Pour développer et renforcer les pôles de

Commentaires

Transcription

Pour développer et renforcer les pôles de
Contact
Juin 2008 - N° 25
L ettre d ’ i n f o r m a ti o n d u T ech n o p ô le B rest - I r o ise
>
[édito]
Fédérer, pour développer
et renforcer les pôles
de compétences
>[s
ommaire]
En 1988, lorsque la création du site du Technopôle Brest-Iroise est officialisée,
l’heure est à la structuration d’une démarche. À travers la mise en place d’une
équipe d’animation, des actions collectives émergent et fédèrent autour des hautes
technologies.
Fédérer
Pionnier dans la structuration de démarches collaboratives, le Technopôle
après 20 années d’existence peut afficher de belles réussites. Les programmes
fédérateurs qui ont vu le jour ont permis la conquête de nouveaux marchés. Le
G2RA1, créé en 1994, rassemble les compétences en acoustique sous-marine.
Il a donné un véritable effet de levier à l’industrie, à la recherche et aux PME
spécialisées. Le GEIE2 Littoralis créé en 1999, suite à la reconnaissance par l’Etat
d’un Pôle de Gestion Intégrée du Littoral en Bretagne occidentale, s’est construit
sur le principe « ensemble on est plus fort », pour remporter des appels d’offres
internationaux. Le groupement Haliod, dans l’offshore profond, a permis d’aller
plus loin encore dans l’offre des programmes fédérateurs, en y intégrant un volet
commercial.
Entreprendre
Promouvoir
Brèves
© BBV-GPO
© Cabasse
© Eca
Agenda
Rédacteur : Thomas Dao
Directeur de la rédaction : Michel Morvan
Conception & Impression :
Basilic Communication - L’Iroise Imprimeur
Pour toute proposition d’information,
merci de contacter :
Secrétaire de rédaction : Murièle Couchevellou
Maison du Technopôle Brest-Iroise,
CS 83809 - 29238 Brest Cedex 3 - France
L. Dir.: +33 2 98 05 07 01
Fax : +33 2 98 05 47 67
[email protected]
www.tech-brest-iroise.fr
C’est tout naturellement que les partenaires de ces différents programmes se
sont rassemblés autour du Technopôle pour répondre à l’appel à projet « pôle
de compétitivité » lancé par l’Etat en 2005. La dynamique initiée et animée par le
Technopôle, ainsi que la dimension internationale des pôles de compétences
brestois ont logiquement fait aboutir le Pôle Mer Bretagne et ont fortement
contribué à la labellisation des autres pôles de compétitivité bretons, que sont
Images et Réseaux, Valorial.
Aujourd’hui encore, je souhaite que le Technopôle continue à soutenir ses
200 adhérents. Cela signifie initier des projets structurants pour le territoire,
accompagner le montage de projets collaboratifs et assurer la promotion et le
rayonnement du territoire et de ses acteurs.
L’enjeu ? La création d’activité nouvelle génératrice d’emplois. Sachons poser des
passerelles entre les laboratoires et entreprises pour leur donner de nouvelles
perspectives.
L’innovation c’est une culture. Informer, rapprocher, la démarche est pragmatique,
à l’image d’une ville dynamique, métropole occidentale de la Bretagne, innovante,
capitale des sciences et technologies de la mer.
Le TBI créateur d’innovation depuis 20 ans.
Marc Labbey,
Président du Technopôle Brest-Iroise
Groupement Régional en Acoustique Sous-Marine
Groupement Européen d’Intérêt Economique
1
2
>
[Fédérer]
Pour développer et renforcer
les pôles de compétences
>S
écurité et Sûreté Maritime à Brest La conférence « Safer Seas », « Pour des mers plus sûres et
plus propres » se tiendra à nouveau en 2010. L’édition 2007
de la conférence a remporté un véritable succès auprès des
spécialistes maritimes français, européens et internationaux.
