Des fonds propres et des ratios de solvabilité à des niveaux

Commentaires

Transcription

Des fonds propres et des ratios de solvabilité à des niveaux
3. Des fonds propres et
des ratios de solvabilité
à des niveaux
historiquement élevés
3.1 La poursuite du renforcement des fonds propres
Grâce à la mise en réserve d’une part importante de leurs bénéfices et à l’évolution maîtrisée des risques
pondérés, les banques ont vu leur ratio de solvabilité atteindre des niveaux historiquement élevés. Au premier trimestre de 2011, les dernières aides apportées par l’État en 2009 pour le renforcement des fonds
propres ont pu être intégralement remboursées.
Les établissements se préparent activement au passage à une nouvelle réglementation bancaire (Bâle 3). Ce
nouvel accord prévoit notamment le renforcement du niveau et de la qualité des fonds propres des établissements. La progression des fonds propres est donc principalement réalisée sur les fonds propres de base ou
Tier One qui constituent les éléments les plus « purs ».
L’ensemble des graphiques de cette partie concerne les sept grands groupes.
Évolution des fonds propres et des différents éléments les composant
En milliards d’euros
350
285,4
300
250
276,7
242,9
226,1
200
150
100
73,3 69,6
50
- 24,6 - 28,1
0
1,9
1,0
- 50
FP de base
FP complémentaires
Déductions des FP
de base et
complémentaires
2009
Source : Secrétariat général de l’Autorité de contrôle prudentiel
20
2010
FP
surcomplémentaires
Total des FP
Le ratio moyen sur fonds propres de base continue à progresser, atteignant désormais 10,7 %, niveau
historiquement élevé.
Ratio Tier One
En %
12
1 0,7
1 0,0
10
8, 3
8
6
4
2
0
2008
2009
2010
Source : Secrétariat général de l’Autorité de contrôle prudentiel
3.2 La maîtrise des exigences en fonds propres
Les exigences de fonds propres (EFP) restent quasi étales, signe de la maîtrise des risques.
Évolution des exigences de fonds propres
En milliards d’euros
200
183,2
180,4
179,4
181,8
juin 09
déc. 09
juin 10
déc. 10
160
120
80
40
0
EFP risques de crédit
EFP risques de marché
EFP risques opérationnels
Autres EFP
Source : Secrétariat général de l’Autorité de contrôle prudentiel
LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L’ASSURANCE 2010 > ACP
21
3.2.1 Le risque de crédit
Représentant 82,4 % des exigences totales, les exigences au titre du risque de crédit sont restées stables. Les actifs pondérés ne progressent que de 0,4 % sur un an, la diminution des actifs pondérés
sur les entreprises compensant en partie la hausse de ceux sur le portefeuille de détail.
Évolution des actifs pondérés au titre du risque de crédit
En milliards d’euros
2 500
2,4 %
2 000
1,2 %
- 4,1 %
1 500
1 000
439
473
465
463
467
486
459
466
407
423
429
439
445
446
443
451
900
969
962
970
995
947
955
juin 09
sept. 09
déc. 09
mars 10
juin 10
sept. 10
déc. 10
922
500
0
mars 09
Actifs pondérés sur entreprises
Autres actifs pondérés
Actifs pondérés sur clientèle de détail
Source : Secrétariat général de l’Autorité de contrôle prudentiel
3.2.2 Le risque de marché
Les exigences de fonds propres au titre des risques de marché continuent à diminuer en valeur absolue
et en part relative des exigences totales, la Value at Risk (VaR) s’étant stabilisée à un niveau inférieur à
celui de l’exercice 2008. Toutefois, le premier semestre 2011 montre une tendance à plus de volatilité
compte tenu des inquiétudes générées par la crise des dettes souveraines.
Évolution des exigences au titre des risques du marché
En milliards d’euros
8
En %
7,5
6,7
6
6,1
5
5,1
4
4
4,1
3,7
3
3,4
2,8
2
0
juin 09
déc. 09
EFP risques de marché - échelle de gauche
Source : Secrétariat général de l’Autorité de contrôle prudentiel
22
juin 10
déc. 10
Part dans l’ensemble des EFP – échelle de droite
À SAVOIR
La VaR représente la perte potentielle maximale qu’un établissement pourrait subir sur la valeur
d’un actif ou d’un portefeuille d’actifs fi nanciers en cas d’évolution défavorable des marchés fonctionnant dans des conditions normales, compte tenu d’un horizon de détention et dans un intervalle
de confiance donné.
Variation de la VaR à 1 jour et de la VaR moyenne trimestrielle
En millions d’euros
200
150
100
50
35,3
0
- 50
- 100
déc. 08
mars 09
juin 09
sept. 09
déc. 09
mars 10
juin 10
sept. 10
déc. 10
mars 1 1
Crédit
Taux d’intérêt
Actions
Change et divers
Matières premières
Compensation
juin 1 1
VaR moyenne trimestrielle
Source : données publiées par les établissements (BNPP, SG et CA)
3.2.3 Le risque opérationnel
Après une forte hausse des exigences au titre du risque opérationnel entre 2008 et 2009 (+ 15 %),
ces dernières se sont stabilisées et leur poids dans l’ensemble des exigences demeure inférieur à 9 %.
Évolution des exigences au titre du risque opérationnel
En milliards d’euros
En %
18
10
8,8
16
8,4
8,6
16,9
8,7
15,9
15,5
15,4
9
8
14
7
12
6
juin 09
déc. 09
EFP risques de marché - échelle de gauche
juin 10
déc. 10
Part dans l’ensemble des EFP – échelle de droite
Source : Secrétariat général de l’Autorité de contrôle prudentiel
LES CHIFFRES DU MARCHÉ FRANÇAIS DE LA BANQUE ET DE L’ASSURANCE 2010 > ACP
23