Le magazine des Laurentides

Commentaires

Transcription

Le magazine des Laurentides
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
L e
m a g a z i n e
d e s
L a u r e n t i d e s
L’ÉTÉ AU MAXIMUM
5 SORTIES EN FAMILLE
ON SE JETTE À L’EAU
LES PERSÉIDES
1001 POTS
DOSSIER IMMOBILIER
LA MAISONCONTENEURS
VISITE
MAISONS ET JARDINS
• PERSONNALITÉ •
Étienne Boulay
La piqûre du football
AUSSI:
CINÉMA
MUSÉE DU SKI
À L’AFFICHE
1652, boul. Ste-Adèle, Ste-Adèle Qc
.229.5444 1 . 866 .602.8349
450
SOMMAIRE
Volume 6 Édition 10
Juillet2008
4
Personnalité
Étienne Boulay
L’ÉTÉ AU MAXIMUM
18
12
5 sorties à faire en famille
On se jette à l’eau
22
25
1001 pots
Les perséides
DOSSIER IMMOBILIER
14
Visite maison et jardin
30
Maison « conteneurs »
26
Festival des Arts
de Saint-Sauveur
8
Salut ! «Santé ou simplement
«à la bonne vôtre !»
9
10
15
Touristiquement vôtre
Un peu de littérature
28
20
21
27
29
Flèche Cuisine… Bon Appétit !En forme
Cinéma
Achat, Négo, Financement…
En forme
Home Staging
ÉditeursJean-PierreCharland&BrigitteLatourPublicité(départementdesventes)
NatalieLévesque,VanessaTanguay,AnnieLanglois,StéphanieAubinDirecteurdeproductionKarl
MorrisseauGraphisteNancyArsenaultCollaborateursSylvain-ClaudeFilion
René-PierreBeaudryC h r o n i q u e u r s SylvieCondrain,IsabelleLatour,PeggyTassignon,
Jean-HuguesMousseau,LyneBouchard,ÉtienneGrégoire&MXPhotographeComptabilité
LiseBenoitDistributionSylvainCharbonneau(Bonneau)&GœrgesCharbonneau
Projets domiciliaires
3 Les Boisés Champêtres
5 Le Scandinave de Saint-Sauveur
10 Village Héritage Nature
11 Groupe Cholette
13 Domaine Deauville sur la Lac Long
14 Mont-Catherine
15 Les Grands Boisés de la Rivière
16-17 Développement Baie de l’Ours
18 Val-David Domaine des Merveilles
20 Le Point-Rond de Piedmont
21 La Vallée des Pins
23 Le Manoir Maisons de ville
24 Terrain de rêve.com
25 Domaine du Refuge
26 Le Beausoleil
29 Vallée Gillespie
31 Chutes Wilson
32 Fiddler Lake Resort
Agents et courtiers en immobilier
2
3
4
4
6-7
9
L’Équipe Siegmann
Gina Beaulieu
Marie-Noël Mailloux & Chantal Lacroix
Allan Vaillancourt
Christiane Perreault & Marc Pâquet
11
12
12
19
20
23
Christiane Saindon
Johanne Houde
France Rado
Jean-Louis Demers & Lise Lavigne
Danièle Normand & Philippe Normand
Bernard Ivan Lussier
Entrepreneurs généraux
8
9
13
20
Altamax
Structures de bois rond Harkins inc.
Maisons de cèdres Lindal Cedar Homes
Construction Sylvain Labrie inc. & Lexam
Construction Inc.
21
23
26
27
Rondeau Maisons de Prestige
Timber Block
Groupe Projet RG
Le Chalet signé Diane Bergeron inc.
Divers
12
16
17
19
20
22
28
TVBL
Fermes de Toit par Kott
Les Murs par Kott
Municipalité de Ste-Sophie
Dubé Cooke Pedicelli inc.
Solmatech inc.
Hyundai Blainville
Pierre Marcil
FlècheMagMédiaestpubliéà25000exemplairesparéditionetdistribuégratuitement100%endépôtdeRosemèreàTremblantetdeTerrebonneàLachute.Lecontenu
publicitairedeFlècheMagMédianepeutêtrereproduitentoutouenpartiesansautorisationécritedel’éditeur.Lecontenudespublicitésn’engagequeleurauteureten
aucuncasFlècheMagMédianepourraêtretenuresponsabledeleurincidence.
2
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
3
PERSONNALITÉ
[email protected]
Étienne Boulay,
rêve de jouer dans la NFL :
« Jeune, je n’étais pas très bon au
football ! »
PAR RENÉ-PIERRE BEAUDRY
Q
CRÉDIT PHOTO : Collection personnelle
uel parent n’a pas été inquiet de voir son
fiston assis au banc des siens à son premier
match de football ? L’équipement des joueurs a
beau être ce qu’il y a de plus sécuritaire, le bruit
des casques et des épaulières qui s’entrechoquent
pendant le jeu a quelque chose de terrifiant.
Un après-midi d’automne 1996, Gilles Boulay,
fonctionnaire à la ville de Laval, et sa femme
Hélène Trépanier, ex-comédienne devenue
enseignante, ne sont guère rassurés. Leur fils de
13 ans est assis au bout du banc des Aigles du
Collège Jean-Eudes. Élève en Secondaire 1, il fait
à peine 5 pieds et pèse, tout mouillé, au maximum
90 lb. Que fait donc cette espèce de demi-portion
sur le même terrain que des joueurs de 16 ans qui
le dépassent d’une tête?
Étienne Boulay, qui n’a fait qu’une courte présence
au camp des Jets de New York de la NFL le mois
dernier, rigole en rappelant ses débuts au football:
«Je n’étais pas très bon et on m’a probablement gardé dans l’équipe à cause du cœur que je mettais dans
les entraînements. Mes parents étaient inquiets, mais ils étaient heureux de me voir pratiquer le sport qui
me faisait triper.»
Aujourd’hui âgé de 25 ans, Boulay dit avoir eu la piqûre du football à la fin de son cours primaire:
«La fin de semaine, je regardais à la télé les matches des Cowboys de Dallas, avec les Emmitt Smith, Troy
Aikman et Michael Irvin qui gagnaient le Super Bowl à chaque année.»
Étienne voulait jouer, lui aussi. Petit problème : il n’y avait aucun programme de football dans Ahuntsic,
son quartier. L’adolescent a donc choisi de se taper un aller-retour quotidien de 90 minutes en autobus pour
étudier au Collège Jean-Eudes, à Rosemont, et porter les couleurs de
son équipe bantam, les Aigles.
« C’était l’époque où on faisait jouer à la défense les gars au talent
douteux, continue-t-il. J’étais si petit que j’ai passé une bonne partie
de ma première saison cloué sur le banc à regarder jouer les autres. Un
peu plus et j’étais muté porteur d’eau! Puis je me suis amélioré au fil
des entraînements et des années. Les choses ont commencé à bien aller
pour moi en Secondaire III, au point où j’ai commencé à croire que je
pourrais devenir un joueur de football professionnel. J’avais 16 ans.»
