11 festival des confréries en Ardenne

Commentaires

Transcription

11 festival des confréries en Ardenne
e
11 festival des
confréries en
Ardenne
Samedi 3 et dimanche 4 mai 2014
Organisation : ambassade des confréries de l’Ardenne*
Avec le soutien de la ville de Charleville-Mézières, du conseil général,
du conseil régional, d’EDF, du Crédit Mutuel et de la société Métro
Contact : Bernard Giraud, président (tél. 06.61.50.90.85)
www.festivaldesconfreries.com
*L’ambassade des confréries de l’Ardenne a reçu le prix du tourisme
ardennais 2014 dans la catégorie « Animation du territoire »
Le rendez-vous de la gourmandise
et de la convivialité
Un ministre sénégalais pour couper le ruban inaugural, des confréries venues
parfois de loin (l’une avait notamment fait le déplacement depuis Millau, dans
l’Aveyron), du soleil, de la bonne humeur : le premier festival des confréries en
Ardenne, qui a eu lieu les samedi 1er et dimanche 2 mai 2004 au parc des
expositions de Charleville-Mézières, portait déjà en lui les germes d’une belle
croissance. Deux autres éditions suivront au même endroit avant que le festival
n’émigre vers la place Ducale, superbe écrin dont il a fait depuis sa résidence
principale.
Les 3 et 4 mai 2014, cette manifestation unique en France va vivre sa
onzième édition. Avec les mêmes ingrédients qui ont fait depuis le début le succès
de la recette : un défilé dans les rues du centre-ville le samedi matin, une
présentation des spécialités gastronomiques de nos terroirs, qu’ils soient français
ou belges, un concours de tir à l’arbalète historique, des démonstrations de
recettes par les chefs ardennais, des animations musicales et le traditionnel
chapitre de la confrérie invitée d’honneur.
Bienvenue à la fête.
Confrérie invitée d’honneur
Confrérie de la Grusalle et de la Trappiste de Rochefort
Origine : Rochefort (Belgique)
Produits : Grusalle (liqueur de groseille verte), bières Trappistes
Cette confrérie, créée en 1982, assure la promotion du terroir rochefortois
et perpétue les traditions relatives à l'usage de la groseille verte dont est issue la
liqueur "Grusalle" (qui signifie groseille en wallon). Les fameuses bières (6 - 8 - 10)
produites par les moines trappistes de l'abbaye Saint-Rémy à Rochefort sont aussi
proposées par cette confrérie qui vit au rythme de sa cité au pied du château
comtal.
Il eût été simple (trop simple) de créer une confrérie de la Trappiste. C’est
pourquoi un produit artisanal et naturel, de qualité, a été préparé avec délicatesse
et amour. Il en a fallu de la patience et de la science à ces néo-distillateurs pour
donner à la fois la saveur et le corps à cette nouvelle liqueur, recueillant ainsi
l'assentiment du plus grand nombre possible de fins palais!
Ce produit de qualité supérieure doit, à chaque cuvée, obtenir, de la part
des chevaliers, le label de consommation et de distribution tant espéré.
Les bières Trappistes de Rochefort, quant à elles, sont toutes brassées à
l’abbaye Saint-Rémy depuis le 16e siècle. Il existe trois types de bières : la
Rochefort 6, la Rochefort 8 et la Rochefort 10. Ces chiffres n’indiquent pas le
degré d’alcool de ces bières, qui subissent une refermentation en bouteille. C’est
ainsi que la Rochefort 6 a un volume d’alcool de 7,5%, la Rochefort 8 de 9,2% et la
Rochefort 10 de 11,3%.
Les confréries participantes
Ambassade du lapin à la bière
Origine : Belgique
Produits : lapin à la bière, bières Schwendi blonde et ambrée
Cette confrérie est née en 1988 sous le parrainage de l’ambassade du
charolais de Saulieu, ville française jumelée avec Philippeville.
