Essais cliniques : cancers de la prostate

Commentaires

Transcription

Essais cliniques : cancers de la prostate
Essais cliniques : cancers de la prostate
Sommaire des protocoles
Cancer de la prostate
PRRAP – Protocole de rattrapage par radiothérapie
après prostatectomie.
Page
2
Etude randomisée multicentrique comparant l’efficacité
d’une
hormonothérapie
courte
par
Zoladex
concomitante à une radiothérapie versus une
radiothérapie exclusive, dans le traitement de
rattrapage des rechutes biologiques de cancer de la
prostate après chirurgie.
Cancer de la prostate non
métastatique
Etude randomisée multicentrique comparant l’efficacité
d’une hormonothérapie courte préalable et concomitante
à une radiothérapie conformationnelle exclusive à visée
curative pour cancer localisé à la prostate de pronostic
intermédiaire
Métastases osseuses chez
des homes atteints d’un
cancer de la prostate
hormono-résistant
Etude multicentrique, randomisée, en double aveugle,
comparant le denosumab à l’acide zolédronique
(Zométa) dans le traitement des métastases osseuses
chez des hommes atteints d’un cancer de la prostate
hormono-résistant
Metastatic HormoneRefractory Prostate
Cancer With Pain
A Phase 3 Randomized, Open-Label Study of Doxcetaxel
in Combination with CG1940 and CG8711 versus
Docetaxel and Prednisone in Taxane-Naïve Patients with
Metastatic Hormone-Refractory Prostate Cancer With
Pain
4
5
7
ANNUAIRE REGIONAL DES ESSAIS CLINIQUES
DANS LE DOMAINE DE LA CANCEROLOGIE EN POITOU-CHARENTES
MAJ : Janvier 2008
Pathologie
Titre du protocole
Cancer de la prostate
PRRAP – Protocole de rattrapage par radiothérapie après prostatectomie.
Etude randomisée multicentrique comparant l’efficacité d’une
hormonothérapie courte par Zoladex concomitante à une radiothérapie
versus une radiothérapie exclusive, dans le traitement de rattrapage des
rechutes biologiques de cancer de la prostate après chirurgie.
Ouvert aux inclusions
Oui
Phase
III
Randomisé
Oui
Pharmacocinétique
Non
Promoteur
Investigateur
FNLCC
Dr Stéphane GUERIF – Oncologie Radiothérapique – CHU de Poitiers
Contact : 05 49 44 45 38
Objectif principal
Critères d’inclusion
Comparer l’efficacité de l’association hormonothérapie courte par
Zoladex (6 mois) + radiothérapie de la loge prostatique (+/-) pelvis) à
une radiothérapie seule de la loge prostatique (+/- pelvis) sur la survie
sans progression biologique et/ou clinique, dans le traitement de la
rechute biologique de cancer de la prostate traité chirurgicalement.
Critères d’inclusion :
1.
Patient âgé de 18 ans ou plus.
2. Patient porteur d’un adénocarcinome de prostate localisé (pT2,
pT3, ou pT4 par atteinte du col vésical) traité par chirurgie
exclusive.
3. Patient pN0 ou pNx (curage ganglionnaire au moment de la
prostatectomie négatif ou absence de curage ganglionnaire).
4. Patient sans aucun signe clinique de maladie évolutive (la réalisation
d’une scintigraphie osseuse et d’un scanner pelvien est optionnelle).
5. Performance Status ECOG ≤ 1.
6. Espérance de vie ≥ 10 ans.
7. Taux de PSA ≤ 0,1 ng/mL après la prostatectomie.
8. Augmentation du taux de PSA avant l’inclusion authentifiée sur
trois dosages successifs, effectués dans le même laboratoire, à
deux mois d’intervalle minimum (nadir suivi de deux autres dosages
progressifs).
9. Taux de PSA ≥ 0,2 et < 2 ng/mL à la date d’inclusion.
10. Délai de 6 mois minimum entre la chirurgie et la récidive biologique.
11. Consentement éclairé signé.
Critères de non inclusion
Critères de non inclusion :
1. Cancer de prostate d’histologie autre qu’adénocarcinome.
2. Patient pN1 (envahissement ganglionnaire prouvé histologiquement
lors du curage initial).
3. Castration chirurgicale ou chimique.
4. Traitement antérieur par hormonothérapie.
5. Antécédents d’un autre cancer invasif dans les 5 ans précédant
l’inclusion (à l'exception
d’un carcinome cutané baso-cellulaire traité).
6. Antécédents de radiothérapie pelvienne.
7. Adénome hypophysaire connu.
8. Hypertension artérielle grave non contrôlée par un traitement
adapté (≥ 160 mm Hg en systolique et/ou ≥ 90 mm Hg en
diastolique).
9. Traitement antinéoplasique en cours.
10. Personnes privées de liberté ou sous tutelle.
