Firmicentre LaForézie Cité de Ruau LePlégat Tramons Fontvergne

Commentaires

Transcription

Firmicentre LaForézie Cité de Ruau LePlégat Tramons Fontvergne
édito
e la
Place d que
Républi
C
A
S
N
A
CR
p.3
p.6
ts
déche
s
e
d
n
tio
réduc
oin
er tém
y
o
f
n
o
ti
opéra
irole
la Cap
p.7
Mais cette volonté ne serait rien sans l’action déterminante des
entreprises du Bassin qui, appuyées par les actions politiques,
ont su mettre en œuvre les projets de développement de leur
production.
p.9
ises
ntrepr
’e
d
e
r
piniè
, la pé
s
i
l
a
s
y
Chr
tés
’activi
d
s
e
n
les zo
Lors de sa création, a été confiée à la Communauté
de communes la charge d’œuvrer au développement économique de notre territoire du Bassin
Decazeville Aubin.
Tous ces projets portés par la Communauté de communes de
Decazeville-Aubin sont le témoignage de la réalisation de cet
objectif voulu par les élus communautaires.
p.8
ue
nomiq ce
o
c
é
t
i
en
le serv
loppem
e
v
é
d
le
UES
G
Y
A
L
E
PASS
Pépinière d’entreprises, zone d’activités des
Prades, du Combal, du Ruau et de la Cayronie,
maison commune de l’emploi et de la formation,
action pour le développement du commerce et de
l’artisanat (programme FISAC) traduisent le dynamisme économique de la Communauté de communes du Bassin.
p.4
le TUB
Anatole
France
p.10
ISAC
mme F
a
r
g
o
r
le p
isme
le tour
brèves
s
station
e
f
i
n
a
sm
rier de
d
n
e
l
a
c
Un seul chiffre pour illustrer ce résultat, celui des emplois : (source
UNEDIC –ASSEDIC).
p.12
3595 : c’est le nombre d’emplois toutes catégories confondues en 2005 alors qu’il n’était que de 3 114 en 1993 et parmi ces emplois, les
emplois industriels sont au nombre de 1662 contre 1450 en 1993.
p.13
Hors Toulouse, le Bassin Decazeville Aubin est le seul de Midi
Pyrénées à présenter un solde positif de création d’emplois industriels
sur les 10 dernières années et ce malgré la fermeture de Charbonnages
de France et de bon nombre d’activités liées à la sidérurgie.
p.14
p.15
Conjuguée à des interventions fortes dans le domaine social
(Capirole) et culturel (Strada), cette action de la Communauté
de communes du Bassin Decazeville Aubin permet de conforter
et de promouvoir le développement durable de notre territoire.
p.16
s du
mu ne
e Co m
2
auté d .S.N. 5 200
n
u
m
S
Co m
bin - I.
par la
ille-Au
d
v
Edité
ze
a
a
n
he u
Dec
C. Mic
Bassin
on : A .blicati
u
p
0
e
0
d
ur
30
65 73
Directe
iel - 05
rc en C
ette : A
d
M aq u
u
hena
.- C. Mic
,
tion : A
jeman
R é d ac
s Tord
le
il
G
:
n es
tos
o
u
h
m
p
m
s
Crédit nauté de Co
u
ssin
Co m m
d u Ba
merie
: Impri
ssion
Impre
tion
à paru
légal :
D é p ôt
x.
e
0
0 00
ion : 1
Diffus
Je forme le vœu, qu’avec la nouvelle équipe que désigneront
les conseils municipaux au mois de mars, le dynamisme de notre
intercommunalité se poursuive avec le même élan.
Pierre Gadéa,
Président
de la Communauté de Communes
découverte n˚20
sommaire
estet
n
i
G
d
n
Edmo
nel
n
o
i
s
s
e
f
ro
nteil
Lycée p
o
M
e
c
a
Place
Pl
s
J. Jaurè
ntre
Ce
Cransac
édito
Pont
o
de Labr
quette
n
a
l
P
a
L
Place
Ferrer
rme
Les The
Le TUB de l’année Larrive
verte
u
o
c
é
D
a
rrière
a
B
z
e
i
v
Vi
transports urbains
Wilson
St M
Cabrol
s
Tramon
ne
g
Fontver
ie
La Boud
at
Le Plég
Ruau
e
d
é
t
i
C
zie
La Foré
CF
Enfin un transport
collectif
Gare SN
rg Bassin
oule
B
z
pour
e
i
v
i
V
VIVIEZ
ntre
Firmi ce
iquesours du
t
a
r
p
Infos ra tous lesi j
AUBIN
uzet
e
d
ci rcu l
sa m e
à 19 h
Le bus lundi au r s fériés) de 7hts par jour
u
raje
La Communauté de communes
Le Cro a mis en œuvre un Plan Global de Déplacements (PGD).
Ce programme a pour objectif principal de préserver et d’améliorer notre cadre de vie en
facilitant, accompagnant et modifiant durablement nos habitudes de déplacements.
Faciliter la mobilité sur le territoire veut aussi dire faciliter :
◗ l’accès de tous aux services et équipements du Bassin
◗ les échanges entre les villes du Bassin et leurs habitants
uette l’accessibilité du Bassin
q
◗ le développement économique
en
facilitant
n
a
l
P
La à la voiture particulière
◗ la promotion des alternatives
t
Gineste
Baptisée le TUB (transports urbains du Bassin), la ligne ouvrira le 25 février 2008.
Edmond
La mobilité pour tous
Un minibus tout confort
Les horaires ont été définis pour répondre au
mieux aux attentes des futurs usagers. Aussi bien
pour les personnes se rendant sur leurs lieux de
travail, que pour les personnes ne disposant pas de
véhicule personnel. Ainsi 34 arrêts desservent les
5 communes de la Communauté de communes.
Le minibus retenu est un véhicule de base
Mercedes offrant 22 places dont 13 assises, 8
debout et 1 UFR (emplacement réservé à un
Usager en Fauteuil Roulant). Le choix de ce véhicule a été axé sur l’accessibilité et la convivialité
de l’espace « passager ».
20 cents par trajet : les élus ont choisi d’appliquer
un tarif très bas pour permettre au plus grand
nombre d’accéder à ce service et notamment les
demandeurs d’emploi ou les familles nombreuses,
sans que cela n’entraîne un coût trop élevé.
