Bonne entrée des favoris Le fabuleux destin de Jérôme Larde

Commentaires

Transcription

Bonne entrée des favoris Le fabuleux destin de Jérôme Larde
dimanche Ouest-France
26 juin 2011
Tennis de table, Tennis
Tennis de table
Le fabuleux destin de Jérôme Larde
Jérôme Larde (Vaires) est loin d’une star
du tennis de table comme Jean-Philippe
Gatien, Patrick Chila… Mais son parcours
pongistique mérite une attention. Et peut
faire rêver plus d’un pongiste. En une saison, le Francilien de 36 ans aura pratiquement pris 10 classements !
Au milieu des années 80, Jérôme
Larde âgé alors d’une dizaine d’années
passe comme à son habitude les vacances d’été dans un camping de SaintJean-de-Monts (85). Un jour, son cousin
un peu plus vieux lui propose de jouer au
tennis de table sur la table du camping
et cela va être le début de son histoire.
« J’essayais de renvoyer la balle même
si la plupart du temps je ne la touchais
pas. Il me bat alors 21-2 ! Mais j’ai accroché tout de suite malgré la défaite »,
confie-t-il. Dès lors, le jeune garçon passera toutes ses journées à regarder les
autres jouer pour apprendre. « Je regardais les gestes, refusais même de jouer
si on me demandait. Et le soir, je venais
jouer une heure tout seul en remontant la table pour imiter leurs gestes ».
Après deux mois de vacances, nouvelle
confrontation contre son cousin. « Je le
bats 21-5. Je fais ensuite le tournoi du
camping, je le gagne ».
La raquette fut ensuite rangée jusqu’aux vacances de l’année suivante et
ce, pendant quelques années. « Un été
je disputais même le tournoi du club de
Saint-Jean-de-Monts et j’atteignis les
Michel Fraudeau
Finales nationales par classement. Toujours en course, le Francilien vit un rêve et nous raconte son arrivée
dans le tennis de table si tard.
Adrien Simonin (Mangin Beaulieu) est toujours en lice.
demies. Puis en rentrant près de Lens
dans ma famille, je refis ce résultat lors
d’un tournoi ». À l’époque, ses parents
refusent de l’inscrire dans un club afin
de privilégier l’école. Les seuls coups de
raquettes étaient dans ce camping vendéen. « Vers 15-16 ans, je me fis moimême ma raquette via un catalogue.
J’avais analysé seul et je me mis un vari
spin et un antitop ! ».
Après 15 ans sans toucher la raquette,
l’été dernier « en jouant avec sa bellesœur » l’envie vint de s’inscrire en club.
« Je voulais réaliser mon rêve de gosse
et perdre du poids ». C’est donc à raison
d’une séance par semaine que Jérôme
Larde s’entraîna puis jouait en championnat le vendredi. « On estimait mon
niveau à 7-8. J’ai joué en D2 et je n’ai
perdu que deux matches. Petit à petit, mon niveau estimé était 10 en novembre ». Valorisant pour un pongiste
qui espérait être classé 7 en juin. En décembre, il prit même 260 points.
Depuis janvier, l’équipe de prérégionale l’a accueilli et seulement une défaite
lors de la première journée. « J’ai alors
joué la meilleure progression annuelle.
C’était mon objectif ». Plus d’entraînements, des victoires sur des joueurs
même classés 17 et 18 lors de tournoi
font de lui aujourd’hui le n° 1. « Pourtant,
je ne change pas de stratégie. Je joue
mon jeu sans me préoccuper de mon
adversaire. Balle coupée, balle liftée
c’est le même geste. Je dois encore
travailler en coup droit mais le plus important est que je m’éclate ».
Toujours en course, il ne s’estime pas
favori. « J’ai perdu un match en poule et
beaucoup de jeunes peuvent me battre.
Même si je gagne 3-0 mon dernier tour,
je ne suis pas en confiance… ». À voir