11. Impossibilité de se soumettre au suivi médical de l'essai pour des
raisons géographiques, sociales ou psychiques
3
ANNUAIRE REGIONAL DES ESSAIS CLINIQUES
DANS LE DOMAINE DE LA CANCEROLOGIE EN POITOU-CHARENTES
MAJ : Janvier 2008
Pathologie
Titre du protocole
Cancer de la prostate non métastatique
Etude randomisée multicentrique comparant l’efficacité d’une
hormonothérapie courte préalable et concomitante à une radiothérapie
conformationnelle exclusive à visée curative pour cancer localisé à la
prostate de pronostic intermédiaire.
Ouvert aux inclusions
Oui
Phase
III
Randomisé
Oui
Pharmacocinétique
Non
Promoteur
Investigateur
FNLCC
Dr Stéphane GUERIF – Oncologie Radiothérapique – CHU de Poitiers
Contact : 05 49 44 45 38
Objectif principal
Tester l’intérêt d’une hormonothérapie courte par blocage androgénique
complet de 4 mois chez des patients recevant une radiothérapie externe
à la dose de 80 Gy.
Pour cela, on comparera la probabilité de survie en rémission clinique ou
biologique à 5 ans dans les 2 groupes de traitement :
-
traitement 1 : radiothérapie exclusive
- traitement 2 : radiothérapie + hormonothérapie préalable et
concomitante
Critères d’inclusion
Cancer de prostate prouvé histologiquement.
Absence de métastase (MO) (radiographie thoracique et scintigraphie
osseuse normales).
Absence d’envahissement ganglionnaire (N0 ou N-) (curage si risque ≥ 10%
selon Partin)
PSA < 30 ng/ml pour une normale à 4 ng/ml.
Stade clinique T2a à T3a inclus, ou T1b-T1c si PSA ≥ 10 pour une normale
à 4 ng/ml ou T1b-T1c si Gelason ≥ 7.
Age inférieur à 75 ans.
Espérance de vie ≥ 10 ans.
ECOG = 0 ou 1
Signature du document de consentement éclairé par le patient
Critères de non inclusion
Antécédent de cancer invasif.
Biopsie positive d’une vésicule séminale.
PSA ≥ 30 ng/ml à 2 prélèvements successifs.
Antécédent de radiothérapie pelvienne.
Antécédent de prostatectomie radicale.
Hormonothérapie antérieure ou castration
Patient sous traitement anti-coagulant ou patients atteints de troubles
de la coagulation contre-indiquant les injections intra-musculaires.
Patients atteints d’insuffisance hépato-cellulaire.
ANNUAIRE REGIONAL DES ESSAIS CLINIQUES
DANS LE DOMAINE DE LA CANCEROLOGIE EN POITOU-CHARENTES
MAJ : Janvier 2008
Pathologie
Métastases osseuses chez des homes atteints d’un cancer de la
prostate hormono-résistant
Titre du protocole
Etude multicentrique, randomisée, en double aveugle, comparant le
denosumab à l’acide zolédronique (Zométa) dans le traitement des
métastases osseuses chez des hommes atteints d’un cancer de la prostate
hormono-résistant
Ouvert aux inclusions
Oui
Phase
III
Randomisé
Oui
Pharmacocinétique
Oui
Protocole disponible
Oui
Promoteur
Investigateur
Laboratoire AMGEN
Pr Jean Marc TOURANI – Oncologie Médicale – CHU de Poitiers
Contact : 05 49 44 45 38
Objectif principal
Déterminer si le denosumab est non inférieur à l’acide zolédronique
(Zométa) en termes de première survenue, au cours de l’étude, d’une
complication osseuse (ou SRE pour skeletal-related event) chez l’homme
présentant un cancer de la prostate hormonorésistant avec métastases
osseuses
Critères d’inclusion
Hommes âgés de ≥ 18 ans atteint d’un cancer de la prostate confirmé au plan
histologique
Présence actuelle ou antérieure d’au moins 1 métastase osseuse objectivée
par des clichés radiographiques (à savoir, rayons X, tomodensitométrie
[TDM] ou imagerie par résonance magnétique [IRM])
Echec documenté d’au moins un schéma d’hormonothérapie objectivé par une
élévation du taux de PSA (à savoir, à travers 3 déterminations
consécutives espacées chacune d’un intervalle minimum de 2 semaines ; la
3ème évaluation doit être ≥ 0,4 ng/ml et être pratiquée dans un délai de 8
semaines maximum avant la phase de randomisation)
Taux sérique de testostérone < 50 ng/dl, dû soit à une castration
chirurgicale soit à une castration chimique
Indice de performance ECOG (pour Eastern Cooperative Oncology Group
[groupe coopératif d’oncologie]) de 0, 1 ou 2
Fonction organique adéquate définie par les critères suivants :
. aspartate aminotransférase (ASAT) ≤ 5 x LSN
. alanine aminotransférase (ALAT) ≤ 5 x LSN
. bilirubine totale ≤ 2 x LSN
