JUIN 2012 - L`Eglise catholique en Haute

Commentaires

Transcription

JUIN 2012 - L`Eglise catholique en Haute
JUIN 2012
Une Communauté au service paroissial
Emmanuel CONGO
Jean Dominique DELGUE
Jacky MOURA,curé
Prêtres du Sacré Cœur de Jésus de Bétharram
05 61 86 00 20
Bulletin Paroissial de liaison Pibrac et Brax
Email: [email protected]
Site : http://pastoral.free.fr
SOMMAIRE
EDITO
ÉDITORIAL
Page 3
POUR QUE NOTRE COEUR SOIT EN FÊTE
PARCOURS ALPHA
Page 4-5– 6
MEDITATION
Page 7
PUBS
Page 8
LA FRATERNITE
Page 9-1011
LES FETES DE SAINTE GERMAINE
PAGE 12-13
LE PAIN ET LE VIN DE LA MESSE
Page 14-15
LES SERVANTS D’AUTEL
Page 16
Pubs
Page 17
SURVIVRE AUX DEPARTS
Page 18
VA ET DEVIENS
Page 19
LA MERE DE FAMILLE
Page 20
Joies et peines
Page 21
KT
Page 22
ANNONCES
Page 23
MESSES
Page 24
Fête des Mères, fête du St Sacrement, fête de Ste Germaine, fête de la Ste Trinité,
fête des pères, fête du Sacré Cœur de Jésus, fête de la St Jean, fête de St Pierre St
Paul, fêtes d’ordinations, fête de la musique, de fin d’année, … ce mois de juin invite à habiller notre cœur d’une grande Fête de l’Amour de Dieu.
Bilans, projets, vacances, départ, arrivée, examens, concours, changements, nouveautés,
rangements, classement, vide-grenier, valises… et là, c’est l’émerveillement et l’action de
grâce qui doivent vaincre les regrets, les échecs, les nostalgies, les arrachements pour les
faire rebondir en nouveaux départs, nouveaux élans, nouvelles découvertes, et fruits d’une
nouvelle maturité.
Ce mois va tous nous obliger, plus que d’autres, à puiser à l’intérieur de nous-mêmes à la
source même de notre vie. Nous sentons déjà combien le temps est cours dans la mesure
où nous ne savons pas y placer des moments de respiration profonde. Et si nous prenions
les moments de fête qui nous sont donnés comme occasions de nous laisser aspirer par ce
qu’elles signifient. Fêter, c’est faire mémoire : se rappeler l’importance qu’a pris dans
l’histoire de l’homme, dans mon histoire tel évènement, telle situation, telle réalité. Tout
notre calendrier est construit avec le rappel des réalités de notre foi.
La Trinité : Dieu nous révèle qu’il n’est pas solitaire ; il est circulation d’un Amour qui
donne,( le Père), qui se reçoit, (le Fils), et qui met en communion,( l’Esprit) : habillons-nous
tous les matins du signe de la croix dont nous avons été marqués au jour de notre baptême:
notre journée gagnera en présence d’Amour.
Le St Sacrement, la Fête-Dieu : Jésus a inventé cette façon d’être présent à notre vie
comme le pain de chaque jour, présence aimante qui nous fait communier à l’amour même de
Dieu.
Le Sacré Cœur : contempler et se laisser gagner par la dimension inouïe de ce cœur
d’homme qui a battu au rythme même de celui de Dieu pour nous en révéler l’immensité.
Les saints, Jean, Pierre et Paul, Germaine et les autres sont les figures d’hommes et de
femmes, réussite de notre humanité à la manière de Jésus Christ. Ils deviennent référence et modèle pour notre propre réussite.
Et puis, profitons pleinement de ces autres moments que l’homme invente pour marquer la
tendresse du papa et de la maman, le plaisir de la musique écoutée ensemble, l’aboutissement d’une année scolaire …
Et puis profitons pleinement de cette occasion exceptionnelle : notre communauté chrétienne a la joie de voir un jeune homme qui a grandi à Pibrac être appelé à devenir prêtre
dans notre diocèse. Guillaume LOZE sera ordonné prêtre à la Cathédrale St Etienne, le
dimanche 24 juin à 16h, et il viendra célébrer sa première messe à l’église de Pibrac le lendemain 25 juin à 18h30. Réjouissons-nous de pouvoir partager cette joie.