Déjà très sérieux à l’entraînement, Étienne Boulay l’est devenu tout
autant pour ses études : on ne peut accéder au football universitaire
américain – l’antichambre des rangs professionnels – sans de bonnes
notes à son dossier scolaire. Il a de plus profité d’une bourse d’études
à Kent School, et une autre, plus importante encore, à l’Université du
New Hampshire où il a joué pour les Wildcats pendant quatre saisons.
On connaît la suite. Repêché au 2e tour par les Alouettes en avril 2006,
Étienne a été sacré cette année-là meilleure recrue de la division Est
de la LCF. Il a mieux fait encore en 2007, au point où les Jets lui ont fait
signer un contrat et invité à leur camp à Hempstead, dans l’État de New
York.
Les Démons
à l’entraînement!
Le football amateur connaît une
belle vigueur dans les Laurentides.
Il s’implante de plus en plus dans les
milieux scolaires, que ce soit le
flag-football ou le plaqué.
La Polyvalente Curé-Mercure, à
Mont-Tremblant, fait belle figure
avec ses Voyageurs depuis plusieurs
années déjà. Quant à la Polyvalente
des Monts, à Sainte-Agathe, ses
Démons entament le 18 août leur
troisième saison avec leur camp
d’entraînement ouvert aux élèves
de Secondaire III à Secondaire V.
Interrogé quelques jours avant son départ pour les États-Unis, le 16
juillet dernier, Boulay n’a pas hésité quand on lui a demandé s’il gardait une fenêtre ouverte à un éventuel
retour à Montréal, si jamais son agent ne réussissait pas à lui trouver une place ailleurs dans la NFL.
« Je n’y pense même pas, répond-il. Je n’ai qu’une idée en tête : rester aux Etats-Unis. Si jamais une équipe
de la NFL s’intéresse à moi, je verrai à me fixer de nouveaux objectifs. Ne brûlons pas les étapes parce que
la vie est ainsi faite qu’à chaque fois que tu la bouscules, tu te mets dans le trouble. »
S’il échoue dans sa tentative de se tailler un poste dans la NFL, Boulay devra revenir jouer à Montréal puisque
les Alouettes détiennent toujours ses droits.
4
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
5
6
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
7
SALUT! « SANTÉ ! » OU SIMPLEMENT « À LA BONNE VÔTRE ! »
Castiglioni 2006
Italie Chianti
15.70$
Que serait l’Italie sans son Chianti!
Castiglioni vous offre tout ce que vous désirez d’un
bon Chianti, et ce, à un prix plus que compétitif
pour cette qualité de produit. Arôme fort, long en
bouche et corsé à point, sec et généreux à la fois,
il saura exciter agréablement vos papilles gustatives.
Cet été avec vos BBQ, du Mix-Grill aux poissons,
Castiglioni saura trouver sa place sur votre liste.
8
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
Par: Jean Pierre Charland
[email protected]
Je n’suis pas un fin connaisseur ou
Woodbridge 2006
“Robert Mondavi”
sommelier, je suis comme plusieurs
Californie Chardonnay
d’entre vous un amateur
de bons vins et j’aime partager
le plaisir de découvrir. Si vous
découvrez, communiquez avec moi
et nous partagerons avec
nos lecteurs.
14.80$
L’autre jour, j’étais en Californie et en Californie
ils aiment leur Chardonnay et avec raison. Robert
Mondavi vous offre ce bijou blond avec toute la
passion de bien vous faire “triper Chardonnay”.
Arômes fruités, fortement, mais agréablement
épicé, vif en bouche et “Tocson”, il saura être un
soleil sur la table cet été, spécialement bon compagnon avec des menus légers.
Comme disait Arnold «Hasta la vista, baby»
Bravo la Californie... et ses Chardonnays.
www.flechemag.com
TOURISTIQUEMENT VÔTRE !
Bienvenue chez nous !
Le musée du ski à St-Sauveur
Bonjour à vous tous chers fidèles lecteurs de cette chronique à vocation touristique.
D
epuis peu, le Musée de l’histoire du ski est rouvert à la
population. Au début du nouveau millénaire, le musée du
ski était situé au restaurant Biggy’s. Malheureusement, celuici a fermé ses portes et l’avenir n’était pas très prometteur pour
le musée. En collaboration avec la Société d’histoire et de
généalogie des Pays-d’en-Haut et la Chambre de Commerce de
Saint-Sauveur, la municipalité de Saint-Sauveur a relocalisé ce
musée dans l’ancien poste de pompiers au 30 de la rue Filion.
Les Laurentides sont considérées
comme étant le berceau du ski alpin.
C’est Alex Foster qui, en 1927, a fabriqué
le premier remonte-pente en Amérique
du Nord et c’est à Shawbridge que les
premiers essais ont été réalisés. Pour utiliser la remontée
mécanique, le coût était alors de 25 cents pour la journée complète. Fait inusité, si le dessous des skis étaient munis de peaux
de phoques, l’utilisation du remonte-pente était gratuite puisque
cela permettait de taper la neige!
En visitant le musée du ski, vous découvrirez une multitude
d’informations touristiques, culturelles et historiques. Par
exemple, vous serez surpris d’apprendre que les clubs de ski à
l’époque possédaient des règles très strictes. C’est aussi à cette
époque qu’est né le Penguins Ski Club, lequel était réservé
uniquement aux femmes. De plus, nous devons le premier manuel
de ski rédigé en français à Raymond Lanctôt qui était lui-même
un skieur professionnel. D’un point de vue historique, il est
intéressant de savoir que plus de 11 000 trains ont fait l’aller-retour
entre Montréal et Saint-Sauveur en
1927. Comme quoi les touristes ont
toujours eu un petit faible pour notre
belle région montagneuse.
C’est un Suisse qui est à l’origine de la
promotion du ski alpin dans les Laurentides. Pour mousser les
ventes, il a fourni plus d’une centaine de paires de skis afin de
permettre aux visiteurs d’effectuer leurs premières descentes.
Évidemment, durant votre visite au musée du ski, vous saurez
enfin tout ce que vous avez toujours voulu savoir au sujet de la
légende Jack Rabbit. Une étudiante en maîtrise en muséologie
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Par: Jean-Hugues Mousseau
Les Minibus de luxe Nord-Sud
est présente pour vous
guider pendant votre
visite au musée.
Bref, voici un endroit
idéal à visiter en
famille, en couple ou
tout simplement en
solo. Vous serez conquis
par notre belle histoire
des Laurentides qui est
étroitement liée avec
celles du ski alpin et
du ski de fond.
L’entrée est gratuite et
les dons sont acceptés
avec joie à la fin de votre
visite. L’exposition actuelle
est en opération jusqu’au 2 novembre prochain.