En terme d’accessibilité, le bus sera équipé de
portes rentrantes, d’un plancher bas pour faciliter
l’accès à tous les passagers, d’une rampe d’accès
intégrée au plancher pour être à la hauteur des
trottoirs si besoin et de l’annonce visuelle et
sonore des arrêts. Le bus se veut spacieux, aéré
et convivial.
Cette ligne de bus entre dans une phase d’essai,
ainsi nous comptons sur vous pour nous faire part
de vos remarques ou suggestions éventuelles pour
que nous puissions améliorer cette offre de transport collectif. N’hésitez pas à contacter le service
des transports au 05 65 43 95 20.
es et jo
si 14 t
imanch, assurant ain
d
f
u
a
(s
nu
isconti
sans d
A noter : pour des raisons de livraison, la mise
en service de ce bus sera effective fin avril, mais
pour répondre au plus vite à la demande de la
population, la ligne sera ouverte dès le 25 février
avec un minibus provisoire de 25 places.
FIRMI
nts
:
Tari fs n trajet = 20 ce
s
Pont
o
de Labr
el
n
n
o
i
s
s
e
La mise en place de cette ligne fixe de transports collectifs
desservant
prof les cinqoncommunes
l du Bassin
e
i
é
e
t
c
y
L
M
Decazeville Aubin est une première étape. Les autres étapes concerneront
lace
Place le Transport à la PDemande,
le Plan Déplacement Entreprises et la valorisation de l’utilisation des 2 roues non motorisées
s
J. Jaurè
C
rme
e
h
T
s
e
L
Place
Ferrer
i r l es
C hoi s or t s
sp
t r a ne
la, c’elsat
i fs
d
t
c
e
e
l
c
l
a
o
Pl c articqipueer à le
Réppluutbtelicofnfetrmeent
u
r éc h a a t i q u e
m
i
cl
ntre
Ce
c
a
s
n
a
r
C
ES
U
G
Y
A
L
PASSE
Anatole
e
FranLescEstaques
Sailhenc - Bonnières
C
A
S
N
DECAZEVILLE
CRA
Baldy
Viviez-Barrière
Gare routière
Wilson
La Boudie
Gare SNCF
vou
.
u TU B rieu remen t
d
s
e
r
i
é
a
t
r
l
o
u
L es h m u n i q u és
com
Trépalou
La Vitarelle
La Réclusie
Les Prades
Viviez Bourg
àu
nda nt
euro
r respo
ts = 1
e
o
k
c
c
t
ti
e
k
6
s
1 tic
et de
4 euro
r
1 carn
suelle = d i 25 fév rie it !
n
e
m
n
u
t
lu
a
r
Car te
u
a ine d clus , c’est g
in
r e sem
Prem ièed i 1er ma r s
m
a
s
au
e :
e vent kets à l’unité)
d
s
t
n
7 Poi uement les tic eville,
(uniq
Deca z
le bus
ies de iez , F ir mi
ir
a
m
• dans
les
, V iv
u nes
• da ns in , Cransac
comm
e
d
Au b
é
t
nau
ommu
nt
• à la C
s se r o
Cabrol
La Découverte
St Michel
Tramons
Fontvergne
Le Plégat
VIVIEZ
Cité de Ruau
La Forézie
Le Crouzet
AUBIN
Firmi centre
La Planquette
Pont
de Labro
Edmond Ginestet
Lycée professionnel
Place Monteil
Place
J. Jaurès
CERLES
Place
Ferrer
Les Thermes
Cransac Centre
Place de la
République
Anatole
France
CRANSAC
FIRMI
PASSELAYGUES
découverte n˚20
Les
Prades
Tous concernés !
Opération Foyer Témoin
parce que tout le monde
doit agir
Dans le cadre de son Agenda 21 et du Contrat
Territorial Déchet, la Communauté de communes du Bassin
Decazeville-Aubin s’est engagée dans une politique forte de prévention
des déchets et de collectivité exemplaire.
Parce que les déchets
ont des impacts écologiques, parce
que leur gestion coûte cher, nous
devons agir pour les réduire. Il est
évident qu’un effort important doit
être mené auprès des industriels mais
en attendant, nous, consommateurs,
avons un rôle à jouer !
C’est dans cette optique que la Communauté de
communes a participé à la Semaine de la Prévention et de
la réduction des déchets, initiée par le Ministère de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables
et de l’ADEME, qui s’est déroulée du 5 au 11 novembre
2007. Des manifestations ont été organisées dans les
différentes communes du Bassin autour de la campagne :
« Réduisons vite nos déchets, ça déborde ! ».
Dans un souci de dialogue et de rencontre avec les
habitants, des animations ont été proposées dans les
supermarchés :
– Une mise en comparaison de deux chariots, le premier
« idéal » peu producteur de déchets et le second « classique » lourd en emballages. Dans chaque chariot : une
quinzaine de produits pour un même usage à qualité et
quantité équivalentes. Seul l’emballage ou la concentration changeait. Pour une personne sur un an, le chariot
idéal produit 50kg de déchets et le chariot classique
100 kg. Soit une économie à produits identiques de
600 euros par an et 50 euros par mois et par personne
(source ADEME). Constat : le consommateur paie le
surplus d’emballage dès l’achat du produit.
– Une exposition autour des produits réducteurs de
déchets et des gestes à adopter lors des courses.
– Des conférences ont également été organisées sur le
thème du compostage et du lombricompostage. A cette
occasion, le lycée de Decazeville a présenté son projet
de biodigesteur ou recycleur de déchet organique pour
composter les déchets issus de la restauration scolaire et
des espaces verts du lycée.
Ces actions ont contribué à renseigner près de 900
personnes de tout âge et à sensibiliser les consommateurs
sur les pratiques simples et efficaces qui diminuent dans
notre quotidien notre production de déchets.
Retour sur
le compostage
Depuis 2003, la Communauté de communes propose
aux habitants du Bassin des composteurs à prix réduit.
Après 4 ans de pratique, un questionnaire a été adressé
aux utilisateurs pour mieux connaître leurs habitudes.
Vous avez été 144 à nous répondre et nous vous en
remercions.
Intéressons nous aux résultats de ce questionnaire.
