L`art français d`enrichir le voyage d`affaires avec des

Commentaires

Transcription

L`art français d`enrichir le voyage d`affaires avec des
POUR DIFFUSION IMMEDIATE
L’art français d’enrichir le voyage d’affaires
avec des moments de loisir !
Au cours des voyages d’affaires, la frontière entre vie privée et vie professionnelle se réduit. Cette
évolution se fait souvent au bénéfice des voyageurs qui en profitent pour conjuguer business et loisir.
Paris – 24 mars 2015 – A l’occasion du salon Market Place des Déplacements Professionnels, Egencia®,
agence de voyages d’affaires leader sur le marché, dévoile les résultats Français de sa première étude,
« Business and Travel Technology1 ». Selon cette étude réalisée en février 2015, les français sont maîtres
dans l’art d’associer voyages d’affaires et voyages de loisirs.
« Les résultats de cette étude nous montre que l’érosion de la frontière entre voyage d’affaires et de loisir
s’accélère. Or depuis 15 ans, notre stratégie consiste à utiliser le meilleur du voyage de loisir pour servir
toujours mieux nos clients. Cela fait partie de l’ADN de notre société et du groupe Expedia. Nous offrons
ainsi des solutions technologiques pour les voyages d’affaires qui sont inspirées des outils des voyages de
loisirs, comme notre application mobile, Egencia® TripNavigator. » constate Christophe Peymirat, viceprésident sénior, Egencia EMEA.
Les français prolongent volontiers de quelques jours leurs voyages d’affaires, juste pour le plaisir
L’étude révèle que les français voyagent beaucoup. Près d’un répondant français sur deux réalise entre
3 et 5 voyages d’affaires par an, tandis que les anglais ne sont que 36 % à voyager à une telle fréquence.
Malins, les français savent tirer profit de ces déplacements et de leurs congés, en rajoutant quelques
jours au début ou à la fin de leurs séjours, pour profiter de moments de détente.
Les voyageurs d’affaires français sont ainsi 24 % a systématiquement étendre un voyage pour des
raisons personnelles, contre 20 % des allemands et seulement 10 % des anglais. Seuls 13% des français
ne le font jamais.
« Nous observons ce phénomène dans tous les pays où nous avons réalisé cette étude, cependant il y a
des différences qui sont surprenantes – par exemple, malgré les contraintes, les français associent
motivation et joie au voyage d’affaires, alors que les anglais se déclarent plus fatigués et stressés par ce
dernier. » ajoute Christophe Peymirat, vice-président sénior, Egencia EMEA.
Pour 37 % des voyageurs d’affaires français, quitte à voyager, autant en profiter et découvrir de
nouveaux endroits. C’est l’activité la plus appréciée dans le voyage d’affaires, plutôt que de rester
connectés avec leur travail ou de passer du temps avec des collègues.
1
Etude réalisée par OnePoll du 10 au 16 février 2015, sur un échantillon de 1 000 employés en France, UK et
l’Allemagne âgés d’au moins 18 ans et voyageant parfois pour des raisons professionnelles.
Autre signe qui ne trompe pas, près d’un voyageur d’affaires français sur deux (42 %) glisse un guide
touristique dans ses bagages, à côté de son ordinateur professionnel.
Ces voyageurs français profitent chacun à leur manière des avantages qu’offre un voyage d’affaires.
Ainsi, si les moins de 35 ans apprécient d’avantage le fait de découvrir de nouveaux endroits (40 %), les
plus de 55 ans sont 63 % à apprécier le simple fait de faire des choses qu’ils ne font pas en temps
normal.
Les voyageurs d’affaires français utilisent la technologie pour rester productifs pendant leurs
déplacements et pour se détendre.
61 % des voyageurs français interrogés pensent qu’il est très important de rester en contact avec sa
famille et ses amis pendant les déplacements professionnels.
Pour maintenir ce lien avec leurs proches, les français usent de la technologie qui devient même un
élément clé lors de l’organisation de leurs voyages d’affaires. Ainsi pour 74 % des français interrogés, la
connexion Wi-Fi haut débit est devenue le critère essentiel dans le choix de leur hôtel ou de leur vol. Ils
utilisent leur temps libre pour se rendre sur les réseaux sociaux (78 %) et parfois même partager leurs
expériences en postant régulièrement des informations au cours de leur voyage d’affaires (42 %) sur
leurs comptes personnels. Une tendance, sans surprise, plus forte pour la génération Y ! Près d’un
salarié de moins de 25 ans sur deux poste régulièrement, contre 12 % des 45-54 ans.
Plus de résultats de l’étude disponible ci-après
A propos d’Egencia
Egencia enrichit le voyage d’affaires en le rendant plus connecté. Egencia place les voyageurs d’affaires au cœur de son activité,
en leur proposant sans cesse des solutions toujours plus efficaces et innovantes pour faciliter leurs déplacements. Porté par les
expériences clients et les investissements technologiques du groupe Expedia, Egencia rassemble pour les voyageurs tout ce
dont ils ont besoin sur une seule et même interface : le contenu, une technologie avancée, un service de qualité et une
information fiable. Egencia est présent dans plus de 64 pays à travers le monde.
Pour plus d’information : www.egencia.fr ou suivez nous @EgenciaFR
© 2015 Egencia, LLC. Tous droits réservés. Egencia et le logo Egencia sont des marques déposées ou les marques déposées du groupe Expedia
aux États-Unis et/ou dans d’autres pays. D’autres logos ou produits et raisons sociales mentionnés peuvent être la propriété de leurs
