Visualiser un extrait de l`ouvrage

Commentaires

Transcription

Visualiser un extrait de l`ouvrage
1
L’AFB, son histoire
et sa normalisation
1.1 Des débuts de l’analyse de la valeur
à la norme AFB actuelle
On situe la naissance de l’analyse de la valeur aux États-Unis, à la fin de la
dernière guerre mondiale. Son inventeur, Laurence D. Miles travaillait à la
General Electric Company. Poussé par la pénurie de matériaux nobles qui
suivait la guerre, il mit au point sa méthode vers 1947 et la baptisa « Value
Analysis ».
Au début, il s’agissait essentiellement de reconcevoir un produit industriel
existant en utilisant moins d’approvisionnements, tout en gardant les mêmes
performances que l’ancien. Rapidement, la recherche s’est étendue à toutes
les sources de gain en réalisation.
On s’est dit ensuite qu’il était dommage d’attendre que le produit soit réalisé
et diffusé pour constater qu’il était à améliorer et qu’il serait plus judicieux
de faire du premier coup un produit performant. Le ministère américain de
la Défense, le DOD, s’empara très tôt de la méthode et la baptisa « Value
Engineering ».
Expression du besoin et Cahier des Charges Fonctionnel
L’analyse de la valeur aborda l’Europe entre 1955 et 1960, mais son utilisation
ne prit de l’ampleur que vers 1965-1970. En France, le secteur le plus porteur
fut sans doute l’industrie aéronautique et il fallut attendre 1978 pour que
naisse l’Association française pour l’analyse de la valeur ou AFAV. Depuis,
cette association a été active entre autres dans le domaine normatif et a été
à l’origine des différentes normes du domaine analyse de la valeur/analyse
fonctionnelle.
Alors que l’approche anglo-saxonne, encore très imprégnée d’un état d’esprit
reconception, ne fait pas très clairement la séparation entre les fonctions
externes à l’objet étudié et celles qui sont internes, l’école française s’est
caractérisée, au pays de Descartes, par plus de rationalité qu’ailleurs et
par une insistance plus grande sur la séparation nécessaire entre poser le
problème et le résoudre.
C’est elle qui a mis en évidence, en s’appuyant sur la systémique et grâce, en
particulier, aux travaux du cabinet de génie méthodologique APTE, le concept
d’expression fonctionnelle du besoin (EFB)2, première partie d’une action
d’analyse de la valeur. Elle en est arrivée à considérer l’EFB (maintenant
AFB) comme une démarche à part entière, ayant pour résultat le cahier des
charges fonctionnel (CdCF), document conçu pour la consultation d’un ou
plusieurs concepteurs.
Sous l’impulsion de l’AFAV, AFNOR fit donc paraître, dès 1984, une norme
expérimentale X 50-151 centrée sur le CdCF et intitulée Guide pour l’élabo­
ration d’un cahier des charges fonctionnel. Expression fonctionnelle du
besoin.
1.1.1 La première norme homologuée NF X 50-151 (1991)
En 1991, dans la foulée de la mise à jour de la norme de vocabulaire
NF X 50-150 et de la norme sur l’analyse de la valeur NF X 50-152, la norme
expérimentale sur l’EFB et le CdCF a été réécrite et transformée en norme
homologuée NF X 50-151 Expression fonctionnelle du besoin et cahier des
charges fonctionnel. Cette norme a puissamment contribué à la diffusion du
concept de CdCF.
2 Initialement, l’expression fonctionnelle du besoin signifiait, à la fois, la démarche, maintnant
appelée analyse fonctionnelle du besoin (AFB), et le résultat de la démarche.
2
L’AFB, son histoire et sa normalisation
1.1.2 Les évolutions de l’environnement normatif
après 1991
Des évolutions importantes ont eu lieu par la suite dans le domaine normatif
du management par la valeur :
►►
La référence terminologique constituée par la NF X 50-150, Analyse de
la valeur, analyse fonctionnelle. Vocabulaire de 1990 a été remplacée en
novembre 1996 par la norme européenne NF EN 1325-1, Vocabulaire
du management de la valeur, de l’analyse de la valeur et de l’analyse
fonctionnelle (ayant pour indice de classement X 50-150-1) (cf. § 1.4).