1er constat : 64,6% des utilisateurs ne pratiquaient pas le
compostage avant l’acquisition du composteur
2ème constat : 82,6% acquièrent un composteur dans le
but de valoriser une quantité plus importante de déchets
et de diminuer leur production de déchets
3ème constat : les utilisateurs de composteurs vont moins
à la déchetterie
4 ème constat : le composteur est le plus fréquemment
utilisé pour les déchets de jardin mais pas seulement.
Vous êtes 91% à y mettre des déchets de cuisine. Ce qui
réduit votre poubelle noire !
5 ème constat : Vous êtes environ 30% à rencontrer des
difficultés pour aérer et récupérer le compost.
Questions/réponses sur le compostage
Comment savoir si votre compost est mûr ?
Un compost mûr se caractérise par un aspect homogène,
une couleur sombre, une agréable odeur de terre de forêt
et une structure grumeleuse qui s’émiette. Sa texture est
fine et friable.
Et n’oubliez pas pour faire un bon compost, il faut mélanger
les matières brunes (feuilles, sciure de bois, coquille d’œuf,
taille de haies) et les matières vertes (tonte de gazon,
mauvaises herbes, fruits et légumes, marc de café)
Comment bien aérer mon compost ?
Deux solutions sont à mettre en oeuvre :
• mettre dans le compost des matières grossières (tailles
et déchets fibreux broyés). L’enchevêtrement de ces
matériaux crée des vides dans lesquels l’air peut circuler,
ce qui facilite l’aération.
• un brassage régulier notamment au début
du compostage lorsque l’activité
des micro-organismes est
la plus forte, puis tous
es
les 1 à 2 mois.
ord ia l
Une question,
des remarques ?
N’hésitez pas
à nous contacter
au 05 65 43 95 12.
im
r es
ons p r
2 ac t i p l é m e n t a i
ire
et co m
= réd u
n
c h et s
ve n t i o
L a pré ct ion de dé
du
la p r o l i ser m oi n s
es
ti
u
emièr
pou r
r es p r
è
i
t
a
de m
c yc l e r
if = re
t
c
e
l
é
s
Le t ri
ux
atéria
m
s
le
Suite à la pa r ticipation de la C ommunauté de
Communes à la semaine de la prévention de novembre 2007, les élus ont souhaité aller plus loin dans leur
engagement dans la prévention. Après le succès du tri
sélectif, il est important de faire entrer la prévention dans
nos réflexes quotidiens de citoyens responsables. C’est
dans ce contexte qu’ils se sont mobilisés pour participer
à l’opération Foyer Témoin.
Les élus exemplaires
Les élus du Bassin ont décidé de s’investir personnellement dans cette opération en devenant foyers témoins,
l’objectif étant pour eux de vérifier par eux mêmes ce
qu’il est possible de faire en matière de prévention et
d’avoir une réelle mesure de l’impact. Depuis 2 semaines,
25 foyers d’élus ont commencé l’opération.
L’opération qui concernait dans un premier temps les
élus, est ouverte aux habitants du Bassin DecazevilleAubin. Nous avons besoin de votre engagement dans
cette démarche. Devenez foyer témoin : en agissant
durant 3 mois, vous serez les acteurs de la réduction
des déchets et du respect de l’environnement sur notre
territoire.
En quoi consiste l’opération
Foyer témoins ?
s
itoyen
c
o
c
s t es é
10 ge le bon produpitoasvseibcle
ge
isir
1- Cho s d ’emballa
les
in
t ilisab
o
le m
cs réu
a
s
s
rer le
2- Préfé
P PU B
le STO t t res
r
e
u
iq
3 - Ind boîte au x le
ns
sur la
pressio
im
s
le
iter
inet
4 - Lim
du rob
u
a
e
l’
e
5 - Boir
s piles
iser le
m
o
t re
n
o
eut l’ê
6 - Ec
e qui p
c
r
e
is
t il
7- Réu
mpost
r du co
e
u
iq
r
s ave c
8 - Fab
produitment
s
e
d
isir
ne
s
9 - Chobels env iron
produit
opres jet s
des la
r
p
s
e
s
des ob
riquer
r t s .. .)
10 - fabt s .. .) et of f rir s de conce
e
r
c
u
( yao ériels (pla
immat
En participant à cette opération, les foyers témoins devront peser leurs déchets sans changer leurs habitudes
de consommation pendant 1 mois. Les 2 mois suivants,
ils devront adopter au moins 4 éco-gestes permettant de
les réduire (par exemple fabriquer son compost, boire
de l’eau du robinet, utiliser des sacs réutilisables, etc.).
Devenez acteur de votre environnement !
Aspects pratiques
Des réunions d’information et de suivi seront organisées tout au long de l’opération.
Un kit du foyer témoin et le matériel de pesée seront
remis à chaque participant.
Que vous soyez célibataire, jeune couple avec ou
sans enfant, familles nombreuses, ados ou retraités…
si cette action vous intéresse et si vous souhaitez y
participer, contactez nous au 05 65 43 95 12.
inatio
à dest
n
io
t
a
rm
n d’info
à Aubin
Réunio s organisée
des élu
n
découverte n˚20
déchets
La réduction des déchets :
Le 10 novembre dernier, la Communauté de communes
et la CAF de l’Aveyron ont signé un contrat enfance.
Les finalités de ce contrat sont simples : mettre tout en
œuvre pour satisfaire les attentes des parents et apporter
confort et épanouissement aux enfants.
2. contribuer à l’épanouissement des enfants et à leur
intégration dans la société par des actions favorisant
l’apprentissage de la vie sociale
’a
intes d
6 adjo
ulture
puéric
e
d
s
e
iair
nfants
7 auxil
unes e
je
s
e
ic
atr
2 éduc
e
icultur
1 puér
es
chniqu
ints te
e
2 adjo
istrativ
admin
e
ir
a
t
é
1 secr
trice
1 direc
Le service développement économique se divise en 3 axes :
Industriel
Paroles aux parents
Stéphanie, maman d’une petite fille de 20 mois
Que pensez-vous des installations de la Capirole ?
Au niveau des locaux, beaucoup mieux que ce qu’il
y avait avant puisque c’était très vieux. Donc là c’est
idéal pour les enfants et l’emplacement est idéal. C’est
incomparable par rapport à ce qu’il y avait avant au
niveau des bâtiments, aux niveaux des idées. On est tous
enchantés.