Son objectif était de faire le point sur l’actualité juridique,
économique et technologique en matière de sécurité et sûreté
maritimes, et pour le Technopôle de montrer le potentiel de
nos entreprises et la diversité de nos compétences. Dans ce
domaine de la sécurité et la sûreté maritime, le Technopôle
anime le réseau « MITS », au travers, entre autre d’une
plateforme de travail collaboratif et de montages de projets ;
l’objectif est d’explorer les applications maritimes de l’lTS-T
(Intelligent Transport Systems Telecommunications) et
développer les futures générations d’outils, standardisés,
destinés à renforcer la sécurité et la sûreté maritime. Les
partenaires internationaux de MITS se retrouveront pendant
la SeaTechweek pour élaborer un plan de travail sur les thèmes
suivants: Aides à la navigation ; Systèmes de surveillance
du (transport, pêche, pollutions..) ; Mer et Espace, les
technologies spatiales et leurs applications en mer. Une
réunion des partenaires brestois est prévue prochainement.
Tous les partenaires intéressés par ces thématiques
peuvent participer aux groupes de travail qui seront mis
en place au travers de la plateforme de travail collaboratif
[www.maritime-its.org]. Nous rappelons également dans
l’Agenda la possibilité de proposer des publications à la 8ème
conférence ITS-T qui se tiendra en octobre en Thaïlande. Les
deux projets – Sea Test Base et Vigisat – sont accompagnés
par le Technopôle. Leur objectif est de fournir de meilleurs ou
de nouveaux services, et donner aux compétences présentes
sur le territoire une meilleure visibilité.
> Vigisat observe la terre
Le Technopôle accompagne la société Boost
Technologies depuis 2002,
dont les ambitions sont
de défendre l’installation
en Bretagne d’un centre
opérationnel
de
traitement des données satellites liées à l’environnement
marin. Les usagers et fournisseurs d’expertises sont
nombreux à soutenir la démarche (Télécom Bretagne,
REPORTING AND dissemination
NRT satellite receiving station
> Analysis
> Early warning
> Dissemination
> Operational authorities
> Operational users
> Scientific community
> Others
Earth observation satellite
> Observation
> Detection
End Users
Aerial surveillance
> Surveillance
> Validation
> Identification
> Report
Ifremer, Shom, Boost Technologies, Cedre, Thales,
Littoralis). Leur concentration en Bretagne pesera dans
l’aboutissement du projet. L’augmentation du trafic
maritime va de pair avec les risques de dégradation de
l’environnement littoral et marin, mais engendre également
une compétition accrue entre les professionnels, pêcheurs,
ports et transporteurs. Les applications sont multiples, la
sécurité maritime (détection de pollution, surveillance du trafic),
le contrôle des activités liées à la pêche, l’océanographie opérationnelle côtière ou encore la recherche en océanographie.
> Sea Test Base
Une base d’essai d’équipements marins
Brest et la région Bretagne rassemblent une communauté,
majeure en Europe, d’acteurs scientifiques et industriels, à
la pointe des technologies acoustiques et d’imagerie sousmarines, fédérée au sein du G2RA. L’ambition du projet Sea
Test Base est de faciliter l’accès à des moyens techniques
par la création d’une base d’essai d’équipements marins et
sous-marins. Une infrastructure essentielle à la valorisation
des idées innovantes et à leur développement. Sea Test Base
pourra aussi s’occuper de mettre en œuvre des mesures sur
des sites en mer plus éloignés comme la baie de Douarnenez
ou l’anse de Camaret. Les participants au projet de base
d’essais sont à la fois des acteurs économiques (Thales
Underwater Systems, Ixsea, Atlantide, Sercel, Sirehna, ECA,
France Télécom Marine, DCNS) et des centres de recherche
et d’enseignement (ENSIETA, ISEN, IFREMER, SHOM, École
Navale, IRD, UBO).
