en main - Le Point

Commentaires

Transcription

en main - Le Point
test
Plus jamais perdu !
cybervigie
Le Palm GPS, la dernière arme des urbains supertendance pour rejoindre leurs rendez-vous ou
sortir des sentiers battus… par marc mitrani
94 | 26 février 2004 | Le Point 1641
N
Packard Bell
PocketGear
3025 GPS ■
dant inutile l’emploi d’un câble de
connexion. Bon point aussi pour son
manuel d’installation, clair et efficace.
Les deux autres concurrents ne déméritent pas. Simple à configurer,
le Packard Bell PocketGear 3025 GPS
est fourni avec une carte mémoire.
Tout aussi efficace, le GPS Solution
Tungsten E Edition nous a toutefois
semblé un rien plus complexe à mettre
en œuvre. Il affiche en revanche un
prix imbattable
Constante évolution
recommandé par
produit
modèle pda
constructeur gps
logiciel
cartes incluses
technologie du récepteur gps
simplicité d’installation
ergonomie
efficacité
les plus
les moins
prix
rapport prix / performance
la note du « point »
tomtom pack gps +
ipaq h1940
gps solution
tungsten e edition
packard bell pocketgear
3025 gps
HP iPaq h1940
PalmOne Tungsten E Packard Bell PocketGear 3025
TomTom
Kirio
TomTom
TomTom Navigator 2.0 MapSonic Europe
TomTom Navigator 2.0
France et Europe
occidentale
France et Europe
occidentale
France
Bluetooth
4/5
4/5
5/5
Filiaire
3/5
4/5
5/5
Filiaire
3/5
4/5
5/5
Bonne ergonomie
de l’ensemble
Faible capacité
mémoire du PDA
Carte mémoire fournie
Pas de carte
mémoire fournie
800 €
4/5
Logiciel PC un peu
complexe à utiliser
430 €
4/5
Cartes européennes
en option
700 €
3/5
17/20
16/20
15/20
Petite précision avant d’acquérir un
pack GPS, vérifiez que le pare-brise
de votre voiture n’est pas athermique.
Ce traitement, de plus en plus répandu,
empêche les signaux GPS de pénétrer
dans la voiture, rendant impossible
l’utilisation d’un système de navigation. Il faut alors placer le récepteur
sous le pare-brise arrière, généralement non traité (liaison Bluetooth indispensable) ou à l’extérieur grâce à
une base aimantée. Certains pare-brise
athermiques disposent de zones non
traitées (généralement au milieu, à
gauche ou à droite du pare-brise) sous
lesquelles on peut installer le récepteur.
Signalons pour finir la commercialisation imminente du pack TomTom
Navigator pour Palm, et non plus seulement PocketPC. Comprenant un récepteur GPS et un logiciel de navigation, il ne peut fonctionner que sur un
Palm Tungsten T3. Dommage. Son avantage : plus besoin de PC pour l’installer ; le logiciel se trouve sur une carte
mémoire que l’on insère directement
dans le PDA. Nous l’avons testé : difficile de faire plus simple. Chapeau ! ■
>
os ordinateurs de bureau sont-ils promis
sans rémission au grand
cimetière technologique ? C’est la question
qu’on est en droit de se poser à l’examen des évolutions actuelles du marché des ordinateurs. Certes, ce n’est
pas demain la veille que, dans les entreprises gérant des parcs importants, on renoncera aux machines
clouées aux bureaux. Mais certains indices ne trompent pas. Selon une étude de l’institut GfK, dont les augures
sont toujours suivis avec beaucoup
d’attention, les Français vont augmenter de 30 % en 2004 leurs achats
d’ordinateurs portables. C’est une
croissance énorme, car, simultanément, les ventes d’ordinateurs de bureau seront, au mieux, en stagnation.
Le marché demeure dynamique,
puisque nos concitoyens devraient
acquérir 5,6 millions d’ordinateurs
cette année, soit 10 % de plus qu’en
2003. La tendance est lourde : l’an dernier, les achats de portables avaient
déjà augmenté de 72 % chez les particuliers… Les raisons de cette évolution sont à chercher dans une sé-
1 500 produits testés sur www. lepoint.
rie de facteurs, mais le prix joue un
rôle moteur : il est désormais possible
d’acheter des ordinateurs portables
de bonne qualité, avec un excellent
écran, un « combo » lecteur de DVD et
graveur de CD, une connectique diversifiée, un processeur rapide, un
disque dur auquel on n’osait même
pas rêver voilà quelques années,
pour moins de 1 000 euros. La mobilité et la « portabilité » croissante des
outils, les connexions sans fil qui se
répandent, le gain de place, tout joue
en faveur des portables. Le consommateur avisé a compris que sa machine dernier cri ne sera plus au top
de la technologie au bout de deux
ans, mais également qu’il va pouvoir
réutiliser ses logiciels (bureautique,
