Télécharger gratuitement ce Satellifax

Commentaires

Transcription

Télécharger gratuitement ce Satellifax
N° 4616 – Lundi 23 novembre 2015
Page 1/15
A LA UNE
■ Usages vidéo : la TV en live
1
sérieusement mise à mal chez les multiéquipés, selon MillwardBrown
INSTITUTIONNEL
■ Passage au tout Mpeg-4 :
3
publication au Journal officiel des décrets
sur les aides financières
■ CSA : lancement de la campagne
2015 sur la signalétique jeunesse
■ Assemblée / Com. Affaires
étrangères : inquiétudes sur l'avenir de
l'audiovisuel extérieur de la France
■ France Médias Monde : la pdg
auditionnée le 2 décembre à l'Assemblée
sur l'exécution du COM 2014
INDUSTRIE DES PROGRAMMES
■ France 3 / GMT : tournage du
6
pilote d'Agathe Koltès avec Philippine
Leroy Beaulieu
■ France 3 : nouvel épisode de
Capitaine Marleau avec Corinne Masiero
et Victoria Abril en guest
■ France 3 : tournage de l'épisode 10
de Mongeville avec Macha Méril et
Marie-Claude Pietragalla
■
Prime Entertainment Group :
adolescent mis en cause pour apologie du
terrorisme
DISPARITIONS
8
■ G-B : mort de Peter Dimmock, icône
de la BBC à l'origine de la diffusion du
couronnement de la reine
■ André Valmy : décès du comédien,
à 96 ans
NOMINATIONS, MOUVEMENTS
9
■ Circom Regional : secrétaire général
PROGRAMMES
9
■ Canal+ : retour des Guignols de l'info
contrats de vente avec plusieurs chaînes
francophones dont France 3
■ G-B / ITV : trois nouvelles séries
commandées, dont la relance de
le 14 décembre
Cold Feet
■
ENTREPRISES ET MARCHES
5
■ TF1 : montée en puissance de MyTF1
RADIO
7
■ France Télévisions : lettre ouverte de
Xtra ; arrêt de Wat en tant que site de
destination
■ Numericable-SFR : 750 000 €
d'amende pour retard des paiements
envers ses fournisseurs
■ France Télévisions : début des
séances d'échanges avec les salariés
dans le cadre des assises
■ Technicolor : acquisition de Cisco
Connected Devices finalisée ; accord
stratégique de collaboration
la CGT pour garantir le respect des radios
en outre-mer
OTT
7
■ Netflix : opération de recrutement sur
vente-privee.com
■ Belgique : l'offre VOD « RTL à
l'infini » s'enrichit et devient OTT
VIDEO, VIDEO A LA DEMANDE
■ TF1 / Beaubourg Audiovisuel :
Profilage en DVD/VOD dès le
11 décembre
JUSTICE
8
■ Fermeture radios locales NRJ : un
Canal+ / Les Films du Worso :
Groland le gros métrage, le samedi
19 décembre en prime time
■ Téléthon 2015 : changement de lieu
pour la manifestation
■ Fleur Pellerin : invitée ce lundi matin
des 4 vérités sur France 2
AUDIENCES
10
■ 6ter / FremantleMedia : succès
pour le lancement de Storage Wars
8
France
AU FIL DES TWEETS…
REVUE DE PRESSE
AGENDA
10
12
15
________________________________________________ A la Une
Usages vidéo : la TV en live sérieusement mise à mal chez les multi-équipés, selon MillwardBrown
Les comportements des multi-équipés en écrans mobiles peuvent donner une idée de la manière dont les usages
vidéo vont évoluer dans les années à venir. Une étude MillwardBrown s'est attachée à décrire leurs pratiques
vidéo, mais aussi leur résistance à la publicité. Des formats respectueux de leurs usages et adaptés au support
permettent pourtant d'emporter leur adhésion.
Les Français multi-équipés en smartphones,
ordinateurs
ou tablettes continuent d'utiliser
principalement le téléviseur pour consommer du
contenu vidéo, mais la télévision linéaire est de plus
en plus « challengée » par les nouveaux usages,
indique une étude AdReaction Video réalisée par
MillwardBrown. Les résultats de cette étude ont été
présentés jeudi lors des « Rendez-vous de la recherche
Communication & Médias », organisés par l'Irep et
l'Association française du marketing (AFM).
www.satellimag.fr
Lundi 23 novembre 2015
2/15
A la Une
Cette population multi-équipée passe déjà, au total,
plus de temps sur les autres écrans que leur téléviseur
pour regarder des contenus vidéo. Ils consacrent ainsi en
moyenne 105 minutes par jour à regarder la
télévision « classique » en live, mais 109 minutes à
visionner de la vidéo sur d'autres écrans ou en différé :
27 minutes sur la télé à la demande, 34 minutes à de
la vidéo visionnée sur ordinateur, 17 minutes sur
tablette et 31 minutes sur smartphone.
Des usages en pleine évolution
« Les consommateurs s'affranchissent de la télévision
traditionnelle car ils cherchent principalement à
regarder leur programme favori, ce qui est plus facile
avec les offres à la demande », a expliqué Maryline
Guillaume, Knowledge Manager chez MillwardBrown.
Selon l'étude, 43 % des interrogés se tournent vers la
vidéo pour regarder des programmes qu'ils apprécient :
21 % pour trouver un de leurs programmes ou
contenus favoris et 22 % pour regarder de multiples
épisodes d'une série en mode « binge watching »,
facilité par les plates-formes de visionnage.
Ceux qui ont regardé une vidéo en différé ont utilisé le
service de catch-up d'une chaîne (12 %) ou d'un autre
service (9 %). Ils étaient 4 % à avoir regardé un
programme qu'ils avaient préalablement enregistré. Les
réseaux sociaux sont une source d'inspiration pour près
d'un usager sur cinq (18 %) : 12 % ont regardé un
programme que leurs amis ont partagé et 6 % un contenu
dont leurs amis leur avaient parlé.
Près d'un quart des interrogés (23 %) ont exploré
l'offre de vidéo de manière aléatoire. 40 % ont
regardé des flux en live : 23 % ont simplement regardé
ce qui passait au moment où ils ont allumé la télé et
17 % ont regardé en direct un programme qu'ils ont
l'habitude de voir.
Le smartphone monte en puissance
Quelle que soit la génération, le téléviseur reste
l'écran central des Français, alors qu'« au niveau
mondial, le smartphone prend le pas sur la télé en
live », note Maryline Guillaume. En France aussi, la
situation évolue rapidement, en particulier sous
l'impulsion des 16-24 ans, qui utilisent beaucoup leur
mobile, souligne l'étude. En temps d'utilisation global,
le smartphone est le deuxième écran le plus utilisé
dans la journée par cette tranche d'âge, ainsi que par
les 25-34 ans, alors que le mobile passe au quatrième
rang des usages pour les 35-45 ans (derrière la télé en
live, l'ordinateur et la catch-up). Lorsqu'il s'agit de
regarder de la vidéo, le smartphone est déjà l'écran
le plus utilisé par les 16-24 ans, devant le téléviseur
et l'ordinateur. La tablette se situe assez loin derrière
ces autres écrans.
Les annonceurs doivent adapter leurs campagnes
Même si les investissements publicitaires dans le
mobile progressent chaque année, ce support reste
largement sous-investi par rapport aux usages : 7 %
des dépenses en 2014 en France (source SRI), à
rapprocher aux 44 % du temps passé devant un écran
par les Français en 2015, selon l'étude. Au-delà du
niveau des investissements, les annonceurs doivent aussi
apprendre à apprivoiser ces écrans mobiles. « Avec les
écrans digitaux, plus personnels que la télévision,
l'opinion des Français sur la publicité devient
encore plus négative », souligne Maryline Guillaume.
Selon l'étude, 42 % des interrogés expriment une
opinion négative sur la pub télé, contre 64 % lorsque la
publicité est associée à une vidéo diffusée sur tablette,
66 % sur la télé à la demande, 69 % sur ordinateur et
71 % sur smartphone.
Les campagnes digitales peuvent même abîmer la
marque qui communique puisque 39 % des interrogés
affirment que les publicités en ligne ont un impact
négatif sur leurs intentions d'achat.
« Les consommateurs ont appris à avoir plus de
contrôle sur ces écrans personnels qu'avec la
télévision. Les annonceurs doivent accepter ce contrôle
expérimenté des consommateurs et leur proposer des
formats plus respectueux pour que l'usager ne se
sente pas interrompu dans sa navigation ou traqué »,
ajoute-t-elle. Les campagnes sur les écrans mobiles
devraient donc privilégier le "click to play", que
l'utilisateur décide ou non d'activer, plutôt que le "préroll" ou de l'"auto-play", qui viennent le perturber.
Une campagne réalisée pour la télé n'est pas non plus
la plus appropriée pour les autres écrans. En revanche,
ils seront plus réactifs à ces contenus plus créatifs et
créés sur mesure pour ces supports. Des contenus de
marque, des tutoriels, des vidéos humoristiques pourront
par exemple être proposés. Des accroches fortes
donneront également moins envie d'être « skippés » audelà du temps de visionnage obligatoire.