Le site de l’École Navale a été retenu pour implanter la base
d’essai et l’association Celadon a été créée fin 2007 pour
porter ce projet.
Environnement adapté aux conditions océaniques littorales et plateau continental.
Pêche, océanographie, offshore pétrolier, câbles sous-marins, sécurité maritime,
défense nationale …
Un bâtiment
(bureau, ateliers, stockage)
Un pool d’équipements
mutualisé
Du personnel permanent
Mise au point d’équipements, tests et calibrations, validations de modèles numériques,
essais de vieillissement à la mer, démonstrations, expérimentations, formation …
Les pôles de compétitivité sont bien au cœur de l’action du Technopôle cette année encore pour accompagner
le développement de ses adhérents : de l’ingénierie financière de projets, à l’aide au montage de projets, en
passant par la recherche de partenaires…
> Pôle Mer Bretagne
MEDARMOR, pour accompagner les PME
dans les projets européens de R&D
Au deuxième semestre 2007, la DGE a lancé un appel à
proposition encourageant les actions aidant à l’insertion des
PME des pôles de compétitivité français dans les partenariats
technologiques internationaux et européens. Les deux
technopôles du Finistère (Quimper et Brest) se sont associés
pour soutenir le Pôle Mer Bretagne dans cette démarche, et
en décembre 2007 le projet MEDARMOR est né.
Contact • • •
à Brest : Maud Tronchin et Françoise Duprat – 02 98 05 44 51
à Quimper : Maëlle Robin et Rachel Selin – 02 98 100 200
Il s’articule autour de trois actions :
• « veille » : il s’agit d’une action informative sur les programmes de la commission européenne en lien avec les thématiques du Pôle Mer. Les appels à projets paraîtront dans le
bulletin de veille du Pôle, « Balises ».
• « accompagnement des PME dans le dépôt de leur
dossier » Une fois l’appel identifié, la PME intéressée pourra
être accompagnée durant le montage de sa proposition.
• « accompagnement des PME dans la gestion des
projets sélectionnés » : les deux technopoles mettront à
disposition des PME adhérentes du Pôle mer Bretagne leur
« service Europe » pour les aider à la gestion des projets
sélectionnés.
> Pôle Images et Réseaux et technopôles sur la même longueur d’onde
L’association du Pôle Images et Réseaux, et les 7 technopoles
bretonnes, dont Brest-Iroise, ont signé en novembre dernier
une convention cadre de partenariat. Une meilleure synergie
s’opèrera ainsi entre le Pôle, de dimension interrégionale, et les
technopoles qui œuvrent au développement économique par
l’innovation sur leur territoire. Les missions technopolitaines
d’animation, de promotion, d’ingénierie de projets serviront les
objectifs du Pôle et les technopoles assureront une meilleure
présence de leurs adhérents dans les projets du Pôle.
> Renforcement de la présence de Valorial dans l’ouest breton
Après deux ans d’existence le pôle
regroupe plus de 300 entreprises, et
emploi un total de 20 000 salariés dans
le Finistère, dont près d’une cinquantaine
d’entreprises ont plus de 100 salariés.
Cécile Vauchez Il devenait nécessaire de renforcer la
présence de Valorial en Bretagne Occidentale et notamment
en Cornouaille, pour accompagner les entreprises dans
le montage et l’ingénierie de projets. La mission «Valorial
Bretagne Occidentale» sera basée à Quimper et bénéficie
du soutien financier de Quimper Communauté, du Conseil
général du Finistère, des technopoles de Brest et Quimper, de
Brest Métropole Océane et de la Région.