Stéphane, papa d’un petit garçon de 2 ans
Que pensez-vous de la Capirole ?
J’utilise les services de la halte garderie depuis 2 mois,
j’emmène mon fils de 2 ans 2 jours par semaine. Il y vient
de bon cœur ! Et les enfants ça ne triche pas. Il s’y sent
bien! Le personnel est très accueillant et à l’écoute, c’est
rassurant, et puis elles sont nombreuses. Les locaux sont
agréables, lumineux, fonctionnels, ça donne envie de
retomber en enfance : tous ces jouets, ces couleurs, ces
petites cours intérieures, ces ateliers.
Commerce
Artisanat
Tourisme
1- Pépinière
d’entreprises
Chrysalis
2- Parcs d’activités
existants
3- Parcs d’activités
récents ou en
création
4- Gestion de
la bourse et
de l’immobilier
d’entreprises
FISAC
(fonds
d’intervention
pour les services,
l’artisanat
et le commerce)
- Camping
- Activité thermale
- Projet
thermoludique
ng
s
chiffre
n
e
e
l
iro
n
La Cap
nimatio
Et donc améliorer la qualité de vie à l’échelle locale.
ockxch
ger - st
Au travers de ce contrat, conclu pour une période de 5
ans, ce sont ainsi plus de 110 000 euros par an qui viendront soutenir les actions engagées par la Communauté
de communes.
Consciente de cela, la Communauté de communes du Bassin Decazeville Aubin a souhaité jouer
un rôle majeur dans l’économie du territoire à travers son service développement économique. Ce
service est présent auprès des établissements du territoire, existants ou en création, pour que ces
structures se développent, se pérennisent et que de nouveaux projets puissent prendre vie.
Ses objectifs sont multiples :
• stimuler l’activité économique
• créer des emplois
• préserver la diversité du tissu économique du Bassin
• accueillir des entreprises innovantes
• susciter la création de jeunes entreprises
Le contrat « enfance et jeunesse » a deux objectifs
principaux :
1. favoriser le développement et optimiser l’offre
d’accueil des enfants de moins de 4 ans sur le territoire
de la Communauté de communes par :
• une réponse adaptée aux besoins des familles et de
leurs enfants • un encadrement de qualité • une implication des enfants et de leurs parents dans la
définition des besoins, la mise en œuvre et l’évaluation
des actions • une politique tarifaire accessible aux enfants des familles les plus modestes
L’activité économique témoigne de la vitalité et du dynamisme d’un territoire.
Elle regroupe à la fois, les industries et les PME mais aussi le tissu artisanal
et commercial. Tous deux concourrant à la qualité de vie du Bassin.
Ce service travaille en concertation avec de nombreux organismes :
• Midi-Pyrénées Expansion
• Aveyron Expansion
• Fonds d’Industrialisation du Bassin Minier
• MCEF
• ODI
• EGEE
• Chambre de Commerce et d’Industrie
• Chambre de Métiers et de l’artisanat
• Créer boutiques
• Régate
• Rile 12
• SORID
découverte n˚20
Le contrat enfance de la CAF : un
nouvel outil au service des plus petits
Inaugurée le 10 novembre 2007,
la Capirole a accueilli 219 enfants
du 27 août au 31 décembre 2007 :
38 enfants en accueil régulier
(sachant qu’il y a des enfants
accueillis à temps partiel) et 181
enfants en accueil occasionnel.
©J.Klin
Petite enfance
déjà 5 mois !
Le développement
économique au
service du territoire
dossier
La Capirole :
Compte tenu de l’extension de
la natalité, du nombre croissant
d’assistantes maternelles, des
problèmes générés par des locaux
inadaptés, d’accueil dans les
structures existantes, la réalisation
du pôle petite enfance, La Capirole,
est la réponse aux besoins de
la population du Bassin tout en
étant adaptée au contexte local.
un tremplin pour les
jeunes entreprises
L’EXEMPLE D’UNE RÉUSSITE :
MICROTEC INFORMATIQUE
Entretien avec Sébastien Lavaurs,
co-gérant de Microtec
Quelles sont les activités de votre entreprise ?
La pépinière Chrysalis est un lieu d’accueil
privilégié pour les entreprises en phase de démarrage.
Elle apporte au créateur une solution d’hébergement,
un accompagnement personnalisé via notamment des
conseils et un suivi du projet, jusqu’au développement de
l’entreprise et son insertion dans le tissu économique.
Au-delà de la proposition immobilière (bureaux, ateliers) à coût avantageux, Chrysalis est avant tout un
lieu d’accompagnement, d’échange, de partage, de
conseils permettant ainsi de rompre l’isolement des
jeunes créateurs. Par l’organisation interne du bâtiment
et les animations qui sont proposées, les contacts sont
favorisés entre locataires qui peuvent ainsi échanger leurs
expériences. Ces échanges permettent de mutualiser la
réflexion pour accompagner et soutenir les structures lors
d’éventuels problèmes et aussi de se créer un premier
réseau professionnel.
Le démarrage d’une entreprise est souvent une période
difficile de doute et d’interrogations ; la pépinière en apportant son soutien permet de renforcer les chances de
succès des entreprises.
Chrysalis accueille actuellement 7 entreprises et 3
futures installations sont à prévoir début 2008. A cela,
s’ajoutent 6 entreprises hébergées en hôtel d’entreprise.
Construit dans l’objectif de diversifier l’offre commerciale de proximité et de favoriser l’implantation de petites
activités, l’hôtel d’entreprise est destiné aux entreprises
sortant de la pépinière ou ayant plus de 5 ans d’activité.
Depuis novembre 2006, Chrysalis est membre du réseau des pépinières d’entreprises Midi-Pyrénées et s’est
donc engagée à respecter sa Charte de Qualité et à entamer la démarche de certification AFNOR. Ce réseau
permet aux directeurs des pépinières de partager leur
expérience.
Petit rappel : si 50 % des entreprises créées survivent
au-delà de 5 ans en France, ce taux est de 75 à 80 %
pour les entreprises créées au sein d’une pépinière
d’entreprises. Ce chiffre est porté à 84,5 % pour celles
qui sont installées dans une pépinière faisant partie d’un
réseau régional.
Soutien à la fois discret et appuyé, Chrysalis est une
véritable opportunité pour les porteurs de projet et les
créateurs d’entreprise.