L'étude AdReaction Video a été menée dans 42 pays
auprès de 13 500 personnes de 16 à 45 ans multiéquipés en smartphones ou tablettes. En France,
l'échantillon comptait 300 personnes.
www.satellimag.fr
Lundi 23 novembre 2015
3/15
Institutionnel
Passage au tout Mpeg-4 : publication au Journal officiel des décrets sur les aides financières
Les décrets sur les aides financières accompagnant le
passage au tout Mpeg-4, le 5 avril 2016, sont parus
vendredi au Journal officiel. L'un des décrets concerne
l'aide à l'équipement et à l'assistance technique aux
téléspectateurs permettant la continuité de la réception des
chaînes TNT. L'autre est relatif à l'aide à la réception
dans les zones géographiques où celle-ci sera affectée
par les réaménagements de fréquences. Rappelons que
ce changement de norme résulte du transfert de la
bande 700 MHz, aujourd'hui essentiellement exploitée
par la TNT, vers les opérateurs télécoms. Cette
réaffectation de fréquences implique l'arrêt de la norme
Mpeg-2 au profit de la généralisation du Mpeg-4.
Ces décrets paraissent le jour où l'Agence nationale
des fréquences (ANFR) lance la campagne
d'information grand public sur le changement de
norme de diffusion de la TNT, conçue par l'agence
Publicis (nos informations du 18 novembre).
Les modalités d'attribution
L'aide à l'équipement a été fixée à 25 euros
maximum pour les foyers vivant en habitat individuel.
Cette somme doit permettre de couvrir « tout ou partie
des frais relatifs à l'acquisition d'un dispositif
permettant la réception des services de télévision en
clair » diffusés en TNT ou « l'accès à l'offre d'un
distributeur de services ou d'un opérateur de réseau
satellitaire » qui propose la reprise des chaînes en clair.
Cette aide est réservée aux foyers ayant bénéficié d'un
dégrèvement de la redevance au cours de l'année
précédente, qui ne reçoivent la TV que par voie
hertzienne dans leur résidence principale et ne
détiennent par ailleurs aucun appareil récepteur
permettant déjà une réception en Mpeg-4. Les demandes
doivent être déposées auprès de l'ANFR « au plus tôt
cinq mois avant la date d'arrêt » du Mpeg-2 et « au plus
tard six mois » suivant cette date.
Un deuxième décret concerne l'aide instituée pour les
foyers vivant en immeuble collectif. En métropole, le
montant de l'aide est égal aux frais réellement engagés
par le foyer dans la limite de 120 € pour l'adaptation
de l'antenne si le foyer continue à recevoir la TNT et à
250 € s'il faut passer à l'offre d'un distributeur de
services ou d'un opérateur de réseau satellitaire pour
continuer à recevoir les chaînes préalablement reçues en
TNT. En habitat collectif, le montant maximal de l'aide ne
peut excéder 500 €. Le syndic ou le représentant de la
copropriété doit adresser sa demande à l'ANFR au plus
tard six mois après la perturbation de la réception des
services de télévision.
L'aide à la réception prévoit une intervention à titre
gratuit dans la résidence principale d'un foyer afin
d'installer ou de régler tout dispositif de réception autre
que l'antenne extérieure, permettant d'assurer la
continuité de la réception des chaînes TNT en clair.
Peuvent en bénéficier les personnes âgées de plus de
70 ans à la date de la demande et celles qui ont un
taux d'incapacité permanente d'au moins de 80 %.
Le CSA pour un processus
pérenne d'attribution d'aides
L'avis du CSA portant sur les projets de ces deux décrets
a également été publié vendredi au Journal officiel. Dans
son avis favorable, l'instance attire l'attention des pouvoirs
publics sur deux points. Le Conseil avait demandé de
reconduire la situation dans laquelle c'était le CSA et non
le conseil d'administration de l'ANFR qui définit les zones
géographiques dans lesquelles la continuité de la
réception ne peut être assurée par voie hertzienne terrestre
sans intervention sur le dispositif de réception ou
modification du mode de réception de l'usager. « Les
difficultés de réception peuvent être liées à des décisions
de réaménagements que le Conseil supérieur de
l'audiovisuel adopte. Il importe donc que le conseil
définisse ces zones géographiques, avant que celles-ci ne
soient proposées à l'adoption du conseil d'administration
de l'ANFR », faisait valoir l'autorité de régulation.
Le Conseil a aussi estimé « qu'un processus pérenne
d'attribution d'aides aux téléspectateurs est
indispensable » afin d'assurer la continuité de la
réception de la télévision. Ces brouillages peuvent être
liés « à des émissions étrangères ou en cas de pertes de
réception consécutives à des décisions du conseil liées à
la vie normale de la plate-forme de la TNT », et même
« se révéler tardivement ». Selon le CSA, les dispositifs
mis en place à l'occasion de ces deux décrets « ne
peuvent se substituer au fonds d'aménagement du
numérique (FAN) », a-t-il fait valoir.
CSA : lancement de la campagne 2015 sur la signalétique jeunesse
Le CSA a lancé vendredi sa campagne 2015 sur la
signalétique jeunesse, relayée à la télévision et à la
radio, a-t-il indiqué dans un communiqué. Les chaînes de
télévision vont rediffuser aux heures de grande écoute la
campagne produite par le Conseil en 2014, qui plaçait le
dialogue entre enfants et adultes au cœur de son
message. Les spots ont pour signature « Les images
violentes on doit les éviter, sinon il faut en parler » et « Les
images choquantes on doit les éviter, sinon il faut en
parler ». Pour la deuxième année consécutive, les radios
sont associées à la campagne à travers un message qui
fait écho à ceux des spots TV. Pendant toute la durée de la
campagne, un site dédié avec des pages interactives est
ouvert à l'adresse www.csa.fr/csajeunesse. Il propose un
espace de dialogue sur lequel les parents et les jeunes
peuvent poser des questions, un questionnaire pour aider
le Conseil à « mieux connaître » les attentes et les réactions
de ces deux publics. Un autre espace propose les conseils
du CSA en matière de contrôle parental, de contenus
choquants et de programmes jeunesse.
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Tél.: 01 44 78 04 78 – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
4/15
Institutionnel
Assemblée / Com. Affaires étrangères : inquiétudes sur l'avenir de l'audiovisuel extérieur de la France
Dans un avis publié au nom de la commission des
Affaires étrangères de l'Assemblée nationale sur le
projet de loi de finances pour 2016, les députés
Patrice Martin-Lalande (LR) et François Rochebloine
(UDI), ont fait valoir « leur inquiétude quant à l'avenir
de l'audiovisuel extérieur de la France ».
Dans ce rapport de 60 pages daté du 8 octobre, les
deux députés insistent sur le fait qu'« il manque une
vision à dix ou quinze ans de ce que doit être la
place de l'audiovisuel extérieur dans le paysage
audiovisuel français ». Ils regrettent « la modestie des
moyens financiers consacrés non seulement à la
consolidation des positions de France Médias Monde
(France 24, RFI et Monte Carlo Doualiya) et TV5 Monde,
mais aussi à leur développement ».
« Faut-il que la France soit la seule à ne pas s'investir
au plan audiovisuel en Amérique latine, dont les pays
émergents portent aujourd'hui une bonne partie de la
croissance mondiale, et alors même que notre pays y
bénéfice d'un véritable capital de sympathie ? Peut-on
oublier l'Asie, où notre audiovisuel extérieur œuvre à la
promotion de nos atouts économiques et culturels ? », se
demandent les députés. Ils préconisent d'autre part la
mise en place d'un « outil politique de pilotage de
l'audiovisuel extérieur de la France, où le ministère
des Affaires étrangères aurait un rôle accru ».
TV5 Monde très fragilisée par le piratage d'avril
La cyberattaque contre TV5 Monde l'a « fragilisée » et
l'obligera à dépenser une dizaine de millions d'euros
supplémentaires sur les prochaines années pour sa sécurité
informatique, selon le rapport. Rappelons que le 8 avril
dernier, la chaîne francophone avait subi une cyberattaque
menée par des inconnus se réclamant de l'organisation
Etat islamique. Ses émissions, reçues dans plus de
200 pays et territoires, avaient été coupées et remplacées
par un écran noir sur les onze chaînes du groupe. La chaîne
avait aussi perdu le contrôle de ses comptes Facebook et
Twitter, ainsi que de ses sites internet, qui affichaient tous
des revendications du groupe Etat islamique. Il avait fallu
plusieurs heures pour rétablir les programmes.
« Cette attaque aurait pu coûter la vie à TV5
Monde , elle va en tout état de cause fragiliser la
chaîne dans les années à venir, compte tenu des coûts
supplémentaires liés au renforcement de la protection
informatique », analysent les députés. L'impact
financier estimé s'élèverait à 4,8 millions d'euros en
2015 , 2,4 M€ a minima en 2016, et un peu plus
de 2 M€ par an , de façon pérenne pour les
années suivantes, notent les députés.
« Ce sont autant de dépenses d'investissements auxquelles
il faudra renoncer. Les bailleurs de fonds de TV5 Monde
doivent prendre la mesure de ce défi et s'engager à soutenir
financièrement la chaîne dans les prochaines années »,
écrivent les députés. Les actionnaires de TV5 Monde ont
prévu de se réunir les 26 et 27 novembre pour étudier le
budget 2016 de la chaîne.
Importance d'une diffusion partielle
de France 24 en espagnol
Sur la question d'un canal espagnol, Patrice MartinLalande et François Rochebloine soulignent par ailleurs
qu'« aucun grand acteur audiovisuel international ne
peut se passer de la première langue du continent
américain qui compte 400 millions d'habitants pour
110 millions de foyers dans une vingtaine de pays. La
langue espagnole, avec plus de 500 millions de locuteurs
dans le monde, est la 3e sur internet et la 2e sur Twitter ».
Ils précisent que cette offre doit « s'inscrire dans un cadre
budgétaire contraint et [que] le dispositif proposé doit être
raisonnable en matière de coût d'investissements ». Elle
pourra « fortement s'appuyer sur l'expertise de la rédaction
espagnole de RFI ainsi que sur le maillage historique du
réseau des radios partenaires sur le continent latinoaméricain ». « Vos corapporteurs soutiennent pleinement
ce projet et estiment que les sommes nécessaires à son
lancement en 2016 – qui se limitent à 1,5 M€, doivent
être débloqués par l'Etat », concluent les députés.
