PROJET Foyers Amélior

Commentaires

Transcription

PROJET Foyers Amélior
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
Promotion de l’Electrification Rurale et de
l’Approvisionnement en Combustibles Domestiques (PERACOD)
PROJET Foyers Améliorés Sénégal (FASEN)
2ème RAPPORT DU FASEN
SUR L’ETAT DE DEROULEMENT DES ORIENTATION STRATEGIQUES DU FASEN
ET PLAN D’OPERATIONS POUR 1er SEMESTRE 2007
Ce deuxième rapport d’activités, couvrant la période de Septembre à Décembre 2006, s’inscrit dans le cadre de l’information régulière fournie
aux partenaires sur les activités du Projet FASEN.
Outre l’information sur les activités du Coordinateur et de son équipe, il permet aux lecteurs de s’informer sur le bilan 2006 et de s’imprégner
des orientations définies par le Projet au niveau opérationnel (objectif : production et commercialisation de Foyers Améliorés) mais
également au plan stratégique (objectif : mise en place et développement durable d’une filière FA et biomasse au Sénégal et dans la sousrégion).
Rappel des ORIENTATIONS DU PROJET (redéfinies à l’arrivée du nouveau Chef de Mission du PERACOD, Mr Joerg Baur) :
- Offrir aux populations cibles une gamme de foyers aux caractéristiques techniques (répondant aux critères DGIS) et à des prix variables
- Soutenir le démarrage de la diffusion par la mise en place d’un partenariat du Fasen avec les Groupements féminins et par diverses
formes adaptées de publicité
- Faciliter l’acquisition d’équipements aux producteurs de Foyers par un système de financement adapté (leasing, coûts partagés, etc…)
- Assurer un système de suivi évaluation intégrant des enquêtes « bois » et « santé » au niveau des ménages
- Priorité de lancement des activités au niveau du Bassin arachidier et de la Région de Saint Louis
1
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
Rappel CADRE LOGIQUE D’INTERVENTION :
Logique d’intervention
Indicateurs objectivement
vérifiables
Objectifs
généraux
* Réduire la consommation de
bois de chauffe dans les zones
d’intervention du Projet
* Améliorer les conditions de vie
et de santé des ménagères dans les
zones d’intervention du Projet
2
Sources et Moyens de
vérification
*10% d’économie de bois par
rapport à la situation actuelle
*sondage auprès des ménages
*5% de réduction des maladies
liées à l’émission des fumées
auprès des ménagères (maladies
respiratoires, etc…)
*sondage auprès des postes de
santé
Objectifs
spécifiques
* Permettre aux populations cibles
d'avoir accès à des équipements de
cuisson modernes
par la diffusion de foyers
améliorés
Résultats
attendus
R1 : La gamme de foyers promus
par le Fasen répond aux critères
définis par DGIS et sont acceptés
par les populations cibles
* 30 à 40 % d’économie de bois
par rapport au foyer traditionnel
* Rapports Fasen/Cerer sur les
tests d’ébullition et de cuisine
contrôlée
* STows : Rapport Jargstrof,
CERER, CEREEQ, site internet,
rapport PERACOD-FASEN
(technique et acceptabilité)
* Foyer argile : Rapports
techniques
R2 : Les Groupements de
Promotion Féminine (Gpf) ont en
leur sein un dispositif spécifique et
pérenne permettant une diffusion
de masse de FA
* 125.000 foyers vendus et
utilisés
* Bordereaux de livraison
* Fiches de distribution
* sondage sur l’utilisation des
Foyers
Hypothèse / Risques
période du projet trop courte ne
permettant pas une mesure
efficace
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
Activités à
développer
R3 : Les Producteurs de Foyers
agréés par le FASEN disposent
d’un équipement permettant une
production de masse de FA
* 50% d’augmentation de la
capacité de production
R4 : Le système de suivi
évaluation du Projet est
fonctionnel et partagé avec les
acteurs nationaux et internationaux
Volet Recherche/Développement
A1.1 : Développer des activités de
recherche (STOws, foyer argile,
Rocket)
* le système est transféré aux
autorités compétentes
Moyens :
* Documentation de la GTZ
* Réunions intra GTZ
* Mission Ouaga
* Missions expertises
A1.2 : Procéder avec le Cerer et le internationales
