C IZ O - Les Voûtes

Commentaires

Transcription

C IZ O - Les Voûtes
© CIZO
Plutôt sur Paris (75) et en Seine-Saint-Denis (93),
Sonic Protest propose des musiques intrépides à des auditeurs curieux,
ou l'inverse, c'est selon
Au pays des festivals formatés, Sonic Protest assume sa position d’outsider et déchire
les oreilles exigeantes depuis 2003, déjà…
Après une édition 2008 pharaonique (Brainbombs, Ich Bin, Joëlle Léandre, Deerhoof,
Catalogue, Shit & Shine, Jean-Louis Costes, Noël Akchoté, Ghédalia Tazartès & Reines
d’Angleterre, Gol & charles Hayward....) et une grosse fête en 2010 (autour des
mythiques Dum Dum Boys), le festival revient aux affaires avec un panorama encore
plus large de musiques libres, folles et fières de l’être.
Le festival artisanal s’allonge vers le marathon et s’éloigne des autoroutes à soupe
pour imaginer un évènement sans tête d’affiche, une proposition d’écoute variée
qui repose sur la curiosité et pas sur la notoriété. Des pionniers, des outsiders, des
dilletants géniaux, de la musique free, électroacoustique, industrielle, minimal wave,
hypnotique et poétique, des lectures performées, du rock frontal haché, du sound-art
spatialisé : le tout dans le mixer Sonic Protest et surtout des gens d’un peu partout :
RAMLEH (Royaume-Uni), Wolfgang MÜLLER & Frieder BUTZMANN (Allemagne),
Pekka AIRAKSINEN (Finlande), Dror FEILER (Suède), Giancarlo TONIUTTI (Italie),
M.A. NUMMINEN (Finlande), CLUB MORAL (Belgique), Conny BAUER & Johannes
BAUER (Allemagne), CHARLES PENNEQUIN + GLU (France), Sachiko / Rinji FUKUOKA
(Japon), L’OCELLE MARE (France), LA PIEUVRE (France), GOZ MONGO ALLIANCE
(Suède), Lietterschpich (Israël), DESALVO (UK), K-BRANDING (Belgique), SUN
STABBED (France), etc…
Sonic Protest 2001 se déroulera du 2 au 10 avril et parcourera sept lieux de Paris et
proche banlieue, :
• samedi 2 avril : Institut Finlandais - Paris V
• dimanche 3 avril : Institut Suédois - Paris III
• lundi 4 avril : Eglise St-Merry - Paris IV
• mardi 4 avril : Eglise St-Merry - Paris IV
• mercredi 6 avril : Centre Musical Barbara - Paris XVIII
• jeudi 7 avril : Instants Chavirés - Montreuil
• vendredi 8 avril : salle Olympe de Gouges - Paris XI
• samedi 9 avril : salle Olympe de Gouges - Paris XI
• dimanche 10 avril : Les Voûtes - Paris XIII
En dehors de l’exigence artistique, l’accent est mis sur l’accueil du public dans des
endroits d’écoute à mille lieux des salles-garages où la musique se consomme plus
qu’elle ne s’entend, le festival dessinant ainsi un territoire où la musique se joue des
styles et des écoles, une sorte de Carte du Tendre qui esquisse un réseau les lieux où
CA peut se passer.
UN PEU D’HISTOIRE
Au compteur : deux éditions de deux jours (2003 & 2004), trois éditions de quatre
jours (de 2005 à 2007) et une de sept jours (2008),
Lors de quelques vingt-cinq soirées, plus d’une centaine de formations a été accueillie
dans des programmations où sont présentées des artistes phares de ces musiques
ni vraiment savantes, ni vraiment populaires, des découvertes locales et d’autres de
partout ailleurs : Allemagne, Argentine, Suisse, Etats-Unis, Japon, Finlande, Hongrie,
Australie, Royaume-Uni, Chili, Suède, Alsace, Pays-Bas, Pays-Basque, Canada, Italie,
Mexique, Norvège, Espagne et Autriche !
AIR POLICE - A.H. KRAKEN - Adam BOHMAN & Andrew SHARPLEY - Alexandre BELLENGER - ALVARO - ASTRAL SOCIAL CLUB - AXOLOTL BAYAL - BERG SANS NIPPLE - BILLY BAO - BLOOD STEREO - BRAINBOMBS - BRÖTZMANN / PLIAKAS / WERTMUELLER - BULBUL - Carl Michael
VON HAUSSWOLFF - Carlos GIFFONI - CATALOGUE - Charles PENNEQUIN - Charlie O - CHEWBACCA - Claus VAN BEBBER / Michael VORFELD COSMODRONE - COUNTRY TEASERS - David GRUBBS DEERHOOF - DÉFICIT DES ANNÉES ANTÉRIEURES - DIE GOLDENEN ZITRONEN - DIGEP - DIMENSION
X - DON CABALLERO - DUM DUM BOYS - DURACELL - ELSHOPO - ERO BABAA - EVIL MOISTURE - EXCEPTER - FRANCE - FRANCE SAUVAGE - Fred
BIGOT / VIncent EPPLAY / Arnaud MAGUET - Fred NIPI - GANG GANG DANCE - GOL + Charles HAYWARD - HAIR POLICE - HARRY MERRY - HAWK
AND A HACKSAW - HELIOGABALE - HIVE MIND - ICH BIN - JAZKAMER - JEAN-LOUIS COSTES - Jérôme NOETINGER - Joëlle LÉANDRE - Joshua
BURKETT - JUSTICE YELDHAM & THE DYNAMIC RIBBON DEVICE - KREV-ELGALAND/VARGALAND - LCDD (Les Chevaux de Düsseldorf) - LE DERNIER
CRI “LES RELIGIONS SAUVAGES, LE FILM” Leif ELGGREN - LENA CIRCUS - LOSLICHIS - LSD MOSSEL - MAGIC IS KUNTMASTER - MAGIK MARKERS
- MAINSTREAM ENSEMBLE - MELTED MEN - MESA OF THE LOST WOMEN feat. Jac BERROCAL - MONNO - NAUTICAL ALMANAC - Noël AKCHOTÉ