Rappelons que le lancement d'un canal en espagnol, en
plus des versions française et anglaise de France 24, est
un des axes majeurs du futur COM 2016-2020 qui est en
train d'être finalisé. Cette question devrait « faire
prochainement l'objet d'un arbitrage », selon la ministre de
la Culture et de la Communication Fleur Pellerin, dans une
réponse à une question écrite posée le 2 novembre par
Patrice Martin-Lalande (nos informations du 12 novembre).
Elle indiquait notamment que ce nouveau canal
« supposerait une charge importante pour la société, de
l'ordre de 7 M€ », soit 5,5 millions de plus que
l'estimation des deux députés. Une différence qui se justifie
puisque les députés parlent dans leur rapport d'une
« diffusion partielle ». Ils proposent « la production
quotidienne de 6 heures d'antenne en espagnol
(complétées de 18 heures de l'antenne France 24 en
français) », avec la localisation d'une rédaction en
Amérique latine (Bogota) et une unité de programmes à
Paris qui s'appuierait « sur l'expertise de la rédaction en
espagnol à RFI qui devrait alors être renforcée ».
France Médias Monde : la pdg auditionnée le 2 décembre à l'Assemblée sur l'exécution du COM 2014
La commission des Affaires culturelles et de l'Education
de l'Assemblée nationale, présidée par Patrick Bloche
(SRC), tiendra une réunion, ouverte à la presse et retransmise
en direct sur son site internet, le mercredi 2 décembre à
9h45, selon son agenda prévisionnel. Elle y procédera à
l'audition de Marie-Christine Saragosse, pdg de France
Médias Monde, sur l'exécution du contrat d'objectifs et
de moyens (COM) de la société en 2014.
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
5/15
Entreprises et marchés
TF1 : montée en puissance de MyTF1 Xtra ; arrêt de Wat en tant que site de destination
TF1 a pris la décision d'arrêter en février la plateforme Wat en tant que site de destination. Celle-ci sera
absorbée dans le nouveau label MyTF1 Xtra, dédié aux
contenus 100 % digitaux, a indiqué le groupe interrogé
par Satellifax. TF1 discute actuellement avec ses
partenaires (musique, entertainment…) afin de les
informer et d'identifier les contenus pertinents qui auront
vocation à rejoindre la nouvelle plate-forme. Les contenus
UGC sont d'ores et déjà exclus. Cette fusion n'aura
aucun impact sur les équipes.
Lancée en septembre, MyTF1 Xtra regroupe des
productions digitales exclusives (LeChrisMarques ou
Palmcakes, la Skizz Family, en partenariat avec Finder
Studios), des web séries sélectionnées pour leur potentiel
viral, comme Mortus Corporatus ou encore une sélection
de séries cultes et vintage comme Olive et Tom.
Wat, qui avait été créée en 2006, restera la solution
technique du player vidéo du groupe TF1.
Numericable-SFR : 750 000 € d'amende pour retard des paiement envers ses fournisseurs
Le ministère de l'Economie, des Finances et de
l'Industrie
a épinglé cinq entreprises, dont
Numericable-SFR (groupe Altice), pour des retards de
paiements envers leurs fournisseurs, selon une publication
mise en ligne vendredi sur le site de la DGCCRF, en
charge de faire respecter les règles sur les délais de
paiements. Depuis 2009, ces délais ne peuvent pas
dépasser 60 jours à compter de la date de facture ou
45 jours fin de mois.
La DGCCRF a infligé une amende de 375 000 euros
à l'encontre de Numericable et une amende du même
montant pour SFR, « pour des retards significatifs et
répétés dans le paiement des factures de ses
fournisseurs ». Ces décisions peuvent être contestées
par les entreprises concernées.
La DGCCRF note que les retards « sont gravement
préjudiciables à la rentabilité des entreprises créancières parce
qu'ils leur imposent d'obtenir des financements de court terme
auprès de leur banque ». Selon elle, « ces retards ont un
impact négatif sur leur trésorerie, sur leur compétitivité, voire,
pour les plus fragiles d'entre elles, sur leur existence ».
Ces sanctions sont publiées alors que le ministre de
l'Economie, des Finances et de l'Industrie Emmanuel
Macron tient ce lundi matin une conférence de presse sur
le thème de la réduction des délais de paiement. Une
étude du cabinet ARC dévoilée début novembre a montré
que les délais de paiement entre entreprises ont fortement
augmenté en 2015 malgré une amélioration de la
situation économique, suscitant l'inquiétude des chefs
d'entreprise vis-à-vis de leur trésorerie.
France Télévisions : début des séances d'échanges avec les salariés dans le cadre des assises
Les assises de France Télévisions ont commencé la
semaine du 16 novembre , a confirmé vendredi le
groupe public à Satellifax, sans donner plus de
détail sur le déroulement ou l'organisation de ces
séances d'écoutes et d'échanges entre la direction
et les salariés. Annoncées par Delphine Ernotte
Cunci dès son arrivée à la présidence du groupe, fin
août, ces assises devaient initialement se tenir à partir
du mois d'octobre (nos informations du 25 août). Elles
prennent la forme de réunions physiques et
décentralisées qui doivent permettre « d'associer
tous les salariés à un diagnostic partagé qui
pourra éclairer la stratégie de l'entreprise », avait
alors expliqué le groupe. Les assises sont animées par
des membres du Comex de France Télévisions, y
compris Delphine Ernotte Cunci.
Technicolor : acquisition de Cisco Connected Devices finalisée ; accord stratégique de collaboration
Technicolor a finalisé l'acquisition de Cisco Connected
Devices, l'activité de terminaux domestiques et de solutions
vidéo de Cisco pour un montant de 600 millions de
dollars (561 M€), a indiqué vendredi un communiqué du
groupe français. L'acquisition a été payée en numéraire
à hauteur de 450 M$ (421 M€), financés par une
augmentation de capital (nos informations du
16 novembre) et par de la dette nouvelle émise par le
groupe en octobre. En complément, Cisco a reçu
21 418 140 actions Technicolor nouvellement émises,
équivalant à 150 M$ (140,3 M€) au moment de
l'annonce de cette acquisition. A l'issue de cette opération,
Cisco détient 5,2 % du capital de Technicolor
« avec 16 795 834 actions soumises à une interdiction de
cession ("lock up") de 18 mois et 4 622 306 actions
soumises à une interdiction de cession de 12 mois »,
précise le communiqué. L'acquisition a déjà été finalisée
dans l'ensemble des juridictions « à l'exception du Brésil
où elle reste soumise à l'accord des autorités locales, et
de la Colombie où les activités de Cisco Connected
Devices sont conservées par Cisco dans l'attente de
l'accord des autorités compétentes ».
Hilton Romanski, vice-président senior et directeur de
la stratégie de Cisco, est nommé au conseil
d'administration de Technicolor avec effet immédiat.
Les deux groupes ont aussi annoncé un accord
stratégique de collaboration « qui vise au
développement et à la fourniture de solutions en matière
de technologies vidéo et très haut débit de nouvelle
génération, incluant notamment une coopération dans le
domaine des solutions et services pour l'internet des
objets ». Ils projettent des synergies « supérieures à
100 M€ sur base annuelle », qui devraient être
pleinement réalisées en 2018.
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
6/15
Industrie des programmes
France 3 / GMT : tournage du pilote d'Agathe Koltès avec Philippine Leroy Beaulieu
France 3 a lancé le 19 novembre le tournage du pilote
d'Agathe Koltès (2 x 52'), produit par GMT (Lagardère
Studios) et réalisé par Christian Bonnet (Boulevard du
Palais, Meurtres à Rouen…), a indiqué vendredi la
chaîne. Cette fiction policière écrite par Mélina Jochum
et Frédéric Videau retrace l'histoire d'Agathe Koltès,
interprétée par Philippine Leroy Beaulieu.
Ce commandant de police de 50 ans arrive à Vannes
pour prendre ses nouvelles fonctions, précédée de sa
réputation de grand flic. Ses nouveaux collègues ignorent
qu'elle est la mère de Mathilde Sirach, la toute jeune
commissaire de 30 ans (Hortense Gélinet) qui a tenté
en vain de s'opposer à son arrivée. Mathilde ordonne à
Agathe de garder le secret sur leur lien de famille pour
ne pas compliquer sa vie au commissariat. Les
retrouvailles entre la mère et la fille sont compliquées,
mais leurs enquêtes les amèneront pourtant à redécouvrir
la force de l'amour qu'elles se portent.
Le casting réunit aussi Arnaud Binard, Inès Melab,
Serge Riaboukine, Nadia Fossier et Philippe
Herisson.
La fiction bénéficie de l'aide logistique d'Accueil des
tournages en Bretagne. Le tournage se prolongera à
Vannes et dans le Morbihan jusqu'au 17 décembre.
France 3 : nouvel épisode de Capitaine Marleau avec Corinne Masiero et Victoria Abril en guest
France 3 a lancé mardi en Alsace le tournage du
troisième épisode de sa nouvelle série Capitaine
Marleau (90') produit par Passionfilms (Josée Dayan)
et Gaspard and Co, avec Corinne Masiero (Louise
Wimmer, Ainsi soient-ils…) dans le rôle-titre.