►►
Une norme homologuée NF X 50-100 Analyse fonctionnelle, caractéris­
tiques fondamentales a remplacé en décembre 1996 le fascicule de
documentation de même référence intitulé De l’expression du besoin à
la compétitivité. Elle a été complétée par le fascicule de documentation
FD X 50-101 Analyse fonctionnelle outil interdisciplinaire de compétitivité.
►►
Une norme expérimentale sur le coût global, XP X 50-155 Management
par la valeur. Coût global, a été publiée en décembre 1997.
►►
La norme européenne EN 12973 Value management a été publiée
en avril 2000 et convertie en juin 2000 en NF EN 12973 Management
par la valeur d’indice de classement X 50-154 (cf. § 6.1). Cette norme
définit précisément entre autres l’analyse fonctionnelle, l’expression
fonctionnelle du besoin et le CdCF.
►►
La norme homologuée NF X 50-156 Conception à objectif désigné ou
à coût objectif (COD/CCO). Exigences pour un pilotage concerté de la
conception a été publiée en décembre 2003 (cf. § 6.4).
Par ailleurs, le Bureau de normalisation de l’aéronautique et de l’espace
(BNAE) a publié en 1991 le document normatif RG. Aéro 000 40 Recomman­
dation générale pour la spécification de management de programme.
Conçue à l’origine pour le secteur aéronautique, spatial et de l’armement,
cette recommandation, révisée en 1999, a eu en fait une audience beaucoup
plus large et a été publiée en fascicule de documentation FD X 50-410.
Elle préconise, entre autres, de la part du client une analyse fonctionnelle
du besoin et l’utilisation du CdCF comme document préparatoire à la
spécification technique de besoin (STB).
Un document d’accompagnement de la RG. Aéro 000 40, la RG. Aéro 000 08
Expression du besoin. Guide pour l’élaboration de la spécification technique
3
Expression du besoin et Cahier des Charges Fonctionnel
de besoin de 1995 (révisé en 2000) est consacré à la STB et précise en
annexe les relations entre CdCF et STB et la transition de l’un à l’autre.
L’industrie spatiale européenne regroupée dans l’European Cooperation for
Space Standardization (ECSS) a également travaillé à normaliser dans son
secteur l’utilisation successive du CdCF et de la spécification technique.
En 2002-2003, un groupe de travail, dont je faisais partie, a élaboré une
norme « Functional and technical specifications » qui a été publiée en
parallèle par :
►►
L’ECSS en janvier 2004 (ECSS-E-10 Part 6A, révisée et complétée en
octobre 2005)3.
►►
Le secteur spatial de l’ISO (norme ISO 21351 de mai 2005).
►►
Le CEN, d’où la publication en décembre 2005 de la NF EN ISO 21351
Systèmes spatiaux. Cahier des charges fonctionnel et spécification tech­
nique de besoin.
1.1.3 La norme NF X 50-151 de 2007
La commission de normalisation « Management par la valeur et analyse
fonctionnelle » a démarré, en début 2004, la révision des NF X 50-151 et
NF X 50-152, en prévoyant de lancer ensuite celle du FD X 50-153 et de la
NF X 50-100.
Cette révision était motivée par :
►►
La nécessité de rendre le corpus normatif français du domaine manage­
ment par la valeur cohérent avec la norme européenne EN 12973.
►►
La volonté de distinguer désormais, clairement, les aspects strictement
normatifs, formulés en termes d’exigences et les aspects informatifs,
confiés à des fascicules de documentation, afin de faciliter l’utilisation des
normes dans un cadre contractuel et de pouvoir en vérifier l’application.
►►
Le désir de clarifier et d’étendre leur champ d’application et de moderniser
leur contenu, en particulier d’adopter une structuration par processus.
3 Depuis, l’ECSS a remplacé en 2009 ce texte par l’ECSS-E-ST-10-06C Technical require­
ments specification, qui ne garde qu’un concept équivalent à la spécification technique de
besoin française.
