Télécharger - Pont Sainte Maxence

Commentaires

Transcription

Télécharger - Pont Sainte Maxence
Permanence du maire et des adjoints
Hôtel de Ville, place Mendès-France
M. le maire vous reçoit le mercredi de 17h à 18h30
en mairie et le samedi de 8h20 à 10h30.
Chaque adjoint(e) assure également une demi-journée
de permanence.
Pour prendre rendez-vous, vous pouvez joindre
le secrétariat général au : 03 44 72 70 40
Mairie et maison de quartier «Les terriers»,
Vos élus
8, place des tilleuls
Arnaud Dumontier - Maire
Marie-Christine Magnier - 1ère adjointe au maire
Administration générale, dialogue avec le
personnel, qualité de l’accueil dans les services
publics locaux.
Philippe Fiault - 2e adjoint au maire
Finances, marchés publics.
Arnaud Dumontier reçoit le premier samedi de chaque mois
Marie-Christine Magnier, Philippe Fiault, Monique Martin,
Eddy Schwarz, Stéphanie Guéréven, Jean-Pierre Revière,
Françoise Demaison, Bruno Vermeulen, Thierry Fievez,
Samira Beaucarny
Pour prendre rendez-vous, vous pouvez joindre le secrétariat
général au : 03 44 72 70 40
Monique Martin - 3e adjointe au maire
Affaires sociales, personnes à mobilité réduite,
logements sociaux, relations avec le corps
médical.
Eddy Schwarz - 4e adjoint au maire
Affaires scolaires, relations avec les parents
d’élèves et de la jeunesse.
Stéphanie Guéréven - 5e adjointe au maire
Droits des femmes, citoyenneté et médiation.
Bruno Vermeulen - 6e adjoint au maire
Travaux,
urbanisme,
voirie,
transports,
préservation du patrimoine, protection de
l’environnement.
Françoise Demaison - 7e adjointe au maire
Relations avec les associations culturelles et les
associations sportives.
Jean-Pierre Revière - 8e adjoint au maire
Sécurité et sûreté, propreté des rues, relations
avec les associations patriotiques.
Thierry Fievez - 9e adjoint au maire
Dynamisation du commerce, emploi,
économique.
vie
Les services municipaux
Accueil et proximité
[email protected]
Centre communal d’action sociale
[email protected]
Communication
[email protected]
Education et cohésion sociale
[email protected]
Finances et gestion du patrimoine
[email protected]
Maison et mairie de quartier «Les Terriers»
[email protected]
Office de tourisme
[email protected]
Police municipale
[email protected]
Ressources humaines [email protected]
Services techniques et urbanisme
[email protected]
Vie associative, culturelle et sportive
[email protected]
03 44 72 20 49
03 44 72 68 57
03 44 56 20 49
03 44 72 20 49
03 44 72 20 49
09 64 11 53 74
03 44 72 35 90
03 44 72 07 17
03 44 72 20 49
03 44 72 50 19
03 44 53 12 75
Pont Notre Ville 2
Edito
Un peu de civisme pour Nous déployons tous ces
bien commencer l’année instruments avec votre
nouvelle.
argent.
Comme vous, nous
sommes choqués par celles
et ceux qui jettent leurs
détritus par terre alors
qu’une poubelle se trouve
à quelques mètres… nous
en concluons qu’ils doivent
faire la même chose chez
eux !
SOMMAIRE
Edito En bref et en images Le dossier Watty à l’école
Courriers à la SNCF La politique de la ville
L’observatoire
de la qualité de vie
L’éducation par le sport
Une maison et mairie
de quartier «Les Terriers»
La ville accueille
Informations municipales
Paroles libres
p3
p 4, 5
p 6
p7
p8
p9
p9
p 10
p 11
p 12
p 13
p 14, 15
Mais si cela ne suffit
pas, nous n’hésiterons
pas à recourir aussi à la
contravention.
Cette ville est la vôtre,
elle deviendra ce que
vous voulez en faire, et
vous avez aussi une part
de responsabilité dans sa
C o m m e v o u s , n o u s propreté.
sommes choqués par
celles et ceux qui laissent Nous assumons les nôtres,
leur chien faire leurs vous assumerez les vôtres.
besoins dans les espaces
verts ou sur nos trottoirs… Aussi, nous communiquons
nous en concluons qu’ils une dernière fois sur
doivent faire la même les règles premières
chose chez eux !
de civisme que nous
nous devons tous sauf à
La municipalité déploie préférer vivre parmi les
des moyens importants décharges et les défections
pour améliorer votre canines, ensuite, la police
cadre de vie : nous avons municipale verbalisera
mis en place spécialement celles et ceux qui les
une brigade propreté qui enfreignent. C’est une
travaille depuis le 1er question de respect que
novembre 6 jours sur 7 et chacun doit à sa ville, que
à laquelle nous rendons un chacun doit à l’autre.
