prets pour une rentree numerique - Ville de Saint

Commentaires

Transcription

prets pour une rentree numerique - Ville de Saint
magazine
m
u
n
i
c
i
p
a
l
d
e
S
a
i
n
t
-
R
a
p
h
a
ë
© Ermolaev Alexandr.Fotolia.com
PRETS
POUR UNE
RENTREE
NUMERIQUE ?
N° 125 SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016
l
SOMMAIRE SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016
Magazine municipal de Saint-Raphaël, N° 125
« EN RENOUANT AVEC UNE CERTAINE IDÉE DE NOTRE HÉRITAGE,
NOTRE NATION RETROUVERA LE DÉSIR DE S’AFFIRMER. »
P 06 DOSSIER
ÉDITO
Chère Madame, Cher Monsieur,
P 10 SPORTS
UNE RENTREE
DANS LE
NUMERIQUE
Traditionnellement le mois de septembre est le mois de
la rentrée, illustrée essentiellement par le rythme scolaire.
Néanmoins un grand nombre d’entre nous aura continué
à travailler, et pour certains davantage, car Saint-Raphaël
est une ville appréciée, reconnue et à forte notoriété.
La capacité de stationnement, l’animation culturelle, la
diversité des manifestations, le fleurissement, la propreté
et la sécurité sont désormais des atouts déterminants.
PLUS MOTIVES
QUE JAMAIS
P 13 CULTURE
FELIX MARTIN
La saison humour 2016-2017 se dévoile
0 3 ANIMATIONS 0 4 DOSSIER 0 6 ECONOMIE 0 8
F O C U S 0 9 S P O R T S 1 0 C U L T U R E 1 3 S O L I D A R I T É S 1 6 PATRIMOINE1 7
VIE DES QUARTIERS1 8 ENVIRONNEMENT2 0 A C T U A L I T É S 2 1 I N F O S P R A T I Q U E S 2 7
EDITORIAL
ÉDITION VILLE DE SAINT-RAPHAËL - DIRECTEUR DE PUBLICATION GEORGES GINESTA, FREDERIC MASQUELIER (co-directeur)
PHOTOGRAPHIES SERVICE COMMUNICATION, MICHEL EISENLHOR, JULIEN DESVIGNES MICHEL JOHNER
CONCEPTION, RÉDACTION, MISE EN PAGE ET GESTION PRÉPRESSE SERVICE COMMUNICATION
DE LA VILLE DE SAINT‑RAPHAËL D’APRÈS UNE MAQUETTE INITIALE DE L’AGENCE GRAPHO
FLASHAGE ET IMPRESSION RICCOBONO OFFSET PRESSE, TIRAGE30 000 EXEMPLAIRES - DISTRIBUTION ADREXO
MAIRIE DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL - 04 94 82 15 00- http://www.ville-saintraphael.fr
Les services municipaux ont mis à profit ces mois d’été pour effectuer les travaux nécessaires
dans nos écoles et offrir ainsi à tous les écoliers le confort et la sécurité qui leur apporteront
davantage le plaisir d’apprendre et de réussir quelles que soient leurs dispositions, à
condition de les orienter vers le bon chemin. En effet, il y a peu d’êtres humains auxquels
on ne puisse apprendre convenablement quelque chose mais notre grande erreur est
d’essayer d’obtenir de chacun, en particulier, les vertus qu’il n’a pas et de négliger de
cultiver celles qu’il possède.
MAIS PLUS QUE JAMAIS L’ÉCOLE DOIT AUSSI APPRENDRE AUX JEUNES GÉNÉRATIONS
QUE LA DÉMOCRATIE NE SE RÉDUIT PAS À UN SYSTÈME DE RÈGLES ABSTRAITES
DÉCONNECTÉES DE SES RACINES HISTORIQUES ET SPIRITUELLES. UNE CIVILISATION
SE DÉFINIT TOUT AUTANT PAR SES MŒURS, SON ARCHITECTURE, SES INSTITUTIONS
POLITIQUES ET SON SENS DE LA TRANSCENDANCE, QUI IRRIGUE TOUTE LA VIE
COLLECTIVE. EN RENOUANT AVEC UNE CERTAINE IDÉE DE NOTRE HÉRITAGE, NOTRE
NATION RETROUVERA LE DÉSIR DE S’AFFIRMER.
L’école doit y prendre toute sa part.
Le Maire,
Député du Var
Georges Ginesta
ETE
2016
En chiffres et en images
13 ESCALES DE NAVIRES
22 680 CROISIERISTES
1 800 SPECTATEURS
POUR CHACUN DES 2 CONCERTS DE GALA À L’AGORA DU PALAIS DES CONGRÈS
ANIMATIONS
Défilé d’Elégance Automobile – 6 août 2016
60 véhicules de collections exposés, plus de 3 000 visiteurs
Concert de l’Orchestre de chambre : 6 soirées enchanteresses
Fête de la Saint-Pierre, Festival Provence, Fête de la Saint-Jean, Fête
de la Saint-Roc : des milliers de personnes venues assister aux fêtes
traditionnelles dont le succès est rendu possible par l’investissement de
nombreuses associations.
Festival tango, Festival salsa : entre Milongas et spectacles, de quoi
satisfaire tous les publics.
TOURISME
5 FEUX D’ARTIFICE
10 000 SPECTATEURS
PLUS DE
80 MANIFESTATIONS
DURANT L’ÉTÉ 2016
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 04/05
2 426 ÉLÈVES ONT FAIT LEUR RENTRÉE DANS LES DIX-SEPT ÉTABLISSEMENTS
DE LA COMMUNE. DES ENFANTS ACCUEILLIS DANS DES CONDITIONS OPTIMALES
GRÂCE AUX MOYENS CONSIDÉRABLES MIS EN ŒUVRE PAR LA VILLE ET SON
SERVICE EDUCATION-JEUNESSE EN MATIÈRE DE RESTAURATION SCOLAIRE, ACTIVITÉS
PÉRISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES, TRANSPORTS, FOURNITURES, INFORMATIQUE
OU ENCORE MOBILIER. UNE POLITIQUE ÉDUCATIVE AMBITIEUSE QUI SE TRADUIT
PAR UN BUDGET DE 1 500 EUROS PAR ENFANT ET PAR AN. SIGNE D’UNE BONNE
VITALITÉ RAPHAËLOISE, UNE CLASSE SUPPLÉMENTAIRE A ÉTÉ CRÉÉE EN MATERNELLE.
DOSSIER
L’investissement
numérique se poursuit
Pour répondre au projet éducatif mené
avec l’Éducation Nationale, la Ville équipait
dès la rentrée 2015, dix-huit classes
en vidéoprojecteurs interactifs et deux
écoles en classes mobiles. Le but étant de
moderniser l’outil pédagogique et rendre la
classe plus dynamique. Avec pour support
la vidéo-projection, l’enseignant prépare
son cours de français, de mathématique,
de géométrie ou d’histoire comme il le fait
habituellement mais avec la possibilité d’y
intégrer des contenus multimédia. Le cours
est ensuite projeté sur le tableau de la classe
et l’élève interrogé, muni d’un stylet, peut
naviguer ainsi dans la leçon.
« C’est une motivation exceptionnelle
pour les enfants » explique Chantal Sibra,
directrice de l’école Ernest Camail. « C’est
vivant et interactif pour tous les cours
réclamant de l’iconographie, avec de la
projection de documents ou de cartes.
Cela change des documents photocopiés
en noir et blanc. Les élèves sont beaucoup
plus attentifs et motivés, à tel point que
lors d’un jeu d’anglais, ils ne voulaient plus
sortir en récréation ! Ce procédé représente
une utilisation de 20 % sur l’ensemble du
programme. »
La classe mobile prend la forme d’une
valise type « trolley » contenant quinze
tablettes tactiles Android avec clavier
détachable, une borne WiFi intégrée et
un système de recharge électrique. Un
dispositif qui offre de nombreux avantages
dont celui de mettre en place des travaux
et des documents pédagogiques pouvant
se déplacer facilement de classe en classe.
Cette année, deux écoles ont été dotées de
ce dispositif, et douze nouvelles classes
de vidéoprojecteurs pour un budget de
59 000 euros. En septembre 2019, les
soixante et une classe et les huit écoles
élémentaires seront entièrement équipées
de ce matériel.
MA VILLE
245 000  €
C’est le budget annuel alloué à la
caisse des écoles, en fonctionnement
et en investissement, afin d’équiper
les établissements en fournitures
scolaires, livres scolaires et non
scolaires, financer la maintenance
du parc informatique.
2 979 000  €
C’est le budget du service Jeunesse dédié aux garderies périscolaires et centres de loisirs. La mise en place
d’un accueil périscolaire répond aux attentes des parents. Il est une complémentarité dans l’action éducative.
Les activités de loisirs sont des supports à un ensemble d’apprentissages supplémentaires à ceux proposés
par l’école.
330 000  €
C’est le montant des travaux effectués durant l’été par les équipes du Centre Technique Municipal qui
n’ont pas ménagé leurs efforts pour embellir et remettre en état les écoles élémentaires des Arènes, Les
Tasses, Petit Défend, Monge-Roustan, Aspé, ainsi que les maternelles d’Agay, Aspé, Boulouris, Léon Isnard
et Valescure. Remise en peinture de classes, cantines, espaces divers, réfection de sols, cages d’escaliers,
de sanitaires, reprise d’étanchéité, changement d’huisseries, rénovation de menuiseries, pose d’un auvent…
Tout un ensemble de travaux profitables aux enfants et à leurs professeurs qui leur permettent de travailler,
au quotidien, dans les meilleures conditions.
%
10T0
ILE
U
UNE
RENTREE
DANS LE
NUMÉRIQUE
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 06/07
MONSIEUR Z
L’héritier des grands affichistes
© pressmaster-Fotolia.com
ECONOMIE
SAINT-RAPHAEL
DES MILLIERS D’ESTIVANTS ONT ACHETÉ
AU COURS DE L’ÉTÉ SES AFFICHES
MAGNIFIANT LA STATION. UNE
JOLIE MANIÈRE DE POURSUIVRE SON
SÉJOUR RAPHAËLOIS, UNE FOIS RENTRÉ
CHEZ SOI. DERRIÈRE LE MYSTÈRE DE
LA SIGNATURE, SE RÉVÈLE RICHARD
ZIELENKIEWICZ, UN PROFESSIONNEL
DONT LE PARCOURS EST PASSÉ PAR LES
PLUS GRANDES AGENCES DE PUBLICITÉ
ET LES MAGAZINES NATIONAUX
ET INTERNATIONAUX. SON STYLE,
RECONNU À TRAVERS LE MONDE,
S’INSCRIT DANS LE FLAT DESIGN,
UNE REPRÉSENTATION GRAPHIQUE
COLORÉE QUI RÉINTERPRÈTE LE
PAYSAGE SANS OUBLIER DE FAIRE
PASSER UNE CERTAINE ÉMOTION.
A L’HEURE DE LA « SILVER ECONOMIE »
LA SILVER ÉCONOMIE DÉSIGNE
L’ E N S E M B L E D E S P R O D U I T S
ET SERVICES À DESTINATION
DES SENIORS. RÉSULTANT DE
L’ACCROISSEMENT DE L’ESPÉRANCE
DE VIE ET DU PHÉNOMÈNE
DÉMOGRAPHIQUE DU PAPY-BOOM,
CETTE ÉCONOMIE TRANSVERSALE
TROUVE À SAINT-RAPHAËL DE
NOMBREUSES DÉCLINAISONS.
PETIT TOUR D’HORIZON…
Le marché de la silver économie se décline
sur des segments liés au bien-vieillir de
la population. Au niveau national, la
croissance attendue du PIB français issue
de cette économie est estimée à 0,25 %
par an (source portail national silver éco).
