Numéro 33 - Monaco 2008

Commentaires

Transcription

Numéro 33 - Monaco 2008
Saison 2008 - Numéro 33
33 ° de la gazette à Monaco
Sommaire
- Grand prix de
Monaco 2008
- Les photos du
week-end
- La gribouille de
Jean Louis Moncet
- Le Red Boulet de
la semaine
La
« gribouille »
de JL Moncet :
« Je m’excuse très
sincèrement auprès
de Schumi75 pour
les frais
occasionnés suite à
ma prose en direct.
En effet j’ai appris
que tu avais, sous
l’emprise de la
rage, ramené tout
tes potes Schumi1
Schumi9839,
Schumi-329 et tous
tes acolytes sur le
forum de Seb… »
Off line :
« Bien fait pour
leur gueule à ces
cons »
33° édition de cette gazette, c’est un chiffre rond (si avec 1L de 51 dans la tronche !!! Si on vous le
dit…), nous souhaitons donc un joyeux anniversaire à la Gazette de la FIPC.
33 et vous pensez… au chiffre 33… en effet !!! Eh bien vous avez raison, inutile de vouloir penser à
autre chose. D’ailleurs (sans aucun rapport) , Saint Tropez se trouve tout proche du rocher
monégasque, c’est donc pour cette raison que les organisateurs de la course ont voulu faire assurer
la sécurité du Grand Prix par la célèbre Gendarmerie de Saint Tropez, en échange de quoi la course
s’effectuera exclusivement avec des véhicules de la gendarmerie… Edition donc spéciale de la FIPC
race… Mais avant revenons rapidement sur les évènements liés au marketing et au m’as tu vu
incontournables de Monaco. Monaco c’est LA COURSE de l’année, celle à ne pas louper tant sur la
piste que dans les motor-homes ou bien dans les soirées VIP sur guest list. Chaque équipe a donc
créé son thème spécial afin d’attirer le plus de sponsors possible, ou de fournisseurs énergétiques
pour certains voire même… de… «# censuré # ».
Le Super Top Ouech SanderToniK Festival
Le nouveau concept de l’EBR : Soirée danse sur karaoké avec bouchons antibruit (il faut
bien tout cela). Succès assuré : 9 spectateurs âgés de 13 à 13 ans et demi dont le boss…
Qui a dit que les Bretons ne s’intéressaient à
rien ?
Fidèle à leur esprit voici la soirée proposée
par les Bretons, ceux-ci auront préférés se
regrouper entre bretons plutôt que de créer
leurs évènements par team.
Au programme, Trivial Poursuit Buvez.
Concept original pour les incultes : revisiter
la France, et à chaque mauvaise réponse :
buvez !!!
Inutile de dire qu’en plus de leurs faibles
capacités intellectuelles… l’alcool a vite
arrangé le tout !
Vainqueur : LedZep, le seul à avoir eu un
camembert : le camembert du normand
Zoidy (en pourparlers avec le HRT).
La France dans les manuels scolaires bretons et dans
le mode d’emploi d’une bouteille
Soirée Culturelle Bretonne
SUDistes : boire ou vomir
En l’absence du plus Marseillais des Marseillais (Jerem72). Les sudistes, subventionnés à mort par les sudistes
de gauches (on dit Toulousains et autres mecs au soleil
doigts de pied en éventail il me semble), ont eu à cœur
de faire des mélanges explosifs. Ainsi Olive a tourné
sur toute les tables et a été tripoté des dizaines de fois
avant de se faire gober puis recracher (la boule dure du
milieu) .
Inutile de préciser que les Marseillais font figure
d’enfants de cœur face aux bretons. Les Marseillais sont
obligés de couper avec de l’eau tandis qu’en Bretagne
c’est l’eau qui vient couper d’elle même le soleil…
Dimanche : jour de course
Pour cette course historique, les monoplaces ont momentanément été troquées au profit des
véhicules de la gendarmerie nationale française. Toute les équipes ont donc été sur un pied
d’égalité : entre les Alpines, Aston Martin, Clio Williams, Mégane GT et autres Subaru.
Pour l’occasion toujours spéciale Randy de Puniet est venu faire une démonstration. C’est en effet
unique de voir une moto courir dans les rues monégasques.
Titoinus, excellente recrue
dans ce championnat FIPC
part en pole position devant
l’Olive (verte de honte d’avoir
été surpassé par un trou duc,
lui qui la veille en était le roi).
Les autres favoris pour cette