Pour des informations supplémentaires, vous pouvez communiquer
avec la Chambre de commerce de St-Sauveur au 450.227.2564.
Continuer à nous écrire vos commentaires ; ils sont lus avec
attention [email protected]
www.tourisme-laurentides.ca
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
9
UN PEU DE LITTÉRATURE
Les ailes du temps
Un bel hommage au Nouveau Monde… juste à temps pour le 400 Québec
e
Les ailes du temps, Tome 1 Le fils de l’aigle
Dans une douce petite vallée des Cévennes, un jeune garçon prénommé Aiglon
connaîtra les joies, mais aussi les peines de l’existence. Il marchera sur les traces
de son père, le Chevalier Vincent de Val-Heureux
Poussé par son tempérament aventureux, Aiglon s’envolera vers de nouveaux cieux
en compagnie de sa jeune femme et de ses sœurs.
Après un voyage mouvementé d’un an à travers les Antilles, les audacieux
Par: Brigitte Latour
[email protected]
sionnante capitale, Québec! C’était l’été de l’année 1665. De nombreuses
aventures jalonneront toute leur vie...
Une véritable encyclopédie historique, romanesque, mêlant l’historique au
fantastique.
En plus d’être une mine d’informations à laquelle les lecteurs de tous âges pourront
se référer pour leur culture personnelle ou leurs études, c’est à la fois un roman
plein de charme, d’action, de rebondissements, de poésie et surtout d’amour…
Recommandé par la revue VIE PÉDAGOGIQUE, du Ministère de l’éducation, loisir et
sport du Québec
immigrants débarqueront en Canada dans sa modeste, mais néanmoins impres-
10
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
11
L’ÉTÉ AU MAXIMUM
[email protected]
On se jette à l’eau !
Vous n’avez pas accès à un lac cet
été? Qu’à cela ne tienne! Les glissades
d’eau sont pour vous !
PAR RENÉ-PIERRE BEAUDRY
L
’
été, c’est le temps des vacances, comme chantait Pierre
Lalonde. Cependant, la chaleur humide de Bétonville,
les trous dans la chaussée des rues en réparation et l’agitation
des enfants ayant un trop-plein d’énergie risquent de transformer le long congé scolaire en un interminable purgatoire.
La solution à ces maux se trouve à moins de 40 minutes au
Nord de Montréal, aux Cascades d’eau de Piedmont et au Parc
aquatique Saint-Sauveur.
Cadeau aux enfants
Situées sur le bord de l’autoroute des Laurentides, les
Cascades d’eau de Piedmont fêtent les enfants de moins de
12 ans en leur remettant les samedis et dimanches jusqu’au 10 août un ballon de plage. Le parc
est doté de toutes les facilités qui assurent les enfants et leurs parents d’une journée où ils
goûtent vraiment au plaisir de jouer dans l’eau : pavillon principal accueillant, cabane de location de tube (4 $) et de gilet de sauvetage (gratuit sur demande contre un dépôt de 10 $), poste
de premiers soins et, évidemment, tout un réseau de glissades d’eau.
Les petits s’amusent en toute sécurité dans la barboteuse ou au nouveau Coin des Amis aménagé spécialement pour eux. Les amateurs de sensations fortes sont comblés dans la glissade
Bobsleigh (haute de 27 mètres) au Tunnel (long de 393 pieds) ou dans la chute à la fin d’une
glissade en rafting!
www.cascadesdeau.com/fr/piedmont
Surf en piscine
Au Parc aquatique Mont Saint-Sauveur (sortie 60 de l’autoroute des Laurentides), tout a été
pensé pour le plaisir et l’agrément des visiteurs de tous les âges.
En plus de la vingtaine d’activités aquatiques et terrestres auxquelles on a accès au Parc, on
peut se divertir avec la présence sur le site de la troupe de danse
Shake, du magicien Danys Hamel, du chansonnier Sébastien
DeFrancesco et de plusieurs amuseurs publics.
La variétés des glissades d’eau est telle que le baigneur le plus
pépère ou le plus hardi y trouve son compte. Des jeux bien pensés
savent amuser les enfants en bas âge, par exemple les Mini-Ploufs,
le Petit-Train ou les Bateaux Tamponneurs. Les plus braves se grisent
d’adrénaline en rafting et autres glissades à pente vertigineuse.
Le visiteur peut également suivre des cours de surf dans la piscine
à vagues du Parc. Il faut toutefois réserver sa date (après avoir consulté
le calendrier sur le site Web) au moins 48 heures à l’avance.
www.parcaquatique.com/fr/st_sauveur_waterpark
12
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
13
DOSSIER IMMOBILIER
[email protected]
e
La 8 Visite de Maisons et Jardins :
Un circuit inspirant pour une bonne cause
Le mardi 5 août sera une journée particulière pour la soixantaine de bénévoles qui permettent l’événement
Visites de Maisons et Jardins, une occasion exceptionnelle de découvrir des demeures spectaculaires
dans le cadre enchanteur des Laurentides.
PAR SYLVAIN-CLAUDE FILION
P
our une huitième année consécutive, la Fondation Saint-Bernard
organise une séduisante visite de
maisons et de jardins sous la présidence
d’honneur de Manon Leblanc, elle-même
originaire de Sainte-Adèle. Madame
Huguette Filion, du comité organisateur,
déborde d’enthousiasme. «Cette année,
nous visiterons cinq propriétés de
Sainte-Adèle et une sixième située à
Val-Morin, explique-t-elle. Certaines
sont des résidences luxueuses qui
éblouiront les visiteurs, d’autres sont
plutôt mignonnes et possèdent un
charme qui opère, et certaines jouissent
d’une vue panoramique à couper le
souffle. Et cette année, la visite inclut
la fameuse maison-conteneurs de
Sainte-Adèle. »
Chaque été, des visiteurs en provenance
de Montréal, des Cantons de l’Est,
d’Ottawa et même de Québec
fréquentent l’événement. Ils y puisent
inspiration et découvrent aussi nos
belles Laurentides. Le circuit débute à
10 heures pour se terminer à 16 heures.
Évidemment, dans chaque résidence
visitée, pas question de fumer, boire,
manger ou prendre des photos. Et le
port de la pantoufle est obligatoire.
« C’est évidemment une marque de
respect envers les propriétaires qui
acceptent généreusement de nous ouvrir
leurs portes toute la journée», souligne
Madame Filion.
Pour une chapelle historique
Les profits de l’événement sont destinés
à l’entretien de la chapelle Saint-Bernard,
située sur le chemin Pierre-Péladeau
à Sainte-Adèle, laquelle a besoin de
rénovations majeures. Le bâtiment,
construit en 1935 et qui sert toujours à
14
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
la célébration du culte, est un joyau
architectural et patrimonial. «De plus,
ajoute Huguette Filion, son acoustique
exceptionnelle en fait un lieu idéal pour
donner des concerts, d’autant plus
qu’avec la fermeture récente du Pavillon
des Arts, la vocation artistique de
la chapelle est devenue encore plus
évidente. »
À mi-parcours, les visiteurs pourront
luncher au Club de Golf de la Vallée en
compagnie de la marraine de l’événement
Manon Leblanc. Grâce à la générosité
de restaurateurs et de commerçants,
une quarantaine de prix de présence
seront attribués par tirage, dont une
nuitée et deux petits-déjeuners au chic
hôtel Saint-James, dans le VieuxMontréal, d’une valeur de 1 200$.