- NO-NECK BLUES BAND - NOXAGT - OPÉRA MORT - OVO - PANICSVILLE - PARENTHETICAL GIRLS - PELT - PÉTRIFIÉ PRURIENT - QUINTETAVANT REINES D’ANGLETERRE - REYNOLS - Richarles BRONSON - SALMIGONDIS - Sébastien FISHER-LEMONON - SHIT & SHINE - SINISTRI - STANLEY KUBI
- STROMVARX - SUBTLE TURNHIPS - SUN PLEXUS - SUNROOF - Tetuzi AKIYAMA - The George Burt & Raymond MacDonald Quintet feat Lol
Coxhill & Future Pilot Aka - THE OTHER METHOD THE SKATERS - THE SKULL DEFEKTS - TOMUTONTTU - TRENCHER - VIKI - VOLCANO THE BEAR VOLT - WE JAM ECONO : THE STORY OF THE MINUTEMEN - Yann GOURDON - Yann LEGUAY - YELLOW SWANS - ZAIMPH
CONTACTS
Promotion
Adrien Durand [email protected] | +33 6 33 13 80 45
Organisation, etc… :
Arnaud Rivière [email protected] | +33 6 38 95 78 82
Franq de Quengo [email protected] | +33 +33 1 49 29 76 70
www.sonicprotest.com
SONIC PROTEST 2011 : PROGRAMMATION RÉSUMÉE
SAMEDI 2 AVRIL
Institut finlandais 60, Rue Ecoles 75005 Paris | tarif unique 7 € - 20h00
Pekka AIRAKSINEN (Finlande)
DAS SYNTHETISCHE MISCHGEWEBE (Allemagne, France)
DIMANCHE 3 AVRIL
Institut Suédois 11, rue Payenne 75003 Paris | tarif unique 7 € - 18h00
Dror FEILER (Suède)
LUNDI 4 AVRIL
Eglise St-Merry 76, rue de la verrerie 75004 Paris | tarif unique 12 € - 20h00
Conny BAUER / Johannes BAUER (Allemagne)
Andrew CHALK / Timo VAN LUIJK (Royaume-Uni / Belgique)
Sachiko / Rinji Fukuoka (Japon)
MARDI 5 AVRIL
Eglise St-Merry 76, rue de la verrerie 75004 Paris | tarif unique 12 € - 20h00
AVARUS (Finlande)
Giancarlo TONIUTTI (Italie)
L’OCELLE MARE (France)
MERCREDI 6 AVRIL
Centre Barbara Fleury Goutte d’Or 1, rue Fleury 75018 Paris | tarif unique 12 € - 20h00
Felix KUBIN (Allemagne)
M.A. NUMMINEN (Finlande)
CHANTAL 1/2 MORTE (France)
jeudi 7 AVRIL
Instants Chavirés 7, rue Richard Lenoir 93100 Montreuil | tarif unique 12 € - 20h00
RAMLEH (Royaume-Uni)
CLUB MORAL (Belgique)
ASTMA (Russie)
vendredi 8 avril
Salle Olympe de Gouges 15, Rue Merlin 75011 Paris | tarif unique 12 € - 19h00
SIGHTINGS (Étast-Unis)
Wolfgang MÜLLER / Frieder BUTZMANN (Allemagne)
RADIKAL SATAN (Argentine - France)
samedi 9 avril
Salle Olympe de Gouges 15, Rue Merlin 75011 Paris | tarif unique 14 € - 16h00
SCORPION VIOLENTE (France)
DESALVO (Royaume-Uni)
Tom SMITH (USA)
GOZ MONGO ALLIANCE (Suède)
Lietterschpich (Israël)
LA PIEUVRE (France)
dimanche 10 avril
Les Voûtes 19, rue des Frigos 75013 Paris | tarif unique 14 € - 16h00
Charles PENNEQUIN + GLU (France)
Danièlle LEMAIRE (Pays-Bas)
raionbashi & kutzkelina (Allemagne)
K-BRANDING (Belgique)
SUN STABBED (France)
Olivier BENOIT (France)
SONIC PROTEST 2011 : PROGRAMMATION DÉTAILLÉE
SAMEDI 2 AVRIL
Institut finlandais 60, Rue Ecoles 75005 Paris | tarif unique 7 € - 20h00
Pekka AIRAKSINEN
(Finlande)
Le compositeur Pekka Airaksinen est l’un des pionniers de la musique électronique finlandaise.
En 1967, il forme son premier groupe : The Sperm. Leurs concerts-performances, souvent
controversés, mélangent la musique d’avant-garde (une musique industrielle en plein 60’s ?), le
free jazz et la pop psychédélique. The sperm est une véritable bombe contre l’apathie régnant à
l’époque dans le monde de l’art et dans la société Finlandaise, en générale,
Suite à la séparation de The Sperm au début des années 1970, Airaksinen se tourne vers le
bouddhisme et cesse de faire de la musique.
Il y revient vers le milieu des années 1980 et décide alors de rendre hommage à chacun des 1000
bouddhas contenu dans la mythologie bouddhiste avec son album de cosmic electro-jazz “Buddhas
of Golden Light” où se mêlent be-bop, free jazz et boîte às rythmes Roland 808!!!.
Ces dernières années, Airaksinen a intégré des éléments de techno minimale à son univers
expérimental tout en gardant son style unique imprégné de ses propres expériences et de son
mode de vie bouddhiste.
Il reste un des artistes électroniques finlandais les plus prolifiques.
www.myspace.com/pekkaairaksinen
DAS SYNTHETISCHE MISCHGEWEBE (Allemagne, France)
Das Synthetische Mischgewebe est le projet de musique concrète / électroacoustique de Guido
Huebner, plasticien et compositeur autodidacte (depuis 1983), considéré comme le chainon
manquant entre MERZBOW et Pierre HENRY....
Sa musique bruitiste et minimale laisse beaucoup de place au silence, à la rupture et à la respiration.
Il intervient autant lors de concert-performances qu’avec des installations multimédia, de la poésie
expérimentale, des livres, des essais, ou des sites internets.
Ses nombreux travaux ont été publiés sous forme de K7, vynils, cd sur des labels en Europe, au
Japon et aux Etats-Unis.