course sont qualifiés assez loin
sur la grille : Alexis 30°, Foch
Corner
29°,
Popeye
Randy (à droite) a la classe de la chute que n’a pas son collègue du jour
27°, Devilcastor 26°, Led Zep
21° et Tigrou 23° (mais ce n’est
pas un favori lui !!!). Voilà de
quoi augurer une superbe lutte
sur la piste pendant le GP.
Mais les soirées VIP sont déjà alimentés par la
polémique qui n’a cessé de prendre de l’ampleur :
faut-il rétrograder les marseillais sur la grille de
Monaco ? En effet il semble très louche de voir 3
marseillais sur les 6 premiers alors même que la
météo était plus qu’incertaine pour la séance de
La preuve de la faute des organisateurs favorisant
les marseillais pendant les qualifications !!!
qualification. Les commissaires de piste (pour
l’occasion remplacés par les gendarmettes de Saint
Tropez) en ont décidés autrement… Finalement
Jerem-72 baissera le son de ses enceintes, et ça
arrange tout le monde.
La course commence et déjà les fous furieux du fond de grille passent à l’attaque. Les sangliers
n’auront plus qu’à renifler le derrière des leaders des autres teams. Excepté F1-Vincent qui lui,
comme tout débutant cocu, se positionne en 4° position, de quoi remonter s’assurer une course
pépère.
La monture du Helmut pour Monaco. La puissance de la
voiture n’a pu palier le manque de talents de ses
gentleman drivers… c’est dire le niveau de bassesse !!!
Papi Kiwi, pilote d’un autre temps, n’a pas encore
vu que les voitures avaient évoluées… il ne fera
guère mieux que les guignols du Helmut
C’est environ vers le premier tiers de la course que la plupart des pilotes de tête observent leur
premier arrêt ravitaillement… Comme depuis quelques années maintenant , les spectateurs
peuvent suivre en direct une partie des communications radios entre les pilotes et leur équipes.
Malgré le grand talent reconnu de Led Zep en matière de bourrinage, il a été pris en flagrant délit
de triche… il aurait sauté l’épingle pour gagner quelques secondes !!!
Led Zep à la poursuite de Puce Edwige, tous deux en fond de
peloton
Alexis bien plus rapide que Popeye (précisons : DU A UNE STRATEGIE DE TRICHE DECALEE) se
rapproche dangereusement de la Soap Box. C’est alors qu’il provoque un accident spectaculaire
entre deux seconds couteaux : Jerem-72 (oui ce n’est pas un TOP pilote) et Nicolas. Les dégâts sont
considérables…
On se demande encore si ces véhicules étaient fait pour la course automobile ou non… même question en ce qui
concerne les pilotes amateurs au volant de chacun d’eux !
Soudain, coup de théâtre, Olive en tête depuis plusieurs tours se retrouve au ralenti du côté de la
piscine, en effet la piste s’assèche et tente quoi qu’il arrive de trouver de l’eau pour ses pneus extra
pas tendre « mouillez Germaine ». Finalement ce sera le pilote à sec de carburant qui décidera de
rentrer en camion (non pas citerne comme au PHT).
Olive à sec rentre tranquille en camion. A droite une supportrice du Soap Box qui admire la remarquable
performance de Popeye… A Monaco, les voyeurs sont aussi des voyeuses !!! Coquine va !!!
Ci-dessous, les Méganes engagées par les fanatiques renaultesques : F1-Vincent et les 40 voleurs
La course arrive à son terme et F1-Vincent
s’est retrouvé (on se demande comment) en
tête devant Titoinus et nOnO. nOnO que l’on
dit sur le point de jeter l’éponge observe une
course très sage (est-ce le même nOnO ???) et
monte sur la 3° place du podium. Juste
derrière Popeye résiste à nouveau de
manière superbe à Alexis qui vexé refusera
de s’adresser à la presse.
Gazette : Popeye
Reporter : Popeye
Reportage photo : Popeye
Le Red Boulet de Monaco : Alexis !!!
Alexis the kid, bien connu des services de police (et pour cause)
pour avoir refusé de manger sa gamelle de croquettes à
l’arrivée du Grand Prix. Prétexte : il n’aime pas les croquettes
sans champagne (ici en photo avec son bavoir).
Bouhhhh le vilain toutou !!! Aller couché sale bête !!!