Son but est de faire connaître et de promouvoir la consommation du plat
philippevillain : le lapin à la bière et aux orties, ainsi que la bière Schwendi.
Commanderie des compagnons de Loupiac
Origine : Loupiac (Gironde)
Produits : vins de Loupiac
Fondée en avril 1971, la commanderie des compagnons de Loupiac porte
haut les couleurs des vins de Loupiac.
Vin blanc liquoreux, le Loupiac se distingue par une robe jaune dorée, qui
évolue vers les nuances vieil or. Il est très apprécié avec le foie gras et fait
merveille sur les poissons fins, les sauces au beurre, les volailles, les viandes
blanches, les melons ou les fromages à pâte bleue. Tout au long de l’année, les
compagnons se déplacent pour faire découvrir ce produit exceptionnel.
Confrérie des amateurs de boudin noir de Saint-Germainmont
Origine : Saint-Germainmont (Ardennes)
Produits : terrine de boudin noir au foie
La confrérie des amateurs de boudin noir de Saint-Germainmont (un petit
village du sud des Ardennes, près de Rethel) a été fondée en 1996 par neuf joyeux
lurons. Elle participe à de nombreux chapitres extérieurs et organise le sien le
dernier dimanche de mars.
La confrérie s’efforce de remettre au goût du jour une ancienne recette, la
terrine d’Ardenne de boudin noir au foie, qu’elle fait réaliser au lycée agricole de
Saint-Laurent.
Confrérie des amateurs de chocolat de la Nièvre
Origine : Nièvre
Produits : chocolat
Créée en 1995 par le syndicat des pâtissiers chocolatiers de la Nièvre, la
confrérie a pour objet de promouvoir le renom du bon chocolat. Vêtus d’une toge
couleur chocolat, les dignitaires portent une corne d’abondance en sautoir.
La confrérie participe à de nombreuses foires gastronomiques et organise un
festival du chocolat à Nevers.
Confrérie de la bière Godefroy de Bouillon
Origine : Belgique
Produits : bières Godefroy ambrée et blanche
Née en 1989, la confrérie de la bière Godefroy de Bouillon tire son nom
d’une bière ambrée, la Godefroy, dont il existe une version blonde et une version
blanche.
Européenne avant l’heure, la confrérie, qui tient son chapitre annuel à
Bouillon, au mois de juin, organise également chaque année, depuis 1991, un
chapitre extraordinaire à Sedan, le premier week-end de mars, s’attachant ainsi à
rapprocher les Ardennais des France et les Ardennais de Belgique.
Confrérie de la boulette d’Avesnes et de la flamiche au maroilles
Origine : Nord
Produits : boulette d’Avesnes, maroilles
La confrérie a été créée pour garantir le respect de la fabrication artisanale
de la boulette d’Avesnes et de la flamiche au maroilles, deux produits qui font
partie du patrimoine avesnois.
La boulette d’Avesnes, dont la réputation tient beaucoup à sa fragrance, est
un fromage à base de lait de vache, cru ou pasteurisé, à pâte molle non pressée et
non cuite, et à croûte lavée humide, rouge foncée. La plupart des boulettes sont
vendues fraîches pour être consommées dans les trente jours.
Confrérie de la cacasse à cul nu
Origine : Charleville-Mézières (Ardennes)
Produits : cacasse à cul nu
Née en juillet 2001, la confrérie de la cacasse à cul nu s’attache à
réhabiliter et à promouvoir un plat emblématique ardennais, à savoir une fricassée
de pommes de terre connue sous le nom de la cacasse à cul nu, pour laquelle la
confrérie a élaboré une recette officielle.
Présente dans de nombreuses fêtes gastronomiques ardennaises, la confrérie
de la cacasse à cul nu ne passe pas inaperçue lors des défilés, avec son énorme
chaudron noir posé sur un plateau de bois porté à l’épaule par quatre de ses
membres choisis parmi les plus vigoureux.