Que juin soit pour chacun de nous occasion pour laisser notre cœur se réjouir des temps de
grâce que le Seigneur nous donne. Ils donneront la force d’affronter les plus difficiles.
Jacky MOURA,scj.
LE PARCOURS ALPHA
Quels sont les thèmes abordés ? Exemple :
- Qui est Jésus ?
- Comment Dieu nous guide t-il ?
Dans le doyenné de Pibrac, Brax, Colomiers,
Léguevin
- La Bible?
- La prière
Concrètement pour une paroisse, un doyenné
Comment organiser un parcours ALPHA ?
Qu’est-ce qu’ALPHA ? Un parcours en 10 soirées et un WE est une
occasion pour chacun de s’interroger sur le sens de la vie et de découvrir ou re- découvrir la foi chrétienne.
C’est détendu, informel et plein d’humour …
Un repas convivial est proposé au début de chacune des dix soirées.
Aucune question n’est jugée trop simple ou trop agressive, ce parcours est accepté par toutes les confessions chrétiennes, et
les Evêques de France.
Sur notre doyenné, une équipe se met en route en ce moment, elle doit
s’étoffer,
Repas à préparer, accueil, enseignement, animation des tables, témoignage, décoration de la salle…tous les talents sont bienvenus pour accueillir et servir les participants lors des soirées!
Ou participer comme invités ! Soyez les bienvenus !
Vous êtes tentés par l’aventure ?
Ecouter, échanger, demander, débattre et découvrir
Afin de mettre en route ce parcours le :
Alpha
A comme Amitié
L comme liberté
P comme pâtes, pizza
H comme humour
18 septembre 2012
Venez et voyez ! Proposez-le ! Parlez –en !
Michèle Granger 05 61 07 09 54
Odile Lanciaux
Et les prêtres des paroisses citées.
A aucune question tabou
4
05 61 86 11 15
5
C’est important, c’est chez
nous, Alpha a besoin de
nous !
Parce que nous rencontrons des personnes qui se questionnent,
Parce que des parents d'enfants
catéchisés ont envie de se remettre
en chemin,
10 soirées débutant par un repas convivial, préparé par les
paroissiens de notre doyenné,
et se poursuivant par une conférence ou un DVD sur un
thème ( le premier : Le Christianisme : faux, ennuyeux et
dépassé ?) puis un temps de
partage qui se termine à 22h
Pas d'inscription, c'est la surprise, on se retrouve à 10 ou à
50 invités...
Parce que certains d'entre nous ont
peut-être envie de rencontrer des
personnes plus ou moins éloignées
de l'Eglise et partager sur des
thèmes de base de notre foi : Qui
est vraiment Jésus pour moi ? Comment prier ? Et l'Esprit Saint ?...
Parce que le monde est quête de
sens et que le Concile Vatican II
nous encourage à être porteurs de
la Bonne Nouvelle de Jésus Christ.
6
Ce soir, Dieu nous regarde et Il se réjouit.
Quarante mille jeunes réunis dans la prière, le silence et la paix.
Oui, Dieu a le sourire ce soir.
Dieu nous donne sa lumière dans les ténèbres qui nous enveloppent.
A chacun et chacune de nous, en nous créant, il a donné la lumière de
notre intelligence, ce radar intérieur qui ne peut pas ne pas
chercher vérité.
Car tous nous cherchons la vérité, croyants et incroyants.
Et les hôtes, c'est nous !
Mais en plus Il nous donne la lumière de la foi: cette étoile
Alors Alpha a besoin de nous :
de Bethléem qui brille en cette nuit au-dessus de Bruxelles.
Des personnes qui veulent cuisiner une soupe, un plat ou un
dessert,
Parce que des couples de fiancés
voudraient continuer à se rencontrer après les 2 soirées de préparation au mariage qui les questionnent
sur leur foi,
MEDITATION
C’est Jésus, notre lumière.
Eclaire, Seigneur, notre intelligence et ravive notre foi.