Il a composé des pièces pour l’ensemble ZEITKRATZER ou Ulrich KRIEGER et a collaboré avec
des musiciens comme Frans de Waard, Ralf Wehosky, The Newblockaders, Radu Malfatti, Thierry
Madiot, Claus van Bebber ou Roel Melkoop.....
Après Berlin, Barcelone, Bordeaux, et Nice le musicien allemand baroudeur réside actuellement à
Caen en Basse Normandie.
www.dsmischgewebe.over-blog.com/
DIMANCHE 3 AVRIL
Institut Suédois 11, rue Payenne 75003 Paris | tarif unique 7 € - 18h00
Dror FEILER (Suède)
Né en 1951 à Tel Aviv et installé en Suède depuis 1973, Dror Feiler est un homme radical.
Musicien de réputation internationale (saxophoniste, compositeur et improvisateur) et artiste
plasticien, c’est aussi un activiste politique de premier plan.
Il place sa musique dans un rapport au monde ténu et féroce : opposé à la notion d’art pour l’art, il
ancre ses travaux dans le réel et revendique la recherche de la vérité, plutôt que celle de la beauté.
Le bruit du monde s’entend dans le bruitisme de sa musique, sans imitation ; c’est le réel, toujours
lui, qui s’invite au concert.
Aux côtés de musiciens comme Ola Ericsson, Mats Gustavson, Henry Kaiser, Fred Frith, Tom Cora,
Phil Minton, Shoji Hano, Werner Lüdi, Blixa Bargeld, Zbigniew Karkowski, Merzbow, ou Lasse
Marhaug, en solo ou avec ses deux formations, ”Lokomotive Konkret” et ”The Too Much Too
Soon Orchestra”, il a joué en Europe, en Asie et aux Etats-Unis.Compositeur recherché, ses œuvres
ont fait l’objet de commandes de la part des principaux orchestres, ensembles et festivals européens
: Ensemble Modern, Radio Nationale Suédoise, Donaueschingen festival, Kromata ensemble,
Huddersfield festival, Comité des cérémonies du Prix Nobel ; etc…
Depuis les années 70 et son départ d’Israël (il a refusé d’intervenir dans les territoires occupés durant
son service militaire qu’il effectuait en tant que parachutiste) Dror Feiler est engagé dans la bataille
pour la paix au Proche-Orient et préside des organisations comme l’EJIP (European Jews for a Just
Peace ) et la section suédoise du JIPF (Jews for Israeli Palestinian Peace).
www.avantart.com/music/drore.htm | www.tochnit-aleph.com/drorfeiler/
www.youtube.com/watch?v=uA_VzVbAHGc
LUNDI 4 AVRIL
Eglise St-Merry 76, rue de la verrerie 75004 Paris | tarif unique 12 € - 20h00
Conny BAUER / Johannes BAUER (Allemagne) Premier concert en France !
Les deux frères Bauer sont trombonistes et viennent de Halle (ex-RDA). Agés de 67 et et 56 ans, ils ont pris part
à toutes les aventures de le free music européenne et l’impressionante et longue liste de leurs collaborateurs
ressemble fort à un who’s who idéal des musiques libres : de Peter Brötzmann à Peter Kowald en passant
par Han Bennink, Fred Van Hove, Butch Morris, Micha Mengelberg, Antony Braxton, George Lewis, Irene
Schweizer, Barre Phillips, Roger Turner, Louis Sclavis, Joachim Kühn, Ernst Reijseger, etc… Ensemble ou
séparément ils ont participé à tous les grands orchestres européens d’improvisation collective : le Globe Unity
Orchestra d’Alexander von Schlippenbach, le New Orchestra du bassiste britannique Barry Guy, le Tony Oxley
Orchestra, le Peter Brötzmann März Combo (et Chicago Tentet) ou l’European Orchestra de Cecil Taylor.
Ils jouent en duo, depuis 1988, une musique free, évidemment fraternelle mais parfaitement éternelle.
www.connybauer.de/en/ensemblesprojekte/conny-johannes-bauer | www.johannes-bauer.net/
Sachiko / Rinji Fukuoka (Japon)
Sachiko (à ne pas confondre avec Sachiko M, partenaire de Otomo Yoshihide) est une musicienne
vocaliste japonaise. Membre des différents groupes comme Overhang Party, Vava Kitora ou Kosokuya,
elle développe depuis quelques années ses travaux solo où des ambiances mystiques paiennes sont
perturbées par des attaques sonores bruitistes innatendues.
Rinji Fukuoka est un violoncelliste et guitariste de Tokyo, passioné de musiques psychédéliques aussi bien
que de musiques du monde obscures. Il est le fondateur du label Pataphysique, des groupes Overhang
Party, Tangerine Dream Syndicate et Magical Garden. Il a joué avec la plupart des improvisateurs japonais
issus du rock psychédélique et de la noise : Masayoshi Urabe, Ikuro Takahashi, Ryuichi Nagakubo,
Naoaki Miyamoto, Taku Sugimoto…
http://www.bajoeng.jp/ | http://www.myspace.com/musikatlach
Andrew CHALK / Timo VAN LUIJK
(Royaume-Uni / Belgique) World Première !
Duo inédit formé de deux musiciens qui ont tous deux un goût prononcé pour le drone, la rêverie et le
doux meulage sonique.
Andrew Chalk est actif depuis 1985 dans le monde des musiques «drone»anglo-saxonnes. Il édite des disques
à tirage confidentiel, véritables œuvre d’art au packaging extrèmement soignés. Au fil des ans, il a été amené
naturellement à travailler avec des musiciens tels que Jim O’Rourke, David Jackman (Organum), Giancarlo
Toniutti, Jonathan Coleclough et Christoph Heemann (au sein du projet Mirror).
Timo van Luijk est né en Finlande mais réside en Belgique. Après avoir été membre du groupe expérimental
Noise-Maker’s Fifes, il démarre un projet solo, Af Ursin. Il collabore depuis avec des artistes sonores
improvisateurs tels Raymond Dijkstra, Kris Vanderstraeten ou Christoph Heemann (au sein d’In
Camera). Cette première avec Andrew Chalk s’annonce aérienne, épique, orchestrale, sauvage et féérique.