Dans cette logique, Cécile Vauchez a pris ses fonctions de
chargée de mission Valorial - Bretagne Occidentale, le 17
mars dernier. À 40 ans cette titulaire d’un DEA de génétique et
d’un diplôme de cadre européen en aquaculture a travaillé de
nombreuses années « sur le terrain », au contact, notamment
du secteur de la recherche (INRA, INSERM…) pour le compte
d’un groupement d’aquaculteurs puis pour la société lorientaise Aquastream. « J’ai principalement exercé l’intermédiaire
entre les producteurs, la filière agroalimentaire puis les scientifique, en constituant pour les entrepreneurs les dossiers et
démarches qui les aident à faire de l’innovation », explique Cécile Vauchez. Elle est notamment missionnée pour faire partie
des commissions de labellisation.
> Protection et valorisation de l’innovation
Une permanence mensuelle de l’INPI au Technopôle
Brest-Iroise
Dans le cadre d’une convention signée avec le Technopôle,
l’INPI assurera une permanence d’une journée par mois à
Brest à la Maison du Technopôle. Les dates fixées jusqu’à la
fin de l’année : 10 juin, 8 juillet, 16 septembre, 7 octobre, 18
novembre, 9 décembre.
Vous pouvez prendre rendez-vous avec l’équipe de la
délégation INPI Bretagne, par téléphone : 02 99 38 19 62 ou
par mèl : [email protected]
Les services proposés sont les suivants: mode d’emploi
pour l’accès aux bases de données spécialisées en matière
de Propriété Industrielle (recherche d’antériorité, état de
l’art…) ; aides aux formalités ; information sur les procédures ;
information sur le droit de la propriété intellectuelle ; aide à la
mise en place d’une stratégie de Propriété Industrielle.
L’INPI accompagne les entreprises innovantes et les centres
de recherche dans la valorisation et la protection de leurs
créations à travers des programmes et des services dédiés.
Plus d’informations sur leur site web : www.inpi.fr
[Entreprendre]
>
Pour accompagner la création d’entreprises
innovantes
Accompagnés par l’équipe du Technopôle, ils viennent de s’installer sur le Technopôle:
Pépinière Sévellec - 38 rue Jim Sévellec -29200 Brest
> Capnorm
Portail des entreprises certifiées et labellisées
Il propose aux entreprises de valoriser leur certification, de la promouvoir et d’informer ainsi leurs
distributeurs, donneurs d’ordre de leur démarche QSE (Qualité, sécurité, environnement).
Ses prestations :
- Annuaire d’entreprises en ligne (recherche par mots clés) – modification à tout moment par les
entreprises de leur fiche
- Accès aux appels d’offres – hors marchés publics
- Rubrique stage / emploi
- Lexique et base de connaissances
- Veille technique et juridique
- Forums de discussion
- Espaces publicitaires gratuits.
Emmanuel Lahaye - Tél : 02 53 44 12 60 - Port : 06 27 29 49 80 - e-mail : [email protected]
Site internet : www.capnorm.com
> Ellipse Csf
Développement et optimisation des compétences
Partant du constat que « 11 bons joueurs ne font pas nécessairement une bonne équipe ! », Philippe
Le Coz a construit son offre d’accompagnement des managers pour définir une stratégie globale de
compétences. Or la formation est souvent vue comme étant LA solution, alors qu’elle n’est qu’un des
leviers dans la stratégie de l’entreprise.
L’évolution des marchés, la disparition de certaines branches d’activité, la pérennité des connaissances
acquises, les nouveaux arrivés, la mise en place de la loi pour la cohésion sociale de 2005 [GPEC]
nécessitent de la part du manager de repositionner dans un contexte global les métiers de son entreprise.
Ellipse Csf aide les managers à définir les organisations à mettre en place au sein de leur entreprise.
Ses prestations :
- Conseil (Optimisation des compétences)
- Service (Supports de communication interne : Knowledge) - Formation (Management, Cohésion
d’équipe, Tutorat…)
Philippe Le Coz - Tél : 06 98 22 90 00 - e-mail : [email protected] - site web : www.ellipse-csf.fr
> Com’ Vous
Anne-Laure Milhe, consultante en communication, propose ses services en marketing opérationnel
et communication sous le nom Com' Vous.
