Angers se concerte pour apaiser sa vie nocturne

Commentaires

Transcription

Angers se concerte pour apaiser sa vie nocturne
Angers se concerte pour apaiser sa vie nocturne
Angers mène actuellement une réflexion destinée à concilier l’animation de la ville, la tranquillité
des riverains et la sécurité de tous.
Angers mène actuellement une réflexion sur la vie nocturne destinée à à trouver les termes
d'une cohabitation entre l’animation de la ville, la tranquillité des riverains et la sécurité de tous.
La ville d’Angers est régulièrement classée dans le top 5 des villes de France où il fait bon vivre.
Pour autant, avec ses 35 000 étudiants, la huitième ville étudiante de France est, la nuit,
confrontée à des débordements, incivilités et ivresse publique qui cohabitent difficilement avec
le besoin de tranquillité des habitants. Les nuits festives s'accompagnent également, chez les
étudiants et les jeunes adultes, de conduites à risques qui posent un problème de santé
publique. La Ville a déjà déployé différents dispositifs, comme la charte des organisateurs de
soirée, celle des bars et établissements de nuit, le déploiement d'équipes de Noxambules dans
les rues du centre-ville, ou encore la prise d’arrêtés relatifs à la vente et à la consommation
d'alcool sur l'espace public. En janvier dernier, une nouvelle étape a été lancée, avec la tenue
d’une « conférence de la vie nocturne ». Le principe : impliquer les différents acteurs concernés
–Ville, préfecture, police nationale, établissements d'enseignement supérieur, bars et
discothèques, conseils de quartier – afin d’imaginer de nouvelles initiatives ou renforcer les
actions existantes. Dans le sillage de cette conférence, des ateliers sont prévus dans l'objectif
d'aboutir à des propositions concrètes avant l’été. Un plan d'actions est prévu pour la rentrée de
septembre prochain.
www.angers.fr
1/1