. clairance de la créatinine (formule de Cockcroft-Gault) ≥ 30 ml/min
. taux sérique de calcium ajusté en fonction de l’albumine
≥ 2,0 mmol/l (8,0 mg/dl) et ≤ 2,9 mmol/l (11,5 mg/dl)
5
Avant que toute procédure spécifique de l’étude ne soit réalisée, il convient
d’obtenir le consentement éclairé écrit approprié
Critères de non inclusion
Administration IV actuelle ou antérieure de biphosphonate, quelle qu’en soit
la raison
Administration per os actuelle ou antérieure de biphosphonate pour le
traitement de métastases osseuses
Radiothérapie ou chirurgie osseuse planifiée
Administration antérieure de denosumab
Présence connue de métastases cérébrales
Espérance de vie inférieure à 6 mois
Antécédent ou présence actuelle objectivée d’ostéonécrose/ostéomyélite de
la mâchoire
•
•
état dentaire ou maxillaire actif nécessitant une chirurgie buccale
chirurgie dentaire/buccale non guérie
•
procédure(s) dentaire(s) invasive(s) planifiée(s) pendant la période de
l’étude
Présence objectivée de l’un des états pathologiques suivants via le rapport
spontané du patient ou via l’examen du dossier médical :
• antécédent connu d’une seconde tumeur maligne au cours des 3 dernières
années, exception faite du carcinome basocellulaire
• infection connue au virus de l’immunodéficience humaine (VIH)
• infection active par le virus de l’hépatite B ou de l’hépatite C
Tout trouble qui, selon le jugement de l’investigateur, serait susceptible
d’empêcher le patient d’aller au terme de l’étude ou susceptible
d’interférer avec l’interprétation des résultats de l’étude
Un délai de trente jours ou moins écoulé après avoir reçu un médicament ou
un dispositif à l’étude (à savoir, n’ayant pas encore d’autorisation de mise
sur le marché) dans le cadre d’un autre essai clinique
Tout patient en âge de procréer qui refusera d’avoir recours à une méthode
de contraception efficace (telle que définie par l’investigateur ou son
représentant)
Sensibilité connue à l’un des médicaments devant être administrés au cours
de l’étude (p. ex., acide zolédronique, produits dérivés de mammifères,
calcium ou vitamine D)
6
ANNUAIRE REGIONAL DES ESSAIS CLINIQUES
DANS LE DOMAINE DE LA CANCEROLOGIE EN POITOU-CHARENTES
MAJ : Janvier 2008
Pathologie
Titre du protocole
Metastatic Hormone-Refractory Prostate Cancer With Pain
A Phase 3 Randomized, Open-Label Study of Doxcetaxel in Combination with
CG1940 and CG8711 versus Docetaxel and Prednisone in Taxane-Naïve Patients
with Metastatic Hormone-Refractory Prostate Cancer With Pain
Ouvert aux inclusions
Oui
Phase
III
Randomisé
Oui
Pharmacocinétique
Non
Promoteur
Investigateur
CELL GENESYS
Pr Jean Marc TOURANI – Oncologie Médicale – CHU de Poitiers
Contact : 05 49 44 45 38
Objectif principal
Critères d’inclusion
The primary objective of this study is to compare the duration of survival
between the two treatment arms.
3. PATIENT SELECTION
3.1 Inclusion Criteria
3.1.1 Confirmed diagnosis of or clinical history consistent with
adenocarcinoma of the prostate
3.1.2 Males greater than 18 years of age
3.1.3 Patients taking any Level 3 pain medication at any dose with any frequency.
Patients taking Level 2 pain medication for cancer related pain, confirmed by
investigator assessment. In order to assess the source of pain and the pain
medication level (see Appendix E), the investigator should review the patients
completed assessment(s) of pain, perform a complete medical history, including
current medications and physical examination, and review results from bone and CT
scans.
3.1.4 Metastatic prostate cancer deemed to be unresponsive or refractory to
hormone therapy (after discontinuation of anti-androgen therapy) as determined by
one of the following:
Progressive measurable disease on CT scan or MRI as assessed using un-modified
RECIST guidelines.
Progressive non-measurable disease as defined by the appearance of one or more
new lesions on bone scan.
PSA progression, as defined by two consecutive rising PSA values obtained at least
2 weeks apart, and both obtained at least 4 weeks after discontinuation of any
other anti-androgen therapy. The second PSA value must be 5.0 g/mL.
3.1.5 Detectable metastases by bone scan, CT scan or MRI.