Des personnes pour servir le
repas
Mais en ces temps difficiles, il nous faut surtout l’espérance.
Des personnes pour animer le
temps d'échange après le repas,
Non, il y a trop de désespoir en ce monde pour que nous puissions
nous contenter d’un simple caractère heureux ou
Peut être des personnes qui auront envie de prendre un thème
et de le présenter.
Il nous faut une espérance divine, fondée sur des promesses dont
Dieu se porte garant.
Le parcours, c’est chez nous, en
Doyenné dès le :
18 SEPTEMBRE
Il faut du monde !
Béatrice, Service Communication
de Léguevin
L’espérance n’est pas le fruit d’un optimisme naturel.
d’une bonne humeur naturelle.
L’espérance est le muscle cardiaque de notre âme. Elle ne connaît
pas d’infarctus.
Seigneur, donne-nous l’espérance:
Donne-nous Jésus
Cardinal Danneels– rencontre de Taizé, Bruxelles 2008
7
LA FRATERNITE
Nous sommes devenus tous
interdépendants les uns des
autres
Curé d’Issy-les-Moulineaux,
Jacques Turck rappelle que la
fraternité, avant d’être un principe religieux, est une nécessité
de vivre ensemble au quotidien.
La fraternité est mise à mal depuis
que l’immigration est désignée
comme la source des difficultés de
notre pays. Comment lutter contre
ce repli sur soi ?
La fraternité n’est pas un vain mot.
Elle fait partie de notre devise nationale. Elle s’étend à tout être humain vivant sur le territoire de la
France. Elle se vit avec des personnes que l’on n’a pas choisies;
comme dans toutes les familles.
Ces personnes sont là. L’enseignement de l’Eglise invite à le reconnaître avec réalisme. Les nouvelles
technologies permettent aux flux
financiers, commerciaux, aux personnes de franchir les frontières.
Le marché est devenu mondial.
8
En cette mondialisation, que personne n’a décidé comme telle,
nous sommes devenus interdépendants les uns des autres, dans
tous les domaines: santé, environnement, travail, finance, économie. Nous assistons à un grand
métissage. Il comporte à la fois
des bienfaits et des effets pervers.
Tant qu’on n’aura pas accepté
cette interdépendance, on ne
pourra pas comprendre pourquoi il
est impossible de nous enfermer
sur notre territoire, avec nos richesses et notre système de protection sociale. La fierté d’être
français passe par la fraternité
avec ceux qui habitent avec nous
sur notre territoire, parce que
notre pays a toujours été un pays
ouvert, un pays d’accueil à l’autre
quelle que soit sa différence ethnique, culturelle ou religieuse.
9
Quel peut être le message de
l’Evangile dans ce contexte ?
Arrêtons-nous sur ce qui se dit dans
l’Evangile à propos de la Galilée. Elle
est désignée comme « le carrefour
des nations » autrement dit comme
un lieu « frontière », un lieu de passage entre nations, entre populations de langues, de coutumes, de
cultures différentes, que des gens
franchissent. Ils se rencontrent. Il
y a là une sorte « d’ inter nations ».
Remarquons que Jésus vient de Galilée quand il commence son ministère, et que c’est là qu’il donne rendez-vous à ses disciples au moment
de quitter ce monde. La Galilée est
une invitation à franchir les frontières. Elle signifie un lieu de rencontre avec des cultures différentes, avec des façons de prier
différentes, avec des façons d’être
différents.
Si nous sommes fidèles à la foi
chrétienne, nous savons bien que les
hommes et les femmes qui vivent
sur cette planète ont tous le même
Père; les chrétiens disent « Notre
Père ». Ils ne disent pas « Mon
Père ». Ils prient un père qui est le
père de leurs voisins, que par là
même ils désignent comme des
frères et sœurs. Une seule et même
famille. Qui peut mettre une limite à
cette paternité de Dieu ?
10
Peut-on accueillir toute la misère du monde ?