immense hommage pour
la qualité et la quantité de Nous vous souhaitons une
la tâche accomplie chaque très belle année 2015 pour
semaine. Nous avons vous et celles et ceux qui
acheté une désherbeuse vous sont chers, placée
pour près de 25 000 euros sous le signe de la paix, de
tant les herbes folles avaient la sérénité et de la santé,
effrayé tout le monde il y et nous vous donnons
a quelques années. Nous rendez-vous le 17 janvier à
avons augmenté la rotation 17h pour les traditionnels
de la grosse balayeuse qui voeux de la municipalité à
passe dorénavant toutes la population.
les 6 semaines et non plus
Arnaud DUMONTIER
toutes les 12 semaines.
et toute son équipe
Pont Notre Ville 3
En bref et en images
1 : Inauguration de la maison et mairie de quartier «Les Terriers» / 2 : Comité de pilotage «Les Terriers»/
3 et 4 : Foire de Pont / 5 : Trail la Pontoise/ 6 : Randonnée du 11 novembre /
1
3
4
5
6
En bref et en images
7 : L’éducation par le sport avec Mahyar Monshipour (à gauche en bleu, sextuple champion du monde)
Semaine de la femme avec les élèves du collège Lucie et Raymond Aubrac, avec Ghislain Senaux / 9 et 10 :
Comémoration du centenaire de la Grande Guerre
7
8
9
10
Dossier
à Sarron aussi, ça bouge
6
3
2
4
5
1
1. Un projet de reconversion
durable pour la friche
agricole de la pleine de Sarron
En résumé
La ville de Pont-Sainte-Maxence a pour projet
de reconvertir la plaine de Sarron en prenant en
compte les habitants et les acteurs succeptibles
d’y contribuer.
Des experts du développement durable se
mobiliseront pour soutenir ce projet de qualité.
2. Un lotissement communal de 15 lots environ
3. Des jardins familiaux rue des Romains
4. Des aménagements de sécurité routière rue
Robert Heschel, rue John Fitzgerald Kennedy,
rue Victor Hugo
5. Un aménagement de sécurité routière et de
stationnement devant l’école Françoise Dolto
et un aménagement de sécurité routière devant
l’école Adrien Bonnel
6. Une aire de résidentialisation
La sédentarisation des gens du
voyage
Une concertation qui démarre
début 2015
Les 3 orientations à confirmer
1. Un projet de maraichage bio de proximité
2. Un projet d’aménités paysagères (parcours de
santé, espace détente et loisirs, vergers, ...)
3. Un projet de logement durable respectant
l’esprit du lieu
Pont Notre Ville 6
Attendue depuis des décennies, cette sédentarisation
des gens du voyage voit enfin le jour. La commune
travaille actuellement sur un projet de 15 à 20
parcelles qui seront stabilisées. Cette aire répond à
une demande forte de l’ensemble de la population.
Elle vise à offrir un traitement égal et digne à tous
les habitants de notre commune. La réalisation du
projet d’un montant avoisinant 1,5 million d’euros
est prévue pour 2016. Dans ce cadre, les gens du
voyage bénéficieront de l’eau et de l’électricité. Ils
s’acquitteront donc des taxes liées ainsi que de celles
relatives à l’occupation du terrain et à l’enlèvement
des ordures ménagères.
Dans le cadre de cette étude, le déplacement du passage à niveau est
envisagé en le rapprochant vers la gare.
Vie locale
La ville de Pont-SainteMaxence est soucieuse
de développer sur son
territoire des actions
de sensibilisation des
citoyens sur les enjeux
environnementaux.
Ainsi, depuis la rentrée
des classes, un atelier
hebdomadaire de
se n si b i l i s at io n des
enfants aux économies
d’eau et d’énergie se
tient dans toutes les
éco l e s é léme nta i res
dans le cadre des NAP
(No u ve ll es A c t i vi tés
Périscolaires), et ce,
pendant toute l’année
scolaire. Ce programme,
appelé Watty™ à l’école,
labellisé par le Ministère
de
l’Ecologie,
du
Développement Durable
et de l’Energie, est porté
par la société Eco CO2
(spécialisée dans la
maîtrise de l’énergie).
Dans le cadre de son
partenariat avec Eco
CO2, la commune offre
à tous les foyers un kit
econEAUme pour leur
permettre de réaliser
A Pont-Sainte-Maxence, des économies d’eau et
d’énergie pour tous les foyers !
de l’économiser, ainsi
que les gestes ou
solut ions proposés
pour y parvenir. A cette
occasion, les enfants ont
pu découvrir que l’eau
est indispensable à la vie
et que nous sommes de
plus en plus nombreux à
en consommer, alors que
cette réserve n’est pas
inépuisable. Après quoi,
nous sommes passés à
d e s u b s t a n t i e l l e s l’action, et avons donc
éco n o mies d ’eau et proposé aux petits écod’énergie (pour chauffer citoyens d’apprendre à
l’eau).
changer les mousseurs
Ce kit, présenté dans t r a d i t i o n n e l s d e s
un petit sachet kraft, robinets.