Alors qu’en France les plus de 60 ans sont
aujourd’hui 15 millions, ils représentent
dans le Var 30,4 % de la population totale
(dernier recensement INSEE 2012).
L’opportunité pour la silver économie de se
développer dans notre département qu’ont
su saisir des entreprises raphaëloises, en
proposant des produits et services adaptés
aux attentes et besoins de cette catégorie de
consommateurs.
Une filière d’opportunité qui
profite à l’économie locale
Pour l’heure, on observe que les secteurs
d’aide à la personne et à la santé,
visant à maintenir ou faire reculer la
perte d’autonomie, prennent une part
prépondérante dans la silver économie.
À Saint-Raphaël, les opportunités liées à
cette filière se structurent peu à peu. On
compte déjà un éventail de prestataires
privés spécialisés dans le service rendu à
domicile, qui ne demande qu’à s’étoffer.
Actuellement, il se décline en six types
d’offres :
Service à la personne : Argensciel ;
Freedom ; l’Oustaounet ; Petits-fils ;
Provence Aide et Services ; Shiva,
Aide au maintien à domicile : Var
Atout Service ADMR ; A.S.P.E.M ; Santé
Assistance Service.
Portage de repas : A Vos Souhaits 7j/7,
Soins infirmiers : Santé assistance
service,
Hospitalisation : HDA Saint Antoine,
Transport : ATS (Accompagnement et
transport services aux personnes).
Un marché
à fort potentiel de croissance
En complément de ces dispositifs, la
commune dispose également de cinq
EHPAD pour personnes âgées dépendantes,
accueillant des pensionnaires pour de
courts ou longs séjours :
La Chênaie, boulevard Georges
Clémenceau,
L’Hermitage, avenue Léo Lagrange,
Le Home Arménien, avenue maréchal
Lyautey,
Les Jardins de Valescure, boulevard
du Cerceron,
Résidence Hermès, avenue des
Gabians.
La résidence services est également un
établissement à destination des séniors
(non dépendants), tel Les Villages d’Or
avenue de Valescure, d’autres projets sont
en cours.
On l’aura compris, cet ensemble d’activités
économiques, lié à l’avancée en âge de
notre société, représente un potentiel
relais de croissance pour nos entreprises
locales, mais aussi une source d’emplois
et de valeur ajoutée pour notre commune.
Toutefois, si le marché de la silver économie
tient compte des besoins des personnes
âgées, il s’intéresse également aux seniors
autonomes, davantage consommateurs
ou en recherche de solutions adaptées.
Dans cette dynamique, la Ville organisait
avec succès, en avril dernier, la première
édition du « Salon des Seniors », au Palais
des congrès.
Une manifestation répondant aux besoins
et interrogations des personnes vivant leur
retraite ou s’y préparant et qui regroupait
en un même lieu, aux côtés du Centre
Communal d’Action Sociale et de l’Office
de Tourisme, une soixantaine d’entreprises
privées et d’associations locales, spécialisées
dans les domaines de l’aménagement et
confort de l’habitat, nouvelles technologies
et téléphonie, audition, vue, prévoyance,
assurances, patrimoine, remise en forme,
beauté et bien sûr, résidences retraite et
services à la personne. Autant de pistes
et d’offres qui renforcent la liberté de
vieillir sereinement à Saint-Raphaël, tout
en encourageant la fraternité entre les
générations !
FOCUS
Que diriez-vous à propos de votre style ?
Il peut être changeant selon le thème ou la cible. Je ne cherche à pas
dessiner la réalité, je pense graphique, graphique, graphique. Tout
doit être réinterprété, stylisé. Cela facilite la lecture et donne de la
personnalité au dessin. La composition est primordiale, elle permet
parfois de donner une tension, une vision avec trois fois rien. Si le
style colle avec l’époque, le lecteur s’y retrouve et se sent complice.
Lorsque l’émotion passe, c’est gagné.
Monsieur Z, comment le choix
de l’illustration touristique s’est-il imposé ?
Je ne voyage pas beaucoup. J’ai tendance à vouloir que le monde
vienne à moi. J’ai toujours été fasciné par les vieilles affiches
touristiques. Elles sont souvent simples, très colorées et surtout très
attractives. Je me suis mis à les étudier et à comprendre leurs codes,
par exemple, un avion dans le ciel qui invite au voyage. Elles ont
souvent été dessinées par de grands noms de l’illustration, Broders,
Morvan, Gruau. Je suis très fier de prendre aujourd’hui le relais.
Que racontent vos affiches ?
Que le monde est beau ! Il faut juste bien le regarder. Je vis sur la
Côte d’Azur depuis dix ans, la mer, la lumière, tout est beau. Tout
ce qui est autour de moi m’inspire et me fait rêver, les plantes,
les arbres, les rochers… J’adore mettre sur un dessin ce que l’on a
parfois oublié de regarder, juste pour dire : Regardez ! Vous voyez,
c’est joli si on le regarde comme ça…
Parlez-nous de ces affichistes de références…
Il y a un nom qui revient tout le temps : Roger Broders. C’est le
maître absolu. Il a beaucoup dessiné Saint-Raphaël pour le PLM
(promotion du chemin de fer). D’autres grands illustrateurs se sont
confrontés à l’exercice comme Gruau, Géo Ham, pour les affiches
du Grand Prix de Monaco, Jean-Gabriel Domergue et ses jolies
demoiselles, Paul Colin, Cassandre, Villemot…
http://www.monsieurz.com - http://monsieurz-zielenkiewicz.blogspot.com/
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 08/09
UN STATUT
A DEFENDRE
SPORTS
PLUS MOTIVES QUE JAMAIS !
La pilule a eu du mal à passer (entendez
par là la non retenue du dossier varois
par l’EHF pour disputer la Ligue des
Champions) mais au final, du côté du Palais
des sports JFK, on a trouvé dans ce qui a été
vécu ici comme injustice, une motivation
supplémentaire pour la saison à venir.
« Tant pis, vous n’avez pas voulu de nous
cette année, on sera là la saison prochaine »,
clament désormais haut et fort joueurs,
dirigeants et supporters du Saint-Raphaël
Var Handball. En clair, le club du président
Krakowski a bien l’intention de terminer
l’exercice qui se prépare comme les deux
précédents, à savoir sur le podium. Il faut
dire que quand on y a goûté, difficile de
s’en passer.
« Pour tout le monde ici c’est une énorme
déception. De la frustration même. On
pensait avoir rempli toutes les exigences
fixées par les instances européennes, y
compris de délocaliser certains matchs à
Toulon ou à Cannes pour remplir le cahier
des charges, mais ça n’a pas suffi. Les règles
et les critères ont été modifiés en cours de
route et c’est pour cela qu’aujourd’hui, les
troisièmes et quatrièmes du championnat
sont qualifiés et pas le vice-champion de
France », déclare amèrement le président
Krakowski et de reprendre :
« Cette désillusion passée, parce que
maintenant il faut bien tourner la page, les
joueurs sont plus motivés que jamais pour
réaliser une superbe saison. Le titre, avec
Paris en lice, semble intouchable, mais pour
les places d’honneur, on y croit dur comme
fer. Je pense que cette année, cela va se
jouer entre Nantes, Montpellier, Chambéry
et nous. Si nous sommes épargnés par les
blessures, on peut à nouveau prétendre au
podium. Quant à la Coupe EHF que nous
allons donc disputer, l’objectif minimum à
atteindre est la demi-finale ».
Rien d’utopique en soi. Avec l’arrivée de
l’espagnol Dani Sarmiento pour combler
le départ d’Arnor Atlason, ainsi que fin
décembre, de celle du jeune mais déjà
expérimenté pivot bielorusse Artsem
Karalek, le SRVHB se donne une fois de
plus les moyens de ses ambitions. D’ailleurs
pour ceux qui ne le connaissent pas, le
meneur de jeu ibérique n’est ni plus, ni
moins que le patron de l’attaque du Barça
depuis 2009 et compte 67 sélections en
équipe nationale. Champion du Monde en
2013, deux fois vainqueur de la Ligue des
champions, cinq fois champion d’Espagne,
à 32 ans il a tout gagné ou presque. Et il ne
compte pas s’arrêter là.
« Dani est un renfort de poids. Il ne fera
pas gagner l’équipe à lui tout seul mais il va
bonifier notre collectif, c’est certain. Il s’est
déjà très vite acclimaté au groupe et en moins
de deux mois, il parle déjà français. Chaque
année, on essaye de grandir un peu plus. On
alterne le recrutement avec des joueurs en
devenir et d’autres plus expérimentés. Cette
saison encore, ce sera le cas. C’est comme
cela que nous décrocherons un jour, proche
j’espère, un titre ».
Un titre qui pourrait bien être la Coupe
EHF par exemple. À moins que cela ne soit
l’une des deux coupes nationales. Mais là il
faut avoir un brin de chance au tirage car ce
n’est pas sous forme de match aller-retour.
C’est-à-dire, ne pas jouer à chaque fois à
l’extérieur comme c’est souvent le cas pour
le SRVHB ces derniers temps.
« Il est clair que cette saison encore, on va
jouer sur tous les tableaux et surtout, tous
les coups à fond. Si nous n’avons pas été
retenus par l’EHF c’est aussi parce que nous
manquons encore de notoriété, notamment
sur la scène internationale. Si nous arrivons
à casser cela, à nous installer régulièrement
dans le dernier carré des compétitions
nationales, voire européennes, il sera bien
difficile de nous dire non quand nous
déposerons un dossier ».
LA LNH DEVIENT LA LIDL STARLIGUE
Néanmoins du côté de la salle Pierre-Clère, on ne s’affole pas outre
mesure. On est conscient de la difficulté et on se prépare au mieux
pour ces nouveaux défis. D’ailleurs, l’objectif prioritaire fixé par les
dirigeants du SRVVB est avant tout de pérenniser le club en LAF,
rien de plus. Cela sous-entend résultat sportif comme finances bien
évidemment. Après, si ça veut sourire comme en 2016, tant mieux,
mais une place dans le quatuor de tête au sortir de la phase régulière
est la seule exigence actuelle.
De gauche à droite sur la photo, trois des six nouvelles recrues du CARF. Le Géorgien
Toma Baliashvili, l’ex-Niçois Bakari Tambadou et le Tongien Fakataha Molitika.
Pour cela, on a plutôt fait dans la continuité. Sur les douze filles
qui ont décroché le titre en mai dernier, neuf sont restées fidèles
aux couleurs raphaëloises (Gomiero, Angeloni, Giordino, Menghi,
Pelaprat, Kajalina, Ldjilova, Abrhamova et Vindevoghel). Trois sont
parties sous d’autres cieux (Grbic à Cannes, Ngeleka à Nîmes et
Nowak à Marq-en-Bareuil). Et trois viennent renforcer le groupe.
Une des passeuses de Cannes (Letizia Camera). Une centrale
d’1,96 m (Ciara Michel). Et une attaquante réceptionneuse en
provenance de Nancy (Martina Smidova). Le tout, bien sûr, toujours
sous la baguette du magicien Bregoli.
LE CARF
EN MODE
CONQUETE
On a donc fait du poste pour poste, ni plus, ni moins, histoire
de ne pas casser la belle dynamique de ce groupe mais aussi la
tirelire car qui dit Ligue des Champions, dit déplacements, donc
frais supplémentaires.
Premier élément de réponse le samedi 15 octobre lors de la supercoupe (le Champion de France opposé au Vainqueur de la Coupe).
Ce sera donc contre Cannes à Ajaccio. Puis les Raphaëloises
retrouveront les Azuréennes lors de l’ouverture officielle du
championnat le dimanche 23 octobre à la salle Pierre-Clère
(15 h 00). Ensuite ce sera un déplacement à Mulhouse le vendredi
28 octobre à 20 h 30. À noter d’ailleurs que les matchs du 15 et du
28 octobre seront retransmis sur l’Équipe 21.