Les migrations ne sont pas un
phénomène nouveau. Les migrants
sont des personnes; elles sont
parmi les personnes les plus
pauvres et les plus fragilisées de
notre monde. Ces migrants chez
eux sont affamés, sans soins,
vivant dans la terreur de la
guerre civile, de la persécution
religieuse. C’est dans la souffrance qu’ils ont quitté leur famille, leur pays d’origine. Allonsnous ajouter à cette souffrance ? La question n’est pas de
savoir si nous allons accueillir
toute la misère du monde. Elle
est de savoir si en même temps
que l’accueil nous favorisons le
développement de leur pays. La
seule politique d’immigration qui
vaille, c’est le co-développement,
avec la fin de l’accaparement de
richesses qui nous viennent le
plus souvent de leur pays et qui
nous sont indispensables.
L’intolérance vient-elle de la déchristianisation de la société ?
Que certains Français, voire certains
gouvernants de la France, manifestent
une réticence très forte à la fraternité ainsi entendue, cela n’est pas très
étonnant. Ils confondent parfois politique de migration, indispensable, avec
la nécessité réaliste de vivre ensemble
autrement que par un système qui pratique l’exclusion. Accepter le don de
soi jusqu’à l’extrême parce que nous
sommes frères et sœurs du même
Père, cela suppose la foi qui nous entraîne dans un mystère qui nous dépasse. Cela ne signifie pas que des non
-chrétiens ne puissent pas vivre l’accueil des pauvres, des affamés ou que
seuls, les chrétiens ne soient pas xénophobes. Mais cela signifie que plus
on tente de vivre en cohérence avec la
foi chrétienne, plus la logique de la
communion et de l’inclusion vous habite de l’intérieur. Ce n’est pas une
question qui relève de la suite volontaire du Christ jusqu’à l’extrême. De
nombreux baptisés sont en chemin de
conversion. Cette conversion renverse
notre conception de la vie chrétienne
au cœur du monde.
11
Notre foi n’est pas à la remorque de la culture. (fût-elle
française); la foi interroge
toutes les cultures pour leur
dire: » Vous n’êtes qu’une partie de l’humanité; vous ne pouvez pas prétendre à vous
seules dominer le monde. Ceci,
c’est la tentation de Babel. »
Or la leçon de Babel, c’est la
singularité plurielle des cultures qui n’empêche ni de se
comprendre, ni de s’aimer différents.
C’est possible : regardez quel
degré de générosité on peut
atteindre dès lors que l’on
aime quelqu’un. Il n’y a d’extrémisme possible dans le monde
d’aujourd’hui que la foi chrétienne poussée à l’extrême qui
conduit à vivre ensemble quels
qu’en soit le prix. L’Evangile
indique que le « vivre ensemble » a plus de poids que le
prix à payer. Plus nous serons
nombreux à vouloir cette suite
du Christ, moins nous aurons
peur des autres.
PELERINAGE SAINTE-GERMAINE
6 ème foulée Sainte Germaine—Samedi 16 Juin 2012
Du 14 au 17 juin 2012
R.V à 9h 30 à la Maison Ste Germaine
CONCEPT:
JEUDI 14 : Eglise et esplanade
20 h 30 : Messe de vigile et procession aux flambeaux
Organisée dans le cadre des fêtes de Ste Germaine 2012 par un groupe
Célébrations présidées par Mgr Jean-Luc BRUNIN,
d’amis passionnés de marches et courses à pied, la foulée de Ste Germaine
s’adresse à toutes les personnes qui désirent:
évêque du Havre
VENDREDI 15 : Fête de Sainte Germaine
♦ Participer à un évènement sportif d’un autre type
♦ Récolter quelques fonds afin de soutenir des associations de la région
8 h 30 : Confessions à l’église
10 h 15 : Procession avec la châsse vers la Basilique
toulousaine ayant la mission d’être aux côtés de gens seuls.
