate de soude sur votre
dentifrice. Mais veillez à ne pas l’utiliser pur et tous les
jours, car il risque d’altérer votre émail. Une ou deux fois
par semaine suffit. Utilisez-le sur une brosse à dents
humide. Vous le trouverez dans les rayons pâtisseries des
grandes surfaces, en pharmacie ou bien dans les magasins
d’alimentation biologique.
Couscous aux raisins secs
et oignons
Ingrédients :
1kg de viande. 500g de couscous 10 petits oignons 500g de
raisins secs ½ bouquet de coriandre ½ bouquet de persil ½
verre sucre 3 c à s de miel 1 c à s de safran Un verre à thé
d'huile 1 bâtonnet de cannelle Sel Poivre
Préparation :
Faire revenir les oignons épluchés et coupés dans l’huile.
Incorporer la cannelle, le sel, le sucre et le safran. Laisser revenir pendant 40 minutes. Ajouter le miel et les raisins secs
et laisser cuire encore pendant 40 minutes. D’autre par,
faire revenir un oignon coupé avec les morceaux de viande.
Ajouter le persil la coriandre. Saupoudrer avec le safran, le
sel et le poivre. Verser dessus un litre d’eau et laisser bouillir pendant 60 minutes. Faire cuire le couscous à la vapeur
pendant 15 minutes deux fois. Parfumer-le avec le beurre
ou smen. Servir chaud le couscous aux raisins secs et oignons
Citation ou
Proverbe
La véritable
indulgence
consiste à comprendre et à pardonner les fautes
qu'on ne serait
pas capable de
commettre.
Victor Hugo
SÉLECTION
La Nation Arabe
Jeudi 28 Janvier 2016
Les huit salopards
Date de sortie 6 janvier 2016 (2h 48min)
De Quentin Tarantino
Avec Samuel L. Jackson, Kurt Russell, Jennifer Jason Leigh plus
Genres Western, Drame, Thriller
Nationalité Américain
Quelques années après la Guerre de Sécession, le chasseur de primes John
Ruth, dit Le Bourreau, fait route vers Red Rock, où il conduit sa prisonnière
Daisy Domergue se faire pendre. Sur leur route, ils rencontrent le Major
Marquis Warren, un ancien soldat lui aussi devenu chasseur de primes, et
Chris Mannix, le nouveau shérif de Red Rock. Surpris par le blizzard, ils trouvent refuge dans une auberge au milieu des montagnes, où ils sont accueillis
par quatre personnages énigmatiques : le confédéré, le mexicain, le cowboy
et le court-sur-pattes. Alors que la tempête s’abat au-dessus du massif,
l’auberge va abriter une série de tromperies et de trahisons. L’un de ces huit
salopards n’est pas celui qu’il prétend être ; il y a fort à parier que tout le
monde ne sortira pas vivant de l’auberge de Minnie…
Secon de recherches
21h55
Martin Bernier se marie avec Laura
Belmont, son grand amour. Entouré de son
équipe, il passe la bague au doigt de la
romancière. Mais pendant que la fête bat
son plein, Laura retrouve son témoin
Antoine Blessac, l'un de ses amis d'enfance,
assassiné dans une chambre. Le meurtrier
est forcément parmi les invités. L'enquête
commence sous l'autorité du lieutenant
Chatenet, Bernier étant écarté...
Mes héros
21h55
Once Upon a Time
Alors qu'Ingrid vient
de réussir à lancer son
sortilège, qui s'apprête
à frapper
Storybrooke, Gold
vient la voir pour lui
proposer un marché.
Etant immunisé, il
s'engage à la laisser
tranquille si elle
accepte d'épargner
Belle et Henry.
Pendant ce temps,
Emma et toute la
bande cherchent un
moyen d'échapper à la
malédiction : ils tentent de quitter la ville
malgré l'enceinte de
glace qui l'entoure.
Maxime, tente de sauver
sa compagnie d'ambulances et sa vie de famille.
Il apprend que sa mère,
Olga, vient d'être emprisonnée pour s'être opposée à un policier qui brutalisait sa femme. Il
accepte de la ramener
chez elle à condition
qu'elle se réconcilie avec
son mari, Jacques, avec
qui elle est fâchée. En
chemin, ils croisent le
petit Tiemoko, sans
papier en situation précaire, et l'emmènent avec
eux. C'est le début d'un
week-end familial à la
campagne.
Crocodile Dundee
21h55
21h55
La journaliste américaine
Sue Charlton se rend
dans le bush australien
pour réaliser un reportage sur un certain Mick
Dundee, surnommé
Crocodile depuis qu'il a
survécu à l'attaque d'un
saurien géant. Dans un
premier temps, le célèbre
aventurier désarçonne la
jeune femme par ses
manières brutales, puis
finit par la séduire. Elle
le persuade de l'accompagner à New York. Là, il
découvre un autre
monde.
21h55
Catherine est recrutée par
l’hôpital de Carhaix en
Bretagne. Elle est chargée
d'envisager la fermeture
de la maternité. Accueillie
avec méfiance, Catherine
s'essaye un soir au bowling, en compagnie de
Mathilde et Firmine, deux
sages-femmes, et leur
amie Louise. Sur les
conseils de la direction,
Catherine rejoint l'équipe
de bowling locale.