LE TROPHEE DES
CHAMPIONS POUR
DEBUTER, SARAN
POUR SUIVRE
Les 16 septembre, à la Roche-sur-Yon,
le SRVHB sera opposé à Nantes et en
cas de victoire, affrontera le vainqueur
du match PSG-Montpelier en finale (le
17 septembre).
Début du championnat, le mercredi 21
avec la venue du promu Saran au Palais
des sports JFK (20 h 00).
Confirmer un titre national, celui de Champion de France en
l’occurrence, et le statut qui va de pair, n’est jamais une mission
simple. Entre ceux qui attendent au tournant et ceux qui veulent
leur revanche, sans parler d’une logique période d’euphorie après
une telle joie collective, il est parfois très dur de se remettre dans le
bain. Mais c’est pourtant la lourde tâche qui attend les volleyeuses
raphaëloises cette saison. Défendre ce nouveau rang sur la scène
française, mais aussi à l’international avec la prestigieuse Ligue des
Champions. Voilà qui peut se révéler risqué tant au niveau des
finances que de la débauche d’énergie qu’il faut déployer pour être
compétitif sur tous les tableaux.
L’ex-Barcelonais Dani Sarmiento est désormais
Raphaëlois pour deux saisons minimum.
Pour une durée minimum de quatre ans, la LNH ou D1 masculine devient la Lidl Starligue LNH. La Pro D2 ou D2 masculine devient
quant à elle la Pro Ligue LNH. La chaîne de discounter étant devenue le partenaire privilégié de la Ligue Professionnelle de Handball.
Sixièmes du dernier exercice, les « Jaunets » sont bien décidés, cette
saison, à hausser encore un peu plus leur niveau de jeu afin de
grappiller quelques places au classement de leur poule 4 de Fédérale
2. L’objectif avoué est bel et bien de se qualifier pour les phases
finales que le CARF n’a plus disputées depuis quelque temps déjà.
Pour cela, les dirigeants du XV intercommunal se sont surtout
attachés à conserver un groupe qui a donné entière satisfaction
l’année dernière, tout en y ajoutant quelques retouches par-ci,
par-là. Avec six arrivées pour un départ (Verguin) et deux arrêts
(Leroy et Luccisano), le groupe entraîné par le tandem PanzavoltaRoggi devrait avoir fort belle allure.
Notamment grâce aux renforts de poids que sont l’ex-international
tongien Molitika (2 m, 133 kg), le Géorgien Baliashvili (1,98 m,
125 kg) ou encore l’ex-troisième ligne niçois Tambadou (1,93 m,
110 kg). Pour les lignes arrière, on n’est pas en reste non plus
avec les venues de Fatauli (Nice), Baueur (Six-Fours) et Cachet
(Draguignan). Bref, de quoi aiguiser les appétits d’un CARF
désormais en mode conquête. Une tâche qui devrait être d’autant
plus facile à atteindre que cette saison, les six premiers seront
qualifiés pour cette dernière phase. Premier et deuxième bénéficiant
d’ailleurs d’un tour de moins à disputer que les quatre autres.
Quant à la reprise du championnat, elle est fixée au 18 septembre
avec une entrée en matière délicate pour les locaux, un déplacement
à Saint-Etienne (sous réserve). Le premier match à domicile sera
tout aussi important. Le derby face au stade Niçois le 25. Une poule
assez relevée où il faudra en découdre avec l’habituel favori, HyèresCarqueiranne-La Crau, mais aussi avec Bédarrides, Châteaurenard,
Tricastin, Montélimar, Saint-Jean en Royans et Voiron. Voilà qui
promet de belles joutes pour un XV intercommunal qui respectera
tout le monde sans craindre personne.
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 10/11
KITESURF
Une école est née
PIETRI-CARON
LE TICKET GAGNANT
2016
L’Open d’été du Saint-Raphaël Country Club aura été, une nouvelle
fois, d’une très bonne facture. Outre les quelque 450 joueurs qui
ont participé à ce tournoi estival, près de vingt-cinq « négatifs »
ou « zéro » étaient présents dans les derniers tableaux hommes et
dames. Pas un record mais pas loin tout de même, preuve que ce
tournoi d’été raphaëlois attire toujours autant les élites, mais aussi
les foules. Et en parlant d’élite justement, c’est la pensionnaire du TC
Pierrelatte, Ornella Caron, qui s’est adjugée cette édition 2016 chez
les dames. La 51e joueuse française s’est assez facilement imposée
(6/0, 6/4) face à l’Américaine Christina Rosca classée -4.
Chez les messieurs, en revanche, ça a bataillé ferme entre deux
anciens du SRCC, Benjamin Pietri (-2) et Steeve Noblecourt (-4).
Une finale presque raphaëlo-raphaëloise, bien que Pietri porte
désormais les couleurs de Grasse et Noblecourt celles de GoussainVille. Victoire de Pietri 7/5, 7/6, mais que ce fût indécis jusqu’au
bout. En revanche en demi-finale, il y avait bien un raphaëlois en
lice, Benoît Bottero, déjà auréolé ici, mais ce dernier a dû s’incliner
face au futur vainqueur de cette édition 2016.
À noter enfin que chez les jeunes, cinq Raphaëlois ou Raphaëloises
ont atteint les finales et que sur sept titres possibles, quatre sont été
remportés par des locaux. Trois pour le SRCC et un par le GTC
Valescure.
SPORTS
Derniers arrivés dans la famille des sports nautiques alliant glisse
et voile, le Kitesurf, et son petit frère le Kitefoil, ont désormais leur
structure d’accueil dans les cités des deux lions. Le Raphaëlois Sébastien
Bourdon, pionnier du kite en France depuis 1998, vient de créer la
première école exclusivement dédiée à ces disciplines sur le bassin
intercommunal.
FELIX MARTIN
La saison humour 2016-2017 se dévoile !
LA NOUVELLE PROGRAMMATION HUMOUR VOUS SURPRENDRA PAR SA DIVERSITÉ ET SES TÊTES D’AFFICHE AUSSI HILARANTES
QUE CULOTTÉES AVEC : UNE COMÉDIE DE MŒURS « DANS LA PEAU DE MA FEMME » (18/11) ; LA TORNADE CLAUDIA
TAGBO (8/12) ; DU STAND-UP INTERACTIF AVEC KHEIRON (17/02) ; L’INCISIF PASCAL LÉGITIMUS (9/03) ; JEFF PANACLOC
VENTRILOQUE DÉCAPANT (13/04) ; ZACK & STAN MÉCHAMMENT MAGIQUES (5/05) ; ENFIN, LES GAGNANTS DU FESTIVAL
DU RIRE 2016 (2/06) CLÔTURERONT UNE SAISON À DÉGUSTER SANS MODÉRATION !
CULTURE
À peine ouvert, tout de suite pris d’assaut, le dernier né des clubs
sportifs raphaëlois compte déjà quelque 120 licenciés. D’entrée promue
Centre d’Entraînement Régional (il y en a cinq en tout sur l’ensemble
du territoire national) par la Fédération Française de Vol Libre dont
dépend le Kite, cette nouvelle structure a pour objectifs prioritaires
de faire découvrir ce sport au plus grand nombre et entraîner l’élite de
demain du Kite français en vue des Jeux Olympiques Jeunes de 2018.
Pour Sébastien Bourdon, tout est réuni ici à Saint-Raphaël pour que ça
marche. Le site offre tout ce qu’un bon Kitesurfer peut souhaiter : l’étroite
collaboration et la proximité avec la base nautique municipale de la Ville,
les départs en bateau au large pour plus de sécurité pour ne citer que
ceux-ci. Et puis surtout le Kite en lui-même qui contrairement aux idées
reçues peut se pratiquer dès l’âge de 10 ans (30 kg minimum) jusqu’à…
C’est simple, pour faire court, 80 % des adeptes dans l’hexagone ont
entre 30 et 60 ans pour un âge moyen de 47 ans.
« L’apprentissage de la discipline est bien moins physique et plus simple
que la planche à voile ou le ski. Toute la puissance de l’aile s’exerce sur le
harnais et les lignes avant et pas dans les bras. Le poids du corps faisant
opposition à l’aile. En une semaine, il est possible de devenir autonome
dans la pratique et de tirer ses premiers bords » et de reprendre : « Avec
le foil, c’est comme se laisser glisser dans deux mètres de poudreuse
fraîchement tombée, en volant littéralement au-dessus de l’eau, le bruit
en moins. Et 5 nœuds de vent suffisent ».
Pour tous renseignements : 06 17 02 84 58
UN SPECTACLE 100 % HUMOUR
Acteur caméléon, Pascal Legitimus
présente dans son nouveau one-manshow des personnages de situation hauts
en couleur, aussi truculents que déjantés.
À travers eux, il partage ses délires et
ses points de vue sur notre société qu’il
décline sous tous les angles et surtout…
celui de l’humour ! Regard acéré et
mimiques impayables d’un humoriste
dont le talent n’est plus à démontrer…
Pascal Legitimus, parlez-nous de votre
nouveau spectacle.
BATTLE
OF SAINT-RAPHAËL 4
Pour la quatrième année consécutive, l’AJSR organise le samedi 17 septembre à la salle Omnisports, à partir de 19 h 30, un grand Gala de
boxe pied-poing où l’association raphaëloise alignera quelques-uns de ses meilleurs éléments dont les frères Branchu, Jocelyn et Mathias,
Mustapha Yasar, Ilan Durand, Hakim Ketaïeb et Mallaury Kalachnikoff. Pas moins de dix combats seront proposés aux inconditionnels
de la discipline, dont trois « Pro » nationaux et six « Pro » internationaux. Une soirée concoctée aux petits soins par l’habituel maître des
lieux, Badri Rouabhia et qui sera, une nouvelle fois, retransmise par la chaîne cryptée CANAL Plus Sport.
Mais pour ceux qui souhaitent suivre cet événement au plus près, le prix des billets est fixé à 10 euros et les réservations peuvent se faire
au 06 10 84 10 11. Attention tout de même aux retardataires, les différentes « Battle of Saint-Raphaël » ont régulièrement fait le plein et
trouver une place au dernier moment est souvent mission impossible.
Dans le premier je faisais rire sur la
thématique du métissage, il était un peu
plus psychanalytique, en rapport à mon
enfance, la part d’émotion était plus grande,
celui-ci est 100 % humour. Je dis ce que je
pense, je donne mon point de vue sur des
thématiques de société que j’aborde d’une
manière originale.
Quels sont les thèmes que vous traitez ?
J’aborde le couple, la famille, l’emprise des
nouvelles technologies, l’homosexualité
ou encore l’infidélité. Les êtres humains et
leurs comportements dans la société sont
ma source d’inspiration. On retrouve l’ADN
des inconnus avec des personnages et des
situations originales, je suis tout seul sur
scène, mais on a l’impression que nous
sommes plusieurs !
Justement, quel est votre rapport avec le
public sur scène ?
Il est très affectif, les gens savent qu’ils vont
rire avec moi, mais ils ne savent pas de
quoi ! Le spectacle est amené à évoluer en
fonction de l’actualité, mais son armature
est basée sur cinq questions que je pose au
public. Comme les réponses ne sont jamais
les mêmes, cela donne lieu à une part
d’improvisation.
C’est alors une surprise pour vous aussi
tous les soirs ?
Exactement, ça m’amuse beaucoup. Le public
est toujours différent, avec des cultures, des
références et des comportements multiples,
c’est un spectacle vivant. Je porte la matière,
l’originalité de la forme que je donne à
mes co-auteurs, Rémy Caccia et Edouard
Pluvieux, deux plumes très différentes et
complémentaires.
