revêtements de cuisine

Commentaires

Transcription

revêtements de cuisine
Intérieur
Les revêtements de sols et les cloisons sont, il est vrai, soumis à certaines normes:
hygiéniques, mécaniques, sécurisantes et ainsi de suite. Une ancienne cuisine,
obsolète, subira des aménagements importants, si elle ne répond plus aux exigences du législateur. Dans le cas d’une nouvelle construction, spécifique aux fonctions de bouche, le maître d’œuvre étudiera les différentes solutions conformes qui
s’adressent à lui. Il est vrai qu’il est plus facile de construire que de transformer.
D’abord, parce que tout doit être démoli avant reconstruction. Ensuite, la cuisine
existante est paralysée pendant la durée des travaux et qu’une solution de remplacement doit, temporairement, être recherchée.
Un choix pertinent de ses
revêtements de cuisine
Isocab
Le législateur oblige les cuisines collectives à respecter la séparation des différentes
zones de production entre-elles – froide,
chaude – et, ensuite, celle des autres locaux
annexes (réserves, ordures, etc.). Donc, l’installation d’un système de cloisonnement. En
outre, elle doit répondre aux différentes exigences hygiéniques. La législation du travail
ajoute, que les revêtements des sols seront
sécurisés – antidérapants -, pour limiter le
nombre de sinistres. Cependant, chaque cuisine est un cas particulier. On y trouve des
Auteur: Robert Petit
carrelages, de la résine et, dans une moindre
mesure, des sols souples. Voyons ce qu’en
pensent les cuisinistes…
Séparation/délimitation des locaux
La séparation des locaux dans un espace
vide et neuf est aisée. Elle est moins évidente dans une rénovation, parce qu’il est
nécessaire de réaménager les locaux existants. Ou de redistribuer les affectations
spécifiques, en supprimant des murs et en
redessinant les limites des nouveaux locaux.
Le ciment, la brique et la truelle sont,
aujourd’hui, superflus. En effet, les ‘nouveaux murs’ seront reconstruits en cloisons
(agroalimentaires), qui répondent aux exigences du législateur. Les anciennes séparations éventuellement utilisées seront recou-
30
Catering - novembre 2008
vertes des mêmes panneaux. Retenons que
les matériaux à base de plâtre ou de bois sont
interdits. Ces panneaux sandwich sont souvent en mousse polyuréthane avec des parements en taule stratifiée.
Nous avons choisi, entre autres, CPK où
selon Jacques Van Hoestenberghe, « Tout d’abord, ces panneaux sandwich sont lisses,
lavables, imputrescibles et imperméables.
Lisses et imperméables pour permettre un
entretien aisé et éviter toute contamination
microbienne. Dans le cas de nouvelles installations, il est évidemment facile de délimiter
les différentes parties de la cuisine. S’il s’agit
d’un remodeling, il est préférable d’abattre
les murs existants pour les remplacer par ce
matériau spécifique. Ceux-ci seront assortis
de buttoirs, installés à hauteur de chariot,
pour éviter les coups dans la structure. Nous
utilisons régulièrement les panneaux Isocab,
qui sont accessibles en quatre épaisseurs – 6,
8, 10 et 14 cm – et de 2,10 de hauteur, mais
qui peuvent atteindre 2,40 m. Pourquoi 2,40
m? Pour combler le vide entre le faux plafond du bâtiment et le celui du nouveau
module intérieur (poussière). Une plinthe de
finition supprime le joint mur/sol. Celle-ci
pourra être plus haute et plus épaisse, pour
absorber les chocs ». En effet, de nombreux
responsables de cuisines se plaignent de la
mauvaise résistance aux chocs, si des précautions n’ont pas été prises.