contient deux mousseurs
(économiseurs d’eau) de Le premier geste proposé
norme NFS autorégulés a été de faire une
avec un débit nominal de mesure du débit initial
5,7 l/mn, soit 40 à 70% du robinet. Ensuite,
d’économies par rapport on a relevé la quantité
à un mousseur standard. d’eau consommée par le
Ils s’installent sur les robinet en une minute.
embouts des robinets Un enfant du groupe a
d’évier et de lavabo entamé alors la délicate
(mode d’installation à opération de dévisser
l’intérieur du sachet).
l’embout, et de retirer
Les enfants inscrits à
l ’atel i er pér i scolaire
Watty « Eau secours
! » ont d’ailleurs pu
effectuer par eux-mêmes
l’installation
et
les
mesures avant/après.
econEAUme, puis nous
avons replacé le joint et
l’embout sur le robinet
en serrant correctement.
Puis, il ne restait plus
qu’à refaire la mesure
à l’aide du débitmètre
pour avoir une idée de
l’impact que peut avoir
un tel mousseur sur
notre consommation
d’eau. Quel ne fut pas
l’étonnement des enfants
de se rendre compte
que la consommation
tombait de 13 - 15l à 5 –
6 l par minute ! »
Vous
aussi,
faites
comme les écoliers de
la commune, installez
et testez les mousseurs
que vous allez recevoir,
utilisez moins d’eau
et économisez jusqu’à
50€ par an ! Pour plus
d’informations sur le
programme, connectezvous sur watty.fr. Pour
évaluer votre potentiel
le mousseur d’origine. d’économies, rendezNous avons remplacé ce vous sur econeaume.fr
dernier par le mousseur
Voici le récit de JeanMaurice
Marle,
«
animateur Watty » dans
trois écoles élémentaires
pontoises :
« Nous avons abordé
les notions de l’usage
de l’eau et la nécessité
Pont Notre Ville 7
Vie locale
La SNCF en lien avec la Région Picardie (en qualité d’autorité organisatrice des
transports) a modifié ses horaires.
L’insatisfaction générale éprouvée et que je partage m’a conduit à écrire à
deux reprises et a rencontré monsieur Daniel BEURDELEY, vice-président aux
transports au Conseil régional.
Je vous informe des courriers que j’ai adressés à ce sujet.
Pont Notre Ville 8
Vie locale
La politique de la ville, qu’est-ce que c’est ?
Mme Juston, Sous-Préfet de l’arrondissement de
Senlis répond à vos questions.
sociale, la rénovation
urbaine et le cadre de
vie, le développement
économique. Par leur
connaissance des réalités
territoriales, les habitants
seront également des
partenaires
essentiels
dans l’élaboration et le
suivi du contrat de ville
pour la période 20152020.
Pouvez -vo u s
nous
expliquer
en
quoi
consiste la politique de
la ville? Comment cela
fonctionne?
La politique de la
ville est une politique
interministérielle
et
partenariale
qui
mobilise l’ensemble des
politiques publiques de
l’Etat et des collectivités
territoriales. Le contrat
de ville que nous allons
bâtir ensemble reposera
sur 3 piliers : la cohésion
Quels sont les enjeux l’Etat, de la ville et de
pour le quartier et la la communauté de
ville?
communes du Pays Oise
et d’Halatte travaillent
Grâce à la politique de ensemble à l’élaboration
la ville, le quartier des du contrat de ville. Sur
terriers a vocation à la base d’un diagnostic
devenir un territoire dont partagé, des orientations
les écarts avec les autres stratégiques et des
quartiers s’estomperont. actions seront retenues.
La mobilisation de tous Chaque service de l’Etat
les partenaires permettra mobilisera, en priorité
de renforcer les actions au profit des habitants
Pourquoi le quartier des en faveur des habitants, du quartier, ses crédits
Terriers a-t-il été retenu? prioritairement dans le qui seront complétés par
domaine de l’emploi, de la des crédits spécifiques
La loi du 21 février 2014 a sécurité, de l’éducation, de la politique de la
prévu que les périmètres de l’accès au droit….En ville. D’ores et déjà,
des nouveaux quartiers matière
d’urbanisme, afin d’aider à élaborer
prioritaires
seraient des
réflexions
sont le futur contrat de
définis en fonction d’un également en cours afin ville et à favoriser la
critère unique, celui d’améliorer le cadre de parole des habitants, un
du bas revenu pour vie et relier le quartier soutien financier va être
prendre en compte les des Terriers au reste de prochainement alloué
difficultés sociales des la ville.
à la Communauté de
habitants. C’est ainsi que
communes et à la ville de
le quartier des Terriers Quel soutien va apporter Pont Sainte Maxence.
a été retenu comme l’Etat dans ce projet ?
quartier prioritaire parmi
les 1300 quartiers ciblés D e p u i s p l u s i e u r s
au niveau national.
mois, les services de
L’observatoire de la qualité de vie / Le bilan
3,2,1.....L’observatoire
de la qualité de vie et les
comités de quartier ont
démarré !