On fait du dépannage informatique à domicile ou dans le
magasin. On fait de la vente de matériel. Tout ce qui touche
à l’informatique, au multimédia. On propose aussi la création de site Internet. On fait de la formation à domicile pour
les particuliers. Il s’agit d’une initiation à Internet, traitement
de texte, retouches photos.
La création et la pérennité des
entreprises sur notre territoire sont un
enjeu primordial pour le développement
économique local. C’est dans cette
optique que la pépinière d’entreprises
Chrysalis a été créée en 2003.
e
Le sièg
EN PÉPINIÈRE
Entreprises
Aveyron Métal
Inox (AMI)
STIA
MAIGRIR 2000
EXO 7
OMEOSUN
AL’COMA
(en phase de départ)
EVENT’S COACH
(en phase de départ)
FACADE ALU
lis
EN HÔTEL
Responsable
Hafid AFKIR
Activités
Chaudronnerie
et maintenance
Industrielle (atelier
extérieur)
Chaudronnerie,
serrurerie, métalDavid
lerie, maintenance
PLENECASSAGNE industrielle et
aéronautique
Cécile MICHAUD
Conseillère en
nutrition
Cyril MINUTELLI
Vente en gros et au
détail de biens
de consommation (en phase
d’installation)
Bruno LEULE
Commercialisation
et installation de
panneaux solaires
photovoltaïques
et de Pompes à
Chaleur (en phase
d’installation)
Alain AILLET
Laétitia VERLUCA
Pose de gouttières
en aluminium
Solange COLIN
Jean Louis
CADENE
Aux Saveurs du
Terroir
TAPIMEX
Look-Zippy
IVC MACHEIX
(en phase de départ)
Carrières
Managers
(en phase de
départ)
Bassin d’envies
MICROTEC
Informatique.
Régie publicitaire, agence de
Communication et
événementiel
Isolation, protection
humidité, rénovation
des façades
M et Mme
GIMENEZ
Commercialisation
de produits
régionaux
Hugo AERTS
Négoce,
achat et vente de
tapis, de biens
d’ameublement
et d’objets de
décoration en gros
et détail à importer
et exporter
Benoît ZELLER
M. MACHEIX
M. DEME
Delphine
BILHOTO
Création et conception de Tee-shirt,
vente en ligne
Bureau Contrôle
canalisations
souterraines
Agence Conseil
en ressources humaines (structures
privées et DDTE)
Association des
commerçants du
Bassin
ENTREPRISES SORTIES, EN ACCOMPAGNEMENT
Organisation
événementielle
FUTURES INSTALLATIONS
COM’SOL
ysa
de Chr
Vous avez commencé à la pépinière, qu’est ce que
ça vous a apporté ?
11 bis rue Gambetta
12300 Decazeville
ETS GRENET
Entreprise sortie de
l’hébergement
Lionel COURTOIS pépinière mais
toujours en phase
et Sébastien
de développement,
LAVAURS
installée
de façon
indépendante.
Electricité générale,
domotique,
Matthieu GRENET dépannage,
rénovation
Ca a permis d’investir le moins possible puisque le loyer
est modéré à la pépinière. Ca nous a permis de nous lancer
et de voir si l’activité était viable. Le but au départ était de
commencer doucement mais sûrement. Il y avait également
l’aspect secrétariat. Quand on était absent, la secrétaire
pouvait nous prendre les appels ; et c’est vrai que c’était un
plus. Ca nous a permis aussi, au départ, de communiquer
sur notre entreprise au travers des documents de la pépinière
et des brochures de la Communauté. On est parti en août
2006 et depuis on a toujours des contacts avec Mr Tournier
de la pépinière si on a des questions sur le développement
de l’entreprise.
Quelles sont vos perspectives d’évolution ?
Une évolution possible serait l’embauche de salariés,
puisque actuellement on est 2 co-gérants et un apprenti.
Mais pour le moment, on a des charges encore très importantes donc on va continuer sur cette lancée et on
verra par la suite.
QU E S
S
O N S E p r i s e s?
P
É
R
/
e
nt r
TI ON S
ère d ’e
i
pépi n
ans .
esse la
r
d
’a
s de 5
s
in
i
o
u
m
q
e
• A
et plus
sd
5 ans ise.
reprise
t
e
n
d
e
s
x
e
r
p
ris
– a u
d ’ent re
ent rep
es les re de l’ Hôtel
t
u
o
se
t
à
– ns le cad
t repri
ne en ère ?
u
s
p
da
i
e tem la pépi n
bien d
rà
• Comt- el le reste
ne fois
u
bles u
la
e
pe
v
u
eno
?
mois r
t ag es
– 23
s a va n
le
t
s
n
o
ls s
tualisé
• Q u e
nt s mu
e
m
e
s équip
– d e
u r eau x
é
a u x , b ye r m o d é r
c
s
lo
s
lo
e
d
à
d ’accè
–
s
r
facile
atelie
l
a
u
é
o
id
t
cemen
s :
empla
isine
mmun
– u n
ces co , accueil , cu
a
p
s
e
n
é
s
io
e
n
d
réu
nnalis
–
lle de
t per so
n
e
m
sa
e
pagn rise
p
accom
– un chef d ’ent re
u
d
découverte n˚20
dossier
La pépinière :
un outil performant de
développement économique
Zo n es d e :
en étu 140
Parcs vités
d’act i ts :
r éce n
au t
H
u Ruau
Zo n e d
ba l
u Com
Zo n e d
dossier
u Pa r c
Zo n e d
s
e Cerle
Zo n e d
y ronie
e la Ca
Zo n e d
ns
e Céro
Zo n e d
s
u Ruf f ie
Zo n e d
ct ivi
a
’
d
s
Parc
x
bourou
t és
n t s exista
:
at
u Plég
Zo n e d
lf
de Wo
C)
u Pu y
r té (Z A
d
e
n
o
conce
Z
t
n
e
m
é nag e
’a m
our
zo n e d
es Ca m
zo n e p
ent
u e u n e e P a y s)
n
e
v
Zo n e d
e
t de la éve lop pe m
d
d
n
t
e
:
je
e
m
r
o
e
t
r
d
g
n
P
a
e
e
d
n
d
C
n
é
t
a
e
u
r
éam
he
Zone dnue en G PP (G
ries : r
echerc
s Tuile n centre de r
e
d
et r ete
t
20 0 8
e
ades ’installer so
ou ra nt
ement
r
c
P
e
li
s
p
e
d
d
ve lop p
m
é
e
M
e
r
d
A
n
e
S
o
le
tr
Z
la
tt r e
a it ê
ies .
tt r e à
perme
e d ev r
batte r
perme
ges
la zon
e pour ement des
n
:
o
g
z
r
u
e s Fo r
la
it
a
u Bo
teau d
tion de da ns le r etr
la
a
it
P
il
u
Zo n e d
b
: réha spécialisée
Zo n e d
u Mas
nges
a
r
Zone dtreprise S N A M
G
s
e
Zo n e d
de l’e n
zet
u
o
r
C
u
Zo n e d
La Communauté de communes
s’engage depuis 2000 dans une volonté forte de requalification du territoire, d’aménagement et de développement économique du Bassin de Decazeville-Aubin.