Leurs univers individuels explorent souvent des contrées improvisées marquées par un instrumentarium
principalement acoustique et d’origines géographiques multiples.
Tenez-vous prêts pour la procession shamanique….
www.youtube.com/watch?v=pWkFMD-BXB4 | www.brainwashed.com/chalk/ | www.lasciedoree.be/
MARDI 5 AVRIL
Eglise St-Merry 76, rue de la verrerie 75004 Paris | tarif unique 12 € - 20h00
Giancarlo TONIUTTI
(Italie)
Chercheur en morphologie, ethnographie et anthropologie, cet artiste sonore italien né en 1963 compose
également de la musique électroaccoustique expérimentale depuis le début des années 80. Ses travaux
musicaux ont été édités par Broken Flag, Selektion, Ferns, ainsi que son propre label. Après une
expérience musicale centrée autour de vieux synthétiseurs analogiques utilisés dans des improvisations
rock cosmiques, il étudie la musique électronique au Conservatoire de Venise au début des années 80. Il
s’intéresse dès lors aux arts visuels et autres installations sonores ainsi qu’au phénomènes accoustiques
naturels. Toujours à la recherches d’objets ou de sites aux acoustiques particulières, il dévelloppe depuis
30 ans une approche singulière de la manipulation sonore d’objets musicaux. Parmis ses nombreux
centres d’intérets, on retrouve l’étude des cultures des peuples de Sibérie, de Mongolie, du Caucase, du
Cercle Polaire, les Indiens d’Amérique ainsi que la philosophie et les sciences physiques.
A Sonic Protest, Giancarlo Toniutti présentra sa pièce “ádzyja ryjts’a zykh’qj’áz» (les origines du lac
Rits’a), un concert quadriphonique d’enregistrements de terrain réalisés dans le nord de l’Abkhazia :
variation pour cloches de haute montagne, sonate de tiges en oscillation, études pour surfaces moisies,
réverbération de bruits naturels, microphonies d’un lac d’altitude, composition pour métal accéléré et
bois préssurisé...
www.furious.com/perfect/giancarlotoniutti.html
AVARUS (Finlande) Premier concert en France !
Mystérieux collectif free-folk finlandais (Tampere) à géométrie variable partageant des membres avec le
collectif graphique Kuti Kuti, Avarus joue un rock hypnotique aux triturations lo-fi et rythmiques krautrock qui marie, le bruit moderne, le jazz libéré et les drone psyché. Imaginez The Wicker Man dans le Grand
Nord, cerné par les elfes….
www.youtube.com/watch?v=IjUhj8oR2Zs
L’OCELLE MARE (France)
Thomas Bonvalet s’est fait connaître au sein du duo Cheval de Frise, véritable tsunami musical qui
marqua définitivement la scène rock alternative hexagonale. Se produisant à présent en solo sous le nom
de L’Ocelle Mare, il s’impose comme l’artisan atypique d’un vocabulaire musical totalement innovant et
radicalement singulier, concepteur d’une musique onirique, exigeante et paradoxalement très abordable.
Quelques notes de banjo six cordes (dont le chevalet est parfois déplacé en bordure de cercle, créant une
vibration évoquant la distorsion ), harmonicas, lames d’harmonicas, orgue à bouche, diapasons, plectre de
pavot sec,, microphone, frappements de pieds, métronome.
Ses concerts d’une sincérité enivrante sont emprunts d’un engagement proprement viscéral (et épatant !).
www.dailymotion.com/video/x9sr9n_l-ocelle-mare-june-21th-2009-021-ba_music
MERCREDI 6 AVRIL
Centre Barbara Fleury Goutte d’Or 1, rue Fleury 75018 Paris | tarif unique 12 € - 20h00
Felix KUBIN (Allemagne)
Depuis près de trente ans, Felix Kubin s’efforce de jouer la seule musique terrienne qui puisse être
comprise par nos amis martiens.
Felix Knoth, de son vrai nom, s’y met dès 8 ans, sur un Korg MS-20. Après une courte expérience dans le
groupe punk Die Egozentrischen 2, il fonde, en 1987, le duo expérimental Klangkrieg avec Tim Buhre. Son
premier album solo « Filmmusik » sort en 1998 sur Gagarin Records, son propre label.
Depuis il compte une vingtaine de disques à son actif et un grand nombre de collaborations, parmi
lesquelles Asmus Tietchens, Coolhaven, Aavikko, Mark Boombastik, Wojtek Kucharczyk, Mariola Brillowska,
Pia Burnette…. Il travaille régulièrement pour le théatre et sur des projets d’animations, compose des
pièces radiophoniques et a récemment réalisé un ciné-concert avec le film « entr’acte » de René Clair
(1924).
Dadaïste convaincu, ses influences vont de compositeurs classiques comme Karlheinz Stockhausen et
György Ligeti à la musique electro-pop de Kraftwerk ou de DAF.
Autant de genre que Felix Kubin aime à (re)visiter pour affirmer son style unique entre électro-pop sci-fi,
chansons et arrangements plus expérimentaux
www.myspace.com/fkubin | www.felixkubin.com/ | www.youtube.com/watch?v=Iig_cM4sOh0&NR=1
M.A. NUMMINEN (Finlande) Premier concert en France !
© Numi Nummelin
Mauri Antero Numminen (né le 12 Mars 1940) est un artiste finlandais unique et culte qui remplit des
stades dans son pays. Aussi corrosif qu’ultra-actif, il a travaillé dans pratiquement tous les champs de
la musique et de la culture : musicien, compositeur, performer, acteur, scénariste, cinéaste, animateur
radio, entertainer, écrivain, etc….WAOW !!