4
L’AFB, son histoire et sa normalisation
L’animation du groupe de travail a été confiée à Pierre Moriceau, conseil
expert reconnu, président de l’European Governing Board (EGB), association
qui supervise le système européen de certification en management par la
valeur, qui avait déjà participé à la rédaction de la norme de 1991 et avait été
par la suite la cheville ouvrière de la participation française à la rédaction de
la norme européenne EN 12973.
Le groupe de travail comprenait des représentants qualifiés du conseil, de
l’industrie privée et nationale, du ministère de la Défense, d’organismes
techniques… J’en ai été un participant actif.
Nous avons réécrit la norme de 1991 en totalité, en prenant en compte
les motivations de la révision énoncées ci-avant, c’est-à-dire en particulier
en raisonnant en processus et en formalisant clairement les exigences
associées aux livrables4 et aux processus.
Quelques nouveautés marquantes par rapport à l’édition de 1991 :
►►
Par-delà le fait que le terme « expression fonctionnelle du besoin »
ne désigne plus désormais que le résultat de la démarche d’analyse
fonctionnelle du besoin5, la mise en évidence et la caractérisation de
deux livrables distincts, l’EFB, suffisant pour un travail en interne, et le
CdCF conçu pour un dialogue avec un ou plusieurs offreurs.
►►
La prise en compte explicite du cas, où l’AFB constitue une première
étape d’une action d’analyse de la valeur, à la différence de celui où l’EFB
ou le CdCF sont une fin en soi. Pour cela, le travail entre les NF X 50-151
et NF X 50-152 a été coordonné pour assurer leur cohérence et éviter
les doublons.
►►
L’introduction du « dossier d’appui » pour reprendre et élargir le « dossier
de justification des exigences » dont l’utilisation s’est développée depuis
quelques années dans l’industrie aérospatiale et le secteur de la défense.
►►
Le processus d’exploitation du CdCF, peu détaillé dans la norme de 1991,
a été défini précisément pour déterminer les exigences qui s’appliquent
tant au demandeur qu’aux fournisseurs pressentis.
4 Pour les lecteurs qui ne sont pas familiers de ce terme de gestion de projet, un livrable est
« tout résultat, document, mesurable, tangible ou vérifiable, qui résulte de l’achèvement
d’une partie de projet ou du projet ». Dans le cas de l’EFB et du CdCF, les livrables sont des
documents ou des dossiers.
5 Ce terme était déjà utilisé dans la norme de 1991, mais avec une portée plus restreinte
(cf. § 5.2 et § 6.2.3 de cette norme, où le texte emploie le terme « analyse fonctionnelle »).
5
Expression du besoin et Cahier des Charges Fonctionnel
1.1.4 Depuis 2008
La commission de normalisation « Management par la valeur et analyse
fonctionnelle » a continué à rénover et compléter ses documents normatifs.
J’ai ainsi participé à la nouvelle rédaction du fascicule de documentation
FD X 50-153 Analyse de la valeur. Recommandations pour sa mise en
œuvre, paru en septembre 2009.
Nous nous sommes attelés, ensuite, à la rénovation de la norme NF X 50-100
de 1996 sur l’analyse fonctionnelle, car son style d’écriture, très descriptif,
ne cadrait pas avec la volonté actuelle de rédiger une norme en termes
d’exigences dont on peut vérifier l’application. La nouvelle NF X 50-100
Analyse fonctionnelle, caractéristiques fondamentales a été éditée en novembre
2011, avec comme sous-titre Analyse fonctionnelle du besoin (ou externe)
et analyse fonctionnelle technique/produit (ou interne). Exigences sur les
livrables et démarches de mise en œuvre.
†† À noter :
Une des exigences de cette norme est « (exigence n° AFB01) Respect des exigences
de la norme Expression Fonctionnelle du Besoin (NF X 50-151) ».
Par ailleurs, plusieurs projets ont été entrepris et sont en cours au moment
où le présent ouvrage est rédigé :
►►
En premier lieu, dans le cadre de l’européanisation de la norme sur l’EFB
et le CdCF, le TC 279 du Comité Européen de Normalisation travaille
sur le projet de norme EN 16271 Functional expression of the need
and functional performance specification. Requirements for expressing
and validating the need to be satisfied within the process of purchasing
or obtaining a product, dont le texte definitif, en langue anglaise, est
prévu fin 2012-début 2013. La version française de cette norme, la
NF EN 16271, remplacera la NF X 50-151 de 2007 courant 2013.
