Gare des Moulineaux 1889 Parc de la résistance Chemin des

Commentaires

Transcription

Gare des Moulineaux 1889 Parc de la résistance Chemin des
 Gare des Moulineaux 1889
C’est à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889 que la gare des Moulineaux est
construite sur la ligne de chemin de fer Puteaux Champ de Mars.
 Parc de la résistance
Ce parc de 6 500 m² garde l'empreinte de l'ancienne usine d'armement Gévelot. La société Française de munitions,
fondée par la famille Gévelot en 1825 est une des premières fabriques à s’installer à Issy. Elle se spécialise dans la
fabrication de cartouches de chasse, puis en 1867, dans celles de guerre. En 1973, un incendie détruit une grande
partie de l’établissement. En 1990 la mairie décide de préserver ce patrimoine industriel et procède au transfert du
portail à 300 m de son implantation originel. Vous pouvez emprunter l'ancienne porte d'entrée de cette usine
aujourd'hui disparue et contempler la machine à emboutir les cartouches.
 Chemin des Vignes
Issy possède un long passé vinicole. Le chemin des vignes, ancienne voie de terre porte ce nom en
raison de la proximité de plants de vignes cultivés à flanc de coteaux. La présence de vignes est
attestée dès l’époque Gallo-Romaine et la culture se développe durant tout le Moyen âge. Ce n’est
qu’au cours du XIX° siècle que l’activité commence à décliner
 Parc Rodin
Ses 2,3 hectares sont situés sur un relief accentué. Un AGORESPACE d'accès libre permet les jeux de football,
basketball, volleyball...
 Monument Arménien
Dans les années 30, la communauté arménienne s'établit dans les Hauts d'Issy, investissant la rue de la Défense
(surnommée rue de la « Dé »), l'avenue Bourgain et le boulevard Rodin. Se forme alors autour du fort d'Issy, un
véritable village avec ses cafés, ses commerces, ses épiceries. Le Monument aux Morts, inauguré en 1982, rend
hommage aux victimes du génocide de 1915 et célèbre l'amitié franco-arménienne à Issy.
 Parc Henri Barbusse
Inauguré en 1936, ce parc est un vestige de l’ancienne et vaste propriété des princes de Bourbon Conti. Son aspect
évoque les aménagements du XVIIIe siècle. Un bassin illustre encore l’histoire de ce prestigieux jardin.
 Fontaine monumentale (Fontaine aux Dauphins)
Au 3 rue Marcelin Berthelot, au fond du jardin, elle servait autrefois d’abreuvoir à chevaux.
 Communs du Château des Conti (Aujourd’hui Musée de la carte à jouet)
Ce curieux bâtiment curviligne est un des derniers vestiges du château
ayant appartenu aux princes de Conti de 1699 à 1776.
Construit en 1997, le musée est relié par une passerelle à l’ancien pavillon Conti.
 Maison Victor Hugo
L’été 1819, il séjourne quelques après-midi à Issy. Il est alors, l’invité de la famille Foucher
au n° 15 bis rue Auguste Gervais. C’est ici que le jeune homme et celle qu’il allait épouser,
Adèle Foucher, échangent leurs premiers serments d’amour.
 Rue de la Glacière
En référence aux glacières du XVIII du Château des Conti. Le seul moyen d’avoir de la glace en période
estivale était de se la procurer l’hiver dans les étangs des environs. Les blocs recueillis étaient entreposés,
recouverts de paille dans des endroits clos en attendant leur utilisation.
 Eglise St Etienne XVII° siècle:
Le premier lieu de culte d’Issy-les Moulineaux serait construit l’emplacement d’un temple dédié à la déesse
Isis. La première mention d’une église apparait dans un texte du XI° siècle. Le portail en chêne a été offert,
par Louis XIV et sa mère Anne d’Autriche.
 Ludothèque :
Plus de 6 000 jeux et jouets sont disponibles sur place ou en prêts à domicile.
 La statue du Père Popieluszko