Après Gérard Depardieu, Hélène Vincent,
Catherine Wilkening, Jean-Claude Drouot et Jean
Benguigui dans le premier épisode, la série réalisée
par Josée Dayan accueille de nouveaux guests, parmi
lesquels Victoria Abril (Clem) et Irène Jacob. Dans ce
troisième opus intitulé Les mystères de la foi, le
capitaine Marleau va s'interroger sur les liens entre le
suicide d'une jeune Espagnole et la charismatique
abbesse qui dirige l'abbaye bénédictine voisine
(Victoria Abril). Aidée par le Père Vincent (Stéphan
Guerin-Tillié), un jeune et beau prêtre, elle sera
confrontée aux mystères de la foi… Le casting réunit
également Jeanne Cohendy, Cathy Bernecker,
Agathe Natanson, Vincent Martin et Aymeric
Demarigny. Le tournage se poursuivra jusqu'au
7 décembre.
Diffusé sur France 3 le 15 septembre dernier, le pilote
de Capitaine Marleau avait rassemblé 3,9 millions de
téléspectateurs (15,5 % de pda). Le tournage du
deuxième épisode s'est achevé début novembre en
Alsace. Il réunit entre autres Sagamore Stévenin (Falco),
Bulle Ogier, Jean-Pierre Marielle et Marius Colucci
(Les petits meurtres d'Agatha Christie).
France 3 : tournage de l'épisode 10 de Mongeville avec Macha Méril et Marie-Claude Pietragalla
Le tournage du dixième épisode de la série
Mongeville (90', Son et Lumière), avec Francis Perrin
dans le rôle du juge, a débuté samedi à Lyon, a indiqué
France 3. Dans cet épisode intitulé Légende vivante,
Martin Novak (Bruno Wolkowitch), professeur à l'école
de danse de l'Opéra, s'effondre en pleine répétition,
victime d'un empoisonnement au curare. Le juge
Mongeville et sa fidèle Valentine Duteil (Gaëlle Bona)
vont mener l'enquête. Le coupable se trouve-t-il parmi
ceux qui auraient eu intérêt à faire disparaître cette
légende de la danse ou plutôt dans son passé trouble et
réécrit à l'aune de sa célébrité ? Parmi les personnages
principaux, on retrouve Macha Méril mais aussi la
danseuse et chorégraphe Marie-Claude Pietragalla,
par ailleurs juré dans Danse avec les stars sur TF1. Le
casting réunit également Pierre Aussedat, JeanPhilippe Lachaud et Christiane Bopp. Le tournage se
poursuivra jusqu'au 18 décembre.
Prime Entertainment Group : contrats de vente avec plusieurs chaînes francophones dont France 3
Prime Entertainment Group (PEG) renforce sa
présence sur les territoires francophones en concluant
plusieurs contrats avec des chaînes françaises et
canadiennes, a annoncé vendredi la société de
production et de distribution. France 3 Corse a fait
l'acquisition de huit documentaires, dont Jean Piat, une
aventure libanaise (A propos Productions) et Un jour à
Jérusalem (Y.N Productions). France 3 Paca a de son côté
acheté Guillaume Nery, en quête de profondeur (Giraf
Prod) qui suit le parcours du champion apnéiste français.
Par ailleurs, le groupe public Radio-Canada a acheté
trois programmes de Giraf Prod : La véritable histoire de
Madonna, La véritable histoire d'Angelina Jolie et
L'album secret de Clint Eastwood.
En outre, la chaîne gabonaise 3A Telesud a
récemment fait l'acquisition de Content d'être Là
(26 x 26', Campagnes TV), et d'Escapades (100 x 8',
Warm Up) tandis que Gabon Télévisions vient
d'acquérir la série Portraits d'un autre monde (24 x 14',
Narrative). Enfin, l'île Maurice a également signé un
deuxième package de plusieurs centaines d'heures de
programmes issus de Ma Chaîne Sport et Ma Chaîne
Bien-être (groupe MCS TV).
PEG indique dans son communiqué compter
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
7/15
aujourd'hui dans son catalogue « plus de
3 000 heures de programmes d'origine française,
Industrie des programmes
beaucoup de documentaires, mais aussi du lifestyle, du
bien-être ou du sport ».
G-B / ITV : trois nouvelles séries commandées, dont la relance de Cold Feet
Le groupe ITV, qui s'est récemment distingué par la
qualité de ses fictions (Downton Abbey, Grantchester…),
vient de commander trois nouvelles séries,
notamment une série médicale auprès du producteur
Tiger Aspect (Endemol Shine Group), connu notamment
pour Ripper Street et Mr. Bean. Intitulée The Good
Karma Hospital (6 x 60′), la série, créée et écrite par
Dan Sefton (Mr Selfridge, Death in Paradise) se déroule à
Goa en Inde et suit le quotidien d'une équipe de
médecins britanniques et indiens dans un hôpital de
campagne. Le tournage commencera l'année prochaine.
ITV a également commandé une minisérie d'horreur
en trois parties, Him, auprès de Mainstreet Pictures et
signée Paula Milne (The Virgin Queen, The Politician's
Husband…). Him (Lui) retrace l'histoire d'un garçon de
17 ans, qui dissimule un pouvoir surnaturel hérité de son
grand-père. Lorsque sa demi-sœur de 17 ans emménage
dans le foyer familial, tous deux ressentent une forte
attirance l'un pour l'autre… Le tournage commencera en
janvier dans la banlieue londonienne.
Enfin, ITV va relancer la comédie Cold Feet, très populaire
en Grande-Bretagne, 13 ans après son arrêt. Les
téléspectateurs retrouveront James Nesbitt (The Missing,
Monroe…), Robert Bathurst, Hermione Norris, John Thomson
et Fay Ripley. Le tournage de cette série de 8 épisodes aura
lieu à Manchester en janvier. Il s'agit d'une production
Big Talk Productions, propriété de ITV Studios. Mike
Bullen, créateur de la série, en sera le producteur délégué.
Cold Feet avait été diffusée de 1997 à 2003 sur ITV1.
En France, elle avait été programmée en 2001 sur TF6.
Les trois séries seront distribuées par ITV Studios
Global Entertainment.
___________________________________________________Radio
France Télévisions : lettre ouverte de la CGT pour garantir le respect des radios en outre-mer
Le syndicat UCSA CGT de France Télévisions a rendu
publique jeudi une lettre ouverte à Delphine Ernotte
Cunci, présidente du groupe public, dans laquelle il
l'interpelle sur la situation des radios dans le réseau
ultramarin. Selon le syndicat, la direction du réseau
Outremer tend à « regrouper les rédactions radio, télé et
internet » et « veut faire peser sur les effectifs de la
radio » les ajustements et les suppressions de postes.
Dans son courrier, l'UCSA CGT demande notamment à
la présidente du groupe que son discours en faveur du
respect de la diversité à France Télévisions « se
traduise dans les faits, à commencer par la garantie
du respect [des] radios ». « Nos radios ont toute leur
place au sein du groupe audiovisuel France
Télévisions et ne pourront jamais être reprises par
une société comme Radio France, sauf à vouloir
supprimer tous les programmes en langues vernaculaires
de cette antenne dans les Outremer », font valoir les
auteurs de la lettre. Avant d'ajouter : « Nous comptons
bien les défendre lors des assises France
Télévisions ». Rappelons que les assises ont commencé
la semaine du 16 novembre (lire aussi en rubrique
« Entreprises et marchés »).
Le syndicat déplore notamment les budgets « chaque
année rabotés », mais aussi les suppressions de
postes de rédacteurs en chef radio dans les stations,
des débats télévisés « diffusés en direct sur l'antenne
radio sans écriture radiophonique » et qui deviennent
« incompréhensibles sans l'image »… « La méthode
utilisée, une fois encore contre l'intérêt de nos publics,
cache à peine une volonté ferme de liquider petit à
petit les rédactions radio du réseau », affirme-il.
____________________________________________________ OTT
Netflix : opération de recrutement sur vente-privee.com
Netflix a profité du lancement, vendredi, de sa
nouvelle série Marvel Jessica Jones pour proposer une
opération de carte cadeau via l'offre Kooroo de
vente-privee.com, dédiée aux lancements de nouveaux
produits. A partir de vendredi 7h, vente-privee.com
proposait de « découvrir la nouvelle série Netflix » grâce
à une carte cadeau de 25 euros offerte (contre 4 € de
frais de port). En début de matinée, l'offre était déjà
épuisée. Cette carte cadeau reprend la mécanique des
offres lancées au début de l'été chez Auchan et
Micromania (nos informations du 29 juin).
La carte cadeau est envoyée par courrier et doit être
activée sur le site de Netflix. Elle permet alors de choisir
un abonnement ou de recharger son compte en utilisant
le code PIN indiqué au dos de la carte. Ces opérations
effectuées, l'utilisateur accède à tout l'univers de la plateforme SVOD. Lors d'une création de compte, le premier
mois reste gratuit. Lorsque le solde de la carte cadeau
s'approche de zéro, Netflix envoie un e-mail de rappel à
l'utilisateur. Si le solde n'est pas suffisant pour payer un
mois complet, celui-ci reste abonné pendant un mois
partiel. Pour continuer à utiliser le service une fois le
crédit de la carte cadeau épuisé, il doit en ajouter une
nouvelle ou fournir un mode de paiement valide.
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Tél.: 01 44 78 04 78 – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
8/15
OTT
Belgique : l'offre VOD ÿ RTL à l'infini Ÿ s'enrichit et devient OTT
Alors que RTL Belgium proposait déjà depuis 2007 à
ses clients une plate-forme de VOD accessible depuis son
téléviseur, RTL à l'infini, ce service dispose désormais
d'une version OTT, accessible donc depuis n'importe
quel support via une simple connexion internet, a
annoncé le groupe ce jeudi. Les utilisateurs peuvent
désormais accéder aux contenus des trois chaînes RTL
Belgium (RTL-TVI, RTL Club et Plug RTL) à tout moment, à
la carte (VOD) ou via une des nouvelles formules
d'abonnement (SVOD).