Cereeq aux tests de contrôle des
* Etudes et expertises nationales
Foyers
* Déplacements sur site
* Partenariat avec le Cerer
A1.3 : Effectuer les tests
* Achat d’équipement et
d’acceptabilité des Foyers par les
d’outillage
populations cibles
* Expertise nationale en gestion
* Location d’une salle sur site
Volet Commercialisation
* Expertises animateurs (3)
A2.1 : Susciter un partenariat avec * Véhicules (1)
des Gpf agréés par le Fasen et
* Motos (3)
appuyer la mise en place d’un
* Conseiller en communication
dispositif d’appui à la diffusion de * voyages d’étude
FA
* Enquêteurs
A2.2 : Appuyer la mise en œuvre
du dispositif de diffusion de FA
3
* Fiches des nouveaux
équipements acquis
* Fiches de production
Coût :
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
A2.3 : Soutenir la diffusion de FA
par des activités de promotion et
de publicité
Volet Production
A3.1 : Identifier et accompagner
des PME désirant s’investir dans la
filière FA
A3.2 : Mettre en place pour les
producteurs de FA un système
adapté de financement des
équipements
A3.3 : Renforcer les capacités des
producteurs de nouveaux Foyers
développés par le Fasen
Volet Suivi évaluation
A4.1 : Concevoir et mettre en
œuvre un système de suiviévaluation du Projet
Volet Coordination du Projet
A5.1 : Communication interne et
Gestion de l’information
A5.2 : Assurer la communication
institutionnelle du Projet au niveau
national et international
4
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
ETAT DES ACTIVITES REALISEES PAR RUBRIQUE INSCRITE DANS LE CADRE LOGIQUE ET PERSPECTIVES
Volet Recherche/Développement
A1.1 : Développer des activités de recherche (STOws, foyer argile, Rocket)
a) L’équipe du FASEN s’est consacré en grande partie, durant l’année 2006 d’exécution du Projet et selon les directives du Chef de Mission du
PERACOD précédent, Mr Rolf-peter OWSIANOWSKI, sur la recherche d’un nouveau Foyer à bois (le STOws cooker) pour le milieu rural.
L’objectif est de présenter aux ménages ruraux un foyer à fort rendement thermique pouvant pallier aux insuffisances de la commercialisation du
Foyer Ban Ak Suf développé par des Projets précédents.
Cette activité a été développée par l’équipe de Recherche/Développement du FASEN dirigée par Mr Johannes OWSIANOWSKI avec l’appui de
deux consultants internationaux qui ont participé, dans le cadre des échanges entre experts de Projets DGIS, au développement de ce nouveau
produit : MM. Benjamin JARGSDORF (Factor 4 Energy Projects Gmbh) et Crispin PIGGOT-PEMBERTON (ProBec/Gtz/Dgis).
L’originalité de ce Foyer utilisant une technologie inspirée à la fois du Rocket Stove et du Mirt Ethiopien réside dans sa combinaison de trois
matériaux : une partie en béton enveloppant un tube céramique servant de chambre de combustion surmontée d’un support marmite en métal.
Les résultats du développement de ce Foyer STOws n’ont pas été ceux attendus, tant en ce qui concerne les tests en laboratoire (CERER) que les
tests d’acceptabilité par les ménages. En outre, il a été soulevé les difficultés de construction d’un tel foyer en milieu rural.
Cependant, il faut noter que le développement d’un tel foyer nous a permis d’acquérir un certain nombre de données techniques et d’appréciation
concernant un éventuels foyers à bois pour le milieu rural. Des recherches méritent néanmoins d’être poursuivies au plan international sur la base
de toute cette documentation technique et scientifique réalisée par le FASEN. Il n’en demeure que le FASEN va dorénavant cesser tout
investissement important en temps et en ressources sur le STOws.
b) L’équipe du FASEN a participé à l’introduction du Foyer Rocket Stove au Sénégal à la suite d’un séminaire organisé à Ouagadougou par le
Projet Gtz/Dgis du Burkina Faso et auquel ont participé cinq (5) producteurs de FA du Sénégal. Les prototypes de Rocket Stove fabriqués au
Sénégal présentent des performances élevés avec toutefois des problèmes persistants de fiabilité des inserts céramiques qui ne militent pas pour
l’instant à une diffusion dudit Foyer.
