Inauguration du commerce multiservices de M ontchal

Commentaires

Transcription

Inauguration du commerce multiservices de M ontchal
samedi 21 avril 2007
dossier de presse
par
, président du conseil général
Des locaux adaptés :___________________________________________________________________ 2
Un gérant motivé et des horaires adaptés : _________________________________________________ 2
Des produits et des services variés : ______________________________________________________ 2
Le soutien technique et financier du conseil général : _________________________________________ 3
!
"
#
Le conseil général aide les entreprises à disposer de locaux adaptés à leur activité : ________________ 4
Le conseil général aide au maintien d’activité en milieu rural :___________________________________ 5
contact presse :
Sophie TARDY
04 77 48 42 18
[email protected]
page
sur 5
En juin 2006, la municipalité de Montchal a été confrontée à la fermeture de la Poste et de son
unique commerce à la suite au départ à la retraite de son exploitante. Pour rendre à Montchal son
attractivité, la municipalité a donc décidé d’agir, avec le soutien du conseil général de la Loire.
Des locaux adaptés :
Propriétaire d’un bâtiment situé dans le centre du village et à proximité de la place centrale, la
municipalité y a donc réalisé un commerce multiservices. Celui-ci devrait permettre de développer
une activité commerciale viable et répondant aux besoins des habitants, maintenir une activité
postale, valoriser et dynamiser le centre bourg.
Un gérant motivé et des horaires adaptés :
C’est aujourd’hui Monsieur Pascal FAYE, professionnel de la restauration et très impliqué dans le
tissu local, qui exploite l’unique commerce de Montchal, avec la collaboration d’une salariée.
Pour faciliter le quotidien des habitants qui ne travaillent pas forcement sur place, le commerce est
ouvert dès 7h30 le matin du lundi au dimanche inclus et ferme à 19h30 les soirs de semaine. Il est
fermé uniquement les samedi et dimanche après-midi.
Des produits et des services variés :
Une offre alimentaire :
Comme toute épicerie traditionnelle, le commerce de Montchal propose des produits alimentaires
courants : fruits et légumes, conserves, produits frais, etc. Les habitants peuvent également venir
s’approvisionner en pain et viennoiseries qui arrivent à Montchal grâce au boulanger d’une
commune voisine.
Un point presse et tabac :
Unique commerce du village, ce commerce multiservices met à disposition la presse locale,
notamment le quotidien Le Progrès et les hebdomadaires Le Pays et La Gazette. Il assure
également la vente de tabac.
page $ sur 5
Un point Poste :
Comme cela se développe dans d’autres communes du département, ce commerce intègre un
point Poste. Cela permet aux habitants de pouvoir effectuer les opérations courantes comme
l’affranchissement de courrier ou encore le retrait d’argent pour les personnes disposant d’un
compte postal.
Un bar-restaurant :
Enfin, l’exploitant M. FAYE étant restaurateur, ce commerce fait également office de bar-restaurant
et maintien ainsi un lieu de vie et d’accueil au cœur du village. Ainsi l’offre de restauration
comprend un menu du jour en semaine, ainsi qu’une cuisine traditionnelle et familiale le week-end.
Le soutien technique et financier du conseil général :
Le conseil général a apporté une aide financière de 44 400 € à la commune de Montchal pour la
rénovation du bâtiment communal en commerce multiservices.
Parallèlement, ce projet s’inscrit dans le cadre du réseau Loire multiservices. De ce fait, il
pourrait bénéficier d’un label de qualité attribué par le conseil général aux multiservices du
département les plus performants en terme de qualité (accueil, produits et services, etc.).
page # sur 5
!
"
Le conseil général agit pour permettre aux entreprises de toute taille de s’installer dans les
communes de la Loire ou de s’y maintenir. Pour que les entrepreneurs, les artisans et les
commerçants trouvent des locaux adaptés et se développent dans les meilleures conditions, le
conseil général œuvre pour aménager des zones d’activités. Il mène également une politique