Le premier sondage a été
adressé début décembre
et est actuellement en
cours de traitement et
d’analyse.
C’est donc l’opinion des
651 habitants volontaires
de Pont-sainte-Maxence
répartis sur les six
quartiers de notre ville
qui s’engagent dans
une véritable démarche
citoyenne en répondant
à 39 indicateurs sur tous
les thèmes contribuant
à la qualité de vie des
quartiers et de notre
ville notamment 2 sujets
prioritaires que sont la
propreté et la sécurité. A
cela nous avons ajouté a
la demande des citoyens
2 indicateurs : le 1er sur la
qualité de l’air et le 2e la
qualité de l’eau.
aux habitant s des
quartiers de contribuer
au mieux vivre dans leur
ville en réfléchissant
collect ivement aux
axes d’améliorat ion
Les premiers comités de spécifiques.
quartier sont fixés courant janvier 2015 avec Il est important de souliune particularité pour le gner que cette démarche
quartier des terriers qui de co-construction est un
rentre dans le cadre de projet unique en France.
la politique de la ville et
devra aboutir à terme à L’équipe municipale
un conseil citoyen c’est- tient d’ores et déjà à
à-dire fonctionner en vous féliciter de votre
autonomie avec les ci- participation et votre
toyens du quartier. Cette implication sur ce projet
démarche
spécifique dont l’ambition est
au quartier fera l’ob- simple : l’amélioration de
jet d’une présentation votre quotidien.
détaillée lors de la 1ère
Les réunions publiques
réunion.
ont été des succès.
L’objectif est de permettre En plus d’ informer
concrètement
sur
ce dispositif, les élus
ont été à l’écoute des
doléances des habitants
de chaque quartier.
Force est de constater
que les citoyens ont
besoin d’être écoutés et
trouveront leur place et
leur implication dans ce
dispositif.
Notre conviction est forte
et votre soutien prouve
que nous sommes sur
la bonne voie grâce
au partage des idées,
à l’écoute et surtout à
notre désir commun
d’aller vers le mieux vivre
ensemble.
Stéphanie Guéréven,
adjointe au maire, droits
des femmes, citoyenneté et
médiation.
Pont Notre Ville 9
Vie municipale
Le Grand Tour de l’Education par le Sport
L’éducation par le sport
correspond
à
une
volonté très forte de la
municipalité : « lutter
en faveur des publics les
plus fragiles pour éviter
les sorties de route » (la
gazette des communes, édition
du 1er septembre 2014).
Grâce à son partenariat,
sur une durée de 2
ans,
avec
l’Agence
d’éducation par le sport
(APELS), la municipalité
replace le sport au
cœur même de la ville
en mettant en œuvre à
Pont-Sainte-Maxence
les plus belles initiatives
et innovations sportives
et éducatives au service
d’un ville plus solidaire.
Le sport est en effet
une chance unique pour
nos enfants car dans
un monde en perte de
repères, il développe des
valeurs collectives dont
la société ne saurait se
passer : le respect des
autres, le respect des
règles, le respect de
l’autorité, l’engagement,
la solidarité, la culture
du résultat aussi. Nous
avons tous à l’esprit
l’exemple
de
ces
jeunes enfants, dont
les comportements en
classe posent problème,
qui sont déplacés d’école
en école, sans jamais
rien résoudre et qui, à
l’écoute d’un éducateur
sportif, se trouve attentif
et respectueux.
Le sport est en effet
une pratique sociale
et culturelle forte. En
apprenant l’écoute
et la confiance dans
l’entraîneur, le sport
enseigne à aider et à
accepter d’être aidé.
Le sport développe
des qualités qui sont
essentielles
et
que
parfois aucun autre
vecteur ne pourra mieux
enseigner… Aussi, en
parfaite
collaboration
avec notre tissu associatif,
si essentiel à notre ville,
grâce à l’éducation par
le sport, la municipalité
dispose d’un out il
essentiel : apprendre aux
plus fragiles à trouver leur
place dans notre société.
C’est tout l’objet de la
convention que la ville
a signée avec l’APELS, et
au sujet de laquelle nous
viendrons vous rendre
compte de son avancée
et de ses résultats.
Un
exemple
de
l’éducation
par
le
sport : http://www.
lemonde.fr/sport/
article/2014/11/27/apont-sainte-maxencel-education-passepar-le-terrain-defoot_4530741_3242.
html
Pont Notre Ville 10
Vie municipale
Une maison et mairie de quartier
«Les terriers»
C onfo rm é m e nt
à
son engagement de
campagne, plaçant le
quartier de Les Terriers
comme priorité, la
nouvelle municipalité
inaugure une maison et
mairie de quartier.
Le service s’articulera
autour de trois pôles,
l’Accueil, la PréventionMédiation et le comité
de médiation.
Le pôle « Accueil »
offrira la possibilité
a u x h a b i tant s de
se renseigner sur
leurs démarches
administratives par le
biais de permanences
(C PAM , C A F, pôl e
emploi), ou de rencontrer
des associations. Il est
également prévu de
mettre à disposition des
habitants du quartier
une salle dans laquelle ils
pourront se rencontrer
en charge des droits
des femmes, de la
citoyenneté et de la
médiation a pour
objet de proposer un
règlement des conflits de
voisinages à l’amiable.
