Zoom sur la filière Assistant(e)s du groupe EDF

Commentaires

Transcription

Zoom sur la filière Assistant(e)s du groupe EDF
Zoom sur la filière
Assistant(e)s
du groupe EDF
Un projet d’animation et de professionnalisation de la filière
Assistant(e)s a été lancé en septembre 2013 dans le cadre de l’Académie
des Métiers des Services Internes du Groupe, avec une ambition forte :
professionnaliser, valoriser et rendre ce métier plus attractif. Deux ans
après, que s’est-il passé ?
par Stéphanie Capo-Tranchand
©DR
Zoom réseaux
[ entreprise ]
Stéphanie Capo-Tranchand,
Responsable de la professionnalisation de la filière Assistant(e)s
du groupe EDF.
Pourquoi
L’idée était de mettre en lumière un métier de l’ombre
dont on oublie souvent qu’il
est porteur de valeur ajoutée
et contribue de fait à la performance du Groupe. Les organisations de travail de demain,
on le sait déjà, seront foncièrement différentes à l’ère du
tout technologique. Et les assistant(e)s n’y échapperont
pas ! Ces mutations influent
[
sur les fondamentaux du métier. L’entreprise souhaite des
collaborateurs(trices) polyvalent(e)s, connecté(e)s,
orienté(e)s solutions, et plus
que jamais dans une logique
continuelle d’apprentissage.
Parce que c’est un métier de
service interne et donc facilitateur du métier des autres, il
se doit d’être au cœur de l’activité et des réseaux. Être assistant(e), c’est être le lien entre
des équipes toujours plus mobiles, vecteur de la transversalité au sein d’organisations de
travail parfois complexes.
Nous attendons de cette filière qu’elle devienne une
filière d’expertise, avec des
salarié(e)s toujours plus
pointu(e)s sur leurs champs
d’activités. Pour cela, nous
devons les aider à développer, tout au long de leur carrière, les compétences nécessaires aux évolutions
permanentes du métier.
A S S I S TA N T E P L U S N ° 2 8 / N O V E M B R E - D É C E M B R E 2 0 1 5
]
Métier
Donc, pour accompagner ces
changements, nous avons
pensé professionnalisation !
Cette professionnalisation
concerne les 2 400 assistant(e)s du Groupe, et nous
la déclinons sur le territoire
national. Nous avons souhaité la faire passer par différents
vecteurs, à savoir l’animation,
la formation, l’utilisation
d’outils de GRH classiques,
comme la VAE (Validation
des Acquis de l’Expérience)
ou plus innovants comme
l’AST (Accompagnement en
Situation de Travail) pour que
les assistant(e)s puissent éga-
lement « apprendre de et par
le travail ».
Notre regard s’est également
tourné rapidement vers l’extérieur pour réfléchir avec la
FFMAS (Fédération Française
des Métiers de l’Assistanat et
du Secrétariat) et diverses entreprises, à la question de la
transformation de la profession.
Une animation
• Des Matinales d’information
Régulièrement, nous réunissons une cinquantaine
d’assistantes à Paris et en
province à l’occasion de Matinales. L’idée est bien évidemment de continuer à les
professionnaliser, en leur
©DR
Les intervenantes des Matinales (de gauche à droite) : Stéphanie
Capo-Tranchand, Liliane Noël, Agnès Chagros, Evelyne Barbier
et Monique Jany
apportant une vision benchmark du métier, rôle assuré
pleinement par l’énergique
Monique Jany, Présidente de
la FFMAS.
Nous gardons en tête l’importance du réseau pour ces métiers et profitons de toutes ces
occasions pour favoriser les
moments d’échange et de
partage. Quand nous repartons, elles ont généralement
démultiplié leurs contacts, et
pour nous, c’est déjà gagné !
©R.Meigneux
Cérémonie de remise des diplômes de la VAE collective au siège d’EDF, avec Marianne Laigneau, DRH du
Groupe, Aline Roubaud de Mengin, directrice de l’Académie des Métiers des Services Internes,
et les responsables du dispositif au sein de l’équipe, Stéphanie Capo-Tranchand et Christelle Ansart.
[
1 5 A S S I S TA N T E P L U S N ° 2 8 / N O V E M B R E - D É C E M B R E 2 0 1 5
]
• Un réseau national
Via l’intranet collaboratif et social de l’entreprise, nous animons une communauté métier baptisée « Assistance et
Appui au Management ». 4 600
collaborateurs y sont abonnés
et le trafic y est toujours plus
dense !
L’objectif de cette communauté est double. Le premier
doit permettre aux assistant(e)s de partager leurs expériences, leur savoir et leurs
bonnes pratiques, pour en
faire un véritable outil commun. Le deuxième est, pour
l’équipe d’animation, d’informer les assistant(e)s des différents dispositifs de professionnalisation mis en place, et
des évènements qui leur sont
dédiés.
Nous publions également
chaque semaine des articles
sur des sujets qui intéressent