propriétaires respectifs. CST # 2083922-50.
Contacts presse – Agence FleishmanHillard
Pauline Ménage
[email protected] | +33 (0)1 70 69 04 12
Contacts média - Egencia
Annie McElroy-Arnaud| Responsable RP, Egencia Europe
[email protected] | +33 (0)1 73 01 02 21 | +33 (0)6 12 61 26 68
ANNEXE
Comment la technologie aide les voyageurs d’affaires français à faire converger travail et loisirs
La première étude Egencia sur l’usage des technologies lors des voyages d’affaires révèle que les déplacements professionnels
ne sont pas uniquement synonymes de travail intensif sans instants de loisir et que la technologie joue un rôle de premier plan
dans la porosité entre vie professionnelle et vie privée.
La technologie, de plus en plus mobile, permet aux voyageurs de rester connectés à leur entreprise et de gagner en efficacité.
Dans le même temps, cette technologie leur permet de se détendre et de rester en contact avec leurs proches. Une donnée de
l’étude Egencia illustre parfaitement cette tendance : aujourd’hui l’accès à un réseau Wi-Fi haut débit est le premier critère de
choix lors de la réservation d’un vol ou d’un hôtel pour un déplacement professionnel (74 %). Ce critère devance la possibilité
de passer des appels téléphoniques internationaux gratuitement (42 %), la mise à disposition d’une borne de chargement pour
appareils électroniques (36 %) et le petit-déjeuner gratuit (32 %).
Une nouvelle perception du voyage d’affaires
Lorsqu’Egencia a demandé à ses voyageurs d’affaires d’associer une émotion à leurs voyages d’affaires, 73 % des personnes
interrogées ont répondu « la motivation ». Les déplacements professionnels sont donc désormais un élément de motivation du
salarié qui se sent valorisé par l’opportunité qui lui est offerte. 47 % se disent même « ravis » à l’idée d’un voyage d’affaires,
tandis que « le stress » et « l’isolement » arrivent à égalité en troisième position avec 31 %. Il est cependant intéressant de
noter que pour les anglais, le voyage d’affaires est avant tout source d’inquiétude puisque 48 % d’entre eux y associent « le
stress » comme première émotion.
La motivation qu’inspire le voyage d’affaires provient peut-être du fait que les français sont 37 % à profiter de cette opportunité
pour visiter de nouveaux endroits et 30 % à apprécier le fait de faire des choses qu’ils n’ont pas l’habitude de faire. Ces
activités, plus évocatrices du voyage de loisir, ont été listées devant d’autres options plus professionnelles comme de renforcer
le lien avec ses collèges, ou de s’avancer dans son travail.
La technologie soutient la productivité
Les entreprises sont conscientes que les voyages d’affaires sont souvent clé dans le bon déroulement de leur activité. Elles sont
également plus enclines à encourager leurs salariés à voyager car ceux-ci ne sont plus pénalisés par une absence du bureau qui
induirait d’être déconnecté. Le « Mobile Index 2014 » » d’Expedia/Egencia montre que 97% des voyageurs d’affaires
emportent au moins un appareil mobile en voyage avec eux. L’Index démontre également l’importance donnée à ces appareils
car, pour ces voyageurs, la perte de leur appareil mobile en voyage à l’étranger serait une source d’inquiétude plus grande que
la perte de leurs bagages.
Le temps de trajet au cours d’un voyage d’affaires est par ailleurs majoritairement utilisé au profit de l’entreprise. En effet, les
français estiment que 70% de leur temps de trajet est productif, contrairement aux anglais qui considèrent que 40% de leur
temps de trajet ne l’est pas. Les entreprises ne doivent donc pas considérer le temps de déplacement comme une perte
puisque leurs salariés savent en tirer parti pour continuer à travailler et ce d’autant plus facilement qu’ils possèdent les outils
technologiques le leur permettant.
Pour les voyageurs d’affaires français, les média sociaux sont de plus en plus importants pour le travail. Les voyageurs d’affaires
peuvent les utiliser pour élargir et entretenir leur réseau professionnel et presque la moitié d’entre eux sont plus disposés qu’il
y a 3 ans à utiliser les réseaux sociaux pour cela.
Quels sont les outils utilisés pour rester connecté ? L’ordinateur portable ou la tablette sont plébicités à 82 % pour utiliser des
applications de communication telle que Skype, alors que le smartphone est utilisé à 66 % pour des fonctions de chat en ligne
(Viber, Snapchat etc.), à 47 % pour téléphoner et à 45 % pour envoyer des SMS, tandis que dans le même temps, ils sont 79 % à
utiliser leur téléphone personnel pendant leur voyage loisir pour vérifier leurs emails professionnels. Renforçant la présence du
BYOD dans les entreprises.
La technologie rend le déplacement plus agréable
Les voyageurs d’affaires français utilisent également la technologie pour se détendre. Plus de 75 % des voyageurs français
profitent de leur temps libre durant leurs déplacements pour se connecter aux réseaux sociaux. Près d’un sur deux le fait depuis
son téléphone ou sa tablette personnels (58 %). 34 % publient régulièrement du contenu lié à leur déplacement, alors même
que leurs comptes sur les réseaux sociaux sont personnels. En effet ils sont 60 % à déclarer être «connectés » à plus d’amis que
de collègues sur leurs profils.
Quels sont les autres passe-temps appréciés des voyageurs grâce à leur smartphones ? En premier lieu la lecture de la presse
sur les sites internet (54 %), puis la réservation de restaurant pour leur retour à domicile (29 %).

Documents pareils