Des élus formés aux
Le pôle « Prévention et
médiation
»
chargé techniques de gestion des
de favor i ser et de conflits et à la médiation
dével opper l e lien de voisinage recevront
social, d’accompagner et tous les habitants.
d’orienter les habitants
dans leurs démarches Le quartier de «Les
d’ i nser ti on
socio- Terriers» a par ailleurs été
professionnelle et d’être désigné comme intégrant
en contact permanent la nouvelle politique
avec la population.
de la ville. Les services
de la ville, en lien avec
Il sera renforcé dans les
prochains mois par l’État et l’ensemble des
l’arrivée d’un éducateur partenaires travaillent
de rue qui sera en actuellement sur le
charge de la prévention contrat qui définira
les actions à engager,
spécialisée.
notamment en termes
Le pôle « Comité de d’aménagement et de
médiation », piloté par d é v e l o p p e m e n t
Stéphanie Guéréven, économiques.
a dj oi nte a u maire Le premier comité de
et discuter. Comme pour
l’hôtel de ville, le maire
y disposera d’un bureau
dans lequel les adjoints
assureront aussi des
permanences.
pilotage a eu lieu le 20
novembre en mairie de
Pont-Sainte-Maxence,
en présence de Martine
Juston, Sous-Préfet de
l’arrondissement de Senlis.
DOMIBUS :
Depuis le 23 novembre,
pour répondre à la
demande des habitants
de ce quartier lors
de la campagne des
élections municipales,
la mairie a demandé à
son prestataire Kéolis,
de bien vouloir mettre
en place un service de
TUM. Le TUM assurera
donc chaque dimanche
des rotations depuis le
quartier des Terriers en
matinée jusque l’avenue
Pasteur, en passant par
la gare.
La maison et mairie de quartier est ouverte du mardi au vendredi de 9h30 à 12h00 et de 14h30 à 17h00
Pont Notre Ville 11
Vie municipale
Un nouveau policier municipal
La ville accueille un nouveau policier municipal (à
droite sur la photo). En poste depuis le 1er novembre
2014, Kévin Hacque a rejoint l’équipe après avoir été
gendarme adjoint en Vendée pendant 4 ans.
L’effec t if co mpte a uj ourd’hui 12 policiers
municipaux pour renforcer l’équipe en place.
Informations
Stop cambriolage
«Stop cambriolages», une nouvelle application
pour smartphone proposée par la gendarmerie.
Afin de lutter ensemble contre les cambrioleurs
qui sévissent actuellement sur le département
et malgré les surveillances quotidiennes de la
gendarmerie nationale et de la police municipale,
vous retrouverez sur le site internet de la ville
de Pont-Sainte-Maxence quelques conseils pour
vous protéger.
Une directrice des affaires juridiques
Depuis septembre
2014, Cécile
Bourderotte,
(Docteur en droit
et ayant déjà
exercé dans le
secteur public)
a pour missions
d ’a s s u r e r l a
bonne ten u e
des assemblées
délibératives, de mettre en place un contrôle
de la légalité des actes, de conseiller les élus
et les directions afin de sécuriser au mieux les
actions de chacun, de gérer les contentieux.
Concertation sur le réglement
local de publicité
L’affichage publicitaire et les enseignes sont régis
par les dispositions du code de l’environnement
édictées dans le souci de la protection du cadre
de vie.
La Loi Grenelle II a profondément réformé la
législation et une nouvelle réglementation
nationale est en vigueur depuis le 1er Juillet 2012.
A ce titre, la publicité est fortement contrainte sur
la commune de Pont-sainte-Maxence, du fait de
son appartenance au PNR Oise Pays de France, de
la présence de sites classé et inscrits, d’immeubles
classés ou inscrits aux monuments historiques.
Vous pouvez déposer vos observations dans le
registre mis à votre disposition à la mairie ou
bien sur www.pontsaintemaxence.fr pour en
savoir plus
-------------------------------------Votre avis nous intéresse : pour ou contre le deplacement du marché
Le débat est infini et nous avons besoin de vous !
La municipalité souhaite vous consulter sur l’éventuel déplacement du marché vers la place des Marronniers et la Poste, comme ce fut le cas lors des
travaux du centre-ville.
Rendez-vous sur www.pontsaintemaxence.fr (rubrique
découvrir notre ville>vie commerçante>marché) afin
de repondre directement sur notre site internet, ou
bien découpez ce coupon et déposez-le en Mairie.
Pour
le déplacement
Contre
le déplacement
Pont Notre Ville 12
Informations
Un nouveau président pour L’A.C.A.P.L
Chers Maxipontaines,
Maxipontains,
Certains(es)
d’entre
vous ont pu lire dans
le journal Oise Hebdo
qu’il y avait eu un
changement au sein de
l’ACAPL (Association des
Commerçants, Artisans
et Professions Libérales).
