Généralités

Commentaires

Transcription

Généralités
REVUE DE PRESSE
SEMAINE DU 07 AU 13/06/2010
Généralités
Croissance verte. Cinq régions expérimenteront les métiers de la croissance verte issus du
Grenelle de l'environnement. L'objectif de cette expérimentation doit permettre d'établir un
diagnostic régional des emplois de la croissance verte pour les territoires et de « favoriser des
projets territoriaux à caractère innovant ». L'efficacité énergétique, l'agriculture et l'automobile
seront les secteurs expérimentés en Alsace. La Corse s'est positionnée pour les métiers de la mer,
la protection de la biodiversité, le tourisme et les métiers de la forêt. Le Nord-Pas-de-Calais s'est
porté volontaire pour l'efficacité énergétique, le recyclage et les transports. Les Pays de la Loire
expérimenteront les métiers en rapport avec l'agriculture, les énergies renouvelables et la
déconstruction. Enfin, la Réunion testera le tourisme durable, la biodiversité, les énergies
renouvelables (notamment marines) et l'agriculture.
La Gazette.fr, 10 juin 2010, Cinq régions-pilotes pour expérimenter les métiers de la
croissance verte
Caisse des dépôts. La crise ayant fait de la Caisse des dépôts un acteur incontournable de
l'investissement en France, l'équipe de direction s'étoffe. Un mois et demi après la nomination d'un
directeur général adjoint, l'institution financière devrait présenter le 21 juin aux partenaires sociaux
la nouvelle organisation qui en découle.
Les Échos, 9/06/2010, La Caisse des dépôts renforce son équipe de direction. Ninon
Renaud.
ESS au quotidien
Alimentation
Pain bio. « En dehors des supermarchés, on ne lui laisse que les miettes. Quelques boulangeries
artisanales ont fait le pari du bon grain. Mais pour devenir accessible, il reste du pain sur la
planche ».
SI on trouve du pain bio facilement dans la grande distribution, du coté des établissements
Les articles sont consultables à l'Atelier, Centre de Ressources régional de l'économie sociale et solidaire, 8-10 Impasse Boutron 75010 Paris
Contact. Pierre Mahuteau [email protected] Tél. : +33 (0)1 40 38 40 38 Fax : +33 (0)1 40 38 03 73
artisanaux il est plus difficile de se fournir. De plus, si vous vous trouvez en dehors de Paris, vous
aurez encore moins de chance de trouver votre bonheur., sans parler du prix de la baguette bio
une fois que vous l'aurez trouvé.
L'enseigne Baguépi propose dans ses boulangeries une baguette bio à 1€10 en moyenne. La
production en grande quantité permet de pratiquer des tarifs plus bas, c'est d'ailleurs les clients
industriels de la marque qui ont demandé du pain bio pour la sandwicherie ou l'activité traiteur.
Autre frein, le prix de la matière première ; entre un blé conventionnel et le bio, on observe une
différence de prix d'un à trois.
Les artisans ne se sentent pas forcément concernés par le passage au bio, le pain, dans
l'imaginaire français est déjà un produit naturel en tant que tel. De plus, certaines techniques
utilisées dans la production bio ne sont pas enseignées en CAP boulangerie, comme le travail au
levain.
Terra Eco, juin 2010, Le pain bio est-il perdu ? Camille Neveux.
Cuisine solidaire. Franck Dethyre est restaurateur. Depuis ses 18 ans, il s'intéresse aux cuisines
de tous horizons. Aujourd'hui, il a monté un restaurant en partenariat avec un architecte, un
sociologue et une graphiste. Le restaurant La Guinguette du monde fonctionne avec un statut
Scop et une filière formation-insertion.
La Guinguette du Monde, 62 av Georges Gosnat 94200 IVRY SUR SEINE, 01 43 90 71 62.
Val-de-Marne magazine, mai 2010, La cuisine voyageuse d'un gourmet solidaire. Francine
Déverines.
Écologie, emballages consignés. D'après l'Ademe, le verre consigné réduit l'impact du matériau de
50 % par rapport à son recyclage, comme le métal. Le projet de loi Grenelle prévoit que les
boissons vendues en café, hôtels, restaurants, doivent être consignées. Mais le retour de la
consigne se heurte à un front des petits et gros brasseurs. Les petits, de taille régionale, craignent
de ne pas disposer de la logistique nécessaire. Les gros estiment qu'une telle règle limitera leur
création de nouveaux produits.
Les Échos, 11-12/06/2010, Bras de fer sur la consigne des emballages dans les cafés, hôtels,
restaurants. Julie Chauveau.
Consommation.
Ordinateur. Ashelvea, une jeune entreprise du Tarn, a inventé la carcasse d'ordinateur
biodégradable. La coque des ordinateurs est en bioplastique d'amidon de maïs et l'entreprise
recherche les composants les plus propres, donc les plus faciles et les moins chers à recycler.
L'ordinateur est assemblé à Rodez dans un centre d'aide par le travail.
Www.ashelvea.com
Terra-eco, juin 2010, Un ordinateur à planter.
Emmaüs et Opinionways ont réalisé une enquête sur l'achat d'occasion. Plus de 70 % des
Français affirment avoir déjà acheté un objet de seconde main et 33 % d'entre eux disent réaliser
au moins une opération de ce type par trimestre.
La morosité économique a modifié les habitudes et 25 % des sondés trouvent que le plus
réjouissant dans un achat est de réussir à respecter le budget prévu.