Il est important de prévoir un volume
suffisant dans la répartition des espaces,
pour l’installation des chambres froides positives et négatives. « Nous conseillons de
Revêtements de cuisine
choisir une largeur de 2,20 m, la longueur
étant fonction des besoins de stockage. En
effet, comme la porte mesure 0,95 m de large
et les étagères de rangement des gastronormes
0,60 m de profondeur, l’excédent minimum
d’espace suffit pour garantir une place suffisante de jeu entre mur/porte et rayonnage. Le
volume à refroidir est, ainsi, réduit et permet
une économie d’énergie. L’évaporateur sera,
pour la même raison, installé au-dessus de la
porte, toujours pour éviter une perte de place
et garantir un flux parfait ».
En effet, le calcul est simple: 2 murs x 0,60
m + porte 0.95 m = 2,15 m. Comme la largeur
totale de la cellule est 2,20 m, il restera 5 cm
d’espace disponible, à répartir de part et d’autre de la porte.
Trois cuisines d’hôpitaux
Dans trois de nos précédentes éditions
nous avions détaillé les cuisines de
l’Universitair Ziekenhuis Antwerpen (UZA), de l’
AZ VUB (Bruxelles) et du ZOL (Ziekenhuis Oost
Limburg). Ces trois hôpitaux ont choisi d’installer les cloisons (rigides) de l’entreprise
Alcomel à Tessenderlo. La structure externe est constituée de
panneaux Resopal en stratifié
massif (volkern), dont les joints
sont en résine ‘thermoducissable’ à deux composantes. Ce
système garantit une étanchéité
totale, qui résiste à l’eau bouillante, aux agents chimiques et
aux chocs. Donc, un nettoyage
intensif à l’eau et aux détergents, sans provoquer des infiltrations. La structure entière antibactérienne
garantit, ainsi, une sécurité optimale. Bien que
les trois cliniques aient choisi le blanc, il est
possible d’obtenir d’autres couleurs. Précisons
que, Resopal a développé Resopal® +
Hypercare® - un laminé antibactérien -, en
collaboration avec l’entreprise autrichienne
AMI. Ce produit empêche l’implantation et la
prolifération des microorganismes et est parfaitement requis pour les cliniques, les cuisines
de restauration collective, les sanitaires, etc.
L’intérieur du panneau sandwiche est constitué
d’un nid d’abeille en aluminium, qui répond
4M-Europe / Radisson Cuisine
aux normes européennes de résistance au feu
et à la norme MO. L’épaisseur totale de la cloison est de 5 cm.
Cuisine collective
d’un centre de loisirs
Le plus important bowling – de 36 pistes –
du Benelux a été édifié dans le hall des sports
Bowling Stones à Wemmel, sur l’ancien site des
Tabacs Saint-Michel. L’importante fréquenta-
Catering - novembre 2008
31
Revêtements de cuisine
Isocell / Dagard
tion de ce lieu de loisir nécessitait une cuisine
collective. D’autant plus que l’exploitant dispose aussi d’un restaurant, d’un business center, d’une salle de fêtes, de quatre salles de réunion, d’une brasserie
et d’un lounge.
L’installation des panneaux a été confiée à
Maes Inox à Harelbeke. Celui-ci a choisi l’entreprise Isosell à Waregem, qui est l’importateur exclusif des panneaux Dagard (F).
les MRSA ou hospitalières. Cette peinture
seule ne peut pas résoudre seule la problématique des bactéries nocives. Elle fait
partie d’un plan d’hygiène intégral cadrant dans une approche préventive
totale. D’autres mesures restent indispensables, comme une hygiène des mains
irréprochable et l’utilisation de matériaux
et de produits de nettoyage antibactériens. SigmaCare Immun freine le développement des bactéries pathogènes sur
les murs et cloisons grâce à la technologie de l’argent. Après l’application, l’esResinit
pace peut immédiatement être réoccupé
(inodore). Le produit est, aussi, très résiSelon Katia Deprez, notre interlocuteur stant aux moisissures, imperméable à la vapeur
Isosell, « Le panneau LF, avec son âme en laine et non toxique pour la qualité de l’air dans la
de roche haute densité, et son profil à recou- pièce traitée. Ce coating est, de plus, disponible
vrement, est incombustible. Ses différentes en plusieurs couleurs.