10 h 30 : Messe solennelle à la Basilique
♦ Partager un moment chaleureux avec toutes les personnes participantes
PROGRAMME:
15 h 30 : Bénédiction nouvelle statue à la fontaine
16 h 30 : Vêpres à la Basilique
9h30 : Accueil, café et inscription
18 h 30 : Messe des jeunes à l’église
20 h 30 : Veillée-concert avec le groupe EsSens’Ciel
SAMEDI 16 : Journée à la Maison Sainte-Germaine
9 h 30 : Foulée Sainte-Germaine et témoignages
9h45: Présentation des parcours et des conditions d’encadrement
10h: Départ de la course à pied de 21 km et de la marche de 12 km
10h30: Départ de la course à pied de 14 km et de la marche de 6km
11h : Départ de la course à pied de 7 km et de la marche de 2 km
17 h : Messe des familles à la métairie
12h15; Présentation d’associations caritatives participantes
DIMANCHE 17 :
8 h 30 : Confessions à l’église
12h30: Pique-nique, tiré du sac
10 h 30 : Messe solennelle à la Basilique
14h: Témoignage du Frère Jean Louis Galaup, sa vie et
15 h 30 : Vêpres et vénération des reliques à la Basilique
son engagement auprès des laissés pour compte.
16h30: suite du programme du Pèlerinage de Ste Germaine
Informations à l’accueil Sainte-Germaine
Tous les jours de 10 à 12h et de 14h30 à 17h30
05.61.86.08.34 mèl : [email protected]
Site internet http://toulouse.catholique.fr/saintegermaine
INSCRIPTION: http://fsg2012.free.fr/
Frais sur place :
6€ par adulte, 2€ par enfant.
La totalité des bénéfices sera versée à des associations caritatives.
12
13
LE PAIN ET LE VIN DE LA MESSE
« PRENEZ ET BUVEZ EN TOUS,
Magnificat Junior a rencontré mère Solange qui s’occupe de la
fabrication des hosties à l’Abbaye des Bénédictines de Rosans,
dans les Hautes-Alpes.
Une Hos e, est-ce du pain ?
Par la puissance de l’Esprit Saint, ils
deviennent son corps et son sang.
Mère Solange : oui, c’est vraiment du pain. Mais c’est du pain
sans levain, c’est-à-dire que nous
n’y ajoutons pas la levure qui
d’ordinaire fait gonfler la pâte à
pain. C’est en souvenir du jour
très ancien où le peuple hébreu,
qui était détenu en esclavage en
Egypte, s’est enfui en toute hâte
de ce pays et n’a pas eu le temps
de faire lever le pain. Depuis ce
jour, chaque année, les Juifs remercient Dieu d’avoir sorti son
peuple d’Egypte lors de la fête
de la Pâque (« passage » en hébreu), au cours de laquelle ils
mangent du pain azyme (sans levure) et partagent une coupe de
vin, la « coupe de la bénédiction »
Comment fabrique-t-on les hos es ?
C’est très simple : nous achetons
une farine de blé pur froment et
nous la mélangeons à de l’eau à 17°
dans un pétrin. Puis la pâte passe
par de grands tuyaux où elle est
versée sur des plaques qui tournent
en manège dans un four. Quand la
pâte est cuite, nous l’humidifions
avant de la découper en hosties plus
ou moins grandes.
Pourquoi Les grandes hos es des
prêtres sont-elles gravées ?
Lorsque Jésus arrive à Jérusalem avec douze Apôtres, c’est la
fête de la Pâque. Mais il donne,
au cours du repas, un tout nouveau sens à la bénédiction du
pain et de la coupe.
Il existe de belles gravures, en
forme d’agneau ou de croix: elles
permettent d’aider le prêtre à se
recueillir au moment de la consécration.
14
CECI EST MON SANG »
Le vin a une grande signification
dans la religion juive. On le retrouve souvent dans la Bible: il est
source de joie et se partage lors
des fêtes. Le premier miracle de
Jésus a lieu à Cana, à l’occasion
d’un mariage, lorsqu’il a transformé de l’eau en vin. C’’est Marie, sa
mère, qui lui fait remarquer que
les invités n’ont plus rien à boire.
A la messe en France, le prêtre
utilise du vin blanc pour éviter de
faire des taches sur la nappe
blanche de l’autel.
« LE PAIN, FRUIT DU TRAVAIL DES HOMMES »
A la messe, le prêtre rappelle que le pain et le
vin sont dus au travail des hommes, depuis
ceux qui cultivent la terre jusqu’à ceux qui
font cuire le pain et pressent le raisin. Tout ce
travail est comme déposé sur l’autel, comme un
cadeau, en remerciement de la Création et de
la vie que Dieu nous donne. Autrefois, les familles apportaient elles mêmes le pain que le
prêtre consacrait au moment de l’eucharistie !