la filière (RH, outils, témoignages, offres d’emplois,
fiches pratiques, etc.). Il est à
noter que cet espace est aussi le moyen pour les assistant(e) s d’échanger au travers
du forum ou de réagir en commentant les articles que nous
éditons. Une façon de rester
connecté(e)s quand les Matinales sont terminées !
Nous avons également mis
en place un comité éditorial
pour nous aider à choisir les
sujets à traiter sur l’année. Et
qui mieux que les assistant(e)s
pour parler aux assistant(e)s ?
Métier
©DR
professionnaliser, nous avons
construit un cursus de formation avec 16 modules dédiés
à l’efficacité professionnelle,
aux outils et à la bureautique,
ainsi qu’au développement
personnel. Elles retrouvent ce
parcours à travers un guide de
formation que nous mettons
à leur disposition et qu’elles
peuvent partager avec leurs
managers.
Formation « Mieux connaître l’entreprise ; être assistant(e) chez EDF »,
avec notamment Agnès Chagros et Christelle Ansart.
• Des réseaux dans le réseau
Parce que certaines assistantes étaient déjà organisées en réseau avant l’arrivée
de ce projet, nous avons décidé de leur prêter main forte
pour qu’elles puissent s’identifier au sein du groupe EDF.
Cette cartographie leur permet de visualiser les réseaux
qui les entourent et de rejoindre ces collectifs de travail si le cœur leur en dit. L’occasion pour elles de partager
idées et expériences, et bien
sûr de rencontrer leurs pairs.
Rien de tel pour rompre le
sentiment d’isolement ! C’est
aussi une façon de s’informer
sur la vie de l’entreprise et de
collaborer à des projets transverses. Nous avons identifié
près de 50 réseaux sur l’ensemble du territoire et des
directions du Groupe ; nous
en espérons plus pour demain mais cela témoigne
déjà d’un engagement et
d’une envie des assistant(e) s
de se fédérer autour d’un travail commun.
• Une parole commune
autour du métier
Parce que l’assistante est
une actrice clé pour la
performance du Groupe,
cadres dirigeants, managers,
collaborateurs et assistant(e) s
ont pris la parole au travers
d’un film que nous avons
réalisé en 2014. L’idée est de
porter l’image de l’assistant(e)
en tant que créateur(trice) de
valeur, et en appui de son
manager devant toutes les
instances (réunions d’équipe,
Codirs, etc.) qui s’intéressent
à ce métier. Et de souligner
également l’importance
d’un manager « capacitant »
dans la performance de son
assistant(e).
Des formations
Pour permettre aux assistant(e)s du Groupe EDF de se
Parce que la professionnalisation ne se limite pas à la
formation, une 1ère VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) collective a été lancée
en septembre 2014 sur 2 titres
professionnels répertoriés
au GPEC (Répertoire National des Certifications Professionnelles) : « Secrétaire-Assistant(e) » (Bac Technique)
et « Assistant(e) de Direction »
(BTS). Cette 1ère promotion fut
un véritable succès, avec un
taux de réussite de 85 %.
Forts de ce constat, nous venons de lancer une nouvelle
promotion.
Les enjeux du métier
Au-delà des dispositifs
pérennes et pour mieux
cerner les enjeux de demain,
nous avons sollicité des
assistant(e)s, des managers
L’idée est maintenant de
continuer à surfer sur cette
dynamique en développant
l’animation, l’offre de formation, et en rendant pérennes
des expérimentations que
nous sommes en train de mener sur le développement des
compétences. Travailler sur
les passerelles métiers et les
parcours professionnels font
également partie de notre
feuille de route pour 2016.
Nous venons également de signer un partenariat avec la FFMAS, faisant de nous le 1er partenaire entreprise à rejoindre
cette fédération, pour continuer à développer ensemble
le potentiel de ce métier, et de
celles qui l’incarnent au quotidien.
©DR
C’est donc avec elles que nous
élaborons notre programme
de travail annuel et que nous
structurons notre newsletter
mensuelle. Elles sont 12, enthousiastes et volontaires, et
nous avons toujours beaucoup de plaisir à les retrouver
au fil des mois !
Une VAE
et des cadres dirigeants pour
réfléchir au devenir de ce
métier au travers d’une étude
prospective, et ainsi initier une
Gestion Prévisionnelle des
Emplois et des Compétences
(GPEC) de la Filière. Cette
étude, menée par François
Granier, enseignant chercheur
et membre du LISE (unité
mixte de recherche du CNRS
et du CNAM), devrait nous
permettre d’adapter au mieux
notre projet aux attentes du
Groupe.
Groupe de Matinale le 22 septembre 2015 à Marseille, avec Monique Jany (à droite).
[
1 6 A S S I S TA N T E P L U S N ° 2 8 / N O V E M B R E - D É C E M B R E 2 0 1 5
]

Documents pareils