Un séminaire spécialement dédié au Rocket Stove devrait se tenir au mois de Mars 2007 au Malawi pour réfléchir à pallier à ce
problème. Le FASEN participera à ce séminaire en vue de contribuer à une réflexion internationale sur l’amélioration de cet équipement
de cuisson.
5
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
c) Pour pallier aux résultats insatisfaisants du Foyer STOws et résoudre la problématique de la disponibilité d’un Foyer adapté au milieu rural, le
Coordinateur du FASEN a décidé, sur la base d’une réflexion menée en interne avec des experts locaux (M.Lamine Diop du CERER et M.Jean
Philippe JOREZ du PERACOD/Responsable de la composante aménagement forestier) et avec l’accord du nouveau Chef de Mission du
PERACOD, M.Joerg BAUR, de démarrer des recherches en collaboration avec le CERER sur l’adaptation pour le milieu rural sénégalais
d’un nouveau Foyer en argile. Un consultant international junior a été recruté à cet effet pour une durée de 4 mois : Mr Vincent BOSSY.
A1.2 : Procéder avec le Cerer et le Cereeq aux tests de contrôle des Foyers
Le Coordinateur du FASEN a souhaité dès le départ intégrer le Centre d’Etudes et de Recherches sur les Energies Renouvelables (CERER)
comme partenaire privilégié du FASEN dans le domaine de la caractérisation des Foyers existants au Sénégal. C’est ainsi que grâce au CERER
et à la suite des tests d’ébullition et des tests de cuisine contrôlée, le FASEN dispose aujourd’hui d’une base de données « techniques et
scientifiques comparés » sur les différents types de Foyers à bois et à charbon de bois suivants : Trois Pierres, Cercles, STOws, Sakkanal
multimarmite, Sakkanal monomarmite, Rocket Stove, Diambar .
Sur la base des résultats des différents tests, il a été décidé de porter l’effort de production et de diffusion, dans un premier temps, sur les
Foyers Diambar et Sakkanal.
La collaboration avec le CERER va se poursuivre, en relation étroite avec Mr Vincent BOSSY, sur les tests comparatifs d’émissions de
fumée et sur l’adaptation pour le Sénégal d’un foyer argile.
A1.3 : Effectuer les tests d’acceptabilité des Foyers par les populations cibles
Afin de disposer d’une gamme de Foyers Améliorés adaptée aux exigences du projet et aux besoins des bénéficiaires, des tests d’acceptabilité ont
été effectués et viennent compléter l’ensemble des données issues des tests en laboratoire.
Le Coordinateur du FASEN a donc instruit une équipe du FASEN composée de Mlle Céline Payet et Mlle Fatimatou SY de réaliser des tests
d’acceptabilité de Foyers Améliorés dans des villages du Bassin Arachidier et de mesurer, par une enquête, les consommations en bois de
chauffe.
Cette activité a déjà été réalisée au mois de Décembre 2006 dans les villages de Xalembass et Mbouthie auprès de 50 ménages qui ont disposé de
4 types de Foyers : Diambar, Rocket Stove, Sakkanal et STOws.
Les fiches d’enquête de consommation de bois du Foyer traditionnel « Trois Pierres » sont actuellement enregistrées à l’aide de l’outil
informatique statistique SPSS maîtrisé par Mlle Céline PAYET à la suite d’une formation dispensée par le PERACOD.
Les fiches d’enquête de consommation de bois et appréciation des Foyers Améliorés déposés par le FASEN le seront dans le courant du mois
de Janvier 2007.
Il est prévu en guise de finalisation de cette activité l’organisation début Février 2007 d’une cérémonie de restitution des résultats des
tests d’acceptabilité dans le village de Thiomby durant laquelle il sera organisé, avec l’appui des équipes du PERACOD et en présence
6
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
des populations, une sensibilisation des populations sur la nécessité de réduire la consommation de bois par l’utilisation des FA et sur la
lutte contre le VIH Sida.