Confrérie de la Carmelle
Origine : Belgique
Produits : bières Carmelle, pâté, fromage
Née en 2011, cette confrérie qui a son siège à Doische, en Belgique, assure
la promotion de la Carmelle blonde, de la Carmelle brune et de la Carmelle
framboise, trois bières artisanales brassées à Binche.
La confrérie propose aussi sur son stand un pâté artisanal à la Carmelle
brune et un fromage à pâte dure affiné à la Carmelle brune.
Confrérie des chevaliers de la Cloche d’or de Saint-Jacques
Origine : Belgique
Produits : pâté de marcassin, eau de vie et liqueur de myrtilles
La confrérie, qui s’est constituée en 1972, assure la promotion des produits
du terroir comme le pâté de marcassin, dont la recette date de plus d’un siècle,
mais aussi l’eau de vie de myrtilles et sa liqueur.
Le symbole de la confrérie est une cloche d’or suspendue au cou par une
chaine de même matière.
Confrérie des compagnons du fromage de Neufchâtel
Origine : Neufchâtel-en-Bray (Seine-Maritime)
Produits : fromage de Neufchâtel
La confrérie est née le 18 juin 1996 pour « mettre en valeur le fromage
Neufchâtel défini et consacré par son origine, son appellation et ses
caractéristiques particulières ». Parmi les chevaliers qui ont déjà été intronisés au
sein de la confrérie figurent des personnalités comme David Douillet, Annie Cordy,
Pierre Bonte, Francis Lalanne ou Bernard Hinault.
Né au coeur des bocages du Pays de Bray, le Neufchâtel est un fromage à
pâte molle lactique, au lait de vache et à croûte fleurie. C’est le plus ancien des
fromages normands puisqu’il en est déjà fait mention dans des écrits datant de
1035 !
Confrérie de la dragée de Verdun
Origine : Meuse
Produits : dragées
La confrérie de la dragée de Verdun s’est fixée pour mission de promouvoir
la dragée mais aussi la ville de Verdun, à la fois berceau (depuis son invention en
1220) et capitale de la dragée.
La confrérie est parrainée par les Sossons d’Orvaulx et la Toque Noire du
Nord Meusien. C’est sa troisième participation au festival de Charleville-Mézières.
La charte de fondation, signée par les confréries marraines, porte cette
devise : « In dragibus veritas ».
Confrérie de la ficelle picarde et de la rabotte picarde
Origine : Oise
Produits : ficelle picarde, rabotte à la pomme
La confrérie est née le 9 mars 1997, avec pour but de promouvoir, défendre
et développer la tradition des recettes picardes, en particulier celles de la
véritable ficelle picarde et de la rabotte picarde.
La ficelle picarde est une crêpe accompagnée de crème fraîche (et non de
béchamel) au jambon et aux champignons, inventée dans les années 1950 par M.
Lefèbvre, cuisinier dans un grand restaurant amiénois. La rabotte, dont la recette
est attestée dès 1936, est une pomme « empaquetée » dans une pâte feuilletée
bien dorée.
Confrérie de la galette à suc’ et du gâteau mollet
Origine : Neufmanil (Ardennes)
Produits : galette à suc’, gâteau mollet
Née en 2007, la confrérie veut défendre, faire connaître et promouvoir la
pâtisserie traditionnelle ardennaise et notamment la galette à suc’ (pour laquelle
elle a élaboré une recette officielle) et le gâteau mollet.
La tenue des confrères reprend la couleur et la forme de ces deux
pâtisseries.
Confrérie gastronomique des compagnons du haricot de Soissons
Origine : Soissons
Produits : Haricot de Soissons (haricots en conserve, haricots apéritif,
Soissoulet, haricots au maroilles, confiture de haricots)
La confrérie du haricot de Soissons est née en 1997 de la volonté d’un
groupe de Soissonnais de perpétuer les traditions culinaires et populaires locales.
Elle compte 32 maîtres et compagnons.