Mathilde, qui la dirige,
espère remporter un
championnat breton.
Bowling
23
Pour une presse libre, forte et digne
Quotidien national d’information / Jeudi 28 Janvier 2016
SNTF
Handball/ CAN-2016
Abdelmalek Sellal
Instauraon de la
L’Algérie écarte le
Le
projet
de
révision
constuonnelle
réservaon par internet
RD Congo et donne
est
"équilibré
et
consensuel"
rendez-vous à la
pour les trains de
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a indiqué hier à partir de Laghouat
Tunisie en demi-finale
grandes lignes
La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) mettra en place, à partir d’aujourd’hui 28 janvier, un nouveau système de
réservation sur internet de titre de transport
exclusivement pour les trains de grandes
lignes. Mis en place à titre d'essai, ce système
entre dans le cadre de la modernisation et
l'amélioration des prestations de la SNTF, at-elle indiqué. Cette opération, qui sera mise
en œuvre progressivement, sera appliquée,
en premier lieu, au niveau des deux gares-pilotes d'Agha (Alger) et d'Oran assurant les
trains inter villes ouest, avant d'être généralisée à l'ensemble des gares au niveau national. La nouveau service permettra à la clientèle "de bénéficier des multiples facilitations
accordées par la réservation en ligne et de
recueillir auprès des gares toute information
à même de répondre à ses attentes", a précisé le communiqué. Ainsi, le client peut, entre autres, obtenir la réservation en ligne de
son billet en temps réel sur le site web de la
SNTF (www.sntf.dz).
R.N
Affaire Sonatrach 1
Le verdict rendu
mardi prochain
que le projet de révision constitutionnelle "est équilibré et consensuel" car
répondant aux principales propositions formulées par les partis politiques
depuis l’entame des consultations autour de ce projet de révision.
Le texte de la révision constitutionnelle qui "traduit la concrétisation des promesses et engagements du président de la
République envers tout le peuple, est équilibré, consensuel et
source d’espoir", a déclaré Sellal
à l’APS en marge de la visite de
travail qu’il effectue dans la wilaya de Laghouat. Il a relevé que
le texte "est une réponse aux
principales propositions exprimées par les partis politiques"
durant les consultations menées
depuis 2011 autour du projet de
la révision constitutionnelle.
"Nous avons décidé d’écouter
tout le monde, de consulter les
bonnes intentions et tous les patriotes dans l’étude des propositions", a-t-il noté, estimant que
"nul n’a le monopole du mérite
et de la conscience vive nationale". M. Sellal a déclaré que "la
liberté d’expression est un principe. Cependant, cela ne doit pas
ouvrir la voie à l’excès, la diffamation, l’insulte, même si on bénéficie de l’immunité de la République", appelant, dans ce sens, à
"privilégier la sagesse, la responsabilité et l’esprit nationaliste".
Le Premier ministre a estimé nécessaire de "lutter contre le pes-
simisme par l’espoir, de combattre toute forme d’extrémisme et
d’imposer la rigueur et la force
des lois de la République". "Nous
devons faire face aux partisans
de la Fitna, par les constantes nationales et les composantes de
l’identité nationale", a-t-il dit,
soulignant que "le nouveau texte
est un renforcement et une
consolidation de la réconciliation nationale". Le même texte,
ajoute Sellal, "est une étape qui va
placer l’Algérie sur la voie du développement, de la modernité
dans le respect des fondements
de la personnalité et de l’identité
nationale". "Il faut cesser de livrer une image noircie et négative, de critiquer et de douter de
tous. Et cesser de voir le mal partout car cela n’œuvre dans l’intérêt du peuple et du pays", a relevé
le Premier ministre, déplorant le
discours de "certains qui font une
campagne électorale anticipée et
permanente". "Certains feignent
de défendre la souveraineté nationale et les intérêts de la Nation, alors que leurs discours visent à déstabiliser et à créer le
désordre, ce qui menacerait la
stabilité du pays et sa souveraineté", a encore dénoncé le Premier ministre.
R.N
La sélection algérienne de handball
(messieurs) s'est qualifiée pour les
demi-finales de la Coupe d'Afrique des
nations-2016 (CAN-2016) qui se déroule en Egypte (21-30 janvier) après
sa victoire sur son homologue de la
RD Congo par 34 à 25 (mi-temps :1613), en quarts de finale, hier au Caire.
En demi-finales prévues demain vendredi, le Sept algérien sera opposé à
son homologue tunisien qui s'est qualifié aux dépens du Cameroun (24-20).
L'Angola, victorieuse du Maroc (2221), affrontera dans le dernier carré
Egypte-Congo. Les demi-finales, le
match de classement (3e place) et finale ont été programmés respectivement pour vendredi et samedi. Le
champion d'Afrique se qualifiera aux
JO-2016 de Rio et les trois premiers
prendront part au championnat du
Monde 2017 en France.