Volet Commercialisation
A2.1 : Susciter un partenariat avec des Gpf agréés par le Fasen et appuyer la mise en place d’un dispositif d’appui à la diffusion de FA
Avec l’arrivée du nouveau Chef de Mission du PERACOD, la stratégie de commercialisation a été revue avec l’instauration de nouvelles
orientations pour le FASEN :
-privilégier les Groupements de Promotion Féminine (par rapport aux commerçants) en tant que distributeurs de Foyers Améliorés ;
-prévoir une promotion basée sur une gamme de FA et non sur un seul produit ;
-se consacrer durant les mois de Février et Mars 2007 à une diffusion en milieu urbain et péri-urbain des foyers relativement connus (Diambar et
Sakkanal) ;
-faciliter le contact direct entre GPF et producteurs de FA en conseillant des prix (contrairement au PROGEDE qui intervenait en interface entre
les Producteurs et Distributeurs Gpf et commerçants) ;
-appuyer la mise en place, au sein des GPF, de Cellules de diffusion de FA (comme nouveaux services aux membres) et renforcer leurs capacités
à:
. assurer la sensibilisation sur la nécessité d’utiliser des FA
. promouvoir dans les quartiers la diffusion de FA
. démultiplier la formation en techniques de gestion et de ventes de FA
. assurer le suivi/évaluation de la diffusion de FA
. mutualiser des fonds pour l’achat de FA et pour l’octroi de financement à des producteurs de FA
-réaliser des campagnes de publicité tant à Dakar que dans les villes de Régions
Sous l’impulsion du Coordinateur du FASEN, la responsable du Volet commercialisation, Mlle Fatimatou SY, a entrepris d’expérimenter ces
orientations avec un GPF de Kaolack, APROFES, avec lequel le FASEN a signé fin Décembre 2006 une convention de partenariat. L’APROFES
s’engage en contrepartie de l’appui apporté par le FASEN à diffuser au moins 500 FA par mois de Février à Avril 2007 puis une progression
exponentielle sur les huit (8) mois restants de l’année 2007.
Les activités de renforcement des capacités de APROFES se dérouleront sur une période de six (6) mois à compter du mois de Février
2007.
Sur la base des résultats de ce partenariat, l’expérimentation sera étendue dans la Région du Fleuve à partir du mois de Mars 2007 avec
un GPF de Saint Louis, FEPRODES.
7
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
Les résultats tirés de ces expérimentations permettront de démultiplier ce dispositif au niveau de plusieurs centaines de GPF du milieu urbain et
rural.
A2.2 : Appuyer la mise en œuvre du dispositif de diffusion de FA
La mise en œuvre du dispositif de diffusion de FA, exécutée par Mlle Fatimatou SY, se fera dans deux directions à partir du mois de Février
2007 :
-le renforcement des capacités des Cellules FA des GPF Aprofes et Feprodes : réunion de sensibilisation, formations, démonstrations
culinaires, etc…autant d’activités dont l’objectif est de susciter des commandes de FA auprès des producteurs
-un accompagnement du FASEN à la mise en place d’un service commercial spécifique FA dans des PME spécialisés dans la fabrication de
FA
A2.3 : Soutenir la diffusion de FA par des activités de promotion et de publicité
Parallèlement à cette expérimentation :
a) la responsable du volet commercialisation identifiera, à partir de Janvier 2007, d’autres GPF présents au Sénégal en vue de faire la
promotion des FA et en vue de les mettre en contact direct avec des producteurs de FA agréés par le FASEN. Objectif direct :
commande de FA ;
b) le FASEN appuiera APROFES à démarrer à partir de Février/Mars 2007, tant à Dakar que dans les villes de Kaolack et Saint Louis,
des campagnes de publicité et de démonstrations culinaires ayant pour but de susciter la demande des ménagères en FA et l’offre des
producteurs. Quelques séances seront également organisées en milieu rural, à proximité de la ville de Kaolack, pour faciliter le
rapprochement avec les producteurs de Foyers de Kaolack. Objectif direct : commande de FA.