Le haricot de Soissons est le plus gros haricot d’origine française que l’on
puisse trouver. Il a une couleur ivoire tout à fait remarquable et sa tenue à la
cuisson est très appréciée des cuisiniers. Il est cultivé dans l’Aisne depuis la
deuxième moitié du 18e siècle et on le plante en mai, à la Saint Didier… pour en
récolter des milliers.
Le chapitre de la confrérie a lieu fin septembre, au moment de la récolte.
Confrérie Génération Géminian
Origine : Cuxac d’Aude (Aude)
Produits : vins de la coopérative de Cuxac d’Aude, Manseng
Génération Géminian est une confrérie bachique qui a été créée par trois
amis, deux viticulteurs et un fonctionnaire, après les inondations de novembre
1999, pour aider les vignerons de Cuxac d’Aude à relever le défi qui se présentait à
eux.
Le rôle de Génération Géminian est de promouvoir les vins de Cuxac d’Aude
dans le Languedoc-Roussillon et ailleurs.
Avec l’accord de l’INAO et de l’Etat, la confrérie a été autorisée à planter
1200 souches de manseng, une vendange tardive qui provient de l’assemblage de
deux cépages, le petit manseng et le gros manseng.
Confrérie gourmande du nougat de Tours
Origine : Indre-et-Loire
Produits : nougat de Tours
La confrérie gourmande du nougat de Tours et autres pourlècheries
tourangelles a été fondée en 1998. Elle fait renaître le nougat de Tours, pâtisserie
liée à l’histoire de la Touraine : une macaronade d’amandes à l’intérieur de
laquelle on trouve des fruits confits étalés sur une pâte sucrée recouverte de
confiture d’abricot.
La confrérie est particulièrement bien représentée dans les Ardennes où elle
compte plusieurs baillis.
Confrérie des grands écuyers de Valençay en Gastine
Origine : Loir-et-Cher
Produits : Valençay blanc, rosé et rouge ; fromage de chèvre « Pyramide »
Valençay est la seule ville de France pouvant s’enorgueillir de deux AOC
portant son nom, l’une pour les vins, l’autre pour le fromage.
Le vignoble de Valençay s’étend sur près de 150 hectares. Le Valençay rouge
est le mariage de quatre cépages : le Gamay, le Côt, le Pinot Noir et le Cabernet.
Le Valençay rosé reprend ces quatre mêmes cépages ainsi que le Pineau d’Aunis. Le
Valençay blanc allie le Sauvignon et le Chardonnay.
Le fromage de Valençay est un fromage au lait cru de chèvre, de couleur gris
bleuté. D’abord moulé à la louche, le fromager le recouvre ensuit de sel cendré. A
l’origine, le Valençay était de forme pyramidale mais le sommet de la pyramide a
été tronqué sur décision de Talleyrand, pour ne pas déplaire à l’empereur, à qui
ces pyramides rappelaient sa récente campagne d’Egypte.
Confrérie de la hure d’Elmont
Origine : Aiglemont (Ardennes)
Produits : hure, bière Puch’lote
La confrérie de la hure d’Elmont (Elmont étant l’ancien nom d’Aiglemont)
regroupe des amateurs de hure ayant souhaité remettre au goût du jour cette
spécialité charcutière qui a été peu à peu supplantée par le fromage de tête. La
confrérie élabore sa hure à partir d’une recette trouvée dans un livre de
charcuterie datant de 1942.
La confrérie propose aussi une bière, la Puch’lote (du nom de la source qui
alimentait l’ancienne brasserie d’Aiglemont). Il s’agit d’une bière blonde qui peut
être agréablement aromatisée à la myrtille.
Confrérie du jambon sec d’Ardennes
Origine : Charleville-Mézières (Ardennes)
Produits : jambon sec d’Ardennes
Depuis 1985, la confrérie du jambon sec d’Ardennes participe à la défense et
à la promotion du fleuron emblématique de la gastronomie ardennaise de France :
le jambon sec et sa noix, frottés au sel et aux aromates, puis séchés.