Sa carrière prolifique démarre dans les années 60, dans le réseau avant-gardiste underground avec,
notamment, le groupe «Suomen Talvisota 1939-1940». Adorant la controverse et la provocation, il lui
arrive alors d’utiliser des textes extraits d’un guide d’éducation sexuelle en guise de paroles de ses
chansons. Il créé également un mini-scandale en saccageant des classiques de Schubert avec sa voix
nasale grinçante si particulière!!! Parralèlement à l’écriture de chansons humoristiques subversives, il
compose des musiques électroniques expérimentales avec le compositeur et inventeur d’instrument
Erkki Kurenniemi qui lui fabrique une «machine à chanter» ainsi qu’un «quartet électrique» (le
«Sähkökvartetti») avec lesquels il fait véritablement sensation. Dans les années 1970, il fonde l’orchestre
de jazz-néo-vulgaire (sic) «Uusrahvaanomainen Jatsiorkesteri», toujours actif aujourd’hui dans lequel
on retrouve son compagnon de longue date, l’accordéoniste Pedro Hietanen et avec lequel il donne
naissance à une nouvelle interprétation complètement loufoque du tango finlandais.
Il rencontre le succès populaire en interprétant les chansons du film pour enfants «Herra Huu - Jestapa
Jepulis, Penikat Sipuliks» (1973) dans lequel il joue. Il incarne également le rôle d’un lièvre dans la série
TV «Jäniksetmaailmankartalle» (1977)
En Finlande, tout le monde connaît M.A. Numminen, pour l’une ou l’autre de ces activités.
Pour son premier concert en France (en 50 ans de carrière internationale !), lors de cette 7e édition
de Sonic Protest, c’est accompagné de Pedro Hietanen qu’il présentera son adaptation musicale du
«Tractatus logico-philosophicus» de Ludwig Wittgenstein !! Avec ce travail autour des propositions du
philosophe, commencé dans les années 60, M.A. NUMMINEN se montre sous un jour aussi innatendu
que comique et donne une facette supplémentire à sa carrière tout-terrain !
Pour les rares non-finnophones, une traduction française des chansons du spectacle sera distribuée.
www.youtube.com/watch?v=57PWqFowq-4 | www.ma-numminen.net/_en/
www.youtube.com/watch?v=AEhxxXc7dkA
CHANTAL 1/2 MORTE (France)
French-psyche-industrial-chanson, Gothic-RnB, Blues-de-Plomb, Bat-Cave-de-Chat, Cold-Wave-Folk :
autant de termes inattendus utilisés pour décrire Chantal Morte, le meilleur groupe d’anti-rock-de-ce
stupide-âge-moderne.
Chantal 1/2 Morte est composé de l’âme d’un musicien, Mika Chantal, moitiée de Chantal Morte (jusque
là tout se tient mathématiquement bien) et membre à part entière du groupe PUSSE. Sa musique
minimale atypique mixe de façon audacieuse les bricolages sonores électroniques (sampling, beats,
anti-rythmes, distorsions et bruits divers) aux ambiances vocales caverneuses et à l’accoustique du
banjo déglingué : Un one-man-band venu de l’au-delà pour hanter à jamais le festival Sonic Protest.
www.myspace.com/chantalmorte | www.chantalmorte.fr
jeudi 7 AVRIL
Instants Chavirés 7, rue Richard Lenoir 93100 Montreuil | tarif unique 12 € - 20h00
RAMLEH (Royaume-Uni) Premier concert en France !
Après avoir assisté à une performance de WHITEHOUSE en 1982 Gary Mundy décida de fonder le label
légendaire Broken Flag et Ramleh – son projet «power electronics» dont les premières manifestations furent
de véritables explosions sonores violentes et désespérées accompagnées de hurlements noyés dans des
larsens insoutenables. Cette première incarnation radicale ne dura que 2 ans.
Quelques années plus tard, le projet refait surface dans une version plus free-rock-noise (avec batterie / guitare
etc…) et partage régulièrement la scène avec le groupe frère SKULLFLOWER. En 1997, l’aventure est interrompu
à nouveau et ce n’est qu’au milieu des années 2000 que Gary Mundy décide avec l’aide de son vieux camarade
bassiste Anthony Di Franco (Ax, Ethnic Acid, JFK, Skullflower etc.) de revenir à ces sources de bruitisme
électronique et sort à cette occasion un nouvel album «Valediction» sur le label anglais Second Layer.
Au fil des années, la musique de Ramleh n’a rien perdu en radicalité. Avec l’idée de n’offrir aucune prise à
la récupération commerciale, les symboles et imageries utilisés par Ramleh fonctionnent comme des tests
envers le public. Les signaux qu’ils envoient laissent entrevoir les comportements extrêmes de l’être humain.
Gary Mundy (voix / electronics) et Anthony di Franco (electronics / basse) amplifient l’obscurité et placent
l’auditeur dans une situation d’inconfort telle qu’il se voit forcé de réagir.
www.myspace.com/ramleh | youtube.com/watch?v=x6MIUm93giw | youtube.com/watch?v=MZrrCpKut2Q
CLUB MORAL (Belgique) Premier concert en France !
Club Moral est né en janvier 1981, peu de temps après que l’artiste Anne-Mie Van Kerckhoven (AMVK) ait
«découvert» Danny Devos (DDV) dans le Centre Culturel International d’Anvers où sa performance était
constituée d’un appel au public à le retrouver dans le lieu. C’est elle qui l’a découvert, endormi, une poignée
de somnifères dans la poche.
Club Moral fût conçu au départ comme un groupe de performance musicale mais également comme un lieu
ouvert à toutes les expérimentations artistiques. Avec ses performances intenses, la publication de la revue
Force Mental, l’édition limitée d’une série de K7 audio ainsi que la participation à diverses compilations cultes
(dont le fameux 33T «Für Ilse Koch» avec Nurse With Wound, Whitehouse, Aleister Crowley….)
Club Moral est rapidement devenue une figure emblématique de la scène power electronics / DIY / actioniste
flamande mais également internationale aux côtés de Throbbing Gristle et Industrial Records, Come
Organisation, Controlled bleeding etc…Hélas, comme beaucoup de groupes industriels amoraux
de l’époque, l’absence de tabous, l’anticonformisme et la radicalité de leur art ont été souvent sujet à des
malentendus de la part d’une certaine partie de leur public, les poussant à fermer , à la fin des années 80 , leur
espace de concerts / installations. …
AMVK s’est alors concentrée vers l’art informatique ainsi que sur sa vision approfondie du féminisme. DDV,
quant à lui, a continué les performances solo en étudiant les rapprochements entre les procédés psychologiques
et le mode opératoires des serial killers et ceux des artistes contemporains en pleine création radicale.
