Le Livershunt (ou PSS) qu`est-ce que c`est? Dans des conditions

Commentaires

Transcription

Le Livershunt (ou PSS) qu`est-ce que c`est? Dans des conditions
Le Livershunt (ou PSS) qu'est-ce que c'est?
Dans des conditions saines, donc sans cette anomalie, le sang venant de l'estomac, des intestins et de la rate arrive
dans le foie par la veine porte. A part des matières nutritives, le sang contient également des éléments toxiques parmi
lesquels la très dangereuse ammoniaque. Un foie en bonne santé peut neutraliser ces substances toxiques en les
mélangeant à d'autres et les transporter vers les reins où elles quittent le corps par l'interpmédiaire de l'urine. Après
cette opération de détoxication, le sang purifié sort du foie et rejoint le coeur via la veine cave où il recommence un
nouveau cycle.
En présence d'un livershunt, ce processus de détoxication n'a lieu que partiellement ou parfois pas du tout.
Le livershunt est un vaisseau sanguin qui relie directement du diamètre de cette veine, une partie du sang non purifié de
ses substances nocives, et parfois tout le sang, passe directement de la veine porte à la veine cave pour recommencer
son circuit via le coeur. Les toxines et surtout l'ammoniaque se déposent dans les cellules des organes tels le foie, les
intestins, les poumons et le cerveau et dérangent la fonction de ces organes. Nous parlons alors d'un lent processus
interne d'empoisonnement qui, s'il n'est pas décelé, conduit inexorablement à la mort.
Un livershunt entraîne également d'autres problèmes. Les matières nutritives qui sont extraites de l'estomac et des
intestins ne peuvent presque plus ou plus du tout par le foie. Ce dernier va se développer partiellement ou pas du tout
avec pour conséquence de ne pas pouvoir produire les éléments nécessaires à la vie comme assurer des réserves, la
production d'acides aminés et de vitamines, la formation de protéines et la fabrication d'hormones.
Les symptômes
Toutes ces anomalies internes ont comme résultat de rendre le jeune Cairn Terrier malade.
Les symptômes du livershunt peuvent être détectés très tôt mais dans la plupart des ces, les symptômes ne sont
décelés que plus tard. Un Cairn Terrier peut atteindre l'âge de 12 ou 24 mois avant que l'on détecte les premières
manifestations du livershunt.
Ces symptômes ne sont pas toujours très clairs. Dans un premier temps, ils peuvent même être confondus avec d'autres
affections moins graves. Il est aussi possible que tous les symptômes d'un livershunt n'apparaissent pas chez le Cairn.
Parmis les symptômes possibles:
• nausées et vomissements à cause du mauvais fonctionnement du foie.
• diarrhée; à cause de la diminution de la fonction du foie, peu ou pas de bile est produite et la digestion des
graisses est dérangée.
• croissance retardée à cause de l'atteinte des tissus osseux mais aussi à cause de dépôts toxiques dans les
poumons.
• infections urinaires et difficulté de miction à cause de la formation de cailloux.
• dommages au cerveau; à cause du dépôt de substances toxiques, de nombreux symptômes sont possibles tels
pertes d'équilibre (marche en zigzag, chutes), bave, difficultés pour boire et avaler, cécité (se cogne contre les
portes et les murs), endormissement soudain.
Tous ces symptômes peuvent apparaître de manière irrégulière. Il est possible, en cas de présence de livershunt, que le
Cairn Terrier passe par des périodes de parfaite santé à des périodes où il est très malade.
Que faire en cas de présence d'un Livershunt
Le problème du livershunt peut être réglé par une opération chirurgicale. Le shunt (ou détour) ne peut pas être
complètement fermé mais le sera le plus possible. Si on fermait le shunt complètement, le flot de sang passerait soudain
à travers un foie mal ou pas développé avec comme conséquence un afflux de sang dans le foie et les intestins qui peut
être fatal.
Une fermeture non suffisante du shunt peut n'avoir aucun effet. Cette opération est donc un travail spécialisé de
précision.
Le risque de mortalité pour le chiot Cairn est de 85%. Plus l'opération a lieu tôt, plus on diminue le risque de mortalité.
Un Cairn opéré du livershunt peut mener une vie tout à fait saine et normale et ne doit pas être suivi médicalement à ce
propos. Il reste cependant porteur de l'anomalie et doit donc être exclu pour d'éventuelles reproductions.