15
LES SERVANTS d’AUTEL
Tous les servants d’autel des diocèses
de France sont invités à se rendre en
pèlerinage à Rome du 25 au 31 août
2012.
Un pèlerinage d’une telle ampleur se
prépare longtemps à l’avance. La revue
« SERVIR « veut être un moyen de
cette préparation.
A PIBRAC, 3 d’entre eux participent à
cette grande fête de la foi.
A chaque numéro de la revue
« SERVIR » ils ont découvert certains
des sites et monuments de Rome, qu’ils
visiteront lors de leur pèlerinage
« Ton service auprès de l’autel te met
dans une position privilégiée : à travers tes gestes, ton attitude, ton recueillement, tu manifestes ta foi et tu
encourages tous les chrétiens rassemblés à l’exprimer eux aussi.
SEIGNEUR JESUS
Malgré nos faiblesses, tu nous
appelles à être Serviteurs de
Dieu.
Ouvre nos yeux, Seigneur, aux
merveille de ton amour
Garde nos âmes et notre foi,
pour proclamer ta mort et ta
résurrection.
Ouvre nos cœurs à la générosité envers nos frères qui ont
soif de ta parole.
Oui, Seigneur, nous voulons te
servir, mais nous manquons encore de volonté.
Donne-nous ton Esprit, afin
qu’Il vienne faire grandir notre
foi.
Tu crois au Christ au Fils de l’homme,
mais tu dois chaque jour approfondir
ta foi, la cultiver, en témoigner autour
de toi.
En venant à Rome avec nous, et nous le
souhaitons vivement– tu seras heureux, dans la basilique St Pierre, de
proclamer « Je crois en Dieu »
Père Angelo– rédacteur en chef de
la revue « Servir »
17
SURVIVRE AUX DEPARTS
Proposition de RETRAITE
« La réponse la plus radicale de Dieu au défi de l’absence
reste le don de l’Esprit Saint »
En partant, Jésus avait dit :
« Je vous enverrai le consolateur », c’est –à-dire l’Esprit (Jean
16,7). Mais le désarroi des disciplies dut être grand, jusqu’à l’épisode de Pentecôte dans la Chambre
haute. Comment vivre sans la présence de Jésus, sans son regard
qui les révélait à eux-mêmes, sans
ses paroles à la fois déroutantes et
réconfortantes ? Comment continuer à vivre en étant privé de
cette communion avec Dieu matérialisée par la présence concrète
et vivante de Jésus ?
Dans nos vies aussi, certaines personnes incarnent l’amour et la présence de Dieu : un compagnon, un
parent, un ami, un guide spirituel…
Leur disparition ou leur éloignement ouvre en nous une béance affective mais aussi spirituelle, car
nous perdons des canaux de la
grâce qui, dans notre fragilité humaine, nous demeurent indispensables pour appréhender et recevoir l’amour de Dieu.
18
La communion des saints, entendue comme le lien qui unit
en Dieu tous ceux qui se confient en lui peut, si nous y
sommes sensibles, nous aider à
lever les yeux de notre douleur. De manière plus immédiatement tangible, Dieu nous envoie aussi de nouveaux compagnons de route qui nous encouragent et nous soutiennent.
Mais la réponse la plus radicale
de Dieu au défi de l’absence et
du manque reste celle de la
Pentecôte, du don de l’Esprit
Saint qui, venant vivre en nous,
veut nous unir à Dieu si intimement qu’il n’y ait, à terme, plus
de place pour aucun manque.
« Je vis redescendre d’auprès
de Dieu (…) la nouvelle Jérusalem (…) et j’entendis une voix
forte qui disait :(…) il habitera
avec eux (…); il essuiera toute
larme de leurs yeux, et la mort
ne sera plus, et il n’y aura plus
ni deuil, ni cri, ni douleur » (Apocalypse 21,2-4)
Katell Berthelot—
Panorama du mois de Mai .