Com' Vous gère les projets de communication auprès de clients institutionnels ou industriels : relations
presse, salons, événementiel, argumentation et documentation commerciale.
Anne-Laure Milhe - Tél : 02 98 45 83 45 - e-mail : [email protected]
[Promouvoir]
>
Pour créer des passerelles et promouvoir
les compétences présentes sur le territoire
> Plate-forme technologique SYRTEF
[Synergie des Ressources TEchnologiques en Finistère]
pour mettre en place et suivre votre projet en génie
industriel
La plate-forme technologique SYRTEF a pour mission le soutien
à l’innovation et le transfert de technologie des établissements
de formation au service des PME-PMI.
Groupement d’Intérêt Public, SYRTEF, est constitué entre les
Lycées Vauban à Brest, Yves Thépot à Quimper et Tristan
Corbière à Morlaix, l’Université de Bretagne Occidentale avec
ses composantes IUP Génie Mécanique et Productique de
Brest, Institut Universitaire de Technologie de Brest et l’École
Nationale d’Ingénieurs de Brest.
Elle se positionne comme un interlocuteur unique pour des
prestations qui peuvent être pluri-technologiques. Elle s’appuie
sur les capacités et ressources de ses établissements pour
proposer aux entreprises les prestations suivantes :
- « projet industriel innovant » : étude de faisabilité, solutions
techniques, réalisation d’un prototype, suivi de projet.
-« transfert de technologie » : diagnostic, étude expérimentale,
usinage haute technicité, formation spécifique…
Contact • • •
Christophe Roudaut – 02 98 01 60 50 – [email protected]
> Hydrolienne. L’aboutissement d’un long parcours
Sabella D03, prototype d’hydrolienne (dispositif de
récupération d’énergie des courants de marée) a été inauguré
le 28 mars dernier. Au cours du mois suivant, l’hélice et son
support ont été immergés dans l’embouchure de l’Odet à
Bénodet. Le chemin est encore long avant d’envisager la mise
en production commerciale d’un champ d’hydroliennes en
Europe ou en France. Cependant, les synergies sont en place.
Hydrohelix, la société qui a mis au point le prototype fut à ce
propos, la première en 2005 à recevoir une labellisation du pôle
mer Bretagne pour son projet. Ses créateurs, Hervé Majastre et
Jean-François Daviau, précurseurs en France dans le domaine
des hydroliennes, n’ont pas toujours vu leur tâche facilitée.
Le Technopôle quant à lui, accompagne le projet depuis sa
création en 2000.
« Sabella D03 »
Une première mouture du projet naît en 2002 sous le nom
de Marenergie. Elle associe Bouygues Offshore, Sofresid
Engineering Brest, Dourmap, In vivo Environnement, afin de
concevoir la construction d’un prototype industriel de 1MW,
pour un budget de 11 Me. Malgré une labellisation du pôle
mer Bretagne, le dossier est bloqué. Ce sont les collectivités
territoriales qui débloquent la situation. Elles souhaitent soutenir
le projet et demandent aux partenaires une reconfiguration
du dossier. Entre 2006
et 2008 nait le prototype
« Sabella D03», fruit
du travail réalisé par un
consortium comprenant
les mêmes sociétés,
toutes implantées dans le
Finistère. La fabrication
mécanique a été confiée
à DCNs. La capacité de
production énergétique de
l’engin est de 40 KW pour
un budget de l’ordre de 1
Emmanuel Donfut, In Vivo Environnement
Me, financé pour partie
par la région Bretagne, le conseil général du Finistère, Brest
métropole océane, Quimper communauté et l’Ademe.
> Boost et CLS. Pour le meilleur de l’espace et de la mer
Spécialisée en technologies radars embarquées sur les
satellites, la société brestoise Boost technologies (10 salariés,
830 000 e de CA en 2007) a annoncé son rachat à 100 % par
l’entreprise toulousaine CLS (38 Me de CA).