3.1.6 Testosterone < 50 ng/dL (1.73 nmol/L). Must have had orchiectomy or is
currently receiving an LHRH agonist/antagonist
3.1.7 WBC > 3,000 cells/mm3, ANC > 1,500 cells/mm3, hemoglobin > 9 g/dL (5.6
mmol/L), and platelets > 100,000 cells/mm3
3.1.8 Serum creatinine < 2.0 mg/dL (177 µmol/L)
3.1.9 Total or direct bilirubin < the upper limit of normal
3.1.10 AST or ALT 1.5 times the upper limit of normal concomitant with alkaline
phosphatase 2.5 times the upper limit of normal.
3.1.11 CD4+ lymphocytes > 200 cells/mm3
3.1.12 ECOG performance status 2 (performance status of 3 is allowed
if due to bone pain)
3.1.13 Life expectancy of at least 6 months
3.1.14 If sexually active, willing to use barrier contraception during study
drug treatment
3.1.15 The ability to understand and the willingness to sign a written
informed consent
Critères de non inclusion
3.2 Exclusion Criteria
3.2.1 Transitional cell, small cell, neuroendocrine, or squamous cell prostate cancer
3.2.2 Clinical evidence of brain metastases or history of brain metastases
3.2.3 Third space fluid accumulation, such as ascites or symptomatic pleural
effusion
3.2.4 Clinically significant active infection or uncontrolled medical condition
considered high-risk for docetaxel, corticosteroids or investigational new drug
treatment
3.2.5 Prior gene therapy or cancer vaccine for prostate cancer
3.2.6 More than one prior systemic chemotherapy regimen, or any taxane
chemotherapy. Patients must have completed chemotherapy at least 4 weeks prior
to randomization and have recovered from all side effects.
3.2.7 Radiation therapy within 4 weeks of randomization. Prior radiation must have
been to less than 30% of the bone marrow and patient has recovered from all side
effects. Prior use of samarium is acceptable; patients cannot have received
strontium
3.2.8 Surgery within 4 weeks of randomization. Must have recovered from all side
effects.
3.2.9 Flutamide (Eulexin) within 4 weeks of randomization.
3.2.10 Finasteride (Proscar), bicalutamide (Casodex), nilutamide
(Nilandrone), within 6 weeks of randomization.
3.2.11 Biologic therapy within 4 weeks of randomization
3.2.12 Systemic corticosteroid use within 4 weeks of randomization
3.2.13 History of myocardial infarction or cerebrovascular accident
(CVA) within 6 months of randomization
3.2.14 Thrombotic event requiring anti-coagulation therapy within 4 weeks of
randomization
3.2.15 History of autoimmune disease such as systemic lupus erythematosus,
sarcoidosis, rheumatoid arthritis, glomerulonephritis, or vasculitis that was
previously treated with cytotoxic agents or systemic steroids
3.2.16 History of another malignancy, except for the following: adequately treated
basal cell or squamous cell skin cancer, superficial bladder cancer, adequately
treated Stage 1 or 2 cancer
Protocol G-0034 Synopsis CONFIDENTIAL March 30, 2005
FINAL 9
currently in complete remission or any other cancer that has been
in complete remission for at least 5 years
3.2.17 Known hypersensitivity to GM-CSF or to any of the other components of
CG1940 and CG8711, which include fetal bovine serum (FBS), DMSO and pentastarch
and may include small amounts of dextran sulfate, porcine trypsin and DNase
3.2.18 Known hypersensitivity to docetaxel or to other drugs formulated
with polysorbate 80
3.2.19 Known hypersensitivity to prednisone
3.2.20 Previously randomized in this study or CGI protocol G-0029, but
never received any study drug.
8

Documents pareils

Hormonothérapie Cancer de la prostate Hormonothérapie Cancer

Hormonothérapie Cancer de la prostate Hormonothérapie Cancer Cancer de la prostate Le cancer de la prostate, est avec le cancer du sein, l’une des premières tumeurs où l’intérêt du traitement médical est connu depuis plusieurs décennies: Charles Brenton Hugg...

Plus en détail

Cancer de prostate disséminé ou métastatique - (UCP ONCO

Cancer de prostate disséminé ou métastatique - (UCP ONCO 6- Non streoidal antiandrogen monotherapy compared with luteising hormonereleasing hormone agonists or surgical castration monotherapy for advanced cancer (Review) Kunath F, Grobe HR, Rücker G, Mot...

Plus en détail