VAS ET DEVIENS
MARIE, JESUS, UNE MERE AVEC SON FILS POUR LA VIE
Vivez un temps pour vous-même, avec Dieu et Marie, pour être
sur les pas de Jésus.
Calme, réflexion et apprentissage de la prière selon les principes de la spiritualité
d’Ignace de Loyola, autant de moyens pour mieux apprécier et mieux saisir
qui est Dieu.
Date : cinq jours du dimanche 26 Août à 18h au vendredi 31 Août à 8h
Lieu: Notre Dame du Bon-Secours à Blauvac (près d’Avignon)
Méditation, prières, partages, ballades, accompagnement personnalisé rythmeront
chacune des 4 journées.
Animateurs :
Catherine et Robert Millet
Marie Christine et Jean Daydé
Père Denis Delobre s.j
Hébergement et restauration : 150€ + Frais pédagogique: 110€ = 260 € par personne
Pour plus de renseignements n ‘hésitez pas à contacter :
Marie Christine et Jean Daydé : 05 61 44 47 37
Catherine et Robert Millet : 05 61 06 70 72
Nota : ne pas oublier de se munir de chaussures de marche et d’une bible
——————————————————————————————————————le nombre étant limité, un acompte de 50€ vous est demandé
chèque à l’ordre de « Vas et Deviens »,
adressé à R. Millet–
20, chemin de l’Ancienne Tuilerie—31820 Pibrac
Bulletin d’inscription :
Nom:
Prénom:
Adresse :
Courriel :
Nombre de personnes :
19
LA MERE DE FAMILLE
Si , à l’occasion, elle fait des remarques, elle fait du cinéma
Si elle n’en fait pas, elle se fiche de tout.
Si elle élève la voix, elle crie.
Si elle parle normalement, on ne l’écoute pas
Si elle s’absente, elle est toujours en vacances
Si elle ne bouge pas, elle n’a vraiment rien à faire
Si elle fais des courses, elle n’est jamais chez elle
Si elle est chez elle, elle ne s’occupe même pas du ménage.
Si elle parle finances, elle aime trop l’argent
Si elle ne parle pas d’argent, on ne sait pas ce qu’elle en fait
Si elle organise, elle nous fatigue,
Si elle se dépêche, elle s’agite.
Si elle n’organise rien, la maison est morte.
Si elle prend son temps, elle n’en finit pas,
Si elle se dépêche, elle s’agite.
Si elle commence le repas à l’heure, sa montre avance.
Si elle commence une minute en retard, elle retarde tout le
monde.
Si elle cuisine pour quatre, ils sont dix,
Si elle cuisine pour dix, elle est seule.
Si elle bricole, elle n’a rien d’autre à faire,
Si elle ne fait rien, elle laisse tout aller.
Si elle téléphone, cela dure trop longtemps,
Si elle doit téléphoner, elle n’a qu’à attendre.
Si elle est jeune, elle manque d’expérience,
Si elle est vieille, elle n’est plus dans le vent.
Si elle s’en va…
Il n’y aurait personne pour la remplacer !!!
JOIES ET PEINES
Lors des obsèques, ils ont été confiés à Dieu :
PIBRAC : Jacques JAUDOUIN, Dante BERNI
BRAX : Jean François DELORD
**************************************
LUNDI DU 85 , le 4 JUIN à 20H30
ACCOMPAGNER
LES PERSONNES FRAGILISEES
PAR LA MALADIE OU LE VIELLISSEMENT
« Des mains pour entendre et dire »
Par Bernard de Peufeihoux, psychothérapeute, formateur auprès des
..
personnels de santé
10 ème PRINTEMPS MUSICAL DE PIBRAC
Vendredi 8 Juin à 21h à l’Eglise
Orgue : François Marchal
Chant: Anne Giniaux, Annelyse Aragou, Jean Bonnemort
Vendredi 22 Juin à 21h :
Pièces Baroques allemandes
Chœur Volubilis– Direction Pierre Vié
BONNE FÊTE A TOUTES LES MAMANS !
