L`orthographe au quotidien

Commentaires

Transcription

L`orthographe au quotidien
Fiche de lecture 014
Françoise Drouard
revue en mars 2013
L’orthographe au quotidien – cycle 3
Direction – Ghislaine HAAS
Auteurs – membres du GREDO (groupe de recherche en didactique de l’orthographe), IUFM de Dijon
Édition – Scérèn /CRDP de Bourgogne – 2004 – collection …au quotidien
Public visé : enseignants et formateurs d’enseignants
Présentation : mise en page pas très claire, texte lisible
But poursuivi : rendre compte de travaux menés dans les classes et fournir des outils aux enseignants
du premier degré
Contenu :
1. Principes de la démarche didactique
Du côté des savoirs, le plurisystème graphique de Nina Catach ;
Du côté de l’élève, l’importance des activités métalinguistiques ;
Du côté de l’enseignant, un rôle de médiateur plus que de transmetteur.
2. La démarche didactique
Quatre types d’activités :
 Les activités de systématisation, assez proches des activités de découverte traditionnelles
(analyse d’un corpus et conclusion) ;
 Les ateliers de négociation graphique (ANG), activité plus novatrice et originale, définie par
l’auteur ;
 Les classements d’erreurs, suivant la typologie de Nina Catach ;
 Des activités sur les systèmes d’écriture (dont l’arabe et le chinois) permettant de découvrir
culturellement d’autres écritures et de confronter l’oral et l’écrit.
Les trois premières sont organisées en 5 modules d’enseignement sur les 2 années du cours moyen ;
chaque module comprend un ANG qui permet de connaitre les représentations des élèves, quelques
activités de systématisation, un classement d’erreurs et une évaluation. La quatrième activité a une
place plus réduite et n’est pas intégrée aux modules, son rôle étant plutôt sur un versant culturel
pouvant être abordé deux ou trois fois dans l’année sans nécessaire lien avec les autres thèmes.
3. Les modules
Les dix modules font l’objet d’une description
Annexes : un glossaire ; une bibliographie très courte, non commentée ; un cédérom comprenant
une séance filmée d’ANG (environ 20 min) et des documents écrits et sonores utilisables pour les
séances sur les systèmes d’écriture.
Points de vue sur cet ouvrage :
 Sur le site Bien lire du CNDP, on trouve une critique de 2005, avec des liens pour lire la partie
2 de l’ouvrage et le contenu d’un module, celui de l’accord en genre, ainsi qu’une interview
de G. Haas.
http://www.cndp.fr/bienlire/04-media/b-biblio03.asp?prodid=69188
 La partie la plus originale et intéressante, de mon point de vue, est la partie culturelle sur les
systèmes d’écriture, mais comme guide du maitre du CM, l’ouvrage me semble insuffisant
pour atteindre l’objectif principal pour un élève de CM2, c’est-à-dire orthographier sans trop
d’erreurs dans toutes les situations d’écriture qu’on peut rencontrer à cet âge.
Si certaines recherches peuvent déclencher la curiosité et un intérêt pour la langue, ce qui
est très profitable à moyen et long termes, il manque tout le travail de fourmi à mener dans
toutes les disciplines et dans des temps spécifiques pour collectionner mots et phrases, avoir
des outils pour s’y référer, revenir souvent sur les mêmes faits pour faciliter la mémorisation,
qu’elle soit consciente ou non.
Ouvrage recommandé ** pour l’information de l’enseignant et la préparation de la classe, à confronter à d’autres
manières actuelles d’envisager un enseignement de l’orthographe équilibré entre découverte et entrainement.

Documents pareils