Un schéma directeur a été arrêté mettant en évidence la nécessité de requalification et d’aménagement
des diverses zones d’activités pour permettre le développement économique du Bassin.
Pour répondre au mieux aux besoins des entreprises, autant pour les fixer durablement
sur le territoire que pour les attirer lors de leur recherche d’un site d’implantation,
la Communauté de communes gère 11 zones d’activités réparties sur les cinq
communes de la Communauté : Aubin, Cransac, Decazeville, Firmi, Viviez.
Zoom sur 2 entreprises
Entretien avec Fabrice Larren,
directeur adjoint du groupe Angel Larren
Entretien avec Laure Cayron,
chargée d’affaires à l’entreprise Cayron TP
Présentez nous les activités de votre entreprise ?
Le groupe Angel Larren est une holding composée de 2 sociétés.
La société SLR agit sur tout ce qui est conduction d’énergies. On
intervient dans tout ce qui est réseaux, éclairage public, mise
en valeur de monuments. La société ELIT qui est la société
électricité industriel tertiaire, ça c’est notre premier métier. C’est
tout ce qui touche à l’installation électrique en général mais
plus spécialisé aujourd’hui dans l’industriel et le tertiaire qui
correspond bien à notre cible sur le Bassin de Decazeville. En
terme de personnel, ça représente 50% dans chaque filière. Ca
fait en tout 43 personnes sur le groupe Larren.
Vous a llez vous i m pla nter su r la zone d u Com ba l ,
pourquoi avoir choisi cette zone ?
Tout simplement parce que la société Larren a été créée
à l’époque sur Decazeville et aujourd’hui elle est plutôt bien
positionnée puisqu’on est à cheval entre le Lot et le Cantal. Donc
il n’y avait pas de raison qu’on parte de Decazeville surtout que
Decazeville est une région qui bouge avec beaucoup d’industries.
S’installer sur la zone du Combal, ça va nous permettre d’agrandir
nos locaux puisqu’on va passer de 400m2 à 1000m2. Ca va nous
permettre de travailler dans de meilleures conditions. Ayant plus
de place, on va pouvoir investir dans du matériel.
Quelles sont les perspectives de développement ?
Aujourd’hui on est en plein développement. On commence à voir
les résultats de toutes les prises de risque qu’on a pu faire. On
a misé sur de nouveaux marchés, on a repositionné l’entreprise.
On envisage des embauches. Et puis avec un nouveau bâtiment,
on est plus attractif en terme d’image et de communication. Ca
va être une bouffée d’air pour notre entreprise.
Présentez nous votre entreprise ?
Nous sommes une entreprise spécialisée dans le terrassement
et l’assainissement. Nous sommes actuellement 14 salariés.
L’entreprise a 20 ans. Ca a débuté avec mon arrière grandpère, d’abord dans les travaux agricoles. Puis mon grandpère et mon père ont repris. Dans les années 80, mon père
a racheté une entreprise de travaux publics et il a développé
cette activité là en continuant les travaux agricoles. Donc
aujourd’hui la société Cayron fait aussi des travaux agricoles
mais c’est une activité moindre. C’est très difficile à développer
donc du coup, moi je continue plutôt vers les travaux publics.
Actuellement, mon père est toujours gérant et moi je suis
chargée d’affaires depuis 2 ans. Je suis vouée à reprendre la
société en juin 2008.
Vo u s a l l e z vo u s d é p l a c e r s u r l a z o n e d u R u a u ,
qu’est ce que ça va vous apporter ?
Aujourd’hui on est enclavé, c’est-à-dire qu’il faut passer dans
la SAM pour aller chez Cayron. Ca va nous permettre d’avoir
un outil de travail tout neuf et puis ça permet aussi, par les
investissements 2008, de faire quelque chose de neuf tout
simplement. Au niveau de la situation géographique, on sera
bien desservi par la RD et puis on est aux portes de Rodez,
aux portes de Figeac. On peut travailler dans de meilleures
conditions.
Quelles sont les perspectives de votre entreprise ?
Je souhaite développer. On est jeune, on a plein d’ambitions.
On envisage de gros investissements en 2008 tant matériels
qu’humains, et on espère, bien sûr, augmenter notre chiffre
d’affaires.
Le FISAC
au service du commerce
et de l’artisanat
Le commerce joue un rôle fondamental
dans l’aménagement du territoire par
l’animation qu’il suscite et par les
services qu’il rend à la population.
Partant de ce constat, la Communauté
de communes a mis en place avec le
soutien de l’Etat le programme FISAC.
Qu’est ce que le FISAC ?
Le FISAC est le fonds d’intervention pour les services,
l’artisanat et le commerce. Ce programme a pour objectif
de favoriser le maintien du commerce et de l’artisanat
dans le Bassin, d’encourager l’adaptation du commerce
de proximité face aux mutations en cours et de préserver
ou développer un tissu d’entreprises de proximité.
Le FISAC, un programme en 3 étapes :
1ère phase : étude de faisabilité. Une enquête sur l’offre
et la demande a été réalisée auprès des commerçants et
artisans du Bassin pour établir un diagnostic, recenser
les besoins et les projets et pour bâtir un programme
d’interventions adapté à notre territoire
2 ème phase : la phase opérationnelle qui se divise en
3. La partie fonctionnement regroupe plusieurs thématiques : décoration vitrines vacantes, carte de fidélité,
animations, communication. Sa gestion par délégation
a été conf iée à l’association intercommunale Bassin
d’Envies. La partie investissement (signalétique, aménagement des places…) est gérée par la Communauté de
communes. Enfin les opérations individuelles de rénovation des points de vente et de qualité managériale sont
gérées par délégation par la Chambre de Commerce et
d’Industrie et par la Communauté de communes.