Educaon naonale
Le verdict relatif à l'affaire Sonatrach 1
dans laquelle sont impliquées 19 personnes
dont quatre sociétés étrangères et nationales
sera rendu mardi prochain vers 14h00, a indiqué hier le juge Mohamed Reggad. Le tribunal criminel d'Alger, où s'est déroulé le procès
24 jours durant, rendra son verdict mardi prochain après délibérations, a précisé le président
de cette instance, le juge Mohamed Reggad. Le
procès de l'affaire Sonatrach 1 dans laquelle
sont impliquées 19 personnes (12 personnes
physiques et 4 personnes morales) dont de
hauts responsables du groupe Sonatrach et des
entreprises nationales et étrangères pour corruption a débuté le 27 décembre 2015 au niveau du tribunal criminel d'Alger.
Sans détours
Par Amir Amar
Grève parelle des enseignants à Skikda et Biskra
à l’appel de deux syndicats
Les enseignants ont observé une grève partielle
hier dans les établissements scolaires des wilayas de Skikda et de Biskra à l’appel de deux organisations syndicales, a-t-on constaté. A Skikda,
le coordinateur local du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'éducation (CNAPESTE), Abdelaziz
Hamrouche, estimant à 70 % le taux de suivi de
la grève (5 % seulement selon la direction de
l’éducation), a motivé ce mouvement par "la bureaucratie infamante" des responsables locaux
du secteur, la "fermeture des portes de dialogue",
le "non versement des arriérés d’heures supplémentaires" et "l’incapacité de la direction de
a été également observée par les enseignants à
l’appel du bureau de wilaya de l’Union nationale
des travailleurs de l’éducation et de la formation
(UNTEF) pour réclamer la fixation d’une journée précise du mois pour le virement des salaires
et de la prime de rentabilité et pour hâter le traitement des dossiers liés à l’expérience professionnelle et aux logements de fonction. Selon le
bureau de wilaya de l’UNTEF, la grève dont le
taux de suivi a été de 70 % (moins de 18 % affirme la direction de l'éducation) appelle également à "mettre fin aux suspensions arbitraires
et aux traductions devant les conseils de discipline".
Pourquoi le DRS est passé à la trappe
e président Bouteflika vient d’envoyer à la trappe le sinistrement fameux Département du renseignement et de
la sécurité(DRS). Avec cette disparition et son remplacement par la Direction des services de sécurité (DSS), la restructuration des services de renseignements aura, donc, atteint sa dernière étape. De l'avis de beaucoup d'analystes
politiques, cette action a été rendue incontournable par la nécessité d’adapter les Services pour faire face aux divers dangers qui menacent le pays. Externes ou internes, ces menaces
sont diverses et évoluent de façon complexe. Alors que l’exDRS devait être statique, dépassé. A l’opposé de ce que beaucoup pensent, les politologues assurent que ces changements
sont «naturels» même s’ils donnent l’impression que c’est
L
l’éducation à prendre en charge les préoccupations du corps enseignant". De leur côté, les services de la direction de l’éducation ont démenti,
dans un communiqué, la fermeture des portes
du dialogue, et souligné que cette organisation
syndicale "ne s’est vu refuser aucune demande
d’audience, avec ou sans ordre du jour". Les
mêmes services ont assuré que le versement des
arriérés "s’effectué de manière normale" en ce
qui concerne le règlement des arriérés liés à la
promotion, aux heures supplémentaires, primes
scolaires et autres. Ils ont également indiqué que
ce qui reste des arriérés sera versé "avant le 31
mars 2016". A Biskra, une grève d’une journée
pour faire plus de place à l’institution présidentielle. Pourtant,
ceux qui pensaient que le DRS a été cassé parce qu’il faisait de
l’ombre à la Présidence sont ceux-là mêmes qui en dénonçaient
la mainmise sur la société. Et sa toute-puissance quant à faire
et à défaire les destins politiques. Et même les présidents du
pays…Ce que les analystes trouvent de réellement positif dans
cette réforme, c’est le fait qu'elle débouche sur une centralisation du renseignement qui permet la disponibilité immédiate
de l'information. D’autre part, l’on sait sous quelle autorité travailleront, désormais, ces services du renseignement. La DSS
est sous la coupe directe du président de la République. Le président Bouteflika aura, donc, tenu à mettre fin à l'équivoque
quant à la tutelle devant laquelle les services de renseigne-
ment sont désormais comptables. Serait-ce aussi, comme l’attestent les politologues pour signifier la volonté sincère du
chef de l’Etat de conduire à son terme le processus de démocratisation en mettant en place ce fameux Etat civil et de droit
derrière lequel courent tous les démocrates du pays ? En tout
cas, l’idée a ses balises dans l’avant-projet de révision de la
Constitution. Si tel est le cas, le président Bouteflika serait dans
une démarche qui vise à démanteler peu à peu les dispositions
qui ont permis aux services de renseignement de faire également fonction de police politique. Pour désarmer les sceptiques, il lui faut néanmoins prendre d'autres décisions dans
ce sens pour confirmer que l'ère de la police politique en Algérie est définitivement révolue.