La confrérie, qui a pris une part active dans les démarches visant à
l’obtention d’une indication géographique protégée pour ces deux spécialités,
participe à de nombreuses fêtes gastronomiques.
Confrérie des mangeurs de lapin en morceaux de l’Artois
Origine : Pas-de-Calais
Produits : pâté de lapin en morceaux, bière du duc d’Havré
La confrérie des mangeurs de pâté de lapin en morceaux est née en 1996
pour animer le petit village de Vis-en-Artois. En 2000, elle s’est donnée une
nouvelle vocation en s’attachant à promouvoir le lapin à « z’os », élaboré à partir
d’un lapin coupé en morceaux et cuit dans la gelée.
La confrérie commercialise elle-même son pâté de lapin en morceaux,
qu’elle propose en bocaux.
Consulat de la mirabelle de Lorraine
Origine : Meurthe-et-Moselle
Produits : mirabelle de Lorraine
Cette confrérie réputée en Lorraine a été créée en 1974. La mirabelle est le
fruit emblématique de la région. Un label et une stricte réglementation de
l’Institut National des Appellations d’origine Contrôlées (INAO) en garantissent une
qualité irréprochable.
En cuisine, on la retrouve avec bonheur en terrine de lapin, compotée pour
escorter les pâtés et le foie gras, accompagnée ou non d’amandes, de raisins ou de
cumin en garniture de volailles ou de viandes blanches.
En dessert, elle sera rôtie aux épices et flambée, servie en chaud-froid,
meringuée ou en gratin et même en brochette ou en croustillant.
En eau de vie on l’apprécie servie fraîche (environ 12°) dans de grands
verres pour mieux en découvrir son arôme et son goût unique, mais toujours avec
modération.
Confrérie du Noble-Joué
Origine : Indre-et-Loire
Produits : vin de Touraine Noble-Joué
Le Noble-Joué est un vin gris (œil de perdrix) d’appellation contrôlée
Touraine, né entre Cher et Indre. Les historiens signalent sa présence sur la table
du roi Louis XI, en son château de Plessis-les-Tours. Les cépages composant le
Noble-Joué sont le gris meunier, le pinot gris (ou localement Malvoisie) et le pinot
noir.
Confrérie du pain d’épices de Saint-Grégoire de Nicopolis
Origine : Marne
Produits : pain d’épices, biscuits, financiers, meringues
Evêque arménien ayant vécu sept ans à Bondaroy, dans le Loiret, Saint
Grégoire de Nicopolis avait coutume de partager un gâteau composé de farine de
seigle et d’épices avec les prêtres ou les chrétiens qui venait le visiter le
dimanche.
Née en 2002 à Pithiviers, la confrérie du pain d’épices de Saint-Grégoire de
Nicopolis compte plusieurs représentants hors du Loiret, dont deux Marnais.
Confrérie du pied de cochon à la Sainte-Menehould
Origine : Marne
Produits : pied de cochon
Le but de la confrérie est de promouvoir la recette traditionnelle du pied de
cochon à la Sainte-Menehould, dont la cuisson est aussi longue que la journée de
travail d’un honnête homme. Ainsi le dit la légende qui prit naissance dans la
cuisine de l’hôtel de Metz, en 1730, lorsqu’un petit gâte-sauce oublia la marmite
sur le feu toute une nuit et découvrit le matin avec étonnement un pied cuit à
point et si tendre que l’os était devenu friable.
Confrérie du pissenlit
Origine : Aisne
Produits : bières au pissenlit, vin de pissenlit, moutarde, vinaigre, confiture
La confrérie du pissenlit a son siège à Ohis, dans l’Aisne, où elle organise
chaque année une fête du pissenlit. Elle s’est donnée pour mission de promouvoir
le pissenlit à travers des mots, des boissons et des objets (houlette). Elle a vu le
jour en septembre 2007.