La structure du sol doit être imperméable, résister à l’agression des
produits, à la chaleur, aux chutes d’objets et être antidérapant.
épaisseurs permettent la construction de bâtiments neufs, l’aménagement de locaux existants, ou la réalisation de bardage isolant. Ses
épaisseurs de 60 à 160 mm sont utilisées pour
la réalisation de cloisons isothermes ou de plafonds porteurs en température positive.
L’épaisseur des panneaux est choisie en fonction des températures souhaitées pour les
zones de travail ou de stockage. Les jonctions
arrondies en angles rentrants, les finitions
affleurantes, sans vis apparentes, assurent l’hygiène, l’esthétique et facilitent le nettoyage ».
En version standard, ce revêtement est une
tôle d’acier galvanisé, recouverte d’une laque
polyester, couleur Blanc Rocaille ou Blanc
Banquise, légèrement nervurée (0.6 mm).
D’autres revêtements sont proposés pour des
ambiances particulières – forte hygrométrie,
nettoyage intensif … -. Tous les panneaux sont
recouverts d’un film de protection à enlever
après montage. L’intérieur est constitué d’une
souche isolante en laine de roche de haute
densité, collée entre deux parements en tôle
d’acier, à l’aide d’une colle polyuréthane bi
composant, polymérisée sous presse.
Coating pour murs et
panneaux
SigmaCare Immun contribue à la prévention des bactéries humaines pathogènes, dont
32
Catering - novembre 2008
Toujours à propos de Sigma, SigmaCare
Fungi Matt est une peinture pour murs et plafonds qui convient particulièrement dans les
environnements sujets aux moisissures et aux
algues. Il s’agit d’un produit parfaitement
conçu pour le secteur alimentaire. Ce coating a
été testé et certifié par le centre de recherche
Acima et ISEGA lui a remis une attestation de
conformité, relative au secteur alimentaire. Il
est, aussi, disponible en blanc et en plusieurs
couleurs pastel.
Conseils pour les sols
Lors de la pose d’un sol, il est conseillé de
bien se documenter sur les différents types de
matériaux. La structure doit être imperméable,
résister à l’agression des produits, à la chaleur,
aux chutes d’objets et être antidérapant. A l’instar des joints aménagés entre les carrelages
muraux, ceux des sols sont des zones de rétention d’eau et de microbes. A moins que les
joints ne soient enduits d’un coating antibactérien ou que le ciment de rejointoiement
soit adapté. De plus, les carrelages antidérapants doivent présenter des aspérités, ce qui
n’est pas toujours le cas dans les anciennes cuisines. Notons que, ce type de revêtement n’est
pas un modèle d’isolation acoustique (résonance). D’autres solutions permettent de respecter
scrupuleusement les règles hygiéniques, mais
Revêtements de cuisine
aussi d’éviter les glissades, sources d’accidents.
Resinit, installé à Mariakerke, est un des
acteurs importants du marché des ‘sols’. Il a,
notamment, posé ceux des cuisines de la UZ
Gent et du Gastshuiberg à Louvain. Selon A.
Schaut, notre porte-parole dans l’entreprise,
« Les sols synthétiques Resinit sont tout à fait
imperméables, sans joints et peuvent être posés
sur n’importe quel ‘sous-sol’. Leur importante
robustesse mécanique est combinée à leur
aspect esthétique. Ils sont faciles à entretenir,
grâce à la couche de finition transparente.
L’épaisseur totale du système représente 3 à 4
mm. Pendant le durcissement, nous répandons
une pellicule de mica pour le rendre antidérapant. Le ‘degré antidérapant’ est déterminé en
fonction du choix apporté par le client et de
l’application. Après 24 h, le sol est dur et peut
à nouveau être utilisé (et chargé) ».
La préparation du sous-sol est importante
pour obtenir une bonne adhérence et solidité.