Que préférez-vous dans l’aventure du
one-man-show ?
Rencontrer les gens. C’est très important
pour moi de partager avec eux mon spectacle
le plus tôt possible avec de nouvelles idées, de
nouveaux sketchs et personnages.
Je me transforme très rapidement pour en
deux secondes incarner l’un d’entre eux en
changeant de voix, d’attitude, d’intonation.
C’est votre bagage de comédien que vous
mettez au service de vos personnages ?
Tout à fait, comme à l’époque des Inconnus
où nous mettions perruques et déguisements,
sauf que là, j’ai très peu d’accessoires et
que le public a pourtant l’impression de
voir beaucoup de personnages. C’est assez
théâtral, avec de mini-scènes de la vie, mon
but c’est de faire rire et que le public sorte
heureux de mon spectacle !
La programmation musicale sera dévoilée
courant septembre : p rogramme complet à
consulter sur www.ville-saintraphael.fr
Renseignements : Saint-Raphaël : 04 98 11 89 00
www.ville-saintraphael.fr
[email protected]
www.ticketnet.fr - www.fnacspectacles.fr
http://www.pascallegitimus.com/
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 12/13
PROJET EUROPEEN
« DES ECRITS AUX ECRANS »
Un partage d’expériences réussies
des
ECRITS
aux
ECRANS
10 000 personnes associées
À L’ISSUE DE DEUX ANNÉES DE TRAVAIL COLLECTIF,
LE PROJET SE CLÔTURAIT LE 31 AOÛT DERNIER. DES
PROFESSIONNELS DU LIVRE ET DE L’ÉDUCATION, ISSUS
DE CINQ PAYS PARTENAIRES (AUTRICHE, BELGIQUE,
FRANCE, POLOGNE ET ROUMANIE), ONT MENÉ
UNE RÉFLEXION ET CONDUIT DES EXPÉRIMENTATIONS
PLURIDISCIPLINAIRES POUR APPRÉHENDER LES ENJEUX
DE LA MUTATION NUMÉRIQUE, ET ACCOMPAGNER LES
NOUVEAUX USAGES DE LECTURE ET D’ÉCRITURE. CETTE
COOPÉRATION A FAIT L’OBJET DE LA PUBLICATION D’UN
LIVRE BLANC QUI REGROUPE L’ENSEMBLE DES ACTIONS
MENÉES, ET LEUR BILAN, ET OFFRE UNE VISION
PROSPECTIVE DES ATTENTES DES DIFFÉRENTS PUBLICS
Le projet a été porté par la ville de Saint-Raphaël et son réseau
Mediatem, quatre lycées, quatre associations et une entreprise.
Touchant à la fois un public de lycéens, enseignants, médiateurs
culturels, artistes, formateurs, professionnels du livre, apprenants
en alpha, public rural et urbain, propre à chaque pays, ce sont près
de 10 000 personnes qui ont été impliquées. Ce projet a donné lieu
à la réalisation d’ateliers, à la production d’œuvres basées sur les
pratiques traditionnelles d’écriture et du numérique, à la conduite
d’études sociologiques et scientifiques assorties de publications,
et à l’organisation de conférences d’experts, et de tables rondes
pluridisciplinaires. Autant d’outils qui seront mis à la disposition
des enseignants et des professionnels du livre dans chaque pays.
Les cinq principaux objectifs
Réduire la fracture numérique et sociale,
S’engager dans le monde à l’ère du numérique, sur le plan
littéraire, musical, artistique, pédagogique,
Donner aux décideurs des outils pour ajuster leur politique
de lecture publique en matière de services offerts au public et
d’acquisition,
Accompagner les médiathèques dans la mutation de leur métier,
Améliorer le niveau de compétences des professionnels
impliqués.
CULTURE
Un livre blanc disséminé
à l’échelle européenne
L’ensemble des réflexions et des
actions menées ces deux dernières
années par les partenaires du projet
sera disponible sous la forme d’un
livre blanc, à la fin du mois de
septembre 2016. Il s’articule autour
de trois fascicules traduits en anglais,
allemand, français, roumain et
polonais, transmis aux institutionnels
ainsi qu’aux professionnels du livre et
du monde de l’éducation des pays partenaires du projet. Il est
également accessible à tous, en version numérique sur le site
internet dédié : www.scriptanumerica.eu
© stillkost-Fotolia.com, ©dem.10/imagestock
Vers un modèle de bibliothèque
« troisième lieu »
Les bibliothèques sont particulièrement concernées par la mutation
numérique. Elles doivent s’adapter aux changements sociétaux et
aux habitudes de leurs usagers, dont le quotidien est peu à peu
transformé par l’usage de l’internet et des supports numériques.
L’une des voies permettant d’accompagner cette mutation s’est
révélée être la médiathèque « troisième lieu », offrant des espaces
de créativité, conviviaux et totalement contributifs avec le public.
La Ville s’est immédiatement emparée des conclusions de ce projet
européen, en transformant sa médiathèque centrale dès l’automne
prochain, selon ce concept, offrant des espaces réaménagés et de
nouveaux services.
MEDIATHEQUE
Un nouveau
projet d’établissement voit le jour
À travers les services du Centre culturel, la Ville souhaite offrir à
chacun la possibilité d’acquérir ou approfondir les bases de la culture
digitale. Pour accompagner le public dans cette mutation numérique
et l’apprentissage de ces nouveaux outils, les espaces et services de la
Médiathèque ont été repensés. Un projet financièrement soutenu par
la Ville et la Direction Régionale des Affaires Culturelles à hauteur
de 90 000 euros.
Première étape du projet : une restructuration
dans un esprit « Troisième lieu »
Le premier étage ouvrira le 4 novembre dans une nouvelle configuration.
Trois espaces innovants équipés de ressources et d’outils numériques au
service de la création dans toutes les disciplines des arts qui se veulent
conviviaux et collaboratifs. La créativité de chacun et le partage des
savoirs pourront s’y exprimer librement à partir de douze ans :
« LA FABRIQUE »
Lieu de création et d’échange intergénérationnel, conçu dans l’esprit
des « coworking », il est dédié à la découverte de toutes les possibilités
du numérique au service de la culture avec l’aide permanente de
médiateurs. Il comprend une zone présentant un ensemble d’ordinateurs
équipés de logiciels de MAO (création image, photo) servant également
à la formation et l’autoformation ; une zone d’ateliers de création de jeux
vidéo et de jeux en réseau ; une zone de jeux sur consoles ; une zone de
projection interactive.
« LE FABLAB »
Lieu de construction, l’un des tout premiers de France, et une première
en région PACA ! Il favorise l’émergence de projets individuels et
communautaires en démocratisant l’accès aux outils, machines et
techniques de pointe. Ordinateurs et logiciels spécialisés dans la
production d’objets en 3D, imprimante et scanner 3D, fraiseuse et
découpeuse laser, y seront disponibles.
« ACCUEIL ET MÉDIATION »
Lieu d’accès à la connaissance, il comprend une zone « Cinédétente », une zone Salon « Presse et actualités », un service à la carte
d’aide à l’utilisation des outils numériques, un service infos-actualités
consultables sur tablettes numériques, une zone d’expositions salle
Marcel Pagnol, mettant notamment en valeur les travaux de création
de « La Fabrique ».
L’espace du premier étage sera officiellement inauguré le 4 novembre
prochain, marquant le coup d’envoi d’une série de manifestations* qui
se dérouleront jusqu’au 19 novembre, sur la thématique du robot et de
l’intelligence artificielle !
Deuxième étape du projet en 2017
Deux nouveaux espaces entreront progressivement en activité à la
Médiathèque jeunesse venant compléter l’offre existante :
Une artothèque d’illustrations jeunesse (un seul autre site existe
en France !),
Un espace d’expression pour découvrir la littérature jeunesse et l’art,
par le biais de « Crealivre » : une pratique où le livre devient support
de sensibilisation à l’art, avec la mise en place d’actions d’ateliers,
stages, animations, rencontres, expositions…
MUSEE
ARCHEOLOGIQUE
Fêtez l’anniversaire des enfants sous
le signe de la culture et du jeu !
Les parents se creusent souvent la tête pour organiser
un anniversaire original pour leurs enfants. Le Musée
Archéologique rend cela désormais possible. Dans un
lieu unique et une ambiance festive, des activités ludiques
leurseront proposées, animées par un médiateur du Musée.
Une formule unique d’une durée de 2 h 30 créée pour les
7-12 ans comprenant : visite guidée, ateliers sous forme de
jeu de piste et goûter. Un parent référent restera auprès du
groupe tout au long des festivités, les autres accompagnants
pouvant le rejoindre au moment de la collation, gâteaux et
friandises sont à la charge des familles.
Tous les mercredis de 14 h 00 à 16 h 30
Groupe de 8 enfants maximum
Réservation 1 mois minimum avant la date prévue
Tarif : 2 € par enfant
Réservation à l’accueil du musée archéologique de Saint-Raphaël
Tel : 04 94 19 25 75 ou courriel : [email protected]
*Retrouvez le programme sur www.ville-saintraphael.fr, rubrique Culture.
« Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission Européenne. Cette publication
(communication) n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui
pourrait être fait des informations qui y sont contenues »
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 14/15
DES MANIFESTATIONS
MAJEURES
Sur les questions de santé
ACCOMPAGNER UNE ACTION DE SANTÉ PUBLIQUE AFIN D’ÊTRE TOUJOURS
PLUS UN ACTEUR DE PROXIMITÉ, EN PROPOSANT DIVERSES ACTIONS DE
SENSIBILISATION AUPRÈS DES RAPHAËLOIS, EST UNE DES VOLONTÉS DU
CENTRE COMMUNAL D’ACTION SOCIALE QUI MÈNE UNE POLITIQUE
COHÉRENTE DE PRÉVENTION ET D’INFORMATION À LAQUELLE S’ASSOCIE
L’ENSEMBLE DE LA POPULATION.
Le CCAS organise des manifestations
tout au long de l’année pour
sensibiliser les Raphaëlois et leur
faire connaître les dispositifs
existants en matière de santé. Parmi
ceux-ci, « Octobre Rose », mené
dans le cadre de la lutte du cancer
du sein tout au long du mois sur
la commune, en partenariat avec
le CHI de Fréjus/Saint-Raphaël et
l’Association de Santé, d’Éducation
et de Prévention sur les Territoires
Paca (ASEPT). Autre action, les
ateliers « bien-être et relaxation »,
« mémoire » et « prévention des
chutes », à destination des seniors
en partenariat avec l’ASEPT, mis en
place au Centre Culturel.
Le « Forum sport santé jeunes »
(novembre), en faveur des classes de
quatrième des collèges, a pour but
de mener, quant à lui, des actions de
LES
RENDEZVOUS
Journée Thés dansants
• Mardi 13 septembre 2016
Participation individuelle de 10 €.
• Mardi 18 octobre 2016 – gratuit.
Une demeure familiale chargée de souvenirs
Semaine Bleue
• Du lundi 3 au vendredi 7 octobre
Différentes animations sur toute la
commune.
Octobre Rose
• Mercredi 5 octobre
match de gala de Volley-Ball, salle Pierre
Clère, 19 h 00.
• Vendredi 7 octobre
stand d’information, salle Félix Martin.
• Mardi 18 octobre
théâtre interactif : échange avec les
médecins, salle Félix Martin.
Forum de la petite
enfance
• Samedi 8 octobre
de 10 h 00 à 18 h 30, Palais des Congrès,
entrée libre.