Ces derniers temps le duo s’est agrandit en accueillant Mauro Pawlowski (par ailleurs membre de DEUS) à
la batterie et Aldo Struyf à la basse. En novembre 2010 une exposition rétrospective « Club Moral rvstd » s’est tenue à l’Académie royale des beaux-arts d’Anvers présentant un grand nombre de documents rares
(affiches, tracts, K7, vinyles, photos, film documentaires….) illustrant les activités subversives de ce collectif
hors-normes.
www.clubmoral.com | www.youtube.com/watch?v=AUwhxgGQNWQ
ASTMA (Russie)
Astma est le nouveau projet free-rock post-industriel d’Alexei Borisov et d’Olga Nosova, percussions et
voix, connue pour participer au groupe moscovite de noise core MotherFathers. Borisov, quant à lui
est un personnage incontournable de l’underground russe, qu’il contribue à animer depuis le début des
années 80. Membre des projets NIGHT PROSPEKT, F.R.U.I.T.S. et VOLGA, il collabore régulièrement
avec KK Null, Jeffrey Surak, Leif Ellgren ou Anton NIKKILÄ avec qui il jouera en duo au festival
Présences Electroniques la semaine précédant sa participation à Sonic Protest.
www.zeromoon.com/?p=406 | www.youtube.com/watch?v=br4lnxK9MNE
vendredi 8 avril
Salle Olympe de Gouges 15, Rue Merlin 75011 Paris | tarif unique 12 € - 20h00
SIGHTINGS (Etats-Unis d’Amérique)
Originaire de Brooklyn, le groupe Sightings compte 7 albums studio à son actif sur des labels comme Load
Records, Ecstatic Peace, Jagjaguwar, Fusetron etc…Un véritable who’s who de l’underground US !
Avec une formation «classique» Guitare / Basse / Batterie et des influences avouées comme Birthday
Party, Einsturzende Neubauten, The Dead C ou encore Jesus Lizard, Sightings trouve le moyen de
déconstruire le Rock’n’Roll, atome par atome, pour en retirer un squelette détruit,obsédant et enrobé
d’une poussière bruitiste.
Aucun groupe issu de la vague noise américaine des années 2000 n’a réussi à créer, développer et
renouveler son propre style comme le trio New-Yorkais.
Un parcours tout simplement unique, sonique, excitant et passionnant !
www.myspace.com/sightings | www.youtube.com/watch?v=8qRfMnjgYwc
Wolfgang MÜLLER / Frieder BUTZMANN (Allemagne) Premier concert en France !
Engagé dans le milieu alternatif de Berlin-Ouest depuis plus de 30 ans,l’artiste musicien Wolfgang
Müller est né à Wolfsburg en 1957. Il s’est fait connaître à Berlin-Ouest dans les années 1980 à
travers son groupe art-punk, Die Tödliche Doris. Il partage aujourd’hui son temps entre Berlin et
Reykjavík, en Islande. Son univers artistique conceptuel très varié est souvent drôle, jubilatoire, bref,
« génialement dilettante », pour reprendre l’expression qu’il trouvera au début des années 80 pour
définir le nouveau courant musical qui se developpe alors à Berlin avec des groupes/artistes comme
Frieder Butzmann, Malaria, Einstürzende Neubauten et Die Tödliche Doris.
Parmis les nombreuses inovations singulières et subversives de son groupe, signalons la création du premier
disque dématérialisé au monde, « Die unsichtbare LP Nr. 5 » [Le 33-tours invisible n° 5], un disque dont la
musique n’apparaît que quand on joue simultanément les 2 autres albums « sechs »et « Unser Debüt » !!
En 1998, il demande à deux interprêtes de retranscrire la musique et les paroles du premier album de Die
Tödliche Doris en langage des signes. Cela donnera en 2006 l’édition du dvd «Gehörlose Musik/Deaf Music».
Les apparitions scènique de Wolfgang Müller sont relativement rares et toujours imprévisibles.
www.wolfgangmueller.net | www.die-toedliche-doris.de
www.myspace.com/wolfgangmueller | www.youtube.com/watch?v=IOPgy7zALSQ
Né en 1954, Frieder Butzmann est un des pères fondateurs de la musique expérimentale allemande. Cet artiste
dadaiste expérimente dès son enfance, au début des années 60, les collages sonores sur le magnétophone
Grunding de son père. Il fabrique ensuite ses propres instruments et pratique le saxophone et les claviers dans
différentes formations musicales. Avec l’arrivée du punk et de la musique industrielle, il devient naturellement
une figure importante et décallée de la scène allemande alternative du début des années 80 (la fameuse
Neue Deutsche Welle) aux côtés de Der Plan et autres D.A.F. Pour interprêter ses « chansons », il utilise
plus ou moins naïvement l’électronique, le piano , la voix ainsi que des sources sonores non identifiables. Pour
Butzmann, l’idée de base est toujours plus importante que sa réalisation technique. Ajourd’hui cet artiste
prolifique fait des concerts-performances, écrit des musiques de film, produit des disques, compose des
opéras à partir de sons trouvés dans la nature, écrit des livres et donne des lectures. Son dernier disque en
date est un 45T (édité par le label Belge Ultra Eczema) sur lequel il raconte la vie et les déboires d’un 45T!!!!
www.youtube.com/watch?v=PAy65M5WMB0 | www.youtube.com/watch?v=5WBPk3VCQC0
RADIKAL SATAN
(Argentine - France)
Dans l’univers fascinant du groupe franco-argentin Radikal Satan, on croise, à la lumière des matins vaudou,
les âmes errantes et hagardes de quelques spectres shamanisés qui déambulent aveuglément au son de
l’orchestre des morts en fête. Performance après performance, le groupe à l’instrumentation atypique
(guitare, accordéon, contrebasse etc…) destructure son cabaret surréaliste aux allures de tango démoniaque,
apocalyptique, expressioniste et halluciné. Passioné et urgent. Un monde dont on ne se remet jamais vraiment.
www.dailymotion.com/video/x3qkbw_radikal-satan_music
samedi 9 avril
Salle Olympe de Gouges 15, Rue Merlin 75011 Paris | tarif unique 14 € - 16h00
SCORPION VIOLENTE
(France)
En direct de Metz et dans la continuité de la collaboration engagée avec la Triple Alliance de l’Est
(A.H. Kraken à Sonic Protest 2008 restant un moment inoubliable pour beaucoup) : Scorpion Violente
débarque avec sa minimal-electro-body-music brutaliste.