Rappelle le martyr d'un défenseur de la liberté. Considéré comme dangereux par le régime, il fut arrêté le 19
octobre 1984, battu et assassiné. Son corps fut jeté dans le fleuve « La Vistule ». Son opposition sans violence et
déterminée au régime en place en faisait un symbole de la lutte contre le régime du général Jaruzelski.
 Parc Jean-Paul II
Il fait partie du domaine du Séminaire de Saint- Sulpice. Il est planté de marronniers, d’érables, de tilleuls
ou de platanes. Il a été baptisé Jean-Paul II en souvenir d’une visite du souverain pontife en 1980.
 Séminaire Saint-Sulpice – Une maison de campagne
Les alentours du village d'Issy sont, au milieu du XVIe siècle, une zone où de riches
bourgeois parisiens aiment à faire construire leur maison de plaisance. Une de ces villas
occupe, en 1550, l'emplacement central de l'actuel bâtiment du séminaire. En 1606, Jean de
La Haye, fuyant Paris par crainte de la peste. Prête sa maison à la reine Marguerite de
Valois (dite Reine Margot) Se plaisant à Issy, elle achète le domaine.
 Hôtel de Ville
Réalisée sous le règne de Louis XV, l'ancienne résidence de campagne du financier Nicolas
Beaujon devient en 1837 l’annexe du couvent Notre-Dame des Oiseaux. C'est en 1895 que
le bâtiment devient la Mairie d'Issy. Ces dernières années ont notamment vu la
reconstitution à l'identique du Grand Salon - dit Élysée - et la création de la salle
multimédia, installée dans l'ancien cloître du couvent des Oiseaux. Équipée d'un matériel
vidéo, audio et informatique ultra sophistiqué, la salle multimédia accueille le Conseil
Municipal et des événements, comme des conférences de presse.
 Le conservatoire de musique
Le conservatoire Niedermeyer comprend une école de musique et un auditorium parfaitement insérés dans le pôle
culturel du centre-ville.
 La médiathèque.
La Médiathèque offre des collections qui répondent aux besoins culturels de tous les publics.
 L’église Notre Dame des Pauvres
En1953 : l'Eglise achète un terrain et édifie une baraque en bois servant d'abri de nuit pour les déshérités et de
chapelle le dimanche. Pour Noël 53, une messe de minuit est célébrée sous une tente. En 1955, l'église est
construite moderne et éclairée d'immenses baies garnies de vitraux créés par Léon Zack. Notre Dame des Pauvres
est inscrites au titre des monuments historiques.
 Palais des sports Robert Charpentier
La troisième plus grande surface sportive d'Europe
Le Palais des Sports est un équipement emblématique de l'Arc de Seine car il concrétise la
volonté des cinq villes d'offrir à leurs habitants, à leurs établissements scolaires et à leurs
associations sportives un haut niveau de service.
 Le parc de l’Ile Saint-Germain (18 ha)
Les jardins imprévus, conçus par Y.Deshayes laissent libre cours à une végétation champêtre
et fleurie. Les jardins clos, implantés sur d’anciennes halles, créent un espace intime
agrémenté d’un potager et d’un verger. Voici des plans de vignes qui sont vendangés par les
écoles primaires, ce sont les élèves qui en dessinent l’étiquette qui ornera les bouteilles.
 L'architecture contemporaine de l'Île Saint-Germain
Inaugurée en 1988 sur la partie est de l'Île Saint-Germain, la « Tour aux figures » haute de 24m fut créée
par Jean Dubuffet.
 La Halle de l’Ile Saint-Germain
Ce bâtiment constitue une partie de la vaste usine élevée en 1853 par la société des glaces et Verrerie de
Montluçon. Il passait pour un chef d’œuvre des compagnons charpentiers. Lors de l’Exposition Universelle de
1867, il abrite une annexe de la section agricole. Il accueille aujourd’hui le poney-club de l’île et un centre
d’éducation à l’environnement dit la Grande Halle.