« Et comme la tournée se termine par
une visite de la chapelle, enchaîne
Madame Filion, on prolonge le plaisir en
terminant la journée sur place avec un
encan silencieux où seront mis en vente
des toiles, des sculptures esquimaudes
et d’autres objets créés par des artisans
et des artistes des Laurentides. »
Une belle journée comme ça, ça mérite
du beau temps ! « On a eu du temps
magnifique les sept dernières années,
rappelle-t-elle avec conviction. Alors
on se croise les doigts ! » Et toutes les
raisons sont bonnes pour croire qu’une
bonne étoile veille sur l’événement.
Visite de Maisons
et Jardins
Mardi 5 août
50$ (incluant le lunch)
Billets et information
450 229 7731
1 877 229 7731
www.fondationst-bernard.com
www.flechemag.com
Pas besoin de déménager pour réinterpréter votre intérieur
O
n parle beaucoup de Home Staging dans le contexte de la revente
d’une propriété. Mais on peut aussi mettre en valeur sa propriété sans
avoir le projet de déménager.
- couleur des murs : elle installe l’atmosphère dans une pièce
Peu importe la raison, le Home Staging permet de dynamiser un intérieur
en rendant son aspect efficace et agréable. Idéalement, on compose
avec ce qu’on a sous la main, mais quelques achats appropriés, surtout
des accessoires décoratifs, insuffleront un supplément d’âme à la pièce
à métamorphoser.
- disposition des meubles : optimise la perception d’espace et la
convivialité
Nul besoin d’être expert en Home Staging pour réussir une mise en valeur.
Les éléments clés dont il faut tenir compte pour l’accomplir sont :
- accessoires décoratifs: actualisent la pièce au gré des saisons ou
des tendances
- éclairage : prolonge l’ambiance que vous avez créée avec les autres
éléments
le tumulte d’aujourd’hui. Après la transformation, votre maison dégagera
une énergie positive que vous ressentirez profondément.
Je vous invite à penser votre intérieur différemment. Soyez inspiré : rien
ne se perd, tout se transforme ! En réinterprétant les objets, vous
exprimez votre créativité. Le succès d’une mise en valeur éblouissante
n’est pas une question d’argent, mais plutôt le résultat de la belle
histoire d’amour entre votre maison et vous.
Faites de la créativité votre compagne tout au long du projet. Faites appel
également à votre côté logique en incorporant du rangement pour chaque
pièce. Une maison ordonnée dégage le calme auquel tous aspirent dans
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
514.816.8643
Volume 6
Édition 10 | Juillet 2008
15
16
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
17
L’ÉTÉ AU MAXIMUM
[email protected]
5 sorties à faire en famille
On oublie parfois combien les Laurentides regorgent d’activités et de
plaisirs conçus pour toute la famille. Voici 5 idées de sorties à faire
cet été pour découvrir ou redécouvrir des sites qui égaieront les petits
et réveilleront chez les plus grands leurs cœurs d’enfant.
PAR RENÉ-PIERRE BEAUDRY
Le Festival
Le Bois
de Bateaux-Dragons (1) de Belle-Rivière (3)
Les familles en vacances et les visiteurs de la
magnifique municipalité de Saint-Adolphe
d’Howard ont rendez-vous avec l’action et le
plaisir au Festival de Bateaux-Dragons, le
samedi 9 août. Tous les profits engrangés par
les organisateurs de l’événement seront versés
dans les coffres de la Fondation médicale des
Laurentides et des Pays-d’en-Haut qui célèbre
cette année son 125e anniversaire. On peut se
renseigner en appelant Natalie Côté au numéro
819-323-4565.
Le Village du Père Noël (2)
Depuis 55 ans, c’est à Val-David que le Père
Noël attend les enfants de tout âge dans son
merveilleux Village. Petits et grands seront
émerveillés par les tours de Fredo le Magicien,
qui sera sur place le 9 août, et le groupe Les
Petites Tounes qui les feront bouger, danser et
chanter le 16 août.
Le Village innove cet été avec une maison
superfarfelue et son labyrinthe où votre sens
d’orientation sera mis à rude épreuve! Le Père
Noël vous attend jusqu’au lundi de la Fête du
Travail, entre 10 h et 18 h. Sortie 76 de l’autoroute 15 Nord.
Site Internet: www.noel.qc.ca
Téléphone 819-322-2146.
18
1
Ce n’est pas sans raison si le Parc du Bois de
Belle-Rivière attire annuellement au-delà de
60 000 visiteurs. Acquis par la ville de Mirabel
au printemps 1997, ce merveilleux centre de
plein air situé à moins de 30 minutes du
centre-ville de Montréal offre une gamme
variée d’activités pour toute la famille.
Pataugeoire, jeux d’eaux, pêche à la truite
arc-en-ciel, réseau de sentiers pour la
randonnée pédestre, chasse au trésor par
GPS, mini-école de cirque pour les tout-petits,
tout y est! Informations au 450-258-4924
ou www.boisdebelleriviere.com
2
Le Tour
des Pays-d’en-Haut (4)
Les amateurs de paysages et d’histoires des
plus pittoresques trouveront leur compte dans
l’un ou l’autre des trois tours guidés proposés
pour découvrir les richesses de nos Laurentides.
La durée moyenne de chaque balade en confortable autocar varie de trois heures à trois
heures et demie. Pour entendre histoires et
anecdotes sur les personnages riches et
célèbres de la région, choisissez le tour Artistes
et célébrités au cœur des Laurentides. Pour
apprendre l’histoire des charmants villages du
coin, optez pour Le Grand tour des Pays-d’en-
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
3
4
www.flechemag.com
Haut. Vous découvrirez le Mont-Tremblant
comme vous ne l’avez jamais vu en vous
inscrivant au tour Le Mont-Tremblant d’hier à
aujourd’hui… la métamorphose se poursuit!
On se renseigne au numéro sans frais :
1-800-898-2127.
Le Pays
des Merveilles (5)
Alice, Cendrillon, Blanche-Neige, Le Petit
Chaperon Rouge et la Reine de Cœur attendent
les enfants accompagnés de leurs parents ou
grands-parents, au Pays des Merveilles. Avec
un temps de visite moyen estimé à cinq heures,
les enfants de 2 à 9 ans y trouvent largement
leur compte avec les 45 activités, sept manèges
mécaniques et jeux amusants auxquels les parents accompagnateurs peuvent participer
activement! Ouvert de 10 heures à 18 heures
sept jours sur sept jusqu’au 1er septembre, le
parc d’attractions est situé à Sainte-Adèle, à
la sortie 72 de l’autoroute 15 Nord.