Retrouvez les programmes
sur le site de la Ville :
http://www.ville-saintraphael.fr/solidarites
prévention des risques : addictions, mal-être de l’adolescent, sexualité, sport. La « Journée Mondiale
de la Santé », dont la première édition a été un réel succès, propose des actes de dépistage, gratuits
et ouverts à tous. L’événement a rassemblé vingt-sept professionnels, vingt institutions et deux cents
participations aux ateliers proposés. La prochaine édition se déroulera le mardi 11 avril 2017. Le Forum
du Handicap (mars) a réuni pour sa septième édition trente-sept partenaires et six cents participants.
Pour plus d’information sur ces manifestations : http://www.ville-saintraphael.fr/solidarites ou 04 94 19 10 94.
LE CASTELLAS
MA VILLE
%
10T0
ILE
LE DOMAINE À VOCATION AGRICOLE S’INSCRIT DANS
L’HISTOIRE DE NOTRE TERRITOIRE AU XVIII e  SIÈCLE,
LORSQU’EN 1750, HONORÉ DE CAMELIN, CONSEILLER
AU PARLEMENT DE PROVENCE ACQUIERT LES TERRES
ARROSÉES PAR L’AGAY. C’EST AVEC LE COLONEL BUREL,
OFFICIER DE L’EMPIRE, MISSIONNÉ AU MAROC PAR
NAPOLÉON, QUE LA PROPRIÉTÉ ENTRE DANS LA FAMILLE
POUR NE PLUS LA QUITTER. SIX GÉNÉRATIONS SE
SUCCÈDENT AINSI JUSQU’À AUJOURD’HUI. UNE GRANDE
HISTOIRE FAMILIALE QUI RETIENT ÉGALEMENT LE NOM DE
GASTON LE PROVOST DE LAUNAY (1874-1957), ÉMINENT
PRÉSIDENT DU CONSEIL MUNICIPAL DE PARIS ET PROCHE
DES GRANDES PERSONNALITÉS DE SON ÉPOQUE.
Passé le portail, une longue allée de platanes
majestueux conduit à la demeure discrètement
nichée dans son parc, le long de la rivière Agay.
Une grande bastide provençale, assurément la
plus ancienne de la commune. Dans la grande
tradition, la villégiature champêtre compte la
maison, la ferme où seule se poursuit encore
l’exploitation de la vigne, après la culture
maraîchère traditionnelle durant deux cents ans.
Les métayers et les ouvriers comptent parmi ces
familles agathoniennes qui ont écrit l’histoire
du quartier et de l’Estérel. Le nom que porte le
domaine lui vient probablement d’un château
primitif, mentionné dans le cartulaire de Lérins,
comme la limite extrême d’une terre immense
donnée aux religieux de ce monastère sous
l’évêque Gancelme. Au fil des siècles, différents
aménagements cisèlent la bâtisse telle que nous
la connaissons aujourd’hui.
Un caractère authentique
Héritière des lieux, la famille est très attachée
à entretenir, malgré ses charges, un patrimoine
qui fait partie de l’histoire de Saint‑Raphaël.
Ici, les souvenirs fourmillent. On y apprend
qu’une petite chapelle domestique était aménagée
à l’intérieur même de la bastide (1766), qu’en
1948, le général Charles de Gaulle, en campagne
pour les élections du conseil de la République,
y fut accueilli pour une nuit, comme souvent le
maréchal Jean de Lattre de Tassigny.
Des hôtes célèbres parmi bien d’autres…
PATRIMOINE
U
SOLIDARITES
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 16/17
VIE DES QUARTIERS
SUPÉRETTES, BOULANGERS, BOUCHERS, FLEURISTES,
COIFFEURS, POISSONNIERS, CORDONNIERS, PRESSES,
PHARMACIENS… CONSTITUENT AU QUOTIDIEN UN
SERVICE DE PROXIMITÉ IRREMPLAÇABLE AUX RÉSIDENTS
DES QUARTIERS. À L’EXEMPLE DU TISSU ASSOCIATIF, ILS
FAVORISENT LES RELATIONS HUMAINES. ON SE CONNAÎT
PARFOIS DE LONGUE DATE. ON Y ÉCHANGE DES PAROLES
AMICALES DANS LES RAYONS OU SUR LE PAS DES ÉCHOPPES.
UN CHOIX DE VIE DONT LES MAÎTRES MOTS SONT
CONVIVIALITÉ, FIDÉLITÉ, QUALITÉ. COMME EN CENTRE-VILLE,
LES COMMERÇANTS DE NOS QUARTIERS DÉFENDRONT
FERMEMENT CES VALEURS À L’OCCASION DE LA JOURNÉE
NATIONALE DU COMMERCE DE PROXIMITÉ, ORGANISÉ
LE 8 OCTOBRE PAR LE SERVICE ARTISANAT-COMMERCE.
ANIMATIONS DIVERSES ET BONNES SURPRISES ATTENDENT
LA CLIENTÈLE TOUT AU LONG DE CE SAMEDI. À NOTER QUE
SAINT-RAPHAËL EST LABELLISÉ « DEUX SOURIRES » POUR SON
SOUTIEN ACTIF AU COMMERCE LOCAL.
LE PETIT
COMMERCE
L’âme de nos quartiers
Rendez-vous également sur l’application mobile Saint-Raph Shopping
ou sur le site Internet dédié : http://saint-raph-shopping.fr
AGAY/ANTHEOR/LE TRAYAS
Marché agathonien
Raid Nature Estéo
BOULOURIS
Le 2 ou le 9 septembre (date à confirmer par le syndicat d’initiative).
Toute la journée du vendredi, place Giannetti. Produits régionaux,
exposition, verre de l’amitié.
Organisé par Estérel Aventures, le premier raid inter-entreprises
se déroulera le dimanche 16 octobre. Au programme, trail, kayak,
VTT, parcours combattants… Renseignements : 04 94 40 83 83 ou
www.raid-esteo.com
Samedi 10 septembre se tiendra de 10 h 00 à 17 h 00, esplanade Saint-Jean, une journée dédiée aux associations. Si pluie replie à la salle
Blondelet. Samedi 17/09 : Journée de la marche nordique organisée par l’ASSR Athlé, à partir de 14 h 00 au CREPS ([email protected]
http://liguecotedazur.athle.org). Samedi 17/09 (20 h 30) et dimanche 18/09 (17 h 00) salle Blondelet : représentation théâtrale « Garce à tous les
étages » par la compagnie « Art en Scène ». Billets en vente à la presse de Boulouris. Reprise des activités du Cercle de Boulouris : première
projection vidéo le vendredi 16/09 à 15 h 00.
Forum des associations
Les associations d’Agay, Anthéor, Le Trayas, Le Dramont, se
rassemblent à la salle du Togo, les 10 et 11 septembre, pour présenter
leurs activités aux particuliers.
Journées exposition-vente
Les 22 et 23 octobre, salle du Togo. L’initiative est complétée par un
vide-grenier et vide-dressing le 23, place du Togo.
Point Info Motards
Voix du Mercantour
Organisée par la Ville, soutenue par la Préfecture du Var, dans le cadre
du CLSPD, cette action de sensibilisation se déroule le dimanche
18 septembre, de 10 h 00 à 18 h 00, place Giannetti. Au programme,
de nombreux ateliers de prévention : dangers, nuisances sonores,
gestes de premiers secours, prévention routière… Avec la Police
nationale et municipale, le SDIS de Saint-Raphaël, l’Association
Motocycliste de Sécurité Routière, l’Association de Défense des
Motards Varois FFMC83. Une pause déjeuner est organisée par le
CCAS de la Ville.
La formation vocale, très appréciée lors de son dernier concert, est
programmée courant octobre (date et lieu à confirmer par le syndicat
d’initiative).
En savoir plus…
Bureau municipal : 04 94 82 01 74
Syndicat d’Initiative : 04 94 82 01 85.
Journée des associations, marché nordique, théâtre
Vide-grenier, conférence, apéritif-dînatoire
Un vide-grenier est organisé le 2 octobre par Boulouris Animation, sur l’esplanade Saint-Jean. Renseignements au 06 78 65 48 70. Jeudi 6/10 à
18 h 00, conférence de Charles-Armand Klein sur le thème : « Jacques Demorgon, un archéologue de Génie ». Salle Laforest. Le vendredi 14/10
à 19 h 00, l’Association de Boulouris pour la Qualité de la Vie organise un apéritif dînatoire, salle Blondelet, ouvert à tous les Boulourissiens.
L’occasion de découvrir l’association et ses activités.
En savoir plus…
Bureau municipal : 04 94 95 89 75
VALESCURE
Promenades pédestre et ferroviaire
LE DRAMONT
Comme à son habitude, l’Association de Valescure (06 12 48 11 48) a concocté un programme d’activités riche et varié. Vendredi 7 octobre :
« Découverte de l’Estérel ». Promenade pédestre (géologie, flore, faune, histoire de la présence humaine). Rendez-vous à 8 h 30 sur le parking
du centre aéré des Golfs. Retour vers 11 h 30. Du 18 au 22 octobre : « Le trajet ferroviaire du Train des Pignes ». Sur la journée. Inscription
avant le 10 octobre. Mardi 25 octobre : « Conseils jardins d’automne ». À 17 h 30, salle du centre aéré des Golfs.
Pour cette nouvelle rentrée, le Cercle Dramontois a concocté une originale journée wallisienne (4 septembre) avec messe chantée, four
wallisien et danses. Le 18 septembre, un pique-nique réunira les anciens élèves de l’école du Dramont sur la terrasse du snack de l’île d’Or.
Le repas des chasseurs se tiendra quant à lui le 22 octobre à la salle polyvalente. Renseignements auprès de René Zucco : 06 60 52 87 19.
L’Amicale des Veyssières vient de créer un atelier d’assistance informatique à destination des seniors. Une initiative utile qui accompagnera
de nombreuses personnes, notamment dans leurs démarches administratives. Les ateliers se tiendront à la salle municipale des Veyssières.
Renseignements auprès de la présidente de l’amicale, Josiane Fernandes, au 04 94 44 63 21.
Journée wallisienne et repas
En savoir plus…
Bureau municipal : 04 94 82 81 23.
Assistance Informatique
En savoir plus…
Bureau municipal : 04 94 44 65 50
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 18/19
LES JOURNEES
DE L’ARBRE
Du 21 au 25 septembre
Territoire remarquable, Saint-Raphaël peut s’enorgueillir de
posséder un patrimoine végétal extraordinaire, admiré de tous. Le
Service Environnement Mer et Forêts organise, pour la deuxième
année consécutive, la Fête de l’Arbre. Une action de sensibilisation
à la préservation de notre patrimoine naturel se déroulant chaque
année dans un quartier différent. Après Valescure l’année dernière,
c’est à Agay que seront présentées plusieurs animations sur le thème,
avec visites, conférences, ateliers et exposition.
ENVIRONNEMENT
PROGRAMME
CIRCUIT DÉCOUVERTE
Mercredi 21 septembre à 14 h 30
Départ Place du Togo. Sur réservation.
« Quand les arbres racontent Agay » : Pierre Fernez propose
de vous faire découvrir quelques beaux spécimens d’arbres
témoins, à travers le temps, de l’histoire du quartier.
Jeudi 22 septembre à 9 h 30
Départ Parking du Gratadis. Sur réservation.
« Quand les arbres racontent l’Esterel ». Lucien Bertani vous fait
découvrir les arbres de l’Esterel, leur histoire, leur utilisation.
CONFÉRENCE
Mercredi 21 septembre à 17 h 30 – Salle du Togo
– Entrée libre. « Symbolisme et spiritualité des arbres
méditerranéens », par Pierre Fernez. Conteurs et poètes ont
chanté l’arbre à toutes les époques, de l’Antiquité à aujourd’hui.
Arbres sacrés, arbre de la connaissance du bien et du mal,
arbres de vie… l’arbre est un symbole parfait.
ANCRAGES ECOLOGIQUES
Saint-Raphaël protège ses fonds marins
La Ville, en collaboration avec la Cellule Natura 2000 Estérel, a étendu ses encrages écologiques aux sites de plongée et balisages réglementaires.
