SOIREE CARRE RIVE GAUCHE « Femmes » Mardi 31 mai 2016 A

Commentaires

Transcription

SOIREE CARRE RIVE GAUCHE « Femmes » Mardi 31 mai 2016 A
SOIREE CARRE RIVE GAUCHE « Femmes »
Mardi 31 mai 2016
A cette occasion, la Galerie Arcanes a le plaisir de vous présenter
ANNITA ROMANO
30 mai – 13 juillet 20016
NANDA VIGO
30 mai – 13 juillet 20016
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Le monde d'Annita Romano est un enchantement de découpes de tissus, de fils brodés et libres, de couleurs
vives, de perles, de rubans. Elle fait surgir de ses assemblages colorés et composés, des mouvements intérieurs
et des pulsations intimes. Elle joue avec les textures grossières, lisses, soyeuses et les couleurs - intenses ou
passées - des tissus et pièces confectionnées de manière traditionnelle par les femmes brésiliennes, et
multiplie les accumulations d’éléments de parures qui coulent sur ses toiles. Celles-ci rappellent les origines
métissées du Brésil, par là même riches mais aussi mâtinées de sang, la rue et ses traditions religieuses, son
carnaval, la musique et la danse…. Annita Romano est née en 1966 à São Paulo, Brésil. Après une carrière
d’architecte et de designer d’intérieur, des études d’Histoire de l’Art à l’Ecole du Louvre à Paris, elle décide de
se consacrer entièrement à la peinture. En 2006, le tissu devient son mode d’expression plastique privilégié.
Annita Romano s’est déjà illustrée lors d’expositions collectives ou en solo au Grand Palais à Paris, à Rio de
Janeiro à Berlin et à Hambourg.
La Galerie Arcanes, spécialisée dans les arts décoratifs du XXème, est heureuse de présenter son travail pour
la seconde fois.
FLEUVE 2014. 35 x 43 cm
« Trois mots pourraient résumer mon art : l'âme à fleur de peau.
Je couds le fragmenté, la transparence entre le fini et l'infini, entre le visible et l'invisible.
L’aiguille perce ce chemin et fait de la ligne un témoin.
Mon intention ? Comprendre et révéler ce monde qui, confondu entre les couches de ma propre
existence, j'ose appeler beau. »
Annita Romano
SI JE POUVAIS TE PARLER D’AMOUR 2014. 28 x 39 cm
NANDA VIGO
Née à Milan en 1936, diplômée de l’École Polytechnique de Lausanne, Nanda Vigo, après une
expérience professionnelle à San Francisco et chez Franck Lloyd Wright, ouvre son propre studio à
Milan en 1959. Elle rencontre Lucio Fontana, Piero Manzoni, Gio Ponti qui s’intéressent à
l’intégration de tous les arts. Nanda Vigo développe sa propre ligne conceptuelle « Chronotopy »,
dont l’esprit est de former l’environnement par l’utilisation de la lumière et de matériaux issus de la
production industrielle tels que le verre, le miroir, le néon. Exposée dans les galeries et musées
d’Europe et bien sûr en Italie, elle participe à de nombreux événements liés au design. . Elle remporte
de prestigieuses récompenses tel que le prix du Design industriel à New-York en 1974 pour le
lampadaire Golden Gate, le prix Saint-Gobain pour le Design industriel à Milan en 1976 ou encore le
prix Koiné pour l’exposition Piero Manzoni de Milan en 1998 à Vérone. Elle a enseigné dans de
prestigieuses écoles du design à Lausanne, Milan et Brera. Elle vit et travaille entre Milan et le Kenya.
Ce qui l’intéresse : le conflit/harmonie entre l’espace et la lumière, les relations interdisciplinaires
entre l’art, le design, l’architecture et l’environnement afin d’interpeler le collectionneur qui vivra
avec son mobilier.
Salle à manger, « Top collection », FAI international ed. 1970.
Lampadaire « Osiris », Arredoluce ed. 1970.

Documents pareils

Monaco " Light Reflections " Une passion commune

Monaco " Light Reflections " Une passion commune lampe Aoyama est composée d’une tige en cuivre et d’un abat-jour en papier japonais. Elle s’inspire directement de la culture nipponne. Les poids de pêche, situés à l’extrémité de la lampe donnent ...

Plus en détail