Boost a vu le jour en 2002, grâce à son fondateur Vincent
Kerbaol, alors chercheur à Télécom Bretagne. Selon lui,
le développement d’outils d’exploitations des données
radar satellites, correspond à un marché destiné à l’usage
d’utilisateurs en mer, professionnels ou plaisanciers. Problème,
il n’existe pas de réception satellite pour ce type de données en
France.
La division radar de Boost
Les préoccupations liées à la sécurité et à la sûreté maritime
ont pris de l’ampleur. La pointe bretonne est de plus en
plus pressentie comme lieu privilégié de surveillance et
d’exploitations de données sur l’environnement marin. La
raréfaction de la ressource halieutique, les sauvetages en mer,
l’émergence de l’océanographie opérationnelle côtière ou encore
un tribunal de Brest qui prend de l’importance face aux affaires
liées aux pollutions…Tout concorde pour donner de l’ambition
au territoire. Etant complémentaire de CLS sur le volet radar
et sécurité maritime, Boost se poste comme la division radar
de la toulousaine. CLS compte sur l’aboutissement du projet
Vigisat, initié par Boost. Il porte sur l’installation d’une station
de réception d’images radar satellites.
[Brèves]
> Cedre - Changement de direction
Michel Girin, directeur du Cedre pendant 13 ans vient de passer
le relais à Gilbert Le Lann, jusqu’ici chargé de mission au
Secrétariat général à la mer. L’ancien directeur, qui a connu les
crises majeures de l’Erika et du Prestige, se félicite de laisser
derrière lui « un outil fonctionnel qui peut être encore amélioré
à une époque où l’on attend beaucoup de lui ». Sur un plan
humain, « l’équipe est passée de 37 techniciens, chercheurs
et administratifs, à 52 personnes. Les subventions d’état ont
été triplée ». Les 2 500 m² de locaux (bureaux et techniques)
sont situés sur la zone du polder au port de commerce. Pour
Michel Girin, « la reconnaissance de l’expérimentation et de
la formation du Cedre est unique en France et en Europe ».
Le chercheur accompagnera Gilbert Le Lann, ingénieur de
formation (Polytechnique et Ensta) comme conseiller chargé
des dossiers stratégiques. « Une place formidable dans
l’équipe » se réjouit-il.
> Ipev - Récompense européenne
Le projet européen Epica (European project for ice coring in antarctica), dans lequel l’Institut polaire français (Ipev), a joué un rôle
majeur, est un des lauréat du prestigieux Prix Descartes pour la recherche de l’Union Européenne Epica est récompenseé pour
avoir permis de reconstituer 800 000 ans de l’histoire du climat de l’Antarctique à partir de l’étude de carottes de glace obtenues
dans deux forages profonds. Gérard Jugie, directeur de l’Ipev a reçu le prix à Bruxelles en mars dernier.
[agenda]
Plus d’informations sur le site web du TBI :
www.tech-brest-iroise.fr – Agenda
Du 24 au 28 juin. ..............................2nd édition de La Semaine de l’innovation
en Bretagne http://www.innovons.fr
Les technopôles de Brest et Quimper et Bretagne Valorisation organiseront une réunion du Cercle
de l’Innovation sur le thème « Exploration, détection et caractérisation en milieu marin », le jeudi
26 juin 2008 de 9h30 à 11h30 à la Présidence de l’Université de Bretagne Occidentale.
Contact : [email protected]
20 novembre.........................................7ème Rencontre Technologique
[15 juillet date limite appel à proposition]
des Technopôles Brest et de Quimper
Les technopôles de Brest et de Quimper et leurs partenaires Captronic, l’AFEIT et Nereÿs
organisent le 20 novembre, la 7ème Rencontre Technologique dans le cadre de [HDMOC],
programmation d’événements dédiés au Haut Débit, à la Mobilité et aux Objets Communicants.