Confrérie du Roux d’Ayeneux
Origine : Belgique
Produits : fromages au lait de brebis
Depuis 1991, la confrérie assure la promotion des fromages au lait de brebis
affinés à Ayeneux, et notamment le Roux des Carmes, dont les arômes sont exaltés
par un bourgogne élevé à Mellecey, village jumelé avec Ayeneux.
Chaque année, la confrérie remet les fonds qu’elle a récoltés par des actions
ponctuelles à des associations qui s’efforcent de soulager la maladie ou le
handicap.
Confrérie de la salade au lard
Origine : Sedan (Ardennes)
Produits : salade au lard
Cette confrérie s’attache à sortir de l’oubli un plat typique des Ardennes, la
salade au lard, une recette à base de pissenlits, de pommes de terre et de lardons,
dont il existe plusieurs variantes. La confrérie organise régulièrement des concours
gastronomiques autour de ce plat et met un point d’honneur à valoriser le terroir
et la convivialité.
Confrérie des Sossons d’Orvaulx
Origine : Belgique
Produits : bière d’Orval, fromage d’Orval
Le 17 juin 1977, en l'auberge de l'Ange Gardien à Orval, la confrérie des
Sossons d'Orvaulx est portée sur les fonts baptismaux. Le thème gastronomique
choisi sera évidemment la bière d'Orval et, accessoirement, le fromage produit par
l'abbaye.
La confrérie compte de nombreux membres médaillés et même togés,
originaires des départements voisins des Ardennes et de la Meuse. Elle fait la
promotion des activités touristiques, de la gastronomie et de la vie artistique des
régions situées autour d'Orval. Elle met en valeur les spécialités gaumaises et la
délicieuse trappiste brassée à l'abbaye.
Confrérie du Stofé de Wavre
Origine : Wavre (Belgique)
Produits : tarte au Stofé
La confrérie du Stofé de Wavre a été fondée le 16 septembre 1972. Elle
s’engage à préserver et à défendre les coutumes et les traditions wavriennes dans
le but de favoriser le tourisme et ce, à travers son fromage, le Stofé, et la tarte du
même nom.
Ce produit est très apprécié par les plus grands gastronomes et est renommé
tant en Belgique qu’à l’étranger. Pour la petite histoire, dans le jeu populaire de
Jean et Alice, dame Alice proclame : « Je vous ferai servir de la tarte au fromage,
de celle qui plus tard nous fera un renom, qui plaît tant que sans faim même, on
ne dise non ».
Confrérie du sucre d’orge des religieuses de Moret-sur-Loing
Origine : Moret-sur-Loing (Seine-et-Marne)
Produits : sucre d’orge, bonbons, biscuits
Cuit à feu nu, sans colorant, sans conservateur et sans glucose, le sucre
d’orge tient son nom au fait qu’il s’agit uniquement de sucre cuit dans une
décoction d’orge. La recette n’a pas changé depuis sa création, en 1638.
Aujourd’hui, la confrérie est présente dans de multiples manifestations
gastronomiques et culturelles en France pour faire la promotion de la ville de
Moret-sur-Loing et plus particulièrement celle de sa spécialité patrimoniale, le plus
vieux bonbon de France : le sucre d’orge des religieuses de Moret-sur-Loing.
Confrérie des Taste-Andouilles et du Gandoyaux
Origine : Vosges
Produits : andouille du Val d’Ajol, Gandoyaux
La confrérie est déjà fort ancienne puisqu’elle a vu le jour en 1965. Elle a
pour but d’assurer la promotion de l’andouille du Val d’Ajol et des Gandoyaux.
Réalisée à base d’échine de porc et de chaudins aromatisés, légèrement fumée,
l’andouille du Val d’Ajol se déguste chaude mais aussi froide, à l’apéritif.
Les gandoyaux sont une spécialité vosgienne préparée à partir d’estomacs de
porcs précuits, coupés en lamelles, et de viande de porc hachée.