Des synthés punk, une boite rythmes obsédante et une voix rageuse et possédée.
Mélodies distordues. Beats hypnotiques. Larsens analogiques. Danse, pied-tendre, danse !
www.youtube.com/watch?v=822eN9KXrUM | www.myspace.com/scorpionviolente
DESALVO (Royaume-Uni) Premier concert en France !
Emmené par P6, Phil Eaglesham de son vrai nom, infirmier psychiatrique à la ville et leader de feu
Stretchheads à la scène, Desalvo vient jouer pour la première fois en France, en direct de Glasgow. Avec
leur rock tranchant, incendiaire et vicéral, le quartet qui a signé chez Rock Action (le label de Mogwaï) nous
replonge dans le meilleur du rock indépendant des années 90, sans rien de passéiste et tout en puissance.
www.youtube.com/watch?v=UmVI9f2O2ZA | www.desalvo.co.uk/
Tom SMITH
(USA)
Irréductible iconoclaste américain Tom Smith a participé au légendaire Pussy Galore mais est surout le
fondateur et principal animateur du collectif To Live and Shave in LA. Expérience sonore sans précédent, To
Live and Shave in LA sculpte des tornades finement ciselées de sons contorsionnés où se combinent de la
parole désarticulée, celle de Tom Smith. Des personnalités comme Don Fleming, Andrew W.K., Weasel Walter
ou Thurston Moore ont participé à l’aventure mais cette fois c’est seul que Tom Smith se produira à Paris
www.toliveandshaveinla.com/tssolovocal.htm
GOZ MONGO ALLIANCE
(Suède) Premier concert en France !
Ces musiciens suédois vouent un véritable culte aux vielles machines analogiques, la façon dont elles
fonctionnent et / ou ne fonctionnent pas.
Ils réalise avec GMA, une mixture très réussie de musique industrielle old-school, d’avant-garde dadaiste à
la Nurse With Wound, de minimal électronique façon Cabaret Voltaire du début et de cold-funk mécanique
dans l’esprit des premiers Clock DVA. Goz Mongo Alliance explore le rythme et l’attitude industrielle funky
avec l’usage de boites à rythmes, de synthetizeurs , d’une basse et d’une guitare électrique. Leurs disques
sortent sur des labels pointus (Börft, VOD...) à des tirages confidentiels faits à la main la plus-part du temps.
www.myspace.com/gozmongoalliance | www.youtube.com/watch?v=rU31mKmfuEE
Lietterschpich (Israël) Premier concert en France !
Depuis 2003, Lietterschpich, véritable bigband doom-grind-noisecore, concacte le doom et dub, les mots
répugnants et les bruits obscènes dans des performances où se mêlent rituels primitifs et propagande
visuelle embarrassante…Constitué de vétérans des scènes post-punk, industrielles et électroniques
israéliennes, ils font figure d’OVNI dans leur pays où nul n’est prophète…quoique…
En 2007, Aquarius Records a épinglé la mention «Noise record of the year!» sur leur impeccable «I Cum
Blood in the Think Tank». Pas étonnant que leur musique soit usuellement recommandée aux fans de
Swans, Wolf Eyes,White Mice, Khanate, Mark Stewart ou Whitehouse.
http://www.youtube.com/watch?v=mFTGr389LmU | www.myspace.com/doomdub
LA PIEUVRE
(France)
Formée à Lille en 1999 par un collectif d’abord informel de musiciens improvisateurs désireux
d’expérimenter une forme originale de pratique collective, La Pieuvre fédère une scène complexe et
recèle de nombreux groupes aux effectifs plus réduits s’adonnant autant au rock et au jazz (dans leurs
ramifications les plus free) qu’à la musique contemporaine, électronique ou sur bandes... Cette grande
formation s’inscrit non seulement dans le champ de la musique improvisée européenne en orchestre
mais aussi dans la mouvance de la conduction telle qu’a pu, par exemple,la formaliser Butch Morris (ce
dernier ne constituant cependant, dans le cas présent, ni une référence ni un point de départ connu ou
revendiqué) ; la musique s’y façonne dans l’instant, se révélant au fur et à mesure qu’elle se fait, sculptée
par les signes qu’Olivier Benoit (au demeurant guitariste que l’on écoutera en solo le lendemain dans
Sonic Protest ) adresse à l’organisme vivant qui lui fait face. Gestes, regards, mouvements et mimiques :
tous les moyens corporels concourent à cette transmission. Le choix de l’interactivité – qui implique
précision et latitude, interprétation et altération, allers et retours d’informations – se voit doublé d’une
autonomie et d’une responsabilité individuelles qui confèrent toute sa richesse à l’univers déployé et qui
font de cet ensemble singulier un espace de recherche bien davantage qu’un orchestre d’improvisation
dirigée. Olivier Benoit, le “cerveau” de ce poulpe multisonore, a développé avec chaque membre un art de
communiquer original, permettant de faire corps avec eux pour une“inter-(ré)activité” des plus précises
entre le geste et le son, entre le son et le geste : une forme se crée, inventée à tous ses degrés, et où
convergent les mouvements à l’énergie ductile qui la réalisent : œuvre ouverte, continueet musique unique.
A Sonic Protest, ils joueront ELLIPSE, une pièce créée en 2007.
www.myspace.com/pieuvre | http://crimeasso.free.fr/spip.php?article290
dimanche 10 avril
Les Voûtes 19, rue des Frigos 75013 Paris | tarif unique 14 € - 16h00
Charles PENNEQUIN + GLU (France) World Première !
