de Sochaux ont fait étape pour leur 60ème anniversaire

Commentaires

Transcription

de Sochaux ont fait étape pour leur 60ème anniversaire
Le Val d'Ajol - Les «fringantes dames » de
Sochaux ont fait étape pour leur 60ème
anniversaire
Article participatif de Denis Philippe.
Il régnait une animation particulière ce samedi à la mi-journée au cœur de la cité ajolaise.
Le club « 403 France », « les amoureux 203-403 », le club « 403 cabriolet » et le club
« Peugeot 403-203 Franc-Comtois », en association avec le Musée de l’Aventure Peugeot,
célébraient le 60ème anniversaire de la 403. Quatre vingt véhicules et leurs propriétaires
issus de sept pays ont fait étape au Val d’Ajol. Avant de prendre la route des Mille Etangs
et du Ballon d’Alsace.
La place de l’Hôtel de Ville et le parking voisin ont
pris un air « rétro » en ce samedi de la mi-mai au
Val d’Ajol. Des lieux remplis de voitures, rien
d’anormal certes, mais des véhicules d’une autre
époque et toujours aussi rutilants ! L’événement
n’est pas passé inaperçu loin s’en faut, aiguisant la
curiosité des ajolais et des automobilistes de
passage.
Les quatre clubs de passionnés pré-cités avaient souhaité célébrer dignement les 60 ans de la
fabuleuse « 403 », produite sur le site de Sochaux durant plus de onze années. Une berline qui fut
présentée pour la 1ère fois le 20 avril 1955 au Palais de Chaillot à Paris. Un 60ème anniversaire
marqué durant trois jours entre le Doubs et les Vosges.
Jeudi et vendredi, à l’heure de midi, le Musée de
l’Aventure Peugeot de Sochaux a accueilli l’ensemble
des participants issus des différents clubs pour le
déjeuner. Et chaque soir les véhicules ont stationné
dans l’enceinte du parc fermé du Musée.
Surtout, ne parlez pas de « vieilles dames » à tous ces passionnés du fameux modèle « 403 ». Elles
sont rutilantes et tournent comme des horloges… comtoises bien évidemment ! Certaines ont fait
des centaines de kilomètres pour être présentes au rendez-vous du 60ème anniversaire. Des
propriétaires passionnés venus des quatre coins de la France, mais encore de Suisse, de Belgique,
d’Allemagne, d’Angleterre , d’Australie et d’Argentine !
Frédéric Mouynet, président du club « 403 France » était
particulièrement fier du succès de l’événement. Que de
souvenirs aussi pour Bernard, ce passionné venu de Toulouse au
volant de sa 403, celle là même dont il avait pris possession à
l’usine de Sochaux le… 2 août 1960. « C’était un jour qui a
compté dans ma vie » avoue le toulousain, tout en ajoutant « j’ai
même conservé le talon du chèque. »
Outre l’armada de « 403 » présentes au Val d’Ajol ce samedi, quelques passionnés de la marque sont
venus au volant de leur « 203 ». Un autre modèle qui a fait les beaux jours de la marque Peugeot,
alors que la France commençait à se relever des suites du second conflit mondial.
C’est une belle page du 20ème siècle qui était ainsi
revisitée ce samedi dans la cité du Val d’Ajol. Un
événement qui fut marqué par des moments
chaleureux. La municipalité a ainsi organisé une
sympathique réception au cours de laquelle Claudine
Dervaux, 1ère adjointe, a remercié les clubs
organisateurs et tous les passionnés pour cette étape
en terre ajolaise. Ceci en présence d’une délégation
de la confrérie des « taste-andouilles » avec sa
présidente d’honneur, Marianne André-Durupt.
Tous les passionnés des clubs « 403 » et « 203 » se sont retrouvés ensuite pour le repas à « La
Résidence » avant de terminer leur périple par la route des Mille Etangs et le Ballon d’Alsace.
Petite revue des modèles « 403 » et « 203 »
La 403 a été fabriquée de 1955 à 1966. Les premiers
modèles avaient une puissance fiscale de 8 CV. Plus
tard, une déclinaison d’un modèle 7 CV fut mise en
fabrication. De nombreuses berlines furent
commandées avec l’option « toit ouvrant ». Le
cabriolet est apparu en août 1956 . Puis naissance de
la familiale, de la commerciale et de l’utilitaire
bâché. En octobre 1959, commercialisation de la
version diesel à moteur « Indénor » qui fera de la
« 403 » la 1ère voiture française diesel de série. La
« 403 » fut la 1ère Peugeot fabriquée à plus d’un
million d’exemplaires. Avec précisément 1.214.216 unités.
Quant à la « 203 », son apparition officielle fut faite
au salon de l’auto de 1948. Symbole de la
renaissance de l’après-guerre, elle demeurait
l’unique modèle commercialisé par Peugeot jusqu’en
1954. Elle représentait alors un pari audacieux pour
la marque. Outre la berline, la « 203 » fut construite
en versions coupé et cabriolet, familiale et utilitaire
bâché. Elle fut commercialisée durant presque 12
années, soit jusqu’au début de l’année 1960. Toutes
versions confondues, 685.828 exemplaires ont été
produits.