« Toutes les émissions de ces trois chaînes ainsi que
des films Disney peuvent être regardés en souscrivant
à l'abonnement RTL Sélection (5,95 euros) », précise
le communiqué. L'option d'abonnement Séries Pass
(4,95 €) offre quant à elle plusieurs séries en avant-
première et les séries diffusées en catch-up, mais
également « certaines séries américaines inédites en
version originale sous-titrée français disponibles
24 heures après leur diffusion américaine ». A noter
que les séries en avant-première restent accessibles à
la carte trois semaines avant leur diffusion à la
télévision. Précisons que les deux formules RTL
Sélection et Séries Pass peuvent être fusionnées et
sont alors proposées à 8,95 €.
Selon le journal Le Soir, la consommation TV linéaire
reste largement majoritaire face au non linéaire (94 %
contre 6 %) pour les programmes de RTL Belgium. Avec
ce nouveau service OTT, RTL espère développer ce mode
de visionnage et concurrencer Netflix, présent sur le
marché belge depuis septembre 2014.
________________________________ Vidéo, vidéo à la demande
TF1 / Beaubourg Audiovisuel : Profilage en DVD/VOD dès le 11 décembre
La saison 6 de Profilage (Beaubourg Audiovisuel –
10 x 52'), avec Odile Vuillemin et Philippe Bas dans
les rôles principaux, sera disponible en DVD et VOD à
partir du 11 décembre, a indiqué TF1 vendredi.
Lancé le 5 novembre dernier, ce 6e opus est diffusé
tous les jeudis à 20h55 jusqu'au 10 décembre.
Rappelons qu'une saison 7 est prévue malgré le départ
de l'actrice Odile Vuillemin.
Prix public conseillé : DVD : 19,99 € – VOD : à partir
de 1,99 € par épisode.
__________________________________________________ Justice
Fermeture radios locales NRJ : un adolescent mis en cause pour apologie du terrorisme
Un Normand de 15 ans se voit reprocher des faits
d'apologie du terrorisme pour avoir diffusé sur les
réseaux sociaux des menaces d'attaques terroristes
qui ont provoqué la fermeture jeudi dernier des stations
locales du groupe NRJ (NRJ, Chérie FM, Nostalgie –
nos informations du 19 novembre), a-t-on appris samedi
de source judiciaire.
L'adolescent de Ouistreham (Calvados) avait publié sur
les réseaux sociaux des propos menaçants les studios de
NRJ d'une attaque terroriste, quelques jours après les
attentats du 13 novembre à Paris. Les salariés des
stations locales avaient été priés par leur direction
de rester chez eux par sécurité et de ne pas se
rendre au travail.
Le jeune homme a été remis en liberté vendredi, mais sera
prochainement pris en charge par les services de la
Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) pour une
évaluation avant d'être convoqué aux fins de mise en
examen devant un juge des enfants début décembre, a
précisé la procureur de la République de Caen, Carole
Etienne. Il aurait reconnu une « mauvaise blague », mais
« on ne peut pas forcément se contenter de dire "c'est une
mauvaise blague", ça mérite des éclaircissements », a-t-elle
considéré. « Il semblerait qu'il s'agisse d'une plaisanterie de
très mauvais goût. Néanmoins, nous avons pris la décision
de dispenser d'activité et donc de présence dans les
locaux, l'ensemble des collaborateurs », travaillant dans
les antennes locales, avait expliqué le groupe NRJ dans un
mail interne diffusé à ses salariés mercredi. Le groupe avait
saisi les autorités judiciaires de ces menaces.
_____________________________________________Disparitions
G-B : mort de Peter Dimmock, icône de la BBC à l'origine de la diffusion du couronnement de la reine
est mort à l'âge de 94 ans, a annoncé la BBC ce samedi.
Peter Dimmock, qui a joué un rôle primordial dans le
développement de la télévision en Grande-Bretagne en
Dimmock avait également organisé la couverture par le
diffusant le couronnement de la reine Elisabeth II en 1953,
groupe public des obsèques en 1965 du Premier
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
9/15
ministre Winston Churchill, et inauguré la fonction de
présentateur de grands événements sportifs de la BBC.
« Peter Dimmock a été un véritable pionnier de la
télévision », a déclaré le dg de la BBC Tony Hall. Pour
Paul Fox, ancien chef de BBC One, en persuadant les
autorités de l'époque que le couronnement de la reine
devait être télévisé, Peter Dimmock « a fait naître la
télévision dans ce pays ». « Plus de 20 millions de
personnes ont regardé le couronnement, dont la
majorité à l'extérieur de leur foyer. Et en douze mois les
licences de télévision avaient doublé », a-t-il raconté.
« Winston Churchill était contre, plusieurs membres de
son gouvernement étaient contre, et je ne pense pas que
Disparitions
la reine avait même été consultée à ce stade », avait
expliqué Dimmock. « Nous avons utilisé toutes les ruses,
car les gens voulaient voir et méritaient de voir le
couronnement ». « Il y avait une règle selon laquelle
aucune caméra ne devait approcher de la reine à plus
de 9,15 mètres », a-t-il raconté. Et en leur démontrant
qu'avec un objectif de 2 pouces (5 cm) la reine
semblerait sur l'écran se trouver à « plus d'un kilomètre »,
les autorités ont été satisfaites, a expliqué Dimmock, qui
a travaillé pendant trente-et-un ans pour la BBC. « Ce
qu'elles ne savaient pas, c'est que j'allais utiliser du
12 pouces (plus de 30 cm) et que cela donnerait le
meilleur close-up de la reine qu'on n'avait jamais eu. »
André Valmy : décès du comédien, à 96 ans
Le comédien André Valmy est décédé mercredi
18 novembre à l'âge de 96 ans à son domicile de Nice,
a annoncé sa famille vendredi. « Je suis devenu
comédien absolument par hasard. Mon père était
concierge au Théâtre Antoine mais ne voulait pas de
comédiens dans la famille », aimait à répéter l'acteur,
qui incarna une cinquantaine de rôles au cinéma
entre 1940 et 1965. A la télévision, il en interprétera
presque autant, entre 1954 et 1981. Il jouera ainsi
l'inspecteur Denys dans L'inspecteur mène l'enquête
(1962-1963, RTF, 39 x 26'), apparaîtra dans plusieurs
numéros de La caméra explore le temps (1958-1966,
RTF/ORTF) ainsi que dans la série Le tribunal de
l'impossible (1967-1970, ORTF), interprétera le rôle de
Gibassier dans Les Mohicans de Paris (1973, 1975,
Maintenon Films) ou encore celui de Clémenceau dans
Emile Zola ou la conscience humaine (1978, A2-SFP).
Mais comme il se plaisait à le souligner : « Ma carrière
c'est à peu près 70 % de doublage, 20 % de théâtre et
10 % de cinéma-télévision. » C'est ainsi qu'il a prêté sa
voix à des comédiens américains comme Walter Matthau,
George C. Scott, George Kennedy ou Robert Shaw, pour
ne citer que ceux qu'il a le plus régulièrement doublés. Et à
la télévision, il doublera James Arness dans les séries
Gunsmoke (Le justicier) et La conquête de l'Ouest, Brian
Keith dans Le juge et le pilote, George Gaynes dans
Punky Brewster et George C. Hall dans Les aventures du
jeune Indiana Jones, diffusée en 2013 sur France 4.
_______________________________ Nominations, mouvements
Circom Regional : secrétaire général
Fernando R. Ojea, directeur de la communication de
la Compagnie de radio-télévision de Galice, a été élu
secrétaire général de l'Association européenne des
télévisions régionales (Circom Regional). Jusqu'à la
prochaine conférence annuelle de l'association, en
mai 2016, il assumera sa nouvelle fonction
conjointement avec l'actuel secrétaire général, Johan
Lindén (SVT). Fernando R. Ojea participe aux travaux du
Circom depuis 2010. Il était notamment membre du
comité exécutif de l'organisation.
Fondé en 1983, Circom Régional est un réseau
audiovisuel qui a pour mission d'initier des
coproductions au niveau interrégional et de
développer les échanges de programmes. Il est présidé
par Jean-Marc Dubois, directeur du développement de
France 3.
_____________________________________________Programmes
Canal+ : retour des Guignols de l'info le 14 décembre
Les Guignols de l'info font leur rentrée, dans une nouvelle
formule, le lundi 14 décembre, à 20h50 en crypté sur
Canal+ (et en clair dans la soirée sur Dailymotion et
canalplus.fr), et le dimanche à 14h35 en clair sur Canal+,
a annoncé la chaîne vendredi dans un communiqué.
Décors, situations, rencontres : tout bouge ! Même la
famille des marionnettes s'agrandit…, précise Canal+.
les
Guignols
Principale
nouveauté :
s'internationalisent et parlent désormais à un public
mondial avec des sketches en anglais et en espagnol,
à retrouver sur Dailymotion (groupe Vivendi).
Le nouveau JT live des Guignols couvrira les news
françaises et internationales, le sport, la pop culture, le
web – et tous les autres sujets d'actu qu'ils pourront se
mettre sous la dent, précise le communiqué.
Autre nouveauté : les caméras se promènent dans les
coulisses du journal avec des séquences au cœur de la
newsroom, dans les loges et à la machine à café.