Le thème retenu cette année : la réalité virtuelle.
L’appel à proposition pour l’animation d’ateliers est ouvert jusqu’au 15 juillet.
Si vous souhaitez faire une présentation de 10 à 20 mn, envoyez votre résumé à :
[email protected]
2 au 4 octobre....................................Stand collectif du Technopôle Brest-Iroise
http://www.forumouestavenir.com
au Congrès National des Sapeurs Pompiers
à Rennes
Brest accueillera la 6 édition de ce grand rendez-vous interdisciplinaire des sciences et
technologies de la mer. 18 conférences internationales et workshops sur des thèmes tels que les
énergies renouvelables marines, l’océanographie côtière opérationnelle, mer et responsabilité,
vagues scélérates, la corrosion, l’assistance et le sauvetage en mer... Le Technopôle organisera
3 workshops : le 5ème séminaire MITS - Maritime Intelligent Transport Systems ; la 2ème rencontre
technologique franco-chinoise sur le thème de la sécurité maritime et de la préservation de
l’environnement côtier et la première réunion du Comité International d’organisation de la Safer
Seas 2010
ème
14 au 17 octobre. ............................Entretiens Science et Ethique 2008
www.science-ethique.org
Le thème : «Recherche et nouveaux métiers de la mer, Quels enjeux pour l’économie et le
patrimoine du littoral?»
22 au 24 octobre. ............................8ème conférence internationale ITS-T
en Thaïlande Technologies de l’information dans les systèmes de transports intelligents Le Technopôle Brest-Iroise est impliqué dans l’organisation de cette conférence depuis l’édition
de 2004. Le thème des technologies marines, proposé l’année dernière par le Technopôle, est
reconduit comme axe prioritaire des sessions.
Un groupe de travail local sera mis en place au travers de la plateforme collaborative « MITS »,
www.maritime-its.org, pour échanger sur les propositions de publications et démonstrations.
dernière minute
> Une réussite pour l’équipe de CEZZER et tous ses partenaires brestois – sans oublier le Technopôle qui l’accompagne
depuis sa création il y a 2 ans ! - TF1 VISION DÉPLOIE SON OFFRE SUR CEZZER, LE PREMIER TERMINAL VOD
NOMADE. Le vidéo club CEZZER est un boîtier au design novateur qui permet d’accéder aux milliers de programmes
du service de vidéo à la demande du groupe TF1. En 2007, Cezzer et le studio de design brestois de Julien Gastrin,
Bomb Studio, avaient remporté un Janus de l’industrie pour la qualité du design du terminal.
Rectificatif
à l’article paru à la page 6 du n° 24 (octobre 2007) de la lettre d’information du Technopôle Brest-Iroise sous le titre « Littoralis - La force d’être ensemble »
« Le Service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM), établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du ministre de la
défense, se conforme strictement au Code des marchés publics, qui n’impose aucune règle générale quant au montant minimal d’un chiffre d’affaires des
entreprises candidates, dont les capacités professionnelles, financières et techniques sont appréciées au cas par cas en fonction de l’objet et du montant de
chaque marché. Plus de 80% des marchés du SHOM ont été attribués en 2006 à des PME-PMI ».
www.basilic-communication.com - 05/2008
http://www.seatechweek-brest.org/
Ce document est imprimé dans le respect des critères environnementaux «imprim’vert», sur un papier 100 % recyclé.
13 au 17 octobre. ............................SEA TECH WEEK 2008

Documents pareils

Télécharger - Technopôle Brest Iroise

Télécharger - Technopôle Brest Iroise que l’animation des entreprises du web et du numérique, l’organisation de la semaine B-ware, l’accueil des porteurs de projets - dans le secteur de la mer, la poursuite de l’accompagnement du Pôle ...

Plus en détail