20
21
E.A.P:
KT
CE2 : Samedi 2 et 9 juin de 10h à 11h30
Mercredi 13 juin de 10h à 11h30
CM1 : les 2 groupes— Samedi 2 juin de 10h à 11h30
Jeudi 21 Juin au Prieuré
Jeudi 28 Juin - Repas avec les conjoints
EQUIPE DU ROSAIRE: Lundi 11 juin à 14h
chez Jacqueline Beurard
ADORATION : Tous les mercredis soir à l’oratoire
de 20h45 à 21h45
CM2 : Samedi 2 juin de 11h à 12h30
Les 3 groupes 1ère communion : Samedi 9 juin de 10h à 11h30
(Temps d’échange)
ASSOCIATION PELERINAGE STE GERMAINE:
Réunion préparation pèlerinage: lundi 4 juin à 20h30
Assemblée Générale : le Vendredi 29 juin à 20h30
Journée KT à la maison Ste Germaine pour tous les groupes
avec pique nique
MESSES DANS LES MAISONS DE RETRAITE :
La Houlette : Jeudi 7 juin à 17h
L’Orée de Bouconne : Vendredi 8 juin à 15h
Réunion parents KT :
Lundi 18 Juin :
14h30– à l’Ecole de la Salle et
20h30 au Prieuré:
Présentation du texte d’orientation de la catéchèse,
nouveau parcours, Sel de Vie
C.P.M : Samedi 2 juin —2ème réunion / 3 ème session
de 17h à 22h30 dans les salles du Prieuré
PERMANENCE DES PRÊTRES
Sur rendez-vous au 05 61 86 00 20
Possibilité le matin et l’après midi à partir de 15h.
ACCUEIL SAINTE GERMAINE
À côté de l’église
Ouvert 7 jours sur 7 de 10h à 12h et de 14h30 à 17h30
05.61.86.08.34 - [email protected]
22
23
HORAIRES DES MESSES
BRAX
: Église St Orens
♦
Dimanche 10 Juin à 9h30
♦
Dimanche 24 Juin à 9h30.
PIBRAC
♦
:
Lundi soir à 18h30—Communauté des Frères–
Route de Toulouse
PIBRAC :
♦
Mardi matin à 9h30 - A l’Oratoire
♦
Mercredi soir à 18h30—A l’Oratoire
♦
Vendredi soir à 18h30—A l’Oratoire
♦
Samedi soir à 18h30—A l’Eglise
♦
Dimanche à 11h—A l’église
♦
Célébration des tout-petits : Samedi 9 juin à 17h
♦
Messe des jeunes : Vendredi 15 juin à l’église à
18h30
♦
Messe des familles : Samedi 16 juin à 17h à la
Maison Ste Germaine
♦
Samedi 23 Juin à 18h30– Messe à la chapelle de
l’Ecole de la Salle (Fête de l’Ecole)
♦
Lundi 25 juin à 18h30– 1ère messe de Guillaume Loze
♦
Dimanche 1er Juillet à 11h– Messe d’action de Grâce
SECRÉTARIAT DE LA PAROISSE
du lundi au vendredi de 14h à 18h Au PRIEURE
7, ancien chemin de Brax
B.P 60001
31820 Pibrac
Tél : 05 61 86 00 20
24

Documents pareils

Bulletin Paroissial de liaison Pibrac et Brax

Bulletin Paroissial de liaison Pibrac et Brax Autour de ta parole et de ton pain. Que sans cesse nous te rendions grâce Pour la vie que tu nous donnes Et pour l’espérance qui nous habite. Enseigne-nous, Seigneur Jésus, Ton Evangile, ta loi d’A...

Plus en détail

octobre - Ensemble paroissial Pibrac et Brax

octobre - Ensemble paroissial Pibrac et Brax On pourrait trouver d’autres arguments, plus essentiels. Par exemple, que le catéchisme est un des rares lieux où les enfants échappent à la compétition, où ils peuvent sortir de leur statut d’élèv...

Plus en détail

feuille du 21 juin - Paroisse St Nom la Bretèche

feuille du 21 juin - Paroisse St Nom la Bretèche Je serais bien embarrassé si je devais expliquer à quel moment Dieu m'a appelé à devenir prêtre ... Si le désir d'être prêtre, parfois clair, parfois confus, habitait déjà mon cœur d'enfant de Cham...

Plus en détail