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
10/15
Programmes
Canal+ / Les Films du Worso : Groland le gros métrage, le samedi 19 décembre en prime time
L'émission satirique Groland de Canal+ passe en
grand format. Le samedi 19 décembre, la chaîne
diffusera en prime time, Groland le gros métrage, une
comédie de 90 minutes écrite et réalisée par Christian
« Moustic » Borde (alias Jules-Edouard Moustic) et
Benoît Delépine. Produit par Les Films du Worso
(Sylvie Pialat), elle réunit notamment Gérard Touillon,
Camille Bardery, François Neycken, Francis Kuntz,
Gustave de Kervern, Christophe Salengro ou encore
Franck Bellocq.
Téléthon 2015 : changement de lieu pour la manifestation
La 29e édition du Téléthon se déroulera comme
prévu les 4 et 5 décembre prochains avec Marc
Lavoine comme parrain, a indiqué vendredi France
Télévisions. Toutefois, en raison des attentats de Paris,
le groupe public a déplacé la manifestation du
Champ-de-Mars vers l'hippodrome de Longchamp, un
« site fermé, sécurisé et non accessible au public »,
précise un communiqué.
La tour Eiffel continuera d'accueillir le compteur des
dons. Le groupe public maintient son dispositif en région
avec les 6 villes ambassadrices (Avignon, Maussane-
les-Alpilles, Roanne, Saint-Etienne, Beauvais et SaintValéry-en-Caux), ainsi que « l'opération des Tours de
France » qui illuminera le 36 37, en particulier la Tour
Montparnasse à Paris. Tous les artistes prévus ont
confirmé leur participation.
Fleur Pellerin : invitée ce lundi matin des 4 vérités sur France 2
Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la
Communication, sera ce lundi l'invitée de Roland Sicard
dans Les 4 vérités, diffusées à 7h38 sur France 2, a
indiqué vendredi le ministère.
______________________________________________ Audiences
6ter / FremantleMedia : succès pour le lancement de Storage Wars France
Le lancement de la version française de Storage Wars
(10 x 52'), le format star d'AETN, produite par
FremantleMedia, a réuni près de 541 000
téléspectateurs, soit une pda de 2,3 % samedi soir en
prime time sur 6ter. La filiale du groupe M6 s'est classée
7e chaîne nationale et deuxième de l'ensemble des
chaînes de la TNT, derrière les Simpson sur W9
(638 000 téléspectateurs pour une pda de 2,8 %).
Storage Wars France : enchères surprises est leader,
toutes chaînes TNT confondues, auprès de la cible des
femmes responsables des achats, se félicite la
chaîne.
_______________________________________ Au fil des tweets...
VSD's tweets : Bruxelles, Alliot, Maubert, Jacob, Aphatie, Nataf, Says, Rogard, Achour, Morandini, Larue...
Une sélection, parfaitement arbitraire, de tweets qui nous ont amusés ou instruits. Ou pas. L'orthographe et la syntaxe
d'origine sont conservées… sauf exception charitable !
Vos avis, vos suggestions : [email protected] ou @joelwir ou @satellifax.
@svandeput Police are asking the public not to report their movements on social media, please support & rt
#BrusselsLockdown
@PolFed_presse Par sécurité, veuillez respecter le silence radio sur les médias sociaux concernant les opérations de
police en cours à #Bruxelles. Merci
@CrisiscenterBE Merci aux médias et citoyens pour leur collaboration au silence médiatique demandé ds le cadre des
actions judiciaires #BrusselsLockdown
@JulienAlliot [TV] Après @EnvoyeSpecial & @Compldenquete jeudi, au tour de @ZoneInterdite & @EnqueteExclu de
fusionner en direct.
@EmmanuelMaubert La force des témoignages dans @7a8 @TF1 !! "Un chagrin sans haine". Une leçon de dignité
pour nous tous ! #Paris #NotAfraid @tdemaiziere
@remijacob Ce soir dans @7a8 sur @TF1, émouvant hommage aux soignants (médecins, infirmiers..) qui ont été
exemplaires lors des attentats.
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
11/15
Au fil des tweets…
@jmaphatie Curiosité… La Tour Eiffel que l'on voit dans le 20h de @TF1 n'est pas bleu-blanc-rouge… Vieux fond
d'écran…
@FredericSays @jmaphatie @TF1 un seul côté de la tour Eiffel est colorisé. Les caméras de @TF1 ne doivent pas donner
sur celui-ci… ?
@vnataf @FredericSays @jmaphatie @TF1 en effet TF1 et ses caméras sont situées sur le côté de la Tour… pas
d'archives donc mais la réalité :-)
@jmaphatie @vnataf @FredericSays @TF1 donc, pas une image d'archive… Merci d'avoir répondu à cette question
importante
@vnataf @jmaphatie @FredericSays @TF1 ça avait l'air important pour vous en tout cas
@jmaphatie @vnataf @FredericSays @TF1 disons que ce n'était pas dans mes premières préoccupations du jour mais
quand même,…
@Nain_Portekoi J'attends avec impatience le moment où BFM TV va parler pendant des heures du fait que les médias
belges n'ont pas parlé pendant des heures.
@Nain_Portekoi En même temps si @BFMTV devait attendre la fin des opérations policières en France on n'aurait pas
d'infos avant février. Au mieux.
@SylvieTellier Embarquement pour le vol #MissFrance direction Tahiti merci à tous !!! @AirTahitiNuiFR @TahitiTourism
@canalplus Nouveaux records de saison pour @LeTubeCanal et @Groland, 2e audience de la saison pour
@lesterriens !
@MorandiniFrance @NRJ12lachaine nous indique qu'elle va déprogrammer pour la 2e fois #FaceAFrance mardi
prochain en raison de l'actualité. #TousUnis
@LarueFabrice Record de la saison hier pour @HarryLeJeu avec 11,5 % pdm soit près d'1 M de tlps ! Bravo aux
équipes @GroupeTelfrance #Bignose @sebastienfolin
@mediaslemag Merci à ceux qui nous ont envoyé un #dessindelasemaine #MédiasleMag. La semaine prochaine nous
choisirons à nouveau un dessin de spectateur.
@lolobababa [Laurent Baffie] Etant contre la guerre, les attentats, la famine et la pollution j'ai décidé de me présenter
au concours de Miss France. Qui me soutient ?
@Nagui A fond derrière toi @lolobababa
@Tof_Beaugrand @Nagui @BertrandVipTv @lolobababa tu as mon soutien aussi mon Laurent ; et comme en plus t'as
un joli petit cul
@joelwir FTVZoom en Airplay ? fonctionne ok, contrairement à ce que j'indiquais : erreur de test, boitier en VPN et
pas l'iPhone ! cc :@antuan
@sergesurpin Superbe soirée Lang Lang sur @mezzo_tv ce soir. Ça nous fait du bien
@BrunoMasure #mediaslemag les médias ont moins deconné / Janvier parce que hélas tout a été "réglé" en 3 heures
Je n'ose imaginer un long siège Bataclan
@sanjaydhumieres @YvesCalvi et tous les invités sont absolument passionnants dans @Mediaslemag aujourd'hui.
Bravo @mediathom + l'équipe. #MediasLeMag
@sanjaydhumieres Pour @YvesCalvi il était important de montrer les images diffusées par @m6 dans son émission
#66Minutes @Mediaslemag #MediasLeMag
@FremantleMedia Excellent démarrage pour #StorageWarsFrance sur @6terofficiel avec 541 000 téléspectateurs
2,8 % et 3e chaîne de la TNT !!
@RomainMOUTON saison 1 de @VersaillesCANAL terminée grâce à @canalplus à la demande. Captivant !
Vivement la saison 2
@EmmanuelMaubert Le problème avec @TTBonTV sur @ParisPremiere c'est qu'on a envie de TOUT goûter et manger !
Super émission ! #Miam #SansModeration
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
12/15
Au fil des tweets…
@DALS_TF1 Samedi prochain, plongez dans le monde merveilleux de @DisneyFR avec la grande soirée #DALSDisney
sur @TF1
@AudeDassonville Une pub pour un médicament qui s'appelle D-Stress sur @BFMTV #eurk2
@JLMelenchon Très déçu par l'ampleur des coupes faites dans mes propos chez Ardisson. #SLT #CanalPlus
@chrisesquerre Ce Hemingway qui surfe sur les événements avec son bouquin… pffff
@joelwir 1/2 "A mi-parcours" sur Rousselet 730 p et 969 g sur papier. 0 g supp sur Kindle (209 g). J'ai acheté les 2
et j'alterne selon lieux lecture
@joelwir 2/2 Financièrement lourd : 23,99 € + 16,99. Idée pour relancer vente en librairie : offrir version Kindle
quand achat papier. cc @fandoetlis
@joelwir (suite) mais manque le handover : se positionner automatiquement sur la dernière page lue quel que soit le
support. Comme chez @NetflixFR !
@cioluloid @joelwir @fandoetlis C'est ce que fait @publienet depuis toujours, mais désespérément peu suivis par
d'autres éditeurs. Pourtant si évident
@fandoetlis @joelwir Disons une version numérique. Tu as raison le livre est alerte et pétillant. Je suis un inconditionnel
d'André Rousselet
(Tweets relevés les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 novembre)
_________________________________________ Revue de presse
Notre revue de presse se veut un aperçu du secteur, vu par les autres médias (presse papier, presse en ligne,
télévision, radio), en complément de nos propres contenus. Ainsi qu’il est de tradition pour toute revue de presse, les
opinions exprimées et les faits mentionnés ne doivent pas être considérés comme reflétant les vues de notre rédaction.
Matthieu Pigasse : l'homme d'affaires intéressé par Europe 1, LCI ou iTELE
(Matthieu Pigasse, interrogée par Léa Salamé, GQ, vendredi 20 novembre)
[Alors que Matthieu Pigasse, déjà coactionnaire du
groupe Le Monde et de L'Obs, propriétaire des Inrocks et
de Radio Nova va lever en décembre 500 millions
d'euros avec son ami Xavier Niel et le producteur PierreAntoine Capton pour fonder Mediawan.]