3ème phase : l’évaluation du programme d’actions.
Actuellement une dizaine de dossiers sont en cours
d’études. Ils concernent la rénovation des points de vente.
rue commerçante à Decazeville
Opération d’aide à la rénovation des
points de vente
Bénéficiaires : personnes physiques et morales
inscrites au RCS ou au RM à jour de leurs obligations
fiscales et sociales.
Investissements :
- Etudes (agencement, recherche et conception)
- Travaux
(immobiliers intérieurs et extérieurs, extensions…)
- Matériels
- Matériel informatique
et véhicules commerciaux de tournée
nt
geme te
a
n
é
en
L’am
t s de v t
n
i
o
p
en
d es
r oi tem
es t ét r oj et d e
p
d es
l ié au
ment
e
p
p
o
dével
u n es .
com m
- Rénovation de vitrines
- Equipements
- Aménagements
(accès aux personnes à mobilité réduite)
Taux d’intervention :
Le taux d’intervention pourra aller jusqu’à 30% maximum et
le montant de la subvention est plafonné à 9 150 euros.
découverte n˚20
Les zones d’activités :
Un animateur PIG à votre écoute
Le tourisme est une préoccupation
du service développement
économique. Son objectif est
de développer un tourisme
local de qualité et faire du
tourisme un véritable outil de
développement économique
et d’attractivité du territoire.
©Jung Debergh
Sur notre territoire, le tourisme est fortement associé au
thermalisme. L’un des grands pôles touristiques du Bassin
Decazeville Aubin se concentre dans la ville de Cransac.
En 2007, les thermes de Cransac faisant partie de la Chaîne
Thermale du Soleil, ont accueilli 3609 curistes dont 3307
assurés sociaux. La particularité des thermes est l’utilisation
de gaz naturels chauds. Cette particularité unique en Europe
offre aux thermes un atout certain. Autre atout des thermes :
l’utilisation à partir de la saison 2008 de la source Geneviève
(source hydrominérale en cours d’agrément) en cure de boisson et en vaporarium.
2 grands projets :
1) Classement de Cransac en
station hydro-minérale
La ville de Cransac a le projet d’obtenir le classement en
« station hydrominérale ». Objectif : entrer dans le « club »
très restreint des stations classées avant d’essayer de pénétrer celui encore plus restreint des communes dotées d’un
casino. Mais le processus de reconnaissance est complexe
et de nombreux critères doivent être remplis notamment
en terme d’assainissement et de pollution de l’air. Prochaine
étape pour être classé station hydro-minérale : être reconnue
station classée de tourisme.
2) Projet thermo-ludique
Parallèlement à son offre de cures thermales thérapeutiques,
Cransac a le projet de créer un centre thermo-ludique. L’eau
serait ainsi utilisée de manière ludique : en jet, en cascade,
en vapeur. Objectif de ce centre thermo-ludique : attirer une
clientèle différente en quête de détente, de remise en forme
et de bien être.
Dans le cadre du PIG (programme d’intérêt
général), la Communauté de communes a mis
en place des permanences pour aider tous ceux
qui aménagent, transforment ou réhabilitent leur
maison, leur logement ou leur propriété.
Rappelons que le PIG propose 6 mesures :
1- incitation à la réhabilitation des logements
locatifs à loyer maîtrisé
2- aide à la réhabilitation des logements occupés
par des propriétaires à revenus modestes
3- lutte contre l’insalubrité le péril et l’indécence
des logements
4- incitation à la résorption de la vacance des
logements
Entretien avec Anne Renaud,
nouvelle directrice
des Thermes de Cransac
Racontez nous votre parcours.
J’ai commencé ma carrière il y a déjà une petite vingtaine
d’années en tant que secrétaire de direction dans un cabinet
d’expertise comptable. Ensuite, nous avons été amené à avoir
une entreprise dans le secteur de la communication et de la
publicité. Au terme de cette expérience, je suis devenue mère
de famille et pendant quelques années j’ai choisi d’élever
mes enfants. Mais comme j’avais appris un autre métier, celui
de maquettiste et d’infographiste, j’ai combiné ma position
de mère de famille et ma position professionnelle. Quelques
années plus tard, je suis entrée dans un GRETA, qui est
un centre de formation, en tant qu’adjointe de direction et
animatrice qualité ISO 9001. Puis en 2006, j’ai été recrutée à
la station de Barbotan en tant qu’attaché de direction puis
on m’a proposé la direction des thermes de Cransac. Je suis
arrivée en juillet 2007 pour prendre le relais pendant 6 mois
avec Mme Gimenez.
5- opération façades
6- actions sur les travaux d’économies d’énergie
Permanences tenues par Mr Bouglon, animateur PIG,
les mardis matins à la Communauté de communes sur
rendez-vous au 05 65 43 95 00. Et les mardis aprèsmidi, alternativement dans les 4 autres communes de
la Communauté (rendez-vous à prendre auprès des
mairies).
Le 15 janvier dernier, la commune de Viviez a reçu
le prix départemental du patrimoine pour la catégorie
rénovation et adaptation du patrimoine. D’un montant
de 2 000 euros, ce prix récompense les efforts menés
par la commune pour la rénovation de l’ancien hôpital
transformé en maison des associations et de l’ancienne
école devenue une maison médicale.
La Cayronie :
le projet de lotissement HQE avance
La première réunion du comité de pilotage concernant
le projet de lotissement d’activités de la Cayronie s’est
déroulée le 16 janvier. Elle avait pour objectif de définir
les grandes orientations du projet HQE. A noter que les
futurs propriétaires sont intégrés à cette démarche.
Quels sont vos objectifs pour les Thermes ?
Evidemment permettre aux Thermes de Cransac de se
développer, ça c’est ce que j’ai dit dès que je suis arrivée.