En effet, j’ai pris la
succession de MarieP a u l e G AY p o u r
l a P rés i d e n c e de
l’association.
Je profite donc de ces
quelques lignes pour me
présenter succinctement
à vous.
Début 2013, quand j’ai
appris que les anciens
gérants cherchaient à
vendre la Maison de
la Presse, je suis venu
découvrir lors d’une
matinée le travail de
Diffuseur de Presse.
La suite vous la
connaissez. J’ai repris la
gérance de la Maison de
la Presse au 1er octobre
2013, j’ai adhérer à
l’association ACAPL et
un an plus tard lors de
l’Assemblée Générale,
j’ai appris, comme mes
collègues présents ce
soir là que Marie-Paule
GAY ne se représentait
pas pour la présidence
de l’association. Dès
le lendemain, vu que
personne ne s’était
proposé pour reprendre
le flambeau, j’ai décidé
de rencontrer l’ancienne
Présidente ainsi que le
bureau afin de savoir
ce qu’était précisément
le rôle de Président
ainsi que celui de
l’association. La semaine
suivante m’a décision
était prise, je décidais
de me présenter pour
ne pas voir l’association
disparaitre et avec
elle, tous les efforts
qui avaient été réalisé
par mes prédécesseurs
avec
comme
point
principal, le FISAC (Fonds
d’Inter vent ion p o u r
les Services, l’Artisanat
et le Commerce) ainsi
que les manifestations
organisées au sein de
notre ville (fête de la
bulle, fête de Noël..).
Et me voici, maintenant
Président de l’association.
Du travail m’attend, mais
je ne suis pas du genre à
me décourager.
A bientôt dans les rues
de la ville ou dans mon
commerce.
Cyrille Ruet
Recrutement sdis
Vous avez entre 16 et 55 ans, Vous êtes sportif et
motivé, Vous voulez donner du temps aux autres ?
Venez nous rejoindre,
devenez Sapeur-pompier Volontaire !
Pour tout renseignement, contactez le Lieutenant
BOUREKBA ou le Lieutenant PICARD au :
Centre de secours de Pont Sainte Maxence
03/44/70/41/00.
Pompier Volontaire
Pourquoi pas Vous ?
Des barrières de sécurité au
Champ de Mars
Si l’idée d’ouvrir le Champ de Mars était bonne,
offrant à cet espace bien connu comme une
«respiration», nombre de parents nous ont saisis
de la dangerosité occasionnée par l’absence de
protection. Les ballons partaient trop souvent sur la
RD 1017. Sur votre demande, nous avons décidé de
réinstaller ces barrières pour prévenir tout accident.
Pont Notre Ville 13
Paroles libres
Groupe Ps
Le contrat avec les électeurs
avait été clairement écrit sur
le document de campagne
distribué juste avant les
élections. L’éditorial, signé du
candidat Maire aujourd’hui,
était extrêmement clair: …. »
Ce sont mes engagements, je
les tiendrai et viendrai vous
rendre des comptes. Je vous
parle en toute liberté, avec
mon cœur ».
Il est évidement trop tôt
pour que la majorité des
actions aient pu être mises en
route, et nous reconnaitrons
objectivement le respect de
quelque unes des promesses.
Si la forme et l’esprit, pour
le lancement du service
de médiation ou encore la
mécanisation du nettoyage,
nous conviennent, pour
d’autres
l’histoire
est
différente.
Une forme d’appropriation
excessive, un manque de
concertation et de réflexion
approfondie avec l’opposition
et/ou la population, le
décalage avec les besoins
réels des habitants, tout ce
que nous redoutions sont
malheureusement au rendezvous.
-Nous pensons plus utile de
réserver le local des Terriers
pour un Centre Social de
quartier dans le cadre de
ce Contrat de Ville que
nous signerons avec l’Etat,
multipliant les services de
l’AGORA de la CCPOH avec
ceux d’une Régie de Quartier
à créer.
-L’Observatoire de la Qualité
de la vie et les Comités de
quartier ont été mis en place
hors décision du conseil
municipal, augurant mal de
leur objectivité et de leur
pérennité.
-La route de désenclavement
des Terriers a été annoncée
non négociable par Le Maire,
pourtant elle viendra épuiser
les finances et ne satisfera pas
la majorité des habitants.
-L’extension de la vidéo
priorise des surveillances
inutiles des entrées et sorties
de ville, elle permettra au
Maire de disposer des images
de la vie en ville sur ses écrans
personnels.
-Le désintérêt marqué envers
le travail des associations
oblige les services municipaux
à venir se substituer à elles
avec une qualité de service et
un esprit bien différents.
Alors nous demandons à ce
que les promesses écrites
dans le document programme
mentionné
soient
bien
tenues. C’est ce qu’on attend
des élus, surtout dans la
première partie d’un mandat.
Elles doivent être mises en
place en totale concertation
et pour l’intérêt des habitants.