Confrérie Tchantchès
Origine : Belgique
Produits : bière brune (la Djus-d’la), poires cuites, bouquettes
C’est un soir d’avril 1969, à Liège, qu’un groupe de joyeux compagnons
décida de créer la confrérie Tchantchès, du nom d’un personnage typique du
théâtre de marionnettes liégeois, le but étant de faire renaître certaines traditions
folkloriques et gastronomiques liégeoises disparues.
Les produits défendus par la confrérie sont la Djus-d’la, une bière artisanale
de haute fermentation, les poires cuites et les bouquettes (crêpes dont la pâte
levée de blé noir est agrémentée de raisins secs).
Ordre de la ficelle picarde amiénoise et des produits du terroir
Origine : Oise
Produits : ficelle picarde, rabotte picarde, andouillette de Cambrai, bêtises de
Cambrai
L’ordre de la ficelle picarde amiénoise et des produits du terroir a pour but
de promouvoir les recettes gastronomiques de la région amiénoise et de faciliter
les échanges gastronomiques entre épicuriens, qu’ils soient amateurs ou
professionnels.
Confrérie des Wiyinmes de Méan
Origine : Méan (Belgique)
Produits : aumônière de fromage de chèvre, bières Nostradamus et Saxo
Le village de Méan a sur son territoire deux fromageries importantes et
réputées. Christian Lomba, le Grand Maître, voulait défendre tout ce que les bêtes
à cornes (vaches et chèvres) produisent. Ceci explique la présence d'une corne sur
la partie dorsale de l'habit tout jaune bordé de noir. Comme par extension, la
corne faisait penser au... cocu, la confrérie a pris le qualificatif de wiyinme (qui
signifie cocu, dans le patois local), pour se baptiser.
La confrérie des Wiyinmes assure la défense et la promotion de deux bières
(la "Nostradamus", une bière brune capiteuse et la "Saxo" une blonde un peu plus
légère) et d’un fromage de chèvre, le "Wiyinme" confectionné à la fromagerie du
Gros Chêne à Méan, qu'elle présente en aumônière, nappée de sirop liégeois.
Les producteurs
Cidrerie de Warnécourt
Produits : cidre, jus de pomme, eau de vie de cidre, gelée de cidre
Le Petit Carolo
Produits : pâtisseries, carolos
Aux Saveurs d’Ardennes
Produits : charcuterie, salaisons
Terroir et gourmandise
Produits : sirops artisanaux, pains d’épices, confitures
Le roi du chichi
Produits : glaces
Société ardennaise de brasserie
Produits : bières Ardwen
Florence Thiry
Produits : pommes.
Haybes Salaisons
Produits : jambon d’Ardennes, charcuterie.
Biscuiterie Billiotte
Produits : macarons, rochers coco, sablés d’antan.
Le safran des Ardennes
Produits : safran et produits à base de safran.
EURL Viot
Produits : bière Sedane.
Bruno Josset
Produits : terrines d'agneau
Vanessa Ponsin
Produits : fromages de brebis
Le programme
Samedi 3 mai
9 h 45 : défilé de toutes les confréries dans le centre-ville (départ de la place
Ducale) avec les groupes Maqueux d’Saurets et Soupe du Bouffon et les voitures
anciennes.
11 heures : inauguration du 11e festival des confréries en Ardenne.
SUR LA PLACE
Animations musicales avec les Maqueux d’Saurets à 14 heures, 15 h 45 et 17 h 15,
la Goualante (chanson musette et festive) à 14 h 30, 16 h 15 et 17 h 45, le Millerys
Music Hall à 15 heures, 16 h 45 et 19
heures.
Tout l’après-midi : réalisation de
recettes en direct par les chefs
ardennais et dégustations ; concours
de tir à l’arbalète historique dans la
cour de la Criée, Balajojo (orgue de
Barbarie), maquillage enfants, Proutt
le clown (gonflage de ballons).
SOUS LE CHAPITEAU
Animations musicales avec MASC
(percussions africaines) de 16 h 15 à
16 h 45 et Pat Beneth (reprises
french pop rock) de 19 heures à 21 h 30.