Site Internet: www.paysdesmerveilles.com
Téléphone : 450-229-3141.
5
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
19
Par: Recette Bistro Le Monde
Chef Caroline St-Jean
FLÈCHE CUISINE… BON APPÉTIT !
Poêlée de crevettes parfumées au miel
Ingrédients :
- 10 grosses crevettes décortiquées
et déveinées
- 6 champignons de paris en quartiers
- Bébés épinards
- 150 ml de fond de veau
- 100 ml de vin blanc sec
- 2 c. à soupe de miel de trèfle
- 200 gr. linguine ou autres pâtes longues
20
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
(pour 2 personnes)
Préparation :
Dans un poêlon, chauffer à feu élevé un peu de beurre et faire sauter les champignons.
Attention de ne pas les brûler !
Déglacer avec le vin blanc, ajouter le fond et le miel. Laisser réduire de moitié à feu
moyen. ajouter les épinards et les crevettes.
Lorsqu'elles sont d'une belle couleur rosée, déguster sur
des pâtes longues "al dente" de votre choix.
A Tavola !!!
Bon appétit !
1049, rue Valiquette, Sainte-Adèle 450.229.3131
www.flechemag.com
par SYLVAIN-CLAUDE FILION
Momies, Normandie, extra-terrestres et base-ball
L’été cinématographique continue de faire tonner ses gros canons. Voici quatre productions à ne pas manquer en ce moment.
X-Files : Je veux y croire
(X-Files : I Want to Believe)
À l’affiche le 25 juillet
Six ans après la fin de la série télévisée et une décennie après
avoir abordé le grand écran avec une production qui a laissé des
souvenirs équivoques, les agents Mulder et Scully, maintenant
à la retraite, soit priés de reprendre du service lorsque une
épidémie de disparitions secoue la Virginie. Au même moment,
on découvre que des membres humains ont été dispersés ici et
là dans des bancs de neige le long d’une autoroute. Ce suspense
déroutant ranimera-t-il la franchise ?
Réalisé par Chris Carter, l’un des créateurs de la série, le film est
défendu par David Duchovny, Gillian Anderson et Amanda Peet.
Bienvenue chez les ch’tis
À l’affiche le 25 juillet
C’est le phénomène de l’année en France, ce petit film sympathique a dépassé le cap des 20 millions de spectateurs, ce qui
en fait là-bas le deuxième plus grand succès au box-office après
Titanic. Cette histoire, qui remporte un succès monstre, n’est
pas sans rappeler le thème de la comédie québécoise La grande
séduction et pourrait très bien connaître un grand succès de ce
côté-ci de l’Amérique. Cette comédie franchouillarde devrait
trouver des échos ici. La nouvelle star de l’humour français,
Dany Boon, réalise et tient la vedette.
Un été sans point ni coup sûr
À l’affiche le 1er août
1969 : c’est l’année où les Expos jouent leur première saison à
Montréal, mais c’est aussi celle où un garçon de 12 ans voit son
rêve de jouer dans l’équipe de ses rêves s’effondrer. Réalisé
d’après un roman de Marc Robitaille, ce récit est aussi la
chronique d’une relation père-fils. Un film québécois qui pourrait faire la vague sur nos écrans grâce à la fine réalisation de
Francis Leclerc. En vedette : Pierre-Luc Funk, Patrice Robitaille,
Jacinthe Laguë et Roy Dupuis dans le rôle d’un entraîneur un peu
compulsif.
La momie 3: La tombe de l’empereur dragon
(The Mummy 3 : Tomb of the Dragon Emperor)
À l’affiche le 1er août
Histoire de varier le ton, notre couple délaisse les tombeaux
égyptiens pour se diriger vers l’Himalaya où ils sont aux prises
avec la momie d’un ancien empereur chinois qui a la particularité
de pouvoir changer de forme à volonté. Cette fois, Rob Cohen
(Daylight, Fast & Furious, XXX) qui est à la barre, alors attendezvous à de l’action! Avec Brendan Fraser, Jet Li, Michelle Yeoh et
Luke Ford.
INFO FILM 24 H : 450.229.PINE (7463) - 1.866.739.PINE (7463) - WWW.CINEMAPINE.COM
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
21
L’ÉTÉ AU MAXIMUM
[email protected]
Le succès foudroyant de
1001 Pots
Le happening annuel de Val-David jouit désormais d’une réputation
de haut niveau. Qu’attendez-vous pour y aller?
TEXTE ET PHOTOS : RENÉ-PIERRE BEAUDRY
V
al-David a bien raison de
s’enorgueillir de 1001 Pots, son
édition à l’autre.
exposition qui célèbre cet été son 20e
Le 20e anniversaire
anniversaire. Cette grande fête des
Sous la thématique Les noces de porce-
céramistes et potiers a accueilli l’an
laine – un titre approprié pour souligner
dernier pas moins de 80 000 visiteurs
ses vingt ans de succès, l’exposition 2008
venus de partout au Québec et
accueille cette année 124 céramistes et
particulièrement de
potiers, des vétérans de quarante ans
l’Ontario.
d’expérience ou des artistes frais sortis
Kinya Ishikawa, potier
et résident de Val-David
et instigateur du projet
qui a vu le jour en 1989
d’une école de formation. «Mais tous nos
exposants, expérimentés ou pas, sont
traités sur un pied d’égalité, précise
Kinya.
1001 Pots intègre cet
cette popularité qui
été trois innovations :
n’a cessé de croître au
on pourra procéder à du
fil des ans. « La première année, nous
recyclage céramique –
avons reçu un peu moins de 1 000 visiteurs,
appelé comiquement
raconte Kinya. On s’était passé le mot :
« des pots cassés » -
faute d’une campagne de publicité digne
avec le nouveau Jardin
de ce nom, chaque exposant devait inviter
de Silice. On pourra
50 de ses clients ! »
de plus bénéficier du
sance de 1001 Pots a été étonnante d’une
nouvel emballage en
tissu de lin réutilisable, le « furoshiki »,
disponible sur le site même de l’exposition.
22
Québec et hors Québec, ainsi que celui des
multi-usage remplacera avantageusement
124 exposants.
le sac de plastique usuel.
« J’ignore si 1001 Pots est la plus
Enfin, les céramistes pourront contribuer
importante exposition du genre au
à contrer la faim en tournant des bols au
monde, termine Kinya Ishikawa, mais elle
profit de l’organisme Empty Bowls - Les
est sûrement la plus originale ! »
bols du partage. 1001 Pots s’est associé
L’événement prend fin le 10 août
à cet organisme caritatif en organisant
une fin de semaine de
est le premier ravi de
Si ses débuts ont été modestes, la crois-
En ces temps de conscience verte, ce sac
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
tournage de bols les 2 et
3 août.