[…] Q : Pardonnez-moi, mais Patrick Drahi vous a un
peu devancés, non ? Il a racheté Next, BFM et RMC. Il
va falloir vous dépêcher d'acheter une chaîne de télé !
LCI, vous êtes toujours candidat ?
Matthieu Pigasse : Oui, toujours, nous regardons
toutes les opportunités. Pour le plus grand plaisir du
président de TF1, Nonce Paolini, qui chaque fois est ravi
parce qu'il trouve qu'on s'exprime trop publiquement
(rires). Il m'envoie des lettres gratinées !
Q : Europe 1, ça vous intéresse ?
ME : Si Europe 1 était à vendre, pourquoi pas ! C'est
quelque chose que l'on considérerait.
Q : Et iTELE ?
ME : Si LCI nous intéresse, vous pouvez considérer
qu'iTELE nous intéresse…
Q : Une chaîne d'info de manière générale…
ME : Exactement. Je pense qu'un des objectifs de
développement, pour plusieurs raisons, financières et
éditoriales, pour le groupe Le Monde, c'est une chaîne
d'info.
Q : Et la stratégie de Vincent Bolloré, vous la
comprenez ? Les Guignols en crypté, les audiences qui
chutent ? Vous la voyez « l'insoumission » justement,
l'impertinence sur Canal, nouvelle formule ?
ME : (Silence) Non. Je pense que tout ce qui réduit
l'impertinence d'un média, chaîne de télévision ou autre,
va dans le mauvais sens. Mon sentiment, c'est qu'il s'est
trop exposé. Du coup, il donne une coloration à la
chaîne qui produit un phénomène de rejet.
Q : Une coloration politique ?
MP : Éditoriale. Donc politique, au sens large.
Q : Vous diriez que c'est un grand prédateur ?
MP : Oui, et je salue son efficacité de prédateur. Il
assume. Il chasse parce qu'il a cet instinct naturel, il
repère la proie et il la capture. Je pense que Niel, Bergé
et moi sommes dans une logique très différente : celle du
sens. C'est plus romantique, mais c'est la différence
fondamentale entre Bolloré et nous. […]
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
13/15
Revue de presse
Journaux télévisés : combien les éditions spéciales coûtent-elles aux chaînes ?
(Sarah Lecoeuvre, lefigaro.fr, vendredi 20 novembre)
[…] Philippe Nouchi, directeur de l'expertise média à
l'agence VivaKi Advance, a calculé le coût de l'édition
spéciale de TF1 déployée le 13 novembre dès 22h50 :
« 7 écrans publicitaires ont été supprimés après le
match. TF1 a ainsi perdu 1,3 million de recettes
potentielles brutes sur la journée », estime-t-il en
comparaison aux chiffres de l'an passé. Le prix du spot
diffusé à la fermeture du match étant élevé :
36 000 euros les 30 secondes. Finale de Secret Story
oblige, le prix des autres spots prévus plus tard s'élevait
à 14 700 euros les 30 secondes. Sur l'ensemble du
week-end, la chaîne privée ne perd pas moins de
7,3 millions d'euros bruts de chiffre d'affaires, soit
3,3 millions d'euros nets. Concernant le 18 novembre,
jour de l'assaut à Saint-Denis, on estime la perte nette
pour TF1 à 400 000 euros. Du côté de France 2,
l'édition spéciale du vendredi 13 novembre ne
représente quasiment aucune perte car, en temps
normal, plus aucun spot publicitaire n'est diffusé après
20h. Philippe Nouchi estime à 87 000 euros la perte
brute sur le vendredi et 507 000 euros la perte brute et
commerciale de la chaîne sur le week-end. On notera
une perte plus marquée pendant la journée du samedi.
Le jour de l'assaut, la chaîne a perdu 600 000 euros
net. Egalement mobilisée pendant le week-end qui a
suivi les attentats parisiens, M6 a perdu 1,6 million
d'euros en valeur nette sur les deux jours. La chaîne
privée enregistre sa plus forte perte pendant la journée
du dimanche. Aucun impact le 18 novembre puisque la
« petite chaîne qui monte » n'a pas retransmis l'assaut
du Raid et de la BRI. Toutefois, ces chiffres sont à
relativiser. Toujours d'après l'expert, sur le long terme,
la chaîne peut rattraper cette perte : « Cette somme est
ce qu'on appelle une perte sèche. Les écrans
publicitaires annulés peuvent être diffusés sur une autre
case de la chaîne, en priorité le même jour ou, si ce
n'est pas possible, sur la période de vagues (environ
trois semaines). Une partie de ce montant est ainsi
réinvestie sur les jours suivants », précise-t-il. […]
Hadopi : le secrétaire général Eric Walter réintégré puis aussitôt suspendu
(Marc Rees, nextinpact.com, vendredi 20 novembre)
[Alors que la justice a ordonné fin octobre la
réintégration du secrétaire général Eric Walter, remercié
début août sur fond de mésentente entre lui et Mireille
Imbert-Quaretta, présidente de la commission de la
protection des droits de l'Hadopi.]
[…] Voilà quelques jours, la Hadopi a bien fait un
pourvoi devant le Conseil d'Etat contre cette décision,
mais cette procédure prend plusieurs mois et surtout, elle
n'est pas suspensive. Bref, la Haute autorité se devait de
suivre la décision du tribunal administratif… Mais c'était
sans compter un dernier lapin dans le chapeau. Dans sa
riposte graduée contre Eric Walter, la haute autorité a
visiblement trouvé un nouveau foyer d'infection : elle lui a
adressé ce 16 novembre deux courriers, comme nous
l'ont confirmé plusieurs sources convergentes. Dans le
premier, elle lui annonce qu'il est bien réintégré, et dans
le second, qu'il est immédiatement suspendu de ses
fonctions. Les causes exactes de cette suspension ne nous
ont pas été communiquées. […] « On se moque du
jugement du tribunal administratif. Je vais naturellement
continuer à me battre », a réagi Eric Walter.
Canal+ : bras de fer entre la chaîne et le commentateur Grégoire Margotton sur ses indemnités de départ
(Julien Bellver, puremedias.com, vendredi 20 novembre)
[Alors que le quotidien L'Equipe révélait début
novembre que le commentateur serait sur le départ.]
Malaise au service des sports de Canal+. Grégoire
Margotton, 23 ans de maison, souhaite quitter la
chaîne cryptée. Il voulait profiter du plan de départ
ouvert cet été après la fermeture de Sport+ pour aller
voir ailleurs, chez TF1 selon nos informations. La chaîne
« dément formellement » de son côté des discussions
avec le journaliste. « Canal+ veut l'obliger à
démissionner », explique un cadre de la rédaction. Pour
éviter de lui payer d'importantes indemnités : 23 ans
d'ancienneté, c'est 23 mois de salaires bruts au
minimum. Une somme très importante. « Ce serait le
jackpot pour lui, Canal+ ne veut pas payer, ils l'ont
donc sorti du plan de départ », poursuit cette même
source. Grégoire Margotton reste donc à Canal+ pour
l'instant, ce qui crée une certaine confusion au sein
d'une rédaction très bousculée ces derniers mois.
Grégoire Margotton est bien connu des amateurs de
football. Le journaliste sportif a ainsi été pendant des
années le commentateur de l'affiche de Ligue 1 du
dimanche soir sur Canal+ avec Christophe Dugarry ou
Franck Sauzée, Laurent Paganelli et Philippe Doucet. Il
a aussi présenté la grande soirée de Ligue des
champions avec la journaliste Nathalie Iannetta mais
aussi commenté plusieurs épreuves d'athlétisme pour la
chaîne cryptée.
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
14/15
Revue de presse
Coupe Davis : la finale finalement diffusée en intégralité sur Canal+
(lequipe.fr, vendredi 20 novembre)
[Alors que L'Equipe avait annoncé plus tôt dans la
semaine que la finale de la Coupe Davis ne serait pas
diffusée sur une chaîne du groupe Canal+ cette année
mais plutôt sur France Télévisions.]
Bonne nouvelle pour les amateurs de tennis. Le groupe
Canal+ a finalement décidé de diffuser en direct
l'intégralité de la finale de Coupe Davis entre la Belgique
et la Grande-Bretagne sur sa chaîne Canal+, décalé du
27 au 29 novembre. Initialement, un simple résumé
devait être proposé aux abonnés. L'événement sera donc
bien diffusé en France. Pour rappel, le groupe France
Télévisions avait un moment songé à diffuser la finale
après la rétractation éphémère du groupe Canal+. Pour
l'instant, une diffusion en clair n'est donc pas à l'ordre du
jour.