Treize ancrages répondant aux normes de sécurité actuelles ont été mis en place, après démantèlement des dispositifs obsolètes, pour
équiper à neuf les sites de plongée les plus sensibles. Neuf d’entre eux ont été installés autour de l’île d’Or (L’arche 1 et 2, Les Pyramides 1,
2, 3, 4, Les Cigales.) et quatre au Cap Roux (La Roche Maeva, La Roche d’Aurelle, Le Petit Cap Roux, Le Grand Cap Roux). Cette initiative
répond à un double enjeu : sécuriser les plongeurs professionnels et amateurs au passage des bateaux et préserver le milieu marin et son
écosystème (Coralligène et Herbiers à Posidonies), très riche et très prisé dans ces secteurs privilégiés qui connaissent des pics d’activité
durant l’été. L’opération d’aménagement était officiellement lancée le 20 juillet au Dramont par le Député-Maire, sur le port du Poussaï :
« La préservation des fonds marins et de l’eau de mer, dans son ensemble, est une politique que nous conduisons depuis plusieurs années »,
déclarait-il, « je suis heureux que cela soit réalisé sur la commune de Saint-Raphaël et que ce dispositif serve d’exemple pour être développé ».
ACTUALITÉS
COMMERCE DE PROXIMITE
Cedric Pollet
Stéphane Iseppi élu président de l’ARCOR
UNE EXPOSITION D’ECORCES ET DE PHOTOGRAPHIES
par Cédric Pollet
Du vendredi 23 au dimanche 25 septembre, Salle du Togo, de 9 h 00 à 18 h 00. « Ecorces : Voyage dans l’intimité
des arbres du monde ». Une vingtaine de photographies de Cédric Pollet, extraites de son dernier ouvrage, sont
ici présentées. Elles accompagnent une partie de la collection personnelle de l’auteur, une centaine d’échantillons
d’écorces brutes. L’exposition est accompagnée d’ateliers pédagogiques : vendredi 23 septembre pour le jeune
public - samedi 24 septembre de 9 h 00 à 18 h 00 pour tous. Le botaniste conclura la manifestation par une
conférence, samedi 24 septembre à 18 h 00. « Ecorces et Jardins d’hiver : Une saison réinventée ».
www.cedric-pollet.com
LA PROTECTION DES ARBRES SUR LA COMMUNE
Plusieurs dispositions ont été prises par la ville afin de protéger les arbres : 1- Le patrimoine paysager isolé, réparti dans la ville, a fait l’objet d’un inventaire précis dans
l’objectif de conservation de ces éléments. Les individus végétaux remarquables et le patrimoine listés dans le cadre du Document d’Orientations et d’Aménagement Durable
(PADD) du plan local d’urbanisme font l’objet de mesures de sauvegarde imposant l’obligation d’autorisation préalable, auprès du service urbanisme, pour les coupes et
abattages. 2- À la demande de la commune, la charte du Pin Parasol, réalisée par Messieurs Pierre Fernez (conseiller agricole) et Jean Jacques Linck (architecte), afin de
protéger cet arbre typique du quartier de Valescure, est insérée en annexe du plan local d’urbanisme (Document d’Orientations Particulières d’Aménagement - DOPA) et
son caractère opposable aux tiers est confirmé. 3- Le plan local d’urbanisme réglemente, en son article 13, « les espaces libres et plantations » et stipule notamment que :
tout arbre abattu ou détérioré doit être remplacé par un arbre - Les arbres qui sont plantés doivent avoir une tige présentant, à un mètre du sol, un diamètre de 10 cm
minimum. 4- Tout arbre abattu doit faire l’objet d’une autorisation auprès du service environnement de la ville.
C’est en présence de Georges Ginesta, Député-Maire, et de
nombreux élus de la ville que près de deux cents commerçants
raphaëlois se réunissaient au Centre Culturel, en juin dernier, pour
assister à l’assemblée générale de l’Association pour le Renouveau
du COmmerce Raphaëlois (ARCOR). À cette occasion, Stéphane
Bezzina, président de l’association depuis 2013, qui ne souhaitait
pas se représenter, remerciait chaleureusement le premier magistrat
et les élus pour leur soutien et passait le flambeau à Stéphane Iseppi,
élu à l’unanimité. Le nouveau président souhaite ouvrir l’association
au plus grand nombre afin que chacun puisse proposer de nouveaux
projets. C’est désormais un bureau composé de six membres et
un conseil d’administration de plus de vingt personnes qui sont
engagés dans le développement de nouvelles actions en centre-ville
ou dans les quartiers. Des réflexions sont d’ores et déjà engagées,
notamment autour des supports de communication numériques
communs qui peuvent être mis en place, un site Internet, comme
l’application Saint-Raph Shopping, financée par la ville, ou encore
les plages horaires d’ouverture des boutiques qui doivent s’adapter
aux nouvelles habitudes des consommateurs.
Composition du bureau : président Stéphane Iseppi, vice-présidente Cathy Louis,
trésorier Jean Grolleau, vice-trésorière Stéphanie Reimat, secrétaire Karine
Balhan, vice-secrétaire Sylvain Chaugne.
Contacter l’Arcor : [email protected] - F
Arcor
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 20/21
NOUVEAU BUREAU
Pour L’Inner Wheel “Saint-Raphaël Estérel”
Corinne Piot-Faucheron présentait le 18 juillet au Député-Maire son
nouveau comité directeur. L’occasion pour la présidente de dresser
le bilan des actions réalisées cette année, ainsi que celles projetées
pour 2017. Très active au niveau local, cette association féminine
de bénévolat s’investit tout au long de l’année auprès des enfants et
des publics en difficulté. Actuellement, vingt personnes œuvrent à
de multiples missions : création de manifestations à buts caritatifs ;
interventions auprès de familles en difficulté ; actions d’aides ciblées sur des groupes ou associations (« Alzheimer Libellules », « Les roues
du Cœur »). Un programme d’actions concrètes pour lesquelles 100 % des fonds récoltés sont reversés dans les œuvres de l’association
alors que l’intégralité des frais de fonctionnement est supportée par les bénévoles. « Vous êtes très actives et efficaces, et je vous soutiendrai »,
déclarait le Député-Maire à l’issue de la rencontre. À noter le 12 novembre, l’organisation d’un défilé concours de robes en papiers journal,
ouvert à tous, au Palais des congrès.
Pour en savoir plus : http://robesenpapier.fr
LA MEDAILLE DE LA VILLE POUR JEAN-MARC PIASCO
Après quarante années passées dans l’entreprise Dechamps Père & Fils, dans laquelle il exerçait le métier d’ébéniste, Jean-Marc Piasco a pris
sa retraite. Ayant participé à la réalisation des célèbres « ponants », dériveurs de sport créés en 1956 par Pierre Dechamps, le jeune retraité
était reçu par le Député-Maire le 26 juillet, en Salle du conseil. Une cérémonie au cours de laquelle il se voyait remettre la Médaille de la Ville,
une distinction venant saluer son investissement tout au long d’une carrière dédiée au service de l’un des symboles du nautisme raphaëlois.
L’histoire retiendra qu’après avoir fabriqué il y a trente-cinq ans le ponant N° 3903, il le restaure en y consacrant bénévolement de
nombreuses heures, puis en fasse cadeau au Club Nautique de Saint‑Raphaël. Comme le soulignait le Député-Maire : « C’est une page
glorieuse de l’histoire de la ville qui est représentée aujourd’hui par l’entreprise Dechamps, et tous ceux qui y ont travaillé fidèlement ».
Étaient présents à la cérémonie des élus, Pierre Dechamps (qui a également reçu la médaille de la ville pour l’ensemble de sa carrière) et son
fils aîné Frédéric, mais aussi Michel Lambot, ancien champion du monde de Moth (voile) en 1967 avec un bateau prêté à l’époque par la
famille Dechamps, les proches, amis et anciens collègues de Jean-Marc Piasco, ainsi que le directeur actuel de l’entreprise, Pierre Mandier.
ACTUALITÉS
CLUB SOROPTIMIST
Tous mobilisés contre le cancer du sein !
Le Club Soroptimist international de Saint-Raphaël-Fréjus organise
une marche dans l´Estérel, le dimanche 30 octobre 2016. Cette
activité se déroulera dans le cadre d´Octobre Rose 2016, opération
de communication mondiale autour de la lutte contre le cancer du
sein. Le parcours d’une durée d’environ 1 h 30, sera animé par Pierre
Fernez, ingénieur agricole et environnemental, qui fera découvrir
aux participants la biodiversité de la flore ambiante sur un circuit
de 3 km autour du Lac de L’Avelan.
La marche est ouverte à tous, moyennant une contribution de 2 €
par personne, une collation sera par ailleurs proposée sur place
contre une modeste participation. Les fonds récoltés par cette
action seront entièrement reversés à la Cabine socio-esthétique
du CHI de Saint-Raphael-Fréjus, que le club soutient depuis 2005.
Les personnes intéressées sont invitées à se rendre à 10 h 00 au
parking de l´Avelan, la route DN7 sera fléchée à partir du Col du
Testanier jusqu´au point de départ. À l’issue de la marche, une
tombola gratuite offrira de nombreux lots !
Informations : Tel. 06 11 53 47 66
Courriel : [email protected]
http :/ saintraphael-frejus.soroptimist.fr
SNCF RESEAU
REALISE
DES TRAVAUX
SUR LES VOIES
FERREES
EN BREF...
CREMATORIUM
Lancement des travaux
L’arrêté autorisant la construction du
crématorium a été signé par le Préfet, les
travaux peuvent donc commencer. La voie
d’accès est d’ores et déjà tracée, la livraison du
chantier est prévue pour la fin de l’année 2017.
SECURITE ROUTIERE
Prévention
Pour améliorer la circulation des trains, des travaux vont avoir lieu sur la voie ferrée
entre Antheor-Cap Roux et Golfe Juan Vallauris. C’est un des plus gros chantiers qui
sera réalisé sur la Région. Il va mobiliser 400 personnes, nécessiter 48 kilomètres de
rail, 45 000 traverses, et 50 000 tonnes de ballast. Ces travaux, indispensables, visent à
rendre le réseau plus performant, à améliorer le confort des voyageurs, la régularité,
et garantir la sécurité des trains. Les travaux se dérouleront principalement de
nuit du 17 octobre 2016 au 21 janvier 2017, du lundi au samedi de 22 h 00 à 6 h 00.
Conséquences pour les riverains de la commune de Saint-Raphaël :
La gare de Le Trayas sera fermée du 3 au 26 novembre.
Le passage à niveau numéro 46, à proximité de la gare de Le Trayas sera fermé du 3 au
26 novembre (y compris les WE). Autour de la voie ferrée la circulation sera modifiée.
Une circulation alternée sera mise en place sur la route de Saint-Barthélemy du
7 novembre 2016 au 13 janvier 2017.
Durant cette période les équipes de SNCF Réseau mettront tout en œuvre pour réduire les
nuisances sonores et respecter l’environnement du chantier.
Un mail est mis à la disposition des riverains afin de pouvoir faire toutes remontées sur des
nuisances potentielles constatées durant les travaux.
[email protected]
Dossier complet sur le site de la Ville : www.ville-saintraphael.fr
VILLA MAURESQUE
Satisfaire la clientèle
Propriété de Christophe San José, dirigée
par Manon Jacob et Bastien Deschamps,
la Villa Mauresque, demeure de caractère
de la fin du XIXe siècle qui surplombe les
criques de Boulouris, a su au fil des années
se faire un nom dans le domaine des hôtels
de charme, où la restauration n’a d’égal que
son cadre idyllique.