C’est pourquoi, dans cet ouvrage, j’ai pris le parti de me référer à la fois
à la NF X 50-151 de 2007 et à la future NF EN 16271, dont je connais le
projet. Ceci ne pose pas de difficulté, du fait que la norme européenne est
« grosso modo » une version simplifiée de la norme française de 2007.
Dans la suite de l’ouvrage le terme « norme EFB-CdCF » va désigner
aussi bien la NF X 50-151 que la NF EN 1627.
►►
6
La norme de vocabulaire EN 1325, actuellement en deux parties, est aussi
en cours de révision. Le nouveau texte prendra en compte, en particulier,
la terminologie utilisée par l’EN 16271 à la suite de la NF X 50-151 de
2007. La nouvelle édition devrait sortir, en édition française, fin 2013.
L’AFB, son histoire et sa normalisation
►►
Le TC 279 a également programmé une révision majeure de la norme
européenne EN 12973 Value management, afin de la formuler en termes
d’exigences, à l’exemple de l’ISO 9001. Un guide d’application de cette
EN 12973 est également prévu.
1.2 L’organisation
et le plan de la norme de 2007
La norme homologuée NF X 50-151 de septembre 2007 comprend 33 pages
normatives.
Après les chapitres classiques d’avant-propos, d’introduction, de domaine
d’application de références normatives et de terminologie, elle reproduit in
extenso, dans un chapitre obligé, le texte normatif de la norme EN 12973
sur le CdCF.
Le cœur de la norme est constitué par l’énoncé :
►►
des exigences applicables aux deux livrables, l’EFB et le CdCF,
►►
des exigences applicables aux trois processus qui ont été définis.
Un dernier chapitre, plus explicatif et complété par l’annexe A, précise un
ensemble de situations d’emploi, en particulier l’insertion dans un processus
AV ou COD. Une annexe B résume sur une figure l’ensemble des processus
et livrables et leurs liens.
Le sommaire plus détaillé de la norme est reproduit dans le tableau 1.1.
1.3 L’organisation
et le plan de la norme EN 16271
Après l’avant-propos, le texte de l’EN 16271 reprend l’ordre des 4 premiers
chapitres de la NF X 50-151 de 2007, à la différence près que l’introduction
est numérotée 0 au lieu de 1 et qu’en conséquence, la numérotation des
autres chapitres est décalée de 1.
Comme le chapitre 5 de la norme de 2007 est sauté, les chapitres n° 6, 7 et
8, qui expriment les exigences applicables, deviennent respectivement les
n° 4, 5 et 6. Les 44 exigences contenues dans ces 3 chapitres sont identiques
dans les 2 normes.
7
Expression du besoin et Cahier des Charges Fonctionnel
Le chapitre 9 de la norme française est passé en annexe informative A. Son annexe normative A Situations d’emploi des livrables devient une annexe
informative B.
Son annexe normative B Présentation détaillée des processus et livrables
est supprimée, ainsi que l’annexe C.
Le sommaire plus détaillé de cette norme est reproduit dans le tableau 1.2.
