GUERRE D`ALGERIE : MASSACRE DU 20 AOUT 1955

Commentaires

Transcription

GUERRE D`ALGERIE : MASSACRE DU 20 AOUT 1955
GUERRE D'ALGERIE : MASSACRE DU 20 AOUT 1955
- Début 1955, la willaya 2 ( Constantinois ) est dirigée par
Zighout Youssef secondé par Ben Tobal.
Début mai des attentats sur Constantine et Mila " célèbrent "
les événements de Sétif de mai 1945. Les unités paras de
Ducourneau interviennent.
Fin juin, sur la presqu'ile de COLLO, Zighout prépare un
nouveau soulévement, qui, à la différence de celui du 1er
novembre 1954, doit avoir une assise villageoise et rurale.
Le but de cette action est de faire un carnage parmi les
populations européennes qui déclenchera une répression de
l'armée comme en mai 1945. Il faut instaurer un climat de peur
chez les français d'Algérie tout en creusant ou élargissant le
fossé entre les 2 communautés.
L'heure H est fixée au 20 août à midi.
Les autorités françaises sont au courant par le 2éme bureau.
Le 18, Jacques Soustelle, Gouverneur Général, fait mettre les
troupes en alerte.
Le 20 au matin dans un périmétre PHILIPPEVILLE, COLLO,
CONSTANTINE et GUELMA ( voir carte ) les fellahs encadrés
par le FLN, se rassemblent par milliers, ils sont surtout armés
de gourdins, de haches, de couteaux, de faux et de pelles.
20 AOUT 1955 - page 4
Le 2 septembre, un bilan est publié :
- 123 morts ( 21 musulmans, 71 européens et 31 soldats ).
- Côté rebelle, 1273 morts ( le FLN dit 12000 ).
Note du rédacteur : on est loin des chiffres de mai 1945, car la
répression a été dosée, mais le FLN a quand même remporté une
victoire psychologique . Les pieds-noirs vont commencer
lentement et progressivement à quitter le pays .( 150.000 jusqu'en
décembre 1961 )
Bibliographie : " Guerre d'Algérie 1954-1962 ", ed. Edibys. " Au
forgeron de Batna " de J.P Marin, ed. l'Harmattan. " Guerre
d'Algérie " Historia.

Documents pareils