Un mot enfin sur
l’exceptionnelle qualité
du catalogue 20 ans –
Les Noces de porcelaine
remis gratuitement à
chaque visiteur. On y
trouve de tout, notamment un plan détaillé du site, le répertoire
des principales écoles de céramique du
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
23
24
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
L’ÉTÉ AU MAXIMUM
[email protected]
La féerie des perséides
Pour ceux qui aiment jouer dehors même la nuit, le spectacle des étoiles filantes est un des incontournables de l’été.
PAR SYLVAIN-CLAUDE FILION
C
haque année, vers les 10-13 août,
pour toute la famille au sommet du mont
se produit l’un des événements
Tremblant durant la nuit du vendredi 8 au
les plus fascinants du calendrier
astronomique : l’observation des étoiles
filantes. L’appellation Perséides provient
du fait que cette pluie de météores se
produit dans la constellation de Persée et
c’est là que l’orbite de la Terre, autour du
soleil, traverse un essaim de débris
composé de poussières et de petits blocs
samedi 9 août.
Les 8 et 9 août également se déroule le
Festival d’astronomie de Saint-André
d’Argenteuil, où l’on pourra apprécier le
phénomène en compagnie de membres de
l’Association des Astronomes Amateurs
du Québec, qui agrémenteront la soirée
de leurs commentaires éclairés.
de roche laissés par la comète SwiftTuttle. Lorsque ces petits météores
entrent dans l’atmosphère terrestre à la
vitesse de 60 km/h, ils se désintègrent au
contact de l’air et traversent le ciel
comme des flèches lumineuses - ces
Quiconque peut aussi se taper une petite
nuit d’observation dans un endroit retiré
et loin de la pollution lumineuse des
villes.
magnifiques étoiles filantes.
Quelques conseils
d’observation
Certaines années, on peut observer
Habillez-vous chaudement ! Les nuits
jusqu’à une centaine d’étoiles filantes à
peuvent être très fraîches, surtout au
l’heure. Il est évidemment préférable de
sommet des montagnes. Munissez-vous
s’éloigner des centres urbains où la
de gants et d’un chapeau. Apportez aussi
pollution lumineuse des villes rend l’obser-
une chaise pliante ou une couverture pour
vation difficile. Vive les Laurentides !
être confortable. Il faut regarder le ciel
Cette année, c’est dans la nuit du 11 au
dans la direction est-nord-est, là où se
12 août que le phénomène atteindra son
trouve la constellation de Cassiopée, qui
apogée, peu après minuit. Toutefois, le
a la forme d’un W.
spectacle sera amoindri par la luminosité
Si vous avez une paire de jumelles,
de la Lune qui sera alors en train de
emmenez-les, elles vous permettront
croître vers sa prochaine pleine lune.
d’observer un plus grand nombre de
Où observer les
étoiles filantes ?
météores.
Deux activités consacrés aux Perséides
ont lieu dans les Laurentides. Le traditionnel événement Tremblant sous les
étoiles propose des activités éducatives
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
25
LE 12
e
FESTIVAL DES ARTS DE SAINT-SAUVEUR
Pour l’amour de la danse et de la musique
PAR SYLVAIN-CLAUDE FILION
L’ancien Festival des Arts Hiawatha, rebaptisé Festival des Arts de Saint-Sauveur en 1997,
déploie sa programmation du 31 juillet au 10 août sous la houlette de sa nouvelle directrice
artistique, Anik Bissonnette, ex-première danseuse des Grands Ballets Canadiens de
Montréal. Plus de soixante spectacles sont présentés sous le Chapiteau, sur la scène
extérieure du festival et à l’église de Saint-Sauveur. L’événement est toujours principalement
consacré à la danse moderne et à la musique.
À partir du 11 juin 2008, SILENCE, EN COULISSES
Avec Suzanne Champagne, Henri Chassé et plusi eurs autres
D’Israël, la compagnie Kibbutz Contemporary Dance Cie vient présenter en première nordaméricaine son spectacle Ekodoon, qui allie la danse contemporaine à des effets spéciaux
qui en surprendront plusieurs. Sous le Chapiteau les 31 juillet et 1er août, à 20 heures.
Théâtre Lionel Groulx
Enfin, on fera la découverte de la troupe brésilienne Mimulus qui offre en première canadienne
le spectacle Dolores, sous le Chapiteau le 7 août à 20 heures et le 9 août à 21 heures.
Danse d’ici
Une soirée est consacrée au renommé chorégraphe canadien James Kudelka avec InParadisum : Kudelka d’hier à aujourd’hui: un programme comportant la crème de ses créations et surtout le ballet InParadisum, considéré comme son chef-d’œuvre. Sous le Chapiteau, le 10 août à 20 heures.
On pourra également assister à une représentation du spectacle Scènes cruelles de la compagnie Cas public dirigée par Hélène Blackbuen,
sous le Chapiteau, le 8 août à 20 heures.
Musique et chansons
Parmi les événements à saveur musicale, le festival propose cette année en version concert le spectacle Le petit Roy, concocté par Robert
Marien et qui rend hommage aux chansons de Jean-Pierre Ferland. (4 août, 20h)
www.theatrelg.com
LES GRANDES GUEULES
LES EX
du 1 au 31 août
14-15-16-17 août
Théâtre St-Sauveur
www.theatrestsauveur.com
À partir du 11 juin 2008, COMPTANT ?... CONTENT !
Avec Diane Lavallée et plusieurs autres
Théâtre Ste-Adèle
www.theatrestsauveur.com
À partir du 11 juin 2008, LA MAIN DANS L’SAC !
Avec Michel Forget et plusieurs autres.
Théâtre le Patriote
www.theatrepatriote.com
À partir du 25 juin 2008, COUP DE CISEAUX
Avec François-Étienne Paré, Anne Casabone et plusieurs autres
L’église de Saint-Sauveur accueille notamment la soprano Giorgia Fumanti le 2 août à 19 heures et le prodige Oliver Jones revient cette année
encore au festival pour présenter un récital hommage à Oscar Peterson, en compagnie de la chanteuse Ranee Lee, le 2 août à 21 heures.
Chapiteau St-Sauveur
Des retours et une nouveauté
L’Emmerdeur
du 7 au 30 août
Avec James Hyndman, Laurent Paquin et plusieurs autres
Le festival a choisi de consacrer la journée du dimanche 3 août aux jeunes et à la famille en instituant l’événement Tobu-Bohu, qui propose
des activités axées sur la danse et les ateliers de chant. La journée se termine sur un spectacle du Jeune Ballet du Québec à 20 heures.
Le Camp de Danse sera de retour pour initier les jeunes de 12 à 18 ans aux rudiments de la danse en compagnie de trois professeurs renommés
dont Anik Bissonnette elle-même. On pourra aussi assister à une cinquantaine de spectacles gratuits sur la scène extérieure et sur les
terrasses de certains restaurants du village de Saint-Sauveur. Au parc Georges-Filion, les projections de films consacrés à l’univers de la
danse seront aussi de retour en fin de soirée.