Né en 1965 à Cambrai (Nord) Remarquable lecteur de ses textes, il apparaît souvent comme l’un des
meilleurs poètes de la nouvelle génération, l’un des plus attachants en tout cas. L’un des plus généreux
également, capable d’un réel et rare intérêt pour les livres des autres, aînés ou pairs. Charles Pennequin
a été « découvert » par Christian Prigent qu’il découvrait lui-même comme écrivain et dont les essais l’ont
guidé dans ses lectures passionnées. La poésie de Pennequin est « essentiellement bête », (comme disait
Baudelaire à propos de la grande poésie), dotée d’une étonnante force d’imprégnation de l’esprit du lecteur
et de déstabilisation des images comme des phrases qui circulent dans l’actuel.
Sous ses faux airs de groupe punk, Glu s’est créé un univers et une démarche vraiment uniques, qui exclut
toute comparaisons et références (à quoi d’autre qu’à elle-même la poésie d’Antonin Artaud peut-elle être
comparée). Deux guitares entre noise lofi et riffs enfouis et obsédants, registre strictement aigu/médium
et un déclameur/chanteur calme et ensorcelé, aux textes simples droits et troublants, d’une poésie inédite.
Formation mythique (et confidentielle bien sûr...) du Sud-Ouest, les Glu persistent et creusent une voie
monomaniaque vers l’expression de la douleur psychosociale, d’où émerge au final une beauté de crépuscule,
une grande beauté qui soulage, nécessité qui invite à la lucidité et au dépouillement.
La rencontre enter ces deux univers torturés d’une certaine diagonale française (Ronchin/Bordeaux) se fera
à Paris, aux Voûtes, lors de la dernière journée de Sonic Protest 2011.
www.charles_pennequin.20six.fr | www.myspace.com/glubrut | www.youtube.com/watch?v=7djXOoy96XU
DANIELLE LEMAIRE (Pays-Bas) Premier concert en France !
Danielle Lemaire est une artiste multimedia rêveuse... Elle fabrique des miniatures musicales
mystérieuses ainsi que des chansons ludiques qui relatent des expériences personelles dans son
rapport au monde extérieur. Chaque performance est unique. En véritable “one-woman band”, elle
chante tout en dirigeant un orchestre constitué d’instruments accoustiques (pour la pluspart d’origine
asatique), de jouets musicaux, de boites à musiques, de bidouille electronique et de films video.
Entre ballade méditative (on pense entre autres à Nico) et collage surréaliste.
www.cafesonore.radio6.nl | www.tinyurl.com/4k8toya | http://home.claranet.nl/users/jada/
raionbashi & kutzkelina (Allemagne)
Le duo Raionbashi & Kutzkelina vient de Berlin.
Raionbashi, c’est Daniel Löwenbrück. Il expérimente, compose et décompose la voix et le bruit
depuis 1999. Il s’occupe également de Tochnit-Aleph, sans doute le label le plus aventureux et
extrémiste en Europe concernant le monde vocal, poétique et harsh noise. Il fait partie du fameux
Schimpfluch-Gruppe avec Dave Phillips et Rudof Eb.er.
Mme Kutzke, Kutzkelina, accompagne Mr Löwenbrück à la vie comme à la scène où sa voix
fantastique et fantasque (elle pratique, entre autre, le yodel) apporte un contre point parfait aux
atmosphères sonores inquiétantes développées par Raionbashi.
www.youtube.com/watch?v=EewVSYFQmP8&feature=related | www.tochnit-aleph.com/
K-BRANDING (Belgique)
K-Branding est un combo Belge originaire de Bruxelles formé début 2004.
Leur rock expérimental emprunte au free-jazz des années 60, à l’hypnose freak-out des années 70, au
punk- hardcore des années 80, à la noise des années 90, à la musique néo-brutale des années 2000 et
au voodoo post-modern des années 3000!!!!!!
Ils partagent régulièrement des scènes survoltées aux côtés de AIDS Wolf, Cougars, An Albatross, Mono,
The Locust, Todd, Pelican, Part Chimp, Crippled Black Phoenix, Le Singe Blanc, Zu, Black Engine, Chinese
Stars, Les Georges Leningrad, etc…
www.myspace.com/kbranding
SUN STABBED (France)
Sun Stabbed (Pierre Faure : guitare électrique, delay, objets et Thierry Monnier : guitare électrique,
objets). Un nom qui leur vient d’un disque des australiens Dead C et une musique qui tout en évoluant dans
les marécages très fréquentés du boucan sauce Néozélandaise (genre premiers Corpus Hermeticum) s’en
distingue par une discrète originalité - de la douceur. Sun Stabbed développe des ambiances électriques,
abrasivess aussi, oniriques sans niaiseries, quelques fois décontractées mais le plus souvent tendues, brut et
lo-fi.
Leur musique se mêle souvent avec l’environnement ou inversement. De l’ambient drone à la guitare préparée.
www.myspace.com/sunstabbed
Olivier BENOIT (France)
Guitariste, compositeur chef d’orchestre et improvisateur né en 1969, Olivier Benoit investit aussi bien
les champs de l’improvisation libre, de la musique expérimentale que ceux du jazz ou de la musique
contemporaine et électronique. Il participe ainsi à des projets mêlant différentes disciplines : avec le
chorégraphe David Flahaut, Karol Armitage (2001), la trapéziste Clémence Coconnier, avec Charlotte
Lanselle (installations plastiques),
Il joue solo, en duo, compte plusieurs formations au sein du Crime (Optronic, Electropus, IMAO, la
pieuvre) et de Circum : Happy House, Circum Grand Orchestra, Hué (avec des musiciens vietnamiens)...,
joue avec de nombreux musiciens : Christophe Marguet, Régis Huby, Bruno Chevillon, Sophie Agnel,
Jean- Luc Guionnet, Joëlle Léandre (Figures Erotiques , quintet avec Simon Goubert, Jean-Luc Capozzo,
trio avec Carlos Zingaro), Edward Perraud, Philippe Deschepper, Jacques Mahieux, Michel Doneda...
Il a collaboré avec l ‘ensemble Ars Nova pour un opéra contemporain dirigé par Philippe Nahon. Il joue
dans de nombreux festivals et scènes en France et à l’étranger.
Pendant Sonic Protest 2011, nous aurons l’occasion d’écouter deux aspects preque antithétiques de
son travail : direction de l’orchestre La Pieuvre et solo.
http://obenoitmusic.free.fr/

Documents pareils