Jean Michel Le Béon, chef du restaurant
Le Bougainvillier, y exerce ses talents pour
la deuxième année consécutive. Revenu à
Saint-Raphaël après avoir occupé depuis
plus de 25 ans le poste de chef dans des
établissements de prestige, notamment au
célèbre Negresco où il a débuté sa carrière
avec Jacques Maximin, c’est pourtant de sa
première expérience de jeunesse dans un
restaurant de renommée à Saint-Raphaël,
où il a commencé par la plonge avant de
gravir les échelons, qu’est née sa passion
pour la cuisine et la gastronomie. Si les
produits qu’il cuisine proviennent pour la
plupart des producteurs locaux, comme
La Ville a lancé une opération pédagogique
d’information des jours et lieux de contrôles
pour prévenir des dangers liés aux excès de
vitesse sur la commune. Des publications
sont régulièrement mises en ligne sur la page
facebook de la Ville.
LE BIEN-ETRE EN ESCALE
A SAINT-RAPHAEL
Les 17 et 18 septembre
Une cinquantaine d’exposants, professionnels,
thérapeutes, conférenciers, laboratoires,
professionnels de l’éco-tourisme, fera halte au
Palais des Congrès de Saint-Raphaël pendant
deux jours, pour la première édition du salon
« Escale Bien-être ». Un événement organisé
par l’association CN83, en partenariat avec
l’Office de Tourisme. L’occasion de bénéficier
de précieux conseils et découvrir toute une
gamme de produits de bien-être !
Entrée 3 € - Possibilité de restauration sur place
Parking
Contacts :
Caroline Pastorelli : 06 61 14 19 67
Nathalie Allard : 06 08 03 43 96
Émail : [email protected]
Site : cnorganisation.e-monsite.com
Page facebook : C&N Organisation
le poisson qu’il achète directement à
un pêcheur au Port du Dramont, le plus
important pour lui est de travailler avec des
professionnels de confiance, dont certains
qui le suivent depuis de nombreuses
années.
Quand on lui demande si décrocher une
étoile au guide Michelin fait partie de ses
objectifs premiers, il répond que sa seule
ambition est de satisfaire sa clientèle !
Pour ce faire il n’hésite pas à se renouveler,
à réinventer sa cuisine au fil des mois, à
partir notamment de l’expérience qu’il a
pu acquérir en France comme à l’Étranger,
où il a découvert d’autres cuisines qui
lui permettent d’ajouter une touche
d’exotisme à ses plats. Comme c’est le cas
pour la « Saint‑Jacques juste nacrée »,
sauce gingembre échalotes, et rémoulade
de céleri aux truffes, son plat « signature »
dont le mélange des saveurs vous emmène
un peu vers l’Asie.
45 € le menu du marché le midi (entrée
plat dessert), une carte restreinte mais de
qualité, la clientèle locale commence même
à y prendre ses habitudes ! À découvrir ou
redécouvrir...
Courriel : [email protected]
1792 Route de la Corniche, Boulouris, 83 700 Saint Raphaël, France
Tél.0 494 830 242, Fax. 0 494 830 202 - Site Internet http://villa-mauresque.com/free
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 22/23
BOUTIQUE ACTUEL
LA CICATRISATION
Au service des Raphaëloises depuis vingt-cinq ans
Rencontre entre la Ville et l’hôpital
À l’initiative de Mme Peres, présidente de l’Association des Infirmiers Libéraux de l’Est Varois (AILEV), mais également du Dr Sannajust chirurgien et
intervenant sur les hôpitaux de Fréjus et Draguignan, se tiendra un congrès à destination des professionnels de la santé, sur la thématique de la cicatrisation,
le 30 septembre 2016 au Palais des Congrès de Saint-Raphaël. Cette journée de rencontres/formation autour de professionnels compétents dans ce
domaine, reconnus sur le territoire de l’Est Var, a pour objectif de mettre en lien la ville et l’hôpital, également tous les acteurs de santé, en leur permettant
d’accéder à de nombreuses informations de qualité.
L’AILEV souhaite ainsi favoriser les réunions confraternelles, en organisant également des soirées d’informations médicales tout au long de l’année.
L’association regroupe à ce jour plus de 190 infirmiers répartis sur un territoire très large, qui comprend les communes de Saint‑Raphael, Fréjus, Roquebrune
sur Argens, les Issambres, Puget-sur-Argens, Fayence, Draguignan, Flayosc, Sainte-Maxime et Saint‑Tropez.
Tout professionnel de santé souhaitant participer à cette journée est invité à se rapprocher de l’AILEV par mail à [email protected] ou par téléphone :
Pour les secteurs de Fréjus - Saint‑Raphael, les Issambres, Sainte‑Maxime, Puget-sur-Argens et Saint‑Tropez et Alpes Maritimes :
Me LEGALL : 06 62 04 78 79 - Me SCAMARDELLA : 06 86 00 97 61 - Me VICINI : 06 83 61 00 39
Pour les secteurs Draguignan, Flayosc et Haut Var : Me MARCELLIN : 06 87 53 10 87 - Me VAN ROMPAEY : 06 83 12 65 91
Programme de la journée disponible sur http://ailev.simdif.com/
ACTUALITÉS
Au 60 de la rue Marius Allongue, Emma Palomo
vous accueille dans sa boutique de prêt-à-porter
dédiée aux femmes chics et actives. Reprenant
le flambeau de sa mère, elle ne propose que
des marques françaises ne se vendant pas
sur Internet. Une volonté d’offrir un choix de
modèles uniques en se démarquant des boutiques
franchisées. Habillant la femme du 34 au 48, des
robes de cocktail plus glamours et élégantes les
unes que les autres vous y attendent, choisies
dans des showrooms parisiens. Bijoux fantaisie,
foulards et pochettes de qualité complètent harmonieusement cette offre. « Je privilégie le
rapport de confiance, le sens du service et la disponibilité », confie la commerçante qui guide
ses clientes dans leurs choix et leurs essayages, vers la robe qui saura le mieux rendre grâce à
leurs beautés. Marchant dans les traces de sa mère, tout en y apportant sa personnalité enjouée
et son dynamisme, Emma Palomo propose un service de retouche compris dans le prix de
ses robes, réalisé par une couturière, créatrice de costumes de scène. Un rapport qualité prix
imbattable et un savoir-faire qui lui attire des clientes depuis Cannes et Nice. La commerçante
participe également à dynamiser la rue Marius Allongue en renouvelant toutes les semaines
sa vitrine sur une thématique différente. Le 7 octobre, elle prendra part à un défilé organisé
dans le cadre de la Semaine Bleue. Une occasion de découvrir ses plus beaux modèles !
REFLEXOLOGIE PLANTAIRE
Le bien-être par les pieds…
Prochaines élections sur la commune
La construction de nouveaux logements sur notre territoire, l’évolution de la population raphaëloise, ont amené la commune à proposer à
Monsieur le Préfet du Var un nouveau découpage des bureaux de vote. Le découpage validé par la préfecture tient compte de la volonté de
réduire le nombre d’électeurs par bureau afin de fluidifier le déroulement des opérations de vote et rapprocher les lieux de vote du domicile
des électeurs.
La commune compte désormais trente et un
bureaux de vote :
• le bureau n° 12 se tiendra désormais à
l’école primaire Francis Trivière, boulevard
de la Plage à Agay, afin de suppléer à la
fermeture du bureau municipal du Trayas
et réduire considérablement le nombre
d’électeurs de la salle du Togo.
• la création d’un nouveau bureau (n° 31)
au centre de loisirs de l’Estérel - 1 022 bd de
l’Aspé, où de vastes salles sont à disposition
permettra de réduire le nombre d’électeurs
dans les bureaux de l’école élémentaire et
maternelle de l’Aspé, du complexe sportif
de l’Estérel, et tient compte des nouvelles
constructions prévues dans ce secteur dans
les années à venir.
•
l’accès au bureau n° 2 (salle Hugues
Alberge) s’effectuera désormais par la rue
Waldeck Rousseau, face à la Gare, dans une
vaste salle de plain-pied.
Le nouveau découpage sera effectif
à l’occasion des prochaines élections
présidentielles prévues les 23 avril et 7 mai
2017.
À cette occasion, chaque électeur recevra
une nouvelle carte électorale.
Il est rappelé que pour s’inscrire ou
changer d’adresse, les administrés doivent
se présenter en Mairie, dans les bureaux
municipaux de proximité (Agay, Boulouris,
le Dramont, Valescure) ou effectuer la
demande sur www.service-public.fr
Se munir de la carte nationale d’identité
ou passeport en cours de validité, d’un
justificatif de domicile de moins de trois
mois à votre nom et prénom (facture
électricité, gaz, eau, assurance habitation,
téléphone…) et éventuellement de
l’ancienne carte d’électeur.
Être inscrit à la bonne adresse
vous permettra de voter dans
un bureau proche de votre
domicile
Tél. :
04 94 82 15 05
04 94 82 15 54
04 94 82 15 57
04 94 82 15 83
C & N ORGANISATION
Organisation d’événements
129, avenue Marguerite Audoux
Courriel : [email protected]
Site : www.cnorganisation.e-monsite.com
Facebook : C & N organisation
Port. 06 61 14 19 67
DRESSING PARADIS
Vêtements, chaussures, bijoux et accessoires pour femme
115, rue de la République
SOINS ET FORMATIONS
Guidance spirituelle, formation pour développer son intuition
Site : www.guidesspirituels.fr - Port. 06 98 26 59 49
LA CENTRALE DE FINANCEMENT
Du mardi au samedi ou sur RDV 7j/7 - Tel : 04 94 83 77 47 ou 07 62 45 91 32
www.facebook.com/actuelboutique/
NOUVEAU
DECOUPAGE
DES BUREAUX
DE VOTE
LES
NOUVELLES
ENTREPRISES
RAPHAELOISES
La zone du pied, bien souvent négligée dans
notre culture, offre des trésors de bienfaits
lorsqu’elle est stimulée. À cet égard, la
réflexologie plantaire la considère comme
une représentation miniaturisée du corps
humain dont chaque terminaison nerveuse
correspondrait à une glande, un organe ou
une partie de l’organisme. Les soins proposés
par Laetitia Pianton, réflexologue plantaire
occidentale, certifiée en 2015 par Action
Reflexo Formation, consistent en un massage relaxant des pieds participant à la décontraction
mentale et à la détente de l’organisme. C’est en testant par elle-même ce type de soin qu’elle a
découvert sa vocation : « J’ai été épatée par les résultats obtenus sur moi », confit-elle, « cela m’a
fait un bien fou et donné envie d’en faire ma profession ». Une activité qui répond à son goût
du contact humain et lui permet de prodiguer des soins de confort et de bien-être à domicile,
sur Saint-Raphaël et ses alentours. D’une durée d’une heure, la séance débute par un entretien
visant à s’informer de troubles éventuels afin de solliciter plus particulièrement telle ou telle
zone du pied. Le soin se déroule ensuite en position allongée, au son d’une musique douce,
pour une ambiance propice à la détente. Des gestes doux et apaisants pour prendre soin de
soi autrement et… repartir du bon pied !
Courriel : [email protected]
Site : www.lacentraledefinancement.fr
Facebook : la centrale de financement var esterel
Tél. 04 94 97 08 77
MADE IN MODE
Boutique en ligne, sacs et accessoires de mode pour femme
Résidence Esterel sud, Avenue du XVe Corps
Courriel : [email protected]
Site : www.madeinmode.fr
Facebook : @madeinmode83
Port. 06 09 74 68 37
CABINET DE PSYCHOPRATICIEN
BLASCO CARL
Psychothérapie de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte.