aujourd’hui si Jérôme Larde poursuit son
incroyable aventure.
Sur cette première journée, sur les 18
pongistes qualifiés, seulement 7 sont éliminés à savoir : J. Morel (Ligné), A. Robert
(Petit Mars), Briand (Pont-Saint-Martin),
A. Paccianus (SNOS), C. Rousseau
(Saint-Julien), J. Bourdoiseau (ASGEN)
et M. Chauveau (La Montagne).
Tennis
Bonne entrée des favoris
Critérium régional des Sables-d’Olonne. L’aventure de Dhaine (4/6) prend fin. Sakharov et Jomby
répondent présents. La Sablaise Regnier s’impose.
« N’importe quoi »
De son côté, Gleb Sakharov (SNUC), a
fait mordre la terre battue à son… coach
Stéphane Plot (2/6, Angers TC), en
Chez les féminines, hiérarchie respectée. Le choc des générations a tourné à
l’avantage de la Sablaise Céline Regnier
(36 ans) face à la prometteuse Nantaise
Marina Razafimahéfa (14 ans), en près
de 2 h 30, en quarts de finale. « Cela
s’est joué sur les nerfs, avec la fatigue,
des sauts de concentration et un jeu irrégulier des 2 côtés », décrypte Céline,
pour qui le Critérium sert de préparation
au championnat de France +35 ans, début juillet à Roland-Garros.
Résultats.
Fabrice Delène
Terminus pour Olivier Dhaine, sur une
marche trop haute ! Le Sablais (4/6) a
été éliminé hier en quarts de finale du
Critérium par le champion de Vendée
Christophe Rigaudeau (TEY, -2/6).
Dhaine avait auparavant enchaîné quatre
performances, en sortant Etienne Gaston
(2/6, St-Barthélémy-d’Anjou) et le vicechampion de Vendée, Etienne Leite
(O, TE Yonnaise) vendredi, et Maxime
Kouyaté (-4/6, Avrillé 49), hier matin en
8e de finale.
« Je savais à quoi m’attendre contre
Rigaudeau, ma bête noire, dont le jeu
s’oppose au mien. Il s’est nourri de
ma cadence de balle et de ma diagonale », lance Dhaine, dont la tactique n’a
pas payé : « Monter au filet. Mais la longueur de balle de Rigaudeau était telle
que je ne pouvais pas. J’ai fait beaucoup de fautes, j’ai mal servi sur la fin. »
Pour son 6e match en 3 jours, le manque
de fraîcheur s’est fait sentir. Mais objectif
atteint : « Je visais les 8es au Critérium. »
Un regret : « J’aurais aimé affronter
Sakharov (n°56 français). L’occasion ne
se présente pas tous les jours. »
L’honneur en reviendra à Rigaudeau,
ce matin en demi-finale. Souhaitons-lui
bon courage !
Ludivine Choisel s’est imposée en deux sets, hier.
quarts de finale. « J’ai fait un peu n’importe quoi dans le second set. Je me
suis enflammé », analyse Gleb. Quintuple
vainqueur du Critérium (de 1997 à 2001),
Plot, 40 ans, a « donné le meilleur » de
lui-même pour son 5e match (et 3 perfs
au passage), et s’attendait même « à un
match beaucoup plus déséquilibré » (63, 7-6). » Enfin, pour le Yonnais Jomby
(-4/6), de retour des États-Unis, et Yann
Renault (-4/6, SNUC), la voie des demies
s’est également ouverte, dans la soirée.
1/4 de finale dames. Choisel L. (-4/6,
TEY) – Orsonneau S. (2/6, SNUC) : 6-1,
6-4. Busson E. (-2/6, SNUC) – Moinard
J. (1/6, TEY) : 6-2, 6-7, 6-1. Escapoulade
Nadège (3/6, Le Mans) – Hervé J.
(-4/6, TEY) : 2-6, 1-6. Régnier C. (0, TC
Sablais) – Razafimahefa M. (0, SNUC) :
3-6, 6-4, 6-3. 1/2 finale, ce matin 9 h :
Choisel-Moinard, Regnier-Hervé.
1/4 de finale hommes. Rigaudeau C.
(-2/6, TEY) – Dhaine O. (4/6, TC Sablais) :
6-4, 6-3. Plot S. (-2/6, TC Angers) Sakharov G. (n°56, SNUC) : 3-6, 6-7.
Renault Y. (-4/6, SNUC) - L’Hurriec Y. (0,
St-Barthélémy-d’Anjou) : 7-5, 2-6, 7-5.
Jomby T. (-2/6, TEY) - Charton J. (-2/6,
La Baule) : 6-7, 6-4, 6-4. 1/2 finale, ce
matin 10 h 30 : Rigaudeau-Sakharov,
Renault-Jomby.

Documents pareils