Volet Production
Le Projet FASEN a consacré beaucoup de temps en 2006 sur des chantiers qui n’ont pas permis de lancer une production de masse et immédiate
de FA :
-l’option de se consacrer en début de projet et en priorité sur le milieu rural et sur le développement du STows s’est révélée insatisfaisante ;
-l’option d’appuyer en direct des forgerons (association des Regroupements de forgerons de Dakar) n’a pas été concluante, ces derniers étant, de
par leur participation à de nombreux projets foyers améliorés précédents, habitués au système de subventions et autres appuis directs ; ce qui ne
correspond pas aux objectifs du Projet FASEN.
-le choix de deux PME décentralisées (à Saint Louis et à Thiès) devant s’insérer dans la filière industrielle du FA pour la production de Diambar
n’a pas porté ses fruits.
8
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
Sur la base des expériences vécues par le Projet FASEN en 2006 et compte tenu de la demande exponentielle non satisfaite de FA en milieu
urbain et péri urbain consécutive à la forte diminution de la subvention sur le gaz domestique, le Coordinateur a redéfini les priorités et les
orientations pour 2007, à savoir :
A3.1 : Identifier et accompagner des PME désirant s’investir dans la filière industrielle FA
*L’option d’identifier une ou plusieurs PME à Dakar dans la fabrication industrielle de Diambar, Sakkanal et éventuellement Rocket stove est
irréversible et immédiate. Dans ce cadre, une première PME privée répondant à des critères intéressants a été identifiée : il s’agit du Pôle de
Développement Industriel (PDI) qui est à la fois un Centre de formation en mécanique/métallurgie et un Centre de prestations de services pour
des entreprises.
Il s’agira pour le FASEN d’accompagner et d’appuyer le développement de PDI dans le domaine de la fabrication et la commercialisation de FA
selon le processus itératif suivant :
a) Dans un premier temps, PDI interviendra comme structure intermédiaire d’encadrement des forgerons (mise à disposition des tôles
neuves, sous-traitance, contrôle qualité, stockage) et d’intermédiaire commercial (contact avec les GPF) sur des foyers Diambar et Sakkanal.
b) Dans un deuxième temps, PDI dispensera des formations spécifiques FA à des jeunes apprentis avec deux objectifs :
-création d’ateliers de FA par des jeunes apprentis formés par PDI (qui devient ainsi un incubateur d’entreprises).
-formation de jeunes en vue d’une embauche par PDI (emploi des jeunes en milieu urbain).
c) Enfin, des investissements seront réalisés par PDI pour développer son département ou sa filiale qui sera consacré exclusivement à la
production et à la commercialisation de FA tant au Sénégal que dans la sous-région (Mauritanie, Gambie, Guinée Bissau, Guinée).
Le FASEN ne sera désormais plus en contact direct avec les forgerons mais son rôle sera d’apporter un appui technique à PDI en tant que
structure intermédiaire pour :
-organiser des réunions et des ateliers techniques avec un ou deux groupes de forgerons (mise à disposition des formateurs et des supports
pratiques pour la formation, etc…) ;
-faciliter la mise en contact du service commercial de PDI (à développer) avec les GPF de Dakar et des régions ;
-organiser un service de contrôle qualité des FA fabriqués par les forgerons ;
-échanger sur des améliorations possibles des conditions techniques et organisationnelles de fabrication des FA ;
En outre, le FASEN prendra en charge la publicité sur les FA en mentionnant le PDI comme fabricant de FA agréé par le FASEN
Cette activité avec PDI qui mérite une attention toute particulière par son originalité sera supervisée et étroitement suivie par le Coordinateur de
Projet, Mr Philippe BARRY.
Il est prévu du 13 au 16 Février 2007 l’organisation à PDI Dakar d’un premier atelier de formation des forgerons et d’organisation de la
filière.