Tableau 1.1 Le plan de la norme NF X 50-151
Avant-propos
1 Introduction
1.1 Fondement
1.2 Présentation des processus, des livrables et de leur organisation
1.3 L’Analyse Fonctionnelle du Besoin
1.4 L’Expression Fonctionnelle du Besoin
1.5 Le CdCF
1.6 Domaines d’emploi
1.7 Relations avec l’Analyse de la Valeur et la Conception à Objectif désigné
2 Objet et domaine d’application
3 Références normatives
4 Termes et définitions
5 Le Cahier des Charges Fonctionnel dans la norme de Management par la Valeur
(NF EN 12973:2000)
6 Exigences applicables au livrable Expression Fonctionnelle du Besoin
6.1 Adaptation des exigences au contexte d’emploi de l’EFB
6.2 Définition Globale du Besoin
6.3 Définition des éléments stratégiques du Marché Cible et débouché du Produit
(côté Client)
6.4 Mise en évidence des Principes/Concepts déjà retenus a priori
6.5 Description des fonctions à assurer et des contraintes à respecter
7 Exigences applicables au livrable Cahier des Charges Fonctionnel
7.1 Contenu du CdCF 9
7.2 Caractéristiques définissant la qualité d’un CdCF : qualimétrie
8
L’AFB, son histoire et sa normalisation
8 Exigences applicables aux trois processus concernés
8.1 Exigences communes applicables aux trois processus concernés
8.2 Exigences particulières applicables au processus de génération de l’EFB :
Analyse Fonctionnelle du Besoin
8.3 Exigences particulières applicables au processus d’établissement du cahier
des charges fonctionnel
8.4 Exigences particulières applicables au processus d’exploitation du cahier
des charges fonctionnel
9 Variétés des situations d’emploi de l’EFB et du CdCF
9.1 Universalité.
9.2 État initial de l’objet étudié
9.3 Utilisation de l’AFB et de l’EFB dans une démarche d’AV (X 50-152)
9.4 Utilisation de l’EFB et du CdCF dans le processus d’obtention d’un produit
9.5 Utilisation du CdCF avec la Conception à Objectif Désigné
9.6 Relations avec d’autres méthodes…
Annexe A (normative) Situations d’emploi des livrables
A.1 Contexte d’établissement d’une EFB
A.2 Variété des cas d’emploi du CdCF (ou de l’EFB)
A.3 Compatibilité avec les règles applicables aux marchés publics
Annexe B (normative) Présentation détaillée des processus et livrables
Annexe C (informative) Sommaire détaillé
Tableau 1.2 Le plan de la norme EN 16271
Avant-propos
0 Introduction
0.1 Fondement
0.2 Organisation et présentation des processus et des livrables
0.3 L’Analyse Fonctionnelle du Besoin (AFB) [ en anglais : Functional need analysis (FNA) ]
0.4 L’Expression Fonctionnelle du Besoin (EFB) [ en anglais : Functional Need
Expression (FNE) ]
0.5 Le CdCF [ en anglais : Functional Performance Specification (FPS) ]
0.6 Domaines d’emploi
0.7 Relations avec l’Analyse de la Valeur et la Conception à Objectif désigné
9
Expression du besoin et Cahier des Charges Fonctionnel
1 Objet
2 Références normatives
3 Termes et définitions
4 Exigences applicables au livrable Expression Fonctionnelle du Besoin
4.1 Généralités
4.2 Adaptation des exigences au contexte d’emploi de l’EFB
4.3 Définition Globale du Besoin
4.4 Définition des éléments stratégiques du Marché Cible et débouché du Produit
(côté Client)
4.5 Mise en évidence des Principes/Concepts déjà retenus a priori
4.6 Description des fonctions à assurer et des contraintes à respecter
5 Exigences applicables au livrable Cahier des Charges Fonctionnel
5.1 Généralités
5.2 Contenu du CdCF
5.3 Caractéristiques définissant la qualité d’un CdCF
6 Exigences applicables aux trois processus concernés
6.1 Généralités
6.2 Exigences communes applicables aux trois processus concernés
6.3 Exigences particulières applicables au processus de génération de l’EFB :
l’Analyse Fonctionnelle du Besoin
6.4 Exigences particulières applicables au processus d’établissement du CdCF
6.5 Exigences particulières applicables au processus d’exploitation du CdCF
Annexe A (informative) Variétés des situations d’emploi de l’EFB et du CdCF
-Universalité.
-État initial de l’objet étudié
-Utilisation de l’AFB et de l’EFB dans une démarche AV
-Utilisation de l’EFB et du CdCF dans le processus d’obtention d’un produit
-Utilisation du CdCF avec la Conception à Objectif Désigné
-Relations avec d’autres méthodes
Annexe B (informative) Situations d’emploi des livrables
-Contexte d’établissement d’une EFB
-Variété des cas d’emploi du CdCF (ou de l’EFB)
-Compatibilité avec les règles applicables aux marchés publics.
10

Documents pareils