14, avenue Henri Vadon - Site : www.carlblasco.com
Port. 06 86 78 26 24
INEUF.COM
Commercialisation de programmes immobiliers neufs
Parc d’activités Technoparc Epsilon II
Business Park – 212, avenue Thalès
Courriel : [email protected]
Site : www.ineuf.com - Facebook : ineuf.com/83
Tél. 04 94 44 75 07
WF KING BOULOURIS
Agence immobilière
138, rue Charles Goujon
Courriel : [email protected]
Site : www.kingimmobilier.com
Tél. 04 94 95 85 38
Renseignements et tarifs : 06 64 87 16 06 - http://saint-raphael.myreflexologue.com
POUR TOUT RENSEIGNEMENT
VOUS AVEZ UN PROJET DE
RENOVATION DE VOTRE LOGEMENT ?
VOUS SOUHAITEZ UNE INFORMATION TECHNIQUE, FINANCIERE, ADMINISTRATIVE ?
(service gratuit)
CONTACTEZ L’AREVE
VILLE DE SAINT-RAPHAEL
Service Commerce et Artisanat - Tél. : 04 94 52 62 30
Courriel : [email protected]
CAVEM
Service aux Entreprises et aux Professionnels
624, chemin Aurélien - CS 50 133 - 83 707 Saint-Raphaël CEDEX
Tél. : 04 94 82 64 45 (ligne directe du service)
Courriel : [email protected]
Agence de Rénovation Energétique du Var Est - TechnoParc Epsilon 1 - 400
rue Isaac Newton, 83 700 Saint-Raphaël - Tél. 08 08 80 00 83 - Mail : [email protected]
Facebook : www.facebook.com/areve83/ - Site web (en construction) : www.areve83.fr
PROFESSIONNELS DU BÂTIMENT, CONTACTEZ-NOUS ET DEVENEZ PARTENAIRE DE L’AREVE.
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 24/25
INFOS
SARA, LE 10 JUIN, DE WASSILA ET MOHAMED MATOUG
MAXIME, LE 11 JUIN, DE CHARLOTTE ET JONATHAN PEDRABISSI
CHEYMA, LE 12 JUIN, DE EMILIE ET ABDEREZAK SLIMANE BEN ALI
JAMES, LE 14 JUIN, D’HÉLÈNE ET STÉPHANE EVRARD
ALEXIS, LE 23 JUIN, DE JULIE RUBERTI ET SÉBASTIEN FLAMENT
LÉA, LE 23 JUIN, D’ELSA FRECHARD ET SYLVAIN GOSSART
MATHYS, LE 25 JUIN, DE CHARLÈNE ET FABIEN CHAUDRON
BAPTISTE, LE 29 JUIN, DE MARLÈNE MOUTY ET SYLVAIN PELLOUS
CAMILLE, LE 3 JUILLET, DE SOPHIE MEIGNIN ET JULIEN AZZOPARDI
ELISA, LE 7 JUILLET, DE STÉPHANIE ET ARNAUD GHYS
MILA, LE 18 JUILLET, DE CLAIRE ET CYRIL COSTILHES
NOLAN, LE 30 JUILLET, D’AHLEM BARKA ET LAURENT ZOBOLI
LEO, LE 10 AOÛT, DE MARIE ET ROMAIN CORDANI
LES
NAISSANCES
DE
L’ETE
AU
MARCHES
Marché nocturne
Boulevard René Coty - de 21 h 00 à 01 h 00.
24
FESTIVAL
22e festival de la voiture ancienne
organisé par Sant Rafeu Auto collection
Port Santa Lucia. (report au 18 septembre en cas d’intempéries)
de 08 h 00 à 18 h 00.
10 11
ET
EXPOSITION
Foire aux croûtes
Promenade De Lattre de Tassigny et boulevard Général De Gaulle
de 09 h 00 à 18 h 00.
DROIT D’EXPRESSION DE L’OPPOSITION MUNICIPALE
VIEUX PORT : DES EFFETS VAGUES…
Comme à son habitude, en mode péremptoire,
le Maire clame la « succes story » du nouveau
vieux port dans le dernier magazine municipal.
En alléguant des chiffres tout aussi péremptoires
qu’invérifiables qui tendraient à faire croire
que les chiffres d’affaires, selon ses statistiques,
auraient augmenté de 45 % !
Si la reconfiguration du vieux port a quelque
peu amélioré le site, on peut très largement
douter des effets avantageux annoncés. Les
commerçants environnants, en tout état de cause,
n’ont pas changé de standing ni d’enseignes plus
prestigieuses de produits de haut de gamme.
Voire, sous le Casino, on a eu recours cet été à
un maquillage artificiel de locaux commerciaux
abandonnés en piteux état. Quant à la Régie
des Ports, qui continue de recourir régulièrement
à l’emprunt, on peut se demander ce qui tombe
réellement dans son escarcelle pour financer
les travaux réalisés à grands frais, car elle ne
publie aucun bilan. Et visiblement le compte n’y
est pas…
Au moment où nous mettons sous presse,
nous n’avons pas reçu le texte
du Groupe d’Opposition
au Conseil Municipal de Saint-Raphaël
GÉNÉRATION ST-RAPH
01 09
04
©Fotolia- Oksana Kuzmina
Au moment où nous mettons sous presse,
nous n’avons pas reçu le texte
du Groupe d’Opposition
au Conseil Municipal de Saint-Raphaël
« ENSEMBLE VERS L’AVENIR ».
l’A g en d a
Septembre
Rédigé par le Groupe d’Opposition
au Conseil Municipal de Saint-Raphaël
SAINT-RAPHAEL BLEU MARINE
NOTRE GRANDE AMIE LA FINANCE
Les emprunts structurés, vous connaissez ? Ce
sont ces prêts accordés par les banques à des
taux alléchants les premières années, mais qui
peuvent très mal tourner : ils deviennent alors des
emprunts toxiques. À Saint-Raphaël, le Maire
en était friand, et lorsqu’en 2011 les choses se
sont gâtées, cela nous a coûté la bagatelle de
7 millions d’euros ! Il dira d’ailleurs : « On
voyait bien que c’était un peu exotique, mais
les gens de Dexia nous ont dit : les barrières
ne peuvent pas être franchies ». Et pourtant,
les taux d’intérêts se sont envolés, dépassant
parfois allègrement la barre des 40 % !
Si certains de ces prêts ont été renégociés pour
minimiser la casse, la ville en possède toujours
trois : deux qui sont classés comme risques
élevés, et un qu’il serait aujourd’hui interdit de
commercialiser au vu de sa dangerosité. Qu’en
pense le Maire ? Tout est sous contrôle, circulez,
y’a rien à voir !
Et vous ?
Contact : 07 81 26 92 34 ou
[email protected]
Rédigé par le Groupe d’Opposition
au Conseil Municipal de Saint-Raphaël
NOUVEL ÉLAN RAPHAELOIS
13 18
ANIMATION JEUNE PUBLIC
Culture Mômes
Activités culturelles destinées au jeune public
Centre Culturel de 10 h 00 à 18 h 00.
30
CONGRES
« La cicatrisation »
Rencontre entre la Ville et l’Hôpital
(Congrè destiné aux professionnels de la santé)
Palais des Congrès, Port Santa Lucia, de 8 h 30 à 17 h 00
(plus de détails page 24).
Octobre
AU
FESTIVAL
Festival du Rire
Salle Félix Martin Saint-Raphaël 20 h 30.
17
PATRIMOINE
Journée du patrimoine
Musée Archéologique, toute la journée.
08
17
GALA
Battle of Saint-Raphael 4
Gala de boxe k1 pied/ poing
organisé par l’Association de Jeunes Sportifs Raphaëlois
Salle Omnisports, à partir de 19 h 30 (plus de détails page 12).
17 18
ET
SALON
« Escale bien-être » (grand public)
Palais des Congrès, Port Santa Lucia, de 10 h 00 à 19 h 00
(plus de détails page 23).
ANIMATION COMMERCIALE
Journée Nationale du Commerce de proximité (JNCP).
Moment de découverte, d’échanges, de partage et de convivialité avec les
commerçants de la Ville ! Dans tous les quartiers, toute la journée.
14 30
AU
TOURNOI
Tournoi de Tennis « Ville de Saint-Raphaël »
Tournoi de Tennis Jeune et Vétéran organisé par le Saint-Raphaël Country
Club. Tennis Baudino.
22 23
18
PREVENTION
« Point Info Motards » Action de sensibilisation,
nombreux ateliers de prévention. Pause déjeuner organisée par le CCAS
Agay, Place Giannetti, de 10 h 00 à 18 h 00 (plus de détails page 18).
22
CONFERENCE
« Décarboner l’économie, un jeu d’enfant ? »
Par M. Jm Jancovici. Sujet : le réchauffement climatique et la fin des
énergies fossiles. Palais des Congrès, à18 h 00, entrée gratuite.
22
CONFERENCE
« Lorsque l’Amérique
faisait la guerre aux barbaresques »
Par Jean-Pierre Fillard, organisé par le Cercle Algérianiste
Maison des associations de Fréjus, salle Agricola, 18 h 00, entrée gratuite.
ET
SALON
15e édition du salon des minéraux
Palais des Congrès, Port Santa Lucia, de 10 h 00 à 19 h 00.
21
04 22
AU
EXPOSITION
« LA CORNICHE D’OR ET L’ARRIVEE
DE L’AUTOMOBILE A SAINT-RAPHAEL »
Hall José Giron, Centre Culturel.
Aux horaires d’ouverture du Centre Culturel.
PROGRAMME COMPLET SUR LE SITE DE LA VILLE :
SAINT
RAPH
Infos
23 
 OCTOBRE AU
JANVIER
EXPOSITION
« Via Aurelia, une voie romaine au cœur de l’Estérel »
: L’exposition présente les tracés de la route romaine à partir de Théoule.
Un itinéraire qui traverse le massif de l’Estérel, pour offrir ensuite une
route littoral et une par l’intérieur. Musée archéologique. Aux horaires
d’ouverture du Musée.
www.ville-saintraphael.fr
SERVICE GRATUIT D’INFORMATION DE VOTRE COMMUNE
saint-raph.info vous communique toute information pratique et urgente vous concernant
par SMS, sur votre téléphone mobile et sur votre adresse de messagerie Internet.
Inscrivez-vous sur le site : http ://saint-raph.info
Collecte des encombrants Contact : PIZZORNO : 04 98 11 83 40
SEPTEMBRE 2016
Lundi 12 Saint-Sébastien, Notre Dame, Le Peyron, Les Plaines • mardi 13 Centre-ville sud, Bord de mer,
Beaurivage • mercredi 14 Les Iscles, Les Arènes, Le Petit Défend • jeudi 15 Valescure, Vaulongue, ClairBois, Vallon Suveret, ZAC des Parcs de Valescure, ZAC des Collines, ZAC Vignes-Neuves, Les Bastides
de Valescure, Les Veyssières • vendredi 16 Estérel plage, Logis de l’Aspé, La Péguière, Boulouris
• samedi 17, lundi 19 Aiguebonne, Le Dramont, Agay, Anthéor, Le Trayas.
OCTOBRE 2016
Lundi 10 Saint-Sébastien, Notre Dame, Le Peyron, Les Plaines • mardi 11 Centre-ville sud, Bord de mer,
Beaurivage • mercredi 12 Les Iscles, Les Arènes, Le Petit défend • jeudi 13 Valescure, Vaulongue, ClairBois, Vallon Suveret, ZAC des Parcs de Valescure, ZAC des Collines, ZAC Vignes-Neuves, Les Bastides
de Valescure, Les Veyssières • vendredi 14 Estérel plage, Logis de l’Aspé, La Péguière, Boulouris
• samedi 15, lundi 17 Aiguebonne, Le Dramont, Agay, Anthéor, Le Trayas.
MAGAZINE MUNICIPAL DE LA VILLE DE SAINT-RAPHAËL, SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016 - N° 125 - PAGES 26/27

Documents pareils