imagerie, son, etc.) sur la machine
de prochaine génération qu’il s’offrira ensuite. Bien sûr, ces outils représentent encore des investissements
importants, mais un portable convenable coûte deux ou trois fois moins
cher qu’au début de la décennie. Il
n’est guère étonnant dans ces conditions que les ordinateurs portables tirent à eux seuls tout le marché des
technologies de l’information ! ■
avant-première
Partie de pêche à la maison
Après la planche de surf, le volant de voiture de sport, le tapis de danse et
son micro sans fil, Bigben Interactive persiste dans l’accessoire de console
de jeux vidéo. Le numéro un français puise cette fois son inspiration dans…
la pêche ! Pour retrouver les sensations de la pêche au gros ou à la mouche
et du poisson qui mord, il suffit de brancher la canne à pêche sur sa console
(PSone ou PlayStation 2) et de laisser faire les deux moteurs de vibration…
Mais pas de pêche sans poissons, l’accessoire est livré avec un jeu de simulation, au
choix : « Bass
Master Fishing » ou
« Lakemasters Ex » (PS2).
Packs disponibles en grande surface, magasins spécialisés
et sur Internet, pour 40 euros ■ D. T.
dr
Le TomTom Pack GPS
+ iPack H1940 monte
sur la première
marche du podium ■
Trois systèmes « clés en main »
Le hic, c’est que tout récepteur GPS
n’est pas forcément compatible avec
n’importe quel logiciel de navigation…
qui ne s’installe pas sur n’importe quel
PDA. Pour remédier à cela, éditeurs
et constructeurs se sont alliés pour
créer des « packs GPS », autrement dit
pour vous vendre des boîtes dans lesquelles il y a le PDA et le système GPS
qui vont bien ensemble. Ils intègrent
aussi les supports et câbles nécessaires à une installation propre dans
le véhicule. Deux précisions au passage. Pour utiliser le logiciel de navigation sur l’assistant numérique, il
faut impérativement avoir accès à
un PC par lequel vont transiter les
données cartographiques. Selon le
Les consommateurs plébiscitent les ordinateurs nomades
plutôt que les encombrants PC dits « de bureau ».
baines (la jonction A4 - Paris - périphérique est un test redoutable). Nous
avons aussi opéré de brusques changements de chemin pour voir comment et à quelle vitesse réagissait le
logiciel. Et autant le dire tout de suite,
nos trois concurrents ont eu un comportement irréprochable pour l’ensemble des tests d’efficacité.
D’une courte tête, le TomTom Pack
GPS + iPaq h1940 monte sur la première marche du podium. Simple à
installer et à configurer, il est fourni
avec un récepteur GPS Bluetooth ren-
dr
U
nombre et la taille des cartes routières
installées, il faudra éventuellement
prévoir l’achat d’une carte mémoire
supplémentaire.
Il existe actuellement trois systèmes
de navigation « clés en main » sur le
marché. Nous les avons évalués selon
trois critères : facilité d’installation
(matériel et logiciel), ergonomie, rapport prix/performance et efficacité.
Pour mesurer cette dernière, nous
avons emprunté différents itinéraires
en centre-ville, en rase campagne ou
sur des échangeurs d’autoroutes ur-
Le portable s’envole
dr
n PDA (assistant numérique
personnel), c’est formidable,
mais c’est cher. Il y a pourtant
un moyen de le rendre encore plus
formidable et encore plus cher : c’est
de le transformer en GPS. En GPS ?
Oui, oui, pour savoir non seulement
dans quelle rue vous êtes (ou dans
quelle forêt, sur quelle départementale, etc.), mais surtout pour connaître
l’itinéraire pour rejoindre au plus vite
votre destination finale.
C’est la tendance lourde de cette
année 2004, tous les fabricants imaginent des solutions de bon sens pour
changer nos vies (en mieux, assurentils). Et cela passe par transformer un
bête agenda en un système de cartographie routière superévolué et malin. Pour faire simple, on branche un
adaptateur GPS sur un assistant personnel, on installe un logiciel cartographique adéquat… et vogue la galère. Vous indiquez un lieu de
rendez-vous et votre PDA vous donne
la marche à suivre exactement comme
les systèmes de navigation embarqués
des automobiles. En cas de bouchon,
de route barrée ou de changement
d’itinéraire, le système calcule immédiatement un nouveau chemin. Il vous
indiquera aussi les lieux remarquables
situés sur le trajet (aéroports, gares,
billetteries, centre commercial…). Un
vrai régal, ou presque.
par jean guisnel
Le Point 1641 | 26 février 2004 | 93

Documents pareils