Fiction : ÿ Ce projet est trop bien pour nous Ÿ, entend-on à France Télévisions
(Martine Delahaye, Le Monde, dimanche 22 novembre)
[…] Après avoir reconnu les qualités de la série Dix
pour cent (6 x 52', Mon Voisin Productions / Mother
Production) (un chiffre qui correspond au taux de
rémunération de tout agent artistique français à la
signature d'un contrat par l'un de ses clients), Catherine
Winckelmuller [agent artistique] fustige, avec force, le
manque de confiance et de considération accordé aux
auteurs en France : « La chaîne [France 2] a demandé
l'écriture d'une saison 2 de Dix pour cent, mais les
contrats que les producteurs proposent aux scénaristes en
font des auteurs « substituables », ce qui veut dire que
l'on peut les renvoyer et les remplacer à volonté. C'est
hallucinant ! » C'est bien simple, estime cette
professionnelle : en un quart de siècle, la situation des
auteurs de télévision, après une courte embellie, n'a au
final pas évolué. Au-delà de quelques réussites, « qui ne
sont jamais que l'arbre qui cache la forêt » (Un village
français, Engrenages, Ainsi soient-ils…), la structure
même de France Télévisions, la frilosité des chaînes et
l'incompétence d'un grand nombre de producteurs ont
rendu l'ensemble du système public français obsolète,
acculant les professionnels dans une impasse. D'où la
grande question que se posent les agents artistiques qui,
comme elle, ont affaire à l'audiovisuel : comment
Delphine Ernotte, nouvelle présidente de France
Télévisions, pourra-t-elle mettre en acte sa volonté de faire
de la fiction « une priorité », comme elle l'a annoncé en
septembre à La Rochelle, quand on voit à quoi a abouti,
jusqu'ici, en termes de création, un groupe qui emploie
10 000 personnes et dispose d'un budget plutôt
conséquent… « Qu'attendre d'un service public qui est
capable de dire : "Ce projet est trop bien pour nous",
comme je l'ai entendu encore récemment ? », s'insurge
l'agent de Pierre Schoeller, auteur et réalisateur de
L'Exercice de l'Etat. « A France Télévisions, on me
demande : "Auriez-vous un auteur qui puisse rassurer
France 2 ?". Je ne vois que frilosité, aucune idée de ce
que l'on attend, pas de vision de ce que va devenir la
fiction dans les cinq ans ! En revanche, un conseiller à la
fiction, dans le service public, se prend souvent tout à la
fois pour un scénariste, pour un réalisateur, pour un
directeur de casting, en plus de croire savoir ce qu'attend
le public… » Alors que TF1 et Canal+ créent d'imposantes
unités de fiction, alors que les sociétés de production
cinématographiques commencent à investir le monde
sériel, le mammouth France Télévisions pourrait bientôt
ne plus reconnaître le paysage dans lequel il évoluait
jusqu'ici, pronostique Catherine Winckelmuller…
E-U / YouTube : Google s'oppose à la suppression des vidéos parodiques/critiques par les ayants droit
(Guénaël Pépin, nextinpact.com, vendredi 20 novembre)
Dans un billet de blog publié hier, YouTube fait « un
pas vers une meilleure protection du fair use ».
L'hébergeur veut s'attaquer à un problème devenu
récurrent : la suppression par les ayants droit de vidéos
protégées par le fair use. Outre-Atlantique, la procédure
de contenu du Digital Millenium Copyright Act (DMCA)
est une arme puissante pour les ayants droit, qu'il est
difficile de contrer pour les créateurs de contenu. Dans
les faits, YouTube compte maintenir en ligne des vidéos
dont les ayants droit ont demandé la suppression.
« Certains de ces envois utilisent du contenu existant,
comme des extraits de musique ou d'émissions, par des
transformations qui ont une valeur sociale au-delà de
celle de l'original (comme la parodie ou la critique) »,
écrit la plate-forme. Ce maintien en ligne ne vaut
malheureusement que pour les Etats-Unis, au moins pour
le moment. Surtout, Google compte aller en justice pour
défendre ces vidéos si besoin, en prenant en charge les
frais associés, si le créateur le souhaite. Encore une fois,
cette protection n'est valable qu'outre-Atlantique, d'où
opèrent une bonne part des ayants droit en lien avec
YouTube. Pour rappel, l'hébergeur propose un système
de détection des contenus protégés, appelé Content ID,
qui repère des images ou sons protégés par le droit
d'auteur, que les ayants droit décident de supprimer ou
non. Certains d'entre eux ont la main lourde sur ces
remixes. Dans plusieurs situations, cet outil est devenu un
moyen d'éteindre une critique trop acerbe. « Nous
agissons parce que nous reconnaissons que les créateurs
peuvent être intimidés par le système de recours du
DMCA, et la possibilité de litige qui va avec », déclare
YouTube. […]
_____________________________________________________________________________________________________________
Satellifax – Hôtel de Retz, 9 rue Charlot 75003 Paris – Tél. : 01 44 78 04 78 – Fax : 01 42 78 70 36
[email protected] – www.satellifax.com – 21e année de publication. Reproduction interdite © 2015 Fréquences
Lundi 23 novembre 2015
15/15
Revue de presse
Musique : malgré le boom des clips vidéo, les budgets restent serrés
(Nicolas Richaud, Les Echos, vendredi 20 novembre)
Contrairement à ce que laisse supposer le boom des
clips, l'activité de production n'est pas devenue un
nouvel eldorado. Crise du secteur musical oblige, les
maisons de disques gardent l'œil rivé sur leurs
dépenses. « Notre investissement dans la vidéo est au
même niveau aujourd'hui qu'il y a quelques années »,
assure Pascal Nègre, président d'Universal France.
Mais la demande ayant explosé, le budget par clip
s'est mécaniquement effondré. « Les crédits ont été
divisés par trois en dix ans. Aujourd'hui, les montants
vont, en moyenne, de 15 000 à 40 000 euros », fait
valoir Arnaud Couard, à la tête de la société
marseillaise Akka Créations, en charge de la
production exécutive (embauche de l'équipe technique,
location du matériel, etc.) d'une quinzaine de clips par
an. Même ceux de gros artistes ne bénéficient pas de
budgets démesurés. Notre plus grosse commande s'est
montée à 120 000 euros, mais pour des chanteurs
français très connus comme Bruel ou Pagny, cela va de
40 000 à 60 000 euros », estime Charles Lorphelin,
directeur de HK Corp, qui produit près de 100 clips
par an et travaille aussi bien avec Nolwenn Leroy que
Booba ou le DJ américain Skrillex. « La rentabilité par
clip va de 15 à 20 % », confie-t-il. […]
Espagne / Droits sportifs : la ligue de football espère vendre la Ligue 1 pour 1 milliard d'euros
(L'Equipe, vendredi 20 novembre)
Un milliard d'euros, c'est la somme qu'espère obtenir
la Ligue de football espagnol pour les droits de la Liga
pour la période 2016-2019. L'appel d'offres, qui vient
d'être lancé en fin de semaine dernière, ne concerne que
les droits TV nationaux. L'Espagne est le seul pays ou les
droits télé nationaux (600 millions d'euros) sont
aujourd'hui plus faibles que les internationaux
(636 millions).
Belgique / VOD : en attendant la nouvelle plate-forme de la RTBF
(Maxime Biermé, Le Soir, jeudi 19 novembre)
[Alors que RTL Belgium vient de lancer une version OTT
de son offre de VOD et SVOD.]
La RTBF prépare activement le lancement d'une
nouvelle plate-forme qui rassemblera toute son offre nonlinéaire […]. En attendant, il est toujours possible
d'accéder à ses magazines, JT et divertissement via son
application, rtbf.be, disponible sur tous les supports
(smartphones, tablettes, ordinateurs et télés connectées).
Le tout gratuitement. Il faut par contre payer pour voir
les séries américaines. 2,50 euros pour un épisode
déjà diffusé, 3 euros si vous désirez visionner l'épisode
de la semaine prochaine à l'avance. Depuis le 1er
novembre, les clients de Proximus peuvent acheter un
« Pass Culture » pour 3,95 euros par mois. Il offre un
accès à plus de 150 émissions culturelles de la RTBF,
archives ou documentaires. Be TV permet de revoir tous
ses programmes gratuitement une fois pendant
24 heures via « Be à la demande ». Pour avoir accès à
ce service, il faut être abonné à Be TV via le câble ou à
« Be TV Go ». Pour rappel, Be TV Go permet d'accéder
à l'offre Premium (les chaînes comme Bel, Be Séries et
celles consacrées au sport) pour 42,50 euros par mois.
Il est alors possible de regarder ses programmes via sa
tablette ou son ordinateur.
_________________________________________________ Agenda
Agenda médias : événements d'aujourd'hui et de demain
Aujourd'hui et demain
Demain
08:30
17:45
18:30
Avicca, 11e édition du colloque Territoires et réseaux d’initiative publique. C.: 01 42 81 59 99
TV5 Monde / FABLABCHANNEL, lancement chaîne web Les Hauts-parleurs.
Contact : [email protected]
Orange / Deezer, présentation de la nouvelle offre Deezer Famille. Contact : 06 71 50 62 01
L'Atelier BNP Parisbas, débat « Comment le monde de la culture peut-il prendre le virage du
digital ? ». Contact : 01 55 74 52 31
__________________________________________________________________________________________________________
Edité par Fréquences, membre du Spiil – Sarl au capital de 10 000 € – Commission paritaire : 1219 W 90061 – Satellifax, 9, rue Charlot
75003 Paris – www.satellifax.com – Twitter : @satellifax – Directeur des publications Satellifax et Satellimag : Joël Wirsztel
Abonnements : Véronique Olasz – Tél : 01 40 29 47 48 – Fax : 01 42 78 70 36 – [email protected], tarifs : 3 mois 930 €, 1 an 3 390 €
Publicité : REMICS Régie, Remi Collard – Tél : 06 09 77 37 22 – [email protected] – Rédaction : 01 44 78 04 78,
[email protected] – Directeur de la rédaction : Joël Wirsztel : @joelwir – Rédactrice en chef : Yvane Dréant – Rédaction : Tristan
Brossat, Arnaud Grellier, Christine Monfort, Virginie Sengès – Collaboratrices : Pascale Paoli-Lebailly, Isabelle Repiton, Carole Villevet
Secrétariat de rédaction : Nathalie Grisoni, Maxime Bomier – REPRODUCTION INTERDITE – 21e année de publication – © 2015 Fréquences