Nous parlerons aussi des
promesses dont on comprend
déjà qu’elles ne seront pas
tenues: stabilité de l’impôt,
second pont, exemplarité de
comportement vis-à-vis de
l’opposition… Espérons qu’il
n’y en aura pas d’autres.
le prouver, ce n’est pas au
nombre de caméras que
se mesure la baisse de la
délinquance, parfois, c’est le
contraire. Toutes les études
montrent que la vidéosurveillance n’empêche en
rien la délinquance, au mieux
elle la déplace et ne permet la
résolution que de 2% affaires.
Et tout cela, au prix de la liberté
de circuler des honnêtes gens,
épiés, surveillés, pistés.
La mise en place de ce dispositif,
c’est,
pour
commencer,
250.000 euros. N’aurait-on pas
intérêt à investir cette somme
pour empêcher la délinquance
plutôt que de faire semblant
de la faire reculer ?
C’est une question que nous
seuls avons posée.
Justement, concernant l’argent
public, un dernier point au
moment où les feuilles d’impôt
viennent d’arriver dans les
boîtes aux lettres.
Lors du vote du budget, au
mois d’avril, nous avions
refusé la hausse proposée par
la majorité aux motifs, d’une
part que les finances de la ville
étaient saines et, d’autre part,
que contrairement à ce qui
nous était dit, nous affirmions
que la hausse de 0,7% proposée
était déjà compensée par la
majoration des bases décidée
par le gouvernement ce qui se
traduirait par le double, voire
plus, sur la feuille d’impôt.
Il suffit de regarder de combien
est cette hausse pour savoir
qui avait raison. Incompétence
ou mensonge ?
Et même si cette période qui
devrait être de joie ne sera pas
des plus faciles pour tout le
monde, nous vous souhaitons
de Joyeuses Fêtes.
Michel Delmas, Bernard
Flamant, Sonia Deflandre
Groupe Front de gauche
« On ne pourra plus entrer
dans Pont et en ressortir sans
être filmé ! ».
C’est par cette phrase que le
Maire a présenté à la presse
le projet d’installation de 27
caméras de vidéo-surveillance
dans notre ville qu’il a fait
approuvé par le Conseil
Municipal.
Une telle déclaration amène à
deux réflexions :
-La première induit que la
délinquance, que la mise en
place des caméra est sensée
éradiquer, serait le fait de
personnes
extérieures
à
notre ville. Les délinquants
viendraient « d’ailleurs » et
les filmer permettrait de les
identifier. Même s’il est vrai
que certains méfaits sont
dus, comme partout, à des
personnes venant d’autres
communes,
chacun
est
en mesure, souvent parce
qu’il l’a personnellement
vécu, de prouver que des
délinquants locaux il y en a.
A Pont comme ailleurs, une
dizaine ou une quinzaine
d’individus,
identifiés
et
répertoriés par les services de
justice et de gendarmerie, qui
empoisonnent la vie du plus
grand nombre. La question est
de savoir pourquoi ils ne sont
pas mis hors d’état de nuire ?
Cela laisse entendre également
qu’il n’y a rien à faire sur
la ville si ce n’est qu’à nous
barricader, nous enfermer.
Les auteurs de faits délictueux
étant « étrangers à Pont»,
nous n’avons donc pas, ou
peu, à engager localement de
dispositifs, de médiation, de
prévention, d’éducation.
La seconde réflexion tient
au dispositif lui-même. 27
caméras à Pont, c’est 1 caméra
pour un peu moins de 500
habitants. Pour ne citer que
quelque exemples, Le Havre,
1 pour 1150, Paris, 1 pour
2050, Strasbourg, 1 pour 800,
Lyon, 1 pour 1850... La seule
commune ayant une telle
densité de caméras c’est Nice :
1 pour 450 dont il est facile de
mesurer l’efficacité.
Les chiffres sont là pour
Vos élus Front de Gauche
Hayat Bensaria-Govaerts,
Magali Tixier, Michel Roby
Pont Notre Ville 14
Groupe Bleu Marine
Depuis Mars 2014, l’ancienne
opposition a rejoint la majorité. Vous espériez qu’elle
impulserait un sang nouveau à Pont Sainte Maxence
? Sachez qu’elle est entrée
dans le moule existant avec
un zèle qui force l’admiration ! Vous pouvez constater
la volonté du « maître » des
lieux.Il semble vouloir vivre
au-dessus de ses moyens,
pour s’assurer le prestige
d’un homme qui se veut près
des gens....En effet, lors du
dernier conseil municipal, le
14 octobre 2014, le Maire a
embrouillé son auditoire, avec
l’APELS (l’agence pour l’éducation par le sport) et le 15
octobre 2014, la ville de Pont
Sainte-Maxence ouvrait le bal
avec la signature officielle de
la convention d’un partenariat étalé sur deux ans, pour
un coût de 20000€ avec un «
petit » supplément de 5000€
pour cette « journée spéciale
». Nous n’avons eu cesse
d’essayer d’influer sur ces
choix, lors de la commission
puis lors du conseil municipal.