26
www.theatreduvieuxterrebonne.com
Trois grandes premières
Le Québécois Éric Gauthier, qui réside maintenant en Allemagne où il a fondé sa troupe
Gauthier Dance en 2002, est de retour au pays pour présenter le spectacle Six Packs : un
amalgame de ses chorégraphies audacieuses et avant-gardistes qui ont été les plus
populaires en Europe. Sous le Chapiteau les 5 et 6 août à 20 heures.
Compagnie Gauthier Dance
Théâtre du Vieux Terrebonne
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.chapiteaux.ca
En Scène
www.enscene.ca
Éric Lapointe
25 septembre
www.flechemag.com
ACHAT ! NÉGO ! FINANCEMENT…
Par: Peggy Tassignon, CHA, agent immobilier affilié, consultante en financement hypothécaire
[email protected]
Un nouveau régime à la SCHL
À l’heure actuelle, on peut obtenir une assurance
hypothécaire garantie par le gouvernement pour les
hypothèques dont le ratio prêt/valeur ne dépasse pas
100 %. Cette limite sera ramenée à 95 %. Les emprunteurs pourront emprunter la mise de fonds de 5 %,
mais ce montant ne sera pas assuré par le gouvernement dans le nouveau régime de garantie de la SCHL
(Société Canadienne d’Hypothèque et de Logement).
La période d’amortissement est le délai requis pour
rembourser entièrement le prêt hypothécaire. Il ne
faut pas confondre cette période avec l’«échéance»
de l’hypothèque, soit la période au cours de laquelle
l’option de taux d’intérêt (taux fixe ou variable)
convenue s’applique. Une hypothèque type comporte
une échéance de cinq ans, mais une période d’amortissement est habituellement beaucoup plus longue.
La période d’amortissement maximale des hypothèques assurées garanties par le gouvernement
passera de 40 à 35 ans.
Avoir la cote
La cote de crédit est une donnée numérique qui
traduit le risque de crédit propre à un emprunteur à
un moment donné, d’après une évaluation statistique de l’information contenue dans son dossier de
crédit. Il a été prouvé que cette cote permet de
prédire les résultats au chapitre du remboursement
des prêts, et certains assureurs et prêteurs hypothécaires la considèrent comme le meilleur déterminant
du risque de défaut. Les cotes de crédit sont un
instrument bien établi dans l’industrie.
Les emprunteurs canadiens ont jusqu’ici monté peu
d’hypothèques garanties par le gouvernement pour
des emprunteurs à faible cote de crédit. Pour faire en
sorte qu’il demeure ainsi, le nouveau régime de
garantie exigera une cote minimale de 620. Il y aura
des exceptions à cette règle, puisque certains
emprunteurs dont la cote de crédit est inférieure à
620 représentent néanmoins un faible risque de crédit.
On prévoit que le nouveau régime de garantie de
l’assurance hypothécaire entrera en vigueur le
15 octobre 2008, de sorte que les hypothèques
pré-autorisées existantes, assorties du délai habituel
de 90 jours, pourront être accordées ou venir à
échéance normalement.
Pour toute question, n’hésitez pas à me contacter.
Je vous répondrai personnellement ou par le biais du
prochain Flèche Mag.
Soyez un consommateur averti!
Peggy
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
27
Dernièremen
t le restaura
nt Spago ét
dernier rom
ait l’hôte po
an de René
ur le lancem
Chartré, inti
l’auteur mon
tulé Le Qi du
ent du
tre l’endroit
temps. Sur
où il parle
à ses côtés.
la photo,
de l’éditeur
Pierre Duriv
age
-Agathe a
de Sainte nnette
e
rc
e
m
m
bre de Co git de madame Jea ine
n
, la Cham
a
entreprise e J.A.Rattelle : Il s’ antal Paquin, Jean
n
e
il
ta
don, Ch
rnier cock nnalité de l’anné
o
e
G
d
e
n
ll
.
so
ie
e
re
n
perso
Lors d
de Da
Chamb
troisième
entourée , présidente de la
dévoilé la erin. Elle est ici
nn
a
cC
M
l
ro
Pell
Ca
Marion et
Comme à chaque ann
ée, plusieurs député
s assistaient au tourno
de Claude Cousineau
i annuel de golf
. Sur la photo on rec
onnaît : Marjolain Du
René-Lévesque, Jacque
four, député de
s Cousineau, député
de Bertrand, Rita Dio
députée de Rosemont
nne-Marsolais,
et Sylvain Pagé, député
de Labelle.
Plusieu
rs p
on reco ersonnes ont a
nn
ss
Latour, aît entre aut isté à la premiè
res : No
Guy DeS
re du film
rm
èv
cette su
ite aprè e, Johanne Gua and Marcil, Je Cruising Bar 2
. Sur la
s une at
y et Lou
an-Pierr
ph
tente d
is
e dix-ne e Marcil. Tou e Charland, B oto
s
rigitte
uf ans.
ont très
bien ap
précié
pour
on en a profité
Laurentides,
tte
ce
rs
isi
de
r
Lo
r
eu
pa
nn
sé
président d’ho
Sportif organi
du
e
et
et
c
rit
ie
du
Mé
on
Le
m
du
d
la
maître de céré
photo, Richar
À la fin du Ga
ceptionnel du
Auger,
région. Sur la
ex
s
la
l
ue
ai
de
cq
av
ts
Ja
tr
ui
le
à
od
r
souligne
souvenirs
panier de pr
mettent ces
remettant un
Laurentides re
soirée en leur
rs
isi
Lo
de
e
pagn
honneur.
Chantal Cham
, président d’
Lou Lukanovich
animateur et
28
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
www.flechemag.com
EN FORME
www.thefitnessfactoryonline.com
Crampes musculaires
et jambes sans repos
L
es crampes musculaires, ainsi que le mouvement périodique des jambes (aussi appelé
syndrome des jambes sans repos ou impatiences dans les jambes) sont des conditions souvent reliées, à la base, un problème de raideur musculaire. Mais cette
condition, qui peut devenir chronique et fort désagréable, peut aussi découler d’une
carence en minéraux.
Calcium, magnésium, potassium
Une déficience en calcium et/ou en magnésium est
souvent en cause. Il est aussi des cas où le corps absorbe
difficilement ces deux minéraux.
Il existe, bien que plus rare, le cas de déficience aiguë
qui peut être dû à une diète élevée en sucre et en boissons
gazeuses, lesquelles contiennent de l’acide phosphorique.
Cet acide s’attache au calcium et magnésium, ce qui rend
leur absorption plus difficile par les intestins.
Un autre minéral très important dans le bon fonctionnement du
corps est le potassium. Un apport quotidien suffisant en potassium facilite
l’absorption du calcium et du magnésium.
