l`essence lumineuse de Naouryz

Commentaires

Transcription

l`essence lumineuse de Naouryz
Naouryz meyramy – fête du printemps, de la paix et de l’unité
Naouryz (du persan ‘Nowruz’ – nouvelle journée) est une fête populaire et
traditionnelle kazakhe qui marque l’arrivée du printemps (Nouvel an), le
renouvellement de la nature.
Cette fête n’a pas de caractère religieux. Au Kazakhstan elle existait déjà avant
l’apparition de l’Islam sur ses terres. Naouryz est célébré depuis au moins 3000 ans
et est profondément enraciné parmi les rituels et les traditions du zoroastrisme.
Certains historiens pensent qu'elle
provient de l'ancienne Mésopotamie.
A Babylone, le Nouvel an était célébré le
21ème jour du mois de Nissan (mars-avril).
Cette fête est également une tradition
forte dans les autres pays d'Asie centrale
– Kyrghyzstan, Ouzbékistan, Tadjikistan,
Turkménistan, ainsi qu’en Azerbaïdjan,
Turquie, Iran, Afghanistan. La fête est
aussi célébrée par les Parsis zoroastriens
en Inde.
Maison française à Almaty fête le Naouryz
Au Kazakhstan, Naouryz a démontré son profond ancrage dans les racines
kazakhes en ayant réussi à traverser les âges et notamment la période soviétique
pendant laquelle il a souffert d’étouffement après avoir été déclaré idéologiquement
incompatible, car les autorités centrales pensaient que cette fête avait une
connotation religieuse. Ce n’est qu’en 2001 que le Naouryz a été officiellement
rétabli comme jour férié au Kazakhstan. Depuis 2009,
les 21, 22 et 23 mars, sont fériés.
Naouryz célèbre l'éveil de la nature. Cet éveil
symbolise le triomphe du bien, le printemps, la victoire
contre les forces du mal de l'obscurité, qui sont
représentées par l'hiver. Naouryz est le point où la
présence oppressante du froid de l’hiver se dissipe et
où la douceur du printemps suscite espoir et
enthousiasme.
Au cours du Naouryz, il est de coutume de
partager généreusement son dastarkhan (riche
repas festif). Le Naouryz-kojé (soupe de yaourt)
est spécialement préparé pour les festivités. Ses
recettes sont variables. La seule règle concerne
le nombre d’ingrédients qui doivent être au
nombre de sept. Les invités sont servis des
meilleurs plats traditionnels de viande et charcuterie (chevaline et agneau), des
sucreries, pâtisseries, etc.
Dans l’esprit du Naouryz, il convient de nettoyer soigneusement sa maison, de
rembourser l'ensemble de ses dettes, d’oublier les offenses et les ressentiments et
à faire la paix avec toutes les personnes avec lesquelles on était en désaccord. On
dit que la nuit du Naouryz apporte chance et réalisation des
vœux. Par conséquent, on doit saluer avec une âme et un
esprit clair et remplir toute la vaisselle à la maison avec du lait,
des céréales ou de l'eau de source de sorte que la prospérité
ne quitte jamais le foyer.
Mais le Naouryz ne se limite pas seulement aux festivités et
dastarkhan. Au cours du mois (du 21 mars au 20 avril), il faut
aider la terre à reprendre vie, en l’aérant, en nettoyant les canaux d’irrigation, les
chutes, les sources et les puits d'eau d'arrosage. Le travail de la terre peut enfin
commencer.
Le 30 septembre 2009, cette fête a été inscrite sur la liste représentative du
patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO. Le 23 février 2010, elle
a été reconnue comme la « Journée internationale de Nowruz pour la Culture de la
Paix » par l'Assemblée générale des Nations Unies. Le projet de résolution a été
adopté à l'unanimité.
L’Ambassade du Kazakhstan en France
souhaite à tous les Kazakhstanais et les amis du pays
une bonne et heureuse fête de Naouryz !

Documents pareils