Jean Folack, presentation érosion côtière - nodc

Commentaires

Transcription

Jean Folack, presentation érosion côtière - nodc
colloque de recherche en océanographie
« Résultats et Prospectives de recherches
océanographiques en Afrique dédiées à
l’Atlantique tropical et au Golfe de Guinée »
Cotonou, Bénin: 25-29 octobre 2010
Les problèmes d’érosion et de destruction
des mangroves sur les côtes
camerounaises: mesures d’atténuation et
stratégies d’adaptation
Dr Jean Folack¹, Ngueguim Jules Romain1 et
Dr Chiambeng George Yongbi2
1 Centre Spé
Spécialisé
cialisé de Recherche sur les Écosystè
cosystèmes Marins (CERECOMA) IRAD/MINRESI BP 219 KribiKribi-Cameroun
2 Station Spé
Spécialisé
cialisée de Recherches Halieutiques et Océ
Océanographiques (SRHOL), IRAD/MINRESI PMB 77 LimbeLimbeCameroun
1. Introduction
- 1996:publication du plan National de Gestion de l’Environnement
(PNGE)
-
Ecosystèmes marins et côtiers: études spécifiques.
-
L’érosion côtière: problèmes majeurs identifiés en zone côtière.
-
L’importance économique des zones où domine l’érosion côtière
est une raison profonde de trouver des moyens pour lutter
contre cette érosion.
Analyses les problèmes d’érosion côtière au Cameroun, les
causes, les impacts sur l’environnement côtier, les mesures
d’atténuation et les stratégies de contrôle
Caractéristiques du littoral camerounais
402 km: entre les latitudes 4° 40' N
(Nigéria au Nord) et les latitudes 2° 20'
N(Guinée Equatoriale.
zone côtière: limite de la marée la plus
haute jusqu’à 60km à l’intérieur des terres
et la zone Economique Exclusive (ZEE)
Collecte des données et des informations
- Revue de la littérature
- existantes sur les influences naturelles et
anthropogéniques sur le littoral
- Etudes de terrain : menées dans points cibles de la côte,
observation directe avec des prises photographiques,
interviews.
Les facteurs naturels observés concernent les vents, les
précipitations, l’hydrologie, les conditions océanographiques
telles que la température, la salinité, les marées et les
courants.
Les influences humaines ont été observées pendant les visites
dans les zones de côte ayant des activités économiques
importantes
Résultats
- L’érosion est très remarquable le long des côtes
camerounaises
- Il y a un recul général du trait de côte au niveau
du mont Cameroun et de la région de Kribi
Causes
- Résultat des phénomènes naturels: action des
vagues, des eaux de ruissellement.
- Destruction de la végétation côtière
- Exploitation non rationnelle des carriers de sable
et de gravier,
Occupation incontrôlée du
domaine public côtier
Impacts de l’érosion côtière au
Cameroun
-Destruction des infrastructures
côtières telles que les sites
touristiques, les ponts et les
routes
-Changement de la composition
chimique des eaux douces par
une intrusion d’eau salée,
affectant
ainsi
l’approvisionnement en eau
potable dans certaines régions ;
- Destruction de la couverture
végétale.
Mesures d’atténuation et stratégies de
contrôle
Plusieurs options peuvent être utilisées pour atténuer les phénomènes
d’érosion. Au Cameroun, la prévention et le contrôle de l’érosion côtière
nécessite les stratégies suivantes:
-
Renforcement de la législation dans les zones vulnérables
- Rationalisation des carrières d’exploitation de sable et de gravier
-
Planification de construction des structures en zone côtière
Reforestation.
- Protection spécifiques des espèces de mangrove
Protection des zones vulnérables
côtiers
Réponses stratégiques contre l’érosion côtière
(adapté de Bijlsma et al. 1996).
Response straté
stratégique
Type d’
d’adaptation
Temps d’
d’adaptation
Ajustement autonome
Action straté
stratégique
Réactif
Proactif
1. RETRAIT/GERER
Accent sur l’l’abandon progressif des terres et des structures dans
des zones trè
très vulné
vulnérables et recasement des habitants.
- aucun dé
développement dans des zones susceptibles
- phase conditionnelle de dé
développement
- suspension des aides étatiques
- Mobilité
Mobilité permise
+
+
+
+
+
+
2. ACCOMMODATION
Emphasis on continued occupancy and use of vulnerable areas and
adaptive management responses.
- planifier à l’avance pour éviter des impacts plus né
néfastes
- modification de l’l’utilisation des terres
- modification des styles de construction
- legislation stricte des zones à risques
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
3. PROTECTION
Accent sur la dé
défense des zones vulné
vulnérables
3.1. option pour les structures solides
- digues
- murs
- brise lames
- barriè
barrières antianti-sels
- structures en gabion
3.2. Option pour les structures souples.
- remplissage pé
périodique des plages
- restauration des dunes
- reboisement
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
+
1.
+
+
+
Evaluation des impacts des mesures
stratégiques et conclusion
La stabilisation du trait de côte est un indicateur important qui
permet de mesurer ou d’évaluer effectivement les intensités de
l’érosion et proposer les mesures de protection
La plantation des espèces végétales qui résistent à l’érosion
comme les cocotiers améliorent également les aspects esthétiques
des plages tout en assurant la protection contre l’érosion.
La rationalisation de l’exploitation des carrières de sable au niveau
des côtes est importante pour contrôler les phénomènes
d’érosion.
Le contrôle efficace de l’érosion contribue à long terme à la
stabilisation du trait de côte.
La sédimentation réduit également les effets de l’avancement du
front de mer vers la terre.
Domaine
Timing des
options
Options
anticipatives
Options
•
•
•
•
•
Ecosystè
Ecosystème
et utilisation
des terres
•
•
•
Options à court
terme
•
•
Options
immé
immédiates
•
•
•
Forêt de
mangrove
Actions
anticipatives
•
•
•
Commentaires
Construction des digues utilisant des sacs de
sable
Etablissement de systè
système approprié
approprié de drainage
Maintenir des zones pour la restoration des
mangroves
Suré
Surélever des habitations
Mener des campagnes de sensibilisation en
identifiant des zones à risque et y proscrire tout
Développement
Cré
Créer des aires proté
protégées
Contrôler et surveiller toutes les activité
activités
Sensibiliser et éduquer les populations sur les
risques d’é
rosion
d’érosion
Les actions à ce stage sont
envisagé
envisagées et ré
réalisé
alisées bien
avant que les impacts né
négatifs
ou positifs apparaissent
Retrait et relocalisation en abandonnant des
zones à risques
Mobilité
Mobilité supposé
supposée
Les actions à ce stage sont
entreprises quand les impacts
ont dé
déjà commencé
commencé leurs effets
Reforestation
Construction des digues utilisant des sacs de
sable
Achat direct des terres
Les adaptations peuvent se
faire aprè
après les effets des
impacts
Contrôler et surveiller l’
l’exploitation du bois
Réguler et contrôler l’
l’exploitation du sable et
du gravier
Réduire les pollutions d’
d’origine terrestre
Actions à court
terme
•
Développer d’
d’autres techniques de conservation
de poisson autre que le fumage
Action
immé
immédiates
•
•
Regé
Regénération des zones dé
dégradé
gradées
Relocaliser les campements de pêche hors des
mangroves

Documents pareils