volontariste en faveur du maintien du commerce et de l’artisanat en milieu rural.
Le conseil général aide les entreprises à disposer de locaux
adaptés à leur activité :
Fonds d’action pour le développement économique de la Loire : le FADEL
Grâce au fonds d’action pour le développement économique de la Loire (FADEL), le conseil général
favorise la création et le développement des entreprises. Ce dispositif leur permet de disposer de
locaux adaptés à leur activité et de les soulager dans la réalisation d’investissements non
productifs. Cette aide est surtout destinée aux entreprises industrielles et à certaines activités de
service. Elle inclut également les restaurants et les auberges comme celle de Bard.
En 2006, le conseil général a ainsi aidé 74 entreprises pour un montant global de 9 393 000 € et a
permis la réalisation d’investissements pour un coût de 77,7 millions d’euros. Ainsi le FADEL a
directement contribué au maintien dans la Loire de 2 792 emplois et à la création de 588.
Les ateliers partagés en milieu rural :
Le conseil général aide les communautés de communes à financer des ateliers partagés en milieu
rural. Il s’agit de bâtiments industriels destinés à la location pour des petites entreprises en
création ou en développement. Différentes entreprises se partagent l’espace d’un même atelier.
Elles sont locataires jusqu’à ce que leur développement leur permette de financer leur installation
définitive.
Depuis quatre ans, de nombreux ateliers partagés ont été soutenus : ceux d’Epercieux-St-Paul, de
St-Germain-Laval, de St-Martin-d’Estreaux, de Boën-sur-Lignon, de Neulise, de St-Héand. En
2006, le conseil général a consacré 350 000 € à la création d’un atelier partagé à Panissières.
page % sur 5
Le conseil général aide au maintien d’activité en milieu rural :
Aider les commerçants et artisans à maintenir leur activité :
Depuis 1991, le conseil général apporte une aide au maintien de l’activité en milieu rural. Cette
aide est prioritairement destinée aux petites communes rurales. Elle permet d’y maintenir un
service de proximité. Le conseil général participe au financement des investissements mobiliers et
immobiliers au taux de 35 % plafonné à 35 000 € HT.
En 2006, le conseil général a consacré 437 000 € à cette action. Au total, en 2006, l’aide au
maintien d’activité en milieu rural a concerné 55 commerçants ou artisans et a permis de maintenir
161 emplois.
Redynamiser le milieu rural grâce aux multiservices :
Parce que le maintien de services de proximité en milieu rural est essentiel pour la survie de nos
villages, le conseil général mène, depuis 2005, une démarche expérimentale dite projet Loire
multiservices. L’objectif est de contribuer à redynamiser le milieu rural à travers une offre
commerciale et de services plus riche et plus diversifiée qui ne serait plus présente dans certaines
communes sans l’intervention publique. Elle intègre diverses solutions visant à améliorer la
desserte locale : création de multiservices, développement de tournées, élargissement de la
gamme de produits comme le développement de point Poste, point argent, dépôt de pain, point
presse, accès internet, etc.
Construire le réseau Loire multiservices :
Pour 2007, le conseil général poursuit donc la construction du réseau Loire multiservices :
mobilisation des acteurs par des rencontres sur le terrain, animation, aides financières spécifiques,
partenariats. L’engagement des multiservices dans cette dynamique départementale devrait
ensuite se concrétiser à travers l’attribution d’un label qualité Loire multiservices.
Ce dispositif constituera donc un lieu d’échange privilégié entre commerçants partageant les
mêmes préoccupations. Il sera aussi un outil d’animation dont les membres bénéficient
d’opérations collégiales (animations communes sur le thème du développement durable, visites de
commerces, opérations promotionnelles (ex : produits du terroir, …), diffusion de questionnaires
clientèle, …). Enfin ce dispositif sera une force fédératrice : afin que chaque commerçant prenne
conscience de son appartenance à un même groupe d’acteurs solidaires, des journées des
multiservices seront proposées aux membres actifs.