Le Parisien, 08/06/2010, La crise stimule les achats d'occasion. Hugo Clément.
Fleurs. Les fleurs commercialisées que l'ont pensait bataves viennent bien souvent d'Afrique. Les
roses qui poussent aux Pays-Bas ont besoin d'une température de 20° le jour. Un chercheur de
l'université de Granfield a calculé que 12 000 roses, cultivées aux Pays-Bas, et transportées à
Londres par avion émettent six fois plus de co² que la même quantité en provenance du Kenya.
Les roses ont besoin de beaucoup d'eau, on peut compter entre 2.5 et 10 litres d'eau par rose plus
des engrais et pesticides. Si aux Pays-Bas, les rejets sont interdits dans la nature, au Kenya, la
plupart des producteurs sont installés au abords du lac Naivasha dont la pollution a été multipliée
par 10 en trente ans.
La situation des travailleurs au Kenya est particulièrement montrée du doigt par les ONG, à peine
plus de la moitié des fermes adhérent à l'association « Kenya Flower Council » qui a rédigé une
Les articles sont consultables à l'Atelier, Centre de Ressources régional de l'économie sociale et solidaire, 8-10 Impasse Boutron 75010 Paris
Contact. Pierre Mahuteau [email protected] Tél. : +33 (0)1 40 38 40 38 Fax : +33 (0)1 40 38 03 73
charte de bonne conduite.
Terra-eco, juin 2010, Roses des Pays-Bas ou du Kenya ? Cécile Cazenave.
Culture et loisirs
Un ESAT dans le monde du spectacle. Depuis vingt-cinq ans, la troupe du théâtre Eurydice-ESAT,
à Plaisir, monte sur les planches. Son originalité : réunir des personnes souffrant de handicaps
psychiques en leur offrant l'opportunité d'exercer les métiers du spectacle – son, lumière, décors,
costumes, communication événementielle et comédie.
ASH, 30/04/2010, Une aventure qui se répète. Éléonore Varini.
Vieillesse heureuse. À l'ocasion du 4e colloque sur les âges de la vie, quatre octogénaires ou
nonagénaires racontent comment ils vivent leur vieillesse. Les témoins ont 92, 83, 81 et 77 ans. Si
la bonne santé joue beaucoup pour bien veillir, la curiosité, le sentiment d'être utile à la société et
l'état intellectuel semblent également déterminants pour un bien-être durable.
La Croix, 11/06/2010, Ils ont plus de 80 ans et vieillissent bien. Recueilli par Marianne
Gomez, Agnès Marroncle, Florence Pagneux, Céline Rouden.
Transports
Autolib'. La ville de Paris, et les communes voisines adhérentes au syndicat mixte dédié au projet,
ont reçu 4 candidatures à l'appel d'offre. Annick Lepetit, adjointe de Paris aux transports, attend
160 000 à 200 000 abonnés au système. 1000 stations devraient être installées d'ici septembre
2011, dont 700 à Paris et 300 en banlieue. L'objectif est de mettre 3000 voitures électriques à
disposition des Parisiens et des habitants des communes limitrophes. Qualifié de « première
mondiale », Autolib' profitera des errements au début de Vélib' (vols, casse, saturation des
stations...) pour garantir la bonne qualité du service, tout de suite. C'est d'ailleurs une des
conditions de l'appel d'offre.
Le lancement du service parisien de location de voitures électriques est prévu pour l'automne
2011. Outre l'aspect écologique du projet, l'argument financier est mis en valeur par la Mairie de
Paris. En effet, l'usage de base d'Autolib' reviendrait à 40€ par mois.
Libération, 11/06/2010, Autolib' appuie sur l'accélérateur. Émilie Brouze.
Novethic, 11 juin 2010, Le projet Autolib' se précise, Véronique Smée
Financement
Dons aux fondations. Geoffroy Roux de Bézieux, président d'Omer Télécom/Virgin Mobile, se livre
à un véritable plaidoyer pour les dons aux fondations, sur le modèle des philanthropes américains
pour qui « un homme qui meurt riche est un homme qui a raté sa vie » (Andrew Carnegie).
La loi Tepa permet aux assujettis à l'ISF de donner ou d'investir leur argent et de bénéficier de
remises fiscales. Les PME en ont bénéficié à hauteur de 1,1 milliard d'euros ; les fondations, à
hauteur de 40 millions. Pour l'auteur, donner de l'argent à des fondations participe à l'avenir du
pays, avec en plus le plaisir de voir son argent fructifier pour quelque chose qui n'est pas pécunier.
Les Échos, 11-12/06/2010, ISF : donnons aussi aux fondations ! Geoffroy Roux de Bézieux
Accompagnement
Éducation à l'entrepreuneuriat. Pour découvrir le monde du travail, le conseil général de Seine-etLes articles sont consultables à l'Atelier, Centre de Ressources régional de l'économie sociale et solidaire, 8-10 Impasse Boutron 75010 Paris
Contact. Pierre Mahuteau [email protected] Tél. : +33 (0)1 40 38 40 38 Fax : +33 (0)1 40 38 03 73
Marne encourage les projets de mini-entreprises au sein des établissements scolaires.
L'association Entreprendre pour apprendre cherche à apprendre aux jeunes le travail d'équipe et à
les aider à développer l'autonomie et la prise d'initiatives.
La Gazette des communes, 07/06/2010, La Seine-et-Marne soutient les mini-entreprises.
Stéphanie Marseille.
Les articles sont consultables à l'Atelier, Centre de Ressources régional de l'économie sociale et solidaire, 8-10 Impasse Boutron 75010 Paris
Contact. Pierre Mahuteau [email protected] Tél. : +33 (0)1 40 38 40 38 Fax : +33 (0)1 40 38 03 73

Documents pareils