9
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
*Une autre approche sera développée parallèlement au niveau de Kaolack, la Cellule FA de l’APROFES, devant avec l’appui du FASEN, à
accompagner et encadrer le renforcement des capacités d’un groupe de forgerons dans la fabrication de Diambar et Sakkanal. Cela permettra
d’alimenter dans un premier temps la région de Kaolack en Foyers Améliorés de qualité satisfaisante.
Un atelier de formation des forgerons est prévu début Février 2007 à Kaolack.
En ce qui concerne la production sur Kaolack d’insert céramique destiné au Diambar et la production en milieu rural d’un éventuel nouveau
foyer argile, le FASEN appuiera la construction d’un petit four pilote à Kaolack..
Cette activité sur Kaolack sera supervisée par Mr Vincent Bossy.
A3.2 : Mettre en place pour les producteurs de FA un système adapté de financement des équipements
Cette activité dépendra de la volonté de développement des producteurs de FA tant à Dakar qu’à Kaolack.
Il est prévu que le FASEN mette en place un système de leasing pour des équipements à installer à PDI et/ou dans les ateliers des forgerons de
Dakar et Kaolack.
Des discussions seront également engagées avec la mutuelle Teranga de l’APROFES pour la mise en place d’une ligne de crédit équipement
pour la production de FA.
A3.2 : Renforcer les capacités des producteurs de nouveaux Foyers développés par le Fasen
Cette activité dépendra de l’évolution sur la recherche et l’adaptation d’un nouveau foyer argile pour le milieu rural.
Volet Suivi évaluation
A4.1 : Concevoir et mettre en œuvre un système de suivi-évaluation axé sur les résultats du Projet
Le système de suivi–évaluation du Projet sera mis en œuvre par Mlle Céline PAYET, recruté par le FASEN depuis le mois d’Octobre 2006.
Les réalisations en 2006 :
-participation à la conception du cadre logique d’intervention du Projet FASEN
-conception d’un projet de chaîne de résultats du Projet FASEN
-participation en relation avec Mr Johannes OWSIANOWSKI au suivi du monitoring du Projet FASEN
Perspectives 2007 :
-Finaliser le plan de suivi et évaluation du projet
-Concevoir tous les outils de suivi, y compris les fiches de commandes et production de FA
-Assurer les formations auprès des partenaires impliqués dans le S&E (APROFES et PDI)
-Finaliser les enquêtes sur la consommation de bois de chauffe et l’utilisation des FA en milieu rural
-Préparer une enquête sur Pollution Indoor auprès de l’échantillon des ménages de Xalembass et Mbouth
10
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
Volet Coordination du Projet
A5.1 : Communication interne et Gestion de l’information
-toutes les réunions hebdomadaires du FASEN ainsi que toutes les missions sont suivies d’un procès-verbal diffusé sur le réseau internet du
PERACOD
-le FASEN dispose d’une bibliothèque contenant une documentation complète sur les activités du Projet ainsi qu’une base de données
techniques, scientifiques et économiques sur le FA
A5.2 : Assurer la communication institutionnelle du Projet au niveau national et international
La communication institutionnelle sur le Projet a été volontairement discrète au regard de l’inexistence d’une production de FA. Elle se limite
pour l’instant à des échanges avec des directions nationales et à la remise régulière d’un rapport sur les activités du FASEN au Coordinateur
national du PERACOD et au Directeur de l’Energie.
Toutefois, il est prévu pour le 1er semestre de 2007 deux activités qui seront médiatisées :
-l’organisation à Thiomby de la journée d'échanges sur l'intervention pilote du Projet FASEN/PERACOD dans la Région de Kaolack
(Février 2007). Il sera également procédé à une sensibilisation sur la lutte contre le VIH Sida et sur la nécessité de réduction de la consommation
de bois
-l’organisation d’un atelier d’échanges d’expériences sur les stratégies de production et de commercialisation des FA en Afrique de
l’Ouest (Juin 2007) qui regroupera des représentants de Projets FA venant de l’Afrique de l’Ouest (Projets DGIS du Burkina Faso, du Bénin, du
Mali et du Sénégal) et des représentants de Guinée, Mauritanie et du Niger.
11
Fasen/RapActivités Septembre-Décembre 2006 Coordinateur
12