Il faut impérativement le dépoussiérer et/ou le
polir en évitant, aussi, l’émission - et la stagnation - de poussière. On applique, ensuite, une
couche de ‘primer’ qui stabilise le sous-sol et
veille à ancrer la couche solide qui est étendue
à l’aide d’un épandeur en caoutchouc. Si l’ancien sol est carrelé, il est important d’étendre
une couche supplémentaire en fibre de verre
pour renforcer le sous-sol. La couche de finition uniforme, de type Resinit est, par exemple,
placée à la truelle. De plus, une couche transparente est apportée en surface pour améliorer
la qualité du nettoyage et la résistance aux
chocs et griffes.
Autre considération pour répondre aux exigences sanitaires des cuisines collectives, 4MEurope, à Battice, cite les cuisines des Hôpitaux
du groupe Iris comme référence. Notre interlocuteur Dominique Petta, précise, « Nous ne
préconisons pas l’emploi de revêtements
comme ceux de type époxy. Parce qu’ils vieillissent très mal avec le temps. Les systèmes
Flowcrete (notre partenaire fournisseur exclusif pour le Benelux), le plus souvent appliqués,
sont des polyuréthanes ciment avec additif
antimicrobien de la famille Flowfresh. Ils se distinguent par des tenues thermiques très
élevées et un excellent comportement mécanique, lors de fortes sollicitations. Très souvent, le
traitement d’une cuisine est effectué avec ces
deux systèmes, en fonction des contraintes
réelles dans les différentes zones: sollicitations
chimiques, thermiques ou mécaniques très
importantes dans les zones cuisson, à proximité
des zones de déversement des effluents chauds
et les zones de lavage des équipements
(Flowfresh HF). Mais aussi de fortes contraintes
d’exploitation, couloirs, dessertes, espaces de
conditionnement et de préparation (Flowfresh
SR ou SRQ). Enfin, les organismes sanitaires
imposent des règles relatives à glissance des
sols, auxquelles Flowfresh HF et SR satisfont
parfaitement ».
La résine s’applique habituellement sur une
chape en béton en bon état (réparée si indispensable). Il n’est, toutefois, pas nécessaire
d’enlever le sol existant lors de rénovations
(parquet ou carrelage). La résine peut être
coulée en surface, parce qu’il s’agit d’une couche de faible épaisseur. Les avantages d’un sol
en résine sont multiples, nous ne citerons que
les suivants: longévité, entretien facile, non
contaminant, sans solvant, résistant à l’usure,
réduction des nuisances sonores, résistance
chimique, mécanique, thermique, apyre,
antidérapant, étanche, etc. Les sols, posés
manuellement – donc sans l’aide de machines
– par 4M Europe, sont, en outre, antibactériens,
non contaminants et anti-poussière. Outre la
palette importante de couleurs, l’entreprise
crée, aussi, des effets spéciaux, comme le
béton, bois, marbre. Donc, dans les gammes de
gris, brun, beige, du plus clair au plus foncé.
Outre la référence citée supra, l’entreprise
en communique d’autres comme, par exemple,
les cuisines du Radisson SAS, Nestlé, Grants
Whisky…
Isocab
Les panneaux sandwich sont constitués de deux tôles de recouvrement et de mousse rigide en polyuréthane injectée sous haute pression. Tous les panneaux possèdent, sur le chant longitudinal, un double
emboîtement, afin de réaliser un montage lisse. Par contre les panneaux ISO 6 (6 cm d’épaisseur) se
composent d’un seul emboîtement interrompu. Il existe une fermeture de panneaux en PVC au moins
tous les 600 mm. Ce système de fermeture, qui permet le raccordement fixe et hermétique des panneaux
deux fois entre eux (ou à un angle), par un mouvement de rotation/traction, est commandé, à l’intérieur de la chambre, par une clé hexagonale de 10 mm. Les panneaux sont accessibles en plusieurs
dimensions et leur surface peut être laquée (film PE), en inox (sans film PE).
Catering - novembre 2008
33