L’importance du magnésium
Ce qu’il faut surveiller avant tout, ce sont les crampes
musculaires qui surviennent pendant ou immédiatement
après avoir fait un exercice physique. Elles peuvent
découler d’un manque de potassium important.
Quant au magnésium, il est souvent le parent
pauvre des régimes alimentaires modernes. L’apport
quotidien recommandé en magnésium est de 400mg.
Les meilleures sources de magnésium sont les noix (amandes,
noix de cajou, noisettes), les légumineuses (fèves de lima, haricots et
pois secs), le riz complet, les escargots, les bananes et l’on en retrouve aussi une certaine
quantité dans le poulet, la chair de crabe et les sardines.
Magnésium et exercice physique
L’exercice physique est un puissant stimulant du système nerveux, ce
qui peut entraîner, à long terme, une carence en magnésium. De
sorte qu’il peut être recommandé de prendre un supplément de
minéraux pour minimiser le risque de crampes musculaires qui surviennent lorsque le stockage de magnésium dans les tissus, est très déficient.
N’oubliez pas de suivre les conseils de votre professionnel de
la santé, quels qu’ils le soient, avant de prendre tout
supplément, surtout si vous prenez des médicaments
autres que des produits naturels. Les « drogues » pharmaceutiques
ne font pas toujours bon ménage avec des produits naturels, alors il est
important d’être bien conseillé.
La santé est précieuse et vous seul avez le pouvoir de prendre votre santé en main !
Sylvie
Par: Sylvie Condrain
prop. Fitness Factory Piedmont
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
29
DOSSIER IMMOBILIER
[email protected]
La «maison-conteneurs» de Sainte-Adèle:
Écologique, économique, unique !
À l’instar de l’architecte Pierre Morency qui s’est démarqué avec sa maison verte à Aylmer, Bernard Morin et Jocelyne Labelle ont construit
dans la forêt de Sainte-Adèle une maison à partir de conteneurs recyclés. Le résultat? Époustouflant!
PAR SYLVAIN-CLAUDE FILION
quelque sorte notre laboratoire, poursuit
Bernard, et c’est sur cette base que nous
avons créé le concept de maison-conteneurs
avec l’entreprise que nous avons mis sur
pied, Idékit. »
Un concept unique
La résidence comporte aussi
un bachelor indépendant au rez-de-chaussée.
L
orsqu’il était étudiant en architecture,
Bernard Morin, en compagnie de Colin
Davidson, doyen de la faculté d’architecture
à l’Université de Montréal, a eu l’occasion
de concevoir un projet innovateur à la
terre de Baffin. «Les conteneurs qui transportaient la marchandise vers le grand nord
revenaient toujours vides, ce qui coûtait
très cher, explique Bernard Morin. Alors on
a imaginé un système pour les récupérer sur
place en les transformant en habitations,
dans un style s’apparentant au célèbre projet
Habitat 67. »
Pendant ses années de pratique comme
constructeur, Bernard Morin a développé
plusieurs idées, qui sont toutefois demeurées
à l’état de projet. Au moment de changer
de demeure - et de compagne - il a saisi
l’occasion de réaliser son rêve. Le couple s’est
attelé à ce projet commun de construire
« leur » maison sur un terrain acquis à
Sainte-Adèle en 2005. « Ce projet a été en
Des maisons pré-usinées, il en existe, mais
elles sont généralement petites, sans grand
caractère et, il faut le dire, plutôt quelconques. La maison-conteneurs offre quand
à elle une demeure unique, de facture
contemporaine. «C’est un peu comme vivre
dans un loft, mais en pleine nature »
souligne Jocelyne.
Des maisons fabriquées à partir de
conteneurs recyclés, il y en a aux États-Unis
et en Europe ; Londres compte même son
quartier appelé Container City. Cependant,
l’idée commence à peine à faire son chemin
ici. Bernard et Jocelyne sont donc des
innovateurs dans le domaine de l’autoconstruction.
Visitez la maison-conteneurs
de Jocelyne et Bernard
Leur maison-conteneurs fait partie du
circuit que propose la Visite de Maisons
et Jardins organisée par la Fondation
Saint-Bernard le 5 août prochain. Des
visiteurs pourraient avoir la piqûre en
visitant la demeure originale du couple. Le
plancher de béton, au rez-de-chaussée est
recouvert d’époxy liquide où des feuilles de
la forêt sont emprisonnées : l’effet est
superbe!
dû être abattus sur le terrain où ils ont érigé
leur maison, Bernard et Jocelyne les ont
recyclés pour en faire des poutres.
Idékit, leur entreprise, propose quelques
concepts de base. Évidemment, l’autoconstruction est très économique. Une
maison de 1600 pieds carrés coûte 48 000$
en containers recyclés, somme à laquelle il
La charpente du toit a été « déposée »
sur les conteneurs.
Sur une dalle de béton, les conteneurs sont
déposés à l’aide d’une grue. « Ainsi, en
quelques heures seulement, toute la structure
de la maison est en place, explique Bernard.
Il ne reste qu’à pratiquer les ouvertures pour
les portes et les fenêtres, et assembler le
toit. »
faut ajouter environ 8 000$ pour l’électricité
et la plomberie. Au final, le prix de revient
d’une maison-conteneurs est d’environ 70$
le pied carré.
Forts de leur expérience, Jocelyne et
Bernard apportent un encadrement global
à leurs clients. Ils jouent en quelque sorte
le rôle de coach. «Bernard supervise l’aspect
technique et moi je m’occupe du support
moral et psychologique!» conclut Jocelyne.
La finition intérieure se fait au rythme et
au goût du propriétaire-constructeur ;
l’électricité et la plomberie sont confiés
à des corps de métier réglementés. « La
maison peut être construite en trois ou
quatre mois seulement », résume Bernard.
Idékit: Une approche
personnalisée
Une maison verte
Avec sa structure scellée de béton et
d’acier, la maison est à l’épreuve du feu, et
permet d’appréciables économies de
chauffage. Elle n’exige que 25% du bois
d’œuvre et de charpente habituellement
utilisés en construction. Les érables qui ont
Si l’expérience de construire votre propre
maison-conteneurs vous tente, Bernard et
Jocelyne sauront vous guider. On peut visiter
leur site Internet:
www.maisondekithome.com
ou les contacter au 450 745 1488
PRO
Architecture
concept
Plans résidentiels
Conception architecturale
Gestion de projets
Services personnalisés
T 450.560.8001
F 450.560.8049
[email protected]
Membre de O.P.T.Q.
450.432.4303
30
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
450.560.8001
www.flechemag.com
POUR UNE PUBLICITÉ DANS FLÈCHE MAG COMPOSEZ 1.866.602.8349
Volume 6 Édition 10 | Juillet 2008
31

Documents pareils

MRC des Pays d`en Haut: Accueil

MRC des Pays d`en Haut: Accueil Salle polyvalente de la Gare de Piedmont 146, chemin de la Gare Piedmont, Qc. J0R 1K0

Plus en détail