Choisir un scanner

Commentaires

Transcription

Choisir un scanner
Choisir un scanner
Le type de capteur : il sera de type CIS
(CMOS) ou CCD. Les capteurs CCD produisent
généralement une meilleure image et les
capteurs CIS sont utilisés sur les produits
entrée de gamme car ils permettent de
concevoir des scanners moins encombrants,
autoalimentés et moins coûteux.
- La résolution optique : seule la résolution optique est à considérer puisque
la résolution interpolée peut être obtenue manuellement à partir de tout
logiciel de retouche d'image. La résolution optique de 600x1200 dpi* proposée
par les modèles entrée de gamme des grandes marques suffit à bien des
usages pour un particulier. Cependant si vous souhaitez pouvoir scanner en
vue de tirages grand formats (A4), des photos, films, diapositives ou encore
négatifs une résolution optique de 2400x4800 dpi* sera appréciable. Pour un
tirage photo en 10x15 une résolution optique de 1200x2400 dpi* produira des
résultats déjà de qualité fort honorable.
- La vitesse : elle peut varier beaucoup d'un modèle à l'autre surtout à pleine
résolution du scanner. Pour un même modèle, en fonction de la résolution
utilisée, elle variera aussi. Ce critère ne devient important que pour des
travaux fréquents et/ou répétitifs effectués en résolution maximale comme par
exemple scanner des diapositives ou négatifs.
- La possibilité de scanner films, diapositives et négatifs : lorsqu’elles
sont présentes, ces trois options sont généralement incluses simultanément.
Des modules permettant d'ajouter cette fonctionnalité à votre scanner existent
parfois.
- La présence d'un chargeur : pour ceux qui doivent effectuer un grand
nombre de scans sur des documents de format standard (comme du A4), cette
option est essentielle puisqu'elle permettra d'automatiser la tâche. Notez que
ces chargeurs peuvent parfois être acquis séparément.
- L'interface : l'USB2 ou encore le FIREWIRE seront plus rapides que l'USB1
mais pour un usage courant la différence ne sera pas perceptible car la bande
passante de ces interfaces hauts débits n'est exploitée que lors de travaux en
très haute résolution. Les scanners sur port parallèle ou SCSI ont disparus du
marché.
- Les logiciels : l'offre peut varier beaucoup et les logiciels d'imagerie peuvent
être coûteux. La présence d'un logiciel d'OCR (reconnaissance de caractères)
sera un plus.
- La marque : Canon, Epson et HP
sont réputés dans ce domaine.
En entrée de gamme, vous trouverez des
produits utilisant un capteur CIS comme
les Lide 25 ou 60 de Canon qui sera
satisfaisant pour un usage de particulier
et occasionnel. Notez cependant que
pour un faible surcoût le Canon 4200F
est un produit beaucoup plus adapté à
travailler l'image car il propose une
meilleure résolution optique et utilise un
capteur CCD.
En
terme
de
scanner
de
films,
diapositives et négatifs, il faut citer le
Canon 8400F qui est déjà un produit
bien adapté à cet usage.
Enfin, pour des usages avancés et des
utilisateurs avertis voire professionnels l'Epson 4990 Photo fera partie des
produits à considérer.
Informations complémentaires :
N'oubliez pas que la résolution ne fait pas tout et que votre écran a une
résolution d'environ 100 dpi* : les résolutions très élevées sont utiles
notamment pour l'impression mais pas pour visualiser une image sur un écran.
Logiciels : Des logiciels basiques (ou limités) sont souvent livrés avec
l’appareil. Picasa permet d’importer des images à partir d’un scanner. Pour les
logiciels de retouches d'images, on peut citer XnView gratuit (freeware), et
Paint Shop Pro pour un usage plus pointu. En OCR, et pour un usage intensif
ou la récupération de documents complexes, le standard est le logiciel
OmniPage Pro.
*DPI : "Dot Per Inch" ou point
par pouce (PPP) en français. Il
s'agit du nombre de points par
pouces, un pouce mesurant
2,54cm. Pour les imprimantes,
cette caractéristique détermine
une bonne partie de la qualité
d'impression (le +, le mieux...).
Il en est de même avec les
écrans,
pour
la
qualité
d'affichage.