Nous avons essayé de faire
entendre une autre voix mais
nous sommes frappé d’ostracisme régulièrement, malheureusement. Aujourd’hui, la
médiatisation du sport business attire tous les regards. Il
apparaît incontestable que le
monde du sport et celui des
médias n’ont cessé ces dernières années de se rapprocher, au point de se retrouver
aujourd’hui dans une certaine
forme de dépendance mu-
tuelle. le sport est une source
de spectacle de tout premier
ordre, et la présence de stars
constituent un cocktail irrésistible qui permet de battre des
records d’audience et donc
de séduire. Un rêve pour le «
maître » des lieux... très préoccupé à gérer sa campagne
pour une « longue période
électorale »..... dont Pont
Sainte Maxence n’en est que
la première marche.Quoi qu’il
en soit, c’est un « mauvais »
rêve pour vous, pour nous,
qui avons constaté, sur l’avis
d’imposition, la hausse de
notre taxe d’habitation.Il est
bon parfois de regarder ce qui
se fait ailleurs, là où les projets sont réfléchis et engagés
dans une vision à long terme.
C’est pour cette raison que
notre groupe d’opposition
souhaite que les décisions
prises par la municipalité en
place soient dans l’intérêt de
la commune et dans VOTRE
intérêt. Les quatre conseillers
municipaux dont je fais partie
vous souhaitent à toutes et à
tous d’ agréables fêtes de fin
d’année.
afin de doter Pont-SainteMaxence de la voirie qui
convient pour une ville de 12
500 habitants (la neuvième de
l’Oise).
Bien sûr, c’est dans la durée
que nous inscrivons notre
action. Nous allons engager un
plan pluriannuel de rattrapage
des routes et trottoirs. Ce ne
sera pas de trop au regard de
ce que chacun peut constater
dans sa rue, juste en bas de
chez soi.
Nous avons déjà identifié,
grâce au travail de grande
qualité mené par la direction
des services techniques et de
l’urbanisme, des secteurs qui
souffrent cruellement de l’état
très dégradé de la voirie…
Le dossier consacré à Sarron
illustre bien ces manques et
les efforts à fournir.
Cette remise à niveau
nous s’accompagnera du
renforcement de la sécurité
routière partout où cela
sera nécessaire. Nous ferons
en sorte d’empêcher les
chauffards de prendre nos
routes pour des pistes en
multipliant le stationnement
en quinconce comme
nous l’avons fait rue de la
croix Pierre Aucher, rue de
Cavillé, rue Léon Bourgeois
et au printemps rue Robert
Heschel, rue John Fitzgerald
Kennedy et rue Victor Hugo.
Certains secteurs comme la
rue Louis Boilet ou la rue René
Firmin restent des points noirs
auxquels nous entendons
répondre.
Comme nous l’avons fait sur
votre demande en clôturant de
nouveau une partie du champ
de mars pour permettre
aux enfants de jouer sur la
partie en herbe sans craindre
d’envoyer leur ballon sur
la route départementale,
nous refusons d’ignorer le
problème et nous engageons
immédiatement les moyens
nécessaires.
Fabienne Becquemin
La majorité
En 2015, la priorité sera
donnée aux infrastructures…
routes et trottoirs et la
sécurité routière…il y a tant à
faire !
Ce fut d’ailleurs un thème que
vous avez abordé avec force et
régularité durant la campagne
et les premières réunions
publiques que nous avons
tenues lors de ce dernier
trimestre. Nous vous avons
entendu et cela occupera
donc une place majeure dans
notre budget prochain.
Pour la partie de mandat
qui nous est revenue cette
année, nous avons refait une
partie de la rue de la vieille
montagne (tranche 1), le quai
Auguste Deschamps et la rue
Léon Gambetta.
Près de 530 milliers d’euros
furent engagés pour
commencer à améliorer votre
cadre de vie.
Nous continuerons donc notre
grand plan d’investissement
Une attention particulière
sera donnée à la sécurité
aux sorties des écoles. La
circulation dense et parfois
folle aux abords de Ferdinand
Buisson, Adrien Bonnel,
Françoise Dolto nous oblige
en effet à une réaction forte
afin de prévenir la survenance
d’un accident.
Vous pourrez découvrir très
précisément le détail des
travaux que nous allons
effectuer dans le cadre
du débat d’orientation
budgétaire à venir.
Nous vous souhaitons de très
belles fêtes de fin d‘année et
beaucoup de bonheur, petits
et grands, pour 2015…
Arnaud DUMONTIER
et toute son équipe
Pont notre ville, le magazine municipal de la commune de Pont-Sainte-Maxence
Mairie de Pont-Sainte-Maxence, place Mendès-France, 60700 Pont-Sainte-Maxence
Décembre 2014 - N°23 - Directeur de publication : Arnaud Dumontier -Tirage 5700 exemplaires
Conception et réalisation : service communication - Crédits Photos : Ville de Pont-Sainte-Maxence - Impression Nord’Imprim
Pont Notre Ville 15

Documents pareils