La Goualante
Dimanche 4 mai
SUR LA PLACE
Animations musicales avec Denwez Mad (cornemuse et musique celtique) à 12 h 45,
15 h 45 et 17 h 45 et Les Gaulois (fanfare festive du terroir) à 14 heures et 17
heures.
Tout l’après-midi : réalisation de recettes
en direct par les chefs ardennais et
dégustations ; concours de tir à l’arbalète
historique dans la cour de la Criée,
Balajojo (orgue de Barbarie), maquillage
enfants, Proutt le clown (gonflage de
ballons).
Dino Jazz
SOUS LE CHAPITEAU
A 11 heures : chapitre exceptionnel de la
confrérie de la Grusalle et de la Trappiste
de Rochefort, invitée d’honneur du 11e
festival.
A 15 heures et 16 h 15, Dino Jazz.
Bon à savoir…
REPAS
Comme chaque année, trois confréries ardennaises assureront la restauration
sous le chapiteau. Le samedi midi, le samedi soir et le dimanche midi, on pourra
ainsi déguster (pour 7,50 euros) une cacasse à cul nu, une salade au lard ou une
potée ardennaise au jambonneau.
L’an dernier, 1.600 repas avaient été vendus durant les deux jours.
PREMIERE
Plusieurs confréries tiendront un stand pour la première fois sur la place
Ducale. C’est le cas de la confrérie du Stofé de Wavre, de Génération Géminian et
de la confrérie gastronomique des compagnons du Haricot de Soissons.
ARBALETES
La Guilde des Arquebusiers de Charleville organisera un tournoi international
des guildes historiques et le tir du Roi des Arquebusiers de Charleville le samedi 3
mai dans la cour de la Criée. Le dimanche, à partir de 11 heures, aura lieu un
concours réservé aux confréries (remise des prix à 15 heures sous le chapiteau).
Parallèlement, les jeunes de l’école de tir animeront un stand de tir laser
ouvert au public.
CHEFS
Comme chaque année, grâce au partenariat avec la société Métro, les
meilleurs chefs ardennais réaliseront des recettes en direct et proposeront des
dégustations durant ces deux jours. Un espace leur sera spécialement dédié sur la
place Ducale.
DEFILE
Le cortège partira le samedi à 9 h 45 de la place Ducale pour emprunter
successivement la rue de Mantoue, la rue du Théâtre, la rue Madame de Sévigné, le
boulevard Gambetta, la rue Bérégovoy et la rue de la République.
CHARLOTTE
Au fil des festivals, des amitiés se nouent. La confrérie de la Carmelle
inaugurera ainsi une nouvelle bière, ambrée et légèrement amère, à l’occasion de
ce 11e festival. Cette bière a été baptisée la Charlotte, en hommage à une
Carolomacérienne, Charlotte, fidèle du stand de la Carmelle depuis la première
heure.
BROUETTE A SAURETS
La confrérie des Maqueux d’Saurets (mangeurs de harengs fumés), de
Tergnier, a en son sein une fanfare bandas qui participera au défilé et animera la
place Ducale le samedi après-midi. Et la fanfare a prévu de défiler avec sa
« brouette à saurets fumante ». Avis aux amateurs de harengs.
Une autre confrérie axonaise animera le défilé et la place Ducale le samedi.
Il s’agit de la confrérie de la Soupe du Bouffon, de Saint-Quentin.

Documents pareils

17-09-16 CHAPITRES PREVUS EN 2016 DATE JOUR LOCALITE

17-09-16 CHAPITRES PREVUS EN 2016 DATE JOUR LOCALITE Ordre des Preux Compagnons de la Terre de Bry Confrérie des Mouliers de la Baie du Mont St Michel Confrérie des Chevaliers du Comté de Montaigu Confrérie de l’Ordre de l’Echalote Confrérie des Tast...

Plus en détail