Sans avoir non plus des objectifs disproportionnés parce
que les curistes viennent ici parce que c’est une station
familiale et de petite taille. Ils recherchent la convivialité et
le professionnalisme du secteur mais ils cherchent aussi
à être reconnus quand ils arrivent. J’espère qu’on tendra
vers plus de 4 500 dans les 3 ou 4 années à venir. Ce
développement là passe par une communication différente
peut être, par un travail autour de partenariat, des portes
ouvertes de l’établissement, par des salons. On va permettre
aux thermes d’être connus sur un périmètre plus large. On
a une fréquentation locale très importante et on va essayer
d’aller vers plus de proximité en Midi Pyrénées.
Par rapport à tous ces moyens là, j’espère qu’on va pouvoir,
dès cet te année, avoir un résultat à la hausse et une
fréquentation plus importante.
Prix départemental
du patrimoine pour Viviez
Ouverture de l’aire
des gens du voyage
L’aire d’accueil des gens du voyage a ouvert ses portes
le 16 janvier. Elle va permettre d’accueillir dignement
14 familles. 7 modules comprenant sanitaires, WC,
douches, prises électriques et lavabos sont accessibles
au moyen de cartes de prépaiement qui permettent
l’approvisionnement en eau et électricité ainsi que le
règlement du droit de place. La gestion de l’aire a été
confiée à l’association ACCES.
Petit rappel : la Haute Qualité Environnementale
suppose une prise en compte de l’environnement à toutes
les étapes de l’élaboration et de la vie des bâtiments :
programmation, conception, construction, entretien,
démolition.
Maison de la culture,
du tourisme et du patrimoine à Firmi
La maîtrise d’œuvre de la Maison de la culture, du
tourisme et du patrimoine a été confiée à l’Atelier d’Architecture et d’Urbanisme Arnal Lafon Cayrou.
découverte n˚20
dossier
brèves
brèves
Le Tourisme
sports
musique
quine
marchés
9 et 10 février
Grande Braderie
Espace J. Rey – Viviez
16 mars
Brocante - Vide grenier
Foire aux fleurs
Espace J. Rey – Viviez – 8h00
expoS/
conférences
15 février
Connaissance du monde
« Nouvelle Zélande,
paradis du bout du monde »
Espace Y. Roques – Decazeville
14h15 et 21h
2 mars
Expo Parterres et Jardins
Decazeville - journée
9 février
Quine de l’école M . Pagnol
Salle E. Zola – Combes – 20h30
10 février
Quine de la société de pêche
« Le Ver Rouge »
Salle d’Accueil – Cransac – 16h
24 février
Quine de l’Office
de Tourisme de Cransac
Salle d’Accueil – Cransac – 16h
22 mars
Quine des supporters
de la JSBA
Salle d’Accueil – Cransac
23 mars
Quine du Comité des Fêtes
de Cransac
Salle d’Accueil – Cransac – 16h
29 mars
Quine des albinettes
Salle d’Accueil – Aubin – 20h30
30 mars
Quine du Club
de la Bonne Humeur
Salle d’Accueil – Cransac – 15h
12 avril
Quine de l’école St Michel
Salle d’Accueil – Cransac – 20h30
4 avril
Connaissance du monde
« Tahiti – Marquises,
un certain regard »
Espace Y. Roques – Decazeville
14h15 et 21h
8 mars
Randonnée Cyclo
des 3 Vallées
Flagnac – 13h
agenda
5 mars
Connaissance du monde
« 5 ans, 5 continents,
la terre à en perdre la boule »
Espace Y. Roques – Decazeville
14h15 et 21h
littérature
6 février
L’heure du conte
Bibliothèque municipale
Decazeville – de 15h à 16h
27 avril
Journée du livre
et des auteurs
Salle d’Animation - Firmi
Toute la journée
8 mars
Musique –
Le Quatuor Anches Hantées
Espace Y. Roques
Decazeville – 21h
Jusqu’au 14 février
Grand jeu de la
Saint-Valentin
Commerces / Office de tourisme
– Decazeville
danse
1er mars
Repas dansant
de la St Hubert
Salle d’Accueil - Aubin – 20h
22 mars
Repas dansant
Espace Laminoir – Decazeville
-19 h 30
28 mars
Danse – « Le temps avance »
et « Lacrimosa »
Espace Y. Roques
Decazeville – 21h
17 mars
Sortie rando
pique-nique à St Christophe
6 avril
Rando VTT
Flagnac – à partir de 8h
théâtre
7 février
Théâtre – Ils étaient 23
quand les fusils fleurirent
Espace Y. Roques
Decazeville – 21h
11 avril
Plateau d’Humour –
Didier Baffou, Gabriel,
Alexandre Pesle
Espace Y. Roques
Decazeville – 21h
jeux
26 avril
Tragi-Comédie
« Gâterie en Sol Mineur »
Salle de Conférence – Firmi – 21h
30 mars
Courses de lévriers
Cynodrome de la forêt
de la Vaysse– Cransac
à partir de 10 h 00
visite
29 février
Visite du Moulin à Eau
Moulin du Barry Haut – Viviez
14h à 17h
28 mars
Visite du Moulin à Eau
Moulin du Barry Haut – Viviez
14h à 17h
11 avril
Visite du Moulin à Eau
Moulin du Barry Haut – Viviez
14h à 17h
25 avril
Visite du Moulin à Eau
Moulin du Barry Haut – Viviez
14h à 17h
collecte de sang
randonnée
5 mars
L’heure du conte
Bibliothèque municipale
Decazeville – de 15h à 16h
2 avril
L’heure du conte
Bibliothèque municipale
Decazeville – de 15h à 16h
23 février
Musique et Chansons
« Un bruit qui court »
Salle de Conférence – Firmi – 21h
1 et 2 mars
Rallye des Thermes
Aubin / Cransac
20 mars
Concours de pétanque
Espace Jacques Rey - Viviez - 14h
24 mars
Concours de pétanque
Place E. Zola - Combes – 14h
28 février
Collecte de sang
Salle d’Accueil
Firmi 15h30 à 18h30
7 avril
Collecte de sang
Immeuble des Sociétés
Decazeville – 10h à 18h30
8 avril
Collecte de sang
Immeuble des Sociétés
Decazeville – 10h à 18h30
Retrouvez l’agenda
complet des manifestations
sur notre site Internet
www.cc-decazeville-aubin.fr
Si vous souhaitez
que votre manifestation
figure sur l’agenda
du Bassin envoyez nous les
informations par mail à
[email protected]
par fax au 05 65